Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 juin 2017 6 17 /06 /juin /2017 12:35

De loin, et même de près, on dirait un village Alsacien comme les autres. L'Ecomusée d'Alsace est un musée vivant à ciel ouvert. On dirait que les vieilles bâtisses sont là depuis toujours. Pourtant, il y a moins d'un demi siècle, ce terrain n'était qu'une friche jouxtant les mines de potasse d'Ungersheim. Les maisons qui composent ce village entièrement reconstitué, où même le cours d'eau qui traverse le petit bourg est artificiel, ont été démontées de leur contrée "natale", puis remontées poutre par poutre sur ce site. Ces habitations parfois en très mauvais état et à l'abandon, étaient vouées à la disparition. Elles retrouvent une seconde vie et leur lustre d'antan grâce aux bénévoles qui s'affairent quotidiennement autour d'elles.

Au coeur de la forge, les braises de charbon rougissent à nouveau le fer. Le marteau du forgeron frappe à nouveau sur l'enclume. L'argile tourne entre les mains du potier, la fermière appuie sa joue contre le flanc de ses vaches pendant la traite. Les fourneaux dans les maisons d'ouvriers cuisent de succulentes tartes à la rhubarbe. Le village vit ! Même le barbier a retrouver des clients. D'ailleurs je ne manque jamais de me faire raser de frais à chaque fois que je viens ici ! Au fil des saisons, le petit village s'anime autour des fenaisons, des vendanges, des semailles, de la récolte des fruits au verger, tout en utilisant du matériel d'époque. C'est un véritable bond dans le passé qui nous fait revivre la vie rude, mais je pense bien plus saine, qu'ont connue nos aïeux. A "vivre" absolument ...

 

La particularité des maisons à colombages est de pouvoir être démontée pour être transportée et remontée ailleurs

La particularité des maisons à colombages est de pouvoir être démontée pour être transportée et remontée ailleurs

 

 

Va y avoir de la tarte à la rhubarbe ce matin à la maison ouvrière Goldenberg (Monswiller)

Va y avoir de la tarte à la rhubarbe ce matin à la maison ouvrière Goldenberg (Monswiller)

 

 

Alfred Goldenberg était soucieux du logement de ses ouvriers. Ils leur donnait la possibilité de vivre dans une maison en briques saine. Celle-ci a été construite en 1878, équipée de l'eau courante dès 1914 et habitée jusqu'en 1988

Alfred Goldenberg était soucieux du logement de ses ouvriers. Ils leur donnait la possibilité de vivre dans une maison en briques saine. Celle-ci a été construite en 1878, équipée de l'eau courante dès 1914 et habitée jusqu'en 1988

 

 

Une journée à l'Ecomusée

 

 

Le barbier en pleine action et moi .. en apnée !

Le barbier en pleine action et moi .. en apnée !

 

 

Les Vosgiennes partent au champ avec la herse

Les Vosgiennes partent au champ avec la herse

 

 

Une journée à l'Ecomusée

 

 

La cuisine des Schmidt !

La cuisine des Schmidt !

 

 

Une journée à l'Ecomusée

 

 

Une journée à l'Ecomusée

 

 

Ici on prépare le repas de midi

Ici on prépare le repas de midi

 

 

Le pot-au-feu est un régal !

Le pot-au-feu est un régal !

 

 

Puis une petite goutte de Schnaps pour la digestion ...

Puis une petite goutte de Schnaps pour la digestion ...

 

 

Le forgeron est déjà à l'oeuvre

Le forgeron est déjà à l'oeuvre

 

 

Une journée à l'Ecomusée

 

 

La salle de classe de l'Ecomusée

La salle de classe de l'Ecomusée

 

 

Une journée à l'Ecomusée

 

 

Une journée à l'Ecomusée

 

 

La Stub, pièce principale de la maison alsacienne

La Stub, pièce principale de la maison alsacienne

 

 

Lisette attend avec impatience d'être attelée pour se promener au verger

Lisette attend avec impatience d'être attelée pour se promener au verger

 

 

Forcément ..

Forcément ..

 

 

Dans l'atelier du tonnelier

Dans l'atelier du tonnelier

 

 

A peine rentrés, les boeufs repartent au champ

A peine rentrés, les boeufs repartent au champ

 

 

Autrefois, on sortait bancs et tables pour se retrouver entre voisins le dimanche après midi ...

Autrefois, on sortait bancs et tables pour se retrouver entre voisins le dimanche après midi ...

 

 

Un peu de jardinage de fin d'après midi

Un peu de jardinage de fin d'après midi

 

 

Tout le monde rentre chez soi, la journée s'achève

Tout le monde rentre chez soi, la journée s'achève

 

 

Une journée à l'Ecomusée

           

                      Et moi je vous dis à bientôt !

 

Repost 0
15 mai 2017 1 15 /05 /mai /2017 08:48

Une circulaire balisée "anneau vert" permet de faire une agréable balade sur les hauteurs de Rosheim. Le parcours traverse les vergers de pommiers et de cerisiers en fleur à cette époque de l'année mais aussi les vignobles du Neuland et du Westenberg, bien exposés au soleil. De très beaux panoramas défilent devant nos yeux et, par temps clair comme c'est le cas aujourd'hui, on aperçoit la cathédrale de Strasbourg sur la ligne d'horizon lorsque l'on regarde vers la Forêt Noire.

Le regard plonge inévitablement sur Rosheim, point central de cette boucle d'environ 14 km. La belle église romane Saints Pierre et Paul crève le ciel bleu de ses pierres de grès jaune. Je dois préciser que le balisage ne conduit pas par cette église mais juste en face de celle-ci se trouve la pâtisserie Rohmer, si vous voyez ce que je veux dire ...

Carte IGN : 3716 ET

 

La balade commence à Rosenwiller

La balade commence à Rosenwiller

 

 

Le cimetière juif de Rosenwiller est le plus vaste et le plus ancien d'Alsace

Le cimetière juif de Rosenwiller est le plus vaste et le plus ancien d'Alsace

 

 

Les balcons de Rosheim

 

 

Les arbres fruitiers en fleur .. malheureusement une nuit de gèle a anéanti toute la récolte !

Les arbres fruitiers en fleur .. malheureusement une nuit de gèle a anéanti toute la récolte !

 

 

Les balcons de Rosheim

Les balcons de Rosheim

 

 

La porte du Lion permet d'entrer directement au centre ville

La porte du Lion permet d'entrer directement au centre ville

 

 

St Pierre et St Paul est sans doute l'une des plus belles églises romanes d'Alsace

St Pierre et St Paul est sans doute l'une des plus belles églises romanes d'Alsace

 

 

Ce marmouset sur la toiture de l'église tient une sébile à la main. La légende raconte que le maître d'oeuvre voulait être payé pour ses services

Ce marmouset sur la toiture de l'église tient une sébile à la main. La légende raconte que le maître d'oeuvre voulait être payé pour ses services

 

 

Le puits à six seaux devant l'hôtel de ville

Le puits à six seaux devant l'hôtel de ville

 

 

Un ancien lavoir

Un ancien lavoir

 

 

Le centre du bourg de Rosheim vu par une fenêtre de la colline

Le centre du bourg de Rosheim vu par une fenêtre de la colline

 

 

Déjeuner sur l'herbe et  ... tarte au fromage blanc !

Déjeuner sur l'herbe et ... tarte au fromage blanc !

 

 

Les allées de cerisiers couvrant le versant Nord du Bischenberg

Les allées de cerisiers couvrant le versant Nord du Bischenberg

 

 

La chapelle de la Vierge des Sept Douleurs du Bruderberg

La chapelle de la Vierge des Sept Douleurs du Bruderberg

 

 

Les balcons de Rosheim

 

 

Les balcons de Rosheim

 

 

Les formes de la traditionnelle coiffe Alsacienne sont certainement inspirées par les rameaux recourbés des vignes ...

Les formes de la traditionnelle coiffe Alsacienne sont certainement inspirées par les rameaux recourbés des vignes ...

 

 

Anémone pulsatille

Anémone pulsatille

 

 

Les balcons de Rosheim

 

 

Repost 0
21 avril 2017 5 21 /04 /avril /2017 04:51

Le bout de plaine d'Alsace juste devant le massif du Mont Sainte Odile est couramment appelé le Piémont des Vosges. Par une boucle d'environ quinze kilomètres, nous allons traverser quelques villages qui se sont développés autour de la vigne et qui ont prospéré au fil des siècles grâce au commerce du vin.

A la limite de Boersch s'étend le domaine de la Léonardsau, constitué d'un grand parc arboré de 9 hectares et d'une magnifique résidence  qui est un bel exemple de l'art nouveau. Le petit château comme on l'appel ici, doit sa construction au baron Albert de Dietrich afin de conserver sa collection de faïences anciennes. Il charge l'architecte Louis Feine des plans et la décoration intérieure des salles de réceptions sera confiée notamment à Charles Spindler.

Un peu plus loin, la chapelle Notre Dame des Neiges au Chêne, plus connue sous chapelle St Léonard, abrite également une oeuvre de Charles Spindler. Nous voici déjà à la mi-parcours quand nous entrons dans Ottrott, le fief du fameux rouge d'Ottrott, seul vin rouge d'Alsace. Le rouge d'Ottrott est un vin qui se boit très frais et il accompagne parfaitement les tartes flambées ...

Carte IGN : 3716 ET

Itinéraire : Obernai - Léonardsau - Boersch - St Léonard - Ottrott - St Nabor - Bernardswiller - Obernai

 

Le parc d'Obernai

Le parc d'Obernai

 

 

Un couple de mésanges bleues a élu domicile dans ce vieux chêne ...

Un couple de mésanges bleues a élu domicile dans ce vieux chêne ...

 

 

Le dimanche, vous croiserez plus d'un joggeur le long de l'Ehn

Le dimanche, vous croiserez plus d'un joggeur le long de l'Ehn

 

 

Et forcément des pêcheurs ...

Et forcément des pêcheurs ...

 

 

Le Piémont des Vosges

Le Piémont des Vosges

 

 

La Léonardsau. Même le cadran solaire porte les armes des Dietrich !

La Léonardsau. Même le cadran solaire porte les armes des Dietrich !

 

 

Boersch et son puits à six seaux

Boersch et son puits à six seaux

 

 

La chapelle Notre-Dame-des-Neiges-au-Chêne de St Léonard (1862)

La chapelle Notre-Dame-des-Neiges-au-Chêne de St Léonard (1862)

 

 

Une marqueterie représentant le Christ de Charles Spindler

Une marqueterie représentant le Christ de Charles Spindler

 

 

Est-ce là un emblème de la manufacture d'armes blanches de Klingenthal ?

Est-ce là un emblème de la manufacture d'armes blanches de Klingenthal ?

 

 

On entre dans Ottrott !

On entre dans Ottrott !

 

 

Plat du jour ...

Plat du jour ...

 

 

Le printemps fleurit aux arbres à la villa Maya (St Nabor) !

Le printemps fleurit aux arbres à la villa Maya (St Nabor) !

 

 

Sur les traces de Saint Léonard

 

 

Un banc-reposoir de l'Impératrice daté de 1854 bien évidemment

Un banc-reposoir de l'Impératrice daté de 1854 bien évidemment

 

 

Encore un beau puits de style Renaissance à Bernardswiller

Encore un beau puits de style Renaissance à Bernardswiller

 

 

Celui-ci on ne peut pas s'y tromper ! avec la serpette et la grappe de raisin c'est l'emblème du vigneron !

Celui-ci on ne peut pas s'y tromper ! avec la serpette et la grappe de raisin c'est l'emblème du vigneron !

 

 

Les vestiges de l'église St Jean-Baptiste du village disparu d'Oberlinden (XIème siècle). Appelée Oberkirche, elle a donné son nom à la famille noble installée dans le proche château.

Les vestiges de l'église St Jean-Baptiste du village disparu d'Oberlinden (XIème siècle). Appelée Oberkirche, elle a donné son nom à la famille noble installée dans le proche château.

 

 

Repost 0
16 avril 2017 7 16 /04 /avril /2017 08:57

Tout près de Sarreguemines se trouve le village de Sarreinsming. Un peu à l'écart de ce dernier, caché par les grands hêtres de la forêt du Grosswald, on tombe sur les vestiges d'une villa gallo-romaine. Une voie romaine passait par là et traversait la vallée de la Blies en se dirigeant vers Deux-Ponts. La villa gallo-romaine comprenait des thermes et un réseau de canalisations encore bien conservés. Se trouvaient également à proximité un quartier artisanal et un atelier de monnayage.

En lisière des bois du Lehwald et du Grosswald se dressent de magnifiques bornes armoriées du blason du prince Ludwig von Nassau-Sarrebruck et datées de 1768. A l'origine, le prince en a fait poser une centaine mais il n'en reste guère plus de la moitié. Le CV vient de réaliser un circuit des bornes balisé "Anneau vert". C'est une circulaire d'une quinzaine de kilomètres passant par les villages, les bois et offrant de belles vues sur les hauteurs de Wiesviller. Le sentier est très boueux par endroit et il faut même traverser un gué qu'il vaut mieux éviter après une longue période pluvieuse ...

Carte IGN : 3613 ET

 

Les pluies de début mars gonflent les eaux de la Sarre

Les pluies de début mars gonflent les eaux de la Sarre

 

 

Un chemin boueux dans la forêt du Grosswald

Un chemin boueux dans la forêt du Grosswald

 

 

Les terres ne parviennent plus à contenir l'eau et la refoulent en petits geysers !

Les terres ne parviennent plus à contenir l'eau et la refoulent en petits geysers !

 

 

Les bornes de la forêt du Grosswald

 

 

Les vestiges de la villa gallo-romaine du Grosswald

Les vestiges de la villa gallo-romaine du Grosswald

 

 

Vallonia, déesse romaine protectrice des vallées ...

Vallonia, déesse romaine protectrice des vallées ...

 

 

Il faut déchausser pour suivre le sentier balisé !

Il faut déchausser pour suivre le sentier balisé !

 

 

Les bornes de la forêt du Grosswald

 

 

Une borne gravée de W W pour Wiesviller Wald dans le bois du Lehwald

Une borne gravée de W W pour Wiesviller Wald dans le bois du Lehwald

 

 

Canard sucré/salé façon romaine ...

Canard sucré/salé façon romaine ...

 

 

Une fleur de lys martelée sur cette borne au Rosselberg

Une fleur de lys martelée sur cette borne au Rosselberg

 

 

Les énormes armoiries des comtes de Nassau

Les énormes armoiries des comtes de Nassau

 

 

La Sarre

La Sarre

 

 

Des divinités de l'époque romaine ?

Des divinités de l'époque romaine ?

 

 

Les ruines du château de Frauenberg

Les ruines du château de Frauenberg

 

 

Au bas de la ruine se trouvent quelques tombes israélites

Au bas de la ruine se trouvent quelques tombes israélites

 

 

Les bornes de la forêt du Grosswald

 

                    Merci de votre visite, à bientôt !

Repost 0
11 avril 2017 2 11 /04 /avril /2017 12:40

Au pied du Mont Sainte Odile, dans un pays de vignes se blottit le village de Mittelbergheim. Ses imposantes façades de style Renaissance témoignent d'un riche passé viticole. Ses ruelles étroites pleines de charmes lui valent de compter parmi les plus beaux villages de France. Mittelbergheim est sans doute l'une des plus belles surprises de la Route des vins d'Alsace. 

Son patrimoine se trouve également sur les collines calcaires dont les hommes on su faire naître un vin classé grand cru qui porte le nom du lieu, le Zotzenberg. Dans la rue principale se trouve l'un des 8 pressoirs en bois rescapés de cette époque où tout était fait à la main. Il existe également un vieux pressoir à huile mais aussi de nombreux puits à oreilles dont on tirait l'eau nécessaire à la fabrication de tuiles. Du village partent plusieurs sentiers balisés qui vous mèneront à travers les vignes ou au Mont Sainte Odile ou encore vers les châteaux d'Andlau et de Spesbourg. C'est ce dernier que nous avons retenu pour la sortie du jour ...

Carte IGN : 3717 ET

 

Les maisons vigneronnes sont souvent ouvertes sur de larges cours intérieures

Les maisons vigneronnes sont souvent ouvertes sur de larges cours intérieures

 

 

Le pressoir de la cour dîmière (15ème- 18ème siècle) à été utilisé jusque dans les années 50. Des valets actionnaient le pressoir. Ils ne devaient pas s'enivrer : si par négligence ou saoulerie le vin devenait mauvais ou s'ils en versaient à côté, ils devaient réparer le préjudice !

Le pressoir de la cour dîmière (15ème- 18ème siècle) à été utilisé jusque dans les années 50. Des valets actionnaient le pressoir. Ils ne devaient pas s'enivrer : si par négligence ou saoulerie le vin devenait mauvais ou s'ils en versaient à côté, ils devaient réparer le préjudice !

 

 

Le pressoir à huile

Le pressoir à huile

 

 

Sur le sentier des Espiègles

Sur le sentier des Espiègles

 

 

De Mittelbergheim au château d'Andlau

 

 

De Mittelbergheim au château d'Andlau

 

 

Le rocher Sainte Richarde offre un beau panorama sur la vallée de l'Andlau

Le rocher Sainte Richarde offre un beau panorama sur la vallée de l'Andlau

 

 

Tout le monde est attentif aux explications de Vincent !

Tout le monde est attentif aux explications de Vincent !

 

 

La gamelle du jour

La gamelle du jour

 

 

Le blason de la famille d'Andlau

Le blason de la famille d'Andlau

 

 

Cette silhouette se reconnaît au premier coup d'oeil ...

Cette silhouette se reconnaît au premier coup d'oeil ...

 

 

Les avis divergent quant à l'identification de cet "animal"

Les avis divergent quant à l'identification de cet "animal"

 

 

De Mittelbergheim au château d'Andlau

 

 

Le Spesbourg

Le Spesbourg

 

 

Rappel des faits historiques

Rappel des faits historiques

 

 

Puis sieste au soleil ...

Puis sieste au soleil ...

 

 

De Mittelbergheim au château d'Andlau

 

 

De Mittelbergheim au château d'Andlau

 

 

Retour à notre point de départ par le vignoble

Retour à notre point de départ par le vignoble

 

 

Repost 0
29 novembre 2016 2 29 /11 /novembre /2016 09:31

Cette agréable randonnée fait partie des 4 circuits de Bacchus que l'on peut trouver sur un dépliant proposé dans les offices du tourismes près de chez moi. Les petits villages de viticulteurs d'aujourd'hui ont souvent derrière eux un lourd passé tumultueux. Les petites communes de Westhoffen ou Wangen étaient autrefois élevées au rang de villes ayant le droit de s'entourer de remparts et de murailles. Souvent, un ou plusieurs châteaux-fort trônaient au milieu des modestes habitations des paysans. Forcément, un château-fort attirait la convoitise d'ennemis voulant s'emparer des richesses des nobles châtelains !

De nos jours, Balbronn a perdu ses châteaux-fort. Les murailles de Westhoffen sont en parties arasées et servent de mûrs porteurs à des bâtiments agricoles. Il ne reste plus que les portes fortifiées à Wangen où l'on place des géraniums à la belle saison. Les enceintes de la ville ont servi de carrière de pierre pour construire les granges des viticulteurs ... Seule, la Rosenbourg de Westhoffen se dresse encore fièrement près de l'église St Martin ...

Cartes IGN : 3716 ET

Itinéraire : Westhoffen - Wangen - Traenheim - Balbronn - Westhoffen. Env 15 km. Suivre le balisage "anneau jaune".

 

 

Une partie des enceintes et du chemin de ronde à Westhoffen

Une partie des enceintes et du chemin de ronde à Westhoffen

 

 

Westhoffen comptait une importante communauté juive jusqu'à la guerre. Cette synagogue a été construite en 1865 en remplacement de la première qui a été élevée en 1626 !

Westhoffen comptait une importante communauté juive jusqu'à la guerre. Cette synagogue a été construite en 1865 en remplacement de la première qui a été élevée en 1626 !

 

 

Les sentiers des vignobles de la vallée de la Mossig

 

 

La plus ancienne partie de cimetière juif date du 16ème siècle. Les sépultures ont été réutilisées par les Allemands pour en faire des dallages

La plus ancienne partie de cimetière juif date du 16ème siècle. Les sépultures ont été réutilisées par les Allemands pour en faire des dallages

 

 

La jolie gloriette du Geierstein, le bois sur les hauteurs de Westhoffen

La jolie gloriette du Geierstein, le bois sur les hauteurs de Westhoffen

 

 

La brume flotte au dessus du vignoble

La brume flotte au dessus du vignoble

 

 

Une grappe gorgée de sucre et de soleil !

Une grappe gorgée de sucre et de soleil !

 

 

Wangen est un beau petit village que ne manque pas de charmes !

Wangen est un beau petit village que ne manque pas de charmes !

 

 

Une tête y orne une fontaine ...

Une tête y orne une fontaine ...

 

 

Les sentiers des vignobles de la vallée de la Mossig

 

 

De beaux garçons bien tranquilles ...

De beaux garçons bien tranquilles ...

 

 

Entre Traenheim et Balbronn

Entre Traenheim et Balbronn

 

 

Le clocher fortifié de Balbronn

Le clocher fortifié de Balbronn

 

 

Des masques grimaçants ornent les frises lombardes du chaînage horizontal

Des masques grimaçants ornent les frises lombardes du chaînage horizontal

 

 

Les sentiers des vignobles de la vallée de la Mossig

 

 

Retour à Westhoffen. D'ici on aperçoit l'eglise St Martin et la forteresse médiévale au nom poétique de Rosenbourg, le château de la Rose ...

Retour à Westhoffen. D'ici on aperçoit l'eglise St Martin et la forteresse médiévale au nom poétique de Rosenbourg, le château de la Rose ...

 

 

Souvenir d'une période prospère sur un montant de porte

Souvenir d'une période prospère sur un montant de porte

 

 

Et moi, j'vous dit à bientôt pour une nouvelle randonnée !!

Et moi, j'vous dit à bientôt pour une nouvelle randonnée !!

 

 

Repost 0
26 octobre 2016 3 26 /10 /octobre /2016 04:19

Riquewihr fait partie des trois villes haut-rhinoise incontournable sur le plan touristique. Ses belles maisons à colombages ont été miraculeusement épargnées par les combats destructeurs des deux conflits mondiaux. Dans l'artère principale tout comme dans les ruelles adjacentes, il y a eu peu de changements depuis le Moyen-Age et la Renaissance. Les somptueuses demeures des notables jettent leur oriel vers la rue. Témoins de jadis, les emblèmes des métiers ornent encore les porches des habitations.

Riquewihr étant le siège de la justice seigneuriale, il fallait des prisons pour y enfermer les voleurs, les traîtres, sorcières, empoisonneurs et assassins. Les coupables ou présumés tels y étaient questionnés et torturés puis condamnés et emprisonnés.

Un matin d'hiver 1572, le bourreau de Colmar en a été pour ses frais. Vers la fin janvier de la même année, Anna Friderlin a été arrêtée pour sorcellerie et enfermée à l'hôtel de ville puis transférée à la tour de Voleurs. Le 11 février elle fut brûlée par le bourreau Pancrace. Mais pour ce labeur, on ne lui paya que deux Gulden au lieu des douze habituels. En effet, l'accusée Anna Friderlin s'est suicidée dans sa geôle ...

 

 

La porte haute a conservé sa herse médiévale qui est la plus ancienne d'Europe

La porte haute a conservé sa herse médiévale qui est la plus ancienne d'Europe

 

 

Les maisons des viticulteurs sont collées les unes aux autres

Les maisons des viticulteurs sont collées les unes aux autres

 

 

Ce ne sont pas les macarons de chez Laduré mais bien ceux de Riquewihr !

Ce ne sont pas les macarons de chez Laduré mais bien ceux de Riquewihr !

 

 

Le fameux Dolder était habité par un gardien et toute sa famille. Il devait fermer à clé les portes de la ville à la nuit tombée et aussi faire le guet !

Le fameux Dolder était habité par un gardien et toute sa famille. Il devait fermer à clé les portes de la ville à la nuit tombée et aussi faire le guet !

 

 

Du nougat en lingots .....

Du nougat en lingots .....

 

 

Ou des pépites de macarons coco ... il y a le choix !

Ou des pépites de macarons coco ... il y a le choix !

 

 

La tour des Voleur était une prison pentagonale érigée en 1291, en même temps que les murailles de la ville

La tour des Voleur était une prison pentagonale érigée en 1291, en même temps que les murailles de la ville

 

 

Donnez-vous donc la peine d'entrer ...

Donnez-vous donc la peine d'entrer ...

 

 

Un appareil de torture et juste en dessous, les cachots ...

Un appareil de torture et juste en dessous, les cachots ...

 

 

Avec ce pince-doigts, le bourreau faisait avouer tout ce qu'il voulait entendre à sa victime !

Avec ce pince-doigts, le bourreau faisait avouer tout ce qu'il voulait entendre à sa victime !

 

 

La petite boutique des horreurs ...

La petite boutique des horreurs ...

 

 

On avait de la suite dans les idées pour torturer les gens

On avait de la suite dans les idées pour torturer les gens

 

 

Dans un autre registre, on retrouve une scène de vie d'un vigneron

Dans un autre registre, on retrouve une scène de vie d'un vigneron

 

 

Un p'tit tour à Riquewihr

 

 

Un p'tit tour à Riquewihr

 

 

N'oubliez pas de visiter les caves des viticulteurs ...

N'oubliez pas de visiter les caves des viticulteurs ...

 

 

Un p'tit tour à Riquewihr

 

 

Quelques gourmandises locales ...

Quelques gourmandises locales ...

 

 

Repost 0
5 mai 2016 4 05 /05 /mai /2016 16:18

Acalie, Nouvelle Austrasie, Rhin et Champagne ... NON ! La nouvelle super-région se nomme désormais Grand Est. Que ça plaise ou non ! Finalement peu importe, tout cela ne va en rien changer mon quotidien. Mais c'est l'occasion de découvrir une ville de Lorraine où je n'avais encore jamais mis les pieds !

La météo annoncée n'est pas géniale mais je suis sûr que nous trouverons un endroit où nous abriter en cas de pluie. Nous profitons de quelques rayons de soleil pour visiter les "extérieurs", on pourra toujours se réfugier dans un musée dès que le ciel changera d'humeur. Bref, voici donc quelques photos de Metz et ... un peu à côté et le tout sans devoir changer de région ! On n'arrête pas le progrès ...

 

 

 

La porte des Allemands, dernier vestige médiéval de Metz (13è siècle).

La porte des Allemands, dernier vestige médiéval de Metz (13è siècle).

 

 

Les deux tours datent du 15ème siècle.

Les deux tours datent du 15ème siècle.

 

 

Cette créature hirsute nous montre sa clé, mais que peut elle bien ouvrir ?

Cette créature hirsute nous montre sa clé, mais que peut elle bien ouvrir ?

 

 

La maison des Têtes est un bâtiment Renaissance (16ème siècle).

La maison des Têtes est un bâtiment Renaissance (16ème siècle).

 

 

La cathédrale Saint Etienne de Metz est le monument le plus visité de la ville.

La cathédrale Saint Etienne de Metz est le monument le plus visité de la ville.

 

 

Les statues du portail semblent raconter une histoire ...

Les statues du portail semblent raconter une histoire ...

 

 

Un éléphant avec des griffes et des oreilles humaines ...

Un éléphant avec des griffes et des oreilles humaines ...

 

 

Metz et ... un peu à côté

 

 

Le "trésor" ...

Le "trésor" ...

 

 

Et là, c'est la crypte. Attention au Graoully !

Et là, c'est la crypte. Attention au Graoully !

 

 

Des sculptures vraiment étranges ... Que peuvent-elles bien raconter ?

Des sculptures vraiment étranges ... Que peuvent-elles bien raconter ?

 

 

Ceci est donc le marché couvert !

Ceci est donc le marché couvert !

 

 

Metz et ... un peu à côté

 

 

Un bel orage arrose la ville !

Un bel orage arrose la ville !

 

 

Le cloître des Récollets après la grêle...

Le cloître des Récollets après la grêle...

 

 

Au jardin botanique.

Au jardin botanique.

 

 

Metz et ... un peu à côté

 

 

Metz et ... un peu à côté
Aqueduc romain à Ars-sur-Moselle

Aqueduc romain à Ars-sur-Moselle

 

 

Dernières lueurs du jour sur le lac de Madine.

Dernières lueurs du jour sur le lac de Madine.

 

 

Metz et ... un peu à côté

 

 

Metz et ... un peu à côté

 

 

Non, pas de quiche aujourd'hui !

Non, pas de quiche aujourd'hui !

 

 

Le musée de la Cour d'or.

Le musée de la Cour d'or.

 

 

Metz et ... un peu à côté

 

 

Et déjà on arrive à Nancy, place Stanislas.

Et déjà on arrive à Nancy, place Stanislas.

 

 

Metz et ... un peu à côté

           

 

                     Au revoir et à bientôt !

 

Repost 0
29 février 2016 1 29 /02 /février /2016 16:23

Venise est la ville italienne au mille charmes. Elle est située sur la côte Adriatique et n'est reliée à la "botte" que par un pont. Au bout de ce pont, il faudra couper le moteur car ici, il n'y a ni route ni voiture ! Ce sont donc des ruelles étroites qui quadrillent la cité, mais le mieux, c'est de visiter Venise au fil de l'eau.

Embarquons sur un vaporetto, ces gros bateaux un peu poussifs qui ne circulent que sur le grand canal. Ce canal serpente durant 4 kilomètres le longs de somptueux palais. Vous en découvrirez 185, tous érigés par des familles nobles entre le XIIème et le XVIIIème siècle. Mais c'est au XVème siècle que la ville atteint son apogée, et les courants artistiques de cette époque sont encore bien présents dans l'architecture des vieux bâtiments.

A bord d'une gondole, des siècles d'histoire défilent sous nos yeux. Les gourmets viendront déguster des pastas ou une pizza sur une placette et bien sûr pour le dessert, un délicieux tiramisu et un bon café italien ou une glace italienne. Rien que d'y penser, j'en ai l'eau à la bouche...

 

 

 

L'immense place Saint Marc et son campanile.

L'immense place Saint Marc et son campanile.

 

 

Le grand canal vu du pont Rialto.

Le grand canal vu du pont Rialto.

 

 

Laisse les gondoles à Venise...

 

 

Laisse les gondoles à Venise...

 

 

Les maisons ressemblent à des décors de théatres...

Les maisons ressemblent à des décors de théatres...

 

 

Laisse les gondoles à Venise...

 

 

Piazza San Marco... le rendez-vous des amoureux !

Piazza San Marco... le rendez-vous des amoureux !

 

 

Avec ses pigeons !

Avec ses pigeons !

 

 

Le palais des Doges et le lion ailé de Saint Marc.

Le palais des Doges et le lion ailé de Saint Marc.

 

 

Laisse les gondoles à Venise...
Laisse les gondoles à Venise...

 

 

Le fameux pont des Soupirs. Il est entièrement fermé car c'était le passage du palais vers la prison...

Le fameux pont des Soupirs. Il est entièrement fermé car c'était le passage du palais vers la prison...

 

 

Venise, c'est aussi des églises...

Venise, c'est aussi des églises...

 

 

Tout l'art vénitien...

Tout l'art vénitien...

 

 

Ses ruelles...

Ses ruelles...

 

 

L'avenue aquatique de Venise.

L'avenue aquatique de Venise.

 

 

Les gondoliers s'improvisent aussi photographes...

Les gondoliers s'improvisent aussi photographes...

Un bateau-taxi.

Un bateau-taxi.

 

 

C'est étroit, mais ça passe !

C'est étroit, mais ça passe !

 

 

Les vaporettos ne circulent que sur le grand canal. Au premier plan, c'est un bateau des pompiers.

Les vaporettos ne circulent que sur le grand canal. Au premier plan, c'est un bateau des pompiers.

 

 

Palazzo Ducale.

Palazzo Ducale.

 

 

L'île de San Giorgio Maggiore.

L'île de San Giorgio Maggiore.

 

 

Laisse les gondoles à Venise...

 

 

Laisse les gondoles à Venise...

 

 

L'Italie, c'est aussi le linge qui sèche le long des façades...

L'Italie, c'est aussi le linge qui sèche le long des façades...

 

 

Laisse les gondoles à Venise...

                         Merci de votre visite, à bientôt !

Repost 0
29 octobre 2014 3 29 /10 /octobre /2014 09:38

La campagne est encore endormie sous une mousseline de brûme. Même le soleil est paresseux ce matin. Du haut du Bastberg, les formes et les couleurs ne sont pas encore définies. On ne peut guère imaginer que la terre sur laquelle je pose mes pieds était le fond d'une mer peu profonde aux eaux chaudes ! Peu à peu, le sentier géologique dévoile ses chorten. Des pierres empilées et incrustées de fossiles lacustres racontent une longue histoire. Il faut prendre son temps pour l'écouter.

L'automne changera doucement la couleur du feuillage du tilleul de Goethe. Un arbre planté en 1849 pour commémorer le centenaire de la naissance de Johann Wolfgang Goethe qui, en 1770, avait visité Bouxwiller et sa région. Pour la petite histoire, le grand homme de lettres, alors qu'il était étudiant à Strasbourg, tombera amoureux de la fille du pasteur de Sessenheim, mais finalement en choisira une autre pour épouse...

Bouxwiller est donc devenue célèbre par la découverte de remarquables fossiles. La mer ayant fini par se retirer ne laissant derrière elle qu'un lac qui se dessèche lentement. Les carrières sont devenues une curiosité mondiale pour les géologues et sont toujours accessible. 

Dans la petite ville romantique, les puissants comtes de Hanau-Lichtenberg avaient fait construire un vaste château autour duquel furent aménagés des jardins magnifiques et une orangerie (le parc de l'Orangerie de Strasbourg emprunte son nom à ces jardins !) Goethe lui-même était d'un enthousiasme débordant lorsqu'il évoquait ces lieux...

 

Carte IGN : 3714 ET

 

le-Bastberg 6954 - Copie

Lever de soleil au Bastberg.    

 

 

le-Bastberg 6917 - Copie

Quelques trainées de brûmes stagnent dans les campagnes...    

 

 

 

                        le-Bastberg 6930 - Copie

                       Même l'astre du jour n'est pas décidé à se lever...

 

 

 

le-Bastberg 7002

Soudain, la lumière change...    

 

 

 

le-Bastberg 7003

...Colorant la campagne.    

 

 

 

le-Bastberg 7047

Premières lueurs sur un chorten.    

 

 

 

le-Bastberg 7054

La lumière redevient banale...    

 

 

 

  le-Bastberg 7066

       Toile de maître...

 

 

 

le-Bastberg 7095

Le tilleul de Goethe. Un jour en se promenant au Bastberg, Goethe avait écrit :

"Cette cime formée entièrement de coquillages attira pour la première fois mon attention sur ces documents des temps préhistoriques. Je ne les avais jamais vus réunis en quantités semblables. Mais mon regard avide et curieux fut bientôt absorbé uniquement par la vue..."    

      La colline a inspiré de nombreux poêtes, dont Marie HART :

 

              On s'avance sur la prairie moelleuse,

              Tout doucement en remontant la pente.

              De nombreux rosiers sauvages

              Sortent leurs branches

              Et nous retardent.

              Et la campagne est là, grâcieuse à souhait

              Telle une belle peinture.

              Sur la pente, des vignes poussent

              Et à côté, des chataigners

              Car l'air est chaud et doux.

              Tout en haut, au pied du tilleul,

              Se trouve un banc.

              N'étions nous pas souvent assis là

              Et avons oublié tout chagrin

              Ou n'est-ce qu'un rêve ? 

 

 

 

 

le-Bastberg 7151

Posé sur le rebord du Bastberg, le clocher roman trapu de l'église catholique servait probablement de donjon au moyen-âge. Une légende prétend que juste à côté du sanctuaire existait une commanderie de chevaliers de l'ordre du Temple !  De nos jours, cette légende fascine encore les chercheurs... Ce qui est cetain, ce sont les carrières de fossiles se trouvant à gauche, dans les sous-bois.  

 

 

 

         le-Bastberg 7152

         Un bas-relief nous rappelle que tout n'est qu'une question de temps...

 

 

 

le-Bastberg 7160

A l'angle de la rue du Canal, la demeure d'un haut fonctionnaire du comté (1598). Au fond, le clocher de l'église St Léger, aussi appellée "Niederkirche"    

 

 

 

le-Bastberg 7162

Maisons à colombages à Bouxwiller, capitale du pays de Hanau.    

 

 

 

                        le-Bastberg 7191

                       La Liesel de Bouxwiller.

 

 

le-Bastberg 7165

Au n°2 de la rue de l'Eglise, une curieuse demeure que l'on surnomme parfois "la Maison de l'Aztèque". C'est une élégante et haute construction en colombage, réhaussée de sculptures qui n'ont pas leur pareil dans le secteur...

En 1669, des vendeurs de biens entraient en relation avec le comte de Hanau-Lichtenberg. Ces hommes d'affaires proposaient au comte d'acheter les "Indes hanovriennes", un territoire situé en Amérique du Sud qu'on pourrait localiser près de la Guyane. Le comte se prit au jeu. Mais voilà, l'affaire s'ébruita et la famille s'inquiéta. Avant que le comte ne dilapide sa fortune, sa famille réussit à bloquer la transaction. C'est ainsi que l'Amérique du Sud n'est pas devenue le royaume d'un comte à moitié Alsacien ! Du coup, seule nous reste cette demeure à admirer et qui remet en mémoire cette incroyable histoire !  

 

 

 

                      le-Bastberg 7167

Sur le poteau d'angle de la remarquable maison de style auriculaire (Renaissance Allemande), un fier conquistador monte la garde !

 

 

 

             le-Bastberg 7173 - Copie

             Les oriels fleurissent sur les maisons paysannes.

 

 

 

le-Bastberg 7174

 

 

 

 

le-Bastberg 7180

La maison du marché au grain date de 1636. L'entrée est en galets du Bastberg.    

 

 

 

le-Bastberg 7183

Les constructeurs avaient certainement oublié le cordeau sur un autre chantier...    

 

 

 

 le-Bastberg 7187

Coq et grappe de raisins, grandeurs et fierté d'un temps révolu...    

 

 

 

le-Bastberg 7189

Des façades richement décorées sur l'artère principale.    

 

 

 

le-Bastberg 7193

 

                oie-là, c'est fini, à bientôt !    

 

 

 

 

 

Repost 0
Publié par randoalsacevosges - dans Villes et villages
commenter cet article
20 septembre 2014 6 20 /09 /septembre /2014 04:12

Colmar est une jolie ville que j'aime beaucoup. Ce site jouit d'un micro-climat qui fait que cette ville est l'une des plus "sèche" de France. Je ne vais pas dire qu'il y fait toujours beau mais les précipitations y sont nettement moins abondantes que pour le reste de l'Alsace.

La cité a prospéré grâce, notamment au commerce du vin. A chaque coin de rue, un édifice classé évoque cette longue et riche Histoire. Vers 1220, la ville obtient le droit de s'entourer de remparts (qui seront démantelés par Louis XIV en 1675) et en 1354, elle se ligue avec les 9 autres villes Alsaciennes d'Empire au sein de la Décapole.

Très touristique, le vieux Colmar s'anime autour du musée Unterlinden, l'église des Dominicains et bien évidement, de la Petite Venise. "Sur les deux rives, des maisons très anciennes semblent se hausser pour apercevoir la petite rivière par-dessus les frondaisons de leurs jardinets. Des auvents de tuiles protègent les petits lavoirs maintenant silencieux...", écrivait Paul Acker.

Colmar est le berceau de Hansi, écrivain et illustrateur dont les satires font encore rire, mais c'est aussi celui de Frédéric-Auguste Bartholdi, le créateur de la célèbre "Liberté éclairant le monde" plus connue sous "Statue de la Liberté". Un musée lui est dédié.

Il est agréable de flaner dans les ruelles médiévales de Colmar, le nez en l'air pour admirer les belles façades à colombages richement décorées, tout en étant séduit par les bonnes odeurs des spécialités régionales s'échappant des brasseries et des terrasses ombragées...

 

 

 

 

Le-Ried 5731

Le quartier de la Poissonnerie est baigné par la Lauch.    

 

 

 

Le-Ried 5743

Le Koïfhus, ou l'ancienne douane (1480). Ce batiment abritait des entrepôts et les bureaux de la douane, tandis que les représentants de la Décapole et le tribunal siègeaient à l'étage. De nos jours, le Koïfhus accueille diverses manifestations culturelles.    

 

 

 

Le-Ried 5738

On entre dans la halle du marché couvert achevé en 1865 par Louis-Michel Boltz (à qui l'on doit également le théatre municipal). C'est un élégant batiment de briques, de fer et de fonte.    

 

 

 

 

       Le-Ried 5683

Le batiment le plus étonnant est sans doute la Maison des Têtes qui a donné son nom à l'artère qui l'abrite. Le pignon est surmonté d'une statue d'un tonnelier d'Auguste Bartholdi. Avec ses 106 masques ornant la façade c'est l'un des plus beau batiment de la cité Haut-Rhinoise. Voyons quelques têtes...    

 

 

 

                            Le-Ried 5690

C'est Anton Burger, un marchand dont la fortune venait du commerce de la poterie d'étain, qui l'avait fait ériger au début du 17ème siècle.    

 

 

 

         Le-Ried 5695

Un chien assis grimaçant... Certainement, ces symboles avaient-ils un sens que nous ignorons aujourd'hui !    

 

 

 

                     Le-Ried 5696

                     Que peut bien faire ici un singe jouant du tambour ?

 

 

 

    Le-Ried 5698

Amusez-vous à observer chaque masque de cette maison, vous en verez même quelques uns qui vous tirent la langue !    

 

 

 

Le-Ried 5859

 

 

 

 

Le-Ried 5865

L'heure de mide approche, les terrasses sont pleines de ventres affamés...    

 

 

 

Le-Ried 5889

Le visiteur découvre bien des oeuvres du créateur du Lion de Belfort (oui, encore Bartholdi !) : une fontaine dédiée à Lazare de Schwendi, celui qui aurait ramené le Tokay  de Hongrie...   

 

 

 

Le-Ried 5749

Cette place est toujours richement illuminée pendant le marché de Noël, incontournable !    

 

 

 

                 Le-Ried 5885

                  Je sais résister à tout, sauf à la tentation...

 

 

 

Le-Ried 5914

 

 

 

 

                   Le-Ried 1327

      De belles sculptures ornent les chaînages d'angles des maisons Alsaciennes.

 

 

Le-Ried 5944

Promenades en barques pour voir la ville sous un autre angle...    

 

 

 

                     Le-Ried 5950

 

 

 

 

       Le-Ried 5952

       Il faut lever les yeux pour apercevoir ce curieux scruter la foule !

 

 

 

Le-Ried 5955

La Maison Pfister est l'un des fleurons de Colmar. Si elle doit son nom à la famille qui l'occupa entre 1841 et 1892, elle fut construite en 1537 pour le compte du chapelier Ludwig Scherer dont la fortune provenait des mines d'argent du val de Lièpvre. A cette époque, la bourgeoisie enrichie est soucieuse d'affirmer son statut social avec des édifices somptueux. Elle passera aux mains du drapier Claus Stattmann et du négociant en étoffes Claude Sison, également propriétaire de gisements d'argent près de Ste Marie-aux-Mines.   

 

 

 

                      Le-Ried 5979

 

 

 

 

Le-Ried 5724

Le quartier de la Petite Venise est romantique à souhait. Il suffit de parcourir la rivière, non pas en gondole mais avec des barques à fond plat, utilisées jadis par les maraichers, pour goûter au fil de l'eau aux charmes de ce quartier pittoresque où les vénérables maisons à colombages s'alignent et se mirent dans la Lauch.   

 

 

        Le-Ried 1311

"Les grands soutiens du monde, Justice, patriotisme, Travail", tel est le nom de ce bronze, une oeuvre de... Bartholdi ! La pièce trône dans la cour intérieure du musée Bartholdi (30, rue des Marchands)    

 

 

 

   Le-Ried 1315

   Allez, ne faites pas cette tête, bientôt une autre randonnée sur ce blog !

 

 

 

 

Repost 0
Publié par randoalsacevosges - dans Villes et villages
commenter cet article
7 juillet 2014 1 07 /07 /juillet /2014 11:20

Kaysersberg est une petite ville aux allures médiévales, située en Haute Alsace à une douzaine de kilomètres de Colmar. Elle fait partie des "incontournables" qui occupe le trio de tête des villages Alsaciens les plus touristiques que sont Ribeauvillé, Riquewihr et bien sûr Kaysersberg.

La bourgade a su garder ses ruelles pavées, ses anciennes demeures à colombages, ses maisons de charme de style Renaissance rhénan, un pont fortifié très ancien qui enjambe le cours de la Weiss, le tout assurant un cachet indéniable. Pour rester sur le pont, celui-ci possède en son centre, outre les fentes de tir et autres meurtrières, un oratoire abritant une statue de la Vierge du 18ème siècle. L'oratoire est surmonté des armoiries du Saint Empire romain germanique.

Kaysersberg est aussi la ville natale de Albert Schweitzer, médecin au Gabon et Prix Nobel de la Paix en 1952. Un musée lui est consacré.

Pour contrôler l'entrée de la vallée d'Orbey, bien plus que pour protéger ses maisons, Kaysersberg se voit doté d'une forteresse battie sur le Schlossberg. L'empereur Frédéric II de Hohenstauffen ordonna à Woelflin d'ériger un château-fort vers l'an 1220, afin de verouiller le passage vers la Lorraine, d'où il craignait une attaque.

Aujourd'hui les ruines du château offrent une vue panoramique sur la vallée de la Weiss et les ruelles étroites de la petite cité alsacienne. Pour mériter le repas de midi, vous pouvez enfiler vos chaussures de rando et vous rendre à pied à la chapelle St Alexis située au coeur de la forêt, dans un endroit isolé et calme. Quand je dis "mériter", il faudra compter 2 bonnes heures de marche - mais nul besoin de se presser : le service est assuré jusqu'à 14 heures...

 

 

Carte IGN : 3718 OT

 

 

Ville 1827

Kaysersberg.    

 

 

 

Ville 1844

Les boutiques fleurissent dans les ruelles médiévales, comme celle-ci, proposant des poteries et ustensiles en terre cuite.    

 

 

 

Ville 1879

Maisons à colombage et le fameux pont fortifié datant de 1514.    

 

 

 

Ville 1884

Par une meutrière du pont...

 

 

 

Ville 1902

Kaysersberg fut endommagé durant l'automne 1944, lors des combats de libération, notamment  le pont qui fut restauré à l'identique.   

 

 

 

Ville 1927

La Weiss.    

 

 

 

Ville 2000

Vue sur le vignoble et la ruine du château.    

 

 

 

Ville 1945

 

 

 

 

                          Ville 1948

Le donjon cylindrique est construit avec des blocs irréguliers. A l'époque, on y accédait par l'entrée placée à la mi-hauteur. Celle du bas n'a été percée qu'au 19ème siècle.

 

 

 

Ville 1961

La petite ville est blottie entre les montagnes Vosgiennes.    

 

 

 

Ville 1988

Vue du château.    

 

 

 

Ville 1983

L'église Ste Croix au milieu de la ville (13ème siècle).    

 

 

 

Ville 2012

On y trouve ce retable de Jean Bongart. Il est daté de 1518.    

 

 

 

                               Ville 2024

                                Et aussi ce Saint Jacques assis, de 1523.

 

 

 

Ville 2051 - Copie

Nous quittons Kaysersberg pour nous rendre à la chapelle St Alexis. Elle fait partie d'un ancien ermitage jusqu'au 17ème siècle. On y adjoint une ferme qui est l'actuel restaurant.   

 

 

 

Ville 3294

La chapelle St Alexis.    

 

 

 

                    Ville 2070 - Copie

                      Au menu, il y a du potage....

 

 

Ville 2060 - Copie

Truffe au vent, le chien de la ferme a flairé quelque chose...

 

 

 

                                 Ville 2088 - Copie

                                  Ah, voilà ce qui lui chatouille les narines..!

 

 

 

                               à bientôt pour une nouvelle randonnée !

 

 

 

Repost 0
Publié par randoalsacevosges - dans Villes et villages
commenter cet article
29 juin 2014 7 29 /06 /juin /2014 10:24

Ville frontalière d'Alsace du Nord, Wissembourg s'étend sur les deux rives de la Lauter. Fondée par des moines bénédictins qui y batirent une abbaye, le bourg se développe au fil des siècles tout en s'entourant d'enceintes. Les abbés construisent des châteaux aux quatres points cardinaux. Dans ses murs, Wissembourg abrite un bel édifice gothique, l'église Saints Pierre et Paul. Cette dernière est précédée d'une tour romane et le long de l'aile orientale du cloître existe une chapelle, également romane. La ville adhère à la ligue des Villes Rhénanes en 1254 et fait partie de la Décapole en 1354, l'alliance des 10 villes libres d'Alsace.

Les Wissembourgeois eurent souvent à pâtir des pillages dûs aux guerres et aux brigands. Le plus connu est le célèbre Hans Von Trotta, plus connu sous le nom de Hans Trapp, figure légendaire des Noëls dans le Nord de l'Alsace  

On y parle couramment les deux laugues, tant nos voisins Allemands sont présents dans cette ville. Il suffit de jetter un oeil sur les plaques d'immatriculations des véhicules. En semaine, c'est une petite ville calme, mais le dimanche, elle sait animer ses rues pour attirer les touristes. A l'heure du déjeuner, les terrasses des restaurants ne désemplissent pas...   

 

 

Ville 0437

Wissembourg est baignée par la Lauter. 

 

 

 

Ville 0618

Cette ville possède un charme certain.   

 

 

 

                     Ville 0540

                      La belle église gothique Saints Pierre et Paul.

 

 

 

Ville 0525

En longeant le flanc Sud de l'église, on voit progressivement se dégager la robuste tour romane qui parait insensible aux épreuves du temps. L'abbé Samuel l'a fait batir en 1074.    

 

 

 

                        Ville 0690

                        Eglise Saints Pierre et Paul.

 

 

 

Ville 0753

      De belles sculptures soutiennent les piliers...

 

 

 

Ville 0757

...Des sculptures peu courantes dans nos églises !    

 

 

 

 

Ville 0527

La ville inspire les artistes peintres...

 

 

 

Ville 0543

...Toutes sortes d'artistes !    

 

 

 

Ville 0441

La maison de l'Ami Fritz, avec son oriel Renaissance joliement décoré.

 

 

 

Ville 0413

Wissembourg.    

 

 

 

                        Ville 0512

                        Il ne subsiste que l'aile Nord et Est de l'ancien cloître.    

 

 

 

Ville 0767

Au fond de la cour, l'entrée de la chapelle romane (XIème siècle) est très discrète. On remarque que certaines des colonnes du centre sont taillées de façon curieuse. En effet, le petit sanctuaire eut des destinations variées ! Lieu frais et obscur, il servit de cave et de cellier. L'on scia alors 3 des colonnes afin de pouvoir y entreposer des tonneaux et des barriques de vins de la région. Au Moyen Age, on aimait le vin acide...    

 

 

 

                    Ville 0498

C'est vers 1060 qu'est réalisé le "Christ de Wissembourg". L'un des plus vieux vitrail figuratif au monde. L'original est exposé au musée de l'Oeuvre Notre Dame, à Strasbourg.   

 

 

 

Ville 0604

Le "violonseul" indique le chemin des remparts.     

 

 

 

                      Ville 0408

                      Une tour d'artillerie.

 

 

 

Ville 0612

Beaucoup d'animations devant la Maison du Sel.    

 

 

 

                           Ville 0638

 

 

 

 

Ville 0798

Wissembourg est une jolie petite ville où il fait bon se détendre...

 

 

 

 

 

Repost 0
Publié par randoalsacevosges - dans Villes et villages
commenter cet article
29 mars 2014 6 29 /03 /mars /2014 20:00

L'Histoire de cette nouvelle ville commence lorsque le royaume de France perd la ville de Breisach am Rhein, située sur la rive allemande. Breisach am Rhein est devenu le Vieux Brisach lorsque Louis XIV ordonna à Vauban de batir une place forte pour compenser cette perte. La nouvelle ville comblera un vide défensif entre Strasbourg et Mulhouse. Neuf Brisach est inscrite au patrimoine mondiale de l'UNESCO.

Les travaux de terrassements sont entrepris en 1699, et 4 années plus tard, une place forte a surgi là où auparavant il n'y avait rien !

Pour beaucoup, Neuf Brisach est le chef d'oeuvre de Vauban. C'est en tout cas sa dernière réalisation. Sébastien LePrestre de Vauban (1633 - 1707) est nommé commissaire générale des fortifications par le roi de France. Il se consacre dès lors à fortifier les frontières du royaume par des ouvrages défensifs, citadelles ou places fortes.

La grande ouverture d'esprit de Vauban le fait briller dans d'autres domaines. Il excelle dans la politique, la religion, la navigation fluviale tout en menant une grande carrière militaire en parallèle.      

 

 

Ville 1221

La porte de Colmar. Autrefois un pont-levis autorisait l'accès à la place forte.    

 

 

 

Ville 1233

Le système défensif est constitué de bastions et de courtines.    

 

 

 

Ville 1236

La porte de Belfort.    

 

 

 

Ville 1243

 

 

 

Ville 1156

La porte de Belfort abrite le musée Vauban.    

 

 

 

Ville 1207

L'église Royale Saint Louis est construite sur la place d'Armes.    

 

 

 

      Ville 1162

Le reste de la ville ne présentant pas un grand intéret en termes d'architectures, j'ai donc pris en photo ce vélo...

 

 

 

Ville 1231

La place forte est construite en forme octogonale.    

 

 

 

       280px-Neuf-Brisach 007 850[1]

      Là, c'est vu du ciel (photo Wikipédia).

 

 

 

Ville 1168

L'ennemi est constamment sous le feu des défenseurs et les canons sont installés pour permettre un tir croisé.    

 

 

 

Ville 1189

La défense comporte 8 bastions qui abritaient 300 soldats. La muraille a une épaisseur de 3 mètres. Les civils s'y réfugièrent en 1870 et en 1945.    

 

 

 

     Ville 1225

Aujourd'hui, il n'y a guère plus que les pigeons qui s'intéressent aux vieilles pierres...

 

 

 

Ville 1210

La porte de Colmar.

 

 

 

Ville 1274

Nous n'avons pas trouvé de restaurant à Neuf Brisach (à part des plats à emporter !). Ce délicieux repas nous a été servi à Colmar. Bibeleskas et lapin avec des knëpfle...    

 

 

Repost 0
Publié par randoalsacevosges - dans Villes et villages
commenter cet article
21 janvier 2014 2 21 /01 /janvier /2014 13:35

Durant les vacances de l'été dernier, nous avions une location dans le département du Lot (46), dans le Sud-Ouest de la France. C'est sur les conseils d'une amie que nous avons fait un crochet en Corrèze pour visiter le beau village de Collonges-la-Rouge.

Ce village de 500 âmes est le tout premier à avoir été classé "Plus beau village de France". Il est aussi le site le plus visité de tout le Limousin.

Ce rubis architectural fait de vieilles maisons en grès rouge, est fièrement dressé dans une campagne verdoyante. Collonges est aussi surnommée "la cité aux 25 tours".

Au VIIIème siècle, des moines fondent un prieuré à Collonges, qui est intégré dans le vicomté de Turenne en l'an 844. Le prieuré accueille les pèlerins en route pour Compostelle via Rocamadour. Lentement un village se construit autour des batiments du prieuré durant le Moyen Age.

La Révolution voit la destruction du prieuré et peu à peu les collongeois désertent leurs maisons. Le village se transforme en carrière de pierres. En 1942, le site est classé Monument Historique dans son ensemble et ce n'est qu'en 1969 que Collonges devient Collonges-la-Rouge...

 

 

 

Ville 5190

Collonges se situe au carrefour du Limousin, du Quercy et du Périgord.    

 

 

 

Ville 5372 

En journée, les rues sont réservées aux piétons et ...aux touristes !

 

 

 

Ville 5380

Les maisons fortifiées possèdent tours de guet et pigeonniers.    

 

 

 

                                       Ville 5364

         Terres rouges, terres de Collonges, ici, une fenêtre de style Renaissance.

 

 

 

Ville 5362

 La place du village.

 

 

 

Ville 5331

L'église Saint Pierre.    

 

 

 

                   Ville 5337 

                  L'édifice date de l'an 1100 et est de style roman.

 

 

 

      Ville 5353 

         Une belle tête médiévale !

 

 

 

Ville 5348

 

 

 

 

Ville 5305

La maison de la sirène (16ème siècle). Sous son toit en ardoises, elle abrite un musée.    

 

 

 

       Ville 5120      

       Sur l'angle du mur, cette belle sirène tenant un peigne et un miroir.    

 

 

 

Ville 5385

Les rues médiévales de Collonges. Il y en a même une qui s'appelle rue du coupe-gorge !    

 

 

 

Ville 5491

 

 

 

 

Ville 5468

La halle aux grains et aux vins et sa charpente de chataignier. Le four est encore utilisé.

 

 

 

Ville 5513

Tiens, un château !    

 

 

 

Ville 5519

C'est le château de Vassinhac (1583) de la plus puissante famille du village.

 

 

 

Ville 5382 

Restaurants et petites boutiques divertissent les touristes.    

 

 

 

                         Ville 5525 

                          Derniers témoins d'une grandeur passée...

 

 

 

Ville 5138 

Au centre du village, la chapelle des Pénitents date du XVème siècle.    

 

 

 

Ville 5537 

Le château du Martret (XVIème siècle) domine tout le village.    

 

 

 

Repost 0
Publié par randoalsacevosges - dans Villes et villages
commenter cet article