Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 septembre 2017 1 25 /09 /septembre /2017 11:24

Le Saint Mont est l'une de ces terres sacrées qui a une très vieille histoire. Jadis peuplée par les Celtes, et bien avant eux par les fées, dit-on, les rochers sont imprégnés de nombreuses légendes. Le Saint Mont est un ancien oppidum celtique qui contrôle les vallées de la Moselotte et de la Moselle. Plus tard, la montagne est occupée par les Romains qui l'appellent Habendum. Sa véritable histoire commence lorsque Romaric, fils d'un comte palatin s'allie avec un moine nommé Amé pour fonder un monastère au sommet du St Mont en l'an 620. Amé meurt 9 ans plus tard en s'étant retiré dans une grotte. Une chapelle sera élevée en sa mémoire. Lorsque Romaric meurt à son tour en 653, il sera inhumé aux côtés de l'ermite Amé. Leurs reliques seront transférés dans la crypte de l'église de Remiremont au XIème siècle.

Durant deux siècles, les moniales obéirent aux dures règles de St Colomban avant d'adopter une règle plus souple, celle de St Benoit. Elles pratiquaient la "Laus Perennis", la louange perpetuelle, c'est à dire qu'elles chantaient des psaumes 24 heures sur 24 par groupes de 12 qui se relayaient. Entre 910 et 920 les invasions hongroises dévastèrent régulièrement les sanctuaires. Un jour, les hordes sauvages pourchassèrent les moniales, en frappant et en hurlant. Mais la plus jeune nonne, nommée Sabine, ne réussit pas à suivre la course folle. Elle s'égara dans la forêt et tomba épuisée près d'une petite source. C'est là qu'elle fut rattrapée par les Huns qui lui tranchèrent la tête d'un coup de hache. Depuis ce jour la fontaine s'appelle Sainte Sabine et plusieurs miracles eurent lieux tout près de la source ... 

Carte IGN : 3519 OT 

Itinéraire : Départ du lieu-dit "Celles" entre St Etienne-lès-Remiremont et St Amé - Chlle du Vieux St Amé - le St Mont - Pont des Fées - le Morthomme - croix de St Arnould - Chlle Ste Sabine - le cercle de Pierres - Fardeau de St Christophe - Pierre Kerlinkin et retour

 

La chapelle du Vieux St Amé fut construite tout près de la grotte où vivait en ermite le cofondateur du monastère du St Mont

La chapelle du Vieux St Amé fut construite tout près de la grotte où vivait en ermite le cofondateur du monastère du St Mont

 

 

En contre-bas, une petite source jaillit de la roche et abreuvait les pèlerins

En contre-bas, une petite source jaillit de la roche et abreuvait les pèlerins

 

 

Fleur de bouillon blanc

Fleur de bouillon blanc

 

 

C'est dans la chapelle Sainte Claire que fut découvert ce sarcophage

C'est dans la chapelle Sainte Claire que fut découvert ce sarcophage

 

 

La petite chapelle au sommet du Saint Mont

La petite chapelle au sommet du Saint Mont

 

 

Là aussi se trouve un sarcophage mérovingien

Là aussi se trouve un sarcophage mérovingien

 

 

Le pont des fées relie le St Mont au Morthomme. Nul ne sait quand et par qui il a été construit

Le pont des fées relie le St Mont au Morthomme. Nul ne sait quand et par qui il a été construit

 

 

Dans la forêt du Fossard

Dans la forêt du Fossard

 

 

Saint Arnould est venu rejoindre Romaric au Saint Mont. Cependant, il vécut ici et soignait les nombreux lépreux . A la place de la chapelle, il ne reste plus qu'une croix qui rappelle la date de sa mort, au mois d'août de l'an 640

Saint Arnould est venu rejoindre Romaric au Saint Mont. Cependant, il vécut ici et soignait les nombreux lépreux . A la place de la chapelle, il ne reste plus qu'une croix qui rappelle la date de sa mort, au mois d'août de l'an 640

 

 

Détail de la gravure sur le rocher

Détail de la gravure sur le rocher

 

 

Du Saint Mont au Morthomme

 

 

Tout ce qu'il reste de la ferme de St Arnould

Tout ce qu'il reste de la ferme de St Arnould

 

 

Du Saint Mont au Morthomme

 

 

La chapelle Sainte Sabine

La chapelle Sainte Sabine

 

 

La source miraculeuse Ste Sabine. Ses eaux soignaient les maladies de peaux et les ulcères. Mais elles ont d'autres vertues comme par exemple elles prédisaient un mariage pour la jeune fille dont l'aiguille qu'elle lançait dans la fontaine flottait à la surface !

La source miraculeuse Ste Sabine. Ses eaux soignaient les maladies de peaux et les ulcères. Mais elles ont d'autres vertues comme par exemple elles prédisaient un mariage pour la jeune fille dont l'aiguille qu'elle lançait dans la fontaine flottait à la surface !

 

 

Du Saint Mont au Morthomme

 

 

Mon humble repas sur une souche près de la chapelle

Mon humble repas sur une souche près de la chapelle

 

 

Autre curiosité : le cercle de pierres dont le diamètre avoisine 20 mètres. Le cercle est percé de quatre portes et comporte une borne centrale

Autre curiosité : le cercle de pierres dont le diamètre avoisine 20 mètres. Le cercle est percé de quatre portes et comporte une borne centrale

 

 

Sans doute, la borne a été retaillée en borne directionnelle ...

Sans doute, la borne a été retaillée en borne directionnelle ...

 

 

Une autre borne porte deux clés croisées en guise d'armoirie

Une autre borne porte deux clés croisées en guise d'armoirie

 

 

Le fardeau de Saint Christophe. Une légende dit qu'un certain Offerus était un géant qui vécut dans la forêt du Fossard il y a bien longtemps. Il parcourait le monde dans l'espoir de trouver le maître le plus puissant qu'il trouverait. Le premier qu'il croisait était malheureusement le Diable, qu'il sut éloigner en lui montrant une croix. Il rencontra ensuite le Christ qui le baptisa "Christophe", celui qui porte. Depuis ce jour, il dût porter toutes les misères du monde sur ses épaules ...

Le fardeau de Saint Christophe. Une légende dit qu'un certain Offerus était un géant qui vécut dans la forêt du Fossard il y a bien longtemps. Il parcourait le monde dans l'espoir de trouver le maître le plus puissant qu'il trouverait. Le premier qu'il croisait était malheureusement le Diable, qu'il sut éloigner en lui montrant une croix. Il rencontra ensuite le Christ qui le baptisa "Christophe", celui qui porte. Depuis ce jour, il dût porter toutes les misères du monde sur ses épaules ...

 

 

Cette pierre porte un nom étrangement breton. C'est la Pierre de Kerlinkin. C'est sans doute une de ces pierres fertilisantes où les femmes en mal d'enfants venaient s'y frotter. D'ailleurs une anecdote locale dit que la roche contient dans ses entrailles les futurs enfants que la femme finit par libérer après s'y être longuement frottée ...

Cette pierre porte un nom étrangement breton. C'est la Pierre de Kerlinkin. C'est sans doute une de ces pierres fertilisantes où les femmes en mal d'enfants venaient s'y frotter. D'ailleurs une anecdote locale dit que la roche contient dans ses entrailles les futurs enfants que la femme finit par libérer après s'y être longuement frottée ...

 

 

Partager cet article

Repost0
19 septembre 2017 2 19 /09 /septembre /2017 09:11

Il y a quelques temps, j'avais entre les mains un bouquin qui relatait des rochers au pays du Donon. Je ne me souviens plus ni du titre de l'ouvrage, ni de son auteur mais je me rappelle juste y avoir vu de beaux rochers, la plupart non mentionnés sur les cartes. Par précaution, j'avais marqué d'une croix un sentier dans la forêt domaniale de Grand Cheneau, à l'Ouest de St-Sauveur. Cette rando figurait depuis un moment sur ma "to do list" pour découvrir un rocher du nom de "Clineroche". 

Le circuit débute à Val-et-Chatillon derrière la MF des Roches et suit un sentier balisé par le CV de Vezouze. Nous découvrons ce fameux Clineroche qui présente de belles arcades en grès à galets et un peu plus loin, nous tombons sur la Roche du Diable qui offre un promontoire plat, exempt de toutes cupules ou gravures. Sous la roche, il y a un tunnel naturel, taillé par l'érosion. Ces deux rochers ne figurent pas sur la carte. Pause de midi à l'abri de la Croix Bagué où nous attendent déjà de succulentes grillades. Il faut pourtant se décider à décoller car il reste encore un bout de chemin jusqu'à St Sauveur et Val-et-Chatillon ...

Carte IGN : 3616 OT

Itinéraire : MF des Roches de Val-et-Chatillon - sentier du pays d'accueil du Donon (losange bleu) - Clineroche - Roche du Diable - Abri de la Croix bagué - La Boudouse - St-Sauveur - ancienne abbatiale de St-Sauveur - chemin du Brigadier - Val-et-Chatillon. Env 16 km

 

La cascade de Val-et-Chatillon manque un peu d'eau en ce moment ..

La cascade de Val-et-Chatillon manque un peu d'eau en ce moment ..

 

 

Autour de Saint Sauveur

 

 

Autour de Saint Sauveur

 

 

Clineroche

Clineroche

 

 

Sommet de la roche du Diable

Sommet de la roche du Diable

 

 

Autour de Saint Sauveur

 

 

Le tunnel de la roche du Diable

Le tunnel de la roche du Diable

 

 

Un frelon dévore un papillon

Un frelon dévore un papillon

 

 

Autour de Saint Sauveur

 

 

Nous sommes attendus à l'abri de la Croix Bagué

Nous sommes attendus à l'abri de la Croix Bagué

 

 

Petit apéritif ...

Petit apéritif ...

 

 

Puis le vif du sujet

Puis le vif du sujet

 

 

La borne de gauche représente la limite de l'abbaye de St-Sauveur

La borne de gauche représente la limite de l'abbaye de St-Sauveur

 

 

Le ruisseau de Chanson Combelle

Le ruisseau de Chanson Combelle

 

 

Autour de Saint Sauveur

 

 

Autour de Saint Sauveur

 

 

Une belle barre rocheuse à la Boudouse

Une belle barre rocheuse à la Boudouse

 

 

Haut de la Haie

Haut de la Haie

 

 

Autour de Saint Sauveur

 

 

Autour de Saint Sauveur

 

 

La puissante abbaye de St-Sauveur a une histoire agitée. Ses murailles ne suffisent plus qu'à en faire une chapelle

La puissante abbaye de St-Sauveur a une histoire agitée. Ses murailles ne suffisent plus qu'à en faire une chapelle

 

 

Partager cet article

Repost0
11 septembre 2017 1 11 /09 /septembre /2017 15:29

S'il y a un sentier dans les Hautes Vosges que tout le monde connait, c'est bien le sentier des Roches. Ce sentier mythique, tous rêvent de le faire ou l'ont fait au moins une fois dans la vie. Il est réputé dangereux mais finalement pas plus qu'un autre. Les passages délicats sont très bien sécurisés et si l'on observe les bases de la randonnée, il n'y a aucun souci. Après, il y a ceux qui viennent en tongs ... Je ne "m'étalerai" pas la dessus si j'ose dire. Bref, je ne saurai trop vous conseiller de faire ce beau sentier en étant prudent. 

C'est le sac à dos bien garni que nous cheminons sur les pierriers jusqu'au Frankenthal. Le repas sera donc tiré du sac puisque nous sommes jeudi et que cela coïncide pile poil avec le jour de fermeture de l'auberge. C'est bien dommage car on y mange très bien (mais uniquement des petits plats froids).

Le soleil joue à cache-cache derrière les gros nuages menaçants. Le vent se met même à bien souffler au col de Schaeferthal et ne nous lâchera plus jusqu'à la Schlucht. Entre temps, les gros nuages gris font un peu plus que menacer et ouvrent les vannes juste pour nous embêter ...

Itinéraire : Schlucht - sentier des Roches - Frankenthal-Missheimle - Schaeferthal - petit Hohneck - Hohneck - Trois Fours - Schlucht

Carte IGN : 3618 OT

 

C'est parti !

C'est parti !

 

 

Le sentier des Roches

Le sentier des Roches

 

 

Vosges addict !

 

 

Vosges addict !

 

 

Vosges addict !

 

 

Camaïeu de vert grâce à un mois d'août bien humide

Camaïeu de vert grâce à un mois d'août bien humide

 

 

Vosges addict !

 

 

Végétal et minéral ...

Végétal et minéral ...

 

 

Vosges addict !

 

 

Vosges addict !

 

 

L'auberge du Frankenthal

L'auberge du Frankenthal

 

 

Déjeuner sur l'herbe

Déjeuner sur l'herbe

 

 

Vosges addict !

 

 

La grotte Dagobert

La grotte Dagobert

 

 

En montant le col du Schaeferthal

En montant le col du Schaeferthal

 

 

Vache de race vosgienne

Vache de race vosgienne

 

 

Vue sur le Hohneck depuis le petit Hohneck

Vue sur le Hohneck depuis le petit Hohneck

 

 

Vosges addict !

 

 

Vosges addict !

 

 

Et voilà, il pleut !

Et voilà, il pleut !

 

 

Chamois au Falimont

Chamois au Falimont

 

 

Après la pluie, retour du beau temps !

Après la pluie, retour du beau temps !

 

 

Partager cet article

Repost0
6 septembre 2017 3 06 /09 /septembre /2017 09:28

Dans la belle forêt de Neuwiller-lès-Saverne se trouve une petite hauteur appelée Brudersberg. Un nom évocateur qui rappelle qu'autrefois vivait ici un frère ermite. Est ce que cet ermite des bois avait dû se réfugier en forêt, dans cet endroit retranché pour fuir les terreurs et les persécutions des révolutionnaires dans les années 1792 ? Il ne semblerait pas. D'après les trous à boulins dans la roche, où reposaient les poutres d'un habitat relativement confortable et spacieux, on n'est pas du tout dans l'esprit des grottes exiguës dans lesquelles les prêtres réfractaires étaient obligés de se cacher. En dehors du côté historique, ces rochers valent bien que l'on s'y attarde rien que pour en admirer la beauté et la quiétude. 

Bien d'autres vestiges sont présents sur les rochers, des plus anciens aux plus récents. Les hommes du Néolithique ont laissé quelques polissoirs, plus loin, une croix est gravée d'un Christ. On dit que cette croix de pierre est la plus ancienne des Vosges du Nord. Sur un autre rocher, on retrouve le visage du Christ, de belle facture. Le même artiste a également gravé le visage effrayant aux roches des Pfannenfelsen ... 

Carte IGN : 3714 ET

 

L'église Saint Adelphe à Neuwiller-lès-Saverne

L'église Saint Adelphe à Neuwiller-lès-Saverne

 

 

Des polissoirs sur la roche

Des polissoirs sur la roche

 

 

Les rochers du Brudersberg

 

 

Le Christ et sa couronne d'épine du sculpteur Jean Mayrhofer

Le Christ et sa couronne d'épine du sculpteur Jean Mayrhofer

 

 

La carrière du Brudersberg

La carrière du Brudersberg

 

 

Les rochers du Brudersberg

 

 

Cette plante s'appelle "Phytolaque" ou raisin d'Amérique

Cette plante s'appelle "Phytolaque" ou raisin d'Amérique

 

 

Les fruits mûrs de couleur violet étaient autrefois utilisés pour teinter les vins un peu pâlots !

Les fruits mûrs de couleur violet étaient autrefois utilisés pour teinter les vins un peu pâlots !

 

 

Rocher au Brudersberg

Rocher au Brudersberg

 

 

Les rochers du Brudersberg

 

 

Les rochers du Brudersberg

 

 

Les rochers du Brudersberg

 

 

Les rochers du Brudersberg

 

 

Les rochers du Brudersberg

 

 

Brudersberg

Brudersberg

 

 

L'emplacement de la maisonnette de l'ermite

L'emplacement de la maisonnette de l'ermite

 

 

Une pierre levée

Une pierre levée

 

 

Le masque des Pfannenfelsen

Le masque des Pfannenfelsen

 

 

Et juste à côté, une profonde cupule

Et juste à côté, une profonde cupule

 

 

La croix de pierre

La croix de pierre

 

 

Les rochers du Brudersberg

 

 

Chacun ramène un petit quelque chose à la cabane du bonheur !

Chacun ramène un petit quelque chose à la cabane du bonheur !

 

 

Partager cet article

Repost0
28 août 2017 1 28 /08 /août /2017 08:05

Les peuples Celtes étaient polythéistes, c'est à dire qu'ils vénéraient plusieurs dieux. L'un de ces dieux était Bélénos, la divinité du soleil et de la santé. Sur les hauteurs d'Eloyes s'étend la grande forêt domaniale du Fossard. Un promontoire de grès en bout de crête porte d'étranges bassins. Ces évidements ont sans nul doute été creusés par l'homme. Certains disent que ces bassins ont été creusés par les Celtes. On en ignore encore l'utilité exacte mais les archéologues pensent que nos ancêtres les utilisaient lorsqu'ils pratiquaient le culte du soleil par exemple. Comme les Celtes n'ont pas laissé de trace écrite, cette énigme restera encore longtemps sans réponse.

Lorsque l'on regarde attentivement la carte IGN 3518 OT, il y a un endroit où il est mentionné "Menhir". C'est dans ce coin de forêt, un peu sauvage, que l'on trouve des pierres levées. Elles ont la particularité de porter des marques que l'on retrouve également sur des rochers au Taennchel. Ce sont des marques que l'on peut également attribuer aux Celtes. On peut penser que ces pierres levées servaient de bornes de signalisation pour pouvoir s'orienter plus facilement dans les grandes étendues de bruyères.

Un peu plus loin, je tombe sur une sépulture préhistorique, connue sous le nom de "Dolmen de Purifaing". Vu sa taille, c'est certainement une tombe d'un membre important d'une communauté celte. La sépulture d'un chef de clan. Elle ressemble à ces tombes que l'on retrouve en abondance en Bretagne, mais chez nous dans les Vosges, c'est à ma connaissance la seule de cette envergure. Bizarrement elle est située à flanc de montagne et non pas sur un sommet. Une énigme de plus qui restera sans réponse ...

Carte IGN : 3518 OT

 

Un petit abri pour randonneur près d'un belvédère

Un petit abri pour randonneur près d'un belvédère

 

 

La tombe du Gaulois

 

 

La mystérieuse forêt du Fossard

La mystérieuse forêt du Fossard

 

 

Les bassins de la Tête des Cuveaux

Les bassins de la Tête des Cuveaux

 

 

La tombe du Gaulois

 

 

Une petite croix a été gravée dans le grès, sans doute pour christianiser cet endroit païen

Une petite croix a été gravée dans le grès, sans doute pour christianiser cet endroit païen

 

 

La tombe du Gaulois

 

 

Les Celtes y vénéraient le "brillant" Bélénos, dieu du soleil et de la santé

Les Celtes y vénéraient le "brillant" Bélénos, dieu du soleil et de la santé

 

 

La tour panoramique sommitale mériterait un étage supplémentaire, les arbres cachent la vue !

La tour panoramique sommitale mériterait un étage supplémentaire, les arbres cachent la vue !

 

 

La vue du haut de la tour

La vue du haut de la tour

 

 

L'abri et la croix Groshaut

L'abri et la croix Groshaut

 

 

Des signes sur une pierre, je suis dans la bonne direction !

Des signes sur une pierre, je suis dans la bonne direction !

 

 

Une pierre levée

Une pierre levée

 

 

champignon bolet Bai de belle taille

champignon bolet Bai de belle taille

 

 

Une autre pierre levée

Une autre pierre levée

 

 

Elle porte également des marques celtes

Elle porte également des marques celtes

 

 

La tombe du Gaulois

 

 

La tombe Celte appelée "dolmen de Purifaing"

La tombe Celte appelée "dolmen de Purifaing"

 

 

Une pierre à l'entrée de la sépulture

Une pierre à l'entrée de la sépulture

 

 

La tombe du Gaulois

 

                   Merci de votre visite, à bientôt !

Partager cet article

Repost0
17 août 2017 4 17 /08 /août /2017 07:10

Je m'éloigne un peu de mon terrain de jeu habituel pour me rendre dans l'extrémité Sud des Vosges. Giromagny est une commune Franc-Comtoise située dans le département du Territoire de Belfort, dominée par le Ballon d'Alsace. Toute cette région se développe grâce aux gisements de minerais métalliques. La montagne est truffée de galeries de mines qui ont été exploitées durant le Moyen-Age jusqu'à nos jours. Ce sont les mines de plomb, de cuivre et d'argent qui ont largement contribué à la prospérité des Vosges méridionales avant que les filatures ne prennent le relais.

C'est sous un ciel menaçant que je prends le départ à Lepuix-Gy pour une marche d'environ 6 heures. Le point culminant de cette sortie, bien connu des cyclistes puisque c'est régulièrement une étape du Tour de France, se trouve à 1148 m. d'altitude et s'appelle "Planche des Belles Filles". Son nom est dû à une tragédie qui s'est déroulée durant l'hiver 1634-35 pendant la terrible Guerre de Trente ans. Voici l'histoire.

Début janvier de l'an 1635, les mercenaires Suédois s'établissent au Sud de la plaine d'Alsace dans leurs quartiers d'hiver. Durant l'été et l'automne de l'année précédente, ces troupes sanguinaires ont rayé de la carte plusieurs villages de la région. Les hommes ont été passés par le fil de l'épée et les femmes brûlées sur des bûchers après avoir été violées. Le peu de choses que ces braves gens possédait a été pillé. Pour passer l'hiver, il leur fallait voler à nouveau volailles et porcins chez les paysans. Dans le village prit pour cible c'est l'affolement. Les hommes se cachent dans la montagne avec quelques vivres tandis que les femmes vont se réfugier encore plus haut, dans les rochers du sommet du Ballon d'Auxelles où elles pensent être en sécurité.

Une trahison mena les Suédois jusqu'au refuge des paysans. Ils sont tous tués et le massacre dure jusqu'à l'aube. Seul un enfant réussit à s'échapper et court avertir les femmes au sommet de la montagne. Dans la neige, ses pas sont faciles à suivre. Quand la horde sauvage arrive, les femmes savent ce qui les attend. Elles dévalent la pente abrupte et se jettent dans les eaux noires d'un étang. La jolie Rose n'a pas vingt ans et refuse de mourir en ce jour d'hiver. Elle se dissimule de justesse dans la faille d'une roche. Ce n'est qu'une fois le danger écarté qu'elle redescend dans la vallée pour raconter ce récit. Depuis lors l'étang et la planche qui le surplombe portent le nom de "Belles Filles" ...

Carte IGN : 3520 ET

Itinéraire : Lepuix-Gy - Pré des Trois Rois - Etang des Belles Filles - Planche des Belles Filles - la Roche Fendue - Col du Querty - Haute Planche - Le Phanitor (Giromagny) par le sentier des mines - Lepuix

 

Le sentier est raide et grimpe le long du ruisseau sans lacet

Le sentier est raide et grimpe le long du ruisseau sans lacet

 

 

Petite cascade sur le ruisseau des Belles Filles

Petite cascade sur le ruisseau des Belles Filles

 

 

Ce matin, l'étang des Belles Filles avait sinistre allure ...

Ce matin, l'étang des Belles Filles avait sinistre allure ...

 

 

La Planche des Belles Filles

 

 

La Planche des Belles Filles

 

 

Une montée très prisée par les cyclistes

Une montée très prisée par les cyclistes

 

 

La Planche des Belles Filles est une petite station de sports d'hiver

La Planche des Belles Filles est une petite station de sports d'hiver

 

 

Au sommet, cette stèle rappelle que Gaston Wurtz, 34 ans, est tombé au combat le 17 septembre 1944 contre les Allemands. Il faisait partie de la Résistance

Au sommet, cette stèle rappelle que Gaston Wurtz, 34 ans, est tombé au combat le 17 septembre 1944 contre les Allemands. Il faisait partie de la Résistance

 

 

Plat du jour

Plat du jour

 

 

Un Moiré butine une fleur

Un Moiré butine une fleur

 

 

Arbre à champignons ...

Arbre à champignons ...

 

 

La roche Fendue

La roche Fendue

 

 

Les chaumes du Querty

Les chaumes du Querty

 

 

Papillon "Petite Violette"

Papillon "Petite Violette"

 

 

Sur le sentier minier

Sur le sentier minier

 

 

Un étroit filon abandonné

Un étroit filon abandonné

 

 

La Planche des Belles Filles

 

 

Retour par les prés

Retour par les prés

 

 

Partager cet article

Repost0
8 août 2017 2 08 /08 /août /2017 07:59

Les journées de ce début d'été sont très chaudes, caniculaires. Au petit jour, le mercure grimpe déjà très haut pour atteindre des températures dignes d'un mois d'août. Aujourd'hui, nous avons prévu de faire un tour de vélo autour du pays de Hanau. Le départ sera quelque peu retardé car les eaux du lac nous appellent pour y piquer une tête !

Dans la montée du chemin forestier de l'Erbsenberg, mon dérailleur a eu la mauvaise idée de se mettre en crabe. Impossible de réparer sur place, tout est tordu. Heureusement il y a "pratiquement" que de la descente pour aller chercher un vélo de secours.. La monture changée, les petits chemins sablonneux de Hanau s'enchaînent. Nous avalons les kilomètres sans perdre de vue la tour carrée du Waldeck. Mais nous sommes à la recherche de gravures et elles se trouvent dans un lieu abandonné des hommes. C'est dans un profond défilé d'un passage ferroviaire que nous les trouvons. Cela fait bien longtemps qu'aucun train n'a pas lustré les rails, la végétation a complètement envahi la gorge.

C'est près de cet endroit que prenons un déjeuner bien frais. Mais pas de sandwich SNCF, c'est plutôt un repas "première classe" que Caroline nous a assemblé ! L'après-midi nous remontons sur nos gadins à la recherche d'un endroit frais. Quel bonheur de tremper les pieds dans le filet glacé du Falkensteinbach qui jailli du rocher ! Quelques heures plus tard à pédaler sous le soleil, nous retrouvons avec joie l'étang de Hanau. Les derniers rayons de soleil font scintiller les vaguelettes et la chaleur de la journée à bien chauffé les eaux en surface; on s'y glisse avec délice ...

Carte IGN : 3713 ET

Itinéraire : Etang de Hanau - Erbsenthal - Glasbronn - Route des Princes - Heckenthal - Stockbronn - Hochkopf - Bronnenthal - Waldeck - Gauschberg - Hanau

 

Le lac de Hanau, à la fraiche !

Le lac de Hanau, à la fraiche !

 

 

Le pays des libellules

Le pays des libellules

 

 

Autour de Hanau à vélo

 

 

Et voilà, mon vélo se transforme en draisienne !

Et voilà, mon vélo se transforme en draisienne !

 

 

L'étang de l'Erbsenweiher

L'étang de l'Erbsenweiher

 

 

La jolie chapelle Notre Dame des bois

La jolie chapelle Notre Dame des bois

 

 

Le petit étang de Glasbronn

Le petit étang de Glasbronn

 

 

Autour de Hanau à vélo

 

 

D'anciennes gravures dans le défilé de la voie ferrée

D'anciennes gravures dans le défilé de la voie ferrée

 

 

Une gravure du maréchal Joffre de 1915, avec toutes ses décorations bien en évidence !

Une gravure du maréchal Joffre de 1915, avec toutes ses décorations bien en évidence !

 

 

Wagon-restaurant ...

Wagon-restaurant ...

 

 

Explosion de couleurs et de saveurs !

Explosion de couleurs et de saveurs !

 

 

Mais qu'est ce qu'il fait celui-là ?

Mais qu'est ce qu'il fait celui-là ?

 

 

Pffff ... une chenille !

Pffff ... une chenille !

 

 

La source du Falkensteinbach

La source du Falkensteinbach

 

 

Autour de Hanau à vélo

 

 

Ni électricité ni eau courante, la maison forestière du Hochkopf est devenue un repaire de chasseurs ...

Ni électricité ni eau courante, la maison forestière du Hochkopf est devenue un repaire de chasseurs ...

 

 

La source Carola est malheureusement tarie ...

La source Carola est malheureusement tarie ...

 

 

On ira remplir nos bouteilles auprès d'une autre source

On ira remplir nos bouteilles auprès d'une autre source

 

 

Le donjon du Waldeck

Le donjon du Waldeck

 

 

Le calice du Gauschberg

Le calice du Gauschberg

 

 

Autour de Hanau à vélo

 

 

Dernières baignades à Hanau

Dernières baignades à Hanau

 

 

Partager cet article

Repost0
29 juillet 2017 6 29 /07 /juillet /2017 08:41

Nous prenons le départ de cette rando de 18 km à la maison forestière des Roches du village de Val-et-Châtillon (Meurthe-et-Moselle). Une barre rocheuse de grès à conglomérat se situe juste derrière la maison forestière. La roche est creusée de nombreuses cavités formant des grottes et des arches tout à fait pittoresques. Un petit sentier des roches à même été balisé par le CV de Cirey-sur-Vezouze pour permettre aux randonneurs d'apprécier pleinement ce site.

Le parcours est jalonné de différentes croix comme la croix Collin ou la croix Klopstein, rappelant des événements tragiques survenus dans la région. Nous ferons un crochet par l'énigmatique roches des Druides. C'est un rocher en forme de champignon incrusté de galets avec une dalle inclinée contre celui-ci permettant d'accéder à son sommet. Mais qu'a t-il de plus qu'un autre rocher-champignon pour qu'on l'appelle rocher des Druides ? Encore une question qui reste ouverte ... En tout cas, il dégage une énergie positive et sa plateforme est idéale pour se ressourcer tout en se vidant la tête. De plus, vous ne serez pas dérangé durant la sieste vu que cet endroit n'est pas très fréquenté !

Itinéraire : MF de Val-et-Châtillon - rochers Achiffet - croix Klopstein - abri et croix Collin - croix de Fer - rocher du Géant - rocher des Druides - rocher du Corbet - roches des Fées - MF de la Gagère et retour

Carte IGN : 3616 OT

 

Les petites grottes des rochers Achiffet

Les petites grottes des rochers Achiffet

 

 

Rocher Achiffet

Rocher Achiffet

 

 

Rando en forêt de Val-et-Châtillon

 

 

Rando en forêt de Val-et-Châtillon

 

 

La croix de Fer

La croix de Fer

 

 

Un écureuil vient de finir son repas

Un écureuil vient de finir son repas

 

 

Pause bien méritée pour un bûcheron de Petitmont

Pause bien méritée pour un bûcheron de Petitmont

 

 

Les rochers du Géant

Les rochers du Géant

 

 

On dirait que la pente est raide ?

On dirait que la pente est raide ?

 

 

La roche des Druides

La roche des Druides

 

 

Rando en forêt de Val-et-Châtillon

 

 

Déjeuner devant la roche des Druides

Déjeuner devant la roche des Druides

 

 

Rando en forêt de Val-et-Châtillon

 

 

La roche des Fées

La roche des Fées

 

 

Juste à côté de la maison forestière se trouve la chapelle de la Gagère

Juste à côté de la maison forestière se trouve la chapelle de la Gagère

 

 

Rando en forêt de Val-et-Châtillon

 

 

L'étang de la Gagère

L'étang de la Gagère

 

 

Partager cet article

Repost0
24 juillet 2017 1 24 /07 /juillet /2017 15:44

Ma rando du jour va se dérouler dans le massif de la Madeleine, une hauteur qui culmine à 658m. entre St-Dié-des-Vosges et St-Michel-sur-Meurthe. Il parait qu'autrefois, le site de la Chaise du Roi portait un château fort médiéval construit au Xème siècle sur ordre du chapitre de St Dié. Un avoué y habitait jusqu'à ce que la forteresse fut détruite. Le château portait le nom de Clermont et ses pierres furent réemployées pour bâtir une léproserie et un prieuré au lieu dit de la Solitude, pas très loin du château. Les malheureux étaient chassés des vallées et des villes et ne trouvèrent refuge qu'au sommet de cette montagne.

Aujourd'hui il ne reste rien de tout cela à part une petite fontaine qui coulait déjà au temps des Celtes, qui vénéraient la petite source. Près du pas de l'Ane, les Celtes ont laissé quelques trace de leur passage. On devine les rochers qui ont été débités et les empreintes de leurs outils sont encore visible dans le grès. Est-ce que les deux empreintes en forme de fer à cheval ont aussi été gravés par les Celtes ? Mystère ... En tout cas, il pourrait bien s'agir d'un culte solaire. Mais la tradition orale à vite fait de s'en emparer : on raconte que le Diable sous les traits d'une belle jouvencelle tenta de corrompre un moine bon vivant qui le démasqua en faisant un signe de croix, redevenu un horrible bouc cornu, celui-ci effraya l'âne du moine qui rua si fortement que la roche garda l'empreinte de ses fers !

Je prends mon déjeuner à proximité de la jolie fontaine de la Solitude, sur une souche réchauffée par un timide rayon de soleil qui perce la grisaille et l'humidité de la journée.

Carte IGN : 3617 OT

                                                                       N'oubliez pas de cliquer sur la photo pour l'agrandir

Le rocher sommital de la Chaise du Roi

Le rocher sommital de la Chaise du Roi

 

 

La base du rocher porte des traces de pointerolles, le lieu a servi de carrière au 19ème siècle effaçant toute trace de l'ancien château

La base du rocher porte des traces de pointerolles, le lieu a servi de carrière au 19ème siècle effaçant toute trace de l'ancien château

 

 

La fontaine de la Solitude et la Chaise du Roi

 

 

Un rocher débité près du pas de l'âne

Un rocher débité près du pas de l'âne

 

 

Traces d'outils celtes

Traces d'outils celtes

 

 

Et juste à côté un petit bassin pour récupérer l'eau de pluie

Et juste à côté un petit bassin pour récupérer l'eau de pluie

 

 

Le pas de l'âne ...

Le pas de l'âne ...

 

 

Les Roches du Bihay ont des formes menaçantes ...

Les Roches du Bihay ont des formes menaçantes ...

 

 

Amas de pierres à cupules

Amas de pierres à cupules

 

 

La Roche de la Biche et ses nombreuses cupules

La Roche de la Biche et ses nombreuses cupules

 

 

Du houx en baies

Du houx en baies

 

 

Abri allemand datant de la Grande Guerre

Abri allemand datant de la Grande Guerre

 

 

La fontaine de la Solitude et la Chaise du Roi

 

 

Les anciennes carrières de la Biche

Les anciennes carrières de la Biche

 

 

La jolie fontaine de la Solitude

La jolie fontaine de la Solitude

 

 

La fontaine de la Solitude et la Chaise du Roi

 

 

La fontaine de la Solitude et la Chaise du Roi

 

 

Le belvédère de la Roche des Hauts Champs

Le belvédère de la Roche des Hauts Champs

 

 

Une vue sur Herbaville

Une vue sur Herbaville

 

 

C'est sous la roche que se cache ce diable !

C'est sous la roche que se cache ce diable !

 

 

Sur cette borne, les armoiries du chapitre de St Dié

Sur cette borne, les armoiries du chapitre de St Dié

 

 

De l'autre face on retrouve la crosse de l'abbaye d'Etival

De l'autre face on retrouve la crosse de l'abbaye d'Etival

 

 

La grande faille de la roche des Fossés

La grande faille de la roche des Fossés

 

 

L'escalier qui mène au sommet de la Roche des Fossés

L'escalier qui mène au sommet de la Roche des Fossés

 

 

Les grandes mares sont remplies de tritons alpestres

Les grandes mares sont remplies de tritons alpestres

 

 

La fontaine de la Solitude et la Chaise du Roi

 

 

                                    Merci de votre visite, à bientôt !

Partager cet article

Repost0
7 juillet 2017 5 07 /07 /juillet /2017 16:23

C'est par un beau ciel bleu que nous démarrons cette randonnée au lac Blanc. L'itinéraire du jour est sans doute l'un des plus connu des amateurs de belles balades dans les Hautes Vosges. Après une bonne grimpette aux Rochers Hans, et un petit passage sous couvert de la forêt, nous débouchons enfin sur les paysages alpestres des hautes chaumes.

En cette fin de printemps, les papillons s'en donnent à coeur joie à butiner les Arnica en fleur. Au loin, on entend les clarines des vosgiennes. C'est d'ailleurs le son de celles-ci qui guidera nos pas vers le lac Forlet. Pour ce midi, le repas sera tiré du sac mais on ne résistera pas à la tentation d'une part de tarte à la myrtille à la terrasse de la ferme-auberge.

Nous faisons un petit crochet aux Taubenklangfelsen, histoire de se ressourcer sur les rochers chauffés par le soleil et d'admirer la vue sur le lac et la vallée. Dans ce secteur des Vosges, les chamois sont moins nombreux qu'au Hohneck et il est rare d'en voir gambader dans le cirque du Forlet. Pourtant, ce jour nous avons la chance d'en voir un qui montre le bout de son museau. En quelques bonds, il s'éloigne, sans se presser. 

Au Gazon du Faing, les linaigrettes sont en fleur. Leur panache blanc duveteux fait penser à un champ de coton. C'est une plante typique de milieux pauvres en nutriments. Elle pousse sur les prés humides et les tourbières. Il ne nous reste plus qu'à redescendre vers les eaux sombres du lac Blanc ...

Carte IGN : 3718 OT

Itinéraire : Lac Blanc - Rochers Hans - lac Noir - Haufenwannkopf - lac du Forlet - Taubenklangfelsen - Gazon du Faing - lac Blanc

 

Le lac Blanc depuis les rochers Hans

Le lac Blanc depuis les rochers Hans

 

 

Une table de granit, on dirait celle d'un géant !

Une table de granit, on dirait celle d'un géant !

 

 

Un chamois aux Taubenklangfelsen

 

 

Rochers Hans

Rochers Hans

 

 

Un chamois aux Taubenklangfelsen

 

 

Le lac Noir

Le lac Noir

 

 

La vue se dégage enfin sur la chaîne des Vosges

La vue se dégage enfin sur la chaîne des Vosges

 

 

Papillon Petite Tortue

Papillon Petite Tortue

 

 

Déjeuner au lac du Forlet

Déjeuner au lac du Forlet

 

 

Dans l'ancien cirque glaciaire du Forlet

Dans l'ancien cirque glaciaire du Forlet

 

 

Je légende ? Non, je ne dis rien ..!

Je légende ? Non, je ne dis rien ..!

 

 

Moments d'insouciances entre frère et soeur !

Moments d'insouciances entre frère et soeur !

 

 

Un chamois aux Taubenklangfelsen

 

 

La douceur du duvet de la Linaigrette

La douceur du duvet de la Linaigrette

 

 

Les Taubenklangfelsen

Les Taubenklangfelsen

 

 

Je crois que je l'ai dérangé pendant la sieste ...

Je crois que je l'ai dérangé pendant la sieste ...

 

 

L'acrobate s'observe surtout aux aurores

L'acrobate s'observe surtout aux aurores

 

 

Taubenklangfelsen et lac du Forlet

Taubenklangfelsen et lac du Forlet

 

 

Un chamois aux Taubenklangfelsen

 

 

Des linaigrettes par milliers !

Des linaigrettes par milliers !

 

 

Une pierre levée sur les Hautes chaumes

Une pierre levée sur les Hautes chaumes

 

 

Un chamois aux Taubenklangfelsen

 

 

Le lac Blanc baigné des derniers rayons de soleil

Le lac Blanc baigné des derniers rayons de soleil

 

 

Partager cet article

Repost0
28 juin 2017 3 28 /06 /juin /2017 01:58

On dirait que les Vosges du Nord s'étendent à l'infini. Qu'il n'y a ni début, ni fin. Les petits sentiers débouchent sur une clairière ou sur un étang. Les crêtes s'enchaînent les unes derrière les autres. Le vieux grès rose est torturé par les siècles et le vent, partout où porte le regard. Dans les sous-bois, la vie foisonne. Les cris des geais animent les feuillus ou alors le vol silencieux d'un rapace diurne fend les pinèdes et effraye les promeneurs.

En ce moment, l'air chaud accentue les odeurs. Les chemins sentent bon la pomme de pin. Mille parfums s'entremêlent et nous enchantent. Le Landersberg est une crête se trouvant au Nord du Falkenstein. Il n'a pas eu l'honneur de porter un château au temps du Moyen-Age, et de ce fait, il est resté très sauvage. Le parcourir est un plaisir car il n'y a pas âme qui vive. Ses rochers méritent pourtant d'être classés "Remarquables", tant ils sont attrayants ...

L'autre jour, quand nous étions au Rippertshalde, nous n'avions pas fini d'explorer la crête. Heureusement que nous y sommes retournés car une belle surprise nous y attendait. Une gravure d'un papillon. Hélas, elle se trouve pile sur le passage des vététistes et elle est très érodée. On voit que ce papillon a été retravaillé d'un côté mais en même temps il a perdu toute sa finesse. L'original était juste magnifique.

Si vous avez de la chance et êtes discret, vous apercevrez peut-être la fée des hêtres, dansant sur un parterre de faines ou un tapis de mousse ... Mais attention, à la moindre brindille qui craque, elle disparaît aussitôt avec son voile de mousseline blanc ...

Carte IGN : 3713 ET

 

Les sous-bois diffusent leurs parfums les plus exquis !

Les sous-bois diffusent leurs parfums les plus exquis !

 

 

Le Silberberg a sa source

Le Silberberg a sa source

 

 

Malgré la chaleur, elle ne tarie pas

Malgré la chaleur, elle ne tarie pas

 

 

Un rocher offrant un abri

Un rocher offrant un abri

 

 

Un papillon au Rippertshalde

 

 

Mini arche !

Mini arche !

 

 

De temps en temps, un monolithe de grès émerge de la végétation

De temps en temps, un monolithe de grès émerge de la végétation

 

 

Du sommet du Landersberg, on aperçoit la tour du Waldeck

Du sommet du Landersberg, on aperçoit la tour du Waldeck

 

 

Un papillon au Rippertshalde

 

 

Calice d'Ancolie

Calice d'Ancolie

 

 

Et là un rouquin qui flaire un mulot !

Et là un rouquin qui flaire un mulot !

 

 

Un papillon au Rippertshalde

 

 

Le repas du jour !

Le repas du jour !

 

 

Il mérite bien un gros-plan !

Il mérite bien un gros-plan !

 

 

Un papillon au Rippertshalde

 

 

Un papillon au Rippertshalde

 

 

A l'extrémité de la crête du Rippertshalde, à quelques pas de cet abri partiellement fermé par de grandes dalles, se trouve la gravure

A l'extrémité de la crête du Rippertshalde, à quelques pas de cet abri partiellement fermé par de grandes dalles, se trouve la gravure

 

 

Le papillon du Rippertshalde

Le papillon du Rippertshalde

 

 

Une souille à sangliers

Une souille à sangliers

 

 

Partager cet article

Repost0
23 juin 2017 5 23 /06 /juin /2017 06:39

Dans les forêts de Hattstatt et de Gueberschwihr se faufile un sentier balisé du nom de "sentier mystique". Lorsque les Romains contraignirent les Celtes à abandonner les terres les plus fertiles de la plaine d'Alsace, ces derniers trouvaient refuge sur les hauteurs et s'installèrent sur les sommets. La forêt conserve encore quelques traces des Celtes. Des rochers portent des marques de débitage laissés par leurs outils. Les blocs de grès grossièrement taillés étaient employés pour la construction de mûrs d'enceinte qu'ils élevaient pour se protéger des légions romaines et d'autres envahisseurs.

Si vous empruntez le sentier balisé qui part de la maison forestière St Marc vers l'Autel des Druides en passant par le rocher du Coucou, vous trouverez foison de traces celtes. D'ailleurs ce même sentier est en fait une ancienne voie Gauloise ! Puisque nous sommes devant l'Autel des Druides, faisons-en le tour. Ce sont trois énormes blocs de grès formant une table de pierre. C'est un haut-lieu énergétique. A quelques pas de là se dresse la chapelle Notre Dame de Schauenberg. Sans aucun doute, elle a été construite sur un ancien lieu de culte païen comme c'est très souvent le cas.

Vers l'an 1400, une mystérieuse lueur éclatante sur la montagne attire le regard. Cette lumière provenait justement de ce lieu de culte celte. Les habitants "d'en bas" s'écrièrent "Schau am Berg" ! Ce qui signifie "Regardez vers la montagne". Udalricus, un ermite, bâtit sa maison à cet emplacement et se donna pour mission d'y élever une petite chapelle. Dans les archives, on retrouve mention d'une chapelle de la Vierge dès 1441 au Schauenberg. La montagne qui s'appelait Hohenbourg auparavant se nomme maintenant Schauenberg, déformation, vous l'aurez compris, de "Schau am Berg". Si l'on avait donné le nom de Hohenbourg, c'est que forcément il y avait une enceinte au sommet de la montagne ... Celte, sans nul doute !

Vers l'an 1515, il fallu agrandir la chapelle de l'ermite Udalricus car les pèlerins venaient de plus en plus nombreux. Les travaux débutèrent. Evidemment, le Diable vit celà d'un très mauvais oeil. Furieux, il se saisit d'un gros rocher et voulu le lancer en direction du chantier et des ouvriers pour anéantir la nouvelle construction. Mais la Vierge veillait sur les maçons et les tailleurs de pierres, elle fit ramollir le rocher que portait le Diable qui ne put le lancer. Seules, l'empreinte de ses griffes et sabots resta figée dans le bloc de grès. Ce rocher s'appelle Teufelstein  et bouche, dit-on, une des entrées de l'Enfer ...

Carte IGN : 3719 OT 

Itinéraire : Gueberschwihr - anciennes carrières (sentier mystique) - couvent St Marc - Auberge d'Osenbuhr - MF St Marc par chevalet rouge - Rocher du Coucou - Autel des Druides - Pèlerinage Notre Dame de Schauenberg - Teufelstein

 

Gueberschwihr et ses vieilles maisons à colombages

Gueberschwihr et ses vieilles maisons à colombages

 

 

La carrière est aujourd'hui à l'abandon et sert de rocher d'escalade

La carrière est aujourd'hui à l'abandon et sert de rocher d'escalade

 

 

Les origines du monastère de St Marc remontent à l'an 676 lorsque les premiers Chértiens vinrent prêcher la Bonne Nouvelle. Les bâtiments furent détruits et reconstruits plusieurs fois et abritent aujourd'hui une communauté des Soeurs de St Joseph qui s'occupent également de N-D de Schauenberg

Les origines du monastère de St Marc remontent à l'an 676 lorsque les premiers Chértiens vinrent prêcher la Bonne Nouvelle. Les bâtiments furent détruits et reconstruits plusieurs fois et abritent aujourd'hui une communauté des Soeurs de St Joseph qui s'occupent également de N-D de Schauenberg

 

 

Dans la forêt mystique du Schauenberg

 

 

L'auberge d'Osenbuhr est aujourd'hui complète pour cause de "Fête des mères" ...

L'auberge d'Osenbuhr est aujourd'hui complète pour cause de "Fête des mères" ...

 

 

Déjeuner sur le banc

Déjeuner sur le banc

 

 

Un étang privé

Un étang privé

 

 

Une des belles bornes armoriées

Une des belles bornes armoriées

 

 

Une sculpture forestière (N'hésitez pas à cliquer sur la photo pour l'agrandir)

Une sculpture forestière (N'hésitez pas à cliquer sur la photo pour l'agrandir)

 

 

Traces de débitage sur un rocher

Traces de débitage sur un rocher

 

 

Le rocher du Coucou est formé de tables naturelles en grès à poudingue

Le rocher du Coucou est formé de tables naturelles en grès à poudingue

 

 

Dans la forêt mystique du Schauenberg

 

 

Encore une jolie borne dont je ne connais pas le blason

Encore une jolie borne dont je ne connais pas le blason

 

 

L'Autel des Druides

L'Autel des Druides

 

 

Notre Dame de Schauenberg s'accroche à flanc de montagne

Notre Dame de Schauenberg s'accroche à flanc de montagne

 

 

Et offre une vue magnifique sur la plaine d'Alsace et le forêt Noire

Et offre une vue magnifique sur la plaine d'Alsace et le forêt Noire

 

 

Dans la forêt mystique du Schauenberg

 

 

Le fameux Teufelstein

Le fameux Teufelstein

 

 

J'ai pas pu résister à cette tête médiévale à Guéberschwihr ...

J'ai pas pu résister à cette tête médiévale à Guéberschwihr ...

 

 

Partager cet article

Repost0
27 mai 2017 6 27 /05 /mai /2017 12:29

Cette nouvelle randonnée au coeur du Müllerthal, au Luxembourg, est une boucle d'environ 12 km qui relie Berdorf à Echternach. Le village de Berdorf est connu pour ses carrières d'où ont été extraites dès le Moyen Age des meules pour les moulins. Ces carrières ont été exploitées jusqu'au 19ème siècle et fournissaient des meules pour tout le Müllerthal (vallée des meuniers) et même au delà des frontières luxembourgeoises.

Notre sentier (balisage E1) serpente le long de très beaux rochers étrangement érodés. La gorge du Loup est impressionnante : elle est formée de rochers aux parois abruptes qui tombent à la verticale, mesurant 30,40 voire 50m de haut par endroit. Une fissure étroite dans la roche permet de s'y faufiler. Des labyrinthes sombres et serrés se perdent dans les amas de grès.

Sur ce parcours, les paysages sont très variés et l'on passe d'une jungle de forêt primitive à des prés soigneusement entretenus, en passant également par des gouffres, des grottes, des hauts plateaux rocheux vertigineux et des points de vus à couper le souffle ! C'est en tout cas une rando que je conseille pour découvrir le petite Suisse Luxembourgeoise ...

 

Les carrières de meules de Berdorf

Les carrières de meules de Berdorf

 

 

Les carrières de meules de Berdorf

 

 

Le Hohllay

Le Hohllay

 

 

Cette carrière a été réaménagée en amphithéâtre !

Cette carrière a été réaménagée en amphithéâtre !

 

 

Les carrières de meules de Berdorf

 

 

Des dédales à tire-larigot ...

Des dédales à tire-larigot ...

 

 

Les carrières de meules de Berdorf

 

 

Un cyclope menaçant ...

Un cyclope menaçant ...

 

 

Aux dents tranchantes !

Aux dents tranchantes !

 

 

Les carrières de meules de Berdorf

 

 

Les carrières de meules de Berdorf

 

 

Les carrières de meules de Berdorf

 

 

Les carrières de meules de Berdorf

 

 

Les carrières de meules de Berdorf

 

 

Les carrières de meules de Berdorf

 

 

Wolfsschlucht

Wolfsschlucht

 

 

La petite chapelle au dessus d'Echternach

La petite chapelle au dessus d'Echternach

 

 

Vue sur Echternach

Vue sur Echternach

 

 

N'oubliez pas de cliquer sur la photo pour l'agrandir

N'oubliez pas de cliquer sur la photo pour l'agrandir

 

 

Les carrières de meules de Berdorf

 

 

Geierslay

Geierslay

 

 

Les carrières de meules de Berdorf

 

 

Retour aux carrières

Retour aux carrières

 

 

Les carrières de meules de Berdorf

 

 

Le château de Beaufort

Le château de Beaufort

 

 

Partager cet article

Repost0
23 mai 2017 2 23 /05 /mai /2017 10:49

Les noms un peu barbares du titre sont des lieux dits et des crêtes entre Philippsbourg et Baerenthal, en Moselle. Pendant la période du Néolithique, les hommes se sont installés ici de façon durable. Ils se nourrissaient du fruit de la pêche et de la chasse et bien sûr aussi de cueillette de fruits sauvages. Ils fabriquaient des outils et aiguisaient les tranchants de leurs armes sur les rochers. Aujourd'hui on peut encore admirer les traces laissées par les outils sur le grès rose sous forme de stries et de polissoirs plus ou moins bien conservés.

Le grand rocher au dessus de Muckenthal est l'un des seuls endroits où se trouve le très rare polissoir courbe. Il est protégé des intempéries par un avancement de la roche ce qui lui à permis de garder toute sa finesse. Dans le même secteur, d'autres rochers portent des impacts de tirs datant de la seconde guerre mondiale.

Pour terminer la rando, nous profitons des derniers rayons de soleil qui font scintiller les eaux de l'étang du Baerenthal. Les berges du Schmalenthalenweiher, le nom de l'étang au 16ème siècle, sont plantés de saules, d'aulnes et de roseaux offrant des refuges pour les oiseaux. Il y a même un mirador d'observation dont les clés sont dispo à l'OT ou à la boulangerie ...

Carte IGN : 3714 ET

 

Les rochers de grès rose du Muckenthal

Les rochers de grès rose du Muckenthal

 

 

Des stries en forme de quille de bateau

Des stries en forme de quille de bateau

 

 

Du Muckenthal au Rippertshalde

 

 

Du Muckenthal au Rippertshalde

 

 

Goûter du lapin .. euh, du matin !

Goûter du lapin .. euh, du matin !

 

 

Epave forestière

Epave forestière

 

 

Du Muckenthal au Rippertshalde

 

 

Les polissoirs courbes

Les polissoirs courbes

 

 

Soudain, Mélusine apparaît tout près de la roche aux fées ...

Soudain, Mélusine apparaît tout près de la roche aux fées ...

 

 

Du Muckenthal au Rippertshalde

 

 

Un rocher-champignon sur la crête du Rippertshalde

Un rocher-champignon sur la crête du Rippertshalde

 

 

La roche décollée

La roche décollée

 

 

Roche décollée

Roche décollée

 

 

Du Muckenthal au Rippertshalde

 

 

Du Muckenthal au Rippertshalde

 

 

L'allée des bouleaux penchés

L'allée des bouleaux penchés

 

 

Coucher de soleil sur l'étang de Baerenthal

Coucher de soleil sur l'étang de Baerenthal

 

 

Partager cet article

Repost0
10 mai 2017 3 10 /05 /mai /2017 11:04

Le 516ème article de ce blog va nous emmener au Luxembourg pour découvrir les magnifiques rochers du Müllerthal. Cette région est couramment appelée la petite Suisse Luxembourgeoise en raison des vallons qui la caractérisent. De spectaculaires formations de grès composent le paysage de ce parc naturel.

Nous prenons le départ à Müllerthal et suivons un circuit d'environ 10 km bien balisé. En plus de cette boucle, nous faisons un crochet par les "grottes" du Kuelscheier qui sont de véritables dédales, très étroits, et, pour certains, baignés dans l'obscurité. Une bonne lampe-torche est indispensable car on évolue parfois dans le noir complet sur plusieurs dizaines de mètres avec du dénivelé pour corser l'affaire !

Le parcours est entièrement constitué de rochers ruiniformes, laissant apparaître des visages grimaçants ou des têtes avec des dents effrayantes ... La roche présente parfois une érosion très mystérieuse qu'on ne rencontre nulle par ailleurs. Les couleurs aussi sont très variées et peuvent parfois surprendre. Le site est très propre et sécurisé, à l'image de ce charmant pays. Je ne peux que vous conseiller d'aller découvrir de vous même ces fabuleux rochers ...

 

Des marches se faufilent discrètement entre les rochers de grès du Luxembourg

Des marches se faufilent discrètement entre les rochers de grès du Luxembourg

 

 

Une randonneuse donne l'échelle de ces énormes blocs

Une randonneuse donne l'échelle de ces énormes blocs

 

 

Dans les labyrinthes du Müllerthal

 

 

Si vous avez oublié vos lunettes, restez assis et cliquez sur la photo pour l'agrandir

Si vous avez oublié vos lunettes, restez assis et cliquez sur la photo pour l'agrandir

 

 

Certains rochers présentent une érosion très particulière

Certains rochers présentent une érosion très particulière

 

 

Dans les labyrinthes du Müllerthal

 

 

Dans les labyrinthes du Müllerthal

 

 

Rocher en forme de crâne ...

Rocher en forme de crâne ...

 

 

Dans les labyrinthes du Müllerthal

 

 

Dans les labyrinthes du Müllerthal

 

 

Dans les labyrinthes du Müllerthal

 

 

Des monstres à la dentition effrayante ...

Des monstres à la dentition effrayante ...

 

 

Dans les labyrinthes du Müllerthal

 

 

Dans les labyrinthes du Müllerthal

 

 

Dans les labyrinthes du Müllerthal

 

 

Dans les labyrinthes du Müllerthal

 

 

Lampe-torche obligatoire !

Lampe-torche obligatoire !

 

 

Et c'est reparti pour d'autres labyrinthes sombres et étroits

Et c'est reparti pour d'autres labyrinthes sombres et étroits

 

 

Dans les labyrinthes du Müllerthal

 

 

Ici aussi il y a des Rutschfelsen !

Ici aussi il y a des Rutschfelsen !

 

 

Dans les labyrinthes du Müllerthal

 

 

Le fameux Schiessentümpel, emblème du Müllerthal

Le fameux Schiessentümpel, emblème du Müllerthal

 

 

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • Guy
  • j'aime les randos-découvertes,les Vosges et ses fermes-auberges,l'Alsace et son patrimoine,les chateaux-forts et leurs légendes et plein d'autres choses encore..
  • j'aime les randos-découvertes,les Vosges et ses fermes-auberges,l'Alsace et son patrimoine,les chateaux-forts et leurs légendes et plein d'autres choses encore..

Rechercher