Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 juillet 2018 2 03 /07 /juillet /2018 14:09

Aujourd'hui est un jour particulier. Depuis quelques années déjà, l'ascension du grand pierrier du Fischboedle figure en bonne place, entouré en rouge, sur ma  "To do list". Sans la moindre hésitation, mon amie Caroline se porte volontaire pour m'accompagner dans cette entreprise.

Le petit lac du Fischboedle est d'origine glaciaire. A 794 m d'altitude, il est inscrit dans un écrin de verdure d'une part, et un énorme pierrier, datant lui aussi de l'époque glaciaire, d'autre part. Sans plus attendre, nous escaladons les gros blocs de granit. Au fur et à mesure que nous grimpons, les rochers deviennent de moins en moins gros, mais aussi plus instables et glissants, jusqu'à être réduits à de simples pierres.

La montée ne prend qu'une heure et de tout en haut, le lac paraît bien minuscule. La descente est encore plus rapide mais il faut se méfier davantage des blocs branlants. Le reste de la journée sera consacrée à un shooting avec quelques accessoires, histoire de s'amuser un peu ... Caroline, très inspirée, compose un joli texte pour illustrer cette agréable journée printanière.

Carte IGN : 3618 OT

 

Sur les berges du lac

Sur les berges du lac

 

 

Le pierrier plonge dans les eaux sombres

Le pierrier plonge dans les eaux sombres

 

 

Le pierrier géant du Fischboedle

Le pierrier géant du Fischboedle

 

 

A l'assaut du pierrier du Fischboedle

 

 

Caroline se lance dans le pierrier

Caroline se lance dans le pierrier

 

 

A l'assaut du pierrier du Fischboedle

 

 

A l'assaut du pierrier du Fischboedle

 

 

Elle se faufile tel un chat entre les gros blocs de granit !

Elle se faufile tel un chat entre les gros blocs de granit !

 

 

A l'assaut du pierrier du Fischboedle

 

 

A l'assaut du pierrier du Fischboedle

 

 

A l'assaut du pierrier du Fischboedle

 

 

L'ensemble du pierrier fait environ 250m de dénivelé

L'ensemble du pierrier fait environ 250m de dénivelé

 

 

A l'assaut du pierrier du Fischboedle

 

 

A l'assaut du pierrier du Fischboedle

 

 

Ce bloc gigantesque est presque à la pointe du pierrier

Ce bloc gigantesque est presque à la pointe du pierrier

 

 

A l'assaut du pierrier du Fischboedle

 

 

La berceuse du Val.

Flotter sur les chemins et laisser filer l’aurore, aller à la cueillette de quelques belles images sous la corolle d’un soleil au gris-bleu épinglé, voici pour nous une nouvelle occasion de disperser quelques vapeurs poétiques sur votre impatience, et vous escorter au travers de notre horizon.
La sortie du jour se situe dans le secteur du Riedwald. Nous quittons la voiture à Steinabruck et suivons le bruit sourd du ruissellement de la wormsa pour atteindre prestement le fin fond de la vallée glaciaire. Le paysage est bucolique, les étendues qui s’ouvrent ça et là offrent un beau panorama, permettant quelques brèves évasions de l’âme …..
Après une petite et incisive ascension, d’un pas souple et rythmé, voilà que nous effleurons déjà les eaux précieuses du petit lac du Fischboedle et son tablier d’éboulis ennoyé dans la montagne. Véritable auge à reflets, la collinaire et placide lagune, dans ses vertes nuances pelotonnée, s’offre à notre enchantement. Une petite gloriette y apostrophe un peu de poésie s’ombrageant sous les grands arbres.
En rêveurs embaumés, nos pas se taisent un instant. Un tel endroit ne peut que nous inspirer de légendaires histoires, et celle que nous allons vous conter aujourd’hui nous fera gravir le vaste pierrier à la recherche de la berceuse du Val.
A flanc de montagne, là où bivouaquent les eaux calmes, il arrive que l’on fasse la rencontre en certaines circonstances, d’une jeune dame foulant de manière nonchalante les pierres de rive du lac, en jouant des airs séraphiques sur une lyre, afin d’emprisonner les âmes.
La faire apparaître demande cependant quelques concessions et risques auxquelles nous nous plions, parce que déjà tout engourdis à l’idée de pouvoir l’apercevoir.
La légende dit que les courageux doivent s’aventurer au haut du pierrier, s’engageant à atteindre l’énorme et solitaire bloc figé sur le crêt de la montagne. Si la fatigue les surprend, il ne leur sera permis de reprendre leur souffle qu’après avoir passé 6 pierres de façon consécutive. Puis, il faudra vaincre sa peur et escalader le dernier monolithe, pour se laisser dominer par la montagne. La berceuse du Val quittera alors sa demeure secrète dans les rochers laissant entendre sa mélodieuse et lyrique harmonie. Gare à ceux qui s’assoupiront suite aux efforts fournis, happés par sa reposante sérénade. Ceux là verront leur âme se figer en pierre et rejoindre à jamais le chaos rocheux et les nombreux prisonniers du Val, sans retour.
Après avoir prit le temps de cueillir la berge du lac, et ses bavards jeux d’ombres et de lumières, nous entamons notre labeur, en prenant soin de bien respecter les règles. Pas à pas nous gravissons le relief, enjambant les uns après les autres ces monolithes de granit, tantôt flammés, tantôt de glissantes mousses recouverts, laissant apparaître à notre étonnement mille nuances satines. Une courte pause nous met d’ors et déjà en résonnance avec la Berceuse qui hante nos esprits de plus en plus.
Il nous faudra fournir encore maints efforts pour atteindre les hauteurs. Sur le versant, les accumulations de débris sont de dimensions et de formes diverses. Bel éboulement de masse à sa base, dont l’équilibre devient de plus en plus précaire, pour finir en petits fragments et en poussières tout en haut du couloir.




C’est là qu’est fièrement posté le géant de pierre. Il ne nous reste plus qu’à lui demander permission de siège. Ses mensurations sont à un point honorables ! Il laisse apparaître toute une abrupte falaise en arrière plan, imposant le respect. Voilà les lieux investis…. De là haut on domine la vallée à perte de vue. Du grand spectacle !
Fermant les yeux un instant, on se plaît à se sentir en harmonie avec l’univers qui nous entoure, retour extrême aux sources lorsque l’on prend le temps de s’abandonner à une observation paisible et prolongée du cadre… Une douce quiétude envahit nos corps, un flot de notes musicales et colorées parcoure nos esprits et prend vie…..
Bigre !!!!!!!!! Gare à la Berceuse !!!! Ne nous abandonnons pas à l’enchantement! Figeons nos émotions, ancrons ces belles énergies et dévalons sans attendre.
Entre la noblesse des feuillages, le miroir incertain du lac en contrebas laisse refléter le vague ennui de la berceuse….

« Le lac est ton reflet,
Dans son déroulement infini,
L’âme que tu enserres au sein de ton image
En lui tu contempleras »





Le jour se fait sommeil, se resserre peu à peu, notre univers s’épaissit. Il est temps pour nous de laisser l’air du vallon s’immobiliser. Refermons le rideau des arbres, pour que, lentement ils s’arriment à la nuit.

( Caroline, texte & modèle)

 

 

L'oréade du lac ..

L'oréade du lac ..

 

 

A l'assaut du pierrier du Fischboedle

 

 

A l'assaut du pierrier du Fischboedle

 

 

A l'assaut du pierrier du Fischboedle

 

 

A l'assaut du pierrier du Fischboedle

 

 

Déjeuner au Fischboedle

Déjeuner au Fischboedle

 

 

A l'assaut du pierrier du Fischboedle

 

 

A l'assaut du pierrier du Fischboedle

 

 

A l'assaut du pierrier du Fischboedle

 

 

A l'assaut du pierrier du Fischboedle

 

                 

                          Merci de votre visite, à bientôt !

Partager cet article

Repost0
28 juin 2018 4 28 /06 /juin /2018 15:09

A chaque fois que je prends la direction du lac de Pierre Percée, je passe devant un panneau du Club Vosgien dans la traversée du village de Raon-sur-Plaine. Sur ce panneau, il y est mentionné le "dolmen de la Hazelle". Pourtant sur la carte IGN, point de trace. Et un jour, je fais le déplacement rien que pour lui. Finalement, il est très facile à trouver : il suffit de suivre le sentier balisé d'un disque rouge et, un peu avant le col Pourrio, le dolmen est sur votre gauche, à l'altitude 650m pour ceux qui possèdent un altimètre.

Ce dolmen, apparemment de construction humaine, est fait d'un empilement de grosses pierres plates. Juste à côté se trouve une autre dalle plate creusée d'une cupule triangulaire. Après quelques recherches, il s'avère que c'est un lieu sacré et que ce dolmen vibre à +21000 Bovis, ce qui, d'après l'auteur, est important ... Le dolmen de la Hazelle était également dédié au culte solaire parait-il.

Je poursuis ma rando jusqu'au col d'Asson en passant par le col Pourrio et je rejoins les rochers des Hauts Champs que j'aime beaucoup. Sur la crête, c'est tout un chaos rocheux, aux formes étranges. L'endroit est très peu fréquenté. C'est ici que je fais ma pause repas, sur une vieille souche. Tout en mangeant, je me rappelle une vieille légende concernant l'origine du nom du dolmen de la Hazelle. La voici :

Il y a fort longtemps, une jeune fée, belle et fraîche comme un rayon de lune, avait l'habitude de se promener dans la forêt. Elle parlait aux arbres et aux rochers et leur racontait sa journée. Un jour, elle arriva près de la roche de la Hazelle, qui n'avait pas encore de nom. Elle vit bien la tristesse de la roche et lui demanda quel voeu elle pouvait exaucer pour elle.

 - Je voudrais pouvoir courir dans la montagne comme un lièvre, voir des paysages, répondit la roche.

Un coup de baguette magique, aussitôt dit, aussitôt fait ! Seulement la fée prévint la roche : tu pourras courir, mais seulement la nuit car il ne faut pas que les autres rochers t'aperçoivent, ils seraient jaloux !

Ainsi, par nuits sans lune, on voyait la roche courir dans les bois, dans les champs, bondir comme un lièvre !

Ceux qui l'aperçurent n'en croyaient pas leurs yeux. On lui donna donc le nom de "Hase", la femelle du lièvre, qui par déformation devint Hazelle. Voici donc comment cette jolie roche fut affublée d'un nom si charmant ...

Carte IGN : 3616 OT

 

Avant la rando, une visite au lac de la Maix s'impose !

Avant la rando, une visite au lac de la Maix s'impose !

 

 

La petite chapelle à côté du lac

La petite chapelle à côté du lac

 

 

Les sapins font voler leur pollen sur le sentier recouvert de mousses

Les sapins font voler leur pollen sur le sentier recouvert de mousses

 

 

Le Donon n'est pas très loin ...

Le Donon n'est pas très loin ...

 

 

Les sols sont recouverts de myrtilliers

Les sols sont recouverts de myrtilliers

 

 

Le dolmen de la Hazelle

Le dolmen de la Hazelle

 

 

La construction était dédiée au culte solaire

La construction était dédiée au culte solaire

 

 

Le passage (initiatique ?)

Le passage (initiatique ?)

 

 

Même le ciel marque l'endroit d'une croix !

Même le ciel marque l'endroit d'une croix !

 

 

Dolmen de la Hazelle

Dolmen de la Hazelle

 

 

Le dolmen de la Hazelle

 

 

Les rochers des Hauts Champs

Les rochers des Hauts Champs

 

 

Un abri

Un abri

 

 

Le dolmen de la Hazelle

 

 

Le dolmen de la Hazelle

 

 

La crête est pleine de rochers aux formes bizarres !

La crête est pleine de rochers aux formes bizarres !

 

 

Le dolmen de la Hazelle

 

 

Le dolmen de la Hazelle

 

 

Vue sur le petit village de Luvigny

Vue sur le petit village de Luvigny

 

 

Un papillon Citron femelle

Un papillon Citron femelle

 

 

Je passe la fin d'après midi au lac de la Maix

Je passe la fin d'après midi au lac de la Maix

 

 

Partager cet article

Repost0
20 juin 2018 3 20 /06 /juin /2018 08:42

Au départ de la maison forestière du Kempel, la randonnée débute par la visite de l'imposante roche de grès rose appelée Schoenfels. Elle trône sur la pointe Sud du Gemsenberg dans un écrin de hêtres majestueux. Le Schweizerberg sera notre prochaine étape. Mais déjà le ciel se couvre de gros nuages sombres qui annoncent la pluie imminente. Nous n'y échapperons pas ! Mais d'où vient ce nom de Schweizerberg ? Y avait-il des Suisses qui se sont cachés ici, dans l'un des nombreux abris ou anfractuosités de la roche ? Va falloir mené une enquête !

Nous montons à la Geissfels au plus court, par la ligne de coupe. Le vent souffle de plus en plus fort et il est temps de trouver un abri. Sous le promontoire il y a une petite grotte qui jouera parfaitement ce rôle, elle servira également de salle à manger. Nous rejoignons ensuite la Table des Géants, un monolithe très érodé avec ses pierres à cupules aux alentours. Ce rocher se trouve tout près d'une ancienne limite territoriale encore utilisé aujourd'hui.

Sur ce tracé, il y a de nombreuses bornes armoriées, marquant de leurs blasons la limite des biens de l'abbaye de Marmoutier et de ceux des comtes de Linange de Dabo. Pour l'un on retrouve la crosse de l'évèque barrée d'un M et pour l'autre, les 3 aiglons de Dabo. Nous suivrons cette frontière jalonnée de vieilles bornes jusqu'au Kempel en passant par la Hardt et le Kuhberkopf.

Carte IGN : 3715 OT

 

Le rocher du Schoenfels offre un abri remarquable

Le rocher du Schoenfels offre un abri remarquable

 

 

Il fait une drôle de tête celui-là !

Il fait une drôle de tête celui-là !

 

 

La vieille pierre pointue est-elle encore active ?

La vieille pierre pointue est-elle encore active ?

 

 

Des visages sur les rochers ...

Des visages sur les rochers ...

 

 

Dans la sombre forêt du Muckenthal

Dans la sombre forêt du Muckenthal

 

 

La Seebfels et sa passerelle

La Seebfels et sa passerelle

 

 

La gloriette de la Seeb

La gloriette de la Seeb

 

 

Les rochers de la région de Dabo sous la pluie

 

 

On dirait un tête de singe !

On dirait un tête de singe !

 

 

Les rochers de la région de Dabo sous la pluie

 

 

Mauvais temps sur Dabo

Mauvais temps sur Dabo

 

 

Dans la grotte de la Geissfels

Dans la grotte de la Geissfels

 

 

Pas d'amélioration ...

Pas d'amélioration ...

 

 

La gloriette du Geissfelswasen

La gloriette du Geissfelswasen

 

 

La table des Géants

La table des Géants

 

 

Les rochers de la région de Dabo sous la pluie

 

 

Les aiglons de Dabo

Les aiglons de Dabo

 

 

Sur cette borne, le blason de Marmoutier est bien conservé

Sur cette borne, le blason de Marmoutier est bien conservé

 

 

Les rochers de la région de Dabo sous la pluie

 

 

Tout ce qu'il reste d'une Peugeot 402. C'était le modèle 6 glaces aux lignes arrondies typique des années 40

Tout ce qu'il reste d'une Peugeot 402. C'était le modèle 6 glaces aux lignes arrondies typique des années 40

 

 

Un rocher-borne sur une ligne de coupe avec les deux blasons

Un rocher-borne sur une ligne de coupe avec les deux blasons

 

 

Le soleil revient au Kuhbergkopf !

Le soleil revient au Kuhbergkopf !

 

 

Vue sur Dabo depuis le Kuhbergkopf

Vue sur Dabo depuis le Kuhbergkopf

 

 

Partager cet article

Repost0
15 juin 2018 5 15 /06 /juin /2018 10:53

Ma balade débute au Hohwald, ravissant village de montagne, dont les maisons s'éparpillent généreusement jusque sous les majestueux séquoias. Les belles bâtisses de maître renforcent l'atmosphère plaisante de l'endroit. Je vais aller chercher un peu de fraîcheur au pied de la cascade qui porte le nom du village. Ses eaux limpides éclaboussent la dure roche volcanique aux arrêtes tranchantes.

Une belle forêt mixte me conduit jusqu'au Champ du Feu qui culmine à 1100m d'altitude. Le sommet dégagé offre une vue à 360 degrés sur les massifs vosgiens qui se parent d'un feuillage vert tendre. A midi, je me pose à l'une des rares tables de pique-nique disponible. Je suis rapidement accompagné d'une randonneuse puis d'un couple également en randonnée par ce beau dimanche de printemps. Deux heures s'écoulent ainsi à bavarder et j'ai presque de nouveau faim en quittant la table ! 

Je reprends le sentier et me laisse glisser le long du GR 531 jusqu'à la Rothlach, plus précisément jusqu'à l'auberge de la Rothlach. Là-bas, il y a une délicieuse part de tarte aux myrtilles qui m'attend ... Il ne me reste plus beaucoup de chemin jusqu'au Hohwald et je décide de faire un crochet par les pitons du Neuntelstein. Cette roche offre de nombreuses voies d'escalade qui vont du 3b au 7b, et elles sont très prisées. De plus, on y accède facilement depuis la route qui n'est qu'à 5 min en contre-bas.

Ma dernière étape de cette agréable randonnée est le site des séquoias géants. Se sont des arbres remarquables de par leur hauteur qui dépasse les 50 mètres. Un panneau indique que ces arbres ont été plantés par le forestier Rebmann en 1882 !

Carte IGN : 3716 ET

 

Des sculptures de grès en plein milieu d'un pré au Hohwald

Des sculptures de grès en plein milieu d'un pré au Hohwald

 

 

Le dernier ours du Hohwald

Le dernier ours du Hohwald

 

 

La magnifique cascade du Hohwald, aussi appelée cascade de l'Andlau

La magnifique cascade du Hohwald, aussi appelée cascade de l'Andlau

 

 

Arc en ciel

Arc en ciel

 

 

Le Hohwald - Champ du Feu - Neuntelstein

 

 

La source de l'Andlau

La source de l'Andlau

 

 

Le Hohwald - Champ du Feu - Neuntelstein

 

 

Le Champ du Feu et ses monolithes de fonte

Le Champ du Feu et ses monolithes de fonte

 

 

La tour panoramique du Champ du Feu

La tour panoramique du Champ du Feu

 

 

Le Hohwald - Champ du Feu - Neuntelstein

 

 

Coin repas

Coin repas

 

 

Sur le GR 531

Sur le GR 531

 

 

Le Hohwald - Champ du Feu - Neuntelstein

 

 

L'abri de la vieille métairie

L'abri de la vieille métairie

 

 

Aahh ! l'auberge de la Rothlach !

Aahh ! l'auberge de la Rothlach !

 

 

Voilà voilà ....

Voilà voilà ....

 

 

La vue depuis les rochers du Neuntelstein

La vue depuis les rochers du Neuntelstein

 

 

L'un des pitons d'escalade

L'un des pitons d'escalade

 

 

Au sommet

Au sommet

 

 

Une voie de granit aux arrêtes vives

Une voie de granit aux arrêtes vives

 

 

Les séquoias géants

Les séquoias géants

 

 

Partager cet article

Repost0
9 juin 2018 6 09 /06 /juin /2018 14:21

D'après la légende, certains soirs d'été, quand le temps orageux perturbe bêtes et humains, un grand chien noir aux yeux de feu saute d'un rocher à l'autre. Malheur au passant qui voudrait le suivre, car il tomberait dans le vide et sa chute lui serait fatale. Mais heureusement, depuis la construction des trois passerelles, on ne risque plus de tomber dans le piège de cet animal diabolique ...

C'est le genre d'histoire que l'on raconte dans le Loosthal, près de La Petite Pierre. Et c'est précisément ici, devant l'ancienne maison forestière du Loosthal que va démarrer ma randonnée. Mon itinéraire, le voici : Je suivrai les sentiers balisés d'un disque jaune une grande partie de la journée. Le premier endroit où je vais m'arrêter est la gloriette du Hirschfels, puis, j'examinerai de près les rochers du Johannisthal.

C'est une longue barre rocheuse qui délimite le plateau sommitale aux contours irréguliers. Viennent ensuite les rochers du Saut du Chien, le fameux Hundsprung aux hautes parois verticales. C'est au rocher du Bélier que je vais étendre ma serviette pour le repas de midi qui sera essentiellement composé des restes de grillades de la veille.

Je remets mon sac sur le dos car j'ai encore de la route à faire. Je me dirige donc vers le carrefour du Pottaschplatz et de là, je vais rejoindre le rocher des Hussards et sa grotte qui était occupée, devinez par qui ? mais oui, un vrai hussard de la Grande Armée de Napoléon ! Il ne me reste plus qu'à refermer cette belle boucle et retourner à la voiture car je n'ai plus d'eau et il fait grand soif en cette chaude journée de printemps ...

Carte IGN : 3714 ET

 

Avant de me rendre au Loosthal, je m'arrête à l'étang du Grosshammerweier tout près d'Oberhof

Avant de me rendre au Loosthal, je m'arrête à l'étang du Grosshammerweier tout près d'Oberhof

 

 

Les feuilles sont d'un vert tendre et redonnent de la vie à la forêt

Les feuilles sont d'un vert tendre et redonnent de la vie à la forêt

 

 

Hirschfels

Hirschfels

 

 

L'abri du Hirschfels

L'abri du Hirschfels

 

 

Une pierre levée dans la forêt domaniale de La Petite Pierre

Une pierre levée dans la forêt domaniale de La Petite Pierre

 

 

Le rocher du Saut du Chien

 

 

Lieu-dit "Lach"

Lieu-dit "Lach"

 

 

Les passerelles des rochers du Saut du Chien

Les passerelles des rochers du Saut du Chien

 

 

Hundsprung

Hundsprung

 

 

Rochers du Hundsprung

Rochers du Hundsprung

 

 

Passerelle au Saut du Chien

Passerelle au Saut du Chien

 

 

Les rochers du Saut du Chien vus depuis le rocher du Bélier

Les rochers du Saut du Chien vus depuis le rocher du Bélier

 

 

La Hunebourg et le Geierfelsen

La Hunebourg et le Geierfelsen

 

 

Repas froid au rocher du Bélier

Repas froid au rocher du Bélier

 

 

Je me disais bien que quelque chose m'observe ...

Je me disais bien que quelque chose m'observe ...

 

 

Le rocher du Saut du Chien

 

 

Si homme blanc couper beaucoup de bois, hiver sera très froid ...(dictons Sioux)

Si homme blanc couper beaucoup de bois, hiver sera très froid ...(dictons Sioux)

 

 

Le rocher et la grotte du Hussard

Le rocher et la grotte du Hussard

 

 

Le rocher du Saut du Chien

 

 

Le rocher du Saut du Chien

 

           

                     Merci de votre visite et à bientôt !

Partager cet article

Repost0
4 juin 2018 1 04 /06 /juin /2018 16:32

Par un bel après-midi de printemps, Christine me propose d'aller découvrir l'emplacement exact de la grotte de Harreberg. J'en avais déjà entendu parler il y a quelques années par le garde forestier du Stampf mais je ne me suis jamais vraiment penché sur la carte pour aller la dénicher. C'est donc en compagnie de notre guide Rémi et ses deux chiens que nous nous mettons en quête de cette grotte.

Cet endroit, Rémi le connait bien. Il a d'ailleurs pris soin de mettre dans son sac à dos une corde assez longue qui va nous faciliter l'accès. La grotte est relativement spacieuse et ressemble un peu à celle de Belle Roche par ses dimensions, mais bien moins fréquentée ! Elle est équipée de deux bancs pour tout mobilier. Il y a d'autres beaux rochers non loin de là et c'est un plaisir de pouvoir les découvrir ...

Carte IGN :3715 OT

 

Les chemins sont rendus boueux par les derniers orages

Les chemins sont rendus boueux par les derniers orages

 

 

A la découverte de la grotte de Harreberg

 

 

Un champi-nez !

Un champi-nez !

 

 

On croise le sentier balisé N°8 de Walscheid

On croise le sentier balisé N°8 de Walscheid

 

 

Certaines fleurs printanières se mangent, mais il faut rester très prudent !

Certaines fleurs printanières se mangent, mais il faut rester très prudent !

 

 

A la découverte de la grotte de Harreberg

 

 

Rémi attache solidement la corde autour d'un arbre ...

Rémi attache solidement la corde autour d'un arbre ...

 

 

A la découverte de la grotte de Harreberg

 

 

La grotte est environ à mi-falaise

La grotte est environ à mi-falaise

 

 

La grotte de Harreberg

La grotte de Harreberg

 

 

A la découverte de la grotte de Harreberg

 

 

A la découverte de la grotte de Harreberg

 

 

D'autres rochers dans l'immense forêt de Walscheid

D'autres rochers dans l'immense forêt de Walscheid

 

 

A la découverte de la grotte de Harreberg

 

 

Jasko ne perd pas son maître de vue !

Jasko ne perd pas son maître de vue !

 

 

A la découverte de la grotte de Harreberg

 

 

A la découverte de la grotte de Harreberg

 

 

Une primevère

Une primevère

 

 

Une sculpture femelle ...

Une sculpture femelle ...

 

 

Retour à l'étang de Walscheid

Retour à l'étang de Walscheid

 

 

Partager cet article

Repost0
30 mai 2018 3 30 /05 /mai /2018 13:05

Malgré la beauté de sa forêt et le charme de ses merveilleux rochers, le massif du Taennchel n'était pas destiné aux humains. On ne compte plus ceux qui s'y sont égarés en plein jour. Ne parlons pas de ce qui est arrivé à ceux qui s'y sont aventurés par une nuit sans lune ! Les innombrables esprits et gnomes qui habitent ces lieux, adorent se venger en jouant des tours aux imprudents. Rares sont ceux qui s'en sont tirés aussi bien que Hans Et Katel. Ces deux enfants se rendaient une fois par semaine en forêt pour y chercher des pommes de pin. Leur maman utilisait ce combustible pour sa cuisinière. Or voilà qu'un jour, en rentrant, ils débouchèrent dans une clairière inconnue.

- Nous avons dû nous tromper au dernier croisement, expliqua Hans à sa soeur pour la rassurer.

Ils rebroussèrent donc chemin. Ils longèrent le vieux mûr, passèrent sous la roche Pointue et traversèrent l'ancienne nécropole ... Mais après plus d'une heure de marche en sens inverse, ils n'avaient toujours pas retrouvés l'endroit familier. La forêt devenait de plus en plus étrange; un énorme roc en gueule de dragon, des insectes comme de minuscules êtres humains, et tous ces troncs morts aux cheveux de lichens qui leur rappelaient des sorcières !

- Là, nous sommes vraiment perdus, pleura Katel. Qu'allons-nous devenir ?

- Cherchons un cours d'eau et suivons-le vers le bas, suggéra Hans. Mon père me le répète assez souvent ...

Après quelques minutes de recherches, ils découvrirent un mince filet d'eau qui dévalait la colline. Ils allèrent le suivre quand une grosse voix aux accents rocailleux retentit derrière eux :

- Salut les p'tits ! Vous avez rrrudement bien fait de venirrr ici ! On a justement une petite faim, Orrrsted et moi.

Effrayés, les enfants se retournèrent: deux Titans, des trolls énormes, les avaient rejoints sans qu'ils s'en aperçoivent. En prenant son courage à deux mains, Hans leur répondit d'une voix ferme :

- Oh ! Ce n'est que vous ! N'essayez pas de nous impressionner comme les autres trolls de la vallée ! Comparés à eux, vous êtes ridicules !

- Rrridicules ? Mais de quels trrrolls parrrlez-vous ?

- De ceux qui habitent chez nous, à Thannenkirch !

- Il y a des trrrolls là-bas ? demanda le plus petit à son voisin ?

- Je n'en sais rrrien ! tu m'embête avec tes questions !

Et pendant qu'ils se mirent à discuter ainsi, Katel chuchota à son frère :

- Il faut prier Zeitgeischt pour qu'il nous permette de gagner du temps jusqu'au lever du soleil, sinon nous sommes perdus !

- Eh oui, poursuivit Hans à voix haute. Les trolls de notre village sont aussi nos amis. Si vous nous faites le moindre mal, ils nous vengeront ! Ils sont bien plus forts et plus nombreux que vous !

- Ce n'est pas possible !  rugit Orsted. Personne n'est plus grrrand que nous !:

- C'est juste ! Mais la force n'est pas une question de taille, vous le savez bien, oui ou non ?

- Euh, oui !

- Et le nombre ? Il ne compte pas ?

- Ah si ! Et combien sont-ils ?

- Beaucoup ! Je ne sais pas si je pourrai tous les compter ! Mais en me concentrant, je pense que j'y arriverais.

- Alorrrs ? Nous t'écoutons ...

- D'abord, il y a le grand roux avec sa longue barbe. Il vit avec son frère, le blond, également barbu, derrière le moulin, ça en fait deux.

Puis il y a celui, toujours triste, qui vit dans la crypte sous l'église. Trois.

Les deux gros comme une boule dans la boucherie : Cinq !

Celui de la boulangerie, bête comme ses pieds : Six.

Dans la scierie, il y en a toute une clique. Attendez que je les compte dans ma tête ... Et que je les ajoute aux autres : Quinze, cela fait.

Le vieux tordu qui habite chez ma tante : Seize.

...

Et ainsi de suite ... Lorsque le rusé gamin arriva au nombre quarante, le soleil darda enfin son premier rayon d'entre les sapins. Il atteignit le plus grand en plein front. Le Titan n'eut pas même le temps de lâcher son dernier soupir, son corps se transforma en un énorme rocher. Le second par contre, put encore faire un pas et dire "Ooorrr" !  avant de se pétrifier à son tour.

Depuis ce matin, ils n'ont plus bougé. Ils regardent passer les promeneurs, les saisons, les siècles, jusqu'à la fin des temps ...

Carte IGN : 3717 ET

 

Une ancienne croix près du Rotzel

Une ancienne croix près du Rotzel

 

 

Avant de gravir le Taennchel, il convient de se laver les yeux et les oreilles, afin de bien voir et bien entendre tout ce que la montagne a à offrir ...

Avant de gravir le Taennchel, il convient de se laver les yeux et les oreilles, afin de bien voir et bien entendre tout ce que la montagne a à offrir ...

 

 

Un arc et une flèche qui vise le soleil. Suivez ce signe et vous atteindrez le sommet

Un arc et une flèche qui vise le soleil. Suivez ce signe et vous atteindrez le sommet

 

 

Le vieux chemin celte au milieu du plateau du Taennchel

Le vieux chemin celte au milieu du plateau du Taennchel

 

 

La roche des grandes Tables

La roche des grandes Tables

 

 

Aussi appelée rocher des Anneaux. Les navigateurs y arrimaient leurs bateaux il y a bien longtemps

Aussi appelée rocher des Anneaux. Les navigateurs y arrimaient leurs bateaux il y a bien longtemps

 

 

 

 

La légende des enfants égarés du Taennchel

 

 

La légende des enfants égarés du Taennchel

 

 

La légende des enfants égarés du Taennchel

 

 

Lichen Cladonia

Lichen Cladonia

 

 

Un vieux visage sinistre gravé au Reinholtstein

Un vieux visage sinistre gravé au Reinholtstein

 

 

L'abri Kützig Buech

L'abri Kützig Buech

 

 

La légende des enfants égarés du Taennchel

 

 

Pause déjeuner sous un rocher

Pause déjeuner sous un rocher

 

 

Et le dessert ...

Et le dessert ...

 

 

Les rochers des Reptiles

Les rochers des Reptiles

 

 

Vue sur la vallée de Lièpvre

Vue sur la vallée de Lièpvre

 

 

La légende des enfants égarés du Taennchel

 

 

Un rocher-borne, limite de territoire au moyen-âge

Un rocher-borne, limite de territoire au moyen-âge

 

 

Cette borne porte les armoiries des Ribeaupierre

Cette borne porte les armoiries des Ribeaupierre

 

 

Au rocher des Titans

Au rocher des Titans

 

 

La coutume veut qu'on lance une pierre au sommet du rocher du Cordonnier en faisant un voeu. Si la pierre y reste posée, le voeu se réalise ...

La coutume veut qu'on lance une pierre au sommet du rocher du Cordonnier en faisant un voeu. Si la pierre y reste posée, le voeu se réalise ...

 

 

Partager cet article

Repost0
14 mai 2018 1 14 /05 /mai /2018 08:10

C'est une très belle randonnée-découverte qui va se dérouler autour de la ruine de Lutzelhardt. Le printemps n'étant pas encore passé par là, les jeunes poussent sont en attente d'un peu plus de chaleur pour se déployer. La ruine du Lutzelhardt étant inaccessible à cause de la nidification du faucon, nous nous intéresserons donc uniquement aux fabuleux rochers de ce secteur. Et il y a de quoi faire !

Notre premier sentier grimpe vers le territoire allemand où nous tombons nez à nez avec un colosse de 20m de hauteur. Juste à côté, une tour de grès de même taille est posée sur la frontière. Son nom est d'ailleurs "Grenzturm". Un peu plus haut, le Bayerischer Windstein forme un abri sous roche. Des postes militaires furent implantés sporadiquement en 1939-40. Une échelle permet de monter sur la plateforme et un superbe panorama s'étend devant nous.

L'un des rochers les plus attrayant de ce secteur est un monolithe de grès rose à la taille de guêpe. Il fait partie d'un groupement de rochers dont l'un est tellement imposant qu'on dirait une armoire ! Cette crête est couverte de rochers ruiniformes, et aux pieds de quelques'uns, on retrouve des traces d'occupation humaine très anciennes sous forme de polissoirs.

Après un bon repas, nous reprenons le sentier pour nous rendre sur une autre crête. Tout aussi emblématiques, ces rochers présentent une érosion caractéristique d'Obersteinbach. Ils n'accueillent pourtant que peu de randonneurs. Il suffit de feuilleter le "Gipfelbuch" du rocher en bout de crête (livre du sommet) pour s'en faire une idée; le principal "client" est le garde du triage qui laisse régulièrement un mot lors de sa tournée d'inspection. Cette belle journée ne peut se terminer qu'en admirant un magnifique coucher de soleil du haut du Bayerischer Windstein ... 

Carte IGN : 3814 ET

 

Nous sommes mi-avril, le soleil se lève sur une belle journée printanière

Nous sommes mi-avril, le soleil se lève sur une belle journée printanière

 

 

Le Windsteinerfels est gravé de 2 croix rappelant un accident d'escalade survenu en 1963

Le Windsteinerfels est gravé de 2 croix rappelant un accident d'escalade survenu en 1963

 

 

Griffes du diable ?

Griffes du diable ?

 

 

Le Bayerischer Windstein

Le Bayerischer Windstein

 

 

L'abri sous-roche et son pilier

L'abri sous-roche et son pilier

 

 

Polissoirs cruciformes

Polissoirs cruciformes

 

 

La vue est à couper le souffle, on a du mal à s'en détacher !

La vue est à couper le souffle, on a du mal à s'en détacher !

 

 

Flo & Co ...

 

 

Une tour solitaire

Une tour solitaire

 

 

Flo & Co ...

 

 

Des rochers ruiniformes sur les dorsales des crêtes

Des rochers ruiniformes sur les dorsales des crêtes

 

 

De fines couches de galets se sont déposées et forment comme un collier de perles ...

De fines couches de galets se sont déposées et forment comme un collier de perles ...

 

 

C'est ici que commence le bestiaire minéral

C'est ici que commence le bestiaire minéral

 

 

Flo & Co ...

 

 

Rocher à la taille de guêpe

Rocher à la taille de guêpe

 

 

Osso-bucco en sauce et tarte aux abricots streusel ...

Osso-bucco en sauce et tarte aux abricots streusel ...

 

 

Un chat des rochers  !

Un chat des rochers !

 

 

Encore un polissoir très ancien

Encore un polissoir très ancien

 

 

Rochers sur la crête du "petit Wintersberg"

Rochers sur la crête du "petit Wintersberg"

 

 

Je trouve que la vue est bien plus jolie qu'au grand Wintersberg. Sous l'amas de pierres se trouve le livre du sommet

Je trouve que la vue est bien plus jolie qu'au grand Wintersberg. Sous l'amas de pierres se trouve le livre du sommet

 

 

Lézardage !

Lézardage !

 

 

Et il faut redescendre ...

Et il faut redescendre ...

 

 

La grande arche

La grande arche

 

 

Erosion en forme de frise lombarde

Erosion en forme de frise lombarde

 

 

Le Löchelfels baigné dans la lumière du soir

Le Löchelfels baigné dans la lumière du soir

 

 

La forêt domaniale de Steinbach vue du Bayerischer Windstein

La forêt domaniale de Steinbach vue du Bayerischer Windstein

 

 

Flo & Co ...

 

 

Ruines du Lutzelhardt dans le coucher du soleil

Ruines du Lutzelhardt dans le coucher du soleil

 

 

Partager cet article

Repost0
7 mai 2018 1 07 /05 /mai /2018 11:45

Au XIXème siècle la filière bois est florissante et le massif vosgien contribue largement à son essor. Traditionnellement le bois est descendu par schlittage vers les vallées mais ces méthodes ancestrales ne sont bientôt plus adaptées aux demandes sans cesse grandissantes en bois. Il faut être très fort et surtout téméraire pour conduire une Schlitte. Les accidents sont nombreux et les patrons peu regardants sur la sécurité, car seul pour eux compte le chiffre d'affaire. Mais il faut descendre toujours plus de bois et les volontaires pour cette sale besogne commencent à manquer.

Dans la forêt de Barr, il est décidé de construire un chemin de fer forestier. Le projet retenu est celui de l'Oberförster Rebmann qui avance un devis de 63 000 Marks mais qui va coûter près de 100 000 Marks au final ! En 1887 débute un chantier qui relie le Pfostenhiesel au Holzplatz. L'année d'après, des rails sont posés jusqu'au Welschbruch et une prolongation permet de se connecter au Schienenweg de la Rothlach déjà existant. En 1889 c'est l'inauguration en grande pompe. Le Barrer Kantonsblatt met en titre : EIN FEST WIE NOCH NIE ! C'est dire ce que l'on attend de ce chemin de fer forestier, long de 6300 mètres pour 445 mètres de dénivelé !

Un seul homme suffit  pour conduire le convoi constitué de 6 à 16 wagons. Cet homme qu'on appelle Bremser (freineur) est en charge de négocier les virages avec son précieux chargement. La pente moyenne est de 7%. Chaque wagon, eux mêmes en bois, porte une charge de 4 stères de bois, puis des boggies sont modifiés pour pouvoir descendre des grumes de 30m de long. Le terminus est au Holzplatz, une aire de déchargement et de stockage. Un attelage de boeufs prenait le relais jusqu'à la gare de Barr. Les wagons vides sont remontés à l'aide de chevaux de traits. 

Moins de 20 ans après sa construction, la Waldeisenbahn est déjà obsolète car la construction de routes forestières permettant d'accéder aux endroits les plus reculés sont préférées à la voie ferrée. Un rapide calcul permet de dire que les grosses sommes investies n'ont jamais pu être rentabilisées bien que des projets similaires ont vu le jour à St Quirin, Abreschviller, Rothau et Massevaux. Pour que tout ne soit pas perdu, on envisage le transport de touristes et de prolonger les voies jusqu'au Mont Ste Odile mais ... plus personne ne veut investir le moindre Pfennig dans ce gouffre financier. Aujourd'hui, seul le tracé entre les arbres est encore visible, les rails ont été démontés et revendus aux ferrailleurs ... 

Carte IGN : 3716 ET

Itinéraire : MF de Welschbruch - Wolfsfelsen - sentier du chemin de fer de Barr (disque vert) - Kienberg - la Bloss - château du Birkenfels -  Breitmatt - et retour par GR5. Env 18 km

 

Les blocs de granit rose du Wolfsfelsen

Les blocs de granit rose du Wolfsfelsen

 

 

Au début du 19ème siècle, le garde-forestier Marschal a abattu une meute entière de loups depuis ce rocher ...

Au début du 19ème siècle, le garde-forestier Marschal a abattu une meute entière de loups depuis ce rocher ...

 

 

Le chemin de fer forestier de Barr

 

 

Petite grotte au Wolfsfelsen

Petite grotte au Wolfsfelsen

 

 

Vue d'ensemble des Wolfsfelsen

Vue d'ensemble des Wolfsfelsen

 

 

La Kirneck

La Kirneck

 

 

Le Pfostenhiesel est un refuge pour les bûcherons

Le Pfostenhiesel est un refuge pour les bûcherons

 

 

Un jour, un certain Atticus Laquiante voit des bûcherons se coucher à plat ventre dans le ruisseau pour se désaltérer, il eut l'idée de canaliser la petite source jaillissant à proximité. Sa veuve fera ériger cette fontaine en sa mémoire

Un jour, un certain Atticus Laquiante voit des bûcherons se coucher à plat ventre dans le ruisseau pour se désaltérer, il eut l'idée de canaliser la petite source jaillissant à proximité. Sa veuve fera ériger cette fontaine en sa mémoire

 

 

Le tracé du chemin de fer de Barr

Le tracé du chemin de fer de Barr

 

 

Le chemin de fer forestier de Barr

 

 

La source Cossuta

La source Cossuta

 

 

L'ancienne Waldeisenbahn

L'ancienne Waldeisenbahn

 

 

Le sommet du Kienberg

Le sommet du Kienberg

 

 

Le fauteuil du Kienberg était utilisé comme siège d'accouchement par les Celtes

Le fauteuil du Kienberg était utilisé comme siège d'accouchement par les Celtes

 

 

Un menhir renversé

Un menhir renversé

 

 

Un rocher creusé de bassins

Un rocher creusé de bassins

 

 

Et là, une pierre levée

Et là, une pierre levée

 

 

Le kiosque Jadelot

Le kiosque Jadelot

 

 

Une belle vue sur le Haut Andlau depuis le kiosque

Une belle vue sur le Haut Andlau depuis le kiosque

 

 

Mon coin repas sur la banc du kiosque. J'en profite pour saluer les randonneurs qui m'ont reconnus grâce à cette photo !

Mon coin repas sur la banc du kiosque. J'en profite pour saluer les randonneurs qui m'ont reconnus grâce à cette photo !

 

 

L'énigmatique grotte des Druides

L'énigmatique grotte des Druides

 

 

La ruine du Birkenfels paraît bien sinistre avec ce filtre !

La ruine du Birkenfels paraît bien sinistre avec ce filtre !

 

 

Birkenfels

Birkenfels

 

 

Le chemin de fer forestier de Barr

 

 

                                   Merci de votre visite, à bientôt !

 

Partager cet article

Repost0
2 mai 2018 3 02 /05 /mai /2018 14:47

Les légendes lointaines nous parlent souvent du temps des fées, des temps reculés, bien avant la naissance du Christ. Dans ces mondes pas toujours merveilleux, elles édifiaient d'immenses ponts qui enjambaient les vallées et dont seuls subsistent de gros blocs éparpillés et les récits transmis de bouche à oreille le soir lors des veillées. L'un de ces ponts prenait assise sur le Chalmont, une falaise abrupte qu'on appelle Schalenberg en langue germanique à cause de sa dalle sommitale creusée de nombreuses cupules. L'arche de pierres rejoignait le rocher des Géants au Taennchel, en volant au dessus de la vallée de la Lièpvrette.

Tout près du belvédère, on remarque l'empreinte d'un fer à cheval. Il ne peut s'agir que de celui du cheval de Charlemagne. En effet, il est bel et bien passé par ici, ainsi que ses ennemis qu'il avait à ses trousses ! Sa monture s'appuyant si fort sur le roc pour franchir le ravin que ses fers s'imprimèrent dans le grès ...

Le circuit est très agréable et démarre au col de Fouchy. Une pente douce mène assez rapidement au plateau sommital où nous attendent une multitude de rochers remarquables. Les Celtes ont laissé leurs marques sur certains d'entre eux, peut être pour baliser les lieux ? On ne le saura sans doute jamais car ce peuple n'a laissé pour ainsi dire aucun document écrit. 

En voici l'itinéraire : Col de Fouchy - Col du Petit Haut - Chalmont - grotte des Partisans - rocher du Coucou - Rondes Roches - rocher des Fées - La Salière - col de Fouchy. Env 18 km

Carte IGN : 3717 ET

 

Au 17ème siècle, les bergers payent 25 livres au chapitre de Nancy le droit de pâture. Du côté de la Vancelle, il faudra s'acquitter de 36 livres payables à la communauté de Chatenois

Au 17ème siècle, les bergers payent 25 livres au chapitre de Nancy le droit de pâture. Du côté de la Vancelle, il faudra s'acquitter de 36 livres payables à la communauté de Chatenois

 

 

La borne la plus ancienne date de 1764 mais c'est dès le 15ème siècle que les paysans obtiennent le droit de glandée. Pour 3 florins l'année, leurs porcs engraissent sous les chênes et les hêtres du Chalmont

La borne la plus ancienne date de 1764 mais c'est dès le 15ème siècle que les paysans obtiennent le droit de glandée. Pour 3 florins l'année, leurs porcs engraissent sous les chênes et les hêtres du Chalmont

 

 

Le Chalmont

 

 

Une borne marquée de la croix de Lorraine. Sur l'autre face on trouve les armoiries du Grand Chapitre de la cathédrale de Strasbourg

Une borne marquée de la croix de Lorraine. Sur l'autre face on trouve les armoiries du Grand Chapitre de la cathédrale de Strasbourg

 

 

Un refuge de bûcherons ouvert à tous

Un refuge de bûcherons ouvert à tous

 

 

Des marques celtes

Des marques celtes

 

 

Un autre "balisage" gaulois au bas du rocher

Un autre "balisage" gaulois au bas du rocher

 

 

Le rocher du Chalmont a déjà été aménagé d'une volée de marches en 1882 par le Club Vosgien

Le rocher du Chalmont a déjà été aménagé d'une volée de marches en 1882 par le Club Vosgien

 

 

L'empreinte du fer de la monture de Charlemagne à jamais inscrite dans le grès

L'empreinte du fer de la monture de Charlemagne à jamais inscrite dans le grès

 

 

La falaise de grès qui forme la pointe terminale du Chalmont est haute d'une trentaine de mètres

La falaise de grès qui forme la pointe terminale du Chalmont est haute d'une trentaine de mètres

 

 

La petite passerelle du Chalmont

La petite passerelle du Chalmont

 

 

Un saurien figé ...

Un saurien figé ...

 

 

Rocher de la petite grotte

Rocher de la petite grotte

 

 

Cet endroit culmine à 818m d'altitude et est repéré par une étoile sur la carte. Le Chauffour offre un beau point de vue sur la vallée

Cet endroit culmine à 818m d'altitude et est repéré par une étoile sur la carte. Le Chauffour offre un beau point de vue sur la vallée

 

 

Poires/bananes/chocolat/Cognac et amandes douces ...

Poires/bananes/chocolat/Cognac et amandes douces ...

 

 

La grotte des Partisans

La grotte des Partisans

 

 

Le Chalmont

 

 

Le Chalmont

 

 

Un rocher bancal près de la grotte des Partisans

Un rocher bancal près de la grotte des Partisans

 

 

Le rocher du Coucou au plateau de l'Altenberg. Cet ensemble de roches à bassins à certainement servi de lieu de culte et de soins à la préhistoire

Le rocher du Coucou au plateau de l'Altenberg. Cet ensemble de roches à bassins à certainement servi de lieu de culte et de soins à la préhistoire

 

 

Une vue sur la ruine médiévale du Frankenbourg

Une vue sur la ruine médiévale du Frankenbourg

 

 

La base de la roche des Fées est creusée d'un tunnel naturel qui passe dans la montagne

La base de la roche des Fées est creusée d'un tunnel naturel qui passe dans la montagne

 

 

A la lueur d'une bougie ...

A la lueur d'une bougie ...

 

 

Le rocher de la Salière doit évidemment son nom à sa forme typique

Le rocher de la Salière doit évidemment son nom à sa forme typique

 

 

Partager cet article

Repost0
25 avril 2018 3 25 /04 /avril /2018 06:48

Il y a certains endroits dans les Vosges qui évoquent la croyance des mythologies grecques ou nordiques. Des rochers qui ressemblent à des couloirs du temps qui permettent de passer d'un monde à l'autre, des portes minérales pour s'introduire aux enfers ou au Walhalla, paradis des guerriers d'Odin. Juste sous la ruine médiévale du château de Turquestein, avec ses vieilles pierres et ses nombreuses arches qui lui donnent un aspect romantique, on trouve les magnifiques rochers des Portes de Thor. On pourrait assimiler ces rochers à un corridor de transition entre l'enfer et le paradis terrestre comme un purgatoire qui permettrait aux pécheurs d'expier ses fautes, les 7 péchés capitaux qui sont l'orgueil, l'envie, la colère, la paresse, l'avarice, la gourmandise et la luxure, un peu comme dans la Divine Comédie ...

Il arrive parfois que dans certaines mythologies, les enfers soient représentés non pas comme un gouffre sans fond d'où jaillissent des flammes, mais comme une montagne que le pécheur doit gravir par un sentier éternel pour se faire pardonner une à une, les erreurs de sa vie terrestre et faire pénitence. Le Grand Rougimont et les sentiers très raides qui mènent à son sommet pourraient être vus ainsi. Mais fort heureusement pour nous, communs des randonneurs, ces sentiers biens que raides ne sont pas éternels et le sommet du rocher offre une vue paradisiaque à 360 degrés pour notre plus grand bonheur ...

Carte IGN : 3616 OT

 

Sous les jupes du château de Turquestein

Sous les jupes du château de Turquestein

 

 

L'une de ses arches de décharge

L'une de ses arches de décharge

 

 

Les rochers de la Porte de Thor

Les rochers de la Porte de Thor

 

 

Porte de Thor

Porte de Thor

 

 

La colère de Dante

 

 

La colère de Dante

 

 

La roche des Fées

La roche des Fées

 

 

La colère de Dante

 

 

Sur le grand chemin d'Allemagne

Sur le grand chemin d'Allemagne

 

 

La colère de Dante

 

 

La porte du grand Rougimont

La porte du grand Rougimont

 

 

Il est l'heure d'étendre le linge ...

Il est l'heure d'étendre le linge ...

 

 

Et de se recharger d'énergies !

Et de se recharger d'énergies !

 

 

Au grand Rougimont

Au grand Rougimont

 

 

Le chemin sablonneux qui mène au site des Trois Pierres

Le chemin sablonneux qui mène au site des Trois Pierres

 

 

Le rocher champignon des Trois Pierres

Le rocher champignon des Trois Pierres

 

 

Mousse duveteuse

Mousse duveteuse

 

 

La MF du Gros Chêne

La MF du Gros Chêne

 

 

Partager cet article

Repost0
20 avril 2018 5 20 /04 /avril /2018 09:04

D'abord reportée pour cause de mauvais temps, puis annulée et puis quand même reportée, cette sortie du nouvel an a finalement eu lieu fin février. Il faisait un soleil radieux mais très froid. Une petite troupe venue des quatre coins des Vosges s'est retrouvée près de l'étang du Waldeck pour une journée en visite guidée sous les rochers emblématiques de la région. René et Raymond partagent leurs connaissances (et ils sont intarissables !), l'un sur la botanique et l'autre sur la géologie et l'histoire du Bitcherland.

On n'était pas allé bien loin quand René a sorti sa bouteille de Waldmeister. D'après lui, l'aspérule odorante a été largement utilisée par les Celtes jusqu'à nos jours et ce n'est pas sans fondements que cette plante est appelée  la Reine des forêts. A plus ou moins forte concentration, elle était utilisée à plusieurs fins. Les anciens avaient encore les connaissances mais aujourd'hui nous n'en faisons plus qu'un usage très limité. Enfin quand je dis limité, la bouteille y est quand même passée !

Juste le temps de changer de colline et nous grimpons déjà vers le rocher aménagé pour le déjeuner. Un coin pique-nique tout confort avec tables et bancs à l'abri du vent. Les tables se remplissent vite de bric et de broc que chacun aura ramené dans son sac à dos et les tanins rouges ne manquent évidemment pas. Nous aurons même droit à un excellent civet de marcassin mariné ... 

Carte IGN : 3713 ET

 

Sur le chemin balisé + bleu du Rehkoepfel

Sur le chemin balisé + bleu du Rehkoepfel

 

 

La randonnée du nouvel an (... mais reportée)

 

 

René sort le "Waldi" .. Magnificosssss !

René sort le "Waldi" .. Magnificosssss !

 

 

La randonnée du nouvel an (... mais reportée)

 

 

Raymond nous montre un bénitier naturel

Raymond nous montre un bénitier naturel

 

 

La randonnée du nouvel an (... mais reportée)

 

 

La randonnée du nouvel an (... mais reportée)

 

 

La randonnée du nouvel an (... mais reportée)

 

 

Il y a des rochers qui appellent !

Il y a des rochers qui appellent !

 

 

Glaçons annelés

Glaçons annelés

 

 

La randonnée du nouvel an (... mais reportée)

 

 

La montée pour rejoindre notre coin repas

La montée pour rejoindre notre coin repas

 

 

La randonnée du nouvel an (... mais reportée)

 

 

La randonnée du nouvel an (... mais reportée)

 

 

La table déborde !

La table déborde !

 

 

Nos cuistots du jour ...

Nos cuistots du jour ...

 

 

Un polissoir en forme de strie

Un polissoir en forme de strie

 

 

La randonnée du nouvel an (... mais reportée)

 

 

La randonnée du nouvel an (... mais reportée)

 

 

L'étang du Waldeck encore bien gelé

L'étang du Waldeck encore bien gelé

 

 

La randonnée du nouvel an (... mais reportée)

 

 

Le dernier site de notre circuit

Le dernier site de notre circuit

 

 

La randonnée du nouvel an (... mais reportée)

 

 

Sommet du Sand avec vue sur la tour du Waldeck

Sommet du Sand avec vue sur la tour du Waldeck

 

 

La randonnée du nouvel an (... mais reportée)

 

 

Partager cet article

Repost0
10 avril 2018 2 10 /04 /avril /2018 12:16

Ce circuit autour de Dabo est bien connu des randonneurs. Mais cette fois-ci, nous l'approchons d'une autre manière et irons à la rencontre de l'esprit du rocher. Les traces Celtes sont nombreuses dans cette forêt et les rochers portent encore leur empreinte. On peut imaginer qu'eux aussi sont allés au delà du sentier et, en pénétrant les grottes, sondant les tunnels et en escaladant les parois, ils ont pu accéder à des endroits secrets . C'est dans l'un de ces endroit presque inaccessible que nous déjeunerons aujourd'hui ...

 

Carte IGN : 3715 OT

Le rocher de Dabo, tel un vaisseau qui sort de la forêt ...

Le rocher de Dabo, tel un vaisseau qui sort de la forêt ...

 

 

L'esprit du rocher et gelée matinale

 

 

L'esprit du rocher et gelée matinale

 

 

L'esprit du rocher et gelée matinale

 

 

L'esprit du rocher et gelée matinale

 

 

L'esprit du rocher et gelée matinale

 

 

Gelée matinale

Gelée matinale

 

 

L'esprit du rocher et gelée matinale

 

 

L'esprit du rocher et gelée matinale

 

 

L'esprit du rocher et gelée matinale

 

 

L'esprit du rocher et gelée matinale

 

 

Là, c'est du sérieux ...

Là, c'est du sérieux ...

 

 

L'esprit du rocher et gelée matinale

 

 

L'esprit du rocher et gelée matinale

 

 

L'esprit du rocher et gelée matinale

 

 

L'esprit du rocher et gelée matinale

 

 

Dessert frugal

Dessert frugal

 

 

L'esprit du rocher et gelée matinale

 

 

L'esprit du rocher et gelée matinale

 

 

Une rouelle gauloise

Une rouelle gauloise

 

 

L'esprit du rocher et gelée matinale

 

 

Partager cet article

Repost0
5 avril 2018 4 05 /04 /avril /2018 15:19

C'est une belle randonnée d'environ 18 km au départ de l'Elsassblick, qui va me conduire jusqu'à la Porte de Pierre. C'est au petit jour que l'activité des oiseaux est la plus importante. Il y a de l'agitation dans les cimes des grands sapins, ça piaille de partout ! Arrivé à l'Altmatt, la forêt est soudain animée par d'autres sons. Une horde de vététistes est lancée sur le chemin et ils sont très bruyants, de vrais pipelettes .... Heureusement ils s'éloignent rapidement et la montagne retrouve son calme.

Il fait encore frais à l'ombre mais au soleil c'est déjà bien agréable. Les premiers sites remarquables sur mon parcours sont le rocher de Mutzig et la porte de pierre. Le Mutzigfels est un endroit que j'affectionne beaucoup. C'est un rocher très aérien et la vue est bien dégagée tous azimuts. Je reviens sur mes pas jusqu'au col du Narion et là j'emprunte le sentier balisé GR53 que l'on appelle aussi les balcons du Noll. Il offre une jolie vue sur la vallée de la Bruche.

Un peu partout autour du Noll, des fumées trahissent la présence de cervidés. Je ne verrai guère d'animaux mais je tombe sur une mue intact; les sangliers ne l'ont pas encore grignoté ! J'ai failli marcher dessus et ne pas la voir. Inutile de chercher la seconde, si ça se trouve elle est à des lieux d'ici. Je pose mon sac près de la maison forestière du Grossmann pour la pause déjeuner. Il est grand temps d'alléger ce sac qui commence à peser ...

Carte IGN : 3716 ET

 

Départ à la fraîche sur les sentiers de Haslach

Départ à la fraîche sur les sentiers de Haslach

 

 

Devant moi le Grossmann

Devant moi le Grossmann

 

 

Après vous les gars ...

Après vous les gars ...

 

 

La baraque des Juifs au col du Narion

La baraque des Juifs au col du Narion

 

 

Vue sur la Grande Côte depuis le rocher de Mutzig

Vue sur la Grande Côte depuis le rocher de Mutzig

 

 

La dalle sommitale du Rocher du Mutzig

La dalle sommitale du Rocher du Mutzig

 

 

Le rocher de Mutzig et la Porte de pierre en partant de l'Elsassblick

 

 

Porte de pierre et soleil printanier

Porte de pierre et soleil printanier

 

 

Le rocher de Mutzig et la Porte de pierre en partant de l'Elsassblick

 

 

Oh ben c'est quoi ce truc ?

Oh ben c'est quoi ce truc ?

 

 

Hop, une mue !

Hop, une mue !

 

 

Grossmannstein

Grossmannstein

 

 

La borne du Frère Léonard

La borne du Frère Léonard

 

 

Et une autre borne gravée

Et une autre borne gravée

 

 

Il paraît que certains lecteurs ne regardent que la photo du repas ...!

Il paraît que certains lecteurs ne regardent que la photo du repas ...!

 

 

A droite, la maison ouvrière du Grossmann qui est maintenant un abri ouvert aux randonneurs

A droite, la maison ouvrière du Grossmann qui est maintenant un abri ouvert aux randonneurs

 

 

Forêt domaniale d'Abreschviller

Forêt domaniale d'Abreschviller

 

 

Le rocher de Mutzig et la Porte de pierre en partant de l'Elsassblick

 

 

Partager cet article

Repost0
18 mars 2018 7 18 /03 /mars /2018 18:03

Cet hiver encore, il a fait juste assez froid pour permettre à la cascade du Nideck de geler. Pas entièrement certes, comme c'était le cas l'an dernier, mais au moins suffisamment pour attirer les photographes amateurs. Par chance, je trouve un créneau dans mon emploi du temps professionnel pour y faire quelques clichés sous le soleil. Comme d'habitude, le sentier qui y mène est verglacé et il est plutôt utile de se munir de crampons si l'on veut éviter une mauvaise chute. Au fond du fer à cheval le spectacle est au rendez-vous; la cascade de glace est prise sous toutes les coutures par les photographes, la nature nous aura encore gâté cette année !

Quelques dizaines de mètres plus haut, le donjon du vieux château-fort est à nouveau accessible par un sentier tout neuf et bien sécurisé. Il y a quelques années, un glissement de terrain avait emporté l'ancien sentier et la ruine n'était plus accessible de ce côté-là. L'escalier en bois à l'intérieur de la tour carrée mériterait lui aussi d'être refait. Le peu de marches qui lui restent sont complètement vermoulues.

Au dessus du piton des Hirschfels, deux grands corbeaux volent aile dans aile. Leur croassement sont lugubres et stridents. Ils offrent un ballet aérien qui fait lever au ciel les yeux de la randonneuse perchée dans les rochers. Deux mâles qui s'affrontent pour un territoire ? Pour une femelle ? C'est vrai que le printemps est maintenant tout proche !

Carte IGN : 3716 ET

 

Sur le sentier glissant de la cascade

Sur le sentier glissant de la cascade

 

 

La cascade et sa langue de glace

La cascade et sa langue de glace

 

 

Cascade du Nideck gelée

Cascade du Nideck gelée

 

 

Le nouveau sentier du Nideck

 

 

Le nouveau sentier du Nideck

 

 

Le nouveau sentier du Nideck

 

 

Le nouveau sentier du Nideck

 

 

Le nouveau sentier du Nideck

 

 

Le nouveau sentier du Nideck

 

 

Un escalier flambant neuf !

Un escalier flambant neuf !

 

 

Le nouveau sentier du Nideck

 

 

Le nouveau sentier du Nideck

 

 

La vallée de la Hassel et le donjon du Nideck

La vallée de la Hassel et le donjon du Nideck

 

 

Le vieux château du Nideck

Le vieux château du Nideck

 

 

Le nouveau sentier du Nideck

 

 

Le nouveau sentier du Nideck

 

 

L'arbre aux seins ...

L'arbre aux seins ...

 

 

Le piton du Hirschfels

Le piton du Hirschfels

 

 

Le nouveau sentier du Nideck

 

 

Le nouveau sentier du Nideck

 

 

               Merci de votre visite et à bientôt !

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • Guy
  • j'aime les randos-découvertes,les Vosges et ses fermes-auberges,l'Alsace et son patrimoine,les chateaux-forts et leurs légendes et plein d'autres choses encore..
  • j'aime les randos-découvertes,les Vosges et ses fermes-auberges,l'Alsace et son patrimoine,les chateaux-forts et leurs légendes et plein d'autres choses encore..

Rechercher