Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 novembre 2018 3 14 /11 /novembre /2018 14:34

Le nom de Vieil Armand n'est apparu qu'après la signature de l'armistice, comme si on voulait bannir tout le vocabulaire germanique de son quotidien et francisé le nom des lieux. Mais on n'efface pas 4 années de guerre en changeant le nom des choses et cette montagne restera à jamais balafrée de tranchées et de bunkers. Du côté Allemand, on s'était bien préparé à la guerre, bien avant les hostilités. Des câbles sont tendus pour les futurs téléphériques qui achemineront hommes et matériels au plus près du front. On amène même l'eau et l'électricité jusque dans les abris souterrains. Du côté Français, les abris en dur sont rares et toute la logistique est portée à dos d'ânes qui empruntaient des sentiers caillouteux appelés aujourd'hui les sentiers des mulets.

Après avoir gagné la guerre il fallait maintenant gagné la paix. Là aussi, tout ne s'est pas déroulé comme prévu. La tâche se révèle longue et difficile. Il fallait chasser les germanophiles hors d'un territoire où ils s'étaient ancrés profondément. En même temps, le retour à la France posait aussi de nombreux problèmes. Juridiquement, les Alsaciens sont Allemands. A eux de prouver qu'ils sont Français de coeur. Des cartes d'identité modèle A à D leur sont attribuées en fonction du grade de francophilie. Les cartes A sont délivrées aux Alsaciens qui avaient la nationalité française avant 1870 ou ceux dont les parents et grands-parents étaient dans ce cas. Les titulaires pourront être réintégrés de plein droit dans la nationalité française. D'autre part, ils bénéficieront d'un taux avantageux pour l'échange de francs contre des marks. La carte modèle D est attribuée aux ressortissants des pays étrangers immigrés depuis 1870 et à leurs enfants. Ces gens-là seront par la suite expulsés ...

Carte IGN : 3620 ET

 

Le Grand Ballon vu depuis le bunker "Adlerhorst"

Le Grand Ballon vu depuis le bunker "Adlerhorst"

 

 

Entrée d'un abri souterrain allemand

Entrée d'un abri souterrain allemand

 

 

Le sentier de randonnée passe là aussi dans une tranchée

Le sentier de randonnée passe là aussi dans une tranchée

 

 

Une cloche d'observation blindée au Doppelkopf

Une cloche d'observation blindée au Doppelkopf

 

 

La roche Sermet est aujourd'hui un musée à ciel ouvert

La roche Sermet est aujourd'hui un musée à ciel ouvert

 

 

Ferrailles, barbelés et tranchées à la Roche Sermet

Ferrailles, barbelés et tranchées à la Roche Sermet

 

 

Les premières lignes des deux camps étaient si rapprochées au sommet du Hartmannswillerkopf que les soldats pouvaient entendre ce qui se disait à côté !

Les premières lignes des deux camps étaient si rapprochées au sommet du Hartmannswillerkopf que les soldats pouvaient entendre ce qui se disait à côté !

 

 

Un observatoire français faiblement blindé. Il fallait avoir les nerfs solides pour rentrer là-dedans !

Un observatoire français faiblement blindé. Il fallait avoir les nerfs solides pour rentrer là-dedans !

 

 

Le Vieil Armand, un champ de batailles

 

 

Le Vieil Armand, un champ de batailles

 

C’est un trou de verdure où chante une rivière,
Accrochant follement aux herbes des haillons
D’argent ; où le soleil, de la montagne fière,
Luit : c’est un petit val qui mousse de rayons.

Un soldat jeune, bouche ouverte, tête nue,
Et la nuque baignant dans le frais cresson bleu,
Dort ; il est étendu dans l’herbe, sous la nue,
Pâle dans son lit vert où la lumière pleut.

Les pieds dans les glaïeuls, il dort. Souriant comme
Sourirait un enfant malade, il fait un somme :
Nature, berce-le chaudement : il a froid.

Les parfums ne font pas frissonner sa narine ;
Il dort dans le soleil, la main sur sa poitrine,
Tranquille. Il a deux trous rouges au côté droit.

Le dormeur du Val

Arthur Rimbaud

 

 

Un tunnel allemand appelé St Gothard

Un tunnel allemand appelé St Gothard

 

 

Le Vieil Armand, un champ de batailles

 

 

Les soldats ont gravé leur nom ...

Les soldats ont gravé leur nom ...

 

 

Le Vieil Armand, un champ de batailles

 

 

Le Vieil Armand, un champ de batailles

 

 

Le Vieil Armand, un champ de batailles

 

 

En mémoire du 152ème Bataillon d'infanterie, Victor Antoine, ancien poilu réalise une sculpture monumentale fixée à la roche. Le monument sera dynamité par la Wehrmacht  durant la seconde guerre mondiale puis reconstruit, toujours par Victor Antoine en 1952 à l'identique

En mémoire du 152ème Bataillon d'infanterie, Victor Antoine, ancien poilu réalise une sculpture monumentale fixée à la roche. Le monument sera dynamité par la Wehrmacht durant la seconde guerre mondiale puis reconstruit, toujours par Victor Antoine en 1952 à l'identique

 

 

Le Vieil Armand, un champ de batailles

 

 

La roche Mégard, petit abri français

La roche Mégard, petit abri français

 

 

Roche Mégard

Roche Mégard

 

 

Le Vieil Armand, un champ de batailles

 

 

L'abri de la roche Fendue

L'abri de la roche Fendue

 

 

Et là, je suis devant la ruine médiévale du Freundstein

Et là, je suis devant la ruine médiévale du Freundstein

 

 

Freundstein

Freundstein

 

 

La ferme-auberge du Kohlschlag n'est plus très loin !

La ferme-auberge du Kohlschlag n'est plus très loin !

 

 

Leur assiette de charcuterie est formidable !

Leur assiette de charcuterie est formidable !

 

               Merci de votre visite, à bientôt !

Partager cet article
Repost0
25 octobre 2018 4 25 /10 /octobre /2018 15:00

Tout près du camp militaire de Bitche, il y a un coin de forêt qui s'appelle le Biesenberg. Dans les années 30, une ligne défensive a été imaginée et construite près des frontières pour contenir une éventuelle invasion allemande. André Maginot, dont cette ligne porte le nom, était ministre de la Guerre sous le gouvernement de Raymond Poincaré. Il ne verra jamais l'aboutissement de ce projet car il est décédé le 7 janvier 1932. Toute cette histoire nous ramène au Biesenberg où des casemates de béton jalonnent le paysage forestier. Pour l'instant, elles sont libre d'accès et n'ont pas été trop vandalisées. Certaines sont même plus ou moins complètes et on y trouve des lits, des citernes d'eau, des filtres à air et plein d'autres choses encore.

Les anciens occupants ayant quitté les appartements, de nouveaux locataires ont emménagé et se sont appropriés les lieux. Je veux bien sûr parler de la Meta menardi, un animal à 8 pattes qui aime beaucoup l'obscurité et la tranquillité. Eh oui, va y avoir de l'arachnide dans ce dossier !

Ce sentier des casemates est entre-coupé de barres rocheuses remarquables et des rochers ruiniformes sculptés par l'érosion, formant des abris naturels. Nous avons déjeuné près de l'un d'eux ...

Carte IGN : 3713 ET

 

Le sentier des casemates démarre derrière le paisible étang de Glasbronn

Le sentier des casemates démarre derrière le paisible étang de Glasbronn

 

 

Un véritable souci d'esthétique saute au yeux pour des ouvrages militaires

Un véritable souci d'esthétique saute au yeux pour des ouvrages militaires

 

 

Inspection de la literie ...

Inspection de la literie ...

 

 

Il y a un peu d'oxydation sur l'ameublement ...

Il y a un peu d'oxydation sur l'ameublement ...

 

 

On remarque de suite les pattes annelées et velues de cette dame ...

On remarque de suite les pattes annelées et velues de cette dame ...

 

 

L'échelle d'accès d'une cloche d'observation

L'échelle d'accès d'une cloche d'observation

 

 

Du béton au Biesenberg

 

 

Tout ce qui reste du casernement du Biesenberg

Tout ce qui reste du casernement du Biesenberg

 

 

Un rocher unijambiste

Un rocher unijambiste

 

 

Toutes les casemates sont bâties sur le même plan architecturale

Toutes les casemates sont bâties sur le même plan architecturale

 

 

Une cloche GFM ayant un peu morflé ...

Une cloche GFM ayant un peu morflé ...

 

 

La Meta menardi troglophile est de couleur brun-rouge

La Meta menardi troglophile est de couleur brun-rouge

 

 

Du béton au Biesenberg

 

 

Du béton au Biesenberg

 

 

Une autre cloche GFM (guetteur pour fusil mitrailleur) avec des impacts de tir de tous calibres

Une autre cloche GFM (guetteur pour fusil mitrailleur) avec des impacts de tir de tous calibres

 

 

Un heureux événement est à prévoir pour bientôt ..

Un heureux événement est à prévoir pour bientôt ..

 

 

Du béton au Biesenberg

 

 

Aujourd'hui, le chef vous propose de la queue de Lotte flambée au Cognac ...

Aujourd'hui, le chef vous propose de la queue de Lotte flambée au Cognac ...

 

 

Du béton au Biesenberg

 

 

Une vue sur le grand Wintersberg

Une vue sur le grand Wintersberg

 

 

Fort Schoenblick

Fort Schoenblick

 

 

L'un des deux emplacement pour canon de 75

L'un des deux emplacement pour canon de 75

 

 

Les casiers à munitions encore sur place

Les casiers à munitions encore sur place

 

 

Partager cet article
Repost0
20 octobre 2018 6 20 /10 /octobre /2018 07:09

Un été sec suivi d'un automne sec, rien d'étonnant à ce que le niveau des lacs baisse considérablement. Ici, à Pierre Percée, certaines plages sablonneuses et caillouteuses s'allongent doucement, laissant apparaître de nombreuses souches d'arbres qui avaient été abattus lors de la mise en eau de la retenue par EDF. D'autres, au contraire, tombent à pic dans les profondeurs sombres du lac. Par endroit, c'est un spectacle lunaire qui attend le randonneur - la prudence est de mise si on se risque à s'aventurer sur les plages nouvellement formées; il y a des zones marécageuses dangereuses où l'on peut s'enfoncer jusqu'aux genoux et rester bloqué. Les nouveaux paysages dévoilés sont tantôt fantastiques lorsque le soleil lance ses rayons sur le sable rouge, tantôt apocalyptiques pour les bras qui restent dans la pénombre, et, où se tiennent encore debout quelques troncs squelettiques...

Le tour du lac fait environ 32 km de long, c'est pourquoi j'ai choisi de le faire à vélo. Mais attention, il y a un balisage réservé aux piétons et il vaut mieux rester sagement sur celui réservé aux VTT. Prosper veille et il n'hésitera pas à vous mettre à l'amende si vous embêtez les randonneurs ! Je m'arrête un instant au parc aventure pour partir à pied vers le rochers des Corbeaux. De là, on a une belle vue sur le lac et le donjon du château. On peut voir s'élancer les téméraires sur le fil d'acier de la tyrolienne juste au dessus des eaux bleues du lac. J'ai fait cette sortie le 1er septembre et depuis, le niveau a encore baissé de 2 mètres, ce qui en terme de volume d'eau, est impressionnant. Les sources qui alimentent le lac ne sont plus que mince filet d'eau. La région a vraiment besoin de pluies !

Carte IGN : 3616 OT

 

Le vieux donjon veille sur le lac de Pierre Percée

Le vieux donjon veille sur le lac de Pierre Percée

 

 

Un escalier du château dans la mi-ombre

Un escalier du château dans la mi-ombre

 

 

Pour descendre au lac, je passe par les roches de la Xaveure

Pour descendre au lac, je passe par les roches de la Xaveure

 

 

Les plages de Pierre Percée

Les plages de Pierre Percée

 

 

Les souches-araignées cherchent une proie !

Les souches-araignées cherchent une proie !

 

 

Le tour du lac de Pierre Percée à vélo

 

 

Sur ces sentiers, c'est no VTT !

Sur ces sentiers, c'est no VTT !

 

 

Le tour du lac de Pierre Percée à vélo

 

 

Le Pré Barbier

Le Pré Barbier

 

 

Le "Titanic" échoué sur un banc de sable !

Le "Titanic" échoué sur un banc de sable !

 

 

Le tour du lac de Pierre Percée à vélo

 

 

Pré Barbier

Pré Barbier

 

 

Le parc Aventure

Le parc Aventure

 

 

Le lac depuis le rocher des Corbeaux

Le lac depuis le rocher des Corbeaux

 

 

Le donjon de Langenstein émerge de la canopée

Le donjon de Langenstein émerge de la canopée

 

 

Il fait chaud donc c'est repas froid !

Il fait chaud donc c'est repas froid !

 

 

Le tour du lac de Pierre Percée à vélo

 

 

Les Bordes

Les Bordes

 

 

Ils se sont perdus, avec leurs vélos de route ?

Ils se sont perdus, avec leurs vélos de route ?

 

 

La pierre à bassin

La pierre à bassin

 

 

Le barrage a été construit entre 1981 et 1985 et mis en service en 1993

Le barrage a été construit entre 1981 et 1985 et mis en service en 1993

 

 

Une des gravures au bord du lac

Une des gravures au bord du lac

 

 

Le tour du lac de Pierre Percée à vélo

 

               Merci de votre visite, à bientôt !

Partager cet article
Repost0
30 septembre 2018 7 30 /09 /septembre /2018 07:26

Le 15 septembre 1915

Ma chère Noémie,

J'ai reçu une lettre de toi ce matin. A part ce petit contre temps de l'autre jour, tout vient régulièrement. Pour moi la vie est toujours la même, sans incident bien marqué. Tu dois voir dans les journaux que les luttes d'artilleries sont vives sur presque tous le front en ce moment. Soit au loin, soit près de nous. Depuis quelques jours, le canon ne fait que tonner jour et nuit. Dimanche dernier ainsi que je l'avais dit, il y avait un petite fête d'organisée au régiment. Je t'envoie le programme pour te montrer qu'on n'est pas trop mal, même sur le front. J'ai pris quelques clichés de cette fête mais ils ne sont pas merveilleux. Rien de bien intéressant à te raconter. Bien des choses à ton père. Le bonjour à Annette. Mes meilleurs baisers à tous deux.

Albert

 

 

Au col de la Chapelotte

Au col de la Chapelotte

 

 

Lettres du front

 

 

Lettres du front

 

 

Entée de galeries

Entée de galeries

 

9 décembre 1915

Mes chères Parents,

Pas encore une seule lettre aujourd'hui ! La plupart de mes camarades que j'ai quitté à Oger sont parait-il partis deux jours après dans les environs de l'endroit que vous représente cette carte. Vous voyez que je suis encore dans le bon lot. Je pense quand même rester un bout de temps ici et j'espère bien parvenir à aller vous trouver un de ces dimanches ou samedi soir. Pas encore samedi prochain, je ne crois pas. Malgré le peu d'importance du village et le nombre de soldats, je ne suis pas encore trop mal logé. Nous avons fabriqué des tables et des bancs avec des planches plus ou moins appropriées et l'on  s'éclaire avec de la bougie que nous achetons à l'épicerie d'à côté. Le clocher de Vraux est fortement endommagé par un obus. On évite même de sonner de peur d'ébranler l'édifice. Il fait un triste temps de pluie depuis deux jours surtout; mais aujourd'hui je suis resté à couvert. Je ne me suis toujours pas enrhumé et sur mon tas de foin qui me sert de couche, je n'ai pas froid. J'embrasse chacun de vous plusieurs fois et bien fort.

Henri

 

 

Lettres du front

 

 

Une pelle vieille de 100 ans

Une pelle vieille de 100 ans

 

 

Bunker à 2 niveaux allemand

Bunker à 2 niveaux allemand

 

 

Lettres du front

 

22. 02. 16

Mon cher papa,

Voici la 34ème heure de bombardement. C'est un enfer ! Rien n'est plus horrible. La lutte est très âpre, les blessés, les morts nombreux. J'ai confiance ! Le terrain est difficile, nous résisterons. Je vais bien, très bien. Courage ! C'est la délivrance qui se prépare. Je vous embrasse tous plus tendrement que jamais. 

René

 

 

 

Lettres du front

 

 

Un clou provenant de la voie ferrée (Schmal bahn) destinée à approvisionner les troupes du Kaiser

Un clou provenant de la voie ferrée (Schmal bahn) destinée à approvisionner les troupes du Kaiser

 

8 juin 1915

Cher frère,

je t'envoie quelques photos, faites par mon ami médecin de son état, photographe amateur qui a aussi mauvais caractère que moi, mais nous nous entendons bien tout de même. Il y en a une, celle de l'entonnoir, à laquelle je souri tout particulièrement, aussi je ne vous la donne pas. Les Allemands bombardent toujours la ville et la campagne, mais heureusement il font plus de bruit que de mal; ils ne cassent même plus les carreaux (il n'y en a plus). Je serais heureux de savoir ce que font les troupes qui cantonnent à Marsous. Ils ont rudement de la chance d'être là-bas. Plus nous avançons dans la belle saison plus je trouve cette guerre stupide. On a chaud; pas de rivière pour se baigner. On a soif, pas de quoi boire. J'ai trois chevaux, pas moyen d'en monter même un. Je suis obligé de remédier à tout cela avec la pipe et le tabac. Heureusement qu'il y a un piano dans notre maison. Un camarade bien doué nous charme de ses accords mélodieux. Cela change du sifflement et fracas des obus. Hier j'ai déjeuner avec un animal extraordinaire :  imagine toi que c'est un député qui, officier d'infanterie abandonne le Palais Bourbon pour prendre la tête d'une compagnie, et ce n'est pas un embusqué, j'ai déjeuner avec lui en première ligne. Décidément j'aurais tout vu pendant cette guerre, même les choses les moins vraisemblables. 

 

 

La roche de l'Aigle

La roche de l'Aigle

 

 

Lettres du front

 

 

Les vestiges du téléphérique allemand par lequel étaient montés les munitions et le matériel

Les vestiges du téléphérique allemand par lequel étaient montés les munitions et le matériel

 

 

Ce qui reste d'une caisse de munitions

Ce qui reste d'une caisse de munitions

 

Der 24 Februar 1916

Meine Geliebte Hanna,

Gestern habe ich dein Paket mit Marmelade erhalten, und heute das mit den Orangen und das Ei. Wie immer war ich sehr Glücklich ! Es war alles was ich von der Post erhalten hatte denn Schändlich hoffe ich täglich was bekommen. Die Leckereien ich bevorzuge sind die Kekse und Chocolade. Ich habe auch sehr gerne lebkuchen, Honig und Orangen. Heute schike ich auch 4 Marks mit dem Brief. Ich habe photos nach Hause abgesändet, geh dorthin um sie zu sehen. 

Fahlsbush ist in guter Gesundheit, so gleich wie die andere Männer. Du fragst mich was wir essen. Zwei mal des Woche, im Durschnitt haben wir Erbsensuppe mit Speck Schwart, zweimal Wassersuppe mit süssreis, ein mal Bohnen und ein mal Reissuppe mit Rindfleisch.

Meine Camaraden essen alle von einem Topf und ich habe immer mein Löffel mit dabei. Nuch alle 8 Tage schlafe ich ohne meine Schtifel an den Füssen. Jede 10 Tage bekomme ich 4 marks und 30 Pfennig und kann meine Socken Weckseln. Ich schlafe immer mit meine Kleider an und ein Mantel auf mir und manchmal auch eine Wolldecke. Wir haben unseren Munition Kisten, da können wir drauf sitzen und wenn wir keine haben, dan sitzen wir auf den Boten auf ein wenig Stroh. Die Männer haben sich an den Dreck gewöhnt und drinken aus Schmutzigen Tassen. Wir waschen uns und trinken das Wasser aus dem Graben. Meine Mütze ist Kohle Schwarz und meine Feld Jacke ist ganz voller Staub. Ich kann mich nuch jeden zweiten Tag waschen. Wir hatten so wenig Brot letzte Woche bekommen dass meine Kamaraden schon ihr ersatz Keksen gegesen haben. Wenn du mehr wissen willst dann frage mich in einen nächsten Brief. Du kannst dir bestimmt meine üble Schrift erklären weil ich auf den Botten sitze mit ein Buch auf den Knien und das Licht ist auch réduziert. Ich gehe jetzt kurtz schlafen  denn ich bin nicht zur Pflicht heute Nacht. Morgen bekomme ich wieder Schöne Nachrichten von dir !

Dein Geliebten Bruder

 

 

Lettres du front

 

 

Tranchée Française

Tranchée Française

 

 

Lettres du front

 

 

Lettres du front

 

 

Lettres du front

 

 

L'hôpital allemand

L'hôpital allemand

 

 

Lettres du front

 

Mes chers parents,

Je suis encore vivant et en bonne santé, pas même blessé, alors que tous mes camarades sont tombés morts ou bien blessés entre les mains des Boches qui nous ont fait souffrir les mille horreurs, liquides enflammés, gaz asphyxiants, attaques ...

Ah! grand Dieu, ici seulement, c'est la guerre ! Je suis redescendu de première ligne ce matin. Je ne suis qu'un bloc de boue et j'ai dû faire racler mes vêtements avec un couteau car je ne pouvais plus me traîner, la boue collant à mes pans de capote après mes jambes. J'ai eu soif, j'ai connu l'horreur de l'attente de la mort sur un tir de barrage inouï.

Je tombe de fatigue, voilà dix nuits que je passe en première ligne. Je vais me coucher, au repos dans un village à l'arrière où cela cogne cependant. J'ai sommeil, je suis plein de poux, je pue la charogne des macchabées. Je vous écrirais dès que je vais pouvoir

 

 

Lettres du front

 

 

Lettres du front

 

 

Lettres du front

 

 

Lettres du front

 

 

Partager cet article
Repost0
23 septembre 2018 7 23 /09 /septembre /2018 12:54

Le petit Katzenberg n'est qu'un étroit éperon rocheux qui offre cependant une belle vue sur la vallée de la Bruche. Au XVIIIème siècle, un certain Cassini y mentionne un château sous l'appellation de la Muraille sur l'une de ses célèbres cartes. Il y a effectivement de gros blocs de grès taillés au sommet et sur les pentes de cette hauteur qui culmine à 902m. d'altitude. On relève même la base d'une tour carrée dont les pierres à bossages portent des marques de tâcherons un peu simplistes, et grâce auxquelles on peut dater la construction vers le XII ou XIIIème siècle. Quoi qu'il en soit, ce château ne fut jamais achevé et le chantier s'est arrêté brutalement.

La balade se poursuit vers le rocher de Mutzig qui lui, dépasse les 1000 mètres d'altitude. Tous les randonneurs connaissent cet endroit au sommet tabulaire. Les énormes blocs éparpillés proviennent tous d'une épaisse dalle qui s'est fracturé il y a quelques millions d'années. C'est à l'ombre d'un sapin que nous déballons nos sacs à dos pour le repas de midi. 

La prochaine étape est le Narion. C'est un sommet très sauvage dénué de tout chemin d'accès. Il faut parfois enjamber des troncs d'arbres qui ont été déracinés lors de la tempête de 99. Même si ce sommet pittoresque n'atteint pas les 1000m., le gravir est plaisant et la récompense est sans doute la vue sur le massif du Donon et la haute vallée de la Bruche ... 

Carte IGN : 3716 ET

 

En montant vers l'enceinte du Jardin des Fées

En montant vers l'enceinte du Jardin des Fées

 

 

L'une des meules dormantes, vestiges des civilisations des sommets

L'une des meules dormantes, vestiges des civilisations des sommets

 

 

Le jardin des Fées

Le jardin des Fées

 

 

Un menhir brisé ...

Un menhir brisé ...

 

 

Au milieu d'un écrin de végétation se dresse la porte de pierre

Au milieu d'un écrin de végétation se dresse la porte de pierre

 

 

Un muret en pierres sèches conduit au petit Katzenberg

Un muret en pierres sèches conduit au petit Katzenberg

 

 

Le sommet du petit Katzenberg

Le sommet du petit Katzenberg

 

 

De gros blocs taillés et empilés attestent d'un château au moyen âge

De gros blocs taillés et empilés attestent d'un château au moyen âge

 

 

Du Katzenberg au Narion

 

 

Sur un sentier du grand Katzenberg

Sur un sentier du grand Katzenberg

 

 

Au rocher de Mutzig

Au rocher de Mutzig

 

 

La Grande Côte se trouve en contre-bas du Mutzigfels

La Grande Côte se trouve en contre-bas du Mutzigfels

 

 

Du Katzenberg au Narion

 

 

Le col du Narion

Le col du Narion

 

 

Vers le sommet du Narion

Vers le sommet du Narion

 

 

Le gros rocher sommital du Narion (999m. d'alt.)

Le gros rocher sommital du Narion (999m. d'alt.)

 

 

Du Katzenberg au Narion

 

 

Le chemin des Charbonniers est une ancienne voie romaine

Le chemin des Charbonniers est une ancienne voie romaine

 

 

Le petit abri du Schliffstein

Le petit abri du Schliffstein

 

 

Du Katzenberg au Narion

 

                   

                                             Merci de votre visite !

Partager cet article
Repost0
7 septembre 2018 5 07 /09 /septembre /2018 11:15

Le secteur du Brotsch est sans doute l'une des forêts les plus mystérieuses de Saverne. Nos ancêtres y vivaient durant le second âge du fer. Des fouilles archéologiques en ont apporté la preuve car des objets de cette période ont été retrouvés non loin de la tour panoramique au sommet du Brotsch. Ce même nom est d'ailleurs dérivé d'un mot celte.

C'est une balade facile où l'on retrouve de beaux rochers tapissés d'une mousse moelleuse, rappelant parfois les dolmens de Bretagne. Les arbres tordus et noueux encerclent les belvédères qui offrent de belles vues sur la plaine d'Alsace. Les dalles surplombant les précipices sont parfois creusées de cupules énigmatiques.

Plus énigmatique encore, cette cuve en grès, abandonnée en pleine forêt, qui soulève bien des interrogations. C'est un petit circuit prisé par les Savernois, mais là où vous risquez de rencontrer le plus de monde, c'est à la grotte du Brotsch qui attire toujours beaucoup d'adeptes à l'escalade ...

Carte IGN : 3715 OT

 

Le rocher Huck offre une jolie vue sur les deux mamelons portant les ruines de Geroldseck

Le rocher Huck offre une jolie vue sur les deux mamelons portant les ruines de Geroldseck

 

 

Une sculpture au grand Krappenfels

Une sculpture au grand Krappenfels

 

 

Petite balade au Brotsch

 

 

Un dolmen naturel ?

Un dolmen naturel ?

 

 

Petite balade au Brotsch

 

 

Un bassin creusé dans la roche

Un bassin creusé dans la roche

 

 

Petite balade au Brotsch

 

 

Petite balade au Brotsch

 

 

Petite balade au Brotsch

 

 

Petite balade au Brotsch

 

 

Le tonnerre gronde au loin ...

Le tonnerre gronde au loin ...

 

 

Les chênes noueux du Brotsch

Les chênes noueux du Brotsch

 

 

Au rocher du Brotsch

Au rocher du Brotsch

 

 

L'orage gagne du terrain

L'orage gagne du terrain

 

 

Grotte du Brotsch

Grotte du Brotsch

 

 

Petite balade au Brotsch

 

 

Petite balade au Brotsch

 

                        Merci de votre visite, à bientôt !

Partager cet article
Repost0
2 septembre 2018 7 02 /09 /septembre /2018 08:45

Situé dans le parc naturel régional d'Armorique, aux portes des Monts d'Arrée, le bois d'Huelgoat demeure le vestige de l'antique forêt de Brocéliande. C'est une forêt où les pierres tremblent, où le diable a sa grotte, où le chaos règne ... Huelgoat (Uhel Koad en breton) signifie "Haut bois" ou le bois d'en haut. Cette forêt est aussi féconde en curiosités naturelles qu'en légendes merveilleuses. Ici, les anciens ne veulent pas entendre parler de géologie. Pour eux, les fées existent ! Entre les énormes blocs de granit recouverts de mousses coule la rivière d'Argent. En fait, ce n'est qu'un étroit ruisseau qui doit son nom aux mines argentifères que l'on exploitait autrefois.

Un certain Padraig, originaire de Perth, frontière entre Hautes et Basses Terres d'Ecosse, ancien soldat de l'armée britannique, a tout quitté il y a quelques années pour poser son havresac dans une maison au sol en terre battue perdue dans les Monts d'Arrée. Devenu photographe, il a fait de la forêt de Huelgoat et de ses chaos l'un de ses sujets de prédilection. Ses images ont été exposées un peu partout. Pour lui, ces blocs erratiques et moussus dissimuleraient les ruines d'une cité cyclopéenne érigée par des peuples barbares en des temps anciens, qui se moquaient des préceptes enseignés par la chrétienté. La colère du Ciel les condamna à être engloutis, ne laissant que des blocs de granit paraissant en équilibre précaire sur les autres.

Ces barbares auraient-ils côtoyé Dahud, la princesse d'Ys et fille du roi Gradlon ? Ici en sa demeure, elle menait une vie de débauche. Chaque soir elle choisissait un jeune homme, beau et viril dans un des hameaux, et, avant que le jour ne se lève, elle chargeait l'homme en noir de le précipiter au fond du gouffre. Ce dernier existe bel et bien et la rivière d'Argent y tourbillonne dans les chaudrons du diable. Un jour, Dahud fut puni elle aussi. La princesse d'Ys fut transformée en sirène et vient ici aujourd'hui pour chanter afin de couvrir les plaintes de ses malheureux amants ...

 

Au milieu des blocs de granit coule la rivière d'Argent

Au milieu des blocs de granit coule la rivière d'Argent

 

 

Le pont Rouge

Le pont Rouge

 

 

Huelgoat

 

 

Huelgoat

 

 

Huelgoat

 

 

Huelgoat

 

 

Huelgoat

 

 

Un chaos de granit

Un chaos de granit

 

 

Huelgoat

 

 

Un harpiste joue des airs envoûtants

Un harpiste joue des airs envoûtants

 

 

La roche tremblante

La roche tremblante

 

 

Huelgoat

 

 

Un rocher champignon

Un rocher champignon

 

 

Huelgoat

 

 

Une légende veut que Gargantua se soit vengé d'un repas trop léger que lui avaient servi les habitants de la haute forêt, en leur jetant d'énormes rochers ...

Une légende veut que Gargantua se soit vengé d'un repas trop léger que lui avaient servi les habitants de la haute forêt, en leur jetant d'énormes rochers ...

 

 

Huelgoat

 

 

Une jungle de rochers

Une jungle de rochers

 

 

Huelgoat

 

 

On aperçoit les marmites du diable

On aperçoit les marmites du diable

 

 

Au fond de la grotte du diable

Au fond de la grotte du diable

 

 

Huelgoat

 

 

Huelgoat

 

 

Huelgoat

 

 

Les gens d'ici disent que c'est le berceau du Christ ...

Les gens d'ici disent que c'est le berceau du Christ ...

 

 

Un bel arbre tordu

Un bel arbre tordu

 

 

Le menhir de Kerampeulen marquait l'emplacement d'une source d'eau limpide

Le menhir de Kerampeulen marquait l'emplacement d'une source d'eau limpide

 

 

Il porte des gravures d'animaux

Il porte des gravures d'animaux

 

 

Et comme on est en Bretagne ...

Et comme on est en Bretagne ...

 

 

Partager cet article
Repost0
24 août 2018 5 24 /08 /août /2018 11:19

Dans un pays de tourbières et d'étangs, la puissante forteresse du Waldeck en impose sur son promontoire de grès rose bigarré. Lors de nuits calmes d'été, quand les oiseaux se sont tus, quand au loin, le dernier aboiement a cessé, une oreille attentive perçoit le bruit faible provenant de l'un des profonds souterrains de la ruine. Deux chevaliers en armure, certes bien rouillées, jouent le salut de leur âme ... Voici leur histoire !

En ces temps sombres et mouvementés, les seigneurs du Waldeck et de Falkenstein avaient chacun une fille en âge de convoler en juste noces. Lorsqu'ils apprirent que le prince du pays de Bade cherchait une jeune épouse, les deux châtelains lui rendirent visite pour lui proposer la main de leur fille respective. Bien qu'elles n'eurent aucun lien de parenté, les deux demoiselles se ressemblaient comme deux gouttes d'eau, l'une aussi jolie que l'autre. Le puissant prince ne su laquelle choisir, et surtout, il ne voulu froisser aucune des deux familles et ainsi créer des conflits inutiles sur ses terres. Il leur demanda donc de tirer au sort laquelle allait devenir la mère de ses enfants.

C'est à ce moment que le Diable s'en mêle. Il conseilla aux deux seigneurs de laisser parler les armes dans un duel à mort, en se frottant déjà les mains car il était sûr de pouvoir emporter avec lui au moins une âme ... Mais les deux chevaliers sont amis et alliés et décidèrent de jouer l'avenir de leurs filles aux dés ! Voyant cela, le Diable fut pris d'une violente colère et leur cria que le premier qui s'arrête de lancer les dés ira tout droit en enfer ! Depuis ce jour-là, les deux seigneurs n'ont cessé de faire rouler les dés, et aujourd'hui encore, on peut entendre les deux seigneurs lancer les dés tout en jurant. Quant aux deux filles, on pense qu'elles se marièrent chacune de son côté. Leurs descendants sont déjà morts et enterrés depuis bien longtemps ...

Carte IGN : 3713 ET

 

C'est le temps des foins sous le donjon du Waldeck

C'est le temps des foins sous le donjon du Waldeck

 

 

La légende du Waldeck

 

 

Le moindre souffle fait s'entre choquer les bouts de bois, rappelant les dés qui roulent ...

Le moindre souffle fait s'entre choquer les bouts de bois, rappelant les dés qui roulent ...

 

 

La légende du Waldeck

 

 

La tour du Waldeck est toujours accessible

La tour du Waldeck est toujours accessible

 

 

La vue depuis le sommet de la tour

La vue depuis le sommet de la tour

 

 

Le Waldeck

Le Waldeck

 

 

La légende du Waldeck

 

 

Dans les entrailles de la ruine

Dans les entrailles de la ruine

 

 

La légende du Waldeck

 

 

Un ancien abri

Un ancien abri

 

 

La légende du Waldeck

 

 

Nid de mitrailleuse

Nid de mitrailleuse

 

 

La légende du Waldeck

 

 

Eboulis ...

Eboulis ...

 

 

La légende du Waldeck

 

 

La légende du Waldeck

 

 

A l'ombre des grands hêtres

A l'ombre des grands hêtres

 

 

La légende du Waldeck

 

 

Un chemin creux

Un chemin creux

 

 

Caroline dégage les grandes cupules du Rothenberg

Caroline dégage les grandes cupules du Rothenberg

 

 

Un autre bassin, plus profond

Un autre bassin, plus profond

 

 

La légende du Waldeck

 

 

L'Erbsenweiher dans toute sa beauté

L'Erbsenweiher dans toute sa beauté

 

 

Partager cet article
Repost0
27 juillet 2018 5 27 /07 /juillet /2018 08:00

Je crois que c'est la première fois que je me rends à Hommert pour faire une randonnée. En fait, je suis tombé par hasard sur un dessin que mon ancien prof de sport du collège a publié sur son site internet. Ce dessin représente un plan, très succinct, d'un circuit pédestre entre Hommert et les hauteurs de Walscheid. Son plan n'était pas assez détaillé pour moi, car je n'ai pas trouvé la moitié des rochers qui y étaient indiqués. Le plan parlait notamment de grottes de réfractaires sur lesquelles j'aurais bien jeté mon dévolu. En clair, à part les rochers Siamois, une vieille carcasse de voiture et quelques vieilles pierres, je n'ai rien trouvé ! Ah si, j'ai ramené sur moi 3 tiques, je ne me félicite pas ...

L'épave de la voiture se trouve dans un vrai dépotoir forestier; j'ai rarement vu un endroit aussi sale. Ce devait être une Renault 4cv, surnommée la motte de beurre dans les années 50-60. Son moteur est encore à sa place, mais le bloc est fendu entre le second et le troisième cylindre. C'était la "maladie" des fragiles moteurs Ventoux ... Quant au château près de Hommert, on ne sait pas grand chose sur lui. On ne connait même pas son nom. Il y a à peu près autant d'écrits sur ce château qu'il reste de vestiges. D'après les dimensions et la forme des blocs, on peut dire que la construction est très ancienne. Probablement du XIIème voire du XIème siècle.

Carte IGN : 3715OT

 

Sur un sentier ombragé du bois de Hommert

Sur un sentier ombragé du bois de Hommert

 

 

Collés l'un à l'autre, les rochers Siamois resteront à jamais inséparables !

Collés l'un à l'autre, les rochers Siamois resteront à jamais inséparables !

 

 

Rochers Siamois

Rochers Siamois

 

 

Les myrtilles sont grosses et juteuses cette année

Les myrtilles sont grosses et juteuses cette année

 

 

Dans les bois de Hommert

 

 

Au loin, le village de Haselbourg

Au loin, le village de Haselbourg

 

 

C'est près de cette croix que s'érigeait l'ancien village qui fut totalement détruit lors de la guerre de Trente Ans

C'est près de cette croix que s'érigeait l'ancien village qui fut totalement détruit lors de la guerre de Trente Ans

 

 

Mon casse-croûte sur une table de pique-nique de Harreberg

Mon casse-croûte sur une table de pique-nique de Harreberg

 

 

En marchant vers les Krappenfels

En marchant vers les Krappenfels

 

 

Une croix dans le bois de Harreberg

Une croix dans le bois de Harreberg

 

 

Les plus belles années de cette 4 cv sont derrière elle ...

Les plus belles années de cette 4 cv sont derrière elle ...

 

 

Cylindres mousseux

Cylindres mousseux

 

 

Sous les Krappenfels

Sous les Krappenfels

 

 

Dans les bois de Hommert

 

 

Le faucon qui niche au Krappenfels n'a laissé que la bague de ce pauvre pigeon

Le faucon qui niche au Krappenfels n'a laissé que la bague de ce pauvre pigeon

 

 

En longeant le Krummhuebel

En longeant le Krummhuebel

 

 

Hommert

Hommert

 

 

Je traverse la Schlossmatt pendant que gronde l'orage

Je traverse la Schlossmatt pendant que gronde l'orage

 

 

Il reste un escalier du château de Hommert

Il reste un escalier du château de Hommert

 

 

Et quelques vestiges de murailles, les pierres ayant servi à la construction du village

Et quelques vestiges de murailles, les pierres ayant servi à la construction du village

 

 

Partager cet article
Repost0
22 juillet 2018 7 22 /07 /juillet /2018 06:31

Les forêts surplombant Reinhardsmunster et Saverne ne sont qu'un vaste dédale de ruines médiévales, de rochers et de sentiers. Ces forêts portent l'empreinte de légendes nordiques et de récits populaires que l'on transmettait de génération en génération. Ces hauteurs mystérieuses ont attiré des hommes; les Celtes au Wuestenberg, les puissants seigneurs d'Ochsenstein au Schlossberg et pourquoi pas, les guerriers d'Odin à la Geissfels.

Aujourd'hui il ne reste plus que quelques pans de mûrs des prestigieuses forteresses d'antan. Il n'y a évidemment que les rochers qui n'ont pas changé d'apparence. Au cours de cette sortie, nous partons à la (re)découverte de rochers connus et aussi de ceux qui le sont peut-être un peu moins. Rochers mousseux, rugueux ou lisses, rochers à gros galets ou à grain fin, tous seront touchés, contemplés, jaugés, escaladés ... Pour la pause de midi, l'un servira de table et de chaises et un autre nous offrira son confort en nous abritant durant l'orage ...

Carte IGN : 3715 OT

 

Des rochers taillés en tranches dans le bois de Reinhardsmunster

Des rochers taillés en tranches dans le bois de Reinhardsmunster

 

 

Le fuseau de dame Berchta, la fileuse ...

Le fuseau de dame Berchta, la fileuse ...

 

 

Les rochers autour du Haberacker

 

 

Chaque gorge est sondée

Chaque gorge est sondée

 

 

Les rochers autour du Haberacker

 

 

La gravure de la Geissfels

La gravure de la Geissfels

 

 

Chaque faille est explorée

Chaque faille est explorée

 

 

Les rochers autour du Haberacker

 

 

Chaque cheminée est grimpée

Chaque cheminée est grimpée

 

 

Et chaque sommet atteint !

Et chaque sommet atteint !

 

 

Les ruines de la chapelle de l'Ochsenstein

Les ruines de la chapelle de l'Ochsenstein

 

 

Et sa citerne d'eau

Et sa citerne d'eau

 

 

La sortie de secours du second château d'Ochsenstein

La sortie de secours du second château d'Ochsenstein

 

 

L'accès est à escalader avec une bonne corde !

L'accès est à escalader avec une bonne corde !

 

 

L'escalier taillé dans le rocher du troisième château d'Ochsenstein

L'escalier taillé dans le rocher du troisième château d'Ochsenstein

 

 

Un abri sous roche bien aménagé

Un abri sous roche bien aménagé

 

 

Grillades, tomates mozza et tartelettes à la rhubarbe ...

Grillades, tomates mozza et tartelettes à la rhubarbe ...

 

 

Le tonnerre gronde et le ciel se voile ...

Le tonnerre gronde et le ciel se voile ...

 

 

L'orage passe au dessus de nous et tombe sur Dabo

L'orage passe au dessus de nous et tombe sur Dabo

 

 

Celui-ci a été victime d'un précédent orage !

Celui-ci a été victime d'un précédent orage !

 

 

La pierre des Druides

La pierre des Druides

 

 

Un second orage vient par ici, cette fois-ci nous n'y échapperons pas

Un second orage vient par ici, cette fois-ci nous n'y échapperons pas

 

 

Mais je connais une grotte secrète ...

Mais je connais une grotte secrète ...

 

 

Une Meta Menardi femelle, reconnaissable à son abdomen volumineux et arrondi

Une Meta Menardi femelle, reconnaissable à son abdomen volumineux et arrondi

 

 

En attendant que l'orage passe ...

En attendant que l'orage passe ...

 

 

Partager cet article
Repost0
3 juillet 2018 2 03 /07 /juillet /2018 14:09

Aujourd'hui est un jour particulier. Depuis quelques années déjà, l'ascension du grand pierrier du Fischboedle figure en bonne place, entouré en rouge, sur ma  "To do list". Sans la moindre hésitation, mon amie Caroline se porte volontaire pour m'accompagner dans cette entreprise.

Le petit lac du Fischboedle est d'origine glaciaire. A 794 m d'altitude, il est inscrit dans un écrin de verdure d'une part, et un énorme pierrier, datant lui aussi de l'époque glaciaire, d'autre part. Sans plus attendre, nous escaladons les gros blocs de granit. Au fur et à mesure que nous grimpons, les rochers deviennent de moins en moins gros, mais aussi plus instables et glissants, jusqu'à être réduits à de simples pierres.

La montée ne prend qu'une heure et de tout en haut, le lac paraît bien minuscule. La descente est encore plus rapide mais il faut se méfier davantage des blocs branlants. Le reste de la journée sera consacrée à un shooting avec quelques accessoires, histoire de s'amuser un peu ... Caroline, très inspirée, compose un joli texte pour illustrer cette agréable journée printanière.

Carte IGN : 3618 OT

 

Sur les berges du lac

Sur les berges du lac

 

 

Le pierrier plonge dans les eaux sombres

Le pierrier plonge dans les eaux sombres

 

 

Le pierrier géant du Fischboedle

Le pierrier géant du Fischboedle

 

 

A l'assaut du pierrier du Fischboedle

 

 

Caroline se lance dans le pierrier

Caroline se lance dans le pierrier

 

 

A l'assaut du pierrier du Fischboedle

 

 

A l'assaut du pierrier du Fischboedle

 

 

Elle se faufile tel un chat entre les gros blocs de granit !

Elle se faufile tel un chat entre les gros blocs de granit !

 

 

A l'assaut du pierrier du Fischboedle

 

 

A l'assaut du pierrier du Fischboedle

 

 

A l'assaut du pierrier du Fischboedle

 

 

L'ensemble du pierrier fait environ 250m de dénivelé

L'ensemble du pierrier fait environ 250m de dénivelé

 

 

A l'assaut du pierrier du Fischboedle

 

 

A l'assaut du pierrier du Fischboedle

 

 

Ce bloc gigantesque est presque à la pointe du pierrier

Ce bloc gigantesque est presque à la pointe du pierrier

 

 

A l'assaut du pierrier du Fischboedle

 

 

La berceuse du Val.

Flotter sur les chemins et laisser filer l’aurore, aller à la cueillette de quelques belles images sous la corolle d’un soleil au gris-bleu épinglé, voici pour nous une nouvelle occasion de disperser quelques vapeurs poétiques sur votre impatience, et vous escorter au travers de notre horizon.
La sortie du jour se situe dans le secteur du Riedwald. Nous quittons la voiture à Steinabruck et suivons le bruit sourd du ruissellement de la wormsa pour atteindre prestement le fin fond de la vallée glaciaire. Le paysage est bucolique, les étendues qui s’ouvrent ça et là offrent un beau panorama, permettant quelques brèves évasions de l’âme …..
Après une petite et incisive ascension, d’un pas souple et rythmé, voilà que nous effleurons déjà les eaux précieuses du petit lac du Fischboedle et son tablier d’éboulis ennoyé dans la montagne. Véritable auge à reflets, la collinaire et placide lagune, dans ses vertes nuances pelotonnée, s’offre à notre enchantement. Une petite gloriette y apostrophe un peu de poésie s’ombrageant sous les grands arbres.
En rêveurs embaumés, nos pas se taisent un instant. Un tel endroit ne peut que nous inspirer de légendaires histoires, et celle que nous allons vous conter aujourd’hui nous fera gravir le vaste pierrier à la recherche de la berceuse du Val.
A flanc de montagne, là où bivouaquent les eaux calmes, il arrive que l’on fasse la rencontre en certaines circonstances, d’une jeune dame foulant de manière nonchalante les pierres de rive du lac, en jouant des airs séraphiques sur une lyre, afin d’emprisonner les âmes.
La faire apparaître demande cependant quelques concessions et risques auxquelles nous nous plions, parce que déjà tout engourdis à l’idée de pouvoir l’apercevoir.
La légende dit que les courageux doivent s’aventurer au haut du pierrier, s’engageant à atteindre l’énorme et solitaire bloc figé sur le crêt de la montagne. Si la fatigue les surprend, il ne leur sera permis de reprendre leur souffle qu’après avoir passé 6 pierres de façon consécutive. Puis, il faudra vaincre sa peur et escalader le dernier monolithe, pour se laisser dominer par la montagne. La berceuse du Val quittera alors sa demeure secrète dans les rochers laissant entendre sa mélodieuse et lyrique harmonie. Gare à ceux qui s’assoupiront suite aux efforts fournis, happés par sa reposante sérénade. Ceux là verront leur âme se figer en pierre et rejoindre à jamais le chaos rocheux et les nombreux prisonniers du Val, sans retour.
Après avoir prit le temps de cueillir la berge du lac, et ses bavards jeux d’ombres et de lumières, nous entamons notre labeur, en prenant soin de bien respecter les règles. Pas à pas nous gravissons le relief, enjambant les uns après les autres ces monolithes de granit, tantôt flammés, tantôt de glissantes mousses recouverts, laissant apparaître à notre étonnement mille nuances satines. Une courte pause nous met d’ors et déjà en résonnance avec la Berceuse qui hante nos esprits de plus en plus.
Il nous faudra fournir encore maints efforts pour atteindre les hauteurs. Sur le versant, les accumulations de débris sont de dimensions et de formes diverses. Bel éboulement de masse à sa base, dont l’équilibre devient de plus en plus précaire, pour finir en petits fragments et en poussières tout en haut du couloir.




C’est là qu’est fièrement posté le géant de pierre. Il ne nous reste plus qu’à lui demander permission de siège. Ses mensurations sont à un point honorables ! Il laisse apparaître toute une abrupte falaise en arrière plan, imposant le respect. Voilà les lieux investis…. De là haut on domine la vallée à perte de vue. Du grand spectacle !
Fermant les yeux un instant, on se plaît à se sentir en harmonie avec l’univers qui nous entoure, retour extrême aux sources lorsque l’on prend le temps de s’abandonner à une observation paisible et prolongée du cadre… Une douce quiétude envahit nos corps, un flot de notes musicales et colorées parcoure nos esprits et prend vie…..
Bigre !!!!!!!!! Gare à la Berceuse !!!! Ne nous abandonnons pas à l’enchantement! Figeons nos émotions, ancrons ces belles énergies et dévalons sans attendre.
Entre la noblesse des feuillages, le miroir incertain du lac en contrebas laisse refléter le vague ennui de la berceuse….

« Le lac est ton reflet,
Dans son déroulement infini,
L’âme que tu enserres au sein de ton image
En lui tu contempleras »





Le jour se fait sommeil, se resserre peu à peu, notre univers s’épaissit. Il est temps pour nous de laisser l’air du vallon s’immobiliser. Refermons le rideau des arbres, pour que, lentement ils s’arriment à la nuit.

( Caroline, texte & modèle)

 

 

L'oréade du lac ..

L'oréade du lac ..

 

 

A l'assaut du pierrier du Fischboedle

 

 

A l'assaut du pierrier du Fischboedle

 

 

A l'assaut du pierrier du Fischboedle

 

 

A l'assaut du pierrier du Fischboedle

 

 

Déjeuner au Fischboedle

Déjeuner au Fischboedle

 

 

A l'assaut du pierrier du Fischboedle

 

 

A l'assaut du pierrier du Fischboedle

 

 

A l'assaut du pierrier du Fischboedle

 

 

A l'assaut du pierrier du Fischboedle

 

                 

                          Merci de votre visite, à bientôt !

Partager cet article
Repost0
28 juin 2018 4 28 /06 /juin /2018 15:09

A chaque fois que je prends la direction du lac de Pierre Percée, je passe devant un panneau du Club Vosgien dans la traversée du village de Raon-sur-Plaine. Sur ce panneau, il y est mentionné le "dolmen de la Hazelle". Pourtant sur la carte IGN, point de trace. Et un jour, je fais le déplacement rien que pour lui. Finalement, il est très facile à trouver : il suffit de suivre le sentier balisé d'un disque rouge et, un peu avant le col Pourrio, le dolmen est sur votre gauche, à l'altitude 650m pour ceux qui possèdent un altimètre.

Ce dolmen, apparemment de construction humaine, est fait d'un empilement de grosses pierres plates. Juste à côté se trouve une autre dalle plate creusée d'une cupule triangulaire. Après quelques recherches, il s'avère que c'est un lieu sacré et que ce dolmen vibre à +21000 Bovis, ce qui, d'après l'auteur, est important ... Le dolmen de la Hazelle était également dédié au culte solaire parait-il.

Je poursuis ma rando jusqu'au col d'Asson en passant par le col Pourrio et je rejoins les rochers des Hauts Champs que j'aime beaucoup. Sur la crête, c'est tout un chaos rocheux, aux formes étranges. L'endroit est très peu fréquenté. C'est ici que je fais ma pause repas, sur une vieille souche. Tout en mangeant, je me rappelle une vieille légende concernant l'origine du nom du dolmen de la Hazelle. La voici :

Il y a fort longtemps, une jeune fée, belle et fraîche comme un rayon de lune, avait l'habitude de se promener dans la forêt. Elle parlait aux arbres et aux rochers et leur racontait sa journée. Un jour, elle arriva près de la roche de la Hazelle, qui n'avait pas encore de nom. Elle vit bien la tristesse de la roche et lui demanda quel voeu elle pouvait exaucer pour elle.

 - Je voudrais pouvoir courir dans la montagne comme un lièvre, voir des paysages, répondit la roche.

Un coup de baguette magique, aussitôt dit, aussitôt fait ! Seulement la fée prévint la roche : tu pourras courir, mais seulement la nuit car il ne faut pas que les autres rochers t'aperçoivent, ils seraient jaloux !

Ainsi, par nuits sans lune, on voyait la roche courir dans les bois, dans les champs, bondir comme un lièvre !

Ceux qui l'aperçurent n'en croyaient pas leurs yeux. On lui donna donc le nom de "Hase", la femelle du lièvre, qui par déformation devint Hazelle. Voici donc comment cette jolie roche fut affublée d'un nom si charmant ...

Carte IGN : 3616 OT

 

Avant la rando, une visite au lac de la Maix s'impose !

Avant la rando, une visite au lac de la Maix s'impose !

 

 

La petite chapelle à côté du lac

La petite chapelle à côté du lac

 

 

Les sapins font voler leur pollen sur le sentier recouvert de mousses

Les sapins font voler leur pollen sur le sentier recouvert de mousses

 

 

Le Donon n'est pas très loin ...

Le Donon n'est pas très loin ...

 

 

Les sols sont recouverts de myrtilliers

Les sols sont recouverts de myrtilliers

 

 

Le dolmen de la Hazelle

Le dolmen de la Hazelle

 

 

La construction était dédiée au culte solaire

La construction était dédiée au culte solaire

 

 

Le passage (initiatique ?)

Le passage (initiatique ?)

 

 

Même le ciel marque l'endroit d'une croix !

Même le ciel marque l'endroit d'une croix !

 

 

Dolmen de la Hazelle

Dolmen de la Hazelle

 

 

Le dolmen de la Hazelle

 

 

Les rochers des Hauts Champs

Les rochers des Hauts Champs

 

 

Un abri

Un abri

 

 

Le dolmen de la Hazelle

 

 

Le dolmen de la Hazelle

 

 

La crête est pleine de rochers aux formes bizarres !

La crête est pleine de rochers aux formes bizarres !

 

 

Le dolmen de la Hazelle

 

 

Le dolmen de la Hazelle

 

 

Vue sur le petit village de Luvigny

Vue sur le petit village de Luvigny

 

 

Un papillon Citron femelle

Un papillon Citron femelle

 

 

Je passe la fin d'après midi au lac de la Maix

Je passe la fin d'après midi au lac de la Maix

 

 

Partager cet article
Repost0
20 juin 2018 3 20 /06 /juin /2018 08:42

Au départ de la maison forestière du Kempel, la randonnée débute par la visite de l'imposante roche de grès rose appelée Schoenfels. Elle trône sur la pointe Sud du Gemsenberg dans un écrin de hêtres majestueux. Le Schweizerberg sera notre prochaine étape. Mais déjà le ciel se couvre de gros nuages sombres qui annoncent la pluie imminente. Nous n'y échapperons pas ! Mais d'où vient ce nom de Schweizerberg ? Y avait-il des Suisses qui se sont cachés ici, dans l'un des nombreux abris ou anfractuosités de la roche ? Va falloir mené une enquête !

Nous montons à la Geissfels au plus court, par la ligne de coupe. Le vent souffle de plus en plus fort et il est temps de trouver un abri. Sous le promontoire il y a une petite grotte qui jouera parfaitement ce rôle, elle servira également de salle à manger. Nous rejoignons ensuite la Table des Géants, un monolithe très érodé avec ses pierres à cupules aux alentours. Ce rocher se trouve tout près d'une ancienne limite territoriale encore utilisé aujourd'hui.

Sur ce tracé, il y a de nombreuses bornes armoriées, marquant de leurs blasons la limite des biens de l'abbaye de Marmoutier et de ceux des comtes de Linange de Dabo. Pour l'un on retrouve la crosse de l'évèque barrée d'un M et pour l'autre, les 3 aiglons de Dabo. Nous suivrons cette frontière jalonnée de vieilles bornes jusqu'au Kempel en passant par la Hardt et le Kuhberkopf.

Carte IGN : 3715 OT

 

Le rocher du Schoenfels offre un abri remarquable

Le rocher du Schoenfels offre un abri remarquable

 

 

Il fait une drôle de tête celui-là !

Il fait une drôle de tête celui-là !

 

 

La vieille pierre pointue est-elle encore active ?

La vieille pierre pointue est-elle encore active ?

 

 

Des visages sur les rochers ...

Des visages sur les rochers ...

 

 

Dans la sombre forêt du Muckenthal

Dans la sombre forêt du Muckenthal

 

 

La Seebfels et sa passerelle

La Seebfels et sa passerelle

 

 

La gloriette de la Seeb

La gloriette de la Seeb

 

 

Les rochers de la région de Dabo sous la pluie

 

 

On dirait un tête de singe !

On dirait un tête de singe !

 

 

Les rochers de la région de Dabo sous la pluie

 

 

Mauvais temps sur Dabo

Mauvais temps sur Dabo

 

 

Dans la grotte de la Geissfels

Dans la grotte de la Geissfels

 

 

Pas d'amélioration ...

Pas d'amélioration ...

 

 

La gloriette du Geissfelswasen

La gloriette du Geissfelswasen

 

 

La table des Géants

La table des Géants

 

 

Les rochers de la région de Dabo sous la pluie

 

 

Les aiglons de Dabo

Les aiglons de Dabo

 

 

Sur cette borne, le blason de Marmoutier est bien conservé

Sur cette borne, le blason de Marmoutier est bien conservé

 

 

Les rochers de la région de Dabo sous la pluie

 

 

Tout ce qu'il reste d'une Peugeot 402. C'était le modèle 6 glaces aux lignes arrondies typique des années 40

Tout ce qu'il reste d'une Peugeot 402. C'était le modèle 6 glaces aux lignes arrondies typique des années 40

 

 

Un rocher-borne sur une ligne de coupe avec les deux blasons

Un rocher-borne sur une ligne de coupe avec les deux blasons

 

 

Le soleil revient au Kuhbergkopf !

Le soleil revient au Kuhbergkopf !

 

 

Vue sur Dabo depuis le Kuhbergkopf

Vue sur Dabo depuis le Kuhbergkopf

 

 

Partager cet article
Repost0
15 juin 2018 5 15 /06 /juin /2018 10:53

Ma balade débute au Hohwald, ravissant village de montagne, dont les maisons s'éparpillent généreusement jusque sous les majestueux séquoias. Les belles bâtisses de maître renforcent l'atmosphère plaisante de l'endroit. Je vais aller chercher un peu de fraîcheur au pied de la cascade qui porte le nom du village. Ses eaux limpides éclaboussent la dure roche volcanique aux arrêtes tranchantes.

Une belle forêt mixte me conduit jusqu'au Champ du Feu qui culmine à 1100m d'altitude. Le sommet dégagé offre une vue à 360 degrés sur les massifs vosgiens qui se parent d'un feuillage vert tendre. A midi, je me pose à l'une des rares tables de pique-nique disponible. Je suis rapidement accompagné d'une randonneuse puis d'un couple également en randonnée par ce beau dimanche de printemps. Deux heures s'écoulent ainsi à bavarder et j'ai presque de nouveau faim en quittant la table ! 

Je reprends le sentier et me laisse glisser le long du GR 531 jusqu'à la Rothlach, plus précisément jusqu'à l'auberge de la Rothlach. Là-bas, il y a une délicieuse part de tarte aux myrtilles qui m'attend ... Il ne me reste plus beaucoup de chemin jusqu'au Hohwald et je décide de faire un crochet par les pitons du Neuntelstein. Cette roche offre de nombreuses voies d'escalade qui vont du 3b au 7b, et elles sont très prisées. De plus, on y accède facilement depuis la route qui n'est qu'à 5 min en contre-bas.

Ma dernière étape de cette agréable randonnée est le site des séquoias géants. Se sont des arbres remarquables de par leur hauteur qui dépasse les 50 mètres. Un panneau indique que ces arbres ont été plantés par le forestier Rebmann en 1882 !

Carte IGN : 3716 ET

 

Des sculptures de grès en plein milieu d'un pré au Hohwald

Des sculptures de grès en plein milieu d'un pré au Hohwald

 

 

Le dernier ours du Hohwald

Le dernier ours du Hohwald

 

 

La magnifique cascade du Hohwald, aussi appelée cascade de l'Andlau

La magnifique cascade du Hohwald, aussi appelée cascade de l'Andlau

 

 

Arc en ciel

Arc en ciel

 

 

Le Hohwald - Champ du Feu - Neuntelstein

 

 

La source de l'Andlau

La source de l'Andlau

 

 

Le Hohwald - Champ du Feu - Neuntelstein

 

 

Le Champ du Feu et ses monolithes de fonte

Le Champ du Feu et ses monolithes de fonte

 

 

La tour panoramique du Champ du Feu

La tour panoramique du Champ du Feu

 

 

Le Hohwald - Champ du Feu - Neuntelstein

 

 

Coin repas

Coin repas

 

 

Sur le GR 531

Sur le GR 531

 

 

Le Hohwald - Champ du Feu - Neuntelstein

 

 

L'abri de la vieille métairie

L'abri de la vieille métairie

 

 

Aahh ! l'auberge de la Rothlach !

Aahh ! l'auberge de la Rothlach !

 

 

Voilà voilà ....

Voilà voilà ....

 

 

La vue depuis les rochers du Neuntelstein

La vue depuis les rochers du Neuntelstein

 

 

L'un des pitons d'escalade

L'un des pitons d'escalade

 

 

Au sommet

Au sommet

 

 

Une voie de granit aux arrêtes vives

Une voie de granit aux arrêtes vives

 

 

Les séquoias géants

Les séquoias géants

 

 

Partager cet article
Repost0
9 juin 2018 6 09 /06 /juin /2018 14:21

D'après la légende, certains soirs d'été, quand le temps orageux perturbe bêtes et humains, un grand chien noir aux yeux de feu saute d'un rocher à l'autre. Malheur au passant qui voudrait le suivre, car il tomberait dans le vide et sa chute lui serait fatale. Mais heureusement, depuis la construction des trois passerelles, on ne risque plus de tomber dans le piège de cet animal diabolique ...

C'est le genre d'histoire que l'on raconte dans le Loosthal, près de La Petite Pierre. Et c'est précisément ici, devant l'ancienne maison forestière du Loosthal que va démarrer ma randonnée. Mon itinéraire, le voici : Je suivrai les sentiers balisés d'un disque jaune une grande partie de la journée. Le premier endroit où je vais m'arrêter est la gloriette du Hirschfels, puis, j'examinerai de près les rochers du Johannisthal.

C'est une longue barre rocheuse qui délimite le plateau sommitale aux contours irréguliers. Viennent ensuite les rochers du Saut du Chien, le fameux Hundsprung aux hautes parois verticales. C'est au rocher du Bélier que je vais étendre ma serviette pour le repas de midi qui sera essentiellement composé des restes de grillades de la veille.

Je remets mon sac sur le dos car j'ai encore de la route à faire. Je me dirige donc vers le carrefour du Pottaschplatz et de là, je vais rejoindre le rocher des Hussards et sa grotte qui était occupée, devinez par qui ? mais oui, un vrai hussard de la Grande Armée de Napoléon ! Il ne me reste plus qu'à refermer cette belle boucle et retourner à la voiture car je n'ai plus d'eau et il fait grand soif en cette chaude journée de printemps ...

Carte IGN : 3714 ET

 

Avant de me rendre au Loosthal, je m'arrête à l'étang du Grosshammerweier tout près d'Oberhof

Avant de me rendre au Loosthal, je m'arrête à l'étang du Grosshammerweier tout près d'Oberhof

 

 

Les feuilles sont d'un vert tendre et redonnent de la vie à la forêt

Les feuilles sont d'un vert tendre et redonnent de la vie à la forêt

 

 

Hirschfels

Hirschfels

 

 

L'abri du Hirschfels

L'abri du Hirschfels

 

 

Une pierre levée dans la forêt domaniale de La Petite Pierre

Une pierre levée dans la forêt domaniale de La Petite Pierre

 

 

Le rocher du Saut du Chien

 

 

Lieu-dit "Lach"

Lieu-dit "Lach"

 

 

Les passerelles des rochers du Saut du Chien

Les passerelles des rochers du Saut du Chien

 

 

Hundsprung

Hundsprung

 

 

Rochers du Hundsprung

Rochers du Hundsprung

 

 

Passerelle au Saut du Chien

Passerelle au Saut du Chien

 

 

Les rochers du Saut du Chien vus depuis le rocher du Bélier

Les rochers du Saut du Chien vus depuis le rocher du Bélier

 

 

La Hunebourg et le Geierfelsen

La Hunebourg et le Geierfelsen

 

 

Repas froid au rocher du Bélier

Repas froid au rocher du Bélier

 

 

Je me disais bien que quelque chose m'observe ...

Je me disais bien que quelque chose m'observe ...

 

 

Le rocher du Saut du Chien

 

 

Si homme blanc couper beaucoup de bois, hiver sera très froid ...(dictons Sioux)

Si homme blanc couper beaucoup de bois, hiver sera très froid ...(dictons Sioux)

 

 

Le rocher et la grotte du Hussard

Le rocher et la grotte du Hussard

 

 

Le rocher du Saut du Chien

 

 

Le rocher du Saut du Chien

 

           

                     Merci de votre visite et à bientôt !

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • Guy
  • j'aime les randos-découvertes,les Vosges et ses fermes-auberges,l'Alsace et son patrimoine,les chateaux-forts et leurs légendes et plein d'autres choses encore..
  • j'aime les randos-découvertes,les Vosges et ses fermes-auberges,l'Alsace et son patrimoine,les chateaux-forts et leurs légendes et plein d'autres choses encore..

Rechercher