Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 mars 2012 5 16 /03 /mars /2012 21:50

En rentrant du boulot de l'équipe du matin, je propose à Hugo de faire une petite ballade pas trop loin de chez nous pour profiter des dernières heures d'ensoleillement de la journée. Après quelques hésitations c'est le Wuestenberg qui a été retenu. Cette barre rocheuse d'un kilomètre de long se trouve logée entre le Heidenthal (vallée des Païens) et le Kaltenthal (vallée froide ?) dans la forêt domaniale de Saverne.

Le Wuestenberg est séparé du Schlossberg par le col du Krappenfels aussi appelé Gibraltar.

Nous laisserons la voiture près de la maisonnette de pierres (alt 218 m), qui sera le départ de notre promenade. Nous suiverons le rectangle bleu jusqu'au sommet du Wuestenberg.

 

Carte IGN : 3715OT

 

  

Le-Wuestenberg 0148

Le Steinerne Hiesel près de la commune de Stambach.

 

   

Le-Wuestenberg 0150

 

   

 

Le-Wuestenberg 0152

Cette partie de la forêt n'a pas encore été "nettoyée" des victimes de la dernière tempête.

 

  

 

Le-Wuestenberg 0153

Fontaine Jean-Louis Haemmerlin (alt 265 m), en été il est agréable de s'y rafraîchir un peu.

 

  

 

Le-Wuestenberg 0155

Les rayons du soleil guident nos pas alors que le reste de la forêt reste dans l'ombre...

 

 

  

Le-Wuestenberg 0160

Champignons noirs.

 

 

  

                                       

               Le-Wuestenberg 0164 

Des marches aident à gravir les quelques nous séparant du sommet.               

             

 

                        Le-Wuestenberg 0167  

                         Un soleil d'hiver rougit le haut du rocher.

 

 

           

Le-Wuestenberg 0173 

Petite gravure ancienne au sommet du Wuestenberg représentant un serpent.

Wuestenberg signifie : montagne des déserts, montagne de la colère ou faut-il comprendre champs de batailles, quelles batailles ? celles des dieux, Wotan, Odin...

Non loin de Saverne, on retrouve une mention de "paradis perdu", le Walhalla ? là ou les guerriers méritants trouvent le repos éternel ?

 

 

                Le-Wuestenberg 0174

                 Il exaucera les voeux de celui qui place sa main sur lui.

 

 

Le-Wuestenberg 0175

Les restes d'un mur païen (environ 1mètre de haut sur 1,5 m d'épaisseur). Cette partie du mur coupe le plateau dans le sens Est-Ouest. Goldenberg découvre au XIXème siècle des tuiles gallo-romaines et des fragments de meules datant de la tène (2ème âge de fer allant de -400 à -58 qui marquera le début de la Guerre des Gaulles). Le sommet du Wuestenberg connaitra quelques réaménagements au cours des siècles. Une grande partie, de ce mur païen en pierres sèches, sera transportée vers le Schlossberg et réutilisée pour la construction du château d'Ochsenstein.

 

  

 

Le-Wuestenberg 0180

L'énorme Pierre des Druides est creusée en son sommet d'un profond bassin. Cette pierre est placée sur un socle taillé. Elle est orientée vers le Nord. Le mystère reste entier sur les activités des hommes, d'un autre temps, autour de ce monument.

 

 

  

Le-Wuestenberg 0184

Vers le Nord, on trouve une zone tourmentée, d'arbre morts étouffés par les ronces. Au centre de la photo, on distingue les restes d'une antique construction. Les fouilles réalisées récemment indiquent une présence humaine entre le VIème et le Vème siècle avant J-C.

 

  

 

Le-Wuestenberg 0193

Ces vestiges enveloppés d'une moelleuse mousse protectrice, sont les mieux conservés. Mais il y en a une quantité d'autre.

 

 

  

Le-Wuestenberg 0204

Quelques pierres à bossages sont éparpillées sur le plateau. Elles ne semblent pas avoir été utilisées, ne comportant pas de trous de levage. La forme et la taille ainsi que le liseré autour du bossage nous aident à la dater : je pense qu'elle a été taillée au XIIIème siècle.

Voulait-on également construire une forteresse au Wuestenberg ?

 

   

Le-Wuestenberg 0207

D'après une légende ces 2 rochers jumeaux seraient la forme minéralisée de Hugin et Munin, les 2 corbeaux messagers qui accompagnaient Odin, dans la mythologie nordique. Hugin (esprit) et Munin (mémoire) parcouraient les continents dès l'aube jusqu' au coucher du soleil. Au crépuscule, ils rentraient, murmurer à l'oreille de leur maître ce qu'ils avaient vu et entendu durant la journée.

 

   

Le-Wuestenberg 0208

Sommet du Krappenfels (alt 532 m).

 

   

Le-Wuestenberg 0215

Aujourd'hui, le rocher de Dabo s'efface derrière un voile de mousseline.

 

   

Le-Wuestenberg 0237

Rocher du Krappenfels (rocher du corbeau) vu d'en-bas.

Bientôt des grimpeurs escaladeront à nouveau la paroi presque lisse de la pointe Sud.

Pour redescendre, nous emprunterons le chemin forestier de Gibraltar puis nous nous raccorderons sur le rectangle bleu.

 

Partager cet article

Repost0
14 mars 2012 3 14 /03 /mars /2012 19:52

Ce dimanche s'annonçait maussade et nuagueux lorsque nous décidions de partir quand même vers le col de la Schleif. Arrivés sur place, les rayons de soleil perçaient maintenant complètement les quelques nuages qui stagnaient encore dans le ciel.

Entre la Hoube et Dabo, un chemin goudronné monte à gauche vers une grande aire de pique-nique (chevalet jaune). En saison estivale le coin est très prisé par les "mangeurs de saucisses grillées", n'espérez donc pas y trouver calme et quiétude, surtout le dimanche.

A partir de l'abri de la Schleif (alt 689 m) nous suivrons le chevalet rouge en direction des Backofenfelsen puis nous progressons jusqu'au col du Wetzlach (alt 733m) en passant par un monolithe sculpté par l'érosion, en plein milieu de la forêt : le Steinerle Maennel (alt 770 m). Nous suivrons le chemin large marqué d'une croix bleue, puis prendrons à droite où nous tomberons sur la croix du Hengster Sepp ou croix du Rosskopf juste avant la grotte des Cads (elle ne figure pas sur la carte), pour revenir à notre point de départ. La rando ne s'achève pas là, de l'aire de pique-nique, nous repartons en suivant le losange rouge, et ferons une boucle autour des Himbeerfels (alt 747 m) en passant par l'Eichelkopf. Juste avant de regagner le véhicule, une curiosité nous attends : le Rutschfelsen.

 

Carte IGN : 3715 OT

 

   

La-Schleiff 0050 (FILEminimizer)

L'abri du col de la Schleif et sa petite fontaine. Vous pourrez y remplir votre gourde, cette eau est potable.

 

  

 

La-Schleiff 0041 (FILEminimizer)    

Sommet des Backofenfelsen. La table et le banc, encore en piteux état il y a 2 ans, ont été réparés.

 

  

 

           La-Schleiff 0317 (FILEminimizer)    

           Cupule au bord du rocher.

 

 

  

La-Schleiff 0306 (FILEminimizer)

Vue sur le rocher du Dabo.

 

 

  

La-Schleiff 0307 (FILEminimizer)    

La même vue, rapprochée.

 

 

  

    La-Schleiff 0023 (FILEminimizer) 

      Ancien panneau directionnel.

 

  

 

La-Schleiff 0322 (FILEminimizer)    

Le Bonhomme de Pierre ou Steinerle Maennel.

 

  

 

La-Schleiff 0034 (FILEminimizer)

La Croix du Rosskopf et, cachée derrière les arbres, la grotte des Cads.

 

  

 

La-Schleiff 0036 (FILEminimizer) 

A vous glacer les sangs...

 

   

 

La-Schleiff 0038 (FILEminimizer) 

Ce petit abri nommé grotte des Cads n'est pas mentionné sur la carte.

 

 

  

La-Schleiff 0040 (FILEminimizer) 

Le ciel se dégage maintenant complètement.

 

  

 

La-Schleiff 0049 (FILEminimizer) 

Dans la descente vers le col de la Schleif, on peut voir, sur la droite, cette vierge bien protégée derrière son grillage.

 

  

 

La-Schleiff 0349 (FILEminimizer) 

Quatre grands barbecues attendent les grillades qui vont remplir les ventres affamés des "promeneurs" qui repartent aussitôt leurs bouteilles de rouge vidées.

 

 

  

La-Schleiff 0055 (FILEminimizer) 

Le losange rouge nous conduit au début des Himbeerfels.

 

  

 

La-Schleiff 0359 (FILEminimizer)    

Ces quelques marches conduisent au sommet des rochers.

 

  

 

La-Schleiff 0062 (FILEminimizer) 

Aucune vue possible à cause des arbres.

 

 

 

 

       La-Schleiff 8511 (FILEminimizer)              

       Une des gravures de sommet représentant une ancre avec des initiales.

 

  

 

La-Schleiff 0079 (FILEminimizer)

Un peu plus loin, voici donc cette curiosité. C'est une dalle inclinée creusée d'une dizaine de bassins, utilisée à l'époque celtique semblerait-il, par des femmes ne pouvant avoir d'enfants dans l'espoir de devenir fertiles. Elles se laissaient glisser du haut du rocher à pieds joints ! Ce rocher est appelé Pierre à glissade ou, dans la langue de Goethe, Rutschfelsen (alt 651 m).

 

Partager cet article

Repost0
12 mars 2012 1 12 /03 /mars /2012 20:11

C'est sur le flanc Est du Strackenberg que va se dérouler la petite rando du jour. A la découverte d'anciennes bornes armoriées, qui vont me conduire par les Maigloeckelfels jusqu'au rocher du Muguet, du même nom mais dans la langue de Molière. Puis en remontant je vais prendre par la gauche en direction des Laurenzoboulderfels, encore appelés Rochers Laurenzo, du nom de celui qui les a valorisé : Laurenzo Saccomani.

Je laisse le véhicule à Hultehouse que je traverse pour rejoindre l'aire de pique-nique aménagé et son abri, en cas d'intempéries. A cet endroit, un grand panneau me renseigne sur les différents circuits du coin. Je m'engage donc sur le sentier marqué du chevalet jaune.

 

Carte IGN : 3715 OT

 

   

Hultehouse 0094 (FILEminimizer)

Abri du Grosslimmersberg...

 

 

  

Hultehouse 0093 (FILEminimizer) 

 

... et son aire de pique-nique.

 

 

 

 

            Hultehouse 0106 (FILEminimizer)                        Hultehouse 0108 (FILEminimizer)

Voici quelques unes des bornes sur le sentier.

Elles portent le "M" de Marmoutier, barré de la crosse de l'abbé ainsi qu'au dos, le "H" de Hultehouse. D'un autre côté se trouve le numéro de la borne et en face l'année de pose.

La crosse barrée est dirigée vers les terres de la Marche de Marmoutier, à l'opposé se trouve bien sûr le ban de Hultehouse.

 

 

  

 

Hultehouse 0110 (FILEminimizer)

Sommet du Rocher du Muguet (alt 380m).

 

 

  

    Hultehouse 0126 (FILEminimizer)

     Des amoureux ont grâvé dans le rocher leur passage pour l'éternité.

 

   

Hultehouse 0118 

Vue rapprochée sur le donjon du Grand Géroldseck.

 

  

 

Hultehouse 0128 (FILEminimizer)

Sous le Rocher du Muguet, quelques glaçons semblent se cacher dans l'obscurité pour échapper aux températures déjà printanières.

 

  

 

 

                            Hultehouse 0131 (FILEminimizer)

L'origine de ces bornes nous est donnée par les Archives Départementales du Bas-Rhin.

Un jour, des bûcherons de l'abbaye de Marmoutier, au lieu de couper du bois dans la forêt de la Marck appartenant à l'abbaye, coupaient le bois dans la forêt de Hultehouse, dépendant de la Gruerie de Phalsbourg. Il fût décidé entre le procureur du Roi et l'abbé de Marmoutier d'aborner la forêt de la Marck pour matérialiser les limites. L'abornement fût réalisé au mois d'octobre de l'année 1727.

 

   

 

Hultehouse 0248 (FILEminimizer)

J'arrive en fin d'après midi au Laurenzoboulderfels. Je ne sais pas si c'est la faim qui me tiraillait l'estomac mais je trouvais que ce rocher ressemblait à un croque-monsieur. De retour chez moi et en faisant quelques recherches, je découvre que ce rocher est appelé "Jambon-beurre" par ceux qui y pratiquent  régulièrement l'escalade car dans ce domaine, toutes les voies portent un nom. J'étais pas loin de la vérité.

 

  

 

Hultehouse 0250 (FILEminimizer)

 

Un "saurien" m'accueille au Rocher Laurenzo.

 

  

 

       Hultehouse 0251 (FILEminimizer) 

        Un squale échoué loin des mers semblent attristés de leur sort.

 

   

 

Hultehouse 0277 (FILEminimizer)               Un béluga des forêts ?  

 

 

    

       

Hultehouse 0255 (FILEminimizer) 

Ces rochers sont tous issus d'une seule et même plaque de grès...

 

  

  

Hultehouse 0257 (FILEminimizer)       

 ... dont les pièces s'emboitent comme celles d'un puzzle.

 

 

 

Hultehouse 0262 (FILEminimizer)

 

 

 

 

Hultehouse 0260 (FILEminimizer)       

Quelle force a donc disloqué cette énorme dalle ?

 

  

 

Hultehouse 0283 (FILEminimizer)

Non loin de là, des rochers "champignons" poussent dans la forêt...

 

 

  

Hultehouse 0280 (FILEminimizer)  

... avec, pour la plupart, des bassins creusés en leur sommet.

  

Partager cet article

Repost0
29 février 2012 3 29 /02 /février /2012 16:02

La boucle d'aujourd'hui s' effectuera à vélo sous un beau soleil, mais dans la froideur hivernale. Je pars de la maison forestière du Fuchsloch et prends la direction du Rocher Mencke et son abri. J'ai de la chance : de l'eau coule dans l'étroite rigole aménagée et se jette sous la forme d'une frèle cascade, de 15 mètres, tout de même, du haut du rocher. En été, cette rigole est souvent à sec. Je monte ensuite vers le Heidenschloss, qui comme, la hauteur d'en face, le Castelberg, est un antique site fortifié datant de l'âge de fer. On peut encore y voir des vestiges de murs et d'escaliers.

Pause repas à l'abri, d'où j'ai une vue sur le Goeftberg.

J'enfourche mon vélo, en empruntant des sentiers pas toujours balisés et roule vers les Rotfels où je m'arrête pour quelques clichés. Ensuite, je traverse la Mossig par le Pont des Dames. Je décide de jeter un oeil à la ruine du Freudeneck, sans grande conviction car ce château est actuellement fermé au public pour restauration et fouilles archéologiques. Aujourd'hui, j'ai  de la chance, il est ouvert.

De là, je monte au Kittelfelse et me retrouve vite au carrefour de la Rondelle d'où je prends le rond jaune vers la MF du Bischofslaeger. Une montée assez raide vers le Breitstein sera suivi d'une descente vers la cabane des 3 Forestiers à travers les genets. Retour au Fuchsloch par le rond jaune.

 

Carte IGN : 3715 OT

 

   

HEIDENSCHLOSS 0015 (FILEminimizer)

Abri Mencke.

 

  

 

  HEIDENSCHLOSS 0017 (FILEminimizer)

 

 

   

 

HEIDENSCHLOSS 0019 (FILEminimizer)

Rigole vers la cascade Mencke.

 

 

HEIDENSCHLOSS 0026 (FILEminimizer)

La fontaine Ziegbach (alt 315 m).

 

 

 

            HEIDENSCHLOSS 0024 (FILEminimizer)

            Il faudra un jour penser à enlever la sève du panneau ! 

 

  

HEIDENSCHLOSS 0028 (FILEminimizer)

Montée vers le Heidenschloss.

 

  

 

HEIDENSCHLOSS 0030 (FILEminimizer)

Escaliers menant au Heidenschloss (alt 430m).

 

  

 

HEIDENSCHLOSS 0038 (FILEminimizer)

Abri du Heidenschloss.

 

  

 

HEIDENSCHLOSS 0039 (FILEminimizer) 

Vue sur le Goeftberg - Stéphansberg (émetteur) ainsi que sur la Forêt Noire (à l'arrière plan).

 

  

 

HEIDENSCHLOSS 0046 (FILEminimizer)

Repas du jour, j'ai pris ce qui me tombait sous la main...

 

   

 

HEIDENSCHLOSS 0048 (FILEminimizer)

Rocher Jean-Jacques Froelich - Inspecteur des sentiers.

 

  

 

HEIDENSCHLOSS 0050 (FILEminimizer)

 

         

 

 

HEIDENSCHLOSS 0052 (FILEminimizer)

Ta santé ? un sentier ! What else ?

 

 

  

HEIDENSCHLOSS 0054 (FILEminimizer)

Le Rotfels (alt 373m).

 

  

 HEIDENSCHLOSS 0057 (FILEminimizer)

 2 trous circulaires dans une dalle de grès, leur signification m'échappe.

  

 

Partager cet article

Repost0
26 février 2012 7 26 /02 /février /2012 19:28

Les Vosges moyennes autour de Saverne étaient jadis peuplées de personnages étranges et légendaires. Des guerriers, des elfes, des lutins ou des géants qui, au cours des siècles, se sont pour la plupart transformés en rochers inertes le jour, mais la nuit tombée, pas toutes les nuits bien sûr, mais certaines nuits, reprennent vie.

Du parking du Haberacker (alt 476m) nous partons en fin d'après-midi d'un dimanche début janvier, vers la Spill et la Geisfels. En suivant le rectangle bleu, on arrive en 1/4 heure à peine, mais en gravissant une pente très raide, au monolithe de la Spill (alt 582m). Il faut compter 1/4 heure supplémentaire pour atteindre la Geisfels (alt 612m). La descente se fera dans l'obscurité naissante car on s'est un peu fait surprendre par le coucher du soleil.

 

Carte IGN : 3715 OT

 

   

Spill-et-Geisfels 0239 (FILEminimizer)

La montée assez raide vers le carrefour entre la Spill et la Geisfels.

 

   

     

Spill-et-Geisfels 0248 (FILEminimizer)

Et voici déjà le monolithe de 9 mètres de haut fièrement dressé. Le soleil couchant rend incandescent certaines parties du grès.

 

  

 

                 Spill-et-Geisfels 0251 (FILEminimizer) 

                   La Spill côté Est.

Légende : Dans la mythologie germanique, puis dans la tradition alsacienne, le travail du rouet devait être interrompu entre Noël et le jour des Rois. Cette période de l'année est aussi appelée Raunächte  (nuits de l'effroi). Jusqu'au 23 décembre, les jours raccourcissent, car le soleil, fasciné par la roue des fileuses se laissait entrainer dans l'obscurité par cette roue qui tourne. Les fileuses devaient donc arrêter leur travail, pour donner au soleil le signal d'inverser sa course, sinon toute la création était condamnée. Le diable, dont le but est de détruire toute chose, était à l'affut. Il apporta donc des fils d'argent à Dame Berchta, qui ne pouvant résister, se laissa prendre au piège. Elle commença immédiatement à filer, oubliant qu'on était le 23 décembre. Dame Berchta filait et le rouet tournait et tournait. Le Créateur voyant son oeuvre menacée, déclencha un terrible orage, la foudre détruisit la maison de la fileuse. Seul subsista son rouet sous la forme d'un fuseau, la Spill. Durant ces fameuses Raunächte, si vous collez votre oreille contre le rocher; vous entendrez travailler Dame Berchta.

 

  

 

Spill-et-Geisfels 0264 (FILEminimizer)

Un visage menaçant dans le rocher qui n'attend plus que la nuit tombe pour s'animer.

 

 

  

Spill-et-Geisfels 0272 (FILEminimizer)

 Dans la montée vers la Geisfels, quelques branches sont prises dans un drapé de glace.

 

  

 

  Spill-et-Geisfels 0289 (FILEminimizer)

Visage, éclairé par le soleil couchant, taillé dans la branche d'un arbre au sommet de la Geisfels (rocher de la chèvre).

 

   

 

Spill-et-Geisfels 0322 (FILEminimizer) 

Hugo se ressourçant sur le rocher.

 

 

  

 

Spill-et-Geisfels 0308 (FILEminimizer) 

La grotte sous la dalle sommitale. Elle est difficilement accessible par une petite corniche d'à peine 50 cm de large.

D'après la légende, la chèvre Heidrun nourrit d'hydromel les Guerriers d'Odin, dieu de la guerre (aussi appelé Wotan) qui se réunissaient dans cette grotte. Le lait de l'immortalité coulait des pis de la chèvre, située sur le toit du Walhalla, par une faille dans la dalle pour abreuver les guerriers avant la bataille. Le dieu Odin a son trône situé dans une vaste salle nommée le Walhalla. C'est là que sont appelés les héros tombés sur les champs de bataille. Le Walhalla n'est autre que le paradis des guerriers méritants.

 

 

 

 

              Spill-et-Geisfels 0297 (FILEminimizer)

              Une des cupules sur l'avancée du rocher après la grotte.

 

  

 

 

Spill-et-Geisfels 0298 (FILEminimizer) 

Vue sur le rocher du Dabo. Le soleil ne va pas tarder à se coucher.

 

 

  

 Spill-et-Geisfels 0327 (FILEminimizer)

 Encore un visage grâvé dans un arbre mort.

 

 

  

Spill-et-Geisfels 0313 (FILEminimizer)

Le soleil se couche pile dans l'axe du rocher.

 

 

 

 

 

Spill-et-Geisfels 0329 (FILEminimizer) 

Une dernière avant de redescendre dans l'obscurité. 

  

 

Partager cet article

Repost0
24 février 2012 5 24 /02 /février /2012 17:07

C'est par une clémente journée de janvier que nous partons, Hugo et moi, en direction de l'étang de Hanau, dans les Vosges du Nord. Cette fois, c'est chargés de nos vélos que nous prenons la route en milieu de matinée pour redécouvrir quelques beaux rochers dans ce secteur.

Nous abandonnons vite le soleil qui nous accompagnait sur les premiers kilomètres laissant place à la grisaille. Mais bon, ce qui est dit est dit : nous irons à l'Erbsenfels

Nous laisserons la voiture au parking de l'étang de Hanau, le soleil fait tout de même quelques brèves apparitions, illuminant l'arche des Erbsenfelsen et le donjon du proche Waldeck. J'en profite pour monter l'objectif de 300 pour faire 2-3 vues rapprochées.

Nous nous dirigeons vers la forêt de la tourbière, puis traversons un grand pré qui nous mène à Waldeck, où nous passerons à coté de la ruine. La visite sera pour une autre fois car on a dit qu'on allait à l'Erbsenfels...

La présence de gros 4x4 au début du GR532 me fait craindre le pire.. eh oui, ça n'a pas loupé : chasse en cours. On a fait tout ce chemin, on ne va pas faire demi-tour. On rencontre un chasseur qui nous lance "faut pas passer!"Je lui demande si la battue est déjà en cours, il dit -non, que dans 1 heure. Je lui explique qu'on est juste de passage et qu'on allait rejoindre l'Erbsenweiher... il nous laisse passer !

Tout le long ,on croise ses semblables, armés jusqu'aux dents, nous lançant un regard mauvais...

Hugo se détend lorsque nous arrivons à la hauteur de l'arche..

 

Carte IGN : 3713 ET

 

 

 

 

    erbsenthal 0868

     Etang de Hanau avec tout  au fond l'arche des Erbsenfelsen.

 

 

    

    erbsenthal 0871

    Vue rapprochée de l'arche.

 

 

 

 

        erbsenthal 0886

       Donjon du Waldeck.

 

 

 

 

    erbsenthal 0880 

    Donjon du Waldeck, rapproché et ensoleillé.

 

 

 

 

    erbsenthal 0888

                                                  Une borne armoriée et datée.

 

 

 

 

    erbsenthal 0917

    L'arche. Nous y reviendrons plus tard quand les chasseurs seront sur l'autre versant.

 

 

 

 

    erbsenthal 0922

    Rocher champignon, on entend les coups de feu.

 

 

 

 

erbsenthal 0935

  Etang de l'Erbsenweiher.

 

 

 

 

    erbsenthal 0942

     On arrive en vue de la chapelle Notre Dame des Bois.

 

 

 

 

    erbsenthal 0943

La chapelle a été construite en 1859 sur l'emplacement d'une ancienne chapelle détruite lors de la Guerre de 30 Ans. Pendant la dernière guerre, elle a servi d'écurie avant d'être partiellement détruite. Aujourd'hui, elle va nous servir de protection pour notre déjeuner.

 

 

 

 

    erbsenthal 0945

    L' intérieur est assez éxigu.

 

 

 

 

 

    erbsenthal 0948 

  Repas du jour qui durera un peu plus longtemps que d'habitude car on entend tirer à proximité.

 

 

 

 

    erbsenthal 0950

                                              Aquarelle se trouvant à l'intérieur de la chapelle.

 

 

 

 

    erbsenthal 0958

   On passe d'abord au Kandelfelsen avant de retourner au Erbsenberg : c'est plus prudent.

 

 

 

 

    erbsenthal 0960

                      Visage gravé au Kandelfelsen. Il n'y a pas de sentier balisé qui y mène.

 

 

 

 

    erbsenthal 0965

    Et maintenant, il faut redescendre.

 

 

 

 

    erbsenthal 0982

                                         De retour à l'impressionnant rocher de l'Erbsenfelsen.

 

 

 

 

        erbsenthal 0987 

        Vue de près des frêles pilliers soutenant l'énorme rocher.

 

 

 

 

    erbsenthal 0990

    Le grès rose très tendre, ouvragé par le temps.

 

 

 

 

erbsenthal 0991

  Hugo sur la face sud, plus abrupte.

 

 

 

 

erbsenthal 0999

  De retour à l'arche, mais le soleil se couche déjà.

 

 

 

Partager cet article

Repost0
19 janvier 2012 4 19 /01 /janvier /2012 16:12

C'est vers le charmant village d'Obersteinbach que nous nous tournons aujourd'hui. Sur les hauteurs, au nord du village, en y entrant par la D53, on peut apercevoir la fameuse arche du Wachtfels (alt 329m).

Autant le dire tout de suite: c'est l'un de mes rochers favoris dans les Vosges du Nord.

Mais à peine garé, je m'aperçois que le soleil est pile dans l'axe du pilier (il est 13 heures environ), ce qui était néfaste aux clichés que je voulais prendre de l'arche.

Nous décidons donc d'aller d'abord visiter la ruine du Froensbourg qui se trouve à quelques kilomètres de là, laissant donc le temps au soleil de se mettre en bonne place. Le Froensbourg est un sujet que nous aborderons dans un prochain article.

Au retour de la ruine, il est 15h30 et nous nous garons près de la maison des Châteaux Forts qui sera le départ de notre ascension. Je ne connais pas le chemin "officiel" pour accéder au rocher mais celui que je prends d'habitude est le plus direct mais aussi très raide. La période optimale pour monter au rocher est bien sûr en été, en fin d'après-midi. L'arche baigne alors dans une lumière directe faisant resortir toutes les nuances du grès.

 

 Carte IGN : 3814 ET 

 

  

                   Wachtfels 1160 (FILEminimizer)

                   Le rocher du Wachtfels surplombant le village.

 

   

Wachtfels 0952 (FILEminimizer) 

Une des fontaines d'Obersteinbach, malgré le magnifique soleil, les températures étaient négatives.

 

    

Wachtfels 1068 (FILEminimizer) 

Une douzaine de petites marches taillées, nous aident à gravir ce rocher lisse.

 

  

 

Wachtfels 1074 (FILEminimizer)

On est à la limite de l'escalade... pour descendre, il suffit de se laisser glisser...

 

   

Wachtfels 1077 (FILEminimizer) 

On est à la mi-parcours et les sommets se dévoilent.

 

   

Wachtfels 1079 (FILEminimizer)

C'est vraiment raide !

 

 

  

Wachtfels 1083 (FILEminimizer) 

Voici l'arche... et un... euh... randonneur a apporté ici sa bombe de peinture.

Sans commentaire.

 

   

 

Wachtfels 1095 (FILEminimizer) 

Vue sur Obersteinbach.

 

  

 

                     Wachtfels 1092 (FILEminimizer)

 Le Wachtfels est un rocher d'escalade très prisé de nos voisins Allemands.

 

   

 

                      Wachtfels 1113 (FILEminimizer) 

                     Randonneuse jouissant du panorama.

 

  

 

        Wachtfels 1102 (FILEminimizer) 

     Visage grâvé sur la dalle sommitale à côté d'habituelles autres inscriptions.

 

  

                 Wachtfels 1107 (FILEminimizer)

                 Vue rapprochée sur les ruines du petit Arnsbourg.

 

   

Wachtfels 1121 (FILEminimizer)

 Et voilà enfin la galette des rois... 

 

 

Partager cet article

Repost0
2 janvier 2012 1 02 /01 /janvier /2012 18:32

Promenade effectuée pendant les vacances scolaires de Noël car il faut bien occuper les enfants sainement.

Il y avait un peu de neige ce jour là, c'est ce qui les a un peu aidé à s'arracher de leurs consoles.

Nous sommes partis du parking "Hêtre Billebaum" en suivant le disque rouge menant à l'abri du Geissfelswasen puis nous avons suivi le disque bleu en direction de la Table des Géants. De retour, à l'abri, j'ai pu les convaincre de monter jusqu'à la Geisfels (rectangle bleu) où nous n'avons passé que peu de temps car leurs petits orteils étaient gelés. Redescente vers le Billebaum en passant devant la maison forestière du Haberacker.


Carte IGN : 3715 OT

 

 

 

 

HABERACKER 0106 (FILEminimizer)

Départ du parking "Hêtre Billebaum" (alt. 471m).

 

 

 

 

HABERACKER 0112 (FILEminimizer)

 Le rocher des Pandours.

 

 

 

 

HABERACKER 0120 (FILEminimizer)

 

 

 

 

HABERACKER 0122 (FILEminimizer)

 

 

   

 

HABERACKER 0125 (FILEminimizer)

  Abri du Geisfelswasen (alt. 509m).

 

 

  

HABERACKER 0152 (FILEminimizer)

 Ici aussi, Joachim a fait une victime.

 

  

 

HABERACKER 0154 (FILEminimizer)

 Montée vers la Table des Géants.

 

 

  

HABERACKER 0158 (FILEminimizer)

 Anciennes bornes-frontière isolées.

 

 

  

HABERACKER 0167 (FILEminimizer)

 La table des Géant est un monolithe taillé par l'érosion de près de 2m de haut et de 3,5m de long.

Le rocher à droite, à terre, semble s'être brisé de la partie encore érigée. On peut imaginer que ce monument naturel a pu servir d'autel dans des temps plus reculés. D'après les spécialistes, cet endroit est un haut lieu vibratoire ,très positif.

 

  

 

HABERACKER 0190 (FILEminimizer)

 Une randonneuse solitaire : nous n'étions pas seuls...

 

  

 

                  HABERACKER 0203 (FILEminimizer)

                         La montée vers le Geisfels (Rectangle bleu).

 

  

 

HABERACKER 0222 (FILEminimizer)

 Tête sculptée sur un arbre mort.

 

  

 

HABERACKER 0223 (FILEminimizer)

 Rocher sommital de la Geisfels.

 

  

 

HABERACKER 0225 (FILEminimizer)

 Une autre tête sculptée.

 

 

  

HABERACKER 0226 (FILEminimizer)

 Vue vers Dabo et le Schneeberg.

 

 

  

HABERACKER 0254 (FILEminimizer)

 M.F. du Haberacker.

 

  

 

                        HABERACKER 0259 (FILEminimizer)

                                Retour au parking du Hêtre Billebaum.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • Guy
  • j'aime les randos-découvertes,les Vosges et ses fermes-auberges,l'Alsace et son patrimoine,les chateaux-forts et leurs légendes et plein d'autres choses encore..
  • j'aime les randos-découvertes,les Vosges et ses fermes-auberges,l'Alsace et son patrimoine,les chateaux-forts et leurs légendes et plein d'autres choses encore..

Rechercher