Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 juillet 2017 1 24 /07 /juillet /2017 15:44

Ma rando du jour va se dérouler dans le massif de la Madeleine, une hauteur qui culmine à 658m. entre St-Dié-des-Vosges et St-Michel-sur-Meurthe. Il parait qu'autrefois, le site de la Chaise du Roi portait un château fort médiéval construit au Xème siècle sur ordre du chapitre de St Dié. Un avoué y habitait jusqu'à ce que la forteresse fut détruite. Le château portait le nom de Clermont et ses pierres furent réemployées pour bâtir une léproserie et un prieuré au lieu dit de la Solitude, pas très loin du château. Les malheureux étaient chassés des vallées et des villes et ne trouvèrent refuge qu'au sommet de cette montagne.

Aujourd'hui il ne reste rien de tout cela à part une petite fontaine qui coulait déjà au temps des Celtes, qui vénéraient la petite source. Près du pas de l'Ane, les Celtes ont laissé quelques trace de leur passage. On devine les rochers qui ont été débités et les empreintes de leurs outils sont encore visible dans le grès. Est-ce que les deux empreintes en forme de fer à cheval ont aussi été gravés par les Celtes ? Mystère ... En tout cas, il pourrait bien s'agir d'un culte solaire. Mais la tradition orale à vite fait de s'en emparer : on raconte que le Diable sous les traits d'une belle jouvencelle tenta de corrompre un moine bon vivant qui le démasqua en faisant un signe de croix, redevenu un horrible bouc cornu, celui-ci effraya l'âne du moine qui rua si fortement que la roche garda l'empreinte de ses fers !

Je prends mon déjeuner à proximité de la jolie fontaine de la Solitude, sur une souche réchauffée par un timide rayon de soleil qui perce la grisaille et l'humidité de la journée.

Carte IGN : 3617 OT

                                                                       N'oubliez pas de cliquer sur la photo pour l'agrandir

Le rocher sommital de la Chaise du Roi

Le rocher sommital de la Chaise du Roi

 

 

La base du rocher porte des traces de pointerolles, le lieu a servi de carrière au 19ème siècle effaçant toute trace de l'ancien château

La base du rocher porte des traces de pointerolles, le lieu a servi de carrière au 19ème siècle effaçant toute trace de l'ancien château

 

 

La fontaine de la Solitude et la Chaise du Roi

 

 

Un rocher débité près du pas de l'âne

Un rocher débité près du pas de l'âne

 

 

Traces d'outils celtes

Traces d'outils celtes

 

 

Et juste à côté un petit bassin pour récupérer l'eau de pluie

Et juste à côté un petit bassin pour récupérer l'eau de pluie

 

 

Le pas de l'âne ...

Le pas de l'âne ...

 

 

Les Roches du Bihay ont des formes menaçantes ...

Les Roches du Bihay ont des formes menaçantes ...

 

 

Amas de pierres à cupules

Amas de pierres à cupules

 

 

La Roche de la Biche et ses nombreuses cupules

La Roche de la Biche et ses nombreuses cupules

 

 

Du houx en baies

Du houx en baies

 

 

Abri allemand datant de la Grande Guerre

Abri allemand datant de la Grande Guerre

 

 

La fontaine de la Solitude et la Chaise du Roi

 

 

Les anciennes carrières de la Biche

Les anciennes carrières de la Biche

 

 

La jolie fontaine de la Solitude

La jolie fontaine de la Solitude

 

 

La fontaine de la Solitude et la Chaise du Roi

 

 

La fontaine de la Solitude et la Chaise du Roi

 

 

Le belvédère de la Roche des Hauts Champs

Le belvédère de la Roche des Hauts Champs

 

 

Une vue sur Herbaville

Une vue sur Herbaville

 

 

C'est sous la roche que se cache ce diable !

C'est sous la roche que se cache ce diable !

 

 

Sur cette borne, les armoiries du chapitre de St Dié

Sur cette borne, les armoiries du chapitre de St Dié

 

 

De l'autre face on retrouve la crosse de l'abbaye d'Etival

De l'autre face on retrouve la crosse de l'abbaye d'Etival

 

 

La grande faille de la roche des Fossés

La grande faille de la roche des Fossés

 

 

L'escalier qui mène au sommet de la Roche des Fossés

L'escalier qui mène au sommet de la Roche des Fossés

 

 

Les grandes mares sont remplies de tritons alpestres

Les grandes mares sont remplies de tritons alpestres

 

 

La fontaine de la Solitude et la Chaise du Roi

 

 

                                    Merci de votre visite, à bientôt !

Repost 0
7 juillet 2017 5 07 /07 /juillet /2017 16:23

C'est par un beau ciel bleu que nous démarrons cette randonnée au lac Blanc. L'itinéraire du jour est sans doute l'un des plus connu des amateurs de belles balades dans les Hautes Vosges. Après une bonne grimpette aux Rochers Hans, et un petit passage sous couvert de la forêt, nous débouchons enfin sur les paysages alpestres des hautes chaumes.

En cette fin de printemps, les papillons s'en donnent à coeur joie à butiner les Arnica en fleur. Au loin, on entend les clarines des vosgiennes. C'est d'ailleurs le son de celles-ci qui guidera nos pas vers le lac Forlet. Pour ce midi, le repas sera tiré du sac mais on ne résistera pas à la tentation d'une part de tarte à la myrtille à la terrasse de la ferme-auberge.

Nous faisons un petit crochet aux Taubenklangfelsen, histoire de se ressourcer sur les rochers chauffés par le soleil et d'admirer la vue sur le lac et la vallée. Dans ce secteur des Vosges, les chamois sont moins nombreux qu'au Hohneck et il est rare d'en voir gambader dans le cirque du Forlet. Pourtant, ce jour nous avons la chance d'en voir un qui montre le bout de son museau. En quelques bonds, il s'éloigne, sans se presser. 

Au Gazon du Faing, les linaigrettes sont en fleur. Leur panache blanc duveteux fait penser à un champ de coton. C'est une plante typique de milieux pauvres en nutriments. Elle pousse sur les prés humides et les tourbières. Il ne nous reste plus qu'à redescendre vers les eaux sombres du lac Blanc ...

Carte IGN : 3718 OT

Itinéraire : Lac Blanc - Rochers Hans - lac Noir - Haufenwannkopf - lac du Forlet - Taubenklangfelsen - Gazon du Faing - lac Blanc

 

Le lac Blanc depuis les rochers Hans

Le lac Blanc depuis les rochers Hans

 

 

Une table de granit, on dirait celle d'un géant !

Une table de granit, on dirait celle d'un géant !

 

 

Un chamois aux Taubenklangfelsen

 

 

Rochers Hans

Rochers Hans

 

 

Un chamois aux Taubenklangfelsen

 

 

Le lac Noir

Le lac Noir

 

 

La vue se dégage enfin sur la chaîne des Vosges

La vue se dégage enfin sur la chaîne des Vosges

 

 

Papillon Petite Tortue

Papillon Petite Tortue

 

 

Déjeuner au lac du Forlet

Déjeuner au lac du Forlet

 

 

Dans l'ancien cirque glaciaire du Forlet

Dans l'ancien cirque glaciaire du Forlet

 

 

Je légende ? Non, je ne dis rien ..!

Je légende ? Non, je ne dis rien ..!

 

 

Moments d'insouciances entre frère et soeur !

Moments d'insouciances entre frère et soeur !

 

 

Un chamois aux Taubenklangfelsen

 

 

La douceur du duvet de la Linaigrette

La douceur du duvet de la Linaigrette

 

 

Les Taubenklangfelsen

Les Taubenklangfelsen

 

 

Je crois que je l'ai dérangé pendant la sieste ...

Je crois que je l'ai dérangé pendant la sieste ...

 

 

L'acrobate s'observe surtout aux aurores

L'acrobate s'observe surtout aux aurores

 

 

Taubenklangfelsen et lac du Forlet

Taubenklangfelsen et lac du Forlet

 

 

Un chamois aux Taubenklangfelsen

 

 

Des linaigrettes par milliers !

Des linaigrettes par milliers !

 

 

Une pierre levée sur les Hautes chaumes

Une pierre levée sur les Hautes chaumes

 

 

Un chamois aux Taubenklangfelsen

 

 

Le lac Blanc baigné des derniers rayons de soleil

Le lac Blanc baigné des derniers rayons de soleil

 

 

Repost 0
28 juin 2017 3 28 /06 /juin /2017 01:58

On dirait que les Vosges du Nord s'étendent à l'infini. Qu'il n'y a ni début, ni fin. Les petits sentiers débouchent sur une clairière ou sur un étang. Les crêtes s'enchaînent les unes derrière les autres. Le vieux grès rose est torturé par les siècles et le vent, partout où porte le regard. Dans les sous-bois, la vie foisonne. Les cris des geais animent les feuillus ou alors le vol silencieux d'un rapace diurne fend les pinèdes et effraye les promeneurs.

En ce moment, l'air chaud accentue les odeurs. Les chemins sentent bon la pomme de pin. Mille parfums s'entremêlent et nous enchantent. Le Landersberg est une crête se trouvant au Nord du Falkenstein. Il n'a pas eu l'honneur de porter un château au temps du Moyen-Age, et de ce fait, il est resté très sauvage. Le parcourir est un plaisir car il n'y a pas âme qui vive. Ses rochers méritent pourtant d'être classés "Remarquables", tant ils sont attrayants ...

L'autre jour, quand nous étions au Rippertshalde, nous n'avions pas fini d'explorer la crête. Heureusement que nous y sommes retournés car une belle surprise nous y attendait. Une gravure d'un papillon. Hélas, elle se trouve pile sur le passage des vététistes et elle est très érodée. On voit que ce papillon a été retravaillé d'un côté mais en même temps il a perdu toute sa finesse. L'original était juste magnifique.

Si vous avez de la chance et êtes discret, vous apercevrez peut-être la fée des hêtres, dansant sur un parterre de faines ou un tapis de mousse ... Mais attention, à la moindre brindille qui craque, elle disparaît aussitôt avec son voile de mousseline blanc ...

Carte IGN : 3713 ET

 

Les sous-bois diffusent leurs parfums les plus exquis !

Les sous-bois diffusent leurs parfums les plus exquis !

 

 

Le Silberberg a sa source

Le Silberberg a sa source

 

 

Malgré la chaleur, elle ne tarie pas

Malgré la chaleur, elle ne tarie pas

 

 

Un rocher offrant un abri

Un rocher offrant un abri

 

 

Un papillon au Rippertshalde

 

 

Mini arche !

Mini arche !

 

 

De temps en temps, un monolithe de grès émerge de la végétation

De temps en temps, un monolithe de grès émerge de la végétation

 

 

Du sommet du Landersberg, on aperçoit la tour du Waldeck

Du sommet du Landersberg, on aperçoit la tour du Waldeck

 

 

Un papillon au Rippertshalde

 

 

Calice d'Ancolie

Calice d'Ancolie

 

 

Et là un rouquin qui flaire un mulot !

Et là un rouquin qui flaire un mulot !

 

 

Un papillon au Rippertshalde

 

 

Le repas du jour !

Le repas du jour !

 

 

Il mérite bien un gros-plan !

Il mérite bien un gros-plan !

 

 

Un papillon au Rippertshalde

 

 

Un papillon au Rippertshalde

 

 

A l'extrémité de la crête du Rippertshalde, à quelques pas de cet abri partiellement fermé par de grandes dalles, se trouve la gravure

A l'extrémité de la crête du Rippertshalde, à quelques pas de cet abri partiellement fermé par de grandes dalles, se trouve la gravure

 

 

Le papillon du Rippertshalde

Le papillon du Rippertshalde

 

 

Une souille à sangliers

Une souille à sangliers

 

 

Repost 0
23 juin 2017 5 23 /06 /juin /2017 06:39

Dans les forêts de Hattstatt et de Gueberschwihr se faufile un sentier balisé du nom de "sentier mystique". Lorsque les Romains contraignirent les Celtes à abandonner les terres les plus fertiles de la plaine d'Alsace, ces derniers trouvaient refuge sur les hauteurs et s'installèrent sur les sommets. La forêt conserve encore quelques traces des Celtes. Des rochers portent des marques de débitage laissés par leurs outils. Les blocs de grès grossièrement taillés étaient employés pour la construction de mûrs d'enceinte qu'ils élevaient pour se protéger des légions romaines et d'autres envahisseurs.

Si vous empruntez le sentier balisé qui part de la maison forestière St Marc vers l'Autel des Druides en passant par le rocher du Coucou, vous trouverez foison de traces celtes. D'ailleurs ce même sentier est en fait une ancienne voie Gauloise ! Puisque nous sommes devant l'Autel des Druides, faisons-en le tour. Ce sont trois énormes blocs de grès formant une table de pierre. C'est un haut-lieu énergétique. A quelques pas de là se dresse la chapelle Notre Dame de Schauenberg. Sans aucun doute, elle a été construite sur un ancien lieu de culte païen comme c'est très souvent le cas.

Vers l'an 1400, une mystérieuse lueur éclatante sur la montagne attire le regard. Cette lumière provenait justement de ce lieu de culte celte. Les habitants "d'en bas" s'écrièrent "Schau am Berg" ! Ce qui signifie "Regardez vers la montagne". Udalricus, un ermite, bâtit sa maison à cet emplacement et se donna pour mission d'y élever une petite chapelle. Dans les archives, on retrouve mention d'une chapelle de la Vierge dès 1441 au Schauenberg. La montagne qui s'appelait Hohenbourg auparavant se nomme maintenant Schauenberg, déformation, vous l'aurez compris, de "Schau am Berg". Si l'on avait donné le nom de Hohenbourg, c'est que forcément il y avait une enceinte au sommet de la montagne ... Celte, sans nul doute !

Vers l'an 1515, il fallu agrandir la chapelle de l'ermite Udalricus car les pèlerins venaient de plus en plus nombreux. Les travaux débutèrent. Evidemment, le Diable vit celà d'un très mauvais oeil. Furieux, il se saisit d'un gros rocher et voulu le lancer en direction du chantier et des ouvriers pour anéantir la nouvelle construction. Mais la Vierge veillait sur les maçons et les tailleurs de pierres, elle fit ramollir le rocher que portait le Diable qui ne put le lancer. Seules, l'empreinte de ses griffes et sabots resta figée dans le bloc de grès. Ce rocher s'appelle Teufelstein  et bouche, dit-on, une des entrées de l'Enfer ...

Carte IGN : 3719 OT 

Itinéraire : Gueberschwihr - anciennes carrières (sentier mystique) - couvent St Marc - Auberge d'Osenbuhr - MF St Marc par chevalet rouge - Rocher du Coucou - Autel des Druides - Pèlerinage Notre Dame de Schauenberg - Teufelstein

 

Gueberschwihr et ses vieilles maisons à colombages

Gueberschwihr et ses vieilles maisons à colombages

 

 

La carrière est aujourd'hui à l'abandon et sert de rocher d'escalade

La carrière est aujourd'hui à l'abandon et sert de rocher d'escalade

 

 

Les origines du monastère de St Marc remontent à l'an 676 lorsque les premiers Chértiens vinrent prêcher la Bonne Nouvelle. Les bâtiments furent détruits et reconstruits plusieurs fois et abritent aujourd'hui une communauté des Soeurs de St Joseph qui s'occupent également de N-D de Schauenberg

Les origines du monastère de St Marc remontent à l'an 676 lorsque les premiers Chértiens vinrent prêcher la Bonne Nouvelle. Les bâtiments furent détruits et reconstruits plusieurs fois et abritent aujourd'hui une communauté des Soeurs de St Joseph qui s'occupent également de N-D de Schauenberg

 

 

Dans la forêt mystique du Schauenberg

 

 

L'auberge d'Osenbuhr est aujourd'hui complète pour cause de "Fête des mères" ...

L'auberge d'Osenbuhr est aujourd'hui complète pour cause de "Fête des mères" ...

 

 

Déjeuner sur le banc

Déjeuner sur le banc

 

 

Un étang privé

Un étang privé

 

 

Une des belles bornes armoriées

Une des belles bornes armoriées

 

 

Une sculpture forestière (N'hésitez pas à cliquer sur la photo pour l'agrandir)

Une sculpture forestière (N'hésitez pas à cliquer sur la photo pour l'agrandir)

 

 

Traces de débitage sur un rocher

Traces de débitage sur un rocher

 

 

Le rocher du Coucou est formé de tables naturelles en grès à poudingue

Le rocher du Coucou est formé de tables naturelles en grès à poudingue

 

 

Dans la forêt mystique du Schauenberg

 

 

Encore une jolie borne dont je ne connais pas le blason

Encore une jolie borne dont je ne connais pas le blason

 

 

L'Autel des Druides

L'Autel des Druides

 

 

Notre Dame de Schauenberg s'accroche à flanc de montagne

Notre Dame de Schauenberg s'accroche à flanc de montagne

 

 

Et offre une vue magnifique sur la plaine d'Alsace et le forêt Noire

Et offre une vue magnifique sur la plaine d'Alsace et le forêt Noire

 

 

Dans la forêt mystique du Schauenberg

 

 

Le fameux Teufelstein

Le fameux Teufelstein

 

 

J'ai pas pu résister à cette tête médiévale à Guéberschwihr ...

J'ai pas pu résister à cette tête médiévale à Guéberschwihr ...

 

 

Repost 0
27 mai 2017 6 27 /05 /mai /2017 12:29

Cette nouvelle randonnée au coeur du Müllerthal, au Luxembourg, est une boucle d'environ 12 km qui relie Berdorf à Echternach. Le village de Berdorf est connu pour ses carrières d'où ont été extraites dès le Moyen Age des meules pour les moulins. Ces carrières ont été exploitées jusqu'au 19ème siècle et fournissaient des meules pour tout le Müllerthal (vallée des meuniers) et même au delà des frontières luxembourgeoises.

Notre sentier (balisage E1) serpente le long de très beaux rochers étrangement érodés. La gorge du Loup est impressionnante : elle est formée de rochers aux parois abruptes qui tombent à la verticale, mesurant 30,40 voire 50m de haut par endroit. Une fissure étroite dans la roche permet de s'y faufiler. Des labyrinthes sombres et serrés se perdent dans les amas de grès.

Sur ce parcours, les paysages sont très variés et l'on passe d'une jungle de forêt primitive à des prés soigneusement entretenus, en passant également par des gouffres, des grottes, des hauts plateaux rocheux vertigineux et des points de vus à couper le souffle ! C'est en tout cas une rando que je conseille pour découvrir le petite Suisse Luxembourgeoise ...

 

Les carrières de meules de Berdorf

Les carrières de meules de Berdorf

 

 

Les carrières de meules de Berdorf

 

 

Le Hohllay

Le Hohllay

 

 

Cette carrière a été réaménagée en amphithéâtre !

Cette carrière a été réaménagée en amphithéâtre !

 

 

Les carrières de meules de Berdorf

 

 

Des dédales à tire-larigot ...

Des dédales à tire-larigot ...

 

 

Les carrières de meules de Berdorf

 

 

Un cyclope menaçant ...

Un cyclope menaçant ...

 

 

Aux dents tranchantes !

Aux dents tranchantes !

 

 

Les carrières de meules de Berdorf

 

 

Les carrières de meules de Berdorf

 

 

Les carrières de meules de Berdorf

 

 

Les carrières de meules de Berdorf

 

 

Les carrières de meules de Berdorf

 

 

Les carrières de meules de Berdorf

 

 

Wolfsschlucht

Wolfsschlucht

 

 

La petite chapelle au dessus d'Echternach

La petite chapelle au dessus d'Echternach

 

 

Vue sur Echternach

Vue sur Echternach

 

 

N'oubliez pas de cliquer sur la photo pour l'agrandir

N'oubliez pas de cliquer sur la photo pour l'agrandir

 

 

Les carrières de meules de Berdorf

 

 

Geierslay

Geierslay

 

 

Les carrières de meules de Berdorf

 

 

Retour aux carrières

Retour aux carrières

 

 

Les carrières de meules de Berdorf

 

 

Le château de Beaufort

Le château de Beaufort

 

 

Repost 0
23 mai 2017 2 23 /05 /mai /2017 10:49

Les noms un peu barbares du titre sont des lieux dits et des crêtes entre Philippsbourg et Baerenthal, en Moselle. Pendant la période du Néolithique, les hommes se sont installés ici de façon durable. Ils se nourrissaient du fruit de la pêche et de la chasse et bien sûr aussi de cueillette de fruits sauvages. Ils fabriquaient des outils et aiguisaient les tranchants de leurs armes sur les rochers. Aujourd'hui on peut encore admirer les traces laissées par les outils sur le grès rose sous forme de stries et de polissoirs plus ou moins bien conservés.

Le grand rocher au dessus de Muckenthal est l'un des seuls endroits où se trouve le très rare polissoir courbe. Il est protégé des intempéries par un avancement de la roche ce qui lui à permis de garder toute sa finesse. Dans le même secteur, d'autres rochers portent des impacts de tirs datant de la seconde guerre mondiale.

Pour terminer la rando, nous profitons des derniers rayons de soleil qui font scintiller les eaux de l'étang du Baerenthal. Les berges du Schmalenthalenweiher, le nom de l'étang au 16ème siècle, sont plantés de saules, d'aulnes et de roseaux offrant des refuges pour les oiseaux. Il y a même un mirador d'observation dont les clés sont dispo à l'OT ou à la boulangerie ...

Carte IGN : 3714 ET

 

Les rochers de grès rose du Muckenthal

Les rochers de grès rose du Muckenthal

 

 

Des stries en forme de quille de bateau

Des stries en forme de quille de bateau

 

 

Du Muckenthal au Rippertshalde

 

 

Du Muckenthal au Rippertshalde

 

 

Goûter du lapin .. euh, du matin !

Goûter du lapin .. euh, du matin !

 

 

Epave forestière

Epave forestière

 

 

Du Muckenthal au Rippertshalde

 

 

Les polissoirs courbes

Les polissoirs courbes

 

 

Soudain, Mélusine apparaît tout près de la roche aux fées ...

Soudain, Mélusine apparaît tout près de la roche aux fées ...

 

 

Du Muckenthal au Rippertshalde

 

 

Un rocher-champignon sur la crête du Rippertshalde

Un rocher-champignon sur la crête du Rippertshalde

 

 

La roche décollée

La roche décollée

 

 

Roche décollée

Roche décollée

 

 

Du Muckenthal au Rippertshalde

 

 

Du Muckenthal au Rippertshalde

 

 

L'allée des bouleaux penchés

L'allée des bouleaux penchés

 

 

Coucher de soleil sur l'étang de Baerenthal

Coucher de soleil sur l'étang de Baerenthal

 

 

Repost 0
10 mai 2017 3 10 /05 /mai /2017 11:04

Le 516ème article de ce blog va nous emmener au Luxembourg pour découvrir les magnifiques rochers du Müllerthal. Cette région est couramment appelée la petite Suisse Luxembourgeoise en raison des vallons qui la caractérisent. De spectaculaires formations de grès composent le paysage de ce parc naturel.

Nous prenons le départ à Müllerthal et suivons un circuit d'environ 10 km bien balisé. En plus de cette boucle, nous faisons un crochet par les "grottes" du Kuelscheier qui sont de véritables dédales, très étroits, et, pour certains, baignés dans l'obscurité. Une bonne lampe-torche est indispensable car on évolue parfois dans le noir complet sur plusieurs dizaines de mètres avec du dénivelé pour corser l'affaire !

Le parcours est entièrement constitué de rochers ruiniformes, laissant apparaître des visages grimaçants ou des têtes avec des dents effrayantes ... La roche présente parfois une érosion très mystérieuse qu'on ne rencontre nulle par ailleurs. Les couleurs aussi sont très variées et peuvent parfois surprendre. Le site est très propre et sécurisé, à l'image de ce charmant pays. Je ne peux que vous conseiller d'aller découvrir de vous même ces fabuleux rochers ...

 

Des marches se faufilent discrètement entre les rochers de grès du Luxembourg

Des marches se faufilent discrètement entre les rochers de grès du Luxembourg

 

 

Une randonneuse donne l'échelle de ces énormes blocs

Une randonneuse donne l'échelle de ces énormes blocs

 

 

Dans les labyrinthes du Müllerthal

 

 

Si vous avez oublié vos lunettes, restez assis et cliquez sur la photo pour l'agrandir

Si vous avez oublié vos lunettes, restez assis et cliquez sur la photo pour l'agrandir

 

 

Certains rochers présentent une érosion très particulière

Certains rochers présentent une érosion très particulière

 

 

Dans les labyrinthes du Müllerthal

 

 

Dans les labyrinthes du Müllerthal

 

 

Rocher en forme de crâne ...

Rocher en forme de crâne ...

 

 

Dans les labyrinthes du Müllerthal

 

 

Dans les labyrinthes du Müllerthal

 

 

Dans les labyrinthes du Müllerthal

 

 

Des monstres à la dentition effrayante ...

Des monstres à la dentition effrayante ...

 

 

Dans les labyrinthes du Müllerthal

 

 

Dans les labyrinthes du Müllerthal

 

 

Dans les labyrinthes du Müllerthal

 

 

Dans les labyrinthes du Müllerthal

 

 

Lampe-torche obligatoire !

Lampe-torche obligatoire !

 

 

Et c'est reparti pour d'autres labyrinthes sombres et étroits

Et c'est reparti pour d'autres labyrinthes sombres et étroits

 

 

Dans les labyrinthes du Müllerthal

 

 

Ici aussi il y a des Rutschfelsen !

Ici aussi il y a des Rutschfelsen !

 

 

Dans les labyrinthes du Müllerthal

 

 

Le fameux Schiessentümpel, emblème du Müllerthal

Le fameux Schiessentümpel, emblème du Müllerthal

 

 

Repost 0
4 mai 2017 4 04 /05 /mai /2017 17:32

Au fond de la forêt de Sainte-Marie-Aux-Mines se trouve érigée une bien étrange stèle. En fait, il s'agit simplement d'un poteau en bois sur lequel était gravé "Tertre de la fille Morte". Les intempéries en ont effacé les lettres et les mousses et lichens commencent à coloniser le bois. Tous ceux qui passent par ici déposent une pierre au pied de la croix, en disant une petite prière.

La tradition orale assure qu'une jeune fille est enterrée ici ... L'histoire se déroule vers la fin du 18ème siècle, en l'an 1775. Une jeune fille de 15 ou 16 ans orpheline avait été séduite par un officier des mines du Rauenthal. L'officier apprenant qu'elle attendait un enfant de lui, l'a laisse tout simplement tomber ! La jeune fille erra alors dans les montagnes pour cacher sa grossesse et c'est totalement épuisée qu'elle accoucha là de l'enfant de l'officier, qui mourut faute de soins. Des passants découvrirent la jeune mère inconsciente et la ramenèrent au village. 

Le juge lui intenta un procès d'infanticide. Condamnée à être lapidée, elle fut d'abord exposée au pilori de Sainte Marie, puis conduite sous les cris et les quolibets de la foule jusqu'à l'endroit même où avait péri son enfant. Là, elle sera lapidée et enterrée sur place. Un tertre rappel cette terrible tragédie. Il arrive quelque fois que le fantôme de la jeune fille surgit devant le bûcheron ou le promeneur, surtout s'il a oublié de déposer "sa" pierre au bas du tertre ...

Carte IGN : 3718 OT

Itinéraire : Aubure - Obermatten (rectangle rouge barré de blanc) - Le champ du Diable - Abri de la Pierre des 3 bans - le tertre de la Fille Morte - Adelspach - le Haut et Bas Schlueck - retour à Aubure

 

 

Les fermiers ont érigé une grande statue de la Vierge à Obermatten en guise de remerciement d'un fait miraculeux qui s'est produit en 1688

Les fermiers ont érigé une grande statue de la Vierge à Obermatten en guise de remerciement d'un fait miraculeux qui s'est produit en 1688

 

 

Chaque printemps, des Crocus fleurissent dans le pré

Chaque printemps, des Crocus fleurissent dans le pré

 

 

Dans la forêt d'Aubure

Dans la forêt d'Aubure

 

 

Le Champ du Diable porte bien son nom, il a été ravagé par Lothar en 1999

Le Champ du Diable porte bien son nom, il a été ravagé par Lothar en 1999

 

 

Dernières neiges ...

Dernières neiges ...

 

 

La cabane de la Pierre des trois bans

La cabane de la Pierre des trois bans

 

 

Et là, le tertre de la Fille Morte

Et là, le tertre de la Fille Morte

 

 

le tertre de la Fille Morte

 

 

Ca sent la tartiflette !

Ca sent la tartiflette !

 

 

Adelspach

Adelspach

 

 

Des oeufs de batraciens

Des oeufs de batraciens

 

 

Mon oeil est attiré par un rocher qui semble avoir été posé là. Il est en bordure d'un ancien chemin creux et porte une marque des Celtes. C'est une pierre de la fécondité qui est un petit menhir qui porte sur sa face Nord le symbole mâle (I) Parfois, on retrouve le symbole femelle (O) sur l'autre face du même rocher ou sur un rocher dressé un peu plus loin, pour l'équilibre des énergies

Mon oeil est attiré par un rocher qui semble avoir été posé là. Il est en bordure d'un ancien chemin creux et porte une marque des Celtes. C'est une pierre de la fécondité qui est un petit menhir qui porte sur sa face Nord le symbole mâle (I) Parfois, on retrouve le symbole femelle (O) sur l'autre face du même rocher ou sur un rocher dressé un peu plus loin, pour l'équilibre des énergies

 

 

Du houx pousse juste à côté de la pierre de la fécondité

Du houx pousse juste à côté de la pierre de la fécondité

 

 

Une ancienne borne dont le blason a été martelé durant la Révolution

Une ancienne borne dont le blason a été martelé durant la Révolution

 

 

Rouge-gorge

Rouge-gorge

 

 

Le temple d'Aubure est adossé à une ferme dont il épouse les formes

Le temple d'Aubure est adossé à une ferme dont il épouse les formes

 

 

Papillon Aurore

Papillon Aurore

 

 

Fréland, dans le pays Welsch

Fréland, dans le pays Welsch

 

 

Repost 0
26 avril 2017 3 26 /04 /avril /2017 07:37

Pour celui qui, un jour, a rêvé de s'asseoir sur le trône d'un roi, cette randonnée est toute indiquée ! C'est en feuilletant l'un des ouvrages de Guy Trendel que m'est venue l'idée de visiter les beaux rochers sur les hauteurs d'Aubure. C'est d'ailleurs dans ce même livre que l'on apprend que Aubure est considéré comme le plus haut village d'Alsace. Ses maisons s'étagent entre 780 et 900 mètres d'altitude.

Le sentier est très bien balisé. Il suffit de suivre le GR5 qui grimpe vers le Seelbourg ou Seelberg, littéralement château ou montagne des âmes ...  Tout au long du parcours, on retrouve de nombreuses traces de nos ancêtres les Celtes. Foison de symboles sont taillés dans les rochers en bordure du sentier, pour qui sait les repérer bien sûr.

Le rocher du Tétras porte l'inscription Auerhanfelsen, son nom germanique, sans doute taillé à l'époque où ce territoire était Allemand. L'escalier qui passe entre les rochers a certainement été construit à même date. Encore un quart d'heure de marche et on arrive au rocher de la chaise du roi, le Koenigsstuhl felsen. Les rochers sont creusés de cupules et bassins. L'un d'eux forme une chaise. La légende s'en est emparée et y fait siéger un roi celte qui dominait tout le pays. Les bûcherons racontent également que le diable occupe parfois ce site où il rassemble les âmes perdues pour les obliger à l'adorer avant de les conduire en enfer ...

Carte IGN : 3718 OT

Itinéraire : Aubure - balisage rec. rouge (GR5) - rocher du Tétras - Koenigsstuhl - Sapin des Français - Ruines du Bistein - chapelle St Alexis - Ursprung - Aubure. Env. 16 km

                                                                                    Cliquez sur les photos pour les agrandir 

La rando démarre devant l'église St Jacques-le-Majeur à Aubure

La rando démarre devant l'église St Jacques-le-Majeur à Aubure

 

 

Une magnifique forêt de pins nous élève doucement vers les crêtes

Une magnifique forêt de pins nous élève doucement vers les crêtes

 

 

L'empreinte des Celtes est encore bien visible dans la forêt du Kalblin

L'empreinte des Celtes est encore bien visible dans la forêt du Kalblin

 

 

Un rocher sans nom au Seelberg, montagne des âmes ...

Un rocher sans nom au Seelberg, montagne des âmes ...

 

 

Sur le trône du roi !

 

 

La roche du Tétras

La roche du Tétras

 

 

La dalle sommitale est fragmentée et ne forme plus qu'un amas de blocs

La dalle sommitale est fragmentée et ne forme plus qu'un amas de blocs

 

 

Derrière la roche à bassins renversée se cache la chaise du roi, ou Koenigsstuhl

Derrière la roche à bassins renversée se cache la chaise du roi, ou Koenigsstuhl

 

 

Un rocher au Seelberg

Un rocher au Seelberg

 

 

Sur le trône du roi !

 

 

Sur le fût en fonte de cette croix on lit l'inscription "Johan Floderer 26 jahr alt, den 1 juni 1887 vom Plitz getrofen"

Sur le fût en fonte de cette croix on lit l'inscription "Johan Floderer 26 jahr alt, den 1 juni 1887 vom Plitz getrofen"

 

 

Sur le trône du roi !

 

 

Les vestiges du Bilstein alsacien sur son socle granitique

Les vestiges du Bilstein alsacien sur son socle granitique

 

 

Une curieuse sculpture orne ce bloc de grès

Une curieuse sculpture orne ce bloc de grès

 

 

Les châtelains d'aujourd'hui !

Les châtelains d'aujourd'hui !

 

 

La vue est magnifique du haut du Schlossberg

La vue est magnifique du haut du Schlossberg

 

 

Sur le trône du roi !

 

 

La chapelle St Alexis

La chapelle St Alexis

 

 

Quetsches et brimbelles pour le goûter !

Quetsches et brimbelles pour le goûter !

 

 

Petite photo souvenir avec ... Guy Trendel. Pour une surprise c'était une surprise !

Petite photo souvenir avec ... Guy Trendel. Pour une surprise c'était une surprise !

 

 

Repost 0
21 mars 2017 2 21 /03 /mars /2017 07:19

Le monastère du Mont Sainte Odile était protégé de pas moins de 9 forteresses à l'apogée de sa grandeur. Pour justifier d'une telle concentration de châteaux-forts, l'enjeu économique et politique devait être considérable. La fin du moyen-âge voit ces forteresses peu à peu abandonnées par leurs occupants car l'artillerie a fait de tels progrès que les murailles de grès ne sont plus capables de faire face aux armes nouvelles. Les places ainsi libres deviennent vite le repaire de brigands sans scrupules qui n'hésitent pas a enlever d'honnêtes citoyen (de préférence de la haute bourgeoisie) pour en demander rançon. Le plus célèbre de ces brigands est Walther Erb qui s'installe avec ses hommes de main au château de Waldsberg, aujourd'hui plus connu sous le nom de Hagelschloss car au moment de sa (re)découverte on ignorait son véritable nom médiéval. Le Waldsberg ne tomba pas sous la poudre noire de Montclar, commandant en chef des armées d'Alsace de Louis XIV,  ni sous celle de Mansfeld, chef des troupes Suédoises. Non, c'est l'évèque de Strasbourg qui dû céder aux multiples plaintes de ses concitoyens en envoyant ses hommes en armes avec des machines de sièges sous les mûrs du Waldsberg. Au bout de 8 jours de siège, la place forte fut prise mais seuls 4 hommes de Walther Erb y étaient en garnison. Walther lui-même étant parvenu à s'échapper ... L'évèque ordonna la destruction du Waldsberg qui ne sera plus jamais relevé.

Sur l'autre versant, le Kagenfels connu quasiment le même sort car lui aussi fût occupé par des chevaliers-brigands. Contrairement au Hagelschloss, le kagenfels a droit à une consolidation et le travail des bénévoles est titanesque pour rendre à cette ruine son lustre d'antan. Aux pieds de la ruine se trouvent de beaux rochers de granit. On dirait qu'ils ont été dressés et alignés comme les menhirs de Bretagne. Certains forment une table et on peut se poser la question si cet empilement est naturel ou si l'homme y a mis son grain de sel ...

Carte IGN 3716 ET

 

 

Le chemin large balisé d'un chevalet rouge débute au fond du Hagelthal

Le chemin large balisé d'un chevalet rouge débute au fond du Hagelthal

 

 

En 1406 l'évèque de Strasbourg déloge Walther Erb et détruit le Hagelschloss

En 1406 l'évèque de Strasbourg déloge Walther Erb et détruit le Hagelschloss

 

 

A part l'immense arc de décharge, il ne reste pas grand chose du château

A part l'immense arc de décharge, il ne reste pas grand chose du château

 

 

La porte Nord du Mur Païen, entre le Hagelschloss et le sentier des merveilles

La porte Nord du Mur Païen, entre le Hagelschloss et le sentier des merveilles

 

 

L'une des sculptures du sentier des merveilles

L'une des sculptures du sentier des merveilles

 

 

Cet amas rocheux marque le Hexenplatz

Cet amas rocheux marque le Hexenplatz

 

 

Du Hagelthal au monastère du Mont Sainte Odile

 

 

Une belle vue sur la plaine d'Alsace

Une belle vue sur la plaine d'Alsace

 

 

Mûr Païen et arbre remarquable

Mûr Païen et arbre remarquable

 

 

Du Hagelthal au monastère du Mont Sainte Odile

 

 

La Grossmatt

La Grossmatt

 

 

Déjeuner sur l'herbe ...

Déjeuner sur l'herbe ...

 

 

Pendant que Pégasus, le cheval ailé passe dans le ciel bleu ...

Pendant que Pégasus, le cheval ailé passe dans le ciel bleu ...

 

 

Carrières d'extraction des blocs pour le Mûr Païen

Carrières d'extraction des blocs pour le Mûr Païen

 

 

Du Hagelthal au monastère du Mont Sainte Odile

 

 

Le Dreistein

Le Dreistein

 

 

Le Kagenfels est en chantier depuis presque 20 ans

Le Kagenfels est en chantier depuis presque 20 ans

 

 

Les rochers de granit près de la ruine médiévale

Les rochers de granit près de la ruine médiévale

 

 

Comme ils n'ont pas de nom, on les appelle "rochers Mirella" ...

Comme ils n'ont pas de nom, on les appelle "rochers Mirella" ...

 

 

Du Hagelthal au monastère du Mont Sainte Odile

 

 

Repost 0
16 mars 2017 4 16 /03 /mars /2017 06:47

Au matin d'une belle mais froide journée d'hiver, je prenais mon sac à dos pour rejoindre mes amis pour une randonnée au Schneeberg. Il avait gelé la nuit mais l'air se réchauffait agréablement grâce à un généreux soleil. Nous arpentons la montagne par quelques lignes de coupe bien choisies, en laissant volontiers de côté les chemins larges. Nous passons par des clairières connues par les chasseurs et de beaux rochers pittoresques que seuls quelques randonneurs savent localiser. 

Les sommets portent encore l'empreinte de la terrible tempête Lothar qui coucha des forêts entières voilà déjà plus de 17 ans. Une étrange muraille près de rochers à bassins soulève bien des interrogations. Nous tombons même sur l'un de ces Lottelfels, pierre tremblante, qui oscille au gré de nos déhanchements.

C'est l'abri de pierre de l'Umwurf qui sera retenu pour le déjeuner, enfin juste devant car il fait grand soleil ! Nous faisons un crochet par le refuge, histoire de voir là-bas si tout est en ordre. Puis c'est déjà l'heure de contempler le couchant au sommet du Schneeberg. Les journées sont très courtes en cette période de l'année car cette belle rando a été faite au tout début de l'hiver ...

Carte IGN  : 3716 ET

 

Rien de tel qu'une bonne montée pour nous réchauffer !

Rien de tel qu'une bonne montée pour nous réchauffer !

 

 

Baerenberg, la montagne des ours

 

 

Rochers de grès au Schneeberg

Rochers de grès au Schneeberg

 

 

Baerenberg, la montagne des ours

 

 

Baerenberg, la montagne des ours

 

 

Baerenberg, la montagne des ours

 

 

Un arbre totem !

Un arbre totem !

 

 

Bienvenue dans l'abri de la lessiveuse !

Bienvenue dans l'abri de la lessiveuse !

 

 

Baerenberg, la montagne des ours

 

 

Le Baerenberg ressemble à un champ de bataille ...

Le Baerenberg ressemble à un champ de bataille ...

 

 

Baerenberg, la montagne des ours

 

 

Nous nous ressourçons près des pierres à bassins

Nous nous ressourçons près des pierres à bassins

 

 

Une borne armoriée et datée

Une borne armoriée et datée

 

 

C'est près du sommet de l'Umwurf que se trouve cet abri de pierres

C'est près du sommet de l'Umwurf que se trouve cet abri de pierres

 

 

Baerenberg, la montagne des ours

 

 

La pierre à cupule de l'Umwurf

La pierre à cupule de l'Umwurf

 

 

Et là, c'est le refuge du Schneeberg

Et là, c'est le refuge du Schneeberg

 

 

Baerenberg, la montagne des ours

 

 

Ce Lottelfels est un rocher cosmo-tellurique

Ce Lottelfels est un rocher cosmo-tellurique

 

 

Baerenberg, la montagne des ours

 

 

Dernières lumières ...

Dernières lumières ...

 

 

Baerenberg, la montagne des ours

 

 

Repost 0
12 mars 2017 7 12 /03 /mars /2017 19:13

Lorsque la petite fleur du Landsberg s'épanouit, cela veut dire que l'hiver touche à sa fin et que les beaux jours ne vont plus tarder. Comme chaque année à même date, la Schlossblumel comme on l'appelle ici, forme un tapis d'or devant la lice du vieux château. Les Eranthis par millier dégagent leur parfum suave et offrent un spectacle enchanteur le temps de leur courte floraison.

On dit que c'est un noble chevalier qui s'en revenait de croisade en Terre Sainte qui l'eut ramené pour l'offrir à sa dame ... Il faut croire qu'elle l'apprécia beaucoup et qu'elle en prit le plus grand soin ! La noble dame planta la fleur juste sous sa fenêtre afin qu'elle puisse en profiter pleinement !

Je sillonne la forêt du massif du Mont Ste Odile jusqu'à la porte "Zumstein", appelée ainsi du nom de celui qui la dégagea dans les années 70. C'était un passage dans l'imposant mur d'enceinte sans doute remanié à l'époque Romaine. Cette porte est placée sur une ancienne voie Celtique qui part en direction de Barr. D'ailleurs le sentier qui descend dans cette forêt est appelé "chemin des Gaulois" ...

Carte IGN : 3716 ET

 

Au delà des vieilles pierres, l'Eranthis apporte une touche romantique en ce lieu

Au delà des vieilles pierres, l'Eranthis apporte une touche romantique en ce lieu

 

 

Un tapis d'or entre les arbres

Un tapis d'or entre les arbres

 

 

Les parfums de cette petite fleur attirent les insectes butineurs

Les parfums de cette petite fleur attirent les insectes butineurs

 

 

Eranthis Hyemalis

Eranthis Hyemalis

 

 

La ruine du Landsberg envahi par la végétation ...

La ruine du Landsberg envahi par la végétation ...

 

 

L'Eranthis du Landsberg

 

 

L'Eranthis du Landsberg

 

 

Un merle gratouilleur ...

Un merle gratouilleur ...

 

 

Le kiosque Jadelot

Le kiosque Jadelot

 

 

Depuis son balcon, on a une belle vue sur la plaine d'Alsace

Depuis son balcon, on a une belle vue sur la plaine d'Alsace

 

 

Le Mur Païen fait un crochet par le Wachtfels, un rocher d'observation déjà utilisé par les Romains

Le Mur Païen fait un crochet par le Wachtfels, un rocher d'observation déjà utilisé par les Romains

 

 

L'Eranthis du Landsberg

 

 

La mystérieuse grotte des druides

La mystérieuse grotte des druides

 

 

Une autre petite grotte

Une autre petite grotte

 

 

L'Eranthis du Landsberg

 

 

La porte Zumstein est un important passage dans l'enceinte, comparé aux autres portes du Mur Païen

La porte Zumstein est un important passage dans l'enceinte, comparé aux autres portes du Mur Païen

 

 

Juste dire "merci"

Juste dire "merci"

 

 

Repost 0
2 mars 2017 4 02 /03 /mars /2017 08:00

Le Zigeunerfelsen est l'un des rocher les plus connu de la forêt d'Obersteinbach. On accède à son sommet par une volée de marches taillées dans la roche et par un grand escalier en bois. Au Moyen Age, ce rocher était surmonté d'une maison forte débordant en encorbellement de part et d'autre pour gagner en superficie. On ne sait pas exactement si c'était un poste avancé du proche Wasigenstein. Ce qui est sûr, c'est qu'on raconte une histoire terrible à propos de ce lieu, et pas seulement pour faire peur aux enfants ! La voici : Après le temps des nobles chevaliers, le rocher était laissé à l'abandon. Des tziganes s'y installèrent tout en commettant des larcins dans toute la région. Un jeune paysan téméraire les suivit et découvrit leur repaire. Les villageois en eurent assez de se faire dévaliser et décidèrent de mettre un terme aux agissements des tziganes. Une nuit de pleine lune, ils vinrent au pied du rocher, portant sur leurs épaules des fagots de bois. Les voleurs de poules dormaient à poings fermés quand les fagots furent embrasés... Aucun d'entre eux ne survécut à l'incendie de leur repaire !

Mon objectif du jour était de trouver une gravure très ancienne en forme d'étoile. Pour la trouver, les indications dans l'un des livres de Raymond Fischer nous y aidèrent. Même si quelques erreurs d'orientation nous ont d'abord conduit sur une fausse piste, la photo nous fût bien plus utile et c'est grâce à elle que l'étoile fut trouvée. D'après Raymond, ces stries sont des polissoirs du Néolithique mais certains détails me font douter que cette "étoile" soit aussi ancienne. Elle m'a l'air trop belle pour être vraie ! Mais qui sait ..?

Carte IGN : 3814 ET

 

Un rocher sans non sur la crête du Zigeunerfelsen

Un rocher sans non sur la crête du Zigeunerfelsen

 

 

Des polissoirs dans le grès rose

Des polissoirs dans le grès rose

 

 

Munitions allemandes cal. 7.92 mm

Munitions allemandes cal. 7.92 mm

 

 

Le rocher des Bohémiens ou Zigeunerfelsen

Le rocher des Bohémiens ou Zigeunerfelsen

 

 

L'étoile du Wolfsfels

 

 

Une croix gravée sur un rocher

Une croix gravée sur un rocher

 

 

L'étoile du Wolfsfels

 

 

L'étoile du Wolfsfels

 

 

La chapelle de Wengelsbach

La chapelle de Wengelsbach

 

 

L'étoile du Wolfsfels

 

 

L'étoile du Wolfsfels

 

 

C'est au Wolfsfels que se trouve l'arche de la lumière

C'est au Wolfsfels que se trouve l'arche de la lumière

 

 

Il a un gros nez celui-là !

Il a un gros nez celui-là !

 

 

L'étoile du Wolfsfels

L'étoile du Wolfsfels

 

 

L'étoile du Wolfsfels

 

 

Il faut redescendre maintenant !

Il faut redescendre maintenant !

 

 

Repost 0
20 février 2017 1 20 /02 /février /2017 09:43

La dernière fois que j'ai vu la cascade du Nideck complètement gelée était en 2012. Il faut dire que les hivers Alsaciens ne sont plus aussi rigoureux que ceux que j'ai pu connaître dans ma jeunesse. J'y suis allé 3 fois au mois de janvier et j'ai donc pu voir l'évolution de la formation de la glace. 

Les photos ci-dessous sont celles de ma dernière visite. A ce stade, le dégel avait commencé car le soleil tapait déjà fort et les nuits n'étaient plus aussi froides. Ce jour-là, il n'y avait pas foule, à part deux alpinistes venus escalader la cascade gelée ! Ils sont habitués de ce genre de montée mais c'est la première fois qu'ils s'attaquaient au Nideck. J'étais étonné de la rapidité de l'ascension.

Chacun grimpait deux fois, fragilisant à chaque passage la carapace de glace. Juste à côté, il y a une paroi abrupte, elle aussi recouverte par la glace. Une grande quantité de stalactites scintillait au soleil. L'approche n'était pas aisée car tout était gelé et enneigé. Quelques jours après, le redoux s'installait et l'éphémère cathédrale de glace disparut pour de bon ...

Carte IGN : 3716 ET

 

Des alpinistes à la cascade du Nideck

Des alpinistes à la cascade du Nideck

 

 

A l'assaut de la cathédrale de glace

 

 

Médine s'élance sur la glace

Médine s'élance sur la glace

 

 

A l'assaut de la cathédrale de glace

 

 

A l'assaut de la cathédrale de glace

 

 

A l'assaut de la cathédrale de glace

 

 

On dirait une fourmi grimpant sur le visage du géant du Nideck ...

On dirait une fourmi grimpant sur le visage du géant du Nideck ...

 

 

Le sommet est atteint !

Le sommet est atteint !

 

 

Descente en rappel

Descente en rappel

 

 

A l'assaut de la cathédrale de glace

 

 

Beautés ephémères

Beautés ephémères

 

 

D'autres stalactites dans le cirque volcanique

D'autres stalactites dans le cirque volcanique

 

 

A l'assaut de la cathédrale de glace

 

 

C'est parti pour la seconde montée

C'est parti pour la seconde montée

 

 

A l'assaut de la cathédrale de glace

 

 

A l'assaut de la cathédrale de glace

 

 

A l'assaut de la cathédrale de glace

 

 

A l'assaut de la cathédrale de glace

 

 

Le sommet est encore une fois vaincu !

Le sommet est encore une fois vaincu !

 

 

A l'assaut de la cathédrale de glace

 

 

A l'assaut de la cathédrale de glace

 

 

On remballe !

On remballe !

 

 

Rendez-vous l'hiver prochain peut-être, pour de nouvelles photos !

Rendez-vous l'hiver prochain peut-être, pour de nouvelles photos !

 

 

Repost 0
7 février 2017 2 07 /02 /février /2017 11:02

Du côté d'Urmatt, les Rosinel felse sont couramment appelés les petites Dolomites alsaciennes. L'échelle n'est évidemment pas la même mais les énormes pitons ne sont pas sans rappeler les paysages du Sud des Alpes. Le site a été formé lors des éruptions volcaniques à la fin de l'ère primaire, il y a environ 250 millions d'années !

Aujourd'hui la végétation cache en grande partie les tours de porphyre et la "lecture" devient difficile. De petites grottes et galeries naturelles sont creusées dans la roche friable, offrant parfois des abris pour la nuit au gibier.

La charmante cascade du Soultzbach s'est elle aussi frayé un chemin au travers de la roche volcanique. A sa base, elle forme un joli bassin. Les températures très basses emprisonnent le petit torrent derrière un sarcophage de glace mais son murmure perce tout de même au travers de la fine paroi. 

Quelques 500 mètres de dénivelé plus haut, c'est le grès rose des Vosges qui affleure. La monumentale Porte de Pierre domine le col du Katzenberg. C'est à cet endroit que nous posons nos sacs à dos pour le repas de midi. Nous redescendrons par les sentiers verglacés en direction du Kappelbronn où trône le fameux séquoia géant ...

Itinéraire : MF du Speerl - Rosinel felse - Waldeinsamkeit - cascade du Soultzbach - col du Wildberg - Porte de Pierre - Kappelbronn - grotte du loup - Speerl. Env 16 km et 550m de dénivelé

Carte IGN : 3716 ET

 

Les pitons de porphyre sont les seuls témoins de l'activité volcanique de la région

Les pitons de porphyre sont les seuls témoins de l'activité volcanique de la région

 

 

Les Rosinel Felse

Les Rosinel Felse

 

 

Avec une vue plongeante sur la vallée de la Bruche

Avec une vue plongeante sur la vallée de la Bruche

 

 

Un séquoia géant au Kappelbronn

 

 

La petite cascade du Soultzbach

La petite cascade du Soultzbach

 

 

La même cascade, quelques jours après ...

La même cascade, quelques jours après ...

 

 

Un séquoia géant au Kappelbronn

 

 

Un séquoia géant au Kappelbronn

 

 

La Vierge du carrefour Waldeinsamkeit

La Vierge du carrefour Waldeinsamkeit

 

 

Une borne datée et blasonnée

Une borne datée et blasonnée

 

 

Un séquoia géant au Kappelbronn

 

 

La Porte de Pierre givrée

La Porte de Pierre givrée

 

 

Un séquoia géant au Kappelbronn

 

 

Un séquoia géant au Kappelbronn

 

 

Un séquoia qui fait pas loin de 50m de haut !

Un séquoia qui fait pas loin de 50m de haut !

 

 

Et 7 mètres de circonférence !

Et 7 mètres de circonférence !

 

 

Dans la grotte du loup ....

Dans la grotte du loup ....

 

 

Repost 0