Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 février 2020 4 27 /02 /février /2020 08:10

Certains endroits dans les Vosges offrent des expositions à des énergies vibratoires propres à améliorer la santé, ou tout simplement à se sentir bien. Pourquoi le Tanet est-il un haut lieu d'énergie ? Ou en tout cas plus énergétique que le Gazon du Faing, par exemple ? C'est une question à laquelle je ne peux répondre. Il faudrait la poser à un spécialiste. On sait que les chaos rocheux du Tanet étaient occupés par les Celtes. C'était un lieu de culte. Son éloignement et son isolement est propice à la méditation. Entre ciel et terre, entre énergies cosmiques et telluriques, ce sommet apaise les randonneurs qui viennent s'y ressourcer.

Malgré le grand soleil et le ciel bleu, il n'y avait pas foule sur les sentiers verglacés des Hirschsteine. Il ne reste plus que quelques plaques de neige à l'ombre des sapins. Mais celles sur le GR étaient tassées et glissantes. Le long des parois rocheuses, des glaçons fondent doucement à la faveur d'un rayon de soleil, lâchant leur Ploc-Ploc sur les marches métalliques du grand escalier. La moindre goutte dans la nuque réveille instantanément le randonneur qui ne s'y attend pas !

A la surface du lac Vert, la fine couche de glace dessine des formes étranges. Des milliers de cristaux scintillent à la lumière. Dans cette nature morte, le vert des conifères contraste intensément avec le bleu du ciel ou le blanc du lac. Un régal pour les yeux. Normalement en hiver, pour tout randonneur qui se respecte, il devrait y avoir un thermos de vin chaud dans le sac à dos. Eh bien non ! Aujourd'hui il a fallu y mettre une bouteille de Gewurz bien fraîche, que nous devrons recouvrir de neige pour la déguster à bonne température ...

 

Carte IGN : 3618 OT

 

 

Des températures printanières au coeur de l'hiver

Des températures printanières au coeur de l'hiver

 

 

Le belvédère des Spitzenfels

Le belvédère des Spitzenfels

 

 

Un passage étroit dans le granit

Un passage étroit dans le granit

 

 

Les passages les plus délicats sont sécurisés par une rampe

Les passages les plus délicats sont sécurisés par une rampe

 

 

Le grand escalier des Hirschsteine

Le grand escalier des Hirschsteine

 

 

Le Tanet, un haut lieu d'énergies

 

 

Missheimle

Missheimle

 

 

Le Tanet, un haut lieu d'énergies

 

 

Un copieux déjeuner sur l'herbe

Un copieux déjeuner sur l'herbe

 

 

Le Tanet, un haut lieu d'énergies

 

 

Le lac Vert

Le lac Vert

 

 

Le Tanet, un haut lieu d'énergies

 

 

Le Tanet, un haut lieu d'énergies

 

 

On dirait Casper le gentil fantôme... avec son  bonnet troué à la chevrotine !

On dirait Casper le gentil fantôme... avec son bonnet troué à la chevrotine !

 

 

Le Tanet, un haut lieu d'énergies

 

 

Au sommet du Tanet

Au sommet du Tanet

 

 

Le Tanet, un haut lieu d'énergies

 

 

Les roches du Tanet

Les roches du Tanet

 

 

Le Tanet, un haut lieu d'énergies

 

 

Le grand Wurzelstein

Le grand Wurzelstein

 

 

Hohneck et petit Hohneck

Hohneck et petit Hohneck

 

 

Le granit du petit Wurzelstein

Le granit du petit Wurzelstein

 

 

Le Tanet, un haut lieu d'énergies

 

 

Dans quelques minutes, le soleil tombera derrière la montagne

Dans quelques minutes, le soleil tombera derrière la montagne

 

 

Dernières lueurs

Dernières lueurs

 

 

Partager cet article

Repost0
20 février 2020 4 20 /02 /février /2020 14:29

Je vous propose aujourd'hui une agréable randonnée sous des allures printanières. Le départ est au col de la Schleif et l'itinéraire suivra les sentiers balisés de la belle forêt domaniale de Dabo. Je croiserai pas mal de randonneurs, eux aussi venus se dégourdir les jambes sous ce magnifique ciel bleu. Mon premier arrêt sera au rocher du Backofenfelsen qui offre une jolie vue sur la chapelle St Léon de Dabo. J'en profite pour m'enfiler un chausson aux pommes et boire un thé. Un peu plus loin se trouve un rocher remarquable appelé Steinerle Maennel - le bonhomme de pierre. On dirait qu'un géant s'est amusé à empiler des dalles les unes sur les autres pour faire une tour des grès. Mais en regardant de plus près, on s'aperçoit que c'est un monolithe érodé par les pluies et les vents.

Arrivé au carrefour de la Wetzlach, j'opte pour le sentier balisé d'un + jaune, celui qui conduit vers le Spitzberg. La maison forestière du Spitzberg a été construite en 1900 lorsque l'Alsace était allemande. A l'origine, c'était un pavillon de chasse du kaiser Guillaume II qui venait dans ces forêts pour chasser le grand tétras qui y pullulait. Le rocher du Spitzberg n'est plus très loin à présent. Du haut de ses 759m. d'altitude, il offre lui aussi un beau panorama vers Dabo. Sous l'étroit plateau, la roche est percée de tunnels et de cavernes. Un endroit encore relativement sauvage. Je dois revenir sur mes pas et je prends maintenant la direction du Hengst. C'est ici, à 877m. d'altitude que je vais chauffer ma gamelle, au point culminant de mon circuit ... 

Carte IGN : 3715 ET 

 

Le grand abri-barbecue au col de la Schleiff

Le grand abri-barbecue au col de la Schleiff

 

 

Le rocher du Spitzberg

 

 

Dans l'immense forêt domaniale de Dabo

Dans l'immense forêt domaniale de Dabo

 

 

Steinerle Maennel

Steinerle Maennel

 

 

Le rocher du Spitzberg

 

 

Un éléphant de grès

Un éléphant de grès

 

 

L'ancienne maison forestière du Spitzberg

L'ancienne maison forestière du Spitzberg

 

 

Le rocher du Spitzberg

 

 

Au sommet du Spitzberg

Au sommet du Spitzberg

 

 

Le rocher du Spitzberg

 

 

Les jupes du Spitzberg

Les jupes du Spitzberg

 

 

Le rocher du Spitzberg

 

 

Une grotte qui me semble être passante

Une grotte qui me semble être passante

 

 

Le rocher du Spitzberg

 

 

Le rocher du Spitzberg

 

 

Le rocher du Spitzberg

 

 

Une pierre levée, hors piste cette fois-ci

Une pierre levée, hors piste cette fois-ci

 

 

Les prairies du Hengst

Les prairies du Hengst

 

 

Mon pique-nique

Mon pique-nique

 

 

Le rocher du Spitzberg

 

 

Le rocher du Spitzberg

 

 

La croix du Rosskopf

La croix du Rosskopf

 

 

Le rocher du Spitzberg

 

 

Partager cet article

Repost0
10 février 2020 1 10 /02 /février /2020 13:20

Le Club Vosgien de Molsheim- Mutzig a récemment balisé un circuit mettant en valeur une très ancienne source qui jaillit au pied de l'Altenberg. Cette source est connue dans la région sous le nom de Dattelbrunne - la source d'Attale. Mais qui est donc cette mystérieuse Attale ? Eh bien ce n'est autre que la nièce de Sainte Odile. Attale était également abbesse, et, pendant ses jeunes années, elle avait l'habitude de se promener entre les vignes de l'Altenberg et de se rafraîchir à cette source. Attale est décédée une vingtaine d'année après Sainte Odile, en l'an 741 dit-on. L'eau de la source est connue pour soigner les maux de dents ainsi que la fièvre. Un document daté de 1277 stipule que les pèlerins y viennent en nombre ...

L'Altenberg est une petite colline calcaire, partiellement boisée. Elle ne culmine qu'à 380m d'altitude. D'un côté, on trouve des vignes, principalement sur le ban de Dorlisheim, mais aussi des pelouses sèches sur les hauteurs de Rosenwiller. Sur les pentes du côté de Gresswiller, les bois sont le refuge de compagnies de sangliers. On peut facilement les surprendre entre les merisiers, les charmes, érables, robiniers, châtaigniers et noisetiers du sentier botanique du Dreispitz. Sur la carte, un rocher est mentionné par "Gressfels". Ma curiosité me pousse à voir à quoi il ressemble. En vrai, le CV a cloué une plaquette indiquant "Geissfels". C'est en fait une sorte de rocher-champignon ...

Carte IGN : 3716 ET

 

Les pentes de l'Altenberg sont recouvertes de champs, de vergers et de vignes

Les pentes de l'Altenberg sont recouvertes de champs, de vergers et de vignes

 

 

Le Dattelbrunne a changé de nom aujourd'hui : il s'appelle maintenant Puits d'Amour !

Le Dattelbrunne a changé de nom aujourd'hui : il s'appelle maintenant Puits d'Amour !

 

 

Gelée matinale ...

Gelée matinale ...

 

 

Une main généreuse a déposé des graines pour cette Sittelle

Une main généreuse a déposé des graines pour cette Sittelle

 

 

Le puits d'Amour de l'Altenberg

 

 

Le puits d'Amour de l'Altenberg

 

 

Quasiment tous les cépages se retrouvent dans le vignoble de Dorlisheim mais l'Auxerrois et le Crémant sont cultivés en majorité

Quasiment tous les cépages se retrouvent dans le vignoble de Dorlisheim mais l'Auxerrois et le Crémant sont cultivés en majorité

 

 

Le puits d'Amour de l'Altenberg

 

 

La carte IGN mentionne un "Katzenburg" sur l'Altenberg. Peut-être qu'une fortification trônait en son sommet ?

La carte IGN mentionne un "Katzenburg" sur l'Altenberg. Peut-être qu'une fortification trônait en son sommet ?

 

 

Je n'ai vu aucune trace de château fort ici ... que des sangliers !

Je n'ai vu aucune trace de château fort ici ... que des sangliers !

 

 

Au sommet du Dreispitz

Au sommet du Dreispitz

 

 

Une borne portant le nom Dreispitz

Une borne portant le nom Dreispitz

 

 

Le puits d'Amour de l'Altenberg

 

 

Vignoble de Dorlisheim et point de vue Octavie-Stéphanie

Vignoble de Dorlisheim et point de vue Octavie-Stéphanie

 

 

Le puits d'Amour de l'Altenberg

 

 

Le puits d'Amour de l'Altenberg

 

 

Le Geissfels de Gresswiller

Le Geissfels de Gresswiller

 

 

La chapelle Heilig Hiesel, Notre-Dame-des-Sept-Douleurs

La chapelle Heilig Hiesel, Notre-Dame-des-Sept-Douleurs

 

 

Le puits d'Amour de l'Altenberg

 

 

Un banc de l'Impératrice

Un banc de l'Impératrice

 

 

Partager cet article

Repost0
5 février 2020 3 05 /02 /février /2020 16:19

La forêt Savernoise était balayée par les vents et noyée sous la pluie. Puis, au cours de la matinée, la brume enveloppait doucement les rochers et les arbres, silencieusement, sans prévenir. L'eau ruisselle sur les sentiers, les ornières deviennent boueuses, les flaques se transforment en mares. Le grès de la roche est luisant et les mousses sont d'un vert intense. La montée vers le Brotschberg est rendue périlleuse par endroit, surtout si on ne prête pas attention aux racines devenues glissantes.

Chaque château fort alsacien a sa petite particularité. Le Haut Barr est connu pour son pont du diable qui enjambe deux énormes rochers. L'Ochsenstein possède une jolie citerne à filtration et le nouveau Géroldseck a son assommoir. Quant au grand Géroldseck, outre une magnifique entrée pavée qui vient d'être dégagée, le château est doté d'un immense palas fraîchement jointé. Les pierres ont été nettoyées et mises en valeur. Les départs de voûtes et les encadrements des fenêtres n'en ressortent que mieux ...

Carte IGN : 3715 OT

                                                            Cliquez sur les photos pour les agrandir

 

La Vierge du Zimmereck

La Vierge du Zimmereck

 

 

Sur le balisage rectangle rouge/ blanc / rouge

Sur le balisage rectangle rouge/ blanc / rouge

 

 

Rochers pittoresques

Rochers pittoresques

 

 

Une chandeleur au Brotschberg

 

 

La tombe de Aloyse Dey

La tombe de Aloyse Dey

 

 

Et celui-là a la goutte au nez !

Et celui-là a la goutte au nez !

 

 

Une chandeleur au Brotschberg

 

 

Une chandeleur au Brotschberg

 

 

Le rocher Huck dans la brume

Le rocher Huck dans la brume

 

 

Une chandeleur au Brotschberg

 

 

Le promontoire du rocher du Brotsch

Le promontoire du rocher du Brotsch

 

 

Le vent souffle tellement fort qu'on ne peut se tenir debout

Le vent souffle tellement fort qu'on ne peut se tenir debout

 

 

La grotte du Brotsch

La grotte du Brotsch

 

 

Une chandeleur au Brotschberg

 

 

L'énorme cuve de pierre

L'énorme cuve de pierre

 

 

La soupe est prête !

La soupe est prête !

 

 

Une chandeleur au Brotschberg

 

 

Exploration d'un petit abri sous-roche

Exploration d'un petit abri sous-roche

 

 

La tour panoramique du Brotschberg et son nouvel abri

La tour panoramique du Brotschberg et son nouvel abri

 

 

Une chandeleur au Brotschberg

 

 

Le vent a balayé toute la brume de la plaine rhénane

Le vent a balayé toute la brume de la plaine rhénane

 

 

Préparation de la raclette ...

Préparation de la raclette ...

 

 

Et bien sûr des crêpes pour la chandeleur

Et bien sûr des crêpes pour la chandeleur

 

 

Petit Géroldseck

Petit Géroldseck

 

 

Cet assommoir faisait partie du système défensif qui protégeait une poterne et l'accès au donjon

Cet assommoir faisait partie du système défensif qui protégeait une poterne et l'accès au donjon

 

 

L'entrée du grand Géroldseck

L'entrée du grand Géroldseck

 

 

Une chandeleur au Brotschberg

 

 

Le mur Nord du palas consolidé, jointé et nettoyé. Un bijou de l'art roman

Le mur Nord du palas consolidé, jointé et nettoyé. Un bijou de l'art roman

 

 

Le soleil se couche, il est temps de regagner le nid

Le soleil se couche, il est temps de regagner le nid

 

 

La maisonnette de pierre

La maisonnette de pierre

 

 

Partager cet article

Repost0
31 janvier 2020 5 31 /01 /janvier /2020 09:14

Il manquait un peu de lumière dans le massif du Sainte Odile et les températures étaient assez basses ce jour-là. Mais cela n'empêchait pas les randonneurs d'arpenter les sentiers qui longent le Mûr Païen ni les pèlerins de venir se recueillir sur le tombeau d'Odile.

En 1863 le brigadier Girolt découvre tout près de la Kirneck, des ruines sous un tapis de mousses. Avec l'aide d'ouvriers communaux, il dégage les vieilles pierres en parties recouvertes de terre et met à jour les vestiges d'une chapelle oubliée. Fûts de colonnes, nervures gothiques et chapiteaux sont encore en place, ainsi qu'un bénitier roman et la partie inférieure de l'autel. Même le dallage était encore présent.

La chapelle mesurait une douzaine de mètres de long et ses mûrs avaient un mètre d'épaisseur. La chapelle romane aurait été abandonnée lors de la Réforme. Quand Girolt découvrait la ruine, une minuscule pièce collée à la chapelle était encore identifiable. C'était la cellule où vivait le frère Léon ...

Carte IGN 3716 ET

 

Une sombre journée s'annonce dans ma campagne

Une sombre journée s'annonce dans ma campagne

 

 

Dans le chaos des Wolfsfelsen

Dans le chaos des Wolfsfelsen

 

 

La fontaine Laquiante

La fontaine Laquiante

 

 

La Kirneck

La Kirneck

 

 

L'ermitage du frère Léon

 

 

L'ancien tracé du chemin de fer forestier de Barr

L'ancien tracé du chemin de fer forestier de Barr

 

 

L'ermitage du frère Léon

 

 

Les ruines de la chapelle du frère Léon

Les ruines de la chapelle du frère Léon

 

 

Le kiosque Jadelot pris entre deux grisailles

Le kiosque Jadelot pris entre deux grisailles

 

 

L'ermitage du frère Léon

 

 

Le Wachtstein

Le Wachtstein

 

 

Mur Païen

Mur Païen

 

 

L'ermitage du frère Léon

 

 

L'ermitage du frère Léon

 

 

Un rayon de soleil au Maennelstein

Un rayon de soleil au Maennelstein

 

 

L'ermitage du frère Léon

 

 

L'ermitage du frère Léon

 

 

L'ermitage du frère Léon

 

 

Au couvent du Mont Sainte Odile

Au couvent du Mont Sainte Odile

 

 

L'ermitage du frère Léon

 

 

Il est temps de prendre le chemin du retour

Il est temps de prendre le chemin du retour

 

 

Partager cet article

Repost0
26 janvier 2020 7 26 /01 /janvier /2020 15:04

Sous ses draps de brumes, Schaeferhof se réveille doucement tandis que je noue les lacets de mes chaussures de marche. Je vérifie le contenu de mon sac à dos et ajuste mon écharpe. Le soleil darde entre les grands sapins mais ne parvient pas à réchauffer la forêt encore humide. L'essentiel de cette sortie se fera sur des chemins ne portant pas de balisage, souvent même, en suivant des lignes de coupe. Les rochers et abris que je vais visiter aujourd'hui sont un peu à l'écart dans les sous-bois, mais que l'on trouve facilement en cherchant un peu.

Je prends mon repas à la maison forestière du Jaegerhof, située au milieu d'une grande clairière. En montant par une ligne de coupe au Hochkopf, ma casserole me servira encore une fois pour recevoir ma cueillette de chanterelles en tube. Hé oui, il y en avait encore ! J'ai même dû en laisser, faute de contenants. Le Hochkopf est une hauteur formée par deux sommets recouverts de rochers, issus d'une grande dalle qui s'est fragmentée. Bien qu'à l'écart du balisage, cet endroit est très fréquenté à en juger par les traces laissées par les vététistes et les papiers de barres de céréales qui traînent dans le sillage de leurs pneus. Il est temps de rejoindre la roche du Heidenschlossfels si je veux voir le coucher du soleil. Malheureusement je n'ai pas marché assez rapidement et j'arrive trop tard au sommet du rocher ...

Carte IGN : 3715 OT 

 

Instants privilégiés dans la première heure du jour

Instants privilégiés dans la première heure du jour

 

 

Merveilles de l'érosion

Merveilles de l'érosion

 

 

Une grotte aménagée

Une grotte aménagée

 

 

Les rochers du Hochkopf près de Dabo

 

 

Schaeferhof sous la brume

Schaeferhof sous la brume

 

 

Les rochers du Hochkopf près de Dabo

 

 

Les rochers du Hochkopf près de Dabo

 

 

Haselbourg perché sur son promontoire

Haselbourg perché sur son promontoire

 

 

Le rocher de la Table de la Paie

Le rocher de la Table de la Paie

 

 

Dans les ruines de la scierie de Kleinmuhl

Dans les ruines de la scierie de Kleinmuhl

 

 

La maison forestière du Jaegerhof

La maison forestière du Jaegerhof

 

 

Mon déjeuner mijote ...

Mon déjeuner mijote ...

 

 

Les rochers du Hochkopf près de Dabo

 

 

Un dolmen

Un dolmen

 

 

Les rochers du Hochkopf près de Dabo

 

 

Encore une petite récolte de chanterelles !

Encore une petite récolte de chanterelles !

 

 

Les rochers du Hochkopf près de Dabo

 

 

Les rochers du Hochkopf

Les rochers du Hochkopf

 

 

Les rochers du Hochkopf près de Dabo

 

 

Hochkopf

Hochkopf

 

 

La Zorn

La Zorn

 

 

Un rocher moussu en bout de ligne de coupe

Un rocher moussu en bout de ligne de coupe

 

 

Le soleil est déjà derrière la montagne quand j'arrive au Heidenschlossfels

Le soleil est déjà derrière la montagne quand j'arrive au Heidenschlossfels

 

 

Dernières lueurs du jour

Dernières lueurs du jour

 

 

Partager cet article

Repost0
21 janvier 2020 2 21 /01 /janvier /2020 08:25

Je crois bien que cette année les Vosges n'auront pas droit à leur épais manteau de neige, à peine quelques flocons en début de saison pour annoncer l'hiver. Même les températures étaient printanières lors de cette randonnée au départ du col du Wettstein. Le ciel est clair et arbore ses couleurs azur tandis que la plaine étouffe sous la grisaille stagnante. On vient volontiers se ressourcer au Taubenklangfelsen, surplombant le cirque glaciaire du Forlet. Cette dalle de granit a, parait-il, des propriétés bienfaisantes et les randonneurs aiment s'y attarder. Pour ma part, j'y prendrai mon repas en profitant de la vue sur les vallées embrumées. Il reste juste un peu de neige sur les corniches, poussée là par les vents. Au moins les chamois n'auront aucun mal à trouver leur nourriture sur les crêtes ...

Carte IGN : 3718 OT

 

En cette saison, tout devrait être blanc de neige !

En cette saison, tout devrait être blanc de neige !

 

 

La vieille ferme de l'Altenkraeh

La vieille ferme de l'Altenkraeh

 

 

Un fine couche de glace recouvre partiellement le lac du Forlet

Un fine couche de glace recouvre partiellement le lac du Forlet

 

 

Des paysages alpestres

Des paysages alpestres

 

 

Inversion thermique dans les Hautes Vosges

 

 

Au fond des vallées la température ne dépasse pas 2 ou 3 degrés

Au fond des vallées la température ne dépasse pas 2 ou 3 degrés

 

 

Alors que sur les sommets on est à 8 ou 10 degrés !

Alors que sur les sommets on est à 8 ou 10 degrés !

 

 

Inversion thermique dans les Hautes Vosges

 

 

Inversion thermique dans les Hautes Vosges

 

 

Inversion thermique dans les Hautes Vosges

 

 

Les taubenklangfelsen

Les taubenklangfelsen

 

 

Inversion thermique dans les Hautes Vosges

 

 

Inversion thermique dans les Hautes Vosges

 

 

Inversion thermique dans les Hautes Vosges

 

 

Inversion thermique dans les Hautes Vosges

 

 

Inversion thermique dans les Hautes Vosges

 

 

Inversion thermique dans les Hautes Vosges

 

 

Espérons un peu de neige pour les prochaines semaines ...

Espérons un peu de neige pour les prochaines semaines ...

 

 

Le Forlet au couchant

Le Forlet au couchant

 

 

Inversion thermique dans les Hautes Vosges

 

 

Inversion thermique dans les Hautes Vosges

 

 

Le soleil s'éclipse derrière les crêtes

Le soleil s'éclipse derrière les crêtes

 

 

Partager cet article

Repost0
15 janvier 2020 3 15 /01 /janvier /2020 15:40

Dans une ruelle sombre et humide de Wörschweiller on entend le bruit de deux fermetures à glissière qui remontent jusqu'au cou, suivi du claquement sourd de deux parapluies qui s'ouvrent. -"Prêt ?" - "Prêt !" - "Alors on y va ..."  Le sentier qui monte vers la ruine est boueux et rendu glissant par la pluie. La hauteur qui domine le petit village du Saarland s'appelle Klosterberg. Cet endroit a reçu le nom du couvent fondé par Friedrich von Saarwerden en 1130. En l'an 1614, l'abbaye bénédictine a été la proie des flammes. Aujourd'hui il ne reste plus que quelques pans de murs qui portent encore les traces de l'incendie qui a ravagé les bâtiments il y a presque quatre siècles. 

En traversant la forêt vers l'Ouest, on tombe sur la commune de Kirkel. C'est ici le point de départ d'un agréable sentier géologique. Le circuit fait environ 7 km de long mais la partie la plus intéressante se situe au Nord, autour du Hirschberg. Nous avons laissé tombé la partie Sud en coupant par le Hutschucker Kupp.

Il pleut depuis ce matin sans discontinuer. Cela fait bien longtemps que les cloches de Kirkel ont sonné l'heure de midi. Il devient urgent de trouver un endroit abrité pour chauffer notre repas. Nous trouvons enfin une petite grotte assez profonde pour faire office de salle à manger. La nuit tombe rapidement en cette saison et nous terminons le parcours à la frontale. Le vieux donjon cylindrique du XIème siècle est illuminé par des guirlandes électriques. Juste le temps de récupérer un thermos de vin chaud dans la voiture, ainsi que deux lampes à pétrole, et on remonte au château pour déguster des Bredele. Sous nos pieds, la ville brille de tous ses feux ... 

 

 

Les vestiges de l'abbaye bénédictine de Wörschweiller, à une dizaine de km de Zweibrucken

Les vestiges de l'abbaye bénédictine de Wörschweiller, à une dizaine de km de Zweibrucken

 

 

Le portail du prieuré roman

Le portail du prieuré roman

 

 

Plusieurs dalles de tombes sont exposées

Plusieurs dalles de tombes sont exposées

 

 

Le sentier géologique de Kirkel

 

 

Le sentier géologique de Kirkel

 

 

Le sentier géologique de Kirkel

Un peu plus au Sud, à Blieskastel, on rencontre dans un champ un monstre de la préhistoire, le Gollenstein. Ce menhir fait plus de 6,50 m. hors sol. Il est l'un des plus haut d'Europe. Il a été érigé près de 2000 ans avant la naissance du Christ. Sur la photo on voit qu'il a été restauré. En effet, en 1939, le haut commandement de la Wehrmacht craignait que l'artillerie française s'en serve comme point de repère et décide de le "coucher". Malheureusement l'énorme monolithe s'est brisé pendant l'opération ... 

 

 

Sur le Felsenpfad de Kirkel (sentier des roches)

Sur le Felsenpfad de Kirkel (sentier des roches)

 

 

Le sentier géologique de Kirkel

 

 

Le sentier géologique de Kirkel

 

 

Le sentier géologique de Kirkel

 

 

Le Frauenbrunnen

Le Frauenbrunnen

 

 

Tables de pique-nique au Frauenbrunnen, mais comme il pleut ....

Tables de pique-nique au Frauenbrunnen, mais comme il pleut ....

 

 

Le sentier géologique de Kirkel

 

 

Le sentier géologique de Kirkel

 

 

La petite grotte pour nous abriter

La petite grotte pour nous abriter

 

 

Le sentier géologique de Kirkel

 

 

Et en dessert, bananes/ chocolat/ rhum !

Et en dessert, bananes/ chocolat/ rhum !

 

 

Le sentier géologique de Kirkel

 

 

Le sentier géologique de Kirkel

Le sentier géologique de Kirkel

 

 

Ce rocher d'escalade est appelé "Schräge Platte" ou dalle inclinée

Ce rocher d'escalade est appelé "Schräge Platte" ou dalle inclinée

 

 

Une étrange gravure ...

Une étrange gravure ...

 

 

Le sentier géologique de Kirkel

 

 

Le sentier géologique de Kirkel

 

 

Le château de Kirkel

Le château de Kirkel

 

 

Le sentier géologique de Kirkel

 

 

Le sentier géologique de Kirkel

 

 

Un dernier vin chaud sur l'enclume du forgeron

Un dernier vin chaud sur l'enclume du forgeron

 

 

Partager cet article

Repost0
5 janvier 2020 7 05 /01 /janvier /2020 15:13

Quand on se promène dans le petit vallon du Meisenbach, on s'aperçoit qu'il y a beaucoup de carrières de grès, exploitées depuis l'antiquité jusqu'à la première guerre mondiale. On dénombre pas moins d'une quinzaine de fronts de tailles dans le secteur d'Erckartswiller- Sparsbach. Je ne suis pas venu ici pour compter les carrières mais pour trouver un rocher particulier. Il est souvent appelé "Rocher-tunnel". D'après les dires, cet endroit était utilisé pour célébrer des messes durant les années sombres de la Terreur, juste après la Révolution. Durant cette période, les membres du clergé était sévèrement pris en chasse. Mais certains prêtres, réfractaires, disaient quand même la messe dans les profondeurs des forêts, justement dans des endroits cachés comme celui-ci et bien à l'abri des regards indiscrets. Ce rocher-tunnel faisait lui aussi partie d'une carrière antique abandonnée. On voit encore les traces laissées par les outils des carriers. Un peu plus loin, il y a le rocher de l'autel, situé sur un sentier balisé de randonnée. On dit qu'il a été utilisé aux mêmes fins de culte mais très vite abandonné car bien trop visible !

Carte IGN : 3714 ET 

 

Sur un chemin embrumé de la forêt d'Erckartswiller

Sur un chemin embrumé de la forêt d'Erckartswiller

 

 

Un front de taille situé tout près du rocher-tunnel

Un front de taille situé tout près du rocher-tunnel

 

 

Voici le site du rocher-tunnel

Voici le site du rocher-tunnel

 

 

Le tunnel en question fait environ 10m de long et à gauche, des traces d'outils des carriers

Le tunnel en question fait environ 10m de long et à gauche, des traces d'outils des carriers

 

 

Rocher-tunnel

Rocher-tunnel

 

 

Le pilier de grès rouge et quelques éboulis

Le pilier de grès rouge et quelques éboulis

 

 

Dans la vallée du Meisenbach

Juste au-dessus de l'un de ces fronts de taille se trouve les vestiges d'une étrange ruine. Un panneau de Club Vosgien les nomme "Petit château du Meisenbach" ou encore "chapelle de Meisenbach". Le site a fait l'objet de plusieurs fouilles archéologiques. Des céramiques y ont été trouvées et ont pu être datées avec précision du second siècle après notre ère. L'architecture du bâtiment est de type "opus quadratum". Ses dimensions, la taille de l'appareillage (blocs de pierre), leur disposition, tous ces éléments permettent aux archéologues d'affirmer qu'il s'agit d'une tombe-temple. Ce monument a été érigé à l'époque romaine. Rien à voir avec une chapelle romane comme souvent on peut le lire sur internet puisqu'au IIème siècle, les Chrétiens n'ont de toute façon pas encore mis les pieds en Alsace !

 

 

 

La base du monument comporte une moulure en forme de tore. On voit les traces d'assemblage des blocs par goujon et crampons à l'intérieur de mortaises

La base du monument comporte une moulure en forme de tore. On voit les traces d'assemblage des blocs par goujon et crampons à l'intérieur de mortaises

 

 

Une petite source jaillit d'un rocher au bas de la ruine

Une petite source jaillit d'un rocher au bas de la ruine

 

 

Le rocher de l'autel

Le rocher de l'autel

 

 

Le soleil a réussi à percer !

Le soleil a réussi à percer !

 

 

Le rocher Ochsenstall, bien connu dans la région

Le rocher Ochsenstall, bien connu dans la région

 

 

C'est ici que sera ma salle à manger

C'est ici que sera ma salle à manger

 

 

Dans la vallée du Meisenbach

 

 

Dans la vallée du Meisenbach

 

 

Une borne datée de 1617, c'est rare d'en voir de si anciennes

Une borne datée de 1617, c'est rare d'en voir de si anciennes

 

 

La crête de l'Englishberg

La crête de l'Englishberg

 

 

Dans la vallée du Meisenbach

 

 

Les deux extrémités de l'Englishberg offrent de belles vues

Les deux extrémités de l'Englishberg offrent de belles vues

 

 

Dans la vallée du Meisenbach

 

 

Dans la vallée du Meisenbach

 

 

Dans la vallée du Meisenbach

 

 

Dans la vallée du Meisenbach

 

 

Dans la vallée du Meisenbach

 

 

Ma petite récolte du jour !

Ma petite récolte du jour !

 

 

Partager cet article

Repost0
31 décembre 2019 2 31 /12 /décembre /2019 12:11

C'est une journée froide et humide sur le delta de la Sauer. Une de ces journées où il n'y a pas d'horizon, où le ciel gris se confond avec les eaux sombres des étangs, monotone. Les toutes dernières feuilles rescapées qui tiennent encore aux arbres portent maintenant l'ultime couleur de l'automne. De la teinte rouille, elles sont passées au brun. Je règle mon appareil photo sur un mode spécial, en sélectionnant la teinte brune comme seule couleur sur les clichés. Tout le reste du paysage sera en noir&blanc. Finalement pas très loin de la réalité ...

On trouve dans ce milieu naturel un écosystème riche et protégé. Autrefois, ces forêts alluviales étaient inondées à chaque crue du Rhin. Ce grand fleuve, quand il sortait de son lit, transformait les prairies en étangs. Aujourd'hui l'homme a dompter le fauve, en canalisant ses ardeurs. Les saules blancs et les roseraies rappellent que la nappe phréatique est juste sous nos pieds. La réserve naturelle du delta de la Sauer est un paradis pour les oiseaux et les amphibiens. Prenons-en soin.

Carte IGN : 3914 OT

 

 

La barque à fond plat est l'un des symboles du paysage rhénan

La barque à fond plat est l'un des symboles du paysage rhénan

 

 

Cette barque est l'outil caractéristique du pêcheur, avec ses filets et ses nasses

Cette barque est l'outil caractéristique du pêcheur, avec ses filets et ses nasses

 

 

Cette écope sert bien sûr à vider l'eau au fond de la barque

Cette écope sert bien sûr à vider l'eau au fond de la barque

 

 

2 grèbes huppés

2 grèbes huppés

 

 

Un pêcheur sur le pont près de Munchhausen

Un pêcheur sur le pont près de Munchhausen

 

 

Le Delta de la Sauer

 

 

Le chêne est l'un des derniers arbres à perdre ses feuilles

Le chêne est l'un des derniers arbres à perdre ses feuilles

 

 

Au 19ème siècle, il a fallu endigué une large surface pour avoir du fourrage pour le bétail. C'est le Grosswoerth

Au 19ème siècle, il a fallu endigué une large surface pour avoir du fourrage pour le bétail. C'est le Grosswoerth

 

 

Le Delta de la Sauer

 

 

Le Delta de la Sauer

 

 

Le silence des prairies est à peine fendu par le passage d'un corbeau

Le silence des prairies est à peine fendu par le passage d'un corbeau

 

 

Les cigognes blanches viennent ici par dizaines

Les cigognes blanches viennent ici par dizaines

 

 

Les terrains marécageux sont le paradis des grenouilles

Les terrains marécageux sont le paradis des grenouilles

 

 

Le Delta de la Sauer

 

 

Le Delta de la Sauer

 

 

Le Delta de la Sauer

 

 

Le Delta de la Sauer

 

 

De belles cachettes pour les renards et les blaireaux

De belles cachettes pour les renards et les blaireaux

 

 

Le Delta de la Sauer

 

 

Le Delta de la Sauer

 

 

Extraction et stockage de galets provenant des gravières

Extraction et stockage de galets provenant des gravières

 

 

Une péniche remonte le cours du Rhin

Une péniche remonte le cours du Rhin

 

 

Le bac de Seltz

Le bac de Seltz

 

 

Hérons, cormorans, mouettes, trouvent ici leur pitance

Hérons, cormorans, mouettes, trouvent ici leur pitance

 

 

Et voici la mienne ....

Et voici la mienne ....

 

 

Le Delta de la Sauer

 

 

Un pêcheur sur l'étang du Willersin. On y trouve une majorité de carnassiers sur les 13 espèces de poissons recensés

Un pêcheur sur l'étang du Willersin. On y trouve une majorité de carnassiers sur les 13 espèces de poissons recensés

Le soir tombe sur les gravières

Le soir tombe sur les gravières

 

 

Le Delta de la Sauer

 

 

Fin de journée sur le Delta de la Sauer

Fin de journée sur le Delta de la Sauer

 

 

Le Delta de la Sauer

 

   Je vous souhaite un bon passage vers la nouvelle année !

Partager cet article

Repost0
24 décembre 2019 2 24 /12 /décembre /2019 07:47

De l'orangée, les feuilles encore accrochées aux arbres virent maintenant à la teinte rouille. De toute la palette de couleurs automnales, c'est celle que je préfère. Par chance, un magnifique soleil venait embellir le tableau. Tout semble réuni pour une agréable journée de rando en forêt de Saint Quirin, mais c'était sans compter sur la présence de chasseurs qui tiraient sur tout ce qui bouge (c'est un chasseur qui me l'a précisé !) Dès la sortie du village, un de ces vilains panneau "Chasse en cours" barre mon sentier. C'est pas bien mais j'y vais quand même. 300 mètres plus haut, un homme armé en tenu camouflée et gilet fluo m'indique que tout le secteur du Lampertstein est concerné. Là où je veux aller ! Pourtant sur le site internet "Vigilance chasse", aucune battue n'était signalée à St Quirin pour ce jour. Je change quand même mon itinéraire pour l'après-midi. A cause des chasseurs, je n'ai pas pu visiter une bonne partie de la crête. Tant pis, ce sera pour une autre fois. Pour la pause de midi, je m'installe dans un abri sous-roche par mesure de précaution, même si les tirs se sont arrêtés pour 11 heures (apéro oblige ! ) Ils reprendront de plus belle pour 14 heures mais je serai déjà sur un autre versant. C'est pour la grotte des Bacelles que j'ai modifié mon circuit. Là au moins, je serai tranquille et pourrai enfin profiter de mon dimanche ...

Cartes IGN : 3715 OT + 3616 OT

 

L'église baroque de Saint Quirin

L'église baroque de Saint Quirin

 

 

Le Haut du Bouge

Le Haut du Bouge

 

 

Dans la forêt rousse de Saint Quirin

 

 

La forêt rousse de St Quirin

La forêt rousse de St Quirin

 

 

Dans la forêt rousse de Saint Quirin

 

 

Chanterelles d'automne

Chanterelles d'automne

 

 

Dans la forêt rousse de Saint Quirin

 

 

Dans la forêt rousse de Saint Quirin

 

 

Rocher en équilibre

Rocher en équilibre

 

 

Croisée des chemins

Croisée des chemins

 

 

Dans la forêt rousse de Saint Quirin

 

 

Le rocher du Lampertstein et ses vues sur le Grossmann, le Mutzig, Noll et Narion, etc ...

Le rocher du Lampertstein et ses vues sur le Grossmann, le Mutzig, Noll et Narion, etc ...

 

 

Dans la forêt rousse de Saint Quirin

 

 

Un abri sous-roche pour la pause déjeuner

Un abri sous-roche pour la pause déjeuner

 

 

Avec une bière de Noël parce que c'est Noël !

Avec une bière de Noël parce que c'est Noël !

 

 

Banane Jeanne d'Arc

Banane Jeanne d'Arc

 

 

La Haute chapelle et les deux clochers de l'église de St Quirin

La Haute chapelle et les deux clochers de l'église de St Quirin

 

 

Dans la forêt rousse de Saint Quirin

 

 

Dans la forêt rousse de Saint Quirin

 

 

Vers la grotte des Bacelles

Vers la grotte des Bacelles

 

 

La grotte des Bacelles

La grotte des Bacelles

 

 

Dans la forêt rousse de Saint Quirin

 

 

Dans la forêt rousse de Saint Quirin

 

 

Un rocher sans nom

Un rocher sans nom

 

 

Dans la forêt rousse de Saint Quirin

 

 

Dans la forêt rousse de Saint Quirin

 

                      Je souhaite à tous un très joyeux Noël !

Partager cet article

Repost0
16 décembre 2019 1 16 /12 /décembre /2019 08:54

Tout commence sous le vieux donjon du Waldeck. L'automne est déjà bien avancé. Du jaune d'or, les feuilles restantes virent à l'orangé. La lumière tombe lentement de côté en ce mois de novembre. Des ombres furtives dans les sombres forêts, on croit apercevoir une flammes dansante dans les rochers ... Rêves ou réalités ?

 

Carte IGN : 3713 ET

 

Une lumière de paille dans la première heure du jour

Une lumière de paille dans la première heure du jour

 

 

Sous le donjon du Waldeck

Sous le donjon du Waldeck

 

 

Reflets d'automne

Reflets d'automne

 

 

A la lueur d'une lampe

la légende du pont de pierre du Zinzelbach

 

Le couple idéal

On raconte que vivait jadis dans le pays de Bitche, un couple très aimant. Waltraud et Gottfried Nadler étaient très attentionnés l'un pour l'autre. Les époux vivaient dans une entente si parfaite, qu'en 35 ans de mariage, pas un mot déplaisant n'était venu troubler le beau tableau qu'il faisait. Leur maison était à l'image du couple, belle, entretenue, bordée de fleurs. De même, l'intérieur était le reflet de l'extérieur : propre, coquet et fleuri quotidiennement par la maîtresse des lieux. En s'approchant de leur logis, les badauds, envieux, se laissaient bercer par la voix mélodieuse de Waltraud, qui chantait à tue-tête.

Aussi attentifs qu'ils le furent pour leur maison, les époux faisaient preuve d'une hospitalité exemplaire. Waltraud et Gottfried venaient en aide à chaque miséreux qui se présentait sur le pas de leur porte. Par ailleurs, ils traitaient leurs employés avec le plus grand respect. Le dimanche venu, le couple ne manquait jamais de se rendre à la messe avec solennité, endimanchés comme il se devait : Waltraud portait toujours sa belle robe noire à fleurettes mauves et Gottfried revêtait sa redingote bleue et ses souliers à boucles. 

Une union stérile

La seule ombre qui pesait sur l'existence de Waltraud et Gottfried, c'était le fait que le destin ne leur avait pas accordé d'enfant. Le curé ne manquait pas de citer en exemple la déconvenue du couple, pour faire entendre à ses ouailles qu'un plein bonheur n'existait pas sur cette Terre. La grande charité du couple se vit un jour gratifiée. Alors qu'ils ne s'y attendaient pas, les époux Nadler apprirent que leur ami Fritz, décédé peu de temps auparavant, leur avait légué sa maison à Glasbronn, non-loin de Bitche.

Après avoir longuement pleuré leur défunt ami, ils se rendirent dans la vallée, pour visiter leur nouvelle propriété. C'était une jolie maison blanche, à flanc de colline, et entourée de prés verdoyants. Le terrain était traversé par les eaux chantantes du modeste cours d'eau, serpentant à Glasbronn. Pour l'enjamber, un petit pont de bois avait été construit. Il faisait tout l'ornement de la propriété, tant la végétation et notamment le lierre, l'avait gracieusement paré. Gottfried, admiratif, se retourna vers sa femme qui en conclut sèchement : "Il faut ici un pont de pierre ! "

 

A la lueur d'une lampe

Le pont de la discorde

A ces mots, Gottfried rétorqua que sa femme n'y comprenait rien, et que ce joli pont ne devait être supprimé. Le jardinier qui avait assisté à la scène, fut surpris de voir le couple Nadler ainsi en désaccord. Le soir venu, l'ambiance fut maussade, le repas mauvais et la bière imbuvable. La voix mélodieuse de Waltraud ne se fit pas entendre et le vieux Gottfried ne lut pas à sa femme les dernières nouvelles. Ils se couchèrent sans se saluer pour la première fois depuis 35 ans ...

Le lendemain, Gottfried fut surpris lorsqu'il entendit frapper vigoureusement à sa porte. A sa surprise, ce fût l'architecte Johannes qui se présenta sur le perron. Il était venu à la demande de Madame Waltraud, et avait déjà élaboré quelques esquisses sur le pont de pierre. Il n'en coûterait qu'une dizaine de milliers de francs, bâti en beau grès rose de Rothbach.

Gottfried tenta de s'opposer au projet. Mais la véhémence de sa femme finit par le faire céder et huit jours plus tard, les ouvriers commencèrent à démonter le vieux pont. Il fallu arracher les longues lianes de lierre, dont les feuilles tombaient comme des larmes dans la rivière. On se chargea ensuite d'arracher la structure de bois, dont les craquements semblaient être des cris de douleur. Puis on creusa de solides fondations sur lesquelles on bâtit une belle arche de pierres. En quelques jours, et sous le regard satisfait de Waltraud, le joli pont de bois avait laissé la place à un lourd et massif pont de pierres.

 

 

A la lueur d'une lampe

Un pont infranchissable

Une fois les travaux réalisés, le couple s'installa à Glasbronn. Un beau jour, Waltraud prit son époux par le bras. Pensant que leur bonne entente était de retour, elle lui demanda s'il le pont était assez solide . Gottfried répondit brutalement : "C'est horrible, affreux, idiot et je me suis fait un serment ! " Interloquée, Waltraud demanda de quelle nature était cette promesse. Eh bien, Gottfried avait décidé de ne jamais traverser ce pont. Folle de rage, Waltraud lui jura qu'il le franchirait, il rétorqua que non !

Dès lors, le couple n'échangea plus un signe de tendresse, et les deux vieillards vécurent côte à côte dans le silence. Parfois, il arriva qu'ils se promenaient ensemble sans dire mot. Et dès que le couple approchait le pont, Gottfried baissait la tête et s'en détournait tristement. Pendant cinq longues années, le vieil homme se refusait obstinément à poser pied sur les froides pierres de l'édicule. Ces longues années de silence semblaient affecter non-seulement le couple, mais aussi la maison qu'ils habitaient. Les passants songeaient à la coquette et riante demeure qu'ils occupaient autrefois ...

 

Une fin heureuse ...

Un matin, un cri déchirait le silence de la forêt. Un agneau s'était échappé de la bergerie du voisinage et se retrouvait en bien mauvaise posture. Deux chiens errants grognaient autour de lui en montrant leurs crocs ! Gottfried sorti rapidement de la maison en hurlant pour faire fuir les deux chiens. Il leur jetta tout ce qu'il trouvait sur son chemin, mais les chiens grognaient de plus belle ! Gottfried saisit un bâton et sans plus réfléchir, passa le pont en pierre qu'il jura pourtant ne jamais franchir. Cette fois, il hurla tellement fort que Sa femme en fut réveillée et que les chiens, aussi féroces soient-ils, prirent la fuite ! Le vieil homme prit l'agneau tremblant dans ses bras et pressa sa tête contre sa joue. Waltraud accouru elle aussi. En voyant la scène, elle ne put s'empêcher de fondre en larmes, Gottfried avait enfin franchit le pont ! "Tu vois" dit-elle, "ce n'était pourtant pas si difficile..." Et depuis ce jour-là, c'est ensemble qu'ils traversaient le pont de pierres.

 

A la lueur d'une lampe

 

 

Une petite chapelle en bois au milieu de la forêt !

Une petite chapelle en bois au milieu de la forêt !

 

 

A la lueur d'une lampe

 

 

A la lueur d'une lampe

 

 

A la lueur d'une lampe

 

 

A la lueur d'une lampe

 

 

Un rocher baigné de soleil

Un rocher baigné de soleil

 

 

A la lueur d'une lampe

 

 

Au menu : aiguillettes de canard !

Au menu : aiguillettes de canard !

 

 

A la lueur d'une lampe

 

 

La poêle en fonte sert aussi pour les bananes flambées ...

La poêle en fonte sert aussi pour les bananes flambées ...

 

 

A la lueur d'une lampe

 

 

A la lueur d'une lampe

 

 

A la lueur d'une lampe

 

 

Une belle forêt d'automne

Une belle forêt d'automne

 

 

A la lueur d'une lampe

 

 

A la lueur d'une lampe

 

 

Une lourde dalle inclinée

Une lourde dalle inclinée

 

 

A la lueur d'une lampe

 

 

A la lueur d'une lampe

 

 

Le rocher aux trois cavités

Le rocher aux trois cavités

 

 

A la lueur d'une lampe ...

A la lueur d'une lampe ...

 

 

Partager cet article

Repost0
12 décembre 2019 4 12 /12 /décembre /2019 14:55

Un sentier balisé par des elfes, gravées dans le grès rose, serpente entre des pierres levées et de larges cupules remplies d'eau, et dans lesquelles se reflètent les grands châtaigniers du Mollberg. Il s'appelle "Sentier des Demoiselles de Pierre". On se laisse vite emporter dans des rêveries, notre imagination attisée par des nymphes légèrement vêtue, illustrant des panneaux pédagogiques. Cette boucle, je la ferai en seconde partie de rando, après avoir visité les ruines du Guirbaden.

Le sentier qui monte à la forteresse médiévale passe à côté de deux vieux châtaigniers. Ce n'est pas la hauteur de ces arbres qui fait qu'ils soient classés "remarquables", mais leur âge vénérable. En regardant ces châtaigniers, on dirait qu'ils ont souffert de tous les maux tant ils sont difformes. Les troncs sont creux mais la sève, ce fluide vital, coule encore dans leurs artères pour leur donner le souffle de la vie. Ils auraient même servi de cachette aux garçons de Mollkirch qui refusaient de d'endosser l'uniforme nazi durant la dernière guerre ... 

Carte IGN  : 3716 ET

 

Le départ du sentier des Demoiselles de pierre est à Laubenheim, près de Mollkirch

Le départ du sentier des Demoiselles de pierre est à Laubenheim, près de Mollkirch

 

 

Vous ne pouvez pas vous perdre tant que les bonnes fées veillent sur vous !

Vous ne pouvez pas vous perdre tant que les bonnes fées veillent sur vous !

 

 

Les châtaigniers de Mollkirch sont mentionnés dans un état des lieux datant de la fin du 17ème siècle !

Les châtaigniers de Mollkirch sont mentionnés dans un état des lieux datant de la fin du 17ème siècle !

 

 

Que raconteraient ces arbres, s'ils avaient la parole ?

Que raconteraient ces arbres, s'ils avaient la parole ?

 

 

Un crâne de dinosaure ?

Un crâne de dinosaure ?

 

 

On leur a cloué une pancarte sur laquelle est écrit la circonférence de 5,40 mètres

On leur a cloué une pancarte sur laquelle est écrit la circonférence de 5,40 mètres

 

 

Les troncs sont creux et on peut facilement s'y tenir debout

Les troncs sont creux et on peut facilement s'y tenir debout

 

 

La forteresse du Girbaden repose sur un éperon rocheux et sur d'énormes arcs de décharges maçonnés au dessus du vide

La forteresse du Girbaden repose sur un éperon rocheux et sur d'énormes arcs de décharges maçonnés au dessus du vide

 

 

Les châtaigniers de Mollkirch

Venons maintenant au coeur du Girbaden. Tous les livres traitant du sujet s'accordent à dire que c'est la plus vaste forteresse d'Alsace. Tout le gratin de la noblesse alsacienne, ou presque, est passé par là. Les puissants comtes d'Eguisheim-Dabo sont cités comme étant les constructeurs du château. Puis vint l'empereur Frédéric de Hohenstaufen qui le céda à l'évêque de Strasbourg. S'en suivirent des attaques des Lorrains qui veulent aussi une part du magot. Il faut dire que les comtes d'Eguisheim-Dabo ont également fondé l'abbaye d'Altorf pour avoir un lieu de sépulture digne de leur rang. Les Armagnacs aussi sont "montés" en Alsace pour piller les biens de l'abbaye (les trésors sont gardés au Girbaden). Puis débarquèrent les Suédois commandés par le colonel Harpf. Après un siège, ils ont pu s'installer dans la place forte obtenant même par la force, du vin et des vivres de la ville d'Obernai. L'année d'après, ce sont les troupes Françaises de Louvois qui prennent le château, et qui le passent définitivement à la poudre noire ...

 

 

 

Le palas était non seulement très joli mais bénéficiait de tout le confort de l'époque : des latrines !

Le palas était non seulement très joli mais bénéficiait de tout le confort de l'époque : des latrines !

 

 

La plus belle pièce du Girbaden est sans doute cette belle fenêtre rescapée de siècles de pillage et de destructions

La plus belle pièce du Girbaden est sans doute cette belle fenêtre rescapée de siècles de pillage et de destructions

 

 

Une tour faite de belles pierres à bossages pour défendre cette porte

Une tour faite de belles pierres à bossages pour défendre cette porte

 

 

La chapelle St Valentin et la tour de la faim se trouvent protégés derrière une enceinte crénelée

La chapelle St Valentin et la tour de la faim se trouvent protégés derrière une enceinte crénelée

 

 

Le Girbaden domine l'entrée de la vallée de la Magel

Le Girbaden domine l'entrée de la vallée de la Magel

 

 

Les châtaigniers de Mollkirch

 

 

Les châtaigniers de Mollkirch

 

 

Un large bassin sur le sentier des Demoiselles de pierre

Un large bassin sur le sentier des Demoiselles de pierre

 

 

Les châtaigniers de Mollkirch

 

 

Les châtaigniers de Mollkirch

 

 

Les châtaigniers de Mollkirch

 

 

C'est ici que je vais m'installer pour le déjeuner

C'est ici que je vais m'installer pour le déjeuner

 

 

Les châtaigniers de Mollkirch

 

 

Par endroit, les rochers forment un labyrinthe où il faut chercher son chemin

Par endroit, les rochers forment un labyrinthe où il faut chercher son chemin

 

 

Brume au Mollberg

Brume au Mollberg

 

 

Les châtaigniers de Mollkirch

 

 

Les châtaigniers de Mollkirch

 

 

                                    Au revoir et à bientôt !

Partager cet article

Repost0
5 décembre 2019 4 05 /12 /décembre /2019 09:04

C'est dans le courant d'une matinée automnale et venteuse que débute cette randonnée dans la forêt de Weiterswiller. La crête de l'Altenberg est vite atteinte en empruntant le sentier balisé d'un triangle jaune. Un rocher-borne portant un magnifique blason me rappelle que je me trouve à la limite du Pays de Hanau. L'origine du nom de Pfannenfelsen provient sans doute de cette profonde cupule creusée au bout de la dalle sommitale. Une rigole évacue le trop plein de la cuvette. A 2 mètres de là se trouve un curieux masque grimaçant taillé dans le roc. A t-il réellement une signification ? Le nom de l'auteur "Mayerhoffer" est gravé juste à côté, mais les années et l'érosion l'ont rendu illisible. 

En descendant le Katzenberg, on ne peut pas manquer le superbe chêne pédonculé. C'est un arbre remarquable par son âge et sa taille. Sa cime dépasse de loin celle de ses congénères et le diamètre de son tronc fait comprendre que c'est bien lui le roi de la forêt ! Mon itinéraire passe également devant la source du Hoelzernerbrunnen, devant laquelle trône une table de belle facture en grès des Vosges, ainsi que ses 4 bancs. Des rigoles, tout aussi soignées, canalisent l'eau de part et d'autre de la table vers les terres sablonneuses de la forêt. Il semblerait que tout ce mobilier forestier ait été érigé par un richissime propriétaire de chasse au début du XXème siècle.

Pour ma part, je préfère déjeuner dans un endroit un peu plus ensoleillé et c'est au carrefour des Trois chênes que je déballe enfin mon sac à dos. La commune de Neuwiller-lès-Saverne sera ma prochaine étape. C'est un charmant village dont les soubassements des maisons sont presque tous construits en grès des Vosges. Au moyen-âge, Neuwiller-lès-Saverne possédait son château-fort et était élevé au rang de ville. Privilège qui lui permettait de se protéger derrière des remparts et de battre monnaie ...

Carte IGN : 3714 ET 

 

L'église St Michel de Weiterswiller date du XIIème siècle. Elle est connue pour ses peintures murales du XVème siècle

L'église St Michel de Weiterswiller date du XIIème siècle. Elle est connue pour ses peintures murales du XVème siècle

 

 

Une virée dans la forêt de Weiterswiller

 

 

Ce rocher borne porte les armoiries des Hanau-Lichtenberg. L'utilisation de rochers existants permettait d'économiser la fabrication et le transport d'une borne taillée en atelier

Ce rocher borne porte les armoiries des Hanau-Lichtenberg. L'utilisation de rochers existants permettait d'économiser la fabrication et le transport d'une borne taillée en atelier

 

 

La crête des Pfannenfelsen

La crête des Pfannenfelsen

 

 

Une virée dans la forêt de Weiterswiller

 

 

Une virée dans la forêt de Weiterswiller

 

 

Le visage des Pfannenfelsen

Le visage des Pfannenfelsen

 

 

Une virée dans la forêt de Weiterswiller

 

 

La dalle du sommet est creusée d'un profond bassin doté d'un bec d'évacuation

La dalle du sommet est creusée d'un profond bassin doté d'un bec d'évacuation

 

 

Ce rocher au Brudersberg porte les traces d'aménagement d'un logis. Il parait qu'un frère-ermite  a vécu ici

Ce rocher au Brudersberg porte les traces d'aménagement d'un logis. Il parait qu'un frère-ermite a vécu ici

 

 

Une virée dans la forêt de Weiterswiller

 

 

Le visage du Christ couronné d'épine est lui aussi l'oeuvre de Mayerhoffer

Le visage du Christ couronné d'épine est lui aussi l'oeuvre de Mayerhoffer

 

 

Une virée dans la forêt de Weiterswiller

"Il trône comme un roi au coeur de la forêt communale depuis 415 ans. Lorsqu'il était jeune, il voit ses amis arbres disparaître, et comprend que l'homme peut devenir son ennemi, mais celui-ci décide de le laisser grandir."

"Il affronte Dame Nature quand elle se montre capricieuse en 1897 car une tornade décima ses voisins les arbres. Certains furent projetés à plus de 15 mètres ! En 1999, il voit arriver le passage de la tempête où il crut sa dernière heure arrivée."

"Mais aujourd'hui il est fier d'être toujours là, imposant avec son tour de taille ! On espère encore le voir longtemps vivant pour que petits et grands puissent continuer à venir l'admirer" 

(Les arbres remarquables du Bas-Rhin, Valérie Meyer)

 

 

Le gros chêne de Neuwiller-lès-Saverne

Le gros chêne de Neuwiller-lès-Saverne

 

 

Le site du Hoelzernerbrunnen, au coeur de la forêt

Le site du Hoelzernerbrunnen, au coeur de la forêt

 

 

La source du Hoelzernerbrunnen

La source du Hoelzernerbrunnen

 

 

Carrefour des Trois chênes

Carrefour des Trois chênes

 

 

Une virée dans la forêt de Weiterswiller

 

 

Une virée dans la forêt de Weiterswiller

 

 

L'église romane St Adelphe de Neuwiller-lès-Saverne (XIIème siècle)

L'église romane St Adelphe de Neuwiller-lès-Saverne (XIIème siècle)

 

 

Derniers vestiges des fortifications médiévales de Neuwiller. Le système défensif comportait dix tours et trois grandes portes

Derniers vestiges des fortifications médiévales de Neuwiller. Le système défensif comportait dix tours et trois grandes portes

 

 

Une virée dans la forêt de Weiterswiller

 

 

Une virée dans la forêt de Weiterswiller

 

 

La pluie arrive !

La pluie arrive !

 

 

Dernier rayon de soleil

Dernier rayon de soleil

 

 

Partager cet article

Repost0
30 novembre 2019 6 30 /11 /novembre /2019 16:50

Le bulletin météo pour cette journée de rando n'est pas très encourageant. La pluie est annoncée pour la fin de matinée. Il a donc fallu opté pour un circuit comprenant un abri où l'on peut déjeuner au sec vers la mi-journée. Mais avant de penser à manger, nous avons quelques rochers à explorer !

Le Rocher du Diable d'Abreschviller est une roche sédimentaire incrustée de galets, appelée grès à poudingue. Sur la plateforme sommitale trône une gloriette. De là, on a une belle vue sur le village et la vallée de la Sarre Rouge. Mais ce qui nous intéresse, ce sont les grottes et tunnels formés par l'érosion, ainsi que les grandes failles que l'on peut escalader. On y passera une bonne partie de la matinée avant de poursuivre vers le rocher de la Salière. Comme prévu, les premières gouttes tombent vers 14 heures, alors que nous nous trouvons à quelques mètres de l'abri du Parc aux Boeufs.

Toute la cabane embaume le canard poêlé ! (Une idée de menu pour notre prochaine sortie). Un couple de randonneurs était déjà attablé et attaquait le dessert. Pour nous ce sera une belle pièce de viande du boucher, pommes de terre et haricots et ... bananes flambées au Cognac pour le dessert. Sur le chemin du retour, d'autres rochers emblématiques du secteur se prêteront au jeu de la photo (sans qu'on leur demande leur avis d'ailleurs ! ) comme l'imposant Rommelstein ou encore le très curieux rocher du Calice ...

Carte IGN : 3715 OT

 

Dans la gueule du géant !

Dans la gueule du géant !

 

 

Couloirs étroits, canyons minéral définissent la roche du diable d'Abreschviller

Couloirs étroits, canyons minéral définissent la roche du diable d'Abreschviller

 

 

Un(e) diable(sse) dans les rochers

 

 

Un(e) diable(sse) dans les rochers

 

 

Un(e) diable(sse) dans les rochers

 

 

Toutes les failles doivent être explorées et grimpées !

Toutes les failles doivent être explorées et grimpées !

 

 

Le scarabée du rocher

Le scarabée du rocher

 

 

Un(e) diable(sse) dans les rochers

 

 

Un(e) diable(sse) dans les rochers

 

 

La forêt domaniale de St Quirin

La forêt domaniale de St Quirin

 

 

Ah le voilà !

Ah le voilà !

 

 

La roche de la Salière

La roche de la Salière

 

 

Un(e) diable(sse) dans les rochers

 

 

Un(e) diable(sse) dans les rochers

 

 

Un(e) diable(sse) dans les rochers

 

 

Dans les éboulis

Dans les éboulis

 

 

L'abri triangulaire de l'Eichelkopf

L'abri triangulaire de l'Eichelkopf

 

 

C'est gargantuesque mais ...

C'est gargantuesque mais ...

 

 

Un(e) diable(sse) dans les rochers

 

 

Mais il restera TOUJOURS de la place pour les bananes au chocolat !

Mais il restera TOUJOURS de la place pour les bananes au chocolat !

 

 

Un(e) diable(sse) dans les rochers

 

 

Un(e) diable(sse) dans les rochers

 

 

La plateforme du grand Rommelstein

La plateforme du grand Rommelstein

 

 

Un(e) diable(sse) dans les rochers

 

 

Le calice sort tout droit d'un livre de légendes !

Le calice sort tout droit d'un livre de légendes !

 

 

Hey ! on ne s'amuse pas avec l'aiguillage !

Hey ! on ne s'amuse pas avec l'aiguillage !

 

 

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • Guy
  • j'aime les randos-découvertes,les Vosges et ses fermes-auberges,l'Alsace et son patrimoine,les chateaux-forts et leurs légendes et plein d'autres choses encore..
  • j'aime les randos-découvertes,les Vosges et ses fermes-auberges,l'Alsace et son patrimoine,les chateaux-forts et leurs légendes et plein d'autres choses encore..

Rechercher