Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 mai 2012 3 16 /05 /mai /2012 16:19

Encore un "classique" des Vosges que nous allons parcourir aujourd'hui dans une boucle d'environ 6 heures 30, pauses comprises et en prenant le temps de se coucher parfois dans l'herbe.. Le soleil est au rendez-vous et chauffe déjà bien, même en hauteur.

Nous débutons notre rando au Lac Blanc puis montons au château Hans, qui est un rocher d'école d'escalade, ensuite nous descendons au Lac Noir qui se situe en contre-bas de l'observatoire Belmont. On remonte vers le Lac Forlet (qui veut dire "truite") en faisant un arrêt à la ferme-auberge avant d'entamer l'ascension vers l'Altenkraehkopf. Retour au Lac Blanc en passant par le Gazon du Faing.

 

 

Carte IGN : 3718 OT 

 

 

     

Lac-Blanc 0009

Le Lac Blanc (alt 1058m).   

 

 

 

 

Lac-Blanc 0037

                                Hugo dans la montée du rocher Hans.   

 

 

 

 

Lac-Blanc 0051

Le rocher Hans surmonté d'une vierge, surplombant le Lac Blanc.   

 

 

 

  Lac-Blanc 0085

   Hugo et moi à l'observatoire Belmont.   

 

 

 

 

Lac-Blanc 0097

Le Lac Noir et sa station de pompage (alt 937m).   

 

 

 

 

Lac-Blanc 0109

Lieu dit "Kraywasen" (alt 1122 m).   

 

 

 

 

Lac-Blanc 0126 

Au loin, le Hohneck.   

 

 

 

 

           

Lac-Blanc 0132 

Pensées sauvages. 

     

 

Lac-Blanc 0133

 

 

 

 

Lac-Blanc 0136

Lac du Forlet (alt 1065 m)...   

 

 

   

Lac-Blanc 0140

                       ... avec ses truites.   

 

     

 

Lac-Blanc 0150

Auberge du Forlet.   

 

 

     

Lac-Blanc 0185

 

     

 

 

Lac-Blanc 0191

Montée vers Altenkraehkopf (alt 1270 m).   

 

 

     

Lac-Blanc 0193

Les Hautes Chaumes.   

 

     

 

Lac-Blanc 0195

 

 

     

 

Lac-Blanc 0224

Lac du Forlet vu des Taubenklangfelsen (alt 1299 m).   

 

       

Lac-Blanc 0237

                    Table d'orientation.   

 

       

Lac-Blanc 0243

Gazon du Faing (alt 1302 m).   

 

     

Lac-Blanc 0276 

Retour au Lac Blanc, à droite le rocher Hans.   

 

     

Lac-Blanc 0319

Reflets d'argent au Lac Blanc.  

 

Partager cet article

Repost0
10 mai 2012 4 10 /05 /mai /2012 17:48

Nous voici à la mi-journée de notre sortie-vélo depuis le village de Walscheid. Après avoir passé près d'une heure au rocher du Canceley, à terminer notre repas et à nous prélasser au soleil, nous redescendons en direction d'Abreschwiller en empruntant le Chemin des Bornes mais non sans un petit crochet à l'Abri Fourmann.

Une belle tête de diable nous attend au rocher du même nom, mais également d'autres belles gravures. Le retour sur Walscheid se fera en passant par Eigenthal puis, toujours en coupant par la forêt, St Léon et enfin Walscheid.

    

Cartes IGN : 3715 OT et 3616 OT

 

Itinéraire : Walscheid - Col du Bloecherplatz (alt 510m) - Col du Brechpunckt (alt 545m) - Abri du Parc aux Boeufs (alt 592m) - Ancienne MF du Canceley - Abri Roger Fourmann - Chemin des Bornes - Kysithal - Rocher du Diable - Eigenthal - St Léon - Walscheid.

 

 

  

 

Canceley 0108 (FILEminimizer)

Vestiges de murs au Canceley. La forme et la taille des blocs de pierres ne laissent aucun doute, ils sont d'origine médiévale. Il paraitrait qu'un château fort du XIème siècle a existé à cet endroit, les comtes de Dabo en seraient les constructeurs.

 

  

 

Canceley 0110 (FILEminimizer)

Le passage au Canceley. 

 

  

 

Canceley 0119 (FILEminimizer) 

Rassurez vous Hugo n'ira pas beaucoup plus loin sur cette corniche... 

 

  

 

                               Canceley 0124 (FILEminimizer)

 

 

  

 

                           Canceley 0125 (FILEminimizer) 

                           Jolie borne. D'autres sont en moins bon état que celle-ci.

 

 

  

Canceley 0127 (FILEminimizer)

 Derrière nous la Tête de la Gorge aux Sangliers (alt 663m).

  

   

 

Canceley 0129 (FILEminimizer)

On approche de l'abri Roger Fourmann. 

 

   

Canceley 0138 (FILEminimizer)

Sûrement un des premiers Noël pour le sapin juste à côté de l'abri. Il a bien grandi depuis !  

 

  

 

                  Canceley 0142 (FILEminimizer)

Le 1er février 2009, il devait faire vraiment très froid ! même l'encre du stylo de Claude est figée.  

 

 

  

Canceley 0151 (FILEminimizer)

Et c'est reparti... 

 

 

  

Canceley 0159 (FILEminimizer) 

J'ai l'impression d'être dans Star Wars, Hugo donne la cadence dans les sapinières.

 

   

 

Canceley 0164 (FILEminimizer)

Quelques fois ça descend raide... 

 

 

  

Canceley 0168 (FILEminimizer)

Des fois trop raide ...

 

   

 

Canceley 0175 (FILEminimizer)

Beaucoup plus loin, on reprend la poussette dans la montée du Rocher du Diable.

 

  

  

              Canceley 0177 (FILEminimizer)

 

 

  

 

                   Canceley 0178 (FILEminimizer)

                   Le fameux diable... 

 

   

Canceley 0186 (FILEminimizer)

Un peu plus haut, ce scarabée.

 

 

   

Canceley 0194 (FILEminimizer)

On laisse le maccadam de côté et on coupe par la forêt, par Eigenthal, St Léon et enfin Walscheid.

 

 

Partager cet article

Repost0
9 mai 2012 3 09 /05 /mai /2012 15:52

Une fois de plus, nous partons, Hugo et moi au départ de Walscheid pour un joli parcours à vélo à travers forêts. Pas mal de dénivelé nous attend sur ce tracé et souvent, nous serons obligés de mettre pied à terre pour passer au-dessus ou en-dessous de troncs d'arbres qui barrent la route. Comme toujours dans ce secteur, nous ne croisons personne, ce qui est étonnant pour un coin aussi beau et sauvage.

 

Cartes IGN : 3715 OT et 3616 OT

 

Itinéraire : Walscheid - Col du Bloecherplatz (alt 510m) - Col du Brechpunckt (alt 545m) - Abri du Parc aux Boeufs (alt 592m) - Ancienne MF du Canceley - Abri Roger Fourmann - Chemin des Bornes - Kysithal - Rocher du Diable - Eigenthal - St Léon - Walscheid.

 

 

  

 

Canceley 0001 (FILEminimizer)

C'est parti pour un périple de plusieurs kilomètres qui nous prendra une bonne partie de la journée. 

 

 

   

                 Canceley 0004 (FILEminimizer) 

 

  

 

Canceley 0007 (FILEminimizer)

Les premières montées n'ont pas encore raison de son sourire. 

 

 

  

Canceley 0009 (FILEminimizer)

Là, ça se complique, les bûcherons ont décidé d'abattre des conifères éparpillés sur plusieurs dizaines de mètres. 

 

  

 

Canceley 0013 (FILEminimizer)

Quand "les amis de la nature armés" rentrent bredouille, ils se vengent sur ce qu'ils peuvent. 

 

 

  

Canceley 0015 (FILEminimizer)

   Ils n'ont pas fait semblant. 

 

 

   

          Canceley 0019 (FILEminimizer) 

 

   

 

Canceley 0020 (FILEminimizer)

Un abri original : l'abri du Parc aux Boeufs. 

 

  

 

Canceley 0024 (FILEminimizer) 

On rentre par derrière...

 

  

 

Canceley 0027 (FILEminimizer)

L'intérieur est très confortable.

 

  

 

Canceley 0035 (FILEminimizer)

Un totem près de l'ancienne maison forestière du Canceley.

 

 

   

Canceley 0039 (FILEminimizer)

Non loin de là, un chalet.

 

 

  

Canceley 0044 (FILEminimizer)

On prend le chevalet bleu, où nous attendent plus de 200 mètres de dénivelé positif. 

 

   

 

                      Canceley 0050 (FILEminimizer)

 

 

 

             

Canceley 0067 (FILEminimizer)

Maintenant plus qu'une chose le motive, l'arrivée au sommet du rocher du Canceley pour pouvoir enfin déguster les sandwichs. 

 

   

Canceley 0070 (FILEminimizer)

Une vue juste avant le sommet. 

 

   

Canceley 0075 (FILEminimizer)

Un puit en contre-bas du rocher.

Cet endroit devait être habité pendant une longue période pour que des hommes se donnent la peine d'y creuser un puit. 

 

   

Canceley 0080 (FILEminimizer)

D'antiques marches nous séparent du sommet. 

 

 

  

Canceley 0083 (FILEminimizer)

Le sommet est creusé de quelques cupules, peut être datant d'une occupation encore plus ancienne. 

 

  

 

Canceley 0099 (FILEminimizer)

Notre amie partage notre repas. 

 

Partager cet article

Repost0
21 avril 2012 6 21 /04 /avril /2012 13:19

Après avoir passé la nuit à l'hôtel "Verte Vallée" de Munster et surtout bien profité de sa table et de son espace détente, nous nous remettons en route en direction du Hohneck où nous passerons une belle après-midi au milieu des jonquilles et des chamoix du Wormspel.

 

 

Carte IGN : 3618 OT

 

       

Hohnack 0489

Le parc de la Fecht vu de la chambre d'hôtel.   

 

 

     

Hohnack 0496 

Direction : le Hohneck (alt 1363 m).  

     

 

Hohnack 0503

 

 

 

 

 

Hohnack 0514     

  

 

     

 

Hohnack 0521

 Le Wormspel et le Kastelberg.

 

         

 

Hohnack 0534 

Au fond du vallon, le lac de Schiessrothried.   

 

 

     

Hohnack 0537

Vers le col de Schaeferthal (alt 1228 m).   

 

 

     

Hohnack 0553   

Randonneurs...   

 

     

Hohnack 0559

Jonquilles dans la rocaille.   

 

 

     

Hohnack 0577

 Le lac de Schiessrothried.   

 

   

 

 Hohnack 0591

En montant vers le Wormspel. 

 

 

   

Hohnack 0618

Quelques chamoix gambadent...   

 

 

   

 

 Hohnack 0634

... et toujours un pour monter la garde. 

 

 

 

 

Hohnack 0656

Dans l'auge du Wormspel.   

 

 

     

Hohnack 0658

... repéré...   

 

 

 

Hohnack 0711 

 

 

 

 Hohnack 0719  

 

 

 

 

   

Hohnack 0722

 

 

 

 

 

 

Hohnack 0736     Névés.   

 

     

 

Hohnack 0742

 Droit devant : le Petit Hohneck.

 

     

 

Hohnack 0749

Le restaurant du Hohneck n'est plus qu'un triangle.   

 

 

 

 

Hohnack 0757   

 

 

 

 

 

Hohnack 0772

Champs de jonquilles.   

     

 

 

Hohnack 0768

 

 

 

 

Hohnack 0805 

Le goûter à la ferme auberge du Breitzhousen. 

 

Partager cet article

Repost0
8 avril 2012 7 08 /04 /avril /2012 16:07

Nous réenfourchons nos vélos, Hugo et moi, pour aller faire un tour du côté des hauteurs de Walscheid. C'est un coin que nous aimons bien, on y rencontre peu de promeneurs et il y a pas mal de choses à voir, ce qui plaît beaucoup à Hugo. Seul point négatif pour lui : le dénivelé important qui le fait souvent pester mais heureusement les descentes à tombeau ouvert font vite oublier les longs moments de montées et parfois de "poussette".

Ce ne sont pas les quelques gamelles qui auront eu raison de cette belle journée mais plus le manque d'eau qui s'est fait cruellement ressentir en fin de parcours, car Hugo a perdu une bouteille que j'avais mal fixé dans son porte-bidon. Méa culpa !

 

  Itinéraire : Walscheid - cimetière de Beimbach (losange rouge) - rocher du Hohwalsch (Hohwalschplatz) - chapelle et grotte St Léon (rectangle rge/blc/rge)  - col du Bloecherplatz (triangle rouge)   - rocher de la salière  (rond jaune) - grand soldat - grd Rommelstein (rond rouge)  - rocher du Calice - Kysithal (rond rouge)  - D96 - Eigenthal - St Léon - Walscheid.

 

 

  Carte IGN : 3715 OT

 

 

 

 

 Autour-de-Walscheid 0484 

Au départ de Walscheid, quelque part sur le losange rouge, en direction du cimetière des 3 Saints (près de Beimbach). 

 

 

 

                            Autour-de-Walscheid 0486-copie-1 

 

 

 

 

 

 

Autour-de-Walscheid 0487 

Nous voilà arrivés au cimetière gallo-romain, seul vestige d'un village d'altitude disparu comme il en existait beaucoup dans les Vosges mais dont l'extinction reste mystérieuse. 

 

 

 

 

  Autour-de-Walscheid 0488 

  Sépultures sous formes de stèles-maisons. 

 

 

 

 

 

 Autour-de-Walscheid 0490 

Un orifice au bas de la stèle permettait à l'âme du défunt d'entrer et de sortir à sa guise, mais aussi pour les vivants d'apporter de la nourriture ou une quelconque offrande. 

 

 

              Autour-de-Walscheid 0493

 

 

Autour-de-Walscheid 0496                         Gravures au bas de certaines stèles. 

 

 

 

 

 

 

                   Autour-de-Walscheid 0497

                          Ce banc au soleil permet de me réchauffer un peu... 

 

 

 

 

 

 Autour-de-Walscheid 0501 

  Abri et bancs au Hohwalschplatz. 

 

 

 

 

 

 Autour-de-Walscheid 0504 

ça doit être quelque part dans la descente du "sparadrap rouge" que Hugo a perdu la bouteille d'eau... Nous sommes en direction de St Léon. 

 

 

 

 

                 Autour-de-Walscheid 0507                 Nous observons cette petite souris pas farouche pendant un long moment. 

 

 

 

   

Autour-de-Walscheid 0517 

Ce ne sont pas les moments que préfère Hugo... mais comme je dis toujours, <<tout ce qu'on descend, faut le remonter>>.

 

 

 

Autour-de-Walscheid 0525 

  La chapelle St Léon construite en 1953. 

 

 

 

   

Autour-de-Walscheid 0529 

  Intérieur de la chapelle aux vitraux très contemporains. 

 

 

 

 

 

Autour-de-Walscheid 0548 

 Du banc où nous avons fait notre pause déjeuner, il y a une vue sur le promontoire de Durrenberg où ne subsiste que la façade d'une chapelle reconstruite en 1842 en remplacement de la précédente détruite dans un incendie, en 1852 celle-ci est également victime d'un incendie. Il parait que cet endroit à vu naitre le pape Léon IX.  

 

 

 

 

 

Autour-de-Walscheid 0540

L'immense grotte St Léon profonde de 35 mètres, large de 24 mètres et haute de 8 mètres. 

     

 

Autour-de-Walscheid 0547

 

 

 

 

 

    Autour-de-Walscheid 0550          De retour dans les ornières dessèchées dans lesquelles on avance à grand peine. 

 

 

 

 

 

Autour-de-Walscheid 0563 

   Le rocher de la Salière. 

 

 

 

 

 Autour-de-Walscheid 0568 

  Je ne la sens pas cette descente... 

 

 

 

   

Autour-de-Walscheid 0578 

  ... lui non plus. Mais il ne lâche rien ! 

 

 

 

 

 

Autour-de-Walscheid 0585

  Le terminus du petit train touristique d'Abreschwiller.  

 

 

 

 

 

Autour-de-Walscheid 0588 

  Croix érigée près de la place du Bon Dieu. 

 

 

 

 

 

Autour-de-Walscheid 0589 

  Le rocher du Calice. 

 

 

 

 

 

Autour-de-Walscheid 0591 

    Nos vélos servent d'échelle pour montrer les dimensions de ce monolithe. 

 

 

 

 

 

Autour-de-Walscheid 0597 

Du rocher du Calice, nous nous élançons vers la MF de l'Ermitage (Kysithal près d'Abreschwiller). 

 

 

 

 

 

Autour-de-Walscheid 0604 

  Enième chute... 

 

 

     

Partager cet article

Repost0
2 avril 2012 1 02 /04 /avril /2012 18:15

Le Grand Rougimont est un de ces rochers où je me sens bien, j'aime m'y allonger pour recharger mes batteries d'énergie positive. Ce rocher dégage quelque chose d'inexplicable mais d'après les radiesthésistes, il ne faudrait pas en abuser sinon, au bout d'un moment, les polarités s'inversent et l'énergie devient négative...

A une extrémité du rocher, il y a d'ailleurs un bassin rempli d'eau qui serait d'origine très ancienne, avant notre ère, vestige d'une occupation de ces lieux à des fins de fêtes et d'offrandes.

Nous quittons cet endroit pour rejoindre un autre lieu de culte très ancien : la Roche des Druides, située dans le bois des Moises. Nous ne l'atteindrons pas aujourd'hui car un grillage nous empêche d'y accéder. Le rocher en lui-même n'est pas très impressionnant, il ressemble à une sorte de double champignon.

Pour la petite histoire, il parait que Voltaire, qui, à partir de 1734, a séjourné pendant quelques années au château de Châtillon, aimait y grimper et qu'il y trouvait l'inspiration nécessaire pour rédiger ses oeuvres...

 

     

Carte IGN : 3616 OT

 

 

     

Grd-Rougimont 0237

Voici ce qu'il y a au sommet du Grand Rougimont : une magnifique vue bien dégagée sur la forêt et les montagnes alentours.     

 

 

         

Grd-Rougimont 0246 

De quoi reprendre quelques forces...   

 

     

Grd-Rougimont 0252 

Après ça, une petite sieste s'impose.   

 

 

 

Grd-Rougimont 0243 

Je suis venu ici à mainte reprise, été comme hiver, il y avait toujours de l'eau dans ce trou. Cette cuvette est appelée "Chaudron des Fées", c'est un haut lieu d'énergie et un ancien lieu de culte druidique d'après le livre d'Adolphe Landspurg "Hauts-Lieux d'Energie".  

 

 

     

    Grd-Rougimont 0270                                                 Passage naturel au Grand Rougimont.   

 

 

     

Grd-Rougimont 0275 

Le Grand Rougimont.   

 

 

 

Grd-Rougimont 0278   

En descendant vers les Grandes Moises.   

 

 

     

Grd-Rougimont 0282 

Maison Forestière de la Grande Moise (alt 362 m).    

 

 

     

Grd-Rougimont 0285 

Passage dans le grillage pour les sangliers.   

 

     

 Grd-Rougimont 0286

Ce sentier est balisé chevalet jaune à son départ puis, au fur et à mesure le sentier disparait complètement et quelques dizaines de mètres plus haut, nous nous retrouvons face à un grillage, nous empêchant d'atteindre la Roche des Druides.    

De toute façon, c'est un rocher assez quelconque, n'offrant aucun point de vue car entouré d'arbre mais le fait qu'il soit isolé et son très faible taux de fréquentation, permettrait à ce rocher d'être également un haut lieu d'énergie positive. 

 

 

 

 

Grd-Rougimont 0290 

En redescendant sur une route forestière du Bois du Grand Retour, 2 cervidés traversent le chemin. Malheureusement, je n'ai pas eu le temps de visser l'objectif, mais on aperçoit quand même l'arrière train blanc d'une biche au centre de la photo (juste à côté de la route....).   

 

 

 

 

Grd-Rougimont 0292                           Progénitures de grenouilles.                                 

 

 

 

 

Grd-Rougimont 0293                     Le printemps est là !

 

 

     

 

Grd-Rougimont 0297

Gîte de France... !   

 

 

     

 

Grd-Rougimont 0300 

 

 

 

     

 

Grd-Rougimont 0302 

Nous avons un peu tourné en rond, en cherchant la Chapelle Ste Catherine et nous n'avons trouvé que ça !   et un peu plus loin un grand mur...   

 

 

     

Grd-Rougimont 0304 

De retour sur le GR534.   

 

 

     

 

Grd-Rougimont 0306 

 Petit étang marquant la bifurcation vers le Haut des Cailloux.   

 

 

 

   

Grd-Rougimont 0309 

Le chemin de retour vers la Frimbolle en fin d'après-midi.  

 

 

 

 

 

Grd-Rougimont 0310        Grd-Rougimont 0311

Renard laissé ici, au bord du chemin, par les chasseurs ne jugant peut être pas utile de l'emporter avec eux ou au moins de le cacher derrière la végétation...  

 

     

 

Grd-Rougimont 0314 

Tique se promenant sur le Grand Chemin d'Allemagne, immobilisée par un ruban adhésif. Ma vieille carte un peu usée du Donon est re-scotchée de partout !   

 

 

   

Partager cet article

Repost0
30 mars 2012 5 30 /03 /mars /2012 15:23

Seconde partie de cette randonnée qui me conduira du rocher de Mutzig jusqu'à la maison forestière du Grossmann, où je croiserai encore 4 randonneuses faisant de la marche nordique. Pour le retour, je repasse au col du Narion avant de redescendre vers mon point de départ : la place des Musiciens. A l'abri du Schliffstein, je ferai une dernière halte pour le "goûter".

Les paysages traversés sont assez variés et sauvages où les stigmates de la tempête de 99 peinent à cicatriser.

En raison de la longueur de la boucle et du dénivelé important, cette rando est à déconseiller aux néophytes et aux enfants mais rien n'empêche de fractionner le parcours. Il suffit de regarder la carte pour voir les nombreuses possibilités de circuits dans le secteur.

 

Carte IGN : 3716 ET

 

  

 

rocher-de-Mutzig 0242

Notre "patron" à tous, St Christophe. 

 

 

  

  

           rocher-de-Mutzig 0244 

 Il reste même un peu de neige à l'ombre d'un gros rocher. 

  

  

 

rocher-de-Mutzig 0247 

La dalle sommitale fragmentée du Rocher de Mutzig (alt 1009 m). 

   

 

 

rocher-de-Mutzig 0248 

La Grande Côte, vue du Rocher de Mutzig. 

 

    

rocher-de-Mutzig 0260 

Auto-portrait sur le banc au bas du rocher. 

 

   

 

                rocher-de-Mutzig 0264 

                 Arbre glouton se régalant d'une plaquette.

 

  

 rocher-de-Mutzig 0267

 Baraque des Juifs, l'abri au col du Narion (alt 927 m). 

 

 

   

rocher-de-Mutzig 0278 

Après le passage de Lothar, la forêt se régénère lentement. Cette route mène au carrefour Altmatt ( alt 937 m) .

 

   

 

rocher-de-Mutzig 0281

Champignons sur un arbre mort. 

 

   

 

rocher-de-Mutzig 0285 

Maison forestière du Grossmann...

 

     

rocher-de-Mutzig 0284 

 ... et en face, ancienne maison de bûcherons datant de 1911, servant d'abri aux randonneurs de passage. La porte d'entrée se trouvant à l'arrière. 

 

    

 

rocher-de-Mutzig 0288 

L'intérieur est relativement accueillant mais les chaises et les bancs ont disparu... 

 

    

rocher-de-Mutzig 0297 

Panneaux indicateurs près de la M.F. 

On a l'embarras du choix. 

 

    

rocher-de-Mutzig 0300 

Retour au carrefour Altmatt où on peut louer ce charmant chalet, tout confort. 

 

 

    

rocher-de-Mutzig 0312 

Vue sur le Noll, un vrai champs de bataille ! 

 

 

   

rocher-de-Mutzig 0327

Le bel abri du Schliffstein (alt 555 m). 

 

   

 

rocher-de-Mutzig 0328 

Bancs et tables sont prêts à accueillir les randonneurs affamés et fatigués. 

 

    

rocher-de-Mutzig 0331 

Une des sculptures du sentier In Situ au lieu dit "Lumpestock".

 

   

rocher-de-Mutzig 0342

Minuscule abri en aval de la place des Musiciens, mais richement décoré.

Pour combien de temps ? 

 

 

Partager cet article

Repost0
29 mars 2012 4 29 /03 /mars /2012 22:00

Cela faisait un moment que je prévoyais de monter au Jardin des Fées avant de me rendre au rocher de Mutzig. Souvent je me suis rendu à ce dernier par des chemins parallèles, mais jamais en passant par la Grande Côte.

C'est aujourd'hui chose faite !

Le secteur est généralement très fréquenté le week-end et pour être tranquille, j'ai fait ma rando en semaine, un jeudi. J'ai quand même croisé 3 randonneurs solitaires, dont 2 à plusieures reprises dans la journée et une joggeuse qui redescendait de la Porte de Pierre, en sueur...

Un beau parcours avec pas mal de dénivelé m'attend et j'en ai pour la journée à en faire le tour.

Itinéraire : Place des Musiciens - MF du Kappelbronn - la Grande Côte - Porte de Pierre - petit Katzenberg - Porte de Pierre - rocher de Mutzig - col du Narion - MF du Grossmann - col du Narion - abri du Schliffstein - place des Musiciens.

 

Carte IGN :   3716 ET

 

   

 

rocher-de-Mutzig 0341 

Abri de la place des Musiciens à Lutzelhouse (alt 419 m.). 

 

    

rocher-de-Mutzig 0134

Derrière les sapins m'attend la Grande Côte et à son sommet l'enceinte du Jardin des Fées. 

 

   

                   rocher-de-Mutzig 0136

Le séquoia géant du Kappelbronn, planté en 1896 avec ses 46 mètres de haut et 7 mètres de circonférance ! 

 

 

   

 

rocher-de-Mutzig 0149 

Dans la montée de la Grande Côte, plusieurs pierres à cupules balisent le petit sentier. Avant de s'appeler "Grande Côte", cette coline se nommait "Vordere Langenberg". 

 

   

 

rocher-de-Mutzig 0151 

Une pierre brisée dans l'enceinte du Jardin des Fées. 

 

   

  

rocher-de-Mutzig 0153 

 Au loin, on aperçoit le Rocher de Mutzig où j'irai faire un tour plus tard dans la journée. 

 

     

 

rocher-de-Mutzig 0159 

Meules dormantes, d'un lointain passé. 

 

    

 

                        rocher-de-Mutzig 0164 

Pierre dressée au sommet. Une légende dit que les fées entreprirent de construire un pont de ce lieu, allant jusqu'au Purpurkopf, une enceinte similaire au Jardin des Fées. Le pont était presque terminé mais la naissance du Christ fit perdre aux fées leurs pouvoirs et le pont s'écroula, d'ou les blocs de pierres qui en jonchent les pentes..

D'autres voient sur ce site un observatoire astronomique datant de l'Age de Fer.. 

 

 

   

rocher-de-Mutzig 0173 

En me dirigeant vers la Porte de Pierre, je tombe sur un Picasso forestier... 

 

 

   

rocher-de-Mutzig 0175 

La Porte de Pierre (Türgestell - alt 858 m). 

 

   

 

rocher-de-Mutzig 0176 

Je comptais prendre mon repas ici mais..   des cyclistes avaient décidé d'y faire une pause... 

 

 

   

rocher-de-Mutzig 0195

Vers le petit Katzenberg. Un muret en pierres sèches part de la Porte de Pierre et s'étire jusqu'à la ruine du chateau.Ce muret continue cependant à l'opposé, jusqu'au col du Narion, sans doute pour délimiter la forêt..  

 

   

 

 

rocher-de-Mutzig 0203 

Sommet du petit Katzenberg (alt 902 m). Les spécialistes appellent ce chateau "la muraille",  il n'a donc pas encore livré son vrai nom.

Les archives restent muettes quant à l'existence de ce chateau. Il faut donc faire "parler les pierres".Elles nous indiquent qu'elles ont été taillées au début du XIII eme siècle et portent de nombreuses marques de tacherons.Les médiévistes s'accordent à dire que la forteresse n'a jamais été achevée car on retrouve nombres de gros blocs sans trous de levage. 

 

   

 

rocher-de-Mutzig 0206 

Enfin, mon repas du jour (le lapin de Pâques est déjà passé par là...) 

 

  

 

rocher-de-Mutzig 0218 

On y trouve également des vestiges de fortifications en pierres sèches. on pourrait penser qu'elles datent de bien avant l'époque médiévale, mais il n'en est rien! Ces murs sont l'oeuvre de soldats de la Première Guerre Mondiale pour abriter un poste de guet. A bien y regarder, on s' aperçoit qu'ils y ont glissé l'un ou l'autre blocs à bossage.  

 

   

 

rocher-de-Mutzig 0190 

De retour au bel arc de triomphe, j'effectue rapidement un auto-portrait pour avoir une idée de la taille du monument (5 mètres de haut). 

   

 

rocher-de-Mutzig 0224

Vue très rapprochée sur les 2 Nideck. 

 

     

 

rocher-de-Mutzig 0237 

Je laisse derrière moi le petit Katzenberg (au centre) pour aller au Rocher de Mutzig. 

 

    

 

rocher-de-Mutzig 0236 

HLM pour oiseaux... 

   

 

Partager cet article

Repost0
8 mars 2012 4 08 /03 /mars /2012 12:49
Cela faisait un petit moment que nous projetions, Hugo et moi, de refaire le circuit de la tour du Heidenkopf à VTT. Sa principale motivation était de faire la descente à toute berzingue. Pour cela, nous avons du attendre la fonte des neiges et la venue de températures plus clémentes. Le début des congés scolaires réunissaient toutes ces conditions.
Nous laissons donc la voiture sur le parking (alt 380m) se situant au départ de la route de la Winterhalde et nous empruntons celle-ci jusqu'au lieu-dit "S'Verlorene Eck" (alt 520m) littéralement "le coin perdu". A cet endroit se trouve un bel abri spacieux mais surtout le Jardin de Merlin. C'est un curieux espace qui a été aménagé en 1997 dans le but de valoriser la forêt de Bischoffsheim. Nous y trouverons des mégalithes dressés, un peu à la manière des menhirs de Bretagne, ceci dans un but purement touristique.
Un jour de septembre 2009, j'avais fait ce même circuit et j'y ai rencontré plusieurs cavaliers, qui en fait étaient des cavalières,  et en passant à côté d'elles, j'ai reconnu une silhouette sous un chapeau de cuir qui m'était familière, l'ayant déjà vu sur les photos d'un blog voisin...
Après une courte pause, nous reprenons les vélos en suivant le cercle rouge en direction de la tour du Heidenkopf où nous attendent quelques lacets bien raides.
 
Carte IGN : 3716 ET     
 
     
 
 
Heidenkopf 0425
Hugo dans la montée de la route de la Winterhalde, ceci n'est qu'un échauffement car après l'abri du Verlorene Eck, nous attend le plat de résistance.  
 
 
 
 
Heidenkopf 0427
 L'abri du Verlorene Eck érigé par le Club Vosgien de Rosheim.  
 
 
 
 
Heidenkopf 0448
Le Jardin de Merlin, construit de toute pièce en 1997, n'est qu'une attraction touristique.  
Ces "menhirs" ne sont donc pas d'origine celtique.
 
 
  
 
          
Heidenkopf 0082                        Anne sur son cheval.  
                                                         
 
 
 
Heidenkopf 0444 
Il est tout de même agréable de rêvasser et de lézarder au soleil, couché sur un dolmen...  
     
 
 
Heidenkopf 0442
                   Gravure sur une pierre dressée. 
  
 
     
Heidenkopf 0454
Les premières difficultés commencent dès le début du cercle rouge. Quelques centaines de mètres plus loin ce sera un peu plus roulant.   
 
 
 
         
Heidenkopf 0460
On peut observer de nombreux nichoirs tout le long de la montée vers le Heidenkopf.   
 
 
 
 
Heidenkopf 0476
 Parfois on coupe par des pentes encore plus raides...   
 
 
 
 
    Heidenkopf 0517
Voici enfin la tour Curt Mündel, premier président du Club Vosgien, haute de 17 mètres. Elle a été construite en 1909 et possède 88 marches. Elle a coûté 6300 Marks. Curt Mündel est l'auteur du Guide des Vosges (1881) mainte fois réédité. Bien avant cette tour était construit à cet emplacement un poste de guet romain puis un château médiéval.  
(un conseil : baisser la tête quand vous arriverez au sommet de la tour, la plate-forme en béton est très basse). 
 
 
 
 
Heidenkopf 0497 
  Quelques sucres lents... et rapides aussi... car nous sommes gourmands.  
 
  
 
 
 
Heidenkopf 0514 
Une table d'orientation circulaire nous informe sur les sommets et les localités environnantes. Par temps clair, on peut apercevoir les Alpes Suisses mais aussi les châteaux d'Ottrott, le Hagelschloss, le Dreistein, le Kagenfels et aussi le Schneeberg, le Donon et bien sur le proche Champs du Feu.  
 
  
 
 
 
 
 
Heidenkopf 0506
De ce côté ci, on aperçoit la ruine du Guirbaden et les vestiges de son donjon encore dressé.  
Caché derrière les branches, à gauche, se trouve la chapelle St Valentin.
 
 
 
 
 
Heidenkopf 0521
Et là, à gauche, le château de Lutzelbourg et son voisin de droite le Rathsamhausen complètement laissés à l'abandon.  
   
 
 
 
 
Heidenkopf 0492
Au sommet du Heidenkopf (alt 787m) on retrouve les maigres restes d'un château médiéval. La pierre au premier plan est le vestige d'une porte, sa feuillure nous indique une construction tardive du XIIIème siècle.  
L'an dernier, nous étions également ici à vélo, surpris par un orage nous nous sommes abrités avec 2 archéologues dans la tour. L'un d'eux, nous retraça l'histoire et la mission de ce château, nous indiquant qu'il n'était pas un poste avancé du couvent du Ste Odile mais qu'il assurait la protection de la ville d'Obernai. Ce château a subit un siège car ces 2 messieurs nous ont montré des boulets qu'ils venaient de trouver dans le fossé ceinturant ce lieu.  
 
 
 
 
Heidenkopf 0519
Le fossé est jonché de blocs de pierre taillés provenant des murs de la forteresse.   
 
 
     
Heidenkopf 0540
Dans la descente vers Klingenthal.  
Photo prise en roulant.
 
 
       
Heidenkopf 0545
Quelques obstacles barrent la route mais rien d'insurmontable.  
 
  
 
 
 
 
Heidenkopf 0554
Courte pause en admirant la plaine d'Alsace et les châteaux d'Ottrott.  
 
 
 
 
 
Heidenkopf 0556 
Mais le goûter nous le prendrons ici dans la cabane du "Frère des Bois" qui commence à se délabrer sérieusement.   
 
 
 
 
Heidenkopf 0559
 Abri du "Waldbruder"   
Un ancien médecin militaire de l'armée de Napoléon 1er vécu ici et soignait les habitants de Klingenthal. Vous trouverez de plus amples renseignements sur un des murs de la cabane. 
 
 

Partager cet article

Repost0
13 février 2012 1 13 /02 /février /2012 20:12

Comme prévu, nous nous rendons aujourd'hui aux 2 Donons. Le grand Donon est le point culminant des Basses Vosges qui s'élève à 1008m d'altitude. Il porte en son sommet une reconstitution d'un temple Romain érigé en 1869 afin d'abriter des objets archéologiques trouvés sur les lieux. Avant ce temple, il y avait là une "pyramide" de 6-7 mètres de haut utilisée comme point de triangulation en 1821. Les mégalithes de la pyramide ont surement servi à la construction du temple.

Le site a un caractère sacré car il est occupé depuis très longtemps notamment par les Celtes et les Romains qui y batirent des temples pour adorer leurs dieux.

Le Petit Donon a été le théatre de violents combats pendant le mois d'aout de la 1ère année du 1er conflit mondial. Les morts ont été enterrés à la hâte dans des fosses communes car les températures élevées putréfiaient rapidement les corps.

En 1916, Ludwig Gebhart, gefreiter, est chargé de tailler des stèles à la mémoires des disparus des 2 camps.

Pendant toute la durée de la rando nous n'avons croisé que 2 personnes ce qui est étonnant pour un dimanche où il faisait grand soleil. Il faut dire qu'il y avait la Fête de la Neige au Champ du Feu.

 

Carte IGN : 3616 OT

  

  

 

donon 1589 (FILEminimizer) 

Départ du parking près du restaurant "Le Velleda", où certain fond de gargantuesques repas gastronomiques. Cet établissement est doté d'un espace piscine-sauna et d'une très belle cave à vin (qui se visite...).

 

 

 

 

 

donon 1595 (FILEminimizer) 

 Pierres à cupules dans la montée vers le Donon.

 

  

 

 

donon 1602 - Copie (FILEminimizer) 

Stèles de dieux païens placées en arc de cercle...

 

   

 

donon 1603 (FILEminimizer) 

 ... et des vestiges de temples éparpillés jusqu'au sommet.

 

   

 

donon 1609 (FILEminimizer) 

 Les sommets alentours sous un ciel légèrement voilé.

 

  

 

donon 1613 (FILEminimizer) 

 Ce bas relief est censé représenter l'affrontement entre un lion et un sanglier, d'après un mythe gaulois.

 

   

 

donon 1618 (FILEminimizer) 

Le temple abritait un petit musée archéologique jusqu'en 1958, mais comme il avait été régulièrement vandalisé, les objets ont été répartis dans différents musées de la région.

 

 

  

 

   donon 1630 (FILEminimizer) 

   Une des têtes du Donon (petite sculpture placée près d'un pilier du temple).

 

 

   

 

donon 1641 (FILEminimizer) 

La légende dit que Victor Hugo a été conçu ici. D'après mes calculs le V floréal de l'an IX correspondrait au 24 avril 1801, or Victor Hugo est né le 26 février 1802 ce qui équivaudrait à une "gestation" de 10 mois... il doit y avoir une erreur quelque part.

 

 

  

 

donon 1643 (FILEminimizer) 

Vue sur le Petit Donon.

 

  

 

 

 

   donon 1646 (FILEminimizer) 

Un jeu de marelle gravé sur ce banc dans un abri sous roche utilisé par des soldats en 1914.

 

 

  

 

donon 1694 (FILEminimizer) 

 L'abri entre les 2 Donons où nous déjeunerons au retour du Petit Donon.

 

 

  

 

donon 1667 (FILEminimizer) 

Dans la montée vers le Petit Donon.

 

  

 

       

donon 1676 (FILEminimizer) 

 2 des nombreuses stèles à la mémoire des combattants tombés lors des batailles du 20 et 21 aout 1914. Ici des soldats allemands.

 

 

 

   donon 1691 (FILEminimizer)

 

  

 

 

 

      donon 1682 (FILEminimizer) 

Tête au sommet du Petit Donon. Sur des blogs amis, j'ai pu voir qu'il y avait une autre tête dans le secteur du Donon. ça fait la 3 ou 4ème fois que j'essaye de la localiser mais je ne sais toujours pas elle se trouve...

 

 

  

 

donon 1687 (FILEminimizer) 

Vue sur le Donon depuis le Petit Donon.

 

 

  

 

 

donon 1703 (FILEminimizer) 

 ça fait du bien de manger chaud quand les températures avoisinent -12°C.

 

  

 

 

                        donon 1720 (FILEminimizer)

                         Borne près le l'abri.

 

 

Partager cet article

Repost0
10 février 2012 5 10 /02 /février /2012 10:28

Hésitant sur la destination de la rando de ce jour, on m'a suggèré d'aller fouler la neige au Schneeberg. Initialement j'avais prévu d'aller du côté d'Abreschwiller et plus précisément vers le Donon, mais ce sera pour le lendemain.

Nous partons donc au départ de Wangenbourg où nous laisserons la voiture sur la Route du Panorama (490m) et prendrons le chemin forestier des Pandours, celui du bas, car je voulais passer par la Flohhutte (577m) (littéralement cabane des puces) pour allonger un peu le parcours. Nous suivrons ensuite le rectangle bleu, puis chevalet rouge jusqu'à l'abri du Schneeberg où nous nous réchaufferons d'une soupe et d'un feu de bois. Ensuite nous irons bien sur au sommet du Schneeberg (montagne de neige - alt 961m) puis prendrons la direction de l'Umwurf où nous verrons une renarde entrain de chasser.

Attention ce sommet n'est pas balisé par le Club Vosgien et parfois il faut se frayer un chemin au milieu des taillis et des troncs couchés car l'endroit est laissé à l'état sauvage.

Retour en fin d'après-midi par le même chemin.

 

Cartes IGN 3715 OT et 3716 ET

 

 

 

 

Le-schneeberg 1717 (FILEminimizer)

 

Le petit abri de la Flohhutte construit en 1985. 

 

 

   

Le-schneeberg 1723 (FILEminimizer)

C'est sur ce chemin que nous croiserons un keiler solitaire, mais le bestiau est farouche, dès qu'il nous a vu, il a bondit dans les taillis.

 

 

  

Le-schneeberg 1725 (FILEminimizer)

La ruine de Wangenbourg dans son écrin de conifères.

 

 

  

Le-schneeberg 1731 (FILEminimizer)

A partir d'ici, on pénètre dans le territoire du Lynx, du sanglier, du cerf et du loup.

 

 

  

Le-schneeberg 1742 (FILEminimizer)

Les températures glaciales rendent les paysages féériques .

 

 

  

Le-schneeberg 1764 (FILEminimizer)

Nous ne sommes plus qu'à quelques dizaines de mètres de l'abri.

 

  

 

Le-schneeberg 1780 (FILEminimizer) 

Et voici le refuge du Schneeberg restauré récemment par le CV de Wasselonne (926m).

 

 

  

Le-schneeberg 1785 (FILEminimizer)

Sur place, nous trouverons même à boire et à manger. La bouteille d'eau,complètement à gauche, est geléé. Heureusement il reste de la Vodka.... je ne la boirai pas mais je m'en servirai pour allumer le feu.

 

   

Le-schneeberg 1786 (FILEminimizer)

Et c'est parti.....

 

 

  

Le-schneeberg 1790 (FILEminimizer)

Repas du jour : sandwich jambon/fromage très très frais et potage aux légumes.

 

 

  

Le-schneeberg 1796 (FILEminimizer) 

J'aimerai avoir une vue comme celle-ci de mon salon.

 

 

  

                     Le-schneeberg 1819 (FILEminimizer) 

                    On arrive au sommet du Schneeberg...

 

  

 

Le-schneeberg 1821 (FILEminimizer) 

... sous un ciel parfaitement dégagé. Le Lottelfels à proximité ne bougera pas aujourd'hui, il est figé par la glace.

 

  

 

Le-schneeberg 1843 (FILEminimizer) 

Nous nous dirigeons maintenant vers l'Umwurf (922m).

 

 

  

Le-schneeberg 1848 (FILEminimizer)

Un ancien panneau nous en indique la direction. On retrouve ces vieux panneaux tout autour de Wangenbourg jusqu'à Romanswiller et ils se terminent tous par quelques mots philosophiques.

 

  

Le-schneeberg 1777 (FILEminimizer)

Seuls quelques animaux ont foulés ici la neige.

 

    

 

 

Le-schneeberg 1860 (FILEminimizer)

Oh... ne serait ce pas l'arrière train d'un goupil ?

 

 

  

Le-schneeberg 1878 

C'est bien une renarde qui chasse.

 

  

 

Le-schneeberg 1898 

Bien qu'elle regarde dans ma direction, elle ne me repèrera pas.

 

 

   

Le-schneeberg 1912 (FILEminimizer) 

Vue sur la Suisse d'Alsace et sur les sommets de moins en moins hauts de Saverne et sa région.

 


Partager cet article

Repost0
7 janvier 2012 6 07 /01 /janvier /2012 08:57

C'est dans le bois de Romanswiller, près de chez moi, que nous nous rendons aujourd'hui.

Le temps est maussade et une fine pluie tombe une bonne partie de la journée. Nous nous garons sur le parking de la M.F. du Fuchsloch et nous prenons le chemin "disque jaune" qui nous mènera jusqu'à la cabane. Celle-ci dispose d'une cheminée, où nous ferons un bon feu afin de nous sècher et de nous réchauffer.


Carte IGN : 3715 OT

 

 

 

                 LES-3-FORESTIERS 0155 (FILEminimizer)

                  Séquoia planté le 26-02-1990. 

 

 

 

LES-3-FORESTIERS 0156 (FILEminimizer) MF du Fuchsloch (alt. 250m)

 

 

 

 

LES-3-FORESTIERS 0158 (FILEminimizer)

 Tout au long du chemin, plusieurs de ces panneaux, nous informerons sur la forêt.

 

 

 

 

                 LES-3-FORESTIERS 0159 (FILEminimizer)

 

 

 

 

LES-3-FORESTIERS 0163 (FILEminimizer)

 Il pleut, il mouille...

 

 

 

LES-3-FORESTIERS 0168 (FILEminimizer)

 Quelques obstacles nous barrent le chemin.

 

 

 

LES-3-FORESTIERS 0170 (FILEminimizer)      

 La cabane des 3 Forestiers (alt. 426m)...

 

 

 

LES-3-FORESTIERS 0173 (FILEminimizer)

 ... et 3 belles tables pour le pique-nique (mais elles ne serviront pas aujourd'hui...)

 

 

 

LES-3-FORESTIERS 0174 (FILEminimizer)

La cabane, où nous resterons le temps que la pluie cesse de tomber.

 

 

 

LES-3-FORESTIERS 0184 (FILEminimizer)    

 Quelques bougies....

 

 

 

LES-3-FORESTIERS 0196 (FILEminimizer)

et les sandwiches bien sûr...

 

 

 

LES-3-FORESTIERS 0221 (FILEminimizer)

  Une couverture oubliée à l'étage.

 

 

 

 

LES-3-FORESTIERS 0228 (FILEminimizer)

 Le feu crépite dans l'âtre. 

 

 

 

LES-3-FORESTIERS 0248 (FILEminimizer)    

 Au retour, la pluie avait cessé.

 

 

 

LES-3-FORESTIERS 0255 (FILEminimizer)    

Champignons. 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
4 janvier 2012 3 04 /01 /janvier /2012 20:39

Aujourd'hui, 26 décembre, nous nous rendons à l'abri Fourmann, construit par le C.V de Sarrebourg en 2009, pour admirer le fameux sapin décoré par des randonneurs se déplaçant avec des lamas.... Pour nous y rendre, nous empruntons le chemin des Russes. Après une courte pause à la baraque carrée (alt. 736m) nous continuons par le chemin des Bornes (disque rouge) où nous croiserons 4 belles biches, mais je n'ai hélas pas eu le temps de dégainer mon réflex, afin de leur tirer le portrait. Enfin, nous atteindrons la cabane, où nous pourrons nous reposer et nous restaurer.


Carte IGN : 3616 OT

 

 

 

ABRI-FOURMANN 0 (FILEminimizer)

 Il reste un peu de neige sur les côtés.

 

 

 

ABRI-FOURMANN 1 (FILEminimizer)

 

 

 

 

 

ABRI-FOURMANN 2 (FILEminimizer)

 Cimetière de souches, vestiges de "Lothar".

 

 

 

ABRI-FOURMANN 3 (FILEminimizer)

 Les champignons poussent en toute saison.

 

 

 

ABRI-FOURMANN 4 (FILEminimizer)

 Une des nombreuses bornes jalonnant le sentier. 

 

 

 

                    ABRI-FOURMANN 5 (FILEminimizer)    

                     En contre-bas, la baraque carrée.

 

 

 

ABRI-FOURMANN 6 (FILEminimizer)       

La baraque carrée.

 

 

 

ABRI-FOURMANN 7 (FILEminimizer)    

Nous suivrons le disque rouge. 

 

 

 

                       ABRI-FOURMANN 8 (FILEminimizer)    

             Toutes les bornes ne sont malheureusement plus dans cet état là.

 

 

 

ABRI-FOURMANN 9 (FILEminimizer)    

Cette fois ci, c'est Joachim qui s'y est mis.

 

 

 

ABRI-FOURMANN 10 (FILEminimizer)    

 L'abri Roger Fourmann avec son sapin décoré.

 

 

 

ABRI-FOURMANN 11 (FILEminimizer)      

Il reste encore un cadeau à ouvrir !

 

 

 

ABRI-FOURMANN 12 (FILEminimizer)    

 ... et du foie gras dans nos sandwiches !

 

 

 

                ABRI-FOURMANN 13 (FILEminimizer)

                A défaut de champagne, nous boirons du chocolat chaud.

 

 

 

ABRI-FOURMANN 14 (FILEminimizer)    

 Un témoignage d'un de nos précédent passage.

 

 

 

ABRI-FOURMANN 15 (FILEminimizer)

 Il nous faut rentrer, le soleil se souche déjà...

 

 

 

Partager cet article

Repost0
4 janvier 2012 3 04 /01 /janvier /2012 16:10

Pour "fêter" l'anniversaire d'Hugo, l'ainé de mes 2 gaillards, qui a eu 11 ans le 20 décembre dernier, nous avons choisi d'aller souffler les bougies du côté de la Chatte Pendue qui culmine à 900m. Il avait neigé abondement le jour précédent et le jour même, ce qui donnait encore plus de charme à cette rando, effectuée en un peu plus de 4 heures (pauses comprises).

Au départ de Plaine, nous suivons le chevalet bleu puis le disque rouge jusqu'au sommet où nous prendrons une petite collation avant de redescendre vers notre point de départ.


Carte IGN : 3616 OT

 

  

 

ANNIV-HUGO 0112 (FILEminimizer)

Au départ de Plaine nous attendent un peu plus de 400m de dénivelés jusqu'au sommet.

 

 

 

ANNIV-HUGO 0116 (FILEminimizer)

 Il faut dégager les panneaux d'orientation pour nous repérer.

 

 

 

ANNIV-HUGO 0118 (FILEminimizer)

 Paysage d'hiver.

 

 

 

ANNIV-HUGO 0119 (FILEminimizer)

 Il fait froid, mais l'eau de la fontaine de la Biche coule toujours.

 

 

 

ANNIV-HUGO 0140 (FILEminimizer)

 Ce panneau nous promet un "panorama"...

 

 

 

ANNIV-HUGO 0148 (FILEminimizer)

 La montée est rude.

 

 

 

                   ANNIV-HUGO 0153 (FILEminimizer)    

                     Tiens, il y a un sapin sous cet amas de neige !

 

 

 

ANNIV-HUGO 0179 (FILEminimizer)

Nous ne sommes plus tellement loin maintenant. A droite, en franchissant la passerelle, on arrive à la Tête Pelée et à la ruine de Salm. Aujourd'hui nous prendrons à gauche.

 

 

 

ANNIV-HUGO 0182 (FILEminimizer)    

 Les 2 seuls randonneurs rencontrés ce jour là.

 

 

 

ANNIV-HUGO 0183 (FILEminimizer)

Voici le passage permettant de pénétrer la zone du Biotope, espace naturel protégé.

 

 

 

ANNIV-HUGO 0185 (FILEminimizer)

Aucune trace humaine ni animale n'est ici visible. Nous serons donc les premiers à fouler cette neige fraiche.

 

 

 

ANNIV-HUGO 0201 (FILEminimizer)    

 Le sommet n'est plus qu'à quelques pas d'ici.

 

 

 

ANNIV-HUGO 0205 (FILEminimizer)    

 Effectivement on aperçoit la table d'orientation au fond.

 

 

 

ANNIV-HUGO 0207 (FILEminimizer)    

 

 

 

 

ANNIV-HUGO 0209 (FILEminimizer) 

 

 

 

ANNIV-HUGO 0208 (FILEminimizer)    

Le panorama..... En période estivale, on jouit d'une très belle vue.... mais pas aujourd'hui

 

 

 

ANNIV-HUGO 0216 (FILEminimizer)    

 Le repas du jour....

 

 

 

 

ANNIV-HUGO 0218 (FILEminimizer)    

 avec sa pièce montée...

 

 

 

ANNIV-HUGO 0234 (FILEminimizer)

Il nous faut redescendre : le brouillard se densifie.

 

 

 

ANNIV-HUGO 0265 (FILEminimizer)    

 Il y avait quand même une belle couche !

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
1 janvier 2012 7 01 /01 /janvier /2012 19:52

Bonjour à tous.

L'ouverture de mon blog est aussi l'occasion pour moi de vous adresser mes voeux pour l'année 2012.

Je souhaitais consacrer mon premier article à l'abri de la Haute Loge (alt. 933 m) que j'affectionne particulièrement pour son côté isolé, à l'écart des sentiers très fréquentés. Pour cette randonnée, nous sommes partis de Plaine (alt. 482 m) car la route de mon départ habituel (étang du Coucou) pour la Haute Loge n'était pas dégagée ce jour là. Nous suivions donc le disque rouge du balisage du club Vosgien, en direction de la Chatte Pendue (alt. 900 m), puis le rectangle jaune.

La neige commençait à fondre, transformant les sentiers en torrents ou en "soupe" nous obligeant à traverser des sapinnières, rendant la progression très difficile.


Carte IGN : 3616 OT

 

 

 

 

Chatte-Pendue 0119 (FILEminimizer)

 Ascension vers la Chatte Pendue en suivant le disque rouge.

 

 

  

 

Chatte-Pendue 0136 (FILEminimizer)

 

 

 

 

Chatte-Pendue 0157 (FILEminimizer)

 Trace de cannidé (peut être le loup)....

 

 

 

 

Chatte-Pendue 0163 (FILEminimizer)

 Le chalet Frientz.

 

 

 

 

Chatte-Pendue 0170 (FILEminimizer)

 Détail dramatique de la stèle des Passeurs.

 

 

 

 

Chatte-Pendue 0177 (FILEminimizer)

 la "soupe" !

 

 

 

 

Chatte-Pendue 0180 (FILEminimizer)

 Les conditions hivernales ne permettent pas de respecter les temps indiqués.

 

 

 

 

Chatte-Pendue 0182 (FILEminimizer)

 Visibilité réduite, heureusement je connais le coin.

 

 

 

 

Chatte-Pendue 0191 (FILEminimizer)

 cette sculpture nous servira de tour de guet.

 

 

 

 

Chatte-Pendue 0195 (FILEminimizer)

 quel est donc ce triangle à l'horizon ?

 

 

 

 

Chatte-Pendue 0198 (FILEminimizer)

 l'abri de la Haute Loge....

 

 

 

 

Chatte-Pendue 0199 (FILEminimizer)

 ... et son sapin.

 

 

 

 

Chatte-Pendue 0202 (FILEminimizer)

 le thermomètre indique 2°c.

 

 

 

 

Chatte-Pendue 0216 (FILEminimizer)

 notre repas du jour.

 

 

 

 

Chatte-Pendue 0220 (FILEminimizer)

 cette petite lueur nous réconforte et nous réchauffe le coeur. 

 

 

 

Chatte-Pendue 0273 (FILEminimizer)

 on aperçoit le rocher sommital de la Chatte Pendue lors de la descente.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • Guy
  • j'aime les randos-découvertes,les Vosges et ses fermes-auberges,l'Alsace et son patrimoine,les chateaux-forts et leurs légendes et plein d'autres choses encore..
  • j'aime les randos-découvertes,les Vosges et ses fermes-auberges,l'Alsace et son patrimoine,les chateaux-forts et leurs légendes et plein d'autres choses encore..

Rechercher