Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 avril 2018 7 15 /04 /avril /2018 09:14

Il pleuvait. Quasiment du matin au soir. Nous partons du Hohbuehl, une hauteur située au Sud de Gemmbri (Grendelbruch). Nous avons à peine parcouru 2 kilomètres et déjà un panneau "chasse en cours" barre le sentier. Le Petit Rosskopf est entièrement bouclé ! Nous le contournons sans toutefois entendre un seul tir de la matinée. La pluie aurait-elle eu raison des chasseurs ? Ou les carabines se sont-elles enraillées à cause de l'humidité ..? Jour de chance pour les sangliers !

Peu importe, il suffit de contourner le Rosskopf et nous arrivons au col de Franzluhr où la pluie s'est un peu calmée. Un peu plus haut, les dernières plaques de neige vivent leurs dernières heures. On est à 800 mètres d'altitude. Plus qu'à franchir le Kohlplatz et le Mullerplatz et encore quelques kilomètres de marche pour atteindre le refuge appelé "Baraque des Boeufs". Une cuisinière à bois permet de faire sècher nos vêtements et chauffer notre repas. Il y a suffisamment de bois pour attendre la fin de la pluie qui a redoublée d'intensité ... 

Carte IGN : 3716 ET

 

Un étrange cercle de pierres au Signal de Grendelbruch

Un étrange cercle de pierres au Signal de Grendelbruch

 

 

Forêt du Hohbuehl

Forêt du Hohbuehl

 

 

Dernières neiges à Grendelbruch

 

 

Sur un chemin du Petit Rosskopf

Sur un chemin du Petit Rosskopf

 

 

Au col de Franzluhr

Au col de Franzluhr

 

 

Sur le chemin du Kohlplatz

Sur le chemin du Kohlplatz

 

 

Dernières neiges à Grendelbruch

 

 

Ambiance vaporeuse ...

Ambiance vaporeuse ...

 

 

La baraque des Boeufs

La baraque des Boeufs

 

 

Dernières neiges à Grendelbruch

 

 

Le vieille cuisinière à bois est encore vaillante !

Le vieille cuisinière à bois est encore vaillante !

 

 

Dernières neiges à Grendelbruch

 

 

Les fameuses ....

Les fameuses ....

 

 

Reflets

Reflets

 

 

Dernières neiges à Grendelbruch

 

 

La pluie fait gonfler les torrents

La pluie fait gonfler les torrents

 

 

Le Donon dans la bruine

Le Donon dans la bruine

 

 

Dernières neiges à Grendelbruch

 

 

Coucher de soleil au Hohbuehl

Coucher de soleil au Hohbuehl

 

 

Le cercle de pierre dans la nuit tombée

Le cercle de pierre dans la nuit tombée

 

 

Partager cet article

Repost0
5 avril 2018 4 05 /04 /avril /2018 15:19

C'est une belle randonnée d'environ 18 km au départ de l'Elsassblick, qui va me conduire jusqu'à la Porte de Pierre. C'est au petit jour que l'activité des oiseaux est la plus importante. Il y a de l'agitation dans les cimes des grands sapins, ça piaille de partout ! Arrivé à l'Altmatt, la forêt est soudain animée par d'autres sons. Une horde de vététistes est lancée sur le chemin et ils sont très bruyants, de vrais pipelettes .... Heureusement ils s'éloignent rapidement et la montagne retrouve son calme.

Il fait encore frais à l'ombre mais au soleil c'est déjà bien agréable. Les premiers sites remarquables sur mon parcours sont le rocher de Mutzig et la porte de pierre. Le Mutzigfels est un endroit que j'affectionne beaucoup. C'est un rocher très aérien et la vue est bien dégagée tous azimuts. Je reviens sur mes pas jusqu'au col du Narion et là j'emprunte le sentier balisé GR53 que l'on appelle aussi les balcons du Noll. Il offre une jolie vue sur la vallée de la Bruche.

Un peu partout autour du Noll, des fumées trahissent la présence de cervidés. Je ne verrai guère d'animaux mais je tombe sur une mue intact; les sangliers ne l'ont pas encore grignoté ! J'ai failli marcher dessus et ne pas la voir. Inutile de chercher la seconde, si ça se trouve elle est à des lieux d'ici. Je pose mon sac près de la maison forestière du Grossmann pour la pause déjeuner. Il est grand temps d'alléger ce sac qui commence à peser ...

Carte IGN : 3716 ET

 

Départ à la fraîche sur les sentiers de Haslach

Départ à la fraîche sur les sentiers de Haslach

 

 

Devant moi le Grossmann

Devant moi le Grossmann

 

 

Après vous les gars ...

Après vous les gars ...

 

 

La baraque des Juifs au col du Narion

La baraque des Juifs au col du Narion

 

 

Vue sur la Grande Côte depuis le rocher de Mutzig

Vue sur la Grande Côte depuis le rocher de Mutzig

 

 

La dalle sommitale du Rocher du Mutzig

La dalle sommitale du Rocher du Mutzig

 

 

Le rocher de Mutzig et la Porte de pierre en partant de l'Elsassblick

 

 

Porte de pierre et soleil printanier

Porte de pierre et soleil printanier

 

 

Le rocher de Mutzig et la Porte de pierre en partant de l'Elsassblick

 

 

Oh ben c'est quoi ce truc ?

Oh ben c'est quoi ce truc ?

 

 

Hop, une mue !

Hop, une mue !

 

 

Grossmannstein

Grossmannstein

 

 

La borne du Frère Léonard

La borne du Frère Léonard

 

 

Et une autre borne gravée

Et une autre borne gravée

 

 

Il paraît que certains lecteurs ne regardent que la photo du repas ...!

Il paraît que certains lecteurs ne regardent que la photo du repas ...!

 

 

A droite, la maison ouvrière du Grossmann qui est maintenant un abri ouvert aux randonneurs

A droite, la maison ouvrière du Grossmann qui est maintenant un abri ouvert aux randonneurs

 

 

Forêt domaniale d'Abreschviller

Forêt domaniale d'Abreschviller

 

 

Le rocher de Mutzig et la Porte de pierre en partant de l'Elsassblick

 

 

Partager cet article

Repost0
29 mars 2018 4 29 /03 /mars /2018 07:45

Comme cela faisait plus d'un an que je n'avais pas été au Donon, nous profitons d'une belle journée ensoleillée pour lui rendre une petite visite. L'hiver tire doucement vers sa fin et les places enneigées exposées n'opposent plus qu'une faible résistance au soleil. On commence par le petit Donon. Une montagne qui porte encore les stigmates des champs de batailles vieux d'un siècle. Sous la blancheur immaculée coulaient des larmes et du sang. Les combats du début de la guerre furent violents et coûteux en vie humaines. Des stèles parsèment les flancs pour que ces jeunes hommes ne tombent pas dans l'oubli.

Juste en face, son grand frère porte une construction qu'on appelle "le temple". La dalle de grès sur laquelle il repose est gravée des noms des jeunes soldats des deux camps. Le sommet avait changé plusieurs fois de main tout au long des conflits. 

C'est du sommet du Kohlberg que l'on voit le mieux les deux Donon. L'endroit est très sauvage et rochers et sapinières offrent de nombreux abris aux hardes de sangliers. Il n'y a pas vraiment de sentier qui y mène mais des lignes de coupe pas trop raides permettent d'y accéder facilement.

La journée se termine par un bon repas dans une cabane tout confort. La table penche un peu ainsi que les murs. La porte et les fenêtres ne sont pas d'équerre non plus et laissent passer les courants d'air mais on y est bien quand même et c'est aussi pour cela qu'on l'aime tant, cette cabane ! Nous avons pris soin de ramener suffisamment de bois pour chauffer une bonne tartiflette et tenir jusqu'au soleil couchant ...

Carte IGN : 3616 OT

 

Sur les sentiers verglacés du Donon

Sur les sentiers verglacés du Donon

 

 

Un rocher gravé au petit Donon

Un rocher gravé au petit Donon

 

 

Dégel au Donon

 

 

Dégel au Donon

 

 

Coucou ! c'est qui ?

Coucou ! c'est qui ?

 

 

Une ligne de coupe vers le Kohlberg

Une ligne de coupe vers le Kohlberg

 

 

Au sommet du Kohlberg

Au sommet du Kohlberg

 

 

Dégel au Donon

 

 

Vue sur le petit Donon

Vue sur le petit Donon

 

 

Un éléphant tout rose !

Un éléphant tout rose !

 

 

La dalle sommitale du Donon

La dalle sommitale du Donon

 

 

Dégel au Donon

 

 

Oh la star ..!

Oh la star ..!

 

 

Il est moins dangereux de descendre par les lignes de coupe que de prendre par le sentier verglacé !

Il est moins dangereux de descendre par les lignes de coupe que de prendre par le sentier verglacé !

 

 

La cabane ...

La cabane ...

 

 

Un visage dans la flamme !

Un visage dans la flamme !

 

 

Ca frétille !

Ca frétille !

 

 

Dégel au Donon

 

 

Dégel au Donon

 

 

                    Merci de votre visite, à bientôt !

Partager cet article

Repost0
23 mars 2018 5 23 /03 /mars /2018 17:40

La page météo que je consulte habituellement, et qui se trompe parfois, annonçait du beau temps sur les sommets vosgien. Sac à dos, bâtons, gants, tout est prêt pour une belle journée de raquettes ! Dans la montée du col de la Schlucht, le soleil est rapidement masqué par la grisaille. Qu'à cela ne tienne, les raquettes sont chaussées aux Trois Fours et je vais d'abord jusqu'au refuge pour tâter le terrain.

La bise du Nord ne suffit pas à chasser le brouillard, bien au contraire, il s'intensifie ! Le sommet du Hohneck n'est pas loin et je décide de le rallier mais au bout d'un moment, je n'y vois plus rien du tout et c'est à la boussole que je continu mon chemin. Etrange sensation ... A vrai dire, j'aurais dû faire demi-tour pendant qu'il en était encore temps parce que maintenant je n'ai plus aucun repère visuel. Un exemple à ne pas suivre !

Pour l'heure, il s'agit d'éviter la Martinswand et les corniches du Falimont. Un mauvais pas et ce serait la dégringolade. Un peu plus tard, je n'y vois toujours rien mais je sens que je suis dans le dévers du Hohneck. Tant pis, le sommet restera invaincu pour aujourd'hui. J'aperçois un bâtiment au tout dernier moment; c'est l'auberge du Pied du Hohneck. Elle tombe bien car j'ai une petite faim et surtout transi de froid.

Et là ... en moins de temps qu'il n'en faut pour m'enfiler un collet, le bleu du ciel surgit de la brume épaisse. Un autre monde. La tarte aux myrtilles sera pour une autre fois. Le sommet du Hohneck sera finalement quand même vaincu mais le vent a triplé d'intensité. Les rafales venant du Nord font courber l'échine aux randonneurs et le froid est glacial. Une journée d'hiver au Hohneck ...

Carte IGN : 3618 OT

 

 

Sur le chemin vers les Trois Fours

Sur le chemin vers les Trois Fours

 

 

Le Hohneck, d'un extrême à l'autre ...

 

 

"Raquette à neige, aller tout droit" ...

"Raquette à neige, aller tout droit" ...

 

 

Le refuge des Trois Fours

Le refuge des Trois Fours

 

 

Et maintenant, direction le Hohneck !

Et maintenant, direction le Hohneck !

 

 

Même le panneau a sorti sa capuche !

Même le panneau a sorti sa capuche !

 

 

Devant moi, le sommet du Hohneck. Enfin, je crois ...

Devant moi, le sommet du Hohneck. Enfin, je crois ...

 

 

Même ma boussole semble  .. déboussolée

Même ma boussole semble .. déboussolée

 

 

Oups, une corniche !

Oups, une corniche !

 

 

Panneau indicateur

Panneau indicateur

 

 

Ah enfin quelque chose, je commençais à douter

Ah enfin quelque chose, je commençais à douter

 

 

L'auberge "Le pied du Hohneck"

L'auberge "Le pied du Hohneck"

 

 

Comme dirait Mike Horn, il faut sortir de sa zone de confort pour pouvoir l'apprécier ...

Comme dirait Mike Horn, il faut sortir de sa zone de confort pour pouvoir l'apprécier ...

 

 

L'auberge où j'ai mangé, moins d'une heure après mon arrivée

L'auberge où j'ai mangé, moins d'une heure après mon arrivée

 

 

Beau mais froid !

Beau mais froid !

 

 

Le Hohneck, d'un extrême à l'autre ...

 

 

Le Hohneck, d'un extrême à l'autre ...

 

 

Le Hohneck, d'un extrême à l'autre ...

 

 

Le Hohneck est le troisième sommet le plus haut de la chaîne vosgienne (1363m)

Le Hohneck est le troisième sommet le plus haut de la chaîne vosgienne (1363m)

 

 

Le Hohneck, d'un extrême à l'autre ...

 

 

Les corniches du Falimont

Les corniches du Falimont

 

 

Pauvre poteau, on dirait qu'il lui pousse des plumes !

Pauvre poteau, on dirait qu'il lui pousse des plumes !

 

 

Retour aux Trois Fours avec la bise

Retour aux Trois Fours avec la bise

 

 

Partager cet article

Repost0
13 mars 2018 2 13 /03 /mars /2018 14:22

Le site archéologique de la Croix Guillaume s'est paré de son manteau blanc. Il y a deux mille ans, cet endroit était un village gallo-romain, avec ses maisons, ses dépendances, ses étables et aussi son cimetière. Sous la neige on devine les murets en pierres sèches qui servaient de soubassement aux habitations. La structure supérieure était un assemblage de bois, un peu comme le colombage de nos anciennes maisons traditionnelles.

Notre rando passera par quatre chemins, je veux bien sûr parler du carrefour des Quatre Chemins. Sur la carte je repère une barre rocheuse que je ne connais pas. Elle se trouve dans le vallon de Saffrygsthal. Ce sont des rochers offrant des abris pour le gibier. Les animaux peuvent s'y reposer sans être dérangés  car l'endroit n'est pas fréquenté des hommes. Près du chemin il y a une vieille cabane. Il y a quelques années, elle était encore dotée d'une cuisinière à bois qui rendait bien des services en hiver et par temps humide. Il n'en reste plus que les tuyaux d'évacuation de fumées, désormais inutiles ...

Nous remontons aux Quatre Chemins pour nous rendre à la grotte de Belle Roche. Il est 14h passé et une petite fringale se fait ressentir. Le promontoire offre une jolie vue sur les forêts blanchies et nous avons même droit à quelques rayons de soleil pour le restant de l'après-midi.

Cartes IGN : 3715 OT et 3616 OT

 

 

Sur la route forestière de la Croix Guillaume

Sur la route forestière de la Croix Guillaume

 

 

Belle Roche

 

 

Belle Roche

 

 

L'une des carrières du hameau

L'une des carrières du hameau

 

 

De nombreuses statuettes furent retrouvées sur le site

De nombreuses statuettes furent retrouvées sur le site

 

 

Belle Roche

 

 

Belle Roche

 

 

Belle Roche

 

 

Des rochers sans nom ...

Des rochers sans nom ...

 

 

Belle Roche

 

 

Belle Roche

 

 

La cabane du Saffrygsthal

La cabane du Saffrygsthal

 

 

Belle Roche

 

 

Le panorama depuis le promontoire de Belle Roche

Le panorama depuis le promontoire de Belle Roche

 

 

Belle Roche

 

 

Grotte de Belle Roche

Grotte de Belle Roche

 

 

Faut reprendre des forces !

Faut reprendre des forces !

 

 

Pure gourmandise ...

Pure gourmandise ...

 

 

Belle Roche

 

 

Partager cet article

Repost0
9 mars 2018 5 09 /03 /mars /2018 17:36

L'un de mes endroits préférés pour me ressourcer est sans conteste le Grand Rougimont. C'est une barre de grès rose incrusté de galets qu'on appelle communément grès à conglomérat ou encore grès à poudingue. Le rocher est isolé, un peu perdu dans une immense et épaisse forêt privée. Ce rocher dégage une grande énergie positive. Je m'y sens bien. Je m'allonge souvent sur le petit banc en bois, à écouter le silence et à contempler le vol du grand corbeau. Les journées ensoleillées suivies de nuits glaciales ont fait "pousser" des glaçons. Ils se caramélisent au fil des jours, en s'imprégnant de particules de roches. Parfois, ils deviennent couleur Champagne, au point que l'on ait juste envie de les boire ... 

Non loin de là, le petit Rougimont n'est pas en reste. Il semblerait que les stalactites ne se soient pas intéressées à lui cette année, mais ses arcades sont, quant à elles, toujours aussi belles. C'est sur son dos que je vais faire ma pause de midi. 

Carte IGN : 3616 OT

 

 

Sur la basse du Houzard

Sur la basse du Houzard

 

 

Des glaçons au Rougimont

 

 

Forêt privée de Sausenrupt

Forêt privée de Sausenrupt

 

 

Des glaçons au Rougimont

 

 

Mon premier objectif sera le site des Trois Pierres

Mon premier objectif sera le site des Trois Pierres

 

 

L'une des trois tours de grès rose

L'une des trois tours de grès rose

 

 

Le carrefour juste avant la montée vers le petit Rougimont

Le carrefour juste avant la montée vers le petit Rougimont

 

 

Petit Rougimont

Petit Rougimont

 

 

Les arcades du petit Rougimont

Les arcades du petit Rougimont

 

 

Pour ce midi ce sera osso bucco ...

Pour ce midi ce sera osso bucco ...

 

 

Des glaçons au Rougimont

 

 

Le soleil fait ressortir le pavage de la vieille voie romaine

Le soleil fait ressortir le pavage de la vieille voie romaine

 

 

Le grand Rougimont

Le grand Rougimont

 

 

Des glaçons au Rougimont

 

 

Au sommet

Au sommet

 

 

La grande cupule

La grande cupule

 

 

Des glaçons au Rougimont

 

 

Des glaçons au Rougimont

 

 

Des glaçons au Rougimont

 

 

Des glaçons au Rougimont

 

 

Tiens, un abri !

Tiens, un abri !

 

 

Partager cet article

Repost0
26 février 2018 1 26 /02 /février /2018 15:27

La chandeleur, fête des chandelles, célèbre bien évidement le retour à la lumière. Cette lumière qui fait tant défaut pendant les longs mois d'hiver, arrive cependant en trombe dès le mois de février. Ce mois-là, on gagne près d'une heure et quarante cinq minutes d'ensoleillement !

Mais pourquoi les crêpes à la chandeleur ? Encore une histoire de superstition ! Le paysan faisait des galettes de blé ce jour-là pour assurer une bonne récolte de céréales pour l'année à venir. En plus, il fallait faire sauter la crêpe de la main droite en tenant une pièce de monnaie dans l'autre main. La  première crêpe était ensuite déposée sur l'armoire de la chambre et la pièce placée à l'intérieur, jusqu'à l'année suivante. A la chandeleur suivante, on donnait la pièce au premier pauvre que l'on rencontrait.

Pour en venir à notre sortie du jour, nous sommes allé à la rencontre des gnomes de la forêt Saint Hubert de Sarralbe ... A vrai dire, nous n'en n'avons pas vu l'ombre d'un seul de ces êtres car ils sont très farouches. Mais nous savons maintenant où ils se cachent ! Pour trouver le fameux chêne des gnomes, il faut suivre le sentier des mardelles. C'est un agréable circuit jalonné de panneaux d'informations sur la faune et les arbres. Et on y trouve bien-sûr des mardelles. 

Une mardelle est un trou le plus souvent rempli d'eau qui est dû à l'affaissement d'une poche de sel. Cette forêt en est truffée. Autrefois, on extrayait le sel du sous-sol et, à partir de 1857, des salines s'implantaient sur le gisement souterrain de sel de la ville, si bien que Sarralbe devenait le second centre salinier lorrain. L'exploitation de l'or blanc va assurer la prospérité de la ville pendant plus d'un siècle. Voilà pour la petite histoire et maintenant en route, on a une rando à faire et des crêpes à déguster !

Carte IGN : 3613 ET

 

Un timide soleil d'hiver perce l'horizon

Un timide soleil d'hiver perce l'horizon

 

 

Porte d'Albe à Sarralbe

Porte d'Albe à Sarralbe

 

 

La chandeleur en forêt de Sarralbe

 

 

En route pour un nouveau sentier-découverte !

En route pour un nouveau sentier-découverte !

 

 

La maison forestière St Hubert est un ancien pavillon de chasse du baron Schmidt. Un arboretum jouxte la MF

La maison forestière St Hubert est un ancien pavillon de chasse du baron Schmidt. Un arboretum jouxte la MF

 

 

On y trouve de beaux spécimens de hêtres, de chênes et bien d'autres essences encore

On y trouve de beaux spécimens de hêtres, de chênes et bien d'autres essences encore

 

 

La chandeleur en forêt de Sarralbe

 

 

Voici une mardelle

Voici une mardelle

 

 

La chandeleur en forêt de Sarralbe

 

 

La chandeleur en forêt de Sarralbe

 

 

La chandeleur en forêt de Sarralbe

 

 

La chandeleur en forêt de Sarralbe

 

 

La chandeleur en forêt de Sarralbe

 

 

La chandeleur en forêt de Sarralbe

 

 

La croix François Rodé, mort accidentellement le 16 septembre 1756. Lorsqu'une roue de sa charette se brisa après avoir heurté un arbre, Franz fit une chute en se blessant mortellement à la tête ...

La croix François Rodé, mort accidentellement le 16 septembre 1756. Lorsqu'une roue de sa charette se brisa après avoir heurté un arbre, Franz fit une chute en se blessant mortellement à la tête ...

 

 

Le chêne des gnomes

Le chêne des gnomes

 

 

Ils plantent eux-mêmes les arbres de la forêt, et surtout ceux dans lesquels ils vont habiter, choisissant l'emplacement idéal

Ils plantent eux-mêmes les arbres de la forêt, et surtout ceux dans lesquels ils vont habiter, choisissant l'emplacement idéal

 

 

Les gnomes font souvent des farces grossières aux randonneurs et aux bûcherons. Ils parlent couramment latin et grec et font des fêtes nocturnes jusqu'à l'aube...

Les gnomes font souvent des farces grossières aux randonneurs et aux bûcherons. Ils parlent couramment latin et grec et font des fêtes nocturnes jusqu'à l'aube...

 

 

La chandeleur en forêt de Sarralbe

 

 

La chandeleur en forêt de Sarralbe

 

 

L'observatoire de l'arboretum va nous servir de salle à manger

L'observatoire de l'arboretum va nous servir de salle à manger

 

 

Au menu : Roulades exquises et petits légumes ...

Au menu : Roulades exquises et petits légumes ...

 

 

Et pour le dessert ... avec une bonne rasade de rhum de Guadeloupe

Et pour le dessert ... avec une bonne rasade de rhum de Guadeloupe

 

 

Sarralbe by night

Sarralbe by night

 

 

Partager cet article

Repost0
7 février 2018 3 07 /02 /février /2018 14:55

Aujourd'hui, je pars à la découverte de rochers emblématiques dans le secteur du lac de Pierre Percée. On pourrait qualifier cette sortie "d'immersion" complète, non pas dans les eaux du lac, mais plutôt dans le milieu minéral tant les rochers remarquables sont nombreux. Pour trouver ces rochers, il faudra emprunter des sentiers aux différents balisages car le club vosgien local n'a pas encore eu l'idée d'en faire une circulaire.

Mon itinéraire comportera également des sentiers non balisés ainsi que des lignes de coupes. Une ligne de coupe est signalée par un trait de peinture blanche sur un arbre. Le plus souvent elle part du fond d'une vallée pour rejoindre le sommet d'une hauteur. Une ligne de coupe est parfaitement rectiligne et ne tient pas compte du dénivelé ni des rochers sur sa trajectoire.

Je déballe mon sac à dos pour le repas de midi au rocher de l'Ecureuil, qui m'offrira une table pour poser tout mon barda. Quand je dis midi, il est en fait plus proche de 14 heures ... Je ne m'attarde pas trop car la nuit tombe vite en cette saison et j'ai encore d'autres rochers à visiter. Le dernier ferait presque peur; il s'agit d'un visage représenté avec la bouche ouverte comme si toute la montagne voulait pousser un cri de détresse. Il semblerait que son auteur soit un soldat ayant campé ici durant la guerre de 1870 ...

Carte IGN : 3616 OT

Itinéraire : Anciennes scieries de Lajus - Rocher de Cherpierre - Rocher des Arcades - balisage "croix jaune" en direction du barrage - Rocher de l'Ecureuil - Vierge de Vohné - Rocher du Pied de l'Eléphant - Roche du Combat - Lajus

 

Le soleil perce l'azur et éclaire la campagne givrée

Le soleil perce l'azur et éclaire la campagne givrée

 

 

C'est parti pour une bonne grimpette !

C'est parti pour une bonne grimpette !

 

 

La barre rocheuse de Cherpierre dans la brume

La barre rocheuse de Cherpierre dans la brume

 

 

Les Roches des Gardes

Les Roches des Gardes

 

 

Roches des Gardes

Roches des Gardes

 

 

Le sentier des roches de Pierre Percée

 

 

Les rochers des Arcades

Les rochers des Arcades

 

 

Derrière les coulisses ...

Derrière les coulisses ...

 

 

Une ligne de coupe pour rejoindre le vallon de Vohné

Une ligne de coupe pour rejoindre le vallon de Vohné

 

 

Le Rocher de l'Ecureuil

Le Rocher de l'Ecureuil

 

 

Il me reste des pains d'épices de Noël à écluser ...

Il me reste des pains d'épices de Noël à écluser ...

 

 

Le sommet du rocher de la Vierge de Vohné

Le sommet du rocher de la Vierge de Vohné

 

 

Ciel d'hiver

Ciel d'hiver

 

 

Rochers de Vohné

Rochers de Vohné

 

 

le rocher du Pied de l'Eléphant

le rocher du Pied de l'Eléphant

 

 

La Roche du Combat

La Roche du Combat

 

 

Le visage de Lajus

Le visage de Lajus

 

 

On y trouve aussi des polissoirs !

On y trouve aussi des polissoirs !

 

 

Un corps recroquevillé, comme mangé par la montagne ...

Un corps recroquevillé, comme mangé par la montagne ...

 

 

Partager cet article

Repost0
1 février 2018 4 01 /02 /février /2018 15:30

La sortie du jour est une rando en ligne. Nous avons laissé une voiture près de la Pulverbruecke, non loin de l'Affenfels et une autre aux environs d'Offwiller. Inutile de vous donner un balisage puisque nous n'en n'avons suivi aucun. Les bornes armoriées se trouvent rarement sur des sentiers balisés, mais plutôt sur des crêtes et des lignes de coupe, marquants les limites de territoires. Durant cette journée, nous allons trouver différents modèles de bornes, la plus ancienne datant de 1598. Les plus étonnants sont sans doute ces rochers faisant office de limites territoriales. On les appelle souvent rochers-bornes. Plus rares sont les bornes trilatérales, situées à la frontières de trois biens seigneuriaux ou d'abbayes. Celle trouvée regroupe les blasons d'Offwiller, Lichtenberg et Hanau.

Nous débutons la rando en passant par les vestiges de la Frauenkirche. Ce sont les ruines d'une église médiévale. Les pierres taillées au sol indiquent que l'édifice obéissait à une architecture gothique, car ces pierres constituaient les croisées d'ogives soutenant les voutes. Le nom de Frauenkirche n'est pas à interpréter comme "église de femmes" mais plutôt se rapportant à "Eglise Notre Dame" (Unsere Liebe Frau ..). Hélas, on ne connaît pas le vocable sous lequel le sanctuaire a été placé.

Par contre, ce qui est certain, c'est le déjeuner qui était à nouveau royal suivi d'un dessert revisité. La journée se terminera par la traditionnelle galette des rois en ce jour d'Epiphanie. Et pour bousculer les coutumes, la galette sera elle aussi quelque peu revisitée ...

Carte IGN  : 3714 ET

 

Le jour se lève sur les campagnes autour d'Offwiller

Le jour se lève sur les campagnes autour d'Offwiller

 

 

Un départ d'escalier étroit dans ce qui reste de la tour qui desservait les étages de la Frauenkirche

Un départ d'escalier étroit dans ce qui reste de la tour qui desservait les étages de la Frauenkirche

 

 

Les bases des mûrs sont ornées de frises. Cette église était probablement richement décorée

Les bases des mûrs sont ornées de frises. Cette église était probablement richement décorée

 

 

Un rocher-borne à l'Aspenberg

Un rocher-borne à l'Aspenberg

 

 

Cette borne porte une date et sur l'autre face, la serpette d'Offwiller

Cette borne porte une date et sur l'autre face, la serpette d'Offwiller

 

 

La stèle d'un bûcheron tué par une mine

La stèle d'un bûcheron tué par une mine

 

 

Tout près du col de Steige, la borne datée de 1598

Tout près du col de Steige, la borne datée de 1598

 

 

L'abri du col de Steige

L'abri du col de Steige

 

 

Au menu : brochettes de poissons

Au menu : brochettes de poissons

 

 

Et pour le dessert : Bananes caramélisées au Cognac et rhum saupoudrées d'éclats de chocolat ...

Et pour le dessert : Bananes caramélisées au Cognac et rhum saupoudrées d'éclats de chocolat ...

 

 

Sur le chemin des bornes d'Offwiller

 

 

Sur une des trois face de la borne tribanale, on retrouve les lettres LB, ce qui signifie "Lichtenberger Burgerwald"

Sur une des trois face de la borne tribanale, on retrouve les lettres LB, ce qui signifie "Lichtenberger Burgerwald"

 

 

On a failli passer à côté de ce rocher borne tant la mousse le cachait. On retrouve la serpette d'Offwiller et le marteau de Lichtenberg

On a failli passer à côté de ce rocher borne tant la mousse le cachait. On retrouve la serpette d'Offwiller et le marteau de Lichtenberg

 

 

Chut, une chevrette !

Chut, une chevrette !

 

 

Une belle borne bien conservée à l'Ebersberg

Une belle borne bien conservée à l'Ebersberg

 

 

Un fer à cheval est gravé sur la table de l'Affenfels

Un fer à cheval est gravé sur la table de l'Affenfels

 

 

Sur le chemin des bornes d'Offwiller

 

 

Les rois mages font planer leur ombre sur nos galettes !

Les rois mages font planer leur ombre sur nos galettes !

 

 

Partager cet article

Repost0
17 janvier 2018 3 17 /01 /janvier /2018 15:25

Les meilleures virées sont souvent celles convenues à l'arrache. Un SMS un peu du genre "T dispo ?"  "Rejoins-nous ici" avec une photo d'un coin de carte marquée d'une croix. Ce fut le cas pour la sortie du nouvel an ou après les fêtes de famille, il était important de retrouver son autre famille, celle de la forêt et des abris sous roche.

Chacun ramène un petit quelque chose à poser sur le feu et ensuite on partage. J'aime ces moments de convivialité, de retrouvailles, même si cela ne faisait pas si longtemps qu'on ne s'était quitté. Je découvre avec délice les bananes caramélisées. Voici la recette : Prenez des bananes et jetez-les dans les cendres chaudes. Attendez dix minutes et c'est prêt à déguster ! Il est certain qu'à l'avenir je vais essayer d'autres variantes de ce fabuleux dessert ...

 

 

Ces 3 rochers sont notre repère pour retrouver l'abri sous roche bien caché

Ces 3 rochers sont notre repère pour retrouver l'abri sous roche bien caché

 

 

Des bananes caramélisées pour le jour de l'An

 

 

Des bananes caramélisées pour le jour de l'An

 

 

Une faille à explorer

Une faille à explorer

 

 

Des bananes caramélisées pour le jour de l'An

 

 

Déjà c'est l'heure du vin chaud

Déjà c'est l'heure du vin chaud

 

 

Puis de la soupe et des grillades ...

Puis de la soupe et des grillades ...

 

 

"Mange pas comme un goret ! "

"Mange pas comme un goret ! "

 

 

C'est juste dommage qu'il n'y en ait que deux ...

C'est juste dommage qu'il n'y en ait que deux ...

 

 

On sent l'impatience !

On sent l'impatience !

 

 

Dissection d'une banane en milieu non stérile

Dissection d'une banane en milieu non stérile

 

 

Des bananes caramélisées pour le jour de l'An

 

 

Plein de tunnels à explorer

Plein de tunnels à explorer

 

 

Des bananes caramélisées pour le jour de l'An

 

 

Des bananes caramélisées pour le jour de l'An

 

 

La barre rocheuse recèle de nombreux passages

La barre rocheuse recèle de nombreux passages

 

 

Des bananes caramélisées pour le jour de l'An

 

       

             Merci de votre visite et à bientôt !

Partager cet article

Repost0
11 janvier 2018 4 11 /01 /janvier /2018 15:25

Il me semble que Noël est une période toute indiquée pour faire un pèlerinage au Mont Sainte Odile. Evidemment, je pars d'Ottrott en empruntant le sentier des Pèlerins. Pendant des siècles, cette route a été la seule voie permettant de mener des attelages au couvent de Hohenbourg. Le dallage avait été réalisé par une légion romaine. Vers 1780, selon un témoignage, elle était déjà en très mauvais état. D'ailleurs, en 1796, le chanoine Rumpler se plaignait des difficultés qu'il éprouvait à faire monter des charrois destinés à la restauration des sanctuaires endommagés pendant la Révolution !

Odile n'avait pas de biographe. Les premiers textes lui étant consacrés datent de près de deux siècles après sa mort. C'est un manuscrit rédigé d'après des légendes en 950, et conservé au monastère St Gall en Suisse. Sainte Odile est née vers 660 et est morte en 720. Fille d'Adalric, nommé Duc d'Alsace en 673, et de Bereswinde. Mais Adalric voulait un héritier mâle et la naissance d'une fille le rend furieux, à tel point qu'il veut la tuer. Bereswinde réussit à la cacher et Odile grandira au monastère de Baume-les-Dames.

Ce n'est qu'à l'adolescence qu'Odile sera baptisée et ce n'est qu'à ce moment-là qu'on l'appellera Odile, qui veut dire "Richesse de Dieu" et non "Fille de lumière" comme il est souvent écrit. C'est aussi à son baptême qu'Odile trouve la vue, en version imagée bien sûr car elle n'est jamais née aveugle et voyait comme vous et moi. C'est donc lorsqu'elle a reçu le premier sacrement que ses yeux se sont ouverts sur la mission à laquelle elle consacrera le restant de sa vie. 

Hugues, son frère, décida de la ramener à Hohenbourg. Mal lui en a pris car son père dans un accès de colère, décapita son fils. Saisi par le repentir, Adalric tolère finalement sa fille et projette même de la marier à un prince de son choix. Par amour pour Dieu, Odile refuse ce mariage. A la fin de sa vie, Adalric offre le monastère à sa fille, pour se laver de tous ses péchés. N'est-il pas écrit dans l'évangile qu'il y a plus de place au Ciel pour un seul pécheur qui se repent que pour cent justes ?

Carte IGN : 3716 ET

 

 

Le sentier des pèlerins est balisé par le + jaune

Le sentier des pèlerins est balisé par le + jaune

 

 

Un petit oratoire près de la ruine du prieuré de St Gorgon

Un petit oratoire près de la ruine du prieuré de St Gorgon

 

 

La vieille voie romaine dont le dallage a quasiment disparu

La vieille voie romaine dont le dallage a quasiment disparu

 

 

Sentier des Pèlerins

Sentier des Pèlerins

 

 

Des pèlerins sur le sentier, éclairés par la lumière divine ...

Des pèlerins sur le sentier, éclairés par la lumière divine ...

 

 

La brume s'efface et laisse apparaître le couvent

La brume s'efface et laisse apparaître le couvent

 

 

Les rochers Oberkirch

Les rochers Oberkirch

 

 

Le Mur Païen a dû être percé pour laisser passer la voie romaine

Le Mur Païen a dû être percé pour laisser passer la voie romaine

 

 

Le Mont Sainte Odile par le sentier des Pèlerins

 

 

La Grossmatt

La Grossmatt

 

 

Le brouillard stagne dans la plaine d'Alsace

Le brouillard stagne dans la plaine d'Alsace

 

 

Posez vos mains sur le pilier, vous sentirez les forces telluriques

Posez vos mains sur le pilier, vous sentirez les forces telluriques

 

 

Une statue représentant Ste Odile agenouillée près du tombeau de son père

Une statue représentant Ste Odile agenouillée près du tombeau de son père

 

 

Le petit abri près du rocher du Panorama

Le petit abri près du rocher du Panorama

 

 

Repas de Noël !

Repas de Noël !

 

 

Au rocher du Panorama

Au rocher du Panorama

 

 

Mais on y voit qu'une mer de nuages !

Mais on y voit qu'une mer de nuages !

 

 

Le Mont Sainte Odile par le sentier des Pèlerins

 

 

La mosaïque de la chapelle des Larmes

La mosaïque de la chapelle des Larmes

 

 

Certaines personnes ressentent un bourdonnement lorsqu'elles se placent dans le tronc creux du tilleul

Certaines personnes ressentent un bourdonnement lorsqu'elles se placent dans le tronc creux du tilleul

 

 

Sainte Odile veille sur l'Alsace

Sainte Odile veille sur l'Alsace

 

 

Partager cet article

Repost0
5 janvier 2018 5 05 /01 /janvier /2018 11:19

Je vous propose aujourd'hui de partir à la découverte de quelques rochers remarquables de l'autre côté de la frontière. Dans un premier temps, nous partons à la recherche de la Rösselsquelle, une petite source située près du village de Ludwigswinkel. Un rocher arrondi par l'érosion et portant l'inscription "Ruine Rösseslbrunner Hof" rappelle l'existence d'une ferme à proximité de la source. Il ne reste plus que le tracé de cette ferme avec au sol, des linteaux de portes et encadrements de fenêtres en grès. Les murs sont effondrés dont quelques pans de moins de un mètre de haut sont encore visibles. Elle avait été construite vers le milieu du 18ème siècle, en 1759. Le dernier propriétaire en date fut Friedrich Wanzel, qui s'occupa surtout du commerce du bois. A sa mort en 1873, il laissait une veuve et 11 enfants. Aucun ne voulait reprendre la ferme. Elle fut vendue à un forestier de Dahn. Ce n'est qu'après la seconde guerre que les bâtiments furent rasés et les champs reboisés.

Le premier rocher remarquable de cette sortie s'appelle Zigeunerfels. Il se caractérise par un énorme bloc de forme cubique soutenu par 2 piliers de grès rose. Sur l'un des piliers se trouvent 3 stries datant probablement du Néolithique. Nos ancêtres étaient sûrement impressionnés par cette "construction" et peut-être y voyaient-ils une force surnaturelle qui pourrait donner une espèce de magie à leurs outils et leurs armes s'ils les affûtaient  justement sur ce pilier.

Tout près de là, nous passons devant le Reitersprung. Le sommet de ce promontoire est facilement accessible. La légende raconte qu'un Cosaque était poursuivi par ses ennemis. C'était un excellent cavalier et il avait un bon cheval. Les autres n'étaient pas mauvais non plus, et en plus, ils connaissaient bien la forêt. Ainsi, le Cosaque se trouva acculé au bord de la falaise. Refusant de se rendre, d'un coup d'éperons, il s'élança dans le vide, atterit sans dommage et continua sa chevauchée. Mais à l'approche de Fischbach, cavalier et monture s'écroulèrent et ne se relevèrent jamais. En souvenir, les habitants ont érigé au bord du chemin une croix en pierre qu'il vaut mieux éviter aux alentours de minuit, quand l'âme du Cosaque rode dans les parages. Une croix aurait aussi été érigée pour le cheval ... L'empreinte de l'un des fers du cheval est encore visible au bord du rocher. 

Carte IGN : 3713 ET

 

La Rösselsquelle fournissait autrefois l'eau à toute la région. Elle n'alimente plus que les fontaines de Ludwigswinkel

La Rösselsquelle fournissait autrefois l'eau à toute la région. Elle n'alimente plus que les fontaines de Ludwigswinkel

 

 

La météo, froide et pluvieuse, ne se prête pourtant pas à un bain ...

La météo, froide et pluvieuse, ne se prête pourtant pas à un bain ...

 

 

Un Noël à Eppenbrunn

 

 

Un Noël à Eppenbrunn

 

 

Une voûte en forme de nid d'abeille

Une voûte en forme de nid d'abeille

 

 

Une magnifique érosion

Une magnifique érosion

 

 

Le Zigeunerfels, à distance égale entre Ludwigswinkel et Eppenbrunn

Le Zigeunerfels, à distance égale entre Ludwigswinkel et Eppenbrunn

 

 

Polissoirs

Polissoirs

 

 

Zigeunerfels

Zigeunerfels

 

 

Un coin de ciel bleu perce au travers de la grisaille !

Un coin de ciel bleu perce au travers de la grisaille !

 

 

Le promontoire du Reitersprung

Le promontoire du Reitersprung

 

 

L'empreinte laissée par la monture du Cosaque

L'empreinte laissée par la monture du Cosaque

 

 

Cette gravure est beaucoup plus ancienne et date probablement de l'époque celte

Cette gravure est beaucoup plus ancienne et date probablement de l'époque celte

 

 

Le rocher du Reitersprung

Le rocher du Reitersprung

 

 

Croix gammée datant de la Seconde Guerre Mondiale

Croix gammée datant de la Seconde Guerre Mondiale

 

 

Un hibou ..

Un hibou ..

 

 

Nous choisissons le côté Sud de cet abri déjà aménagé

Nous choisissons le côté Sud de cet abri déjà aménagé

 

 

Au menu : côtelettes d'agneau et gratin dauphinois

Au menu : côtelettes d'agneau et gratin dauphinois

 

 

Repas de Noël à l'abri du Hibou

Repas de Noël à l'abri du Hibou

 

 

Un Noël à Eppenbrunn

 

 

Un dernier vin chaud dans une chapelle, alors que dehors la neige se met à tomber ...

Un dernier vin chaud dans une chapelle, alors que dehors la neige se met à tomber ...

 

 

Partager cet article

Repost0
27 décembre 2017 3 27 /12 /décembre /2017 10:07

Une petite chapelle élancée de style gothique a été construite sur un promontoire de grès à l'extrémité d'un plateau occupé par les Celtes. Cette chapelle, placée sous le vocable de Sainte Barbe, a été élevée à l'emplacement même d'un ancien lieu de culte païen. L'autel se trouve sur le croisement de plusieurs veines telluriques importantes.

Barbe naquît au 3ème siècle, vers l'an 235 en Asie Mineure dans l'actuel Liban. Ses parents étaient païens mais la jeune fille s'intéressait de très près à la Nouvelle Religion et trouva les réponses à ses questions dans les Saintes Ecritures. A l'adolescence, Barbe était d'une grande beauté et son père l'a promise à un riche commerçant. Pour la protéger de ses prétendants, il l'enferma dans une tour. La légende raconte que la tour possédait deux fenêtres et Barbe en creusa une troisième pour symboliser la Trinité, en signe de sa foi. 

A son retour, son père entra dans une colère noire et incendia la tour. Par miracle, Barbe réussit à s'en échapper (c'est peut-être pour cette raison qu'elle est aujourd'hui encore vénérée par les pompiers). Le père de la jeune Barbe trouva le gouverneur romain afin qu'elle soit châtiée selon les lois promulguées contre les Chrétiens. Elle fût torturée pour lui faire abjurer sa foi profonde en Jésus Christ. On brûla au fer des parties de son corps et ses seins furent arrachés mais rien n'y fit ! Dans un élan, son père se saisit d'une hache qu'il leva au-dessus de la tête de sa fille. Au moment ou il voulu accomplir son horrible geste, il fut foudroyé sur le champ et Barbe fut vengée de son affreux martyre ...

Carte IGN : 3715 OT

Itinéraire : Ottersthal - chapelle Ste Barbe - rochers Gustave Orth - fossé des Pandours - saut du prince Charles - Ottersthal

 

Ottersthal sous une pellicule de givre

Ottersthal sous une pellicule de givre

 

 

En montant le chemin de croix

En montant le chemin de croix

 

 

La légende de Sainte Barbe

 

 

La légende de Sainte Barbe

 

 

La chapelle Sainte Barbe sur les hauteurs d'Ottersthal

La chapelle Sainte Barbe sur les hauteurs d'Ottersthal

 

 

La crèche et ses santons en cire d'abeille

La crèche et ses santons en cire d'abeille

 

 

La légende de Sainte Barbe

 

 

Un pic mar

Un pic mar

 

 

La légende de Sainte Barbe

 

 

La légende de Sainte Barbe

 

 

On retrouve le blason de la ville de Saverne sur cette borne

On retrouve le blason de la ville de Saverne sur cette borne

 

 

Coin repas

Coin repas

 

 

La légende de Sainte Barbe

 

 

Une ancienne voie romaine. Celle-ci fût vite abandonnée au profit de la route en parallèle plus large, mieux adaptée au trafic important de la fin du Moyen-âge

Une ancienne voie romaine. Celle-ci fût vite abandonnée au profit de la route en parallèle plus large, mieux adaptée au trafic important de la fin du Moyen-âge

 

 

Le tracé de la "nouvelle voie" au pied du rocher du saut du prince Charles

Le tracé de la "nouvelle voie" au pied du rocher du saut du prince Charles

 

 

Les traces des fers laissées par le cheval du duc de Lorraine

Les traces des fers laissées par le cheval du duc de Lorraine

 

 

La voie comporte 6 rails de guidages. 3 pour la descente et 3 pour la montée

La voie comporte 6 rails de guidages. 3 pour la descente et 3 pour la montée

 

 

1616 est l'une des dates de restauration de cette route des évèques

1616 est l'une des dates de restauration de cette route des évèques

 

 

Une croix de fer sur un rocher

Une croix de fer sur un rocher

 

 

Partager cet article

Repost0
18 décembre 2017 1 18 /12 /décembre /2017 11:58

Rien n'est plus frustrant que de tomber dans une battue et de devoir changer d'itinéraire. Qu'à cela ne tienne, il y a toujours un plan B et la forêt est assez grande pour tout le monde. Les premiers flocons invitent forcément à une sortie; rien que pour savourer le crissement de la neige sous les pieds. Les températures ne sont pas encore assez basses pour que le manteau blanc puisse recouvrir tous les paysages et le soleil réussit sans difficulté à faire de grandes percées dans le fine pellicule de blanc. 

Nous choisissons notre itinéraire en fonction de l'orbite du soleil, d'Est en Ouest, pour bénéficier de sa pleine lumière. Nous découvrons de nouveaux rochers, de nouvelles arches de grès, de nouveaux abris, de nouvelles grottes sur un territoire que nous avons pourtant tous déjà parcouru. On s'amuse à explorer chaque caverne, chaque tunnel, comme des enfants. Pour le repas de midi, nous sortons la marmite pour une fondue savoyarde aux 3 fromages accompagnée de quelques tranches de lard. Juste un régal !

 

 

Douces lumières et chemin enneigé

Douces lumières et chemin enneigé

 

 

Une fondue savoyarde dans les Vosges

 

 

Une fondue savoyarde dans les Vosges

 

 

Une fondue savoyarde dans les Vosges

 

 

Attention toutefois à ne pas réveiller les ours qui hibernent !

Attention toutefois à ne pas réveiller les ours qui hibernent !

 

 

Une fondue savoyarde dans les Vosges

 

 

Un ancien abri aménagé

Un ancien abri aménagé

 

 

Une fondue savoyarde dans les Vosges

 

 

Une fondue savoyarde dans les Vosges

 

 

En terre inconnue !

En terre inconnue !

 

 

Une fondue savoyarde dans les Vosges

 

 

Une fondue savoyarde dans les Vosges

 

 

Pause-café

Pause-café

 

 

Une fondue savoyarde dans les Vosges

 

 

Un moment de convivialité

Un moment de convivialité

 

 

Ce rocher coule de partout, une vraie éponge !

Ce rocher coule de partout, une vraie éponge !

 

 

Une fondue savoyarde dans les Vosges

 

 

Une fondue savoyarde dans les Vosges

 

 

Partager cet article

Repost0
13 décembre 2017 3 13 /12 /décembre /2017 14:50

La forêt de feuillus et d'épicéas est belle en cet automne, avec ses paillettes de soleil et son sol tapissé de bolets et de chanterelles plus ou moins fausses. Le chemin est large, pas encore raviné par les roues des tracteurs forestiers. Peu à peu la voie se rétrécie et on se retrouve dans les sous-bois peuplés de fougères roussies. Tout à coup se dresse devant nous, une majestueuse allée de Douglas. Des arbres géants qui s'amusent à chatouiller les nuages, tant ils sont hauts ! Sur la carte, il est écrit "Douglas" et au bout de la crête de cette hauteur sans nom, il est indiqué "Cimetière Calviniste". Sur place, malheureusement aucune tombe, aucun monument, juste un amas de rochers qui ressemblent à d'autres rochers. La brume soudain, enveloppe les arbres d'un voile opaque et mystérieux, ne laissant deviner que de sombres silhouettes.

Nous foulons encore le chemin Eternel qui n'en finit pas. Il relie entre eux les petits vallons, jusqu'aux limites forestières de l'abbaye cistercienne  de Sturzelbronn, et même au delà. Un abornement datant de 1737 marque la séparation entre les biens des anciens moines et le ban de Bitche. Les bornes, sans doute les plus belles et les mieux conservées qui m'aient été données de voir, se dressent fièrement, presque à hauteur d'homme. Il est maintenant grand temps de mettre la table, arpenter ce chemin éternel nous a mis en appétit ! Au menu, des "galinettes farcies" arrosées d'un Gewurz moelleux. Un délice !

Carte : IGN 3713 ET

 

L'aube d'une belle journée automnale

L'aube d'une belle journée automnale

 

 

Le soleil peine à disperser les dernières nappes de brume

Le soleil peine à disperser les dernières nappes de brume

 

 

La magnifique allée de Douglas

La magnifique allée de Douglas

 

 

C'est précisément à cet endroit qu'il est mentionné "Cimetière Calviniste"

C'est précisément à cet endroit qu'il est mentionné "Cimetière Calviniste"

 

 

Non, ce ne sont pas des mirabelles mais la galle du chêne ! A l'intérieur de cette boule se trouve la larve d'un insecte, une sorte de petite guêpe noire. La galle lui fournit le gîte et le couvert. Le cycle de cet insecte est assez complexe car il y a une génération hivernale et une génération sexuée printanière

Non, ce ne sont pas des mirabelles mais la galle du chêne ! A l'intérieur de cette boule se trouve la larve d'un insecte, une sorte de petite guêpe noire. La galle lui fournit le gîte et le couvert. Le cycle de cet insecte est assez complexe car il y a une génération hivernale et une génération sexuée printanière

 

 

Sur le Chemin Eternel

 

 

Sur le Chemin Eternel

 

 

Le Chemin Eternel

Le Chemin Eternel

 

 

L'abbaye cistercienne de Sturzelbronn est détruite en 1638, pendant la Guerre de Trente ans. Les moines reviennent à l'issue du conflit et font valloir leurs droits en délimitant leurs terres par ces bornes remarquables

L'abbaye cistercienne de Sturzelbronn est détruite en 1638, pendant la Guerre de Trente ans. Les moines reviennent à l'issue du conflit et font valloir leurs droits en délimitant leurs terres par ces bornes remarquables

 

 

Une tourbière au stade final. Elle est presque complètement asséchée.

Une tourbière au stade final. Elle est presque complètement asséchée.

 

 

Des sphaignes se développent à l'ombre des grands bouleaux

Des sphaignes se développent à l'ombre des grands bouleaux

 

 

Sur le Chemin Eternel

 

 

Les bornes sont numérotées et portent le nom de Bitche sur l'autre face

Les bornes sont numérotées et portent le nom de Bitche sur l'autre face

 

 

Sur le Chemin Eternel

 

 

L'immense crosse abbatiale marque la puissance de l'abbaye.

L'immense crosse abbatiale marque la puissance de l'abbaye.

 

 

L'épaisseur de la crosse est remarquable

L'épaisseur de la crosse est remarquable

 

 

Un petit abri bien confortable

Un petit abri bien confortable

 

 

La galinette ça n'existe pas ? Voici la preuve que si !

La galinette ça n'existe pas ? Voici la preuve que si !

 

 

Un mulot mendie les restes du pain

Un mulot mendie les restes du pain

 

 

Sur le Chemin Eternel

 

 

Dernières lueurs

Dernières lueurs

 

 

Sur le Chemin Eternel

 

 

Un dernier vin chaud pour clôturer cette belle journée

Un dernier vin chaud pour clôturer cette belle journée

 

 

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • Guy
  • j'aime les randos-découvertes,les Vosges et ses fermes-auberges,l'Alsace et son patrimoine,les chateaux-forts et leurs légendes et plein d'autres choses encore..
  • j'aime les randos-découvertes,les Vosges et ses fermes-auberges,l'Alsace et son patrimoine,les chateaux-forts et leurs légendes et plein d'autres choses encore..

Rechercher