Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 mai 2017 6 27 /05 /mai /2017 12:29

Cette nouvelle randonnée au coeur du Müllerthal, au Luxembourg, est une boucle d'environ 12 km qui relie Berdorf à Echternach. Le village de Berdorf est connu pour ses carrières d'où ont été extraites dès le Moyen Age des meules pour les moulins. Ces carrières ont été exploitées jusqu'au 19ème siècle et fournissaient des meules pour tout le Müllerthal (vallée des meuniers) et même au delà des frontières luxembourgeoises.

Notre sentier (balisage E1) serpente le long de très beaux rochers étrangement érodés. La gorge du Loup est impressionnante : elle est formée de rochers aux parois abruptes qui tombent à la verticale, mesurant 30,40 voire 50m de haut par endroit. Une fissure étroite dans la roche permet de s'y faufiler. Des labyrinthes sombres et serrés se perdent dans les amas de grès.

Sur ce parcours, les paysages sont très variés et l'on passe d'une jungle de forêt primitive à des prés soigneusement entretenus, en passant également par des gouffres, des grottes, des hauts plateaux rocheux vertigineux et des points de vus à couper le souffle ! C'est en tout cas une rando que je conseille pour découvrir le petite Suisse Luxembourgeoise ...

 

Les carrières de meules de Berdorf

Les carrières de meules de Berdorf

 

 

Les carrières de meules de Berdorf

 

 

Le Hohllay

Le Hohllay

 

 

Cette carrière a été réaménagée en amphithéâtre !

Cette carrière a été réaménagée en amphithéâtre !

 

 

Les carrières de meules de Berdorf

 

 

Des dédales à tire-larigot ...

Des dédales à tire-larigot ...

 

 

Les carrières de meules de Berdorf

 

 

Un cyclope menaçant ...

Un cyclope menaçant ...

 

 

Aux dents tranchantes !

Aux dents tranchantes !

 

 

Les carrières de meules de Berdorf

 

 

Les carrières de meules de Berdorf

 

 

Les carrières de meules de Berdorf

 

 

Les carrières de meules de Berdorf

 

 

Les carrières de meules de Berdorf

 

 

Les carrières de meules de Berdorf

 

 

Wolfsschlucht

Wolfsschlucht

 

 

La petite chapelle au dessus d'Echternach

La petite chapelle au dessus d'Echternach

 

 

Vue sur Echternach

Vue sur Echternach

 

 

N'oubliez pas de cliquer sur la photo pour l'agrandir

N'oubliez pas de cliquer sur la photo pour l'agrandir

 

 

Les carrières de meules de Berdorf

 

 

Geierslay

Geierslay

 

 

Les carrières de meules de Berdorf

 

 

Retour aux carrières

Retour aux carrières

 

 

Les carrières de meules de Berdorf

 

 

Le château de Beaufort

Le château de Beaufort

 

 

Repost 0
23 mai 2017 2 23 /05 /mai /2017 10:49

Les noms un peu barbares du titre sont des lieux dits et des crêtes entre Philippsbourg et Baerenthal, en Moselle. Pendant la période du Néolithique, les hommes se sont installés ici de façon durable. Ils se nourrissaient du fruit de la pêche et de la chasse et bien sûr aussi de cueillette de fruits sauvages. Ils fabriquaient des outils et aiguisaient les tranchants de leurs armes sur les rochers. Aujourd'hui on peut encore admirer les traces laissées par les outils sur le grès rose sous forme de stries et de polissoirs plus ou moins bien conservés.

Le grand rocher au dessus de Muckenthal est l'un des seuls endroits où se trouve le très rare polissoir courbe. Il est protégé des intempéries par un avancement de la roche ce qui lui à permis de garder toute sa finesse. Dans le même secteur, d'autres rochers portent des impacts de tirs datant de la seconde guerre mondiale.

Pour terminer la rando, nous profitons des derniers rayons de soleil qui font scintiller les eaux de l'étang du Baerenthal. Les berges du Schmalenthalenweiher, le nom de l'étang au 16ème siècle, sont plantés de saules, d'aulnes et de roseaux offrant des refuges pour les oiseaux. Il y a même un mirador d'observation dont les clés sont dispo à l'OT ou à la boulangerie ...

Carte IGN : 3714 ET

 

Les rochers de grès rose du Muckenthal

Les rochers de grès rose du Muckenthal

 

 

Des stries en forme de quille de bateau

Des stries en forme de quille de bateau

 

 

Du Muckenthal au Rippertshalde

 

 

Du Muckenthal au Rippertshalde

 

 

Goûter du lapin .. euh, du matin !

Goûter du lapin .. euh, du matin !

 

 

Epave forestière

Epave forestière

 

 

Du Muckenthal au Rippertshalde

 

 

Les polissoirs courbes

Les polissoirs courbes

 

 

Soudain, Mélusine apparaît tout près de la roche aux fées ...

Soudain, Mélusine apparaît tout près de la roche aux fées ...

 

 

Du Muckenthal au Rippertshalde

 

 

Un rocher-champignon sur la crête du Rippertshalde

Un rocher-champignon sur la crête du Rippertshalde

 

 

La roche décollée

La roche décollée

 

 

Roche décollée

Roche décollée

 

 

Du Muckenthal au Rippertshalde

 

 

Du Muckenthal au Rippertshalde

 

 

L'allée des bouleaux penchés

L'allée des bouleaux penchés

 

 

Coucher de soleil sur l'étang de Baerenthal

Coucher de soleil sur l'étang de Baerenthal

 

 

Repost 0
15 mai 2017 1 15 /05 /mai /2017 08:48

Une circulaire balisée "anneau vert" permet de faire une agréable balade sur les hauteurs de Rosheim. Le parcours traverse les vergers de pommiers et de cerisiers en fleur à cette époque de l'année mais aussi les vignobles du Neuland et du Westenberg, bien exposés au soleil. De très beaux panoramas défilent devant nos yeux et, par temps clair comme c'est le cas aujourd'hui, on aperçoit la cathédrale de Strasbourg sur la ligne d'horizon lorsque l'on regarde vers la Forêt Noire.

Le regard plonge inévitablement sur Rosheim, point central de cette boucle d'environ 14 km. La belle église romane Saints Pierre et Paul crève le ciel bleu de ses pierres de grès jaune. Je dois préciser que le balisage ne conduit pas par cette église mais juste en face de celle-ci se trouve la pâtisserie Rohmer, si vous voyez ce que je veux dire ...

Carte IGN : 3716 ET

 

La balade commence à Rosenwiller

La balade commence à Rosenwiller

 

 

Le cimetière juif de Rosenwiller est le plus vaste et le plus ancien d'Alsace

Le cimetière juif de Rosenwiller est le plus vaste et le plus ancien d'Alsace

 

 

Les balcons de Rosheim

 

 

Les arbres fruitiers en fleur .. malheureusement une nuit de gèle a anéanti toute la récolte !

Les arbres fruitiers en fleur .. malheureusement une nuit de gèle a anéanti toute la récolte !

 

 

Les balcons de Rosheim

Les balcons de Rosheim

 

 

La porte du Lion permet d'entrer directement au centre ville

La porte du Lion permet d'entrer directement au centre ville

 

 

St Pierre et St Paul est sans doute l'une des plus belles églises romanes d'Alsace

St Pierre et St Paul est sans doute l'une des plus belles églises romanes d'Alsace

 

 

Ce marmouset sur la toiture de l'église tient une sébile à la main. La légende raconte que le maître d'oeuvre voulait être payé pour ses services

Ce marmouset sur la toiture de l'église tient une sébile à la main. La légende raconte que le maître d'oeuvre voulait être payé pour ses services

 

 

Le puits à six seaux devant l'hôtel de ville

Le puits à six seaux devant l'hôtel de ville

 

 

Un ancien lavoir

Un ancien lavoir

 

 

Le centre du bourg de Rosheim vu par une fenêtre de la colline

Le centre du bourg de Rosheim vu par une fenêtre de la colline

 

 

Déjeuner sur l'herbe et  ... tarte au fromage blanc !

Déjeuner sur l'herbe et ... tarte au fromage blanc !

 

 

Les allées de cerisiers couvrant le versant Nord du Bischenberg

Les allées de cerisiers couvrant le versant Nord du Bischenberg

 

 

La chapelle de la Vierge des Sept Douleurs du Bruderberg

La chapelle de la Vierge des Sept Douleurs du Bruderberg

 

 

Les balcons de Rosheim

 

 

Les balcons de Rosheim

 

 

Les formes de la traditionnelle coiffe Alsacienne sont certainement inspirées par les rameaux recourbés des vignes ...

Les formes de la traditionnelle coiffe Alsacienne sont certainement inspirées par les rameaux recourbés des vignes ...

 

 

Anémone pulsatille

Anémone pulsatille

 

 

Les balcons de Rosheim

 

 

Repost 0
10 mai 2017 3 10 /05 /mai /2017 11:04

Le 516ème article de ce blog va nous emmener au Luxembourg pour découvrir les magnifiques rochers du Müllerthal. Cette région est couramment appelée la petite Suisse Luxembourgeoise en raison des vallons qui la caractérisent. De spectaculaires formations de grès composent le paysage de ce parc naturel.

Nous prenons le départ à Müllerthal et suivons un circuit d'environ 10 km bien balisé. En plus de cette boucle, nous faisons un crochet par les "grottes" du Kuelscheier qui sont de véritables dédales, très étroits, et, pour certains, baignés dans l'obscurité. Une bonne lampe-torche est indispensable car on évolue parfois dans le noir complet sur plusieurs dizaines de mètres avec du dénivelé pour corser l'affaire !

Le parcours est entièrement constitué de rochers ruiniformes, laissant apparaître des visages grimaçants ou des têtes avec des dents effrayantes ... La roche présente parfois une érosion très mystérieuse qu'on ne rencontre nulle par ailleurs. Les couleurs aussi sont très variées et peuvent parfois surprendre. Le site est très propre et sécurisé, à l'image de ce charmant pays. Je ne peux que vous conseiller d'aller découvrir de vous même ces fabuleux rochers ...

 

Des marches se faufilent discrètement entre les rochers de grès du Luxembourg

Des marches se faufilent discrètement entre les rochers de grès du Luxembourg

 

 

Une randonneuse donne l'échelle de ces énormes blocs

Une randonneuse donne l'échelle de ces énormes blocs

 

 

Dans les labyrinthes du Müllerthal

 

 

Si vous avez oublié vos lunettes, restez assis et cliquez sur la photo pour l'agrandir

Si vous avez oublié vos lunettes, restez assis et cliquez sur la photo pour l'agrandir

 

 

Certains rochers présentent une érosion très particulière

Certains rochers présentent une érosion très particulière

 

 

Dans les labyrinthes du Müllerthal

 

 

Dans les labyrinthes du Müllerthal

 

 

Rocher en forme de crâne ...

Rocher en forme de crâne ...

 

 

Dans les labyrinthes du Müllerthal

 

 

Dans les labyrinthes du Müllerthal

 

 

Dans les labyrinthes du Müllerthal

 

 

Des monstres à la dentition effrayante ...

Des monstres à la dentition effrayante ...

 

 

Dans les labyrinthes du Müllerthal

 

 

Dans les labyrinthes du Müllerthal

 

 

Dans les labyrinthes du Müllerthal

 

 

Dans les labyrinthes du Müllerthal

 

 

Lampe-torche obligatoire !

Lampe-torche obligatoire !

 

 

Et c'est reparti pour d'autres labyrinthes sombres et étroits

Et c'est reparti pour d'autres labyrinthes sombres et étroits

 

 

Dans les labyrinthes du Müllerthal

 

 

Ici aussi il y a des Rutschfelsen !

Ici aussi il y a des Rutschfelsen !

 

 

Dans les labyrinthes du Müllerthal

 

 

Le fameux Schiessentümpel, emblème du Müllerthal

Le fameux Schiessentümpel, emblème du Müllerthal

 

 

Repost 0
4 mai 2017 4 04 /05 /mai /2017 17:32

Au fond de la forêt de Sainte-Marie-Aux-Mines se trouve érigée une bien étrange stèle. En fait, il s'agit simplement d'un poteau en bois sur lequel était gravé "Tertre de la fille Morte". Les intempéries en ont effacé les lettres et les mousses et lichens commencent à coloniser le bois. Tous ceux qui passent par ici déposent une pierre au pied de la croix, en disant une petite prière.

La tradition orale assure qu'une jeune fille est enterrée ici ... L'histoire se déroule vers la fin du 18ème siècle, en l'an 1775. Une jeune fille de 15 ou 16 ans orpheline avait été séduite par un officier des mines du Rauenthal. L'officier apprenant qu'elle attendait un enfant de lui, l'a laisse tout simplement tomber ! La jeune fille erra alors dans les montagnes pour cacher sa grossesse et c'est totalement épuisée qu'elle accoucha là de l'enfant de l'officier, qui mourut faute de soins. Des passants découvrirent la jeune mère inconsciente et la ramenèrent au village. 

Le juge lui intenta un procès d'infanticide. Condamnée à être lapidée, elle fut d'abord exposée au pilori de Sainte Marie, puis conduite sous les cris et les quolibets de la foule jusqu'à l'endroit même où avait péri son enfant. Là, elle sera lapidée et enterrée sur place. Un tertre rappel cette terrible tragédie. Il arrive quelque fois que le fantôme de la jeune fille surgit devant le bûcheron ou le promeneur, surtout s'il a oublié de déposer "sa" pierre au bas du tertre ...

Carte IGN : 3718 OT

Itinéraire : Aubure - Obermatten (rectangle rouge barré de blanc) - Le champ du Diable - Abri de la Pierre des 3 bans - le tertre de la Fille Morte - Adelspach - le Haut et Bas Schlueck - retour à Aubure

 

 

Les fermiers ont érigé une grande statue de la Vierge à Obermatten en guise de remerciement d'un fait miraculeux qui s'est produit en 1688

Les fermiers ont érigé une grande statue de la Vierge à Obermatten en guise de remerciement d'un fait miraculeux qui s'est produit en 1688

 

 

Chaque printemps, des Crocus fleurissent dans le pré

Chaque printemps, des Crocus fleurissent dans le pré

 

 

Dans la forêt d'Aubure

Dans la forêt d'Aubure

 

 

Le Champ du Diable porte bien son nom, il a été ravagé par Lothar en 1999

Le Champ du Diable porte bien son nom, il a été ravagé par Lothar en 1999

 

 

Dernières neiges ...

Dernières neiges ...

 

 

La cabane de la Pierre des trois bans

La cabane de la Pierre des trois bans

 

 

Et là, le tertre de la Fille Morte

Et là, le tertre de la Fille Morte

 

 

le tertre de la Fille Morte

 

 

Ca sent la tartiflette !

Ca sent la tartiflette !

 

 

Adelspach

Adelspach

 

 

Des oeufs de batraciens

Des oeufs de batraciens

 

 

Mon oeil est attiré par un rocher qui semble avoir été posé là. Il est en bordure d'un ancien chemin creux et porte une marque des Celtes. C'est une pierre de la fécondité qui est un petit menhir qui porte sur sa face Nord le symbole mâle (I) Parfois, on retrouve le symbole femelle (O) sur l'autre face du même rocher ou sur un rocher dressé un peu plus loin, pour l'équilibre des énergies

Mon oeil est attiré par un rocher qui semble avoir été posé là. Il est en bordure d'un ancien chemin creux et porte une marque des Celtes. C'est une pierre de la fécondité qui est un petit menhir qui porte sur sa face Nord le symbole mâle (I) Parfois, on retrouve le symbole femelle (O) sur l'autre face du même rocher ou sur un rocher dressé un peu plus loin, pour l'équilibre des énergies

 

 

Du houx pousse juste à côté de la pierre de la fécondité

Du houx pousse juste à côté de la pierre de la fécondité

 

 

Une ancienne borne dont le blason a été martelé durant la Révolution

Une ancienne borne dont le blason a été martelé durant la Révolution

 

 

Rouge-gorge

Rouge-gorge

 

 

Le temple d'Aubure est adossé à une ferme dont il épouse les formes

Le temple d'Aubure est adossé à une ferme dont il épouse les formes

 

 

Papillon Aurore

Papillon Aurore

 

 

Fréland, dans le pays Welsch

Fréland, dans le pays Welsch

 

 

Repost 0
26 avril 2017 3 26 /04 /avril /2017 07:37

Pour celui qui, un jour, a rêvé de s'asseoir sur le trône d'un roi, cette randonnée est toute indiquée ! C'est en feuilletant l'un des ouvrages de Guy Trendel que m'est venue l'idée de visiter les beaux rochers sur les hauteurs d'Aubure. C'est d'ailleurs dans ce même livre que l'on apprend que Aubure est considéré comme le plus haut village d'Alsace. Ses maisons s'étagent entre 780 et 900 mètres d'altitude.

Le sentier est très bien balisé. Il suffit de suivre le GR5 qui grimpe vers le Seelbourg ou Seelberg, littéralement château ou montagne des âmes ...  Tout au long du parcours, on retrouve de nombreuses traces de nos ancêtres les Celtes. Foison de symboles sont taillés dans les rochers en bordure du sentier, pour qui sait les repérer bien sûr.

Le rocher du Tétras porte l'inscription Auerhanfelsen, son nom germanique, sans doute taillé à l'époque où ce territoire était Allemand. L'escalier qui passe entre les rochers a certainement été construit à même date. Encore un quart d'heure de marche et on arrive au rocher de la chaise du roi, le Koenigsstuhl felsen. Les rochers sont creusés de cupules et bassins. L'un d'eux forme une chaise. La légende s'en est emparée et y fait siéger un roi celte qui dominait tout le pays. Les bûcherons racontent également que le diable occupe parfois ce site où il rassemble les âmes perdues pour les obliger à l'adorer avant de les conduire en enfer ...

Carte IGN : 3718 OT

Itinéraire : Aubure - balisage rec. rouge (GR5) - rocher du Tétras - Koenigsstuhl - Sapin des Français - Ruines du Bistein - chapelle St Alexis - Ursprung - Aubure. Env. 16 km

                                                                                    Cliquez sur les photos pour les agrandir 

La rando démarre devant l'église St Jacques-le-Majeur à Aubure

La rando démarre devant l'église St Jacques-le-Majeur à Aubure

 

 

Une magnifique forêt de pins nous élève doucement vers les crêtes

Une magnifique forêt de pins nous élève doucement vers les crêtes

 

 

L'empreinte des Celtes est encore bien visible dans la forêt du Kalblin

L'empreinte des Celtes est encore bien visible dans la forêt du Kalblin

 

 

Un rocher sans nom au Seelberg, montagne des âmes ...

Un rocher sans nom au Seelberg, montagne des âmes ...

 

 

Sur le trône du roi !

 

 

La roche du Tétras

La roche du Tétras

 

 

La dalle sommitale est fragmentée et ne forme plus qu'un amas de blocs

La dalle sommitale est fragmentée et ne forme plus qu'un amas de blocs

 

 

Derrière la roche à bassins renversée se cache la chaise du roi, ou Koenigsstuhl

Derrière la roche à bassins renversée se cache la chaise du roi, ou Koenigsstuhl

 

 

Un rocher au Seelberg

Un rocher au Seelberg

 

 

Sur le trône du roi !

 

 

Sur le fût en fonte de cette croix on lit l'inscription "Johan Floderer 26 jahr alt, den 1 juni 1887 vom Plitz getrofen"

Sur le fût en fonte de cette croix on lit l'inscription "Johan Floderer 26 jahr alt, den 1 juni 1887 vom Plitz getrofen"

 

 

Sur le trône du roi !

 

 

Les vestiges du Bilstein alsacien sur son socle granitique

Les vestiges du Bilstein alsacien sur son socle granitique

 

 

Une curieuse sculpture orne ce bloc de grès

Une curieuse sculpture orne ce bloc de grès

 

 

Les châtelains d'aujourd'hui !

Les châtelains d'aujourd'hui !

 

 

La vue est magnifique du haut du Schlossberg

La vue est magnifique du haut du Schlossberg

 

 

Sur le trône du roi !

 

 

La chapelle St Alexis

La chapelle St Alexis

 

 

Quetsches et brimbelles pour le goûter !

Quetsches et brimbelles pour le goûter !

 

 

Petite photo souvenir avec ... Guy Trendel. Pour une surprise c'était une surprise !

Petite photo souvenir avec ... Guy Trendel. Pour une surprise c'était une surprise !

 

 

Repost 0
21 avril 2017 5 21 /04 /avril /2017 04:51

Le bout de plaine d'Alsace juste devant le massif du Mont Sainte Odile est couramment appelé le Piémont des Vosges. Par une boucle d'environ quinze kilomètres, nous allons traverser quelques villages qui se sont développés autour de la vigne et qui ont prospéré au fil des siècles grâce au commerce du vin.

A la limite de Boersch s'étend le domaine de la Léonardsau, constitué d'un grand parc arboré de 9 hectares et d'une magnifique résidence  qui est un bel exemple de l'art nouveau. Le petit château comme on l'appel ici, doit sa construction au baron Albert de Dietrich afin de conserver sa collection de faïences anciennes. Il charge l'architecte Louis Feine des plans et la décoration intérieure des salles de réceptions sera confiée notamment à Charles Spindler.

Un peu plus loin, la chapelle Notre Dame des Neiges au Chêne, plus connue sous chapelle St Léonard, abrite également une oeuvre de Charles Spindler. Nous voici déjà à la mi-parcours quand nous entrons dans Ottrott, le fief du fameux rouge d'Ottrott, seul vin rouge d'Alsace. Le rouge d'Ottrott est un vin qui se boit très frais et il accompagne parfaitement les tartes flambées ...

Carte IGN : 3716 ET

Itinéraire : Obernai - Léonardsau - Boersch - St Léonard - Ottrott - St Nabor - Bernardswiller - Obernai

 

Le parc d'Obernai

Le parc d'Obernai

 

 

Un couple de mésanges bleues a élu domicile dans ce vieux chêne ...

Un couple de mésanges bleues a élu domicile dans ce vieux chêne ...

 

 

Le dimanche, vous croiserez plus d'un joggeur le long de l'Ehn

Le dimanche, vous croiserez plus d'un joggeur le long de l'Ehn

 

 

Et forcément des pêcheurs ...

Et forcément des pêcheurs ...

 

 

Le Piémont des Vosges

Le Piémont des Vosges

 

 

La Léonardsau. Même le cadran solaire porte les armes des Dietrich !

La Léonardsau. Même le cadran solaire porte les armes des Dietrich !

 

 

Boersch et son puits à six seaux

Boersch et son puits à six seaux

 

 

La chapelle Notre-Dame-des-Neiges-au-Chêne de St Léonard (1862)

La chapelle Notre-Dame-des-Neiges-au-Chêne de St Léonard (1862)

 

 

Une marqueterie représentant le Christ de Charles Spindler

Une marqueterie représentant le Christ de Charles Spindler

 

 

Est-ce là un emblème de la manufacture d'armes blanches de Klingenthal ?

Est-ce là un emblème de la manufacture d'armes blanches de Klingenthal ?

 

 

On entre dans Ottrott !

On entre dans Ottrott !

 

 

Plat du jour ...

Plat du jour ...

 

 

Le printemps fleurit aux arbres à la villa Maya (St Nabor) !

Le printemps fleurit aux arbres à la villa Maya (St Nabor) !

 

 

Sur les traces de Saint Léonard

 

 

Un banc-reposoir de l'Impératrice daté de 1854 bien évidemment

Un banc-reposoir de l'Impératrice daté de 1854 bien évidemment

 

 

Encore un beau puits de style Renaissance à Bernardswiller

Encore un beau puits de style Renaissance à Bernardswiller

 

 

Celui-ci on ne peut pas s'y tromper ! avec la serpette et la grappe de raisin c'est l'emblème du vigneron !

Celui-ci on ne peut pas s'y tromper ! avec la serpette et la grappe de raisin c'est l'emblème du vigneron !

 

 

Les vestiges de l'église St Jean-Baptiste du village disparu d'Oberlinden (XIème siècle). Appelée Oberkirche, elle a donné son nom à la famille noble installée dans le proche château.

Les vestiges de l'église St Jean-Baptiste du village disparu d'Oberlinden (XIème siècle). Appelée Oberkirche, elle a donné son nom à la famille noble installée dans le proche château.

 

 

Repost 0
16 avril 2017 7 16 /04 /avril /2017 08:57

Tout près de Sarreguemines se trouve le village de Sarreinsming. Un peu à l'écart de ce dernier, caché par les grands hêtres de la forêt du Grosswald, on tombe sur les vestiges d'une villa gallo-romaine. Une voie romaine passait par là et traversait la vallée de la Blies en se dirigeant vers Deux-Ponts. La villa gallo-romaine comprenait des thermes et un réseau de canalisations encore bien conservés. Se trouvaient également à proximité un quartier artisanal et un atelier de monnayage.

En lisière des bois du Lehwald et du Grosswald se dressent de magnifiques bornes armoriées du blason du prince Ludwig von Nassau-Sarrebruck et datées de 1768. A l'origine, le prince en a fait poser une centaine mais il n'en reste guère plus de la moitié. Le CV vient de réaliser un circuit des bornes balisé "Anneau vert". C'est une circulaire d'une quinzaine de kilomètres passant par les villages, les bois et offrant de belles vues sur les hauteurs de Wiesviller. Le sentier est très boueux par endroit et il faut même traverser un gué qu'il vaut mieux éviter après une longue période pluvieuse ...

Carte IGN : 3613 ET

 

Les pluies de début mars gonflent les eaux de la Sarre

Les pluies de début mars gonflent les eaux de la Sarre

 

 

Un chemin boueux dans la forêt du Grosswald

Un chemin boueux dans la forêt du Grosswald

 

 

Les terres ne parviennent plus à contenir l'eau et la refoulent en petits geysers !

Les terres ne parviennent plus à contenir l'eau et la refoulent en petits geysers !

 

 

Les bornes de la forêt du Grosswald

 

 

Les vestiges de la villa gallo-romaine du Grosswald

Les vestiges de la villa gallo-romaine du Grosswald

 

 

Vallonia, déesse romaine protectrice des vallées ...

Vallonia, déesse romaine protectrice des vallées ...

 

 

Il faut déchausser pour suivre le sentier balisé !

Il faut déchausser pour suivre le sentier balisé !

 

 

Les bornes de la forêt du Grosswald

 

 

Une borne gravée de W W pour Wiesviller Wald dans le bois du Lehwald

Une borne gravée de W W pour Wiesviller Wald dans le bois du Lehwald

 

 

Canard sucré/salé façon romaine ...

Canard sucré/salé façon romaine ...

 

 

Une fleur de lys martelée sur cette borne au Rosselberg

Une fleur de lys martelée sur cette borne au Rosselberg

 

 

Les énormes armoiries des comtes de Nassau

Les énormes armoiries des comtes de Nassau

 

 

La Sarre

La Sarre

 

 

Des divinités de l'époque romaine ?

Des divinités de l'époque romaine ?

 

 

Les ruines du château de Frauenberg

Les ruines du château de Frauenberg

 

 

Au bas de la ruine se trouvent quelques tombes israélites

Au bas de la ruine se trouvent quelques tombes israélites

 

 

Les bornes de la forêt du Grosswald

 

                    Merci de votre visite, à bientôt !

Repost 0
11 avril 2017 2 11 /04 /avril /2017 12:40

Au pied du Mont Sainte Odile, dans un pays de vignes se blottit le village de Mittelbergheim. Ses imposantes façades de style Renaissance témoignent d'un riche passé viticole. Ses ruelles étroites pleines de charmes lui valent de compter parmi les plus beaux villages de France. Mittelbergheim est sans doute l'une des plus belles surprises de la Route des vins d'Alsace. 

Son patrimoine se trouve également sur les collines calcaires dont les hommes on su faire naître un vin classé grand cru qui porte le nom du lieu, le Zotzenberg. Dans la rue principale se trouve l'un des 8 pressoirs en bois rescapés de cette époque où tout était fait à la main. Il existe également un vieux pressoir à huile mais aussi de nombreux puits à oreilles dont on tirait l'eau nécessaire à la fabrication de tuiles. Du village partent plusieurs sentiers balisés qui vous mèneront à travers les vignes ou au Mont Sainte Odile ou encore vers les châteaux d'Andlau et de Spesbourg. C'est ce dernier que nous avons retenu pour la sortie du jour ...

Carte IGN : 3717 ET

 

Les maisons vigneronnes sont souvent ouvertes sur de larges cours intérieures

Les maisons vigneronnes sont souvent ouvertes sur de larges cours intérieures

 

 

Le pressoir de la cour dîmière (15ème- 18ème siècle) à été utilisé jusque dans les années 50. Des valets actionnaient le pressoir. Ils ne devaient pas s'enivrer : si par négligence ou saoulerie le vin devenait mauvais ou s'ils en versaient à côté, ils devaient réparer le préjudice !

Le pressoir de la cour dîmière (15ème- 18ème siècle) à été utilisé jusque dans les années 50. Des valets actionnaient le pressoir. Ils ne devaient pas s'enivrer : si par négligence ou saoulerie le vin devenait mauvais ou s'ils en versaient à côté, ils devaient réparer le préjudice !

 

 

Le pressoir à huile

Le pressoir à huile

 

 

Sur le sentier des Espiègles

Sur le sentier des Espiègles

 

 

De Mittelbergheim au château d'Andlau

 

 

De Mittelbergheim au château d'Andlau

 

 

Le rocher Sainte Richarde offre un beau panorama sur la vallée de l'Andlau

Le rocher Sainte Richarde offre un beau panorama sur la vallée de l'Andlau

 

 

Tout le monde est attentif aux explications de Vincent !

Tout le monde est attentif aux explications de Vincent !

 

 

La gamelle du jour

La gamelle du jour

 

 

Le blason de la famille d'Andlau

Le blason de la famille d'Andlau

 

 

Cette silhouette se reconnaît au premier coup d'oeil ...

Cette silhouette se reconnaît au premier coup d'oeil ...

 

 

Les avis divergent quant à l'identification de cet "animal"

Les avis divergent quant à l'identification de cet "animal"

 

 

De Mittelbergheim au château d'Andlau

 

 

Le Spesbourg

Le Spesbourg

 

 

Rappel des faits historiques

Rappel des faits historiques

 

 

Puis sieste au soleil ...

Puis sieste au soleil ...

 

 

De Mittelbergheim au château d'Andlau

 

 

De Mittelbergheim au château d'Andlau

 

 

Retour à notre point de départ par le vignoble

Retour à notre point de départ par le vignoble

 

 

Repost 0
29 mars 2017 3 29 /03 /mars /2017 20:51

La saison de ski touche à sa fin dans les Hautes Vosges. C'est également aujourd'hui notre dernière sortie raquettes. Nous partons de la petite station du Tanet pour faire une boucle au travers de beaux paysages alpestres. Déjà les grands sapins se sont débarrassés  de leur manteau blanc. Le soleil ardent grignote la couche de neige centimètre par centimètre, impitoyablement. La verdure gagne du terrain sur la blancheur de la saison passée. Les rochers font bien plus que montrer le bout de leur nez car eux aussi veulent se dorer au soleil ...

Dans nos sacs, nous avons de quoi préparer une bonne tartiflette. Pommes de terre, fromage, oignons et lardons, rien n'est oublié et surtout pas la délicieuse charcuterie que Manu nous a dégoter et aussi une petite goutte de rouge pour faire glisser le tout dans nos gosiers. Nous trouvons refuge derrière les Taubenklangfelsen pour nous abriter du vent, histoire de ne pas se faire souffler la flamme du réchaud. Le toutou d'un randonneur vient mendier les restes de notre repas. On dirait que d'un coup, il est devenu sourd aux appels de son maître ! D'ailleurs, il ne le rejoindra qu'une fois la poêle consciencieusement léchée ...

Carte IGN : 3618 OT

 

La petite station du Tanet est située sur le flanc alsacien du massif

La petite station du Tanet est située sur le flanc alsacien du massif

 

 

Le lac de Soultzeren encore bien gelé

Le lac de Soultzeren encore bien gelé

 

 

La dernière de la saison ...

 

 

Devant le chalet Erichson

Devant le chalet Erichson

 

 

On est bien dans les Vosges, là ?

On est bien dans les Vosges, là ?

 

 

La dernière de la saison ...

 

 

Le lac du Forlet dégivre doucement ...

Le lac du Forlet dégivre doucement ...

 

 

La dernière de la saison ...

 

 

Le Gazon du Faing

Le Gazon du Faing

 

 

La dernière de la saison ...

 

 

Le Taubenklangfelsen offre un abri pour se protéger du vent

Le Taubenklangfelsen offre un abri pour se protéger du vent

 

 

De la tartiflette comme je l'aime !

De la tartiflette comme je l'aime !

 

 

La dernière de la saison ...

 

 

La dernière de la saison ...

 

 

Drôles de nuages !

Drôles de nuages !

 

 

L'est pas belle, la vie ?!

L'est pas belle, la vie ?!

 

 

Le sommet du Tanet

Le sommet du Tanet

 

 

Repost 0
Publié par Guy - dans Randonnée
commenter cet article
21 mars 2017 2 21 /03 /mars /2017 07:19

Le monastère du Mont Sainte Odile était protégé de pas moins de 9 forteresses à l'apogée de sa grandeur. Pour justifier d'une telle concentration de châteaux-forts, l'enjeu économique et politique devait être considérable. La fin du moyen-âge voit ces forteresses peu à peu abandonnées par leurs occupants car l'artillerie a fait de tels progrès que les murailles de grès ne sont plus capables de faire face aux armes nouvelles. Les places ainsi libres deviennent vite le repaire de brigands sans scrupules qui n'hésitent pas a enlever d'honnêtes citoyen (de préférence de la haute bourgeoisie) pour en demander rançon. Le plus célèbre de ces brigands est Walther Erb qui s'installe avec ses hommes de main au château de Waldsberg, aujourd'hui plus connu sous le nom de Hagelschloss car au moment de sa (re)découverte on ignorait son véritable nom médiéval. Le Waldsberg ne tomba pas sous la poudre noire de Montclar, commandant en chef des armées d'Alsace de Louis XIV,  ni sous celle de Mansfeld, chef des troupes Suédoises. Non, c'est l'évèque de Strasbourg qui dû céder aux multiples plaintes de ses concitoyens en envoyant ses hommes en armes avec des machines de sièges sous les mûrs du Waldsberg. Au bout de 8 jours de siège, la place forte fut prise mais seuls 4 hommes de Walther Erb y étaient en garnison. Walther lui-même étant parvenu à s'échapper ... L'évèque ordonna la destruction du Waldsberg qui ne sera plus jamais relevé.

Sur l'autre versant, le Kagenfels connu quasiment le même sort car lui aussi fût occupé par des chevaliers-brigands. Contrairement au Hagelschloss, le kagenfels a droit à une consolidation et le travail des bénévoles est titanesque pour rendre à cette ruine son lustre d'antan. Aux pieds de la ruine se trouvent de beaux rochers de granit. On dirait qu'ils ont été dressés et alignés comme les menhirs de Bretagne. Certains forment une table et on peut se poser la question si cet empilement est naturel ou si l'homme y a mis son grain de sel ...

Carte IGN 3716 ET

 

 

Le chemin large balisé d'un chevalet rouge débute au fond du Hagelthal

Le chemin large balisé d'un chevalet rouge débute au fond du Hagelthal

 

 

En 1406 l'évèque de Strasbourg déloge Walther Erb et détruit le Hagelschloss

En 1406 l'évèque de Strasbourg déloge Walther Erb et détruit le Hagelschloss

 

 

A part l'immense arc de décharge, il ne reste pas grand chose du château

A part l'immense arc de décharge, il ne reste pas grand chose du château

 

 

La porte Nord du Mur Païen, entre le Hagelschloss et le sentier des merveilles

La porte Nord du Mur Païen, entre le Hagelschloss et le sentier des merveilles

 

 

L'une des sculptures du sentier des merveilles

L'une des sculptures du sentier des merveilles

 

 

Cet amas rocheux marque le Hexenplatz

Cet amas rocheux marque le Hexenplatz

 

 

Du Hagelthal au monastère du Mont Sainte Odile

 

 

Une belle vue sur la plaine d'Alsace

Une belle vue sur la plaine d'Alsace

 

 

Mûr Païen et arbre remarquable

Mûr Païen et arbre remarquable

 

 

Du Hagelthal au monastère du Mont Sainte Odile

 

 

La Grossmatt

La Grossmatt

 

 

Déjeuner sur l'herbe ...

Déjeuner sur l'herbe ...

 

 

Pendant que Pégasus, le cheval ailé passe dans le ciel bleu ...

Pendant que Pégasus, le cheval ailé passe dans le ciel bleu ...

 

 

Carrières d'extraction des blocs pour le Mûr Païen

Carrières d'extraction des blocs pour le Mûr Païen

 

 

Du Hagelthal au monastère du Mont Sainte Odile

 

 

Le Dreistein

Le Dreistein

 

 

Le Kagenfels est en chantier depuis presque 20 ans

Le Kagenfels est en chantier depuis presque 20 ans

 

 

Les rochers de granit près de la ruine médiévale

Les rochers de granit près de la ruine médiévale

 

 

Comme ils n'ont pas de nom, on les appelle "rochers Mirella" ...

Comme ils n'ont pas de nom, on les appelle "rochers Mirella" ...

 

 

Du Hagelthal au monastère du Mont Sainte Odile

 

 

Repost 0
16 mars 2017 4 16 /03 /mars /2017 06:47

Au matin d'une belle mais froide journée d'hiver, je prenais mon sac à dos pour rejoindre mes amis pour une randonnée au Schneeberg. Il avait gelé la nuit mais l'air se réchauffait agréablement grâce à un généreux soleil. Nous arpentons la montagne par quelques lignes de coupe bien choisies, en laissant volontiers de côté les chemins larges. Nous passons par des clairières connues par les chasseurs et de beaux rochers pittoresques que seuls quelques randonneurs savent localiser. 

Les sommets portent encore l'empreinte de la terrible tempête Lothar qui coucha des forêts entières voilà déjà plus de 17 ans. Une étrange muraille près de rochers à bassins soulève bien des interrogations. Nous tombons même sur l'un de ces Lottelfels, pierre tremblante, qui oscille au gré de nos déhanchements.

C'est l'abri de pierre de l'Umwurf qui sera retenu pour le déjeuner, enfin juste devant car il fait grand soleil ! Nous faisons un crochet par le refuge, histoire de voir là-bas si tout est en ordre. Puis c'est déjà l'heure de contempler le couchant au sommet du Schneeberg. Les journées sont très courtes en cette période de l'année car cette belle rando a été faite au tout début de l'hiver ...

Carte IGN  : 3716 ET

 

Rien de tel qu'une bonne montée pour nous réchauffer !

Rien de tel qu'une bonne montée pour nous réchauffer !

 

 

Baerenberg, la montagne des ours

 

 

Rochers de grès au Schneeberg

Rochers de grès au Schneeberg

 

 

Baerenberg, la montagne des ours

 

 

Baerenberg, la montagne des ours

 

 

Baerenberg, la montagne des ours

 

 

Un arbre totem !

Un arbre totem !

 

 

Bienvenue dans l'abri de la lessiveuse !

Bienvenue dans l'abri de la lessiveuse !

 

 

Baerenberg, la montagne des ours

 

 

Le Baerenberg ressemble à un champ de bataille ...

Le Baerenberg ressemble à un champ de bataille ...

 

 

Baerenberg, la montagne des ours

 

 

Nous nous ressourçons près des pierres à bassins

Nous nous ressourçons près des pierres à bassins

 

 

Une borne armoriée et datée

Une borne armoriée et datée

 

 

C'est près du sommet de l'Umwurf que se trouve cet abri de pierres

C'est près du sommet de l'Umwurf que se trouve cet abri de pierres

 

 

Baerenberg, la montagne des ours

 

 

La pierre à cupule de l'Umwurf

La pierre à cupule de l'Umwurf

 

 

Et là, c'est le refuge du Schneeberg

Et là, c'est le refuge du Schneeberg

 

 

Baerenberg, la montagne des ours

 

 

Ce Lottelfels est un rocher cosmo-tellurique

Ce Lottelfels est un rocher cosmo-tellurique

 

 

Baerenberg, la montagne des ours

 

 

Dernières lumières ...

Dernières lumières ...

 

 

Baerenberg, la montagne des ours

 

 

Repost 0
12 mars 2017 7 12 /03 /mars /2017 19:13

Lorsque la petite fleur du Landsberg s'épanouit, cela veut dire que l'hiver touche à sa fin et que les beaux jours ne vont plus tarder. Comme chaque année à même date, la Schlossblumel comme on l'appelle ici, forme un tapis d'or devant la lice du vieux château. Les Eranthis par millier dégagent leur parfum suave et offrent un spectacle enchanteur le temps de leur courte floraison.

On dit que c'est un noble chevalier qui s'en revenait de croisade en Terre Sainte qui l'eut ramené pour l'offrir à sa dame ... Il faut croire qu'elle l'apprécia beaucoup et qu'elle en prit le plus grand soin ! La noble dame planta la fleur juste sous sa fenêtre afin qu'elle puisse en profiter pleinement !

Je sillonne la forêt du massif du Mont Ste Odile jusqu'à la porte "Zumstein", appelée ainsi du nom de celui qui la dégagea dans les années 70. C'était un passage dans l'imposant mur d'enceinte sans doute remanié à l'époque Romaine. Cette porte est placée sur une ancienne voie Celtique qui part en direction de Barr. D'ailleurs le sentier qui descend dans cette forêt est appelé "chemin des Gaulois" ...

Carte IGN : 3716 ET

 

Au delà des vieilles pierres, l'Eranthis apporte une touche romantique en ce lieu

Au delà des vieilles pierres, l'Eranthis apporte une touche romantique en ce lieu

 

 

Un tapis d'or entre les arbres

Un tapis d'or entre les arbres

 

 

Les parfums de cette petite fleur attirent les insectes butineurs

Les parfums de cette petite fleur attirent les insectes butineurs

 

 

Eranthis Hyemalis

Eranthis Hyemalis

 

 

La ruine du Landsberg envahi par la végétation ...

La ruine du Landsberg envahi par la végétation ...

 

 

L'Eranthis du Landsberg

 

 

L'Eranthis du Landsberg

 

 

Un merle gratouilleur ...

Un merle gratouilleur ...

 

 

Le kiosque Jadelot

Le kiosque Jadelot

 

 

Depuis son balcon, on a une belle vue sur la plaine d'Alsace

Depuis son balcon, on a une belle vue sur la plaine d'Alsace

 

 

Le Mur Païen fait un crochet par le Wachtfels, un rocher d'observation déjà utilisé par les Romains

Le Mur Païen fait un crochet par le Wachtfels, un rocher d'observation déjà utilisé par les Romains

 

 

L'Eranthis du Landsberg

 

 

La mystérieuse grotte des druides

La mystérieuse grotte des druides

 

 

Une autre petite grotte

Une autre petite grotte

 

 

L'Eranthis du Landsberg

 

 

La porte Zumstein est un important passage dans l'enceinte, comparé aux autres portes du Mur Païen

La porte Zumstein est un important passage dans l'enceinte, comparé aux autres portes du Mur Païen

 

 

Juste dire "merci"

Juste dire "merci"

 

 

Repost 0
2 mars 2017 4 02 /03 /mars /2017 08:00

Le Zigeunerfelsen est l'un des rocher les plus connu de la forêt d'Obersteinbach. On accède à son sommet par une volée de marches taillées dans la roche et par un grand escalier en bois. Au Moyen Age, ce rocher était surmonté d'une maison forte débordant en encorbellement de part et d'autre pour gagner en superficie. On ne sait pas exactement si c'était un poste avancé du proche Wasigenstein. Ce qui est sûr, c'est qu'on raconte une histoire terrible à propos de ce lieu, et pas seulement pour faire peur aux enfants ! La voici : Après le temps des nobles chevaliers, le rocher était laissé à l'abandon. Des tziganes s'y installèrent tout en commettant des larcins dans toute la région. Un jeune paysan téméraire les suivit et découvrit leur repaire. Les villageois en eurent assez de se faire dévaliser et décidèrent de mettre un terme aux agissements des tziganes. Une nuit de pleine lune, ils vinrent au pied du rocher, portant sur leurs épaules des fagots de bois. Les voleurs de poules dormaient à poings fermés quand les fagots furent embrasés... Aucun d'entre eux ne survécut à l'incendie de leur repaire !

Mon objectif du jour était de trouver une gravure très ancienne en forme d'étoile. Pour la trouver, les indications dans l'un des livres de Raymond Fischer nous y aidèrent. Même si quelques erreurs d'orientation nous ont d'abord conduit sur une fausse piste, la photo nous fût bien plus utile et c'est grâce à elle que l'étoile fut trouvée. D'après Raymond, ces stries sont des polissoirs du Néolithique mais certains détails me font douter que cette "étoile" soit aussi ancienne. Elle m'a l'air trop belle pour être vraie ! Mais qui sait ..?

Carte IGN : 3814 ET

 

Un rocher sans non sur la crête du Zigeunerfelsen

Un rocher sans non sur la crête du Zigeunerfelsen

 

 

Des polissoirs dans le grès rose

Des polissoirs dans le grès rose

 

 

Munitions allemandes cal. 7.92 mm

Munitions allemandes cal. 7.92 mm

 

 

Le rocher des Bohémiens ou Zigeunerfelsen

Le rocher des Bohémiens ou Zigeunerfelsen

 

 

L'étoile du Wolfsfels

 

 

Une croix gravée sur un rocher

Une croix gravée sur un rocher

 

 

L'étoile du Wolfsfels

 

 

L'étoile du Wolfsfels

 

 

La chapelle de Wengelsbach

La chapelle de Wengelsbach

 

 

L'étoile du Wolfsfels

 

 

L'étoile du Wolfsfels

 

 

C'est au Wolfsfels que se trouve l'arche de la lumière

C'est au Wolfsfels que se trouve l'arche de la lumière

 

 

Il a un gros nez celui-là !

Il a un gros nez celui-là !

 

 

L'étoile du Wolfsfels

L'étoile du Wolfsfels

 

 

L'étoile du Wolfsfels

 

 

Il faut redescendre maintenant !

Il faut redescendre maintenant !

 

 

Repost 0
25 février 2017 6 25 /02 /février /2017 09:15

Nous profitons d'une belle couche de neige et surtout d'un ciel bleu et de températures clémentes pour faire une sortie raquettes dans les Hautes Vosges. Nous empruntons un circuit très aérien bien connu des randonneurs. Il est surtout fréquenté en période estivale, mais aujourd'hui il n'y avait pas grand monde. La montée vers le rocher Hans est très escarpée et les mains courantes nous y aident bien. Par contre, les raquettes sont encore d'aucune utilité.

La chaleur se fait véritablement sentir à la sortie de la forêt de l'Altenkraekopf. Cette sensation est accentuée par la réverbération mais surtout avec le verre de vin chaud bien mérité. Il est 13 heures passé et de petits groupes de randonneurs déjeunent au pied des sapins et des rochers. Quant à nous, nous avons réservé à la ferme-auberge du Gazon du Faing. Il y a tout de même un peu d'attente, la petite auberge familiale est pleine à craquer. Il faut dire qu'elle a bonne réputation et que c'est la seule ouverte à des kilomètres à la ronde.

Le retour se fera par les Hautes Chaumes, tranquillement, afin d'apprécier le plus longtemps possible les lumières du soleil couchant ...

Itinéraire : Lac Blanc - lac Noir - Altenkraehkopf - Taubenklangfelsen - FA du Gazon du Faing et retour au lac Blanc par le GR5

Cartes IGN : 3718 OT et 3618 OT

 

Le lac Blanc encore dans l'ombre

Le lac Blanc encore dans l'ombre

 

 

Les escaliers de granit du rocher Hans sont verglacés

Les escaliers de granit du rocher Hans sont verglacés

 

 

Rocher Hans

Rocher Hans

 

 

Les myrtilles de la ferme-auberge du Gazon du Faing

 

 

Le lac Noir est comme le lac Blanc, d'origine glaciaire

Le lac Noir est comme le lac Blanc, d'origine glaciaire

 

 

Les myrtilles de la ferme-auberge du Gazon du Faing

 

 

Tempête de ciel bleu !

Tempête de ciel bleu !

 

 

Les myrtilles de la ferme-auberge du Gazon du Faing

 

 

Un bon verre de vin chaud !

Un bon verre de vin chaud !

 

 

Des volutes de brume stagnent dans les creux de vallées

Des volutes de brume stagnent dans les creux de vallées

 

 

Paysage désertique, on se croirait en Laponie !

Paysage désertique, on se croirait en Laponie !

 

 

Les myrtilles de la ferme-auberge du Gazon du Faing

 

 

Le Taubenklangfelsen

Le Taubenklangfelsen

 

 

Complètement givrée, nous voici à la ferme-auberge du Gazon du Faing !

Complètement givrée, nous voici à la ferme-auberge du Gazon du Faing !

 

 

Repas marcaire ...

Repas marcaire ...

 

 

Et .....

Et .....

 

 

Retour sur les hauteurs

Retour sur les hauteurs

 

 

Les myrtilles de la ferme-auberge du Gazon du Faing

 

 

 

Soleil couchant sur le GR5

Soleil couchant sur le GR5

 

 

Les myrtilles de la ferme-auberge du Gazon du Faing

 

               Merci de votre visite, à bientôt !

 

 

Repost 0
Publié par Guy - dans Randonnée
commenter cet article