Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 février 2017 1 20 /02 /février /2017 09:43

La dernière fois que j'ai vu la cascade du Nideck complètement gelée était en 2012. Il faut dire que les hivers Alsaciens ne sont plus aussi rigoureux que ceux que j'ai pu connaître dans ma jeunesse. J'y suis allé 3 fois au mois de janvier et j'ai donc pu voir l'évolution de la formation de la glace. 

Les photos ci-dessous sont celles de ma dernière visite. A ce stade, le dégel avait commencé car le soleil tapait déjà fort et les nuits n'étaient plus aussi froides. Ce jour-là, il n'y avait pas foule, à part deux alpinistes venus escalader la cascade gelée ! Ils sont habitués de ce genre de montée mais c'est la première fois qu'ils s'attaquaient au Nideck. J'étais étonné de la rapidité de l'ascension.

Chacun grimpait deux fois, fragilisant à chaque passage la carapace de glace. Juste à côté, il y a une paroi abrupte, elle aussi recouverte par la glace. Une grande quantité de stalactites scintillait au soleil. L'approche n'était pas aisée car tout était gelé et enneigé. Quelques jours après, le redoux s'installait et l'éphémère cathédrale de glace disparut pour de bon ...

Carte IGN : 3716 ET

 

Des alpinistes à la cascade du Nideck

Des alpinistes à la cascade du Nideck

 

 

A l'assaut de la cathédrale de glace

 

 

Médine s'élance sur la glace

Médine s'élance sur la glace

 

 

A l'assaut de la cathédrale de glace

 

 

A l'assaut de la cathédrale de glace

 

 

A l'assaut de la cathédrale de glace

 

 

On dirait une fourmi grimpant sur le visage du géant du Nideck ...

On dirait une fourmi grimpant sur le visage du géant du Nideck ...

 

 

Le sommet est atteint !

Le sommet est atteint !

 

 

Descente en rappel

Descente en rappel

 

 

A l'assaut de la cathédrale de glace

 

 

Beautés ephémères

Beautés ephémères

 

 

D'autres stalactites dans le cirque volcanique

D'autres stalactites dans le cirque volcanique

 

 

A l'assaut de la cathédrale de glace

 

 

C'est parti pour la seconde montée

C'est parti pour la seconde montée

 

 

A l'assaut de la cathédrale de glace

 

 

A l'assaut de la cathédrale de glace

 

 

A l'assaut de la cathédrale de glace

 

 

A l'assaut de la cathédrale de glace

 

 

Le sommet est encore une fois vaincu !

Le sommet est encore une fois vaincu !

 

 

A l'assaut de la cathédrale de glace

 

 

A l'assaut de la cathédrale de glace

 

 

On remballe !

On remballe !

 

 

Rendez-vous l'hiver prochain peut-être, pour de nouvelles photos !

Rendez-vous l'hiver prochain peut-être, pour de nouvelles photos !

 

 

Repost 0
2 février 2017 4 02 /02 /février /2017 07:57

"Rochers des Vosges du Nord et du Sud Palatinat", voici comment s'intitulent les 4 livres de Raymond Fischer. Une mine d'or inépuisable sur le sujet. Combien de kilomètres parcourus en suivant ses itinéraires, combien de pentes raides, de dénivelés grimpés en suivant ses indications pour trouver un rocher remarquable. Combien d'heures de plaisir passées en forêt à rechercher des polissoirs cachés et surtout quelle joie immense de trouver la borne convoitée ou la gravure dissimulée sous la mousse !

La sortie du jour ne déroge pas à cette règle. Nous partons à la recherche d'un Pilsfels, comprenez par là, un rocher en forme de champignon, très peu connu, pas sur les cartes bien-sûr, et de surcroît bien dissimulé dans la forêt. Après une bonne demi heure de ligne de coupe bien raide et quelques tâtonnements, nous le trouvons ! C'est donc un beau rocher champignon avec une jolie chevelure de fougères, recouvert d'un manteau de neige.

Tout cela nous a mis en appétit et nous partons à la recherche d'un abri pour savourer nos crêpes. Sur les premières hauteurs du village d'Obersteinbach se situe le Wolfsfels, un rocher d'escalade. C'est donc dans sa plus haute niche que nous trouvons refuge pour déballer nos sacs à dos.

Après le repas, nous suivons les lignes de coupe jusqu'au sommet de l'Arnsberg. Nos ancêtres y avaient élu domicile et y polissaient leurs outils et leurs armes. Nous découvrons d'importants polissoirs en forme de stries profondes et même en forme de damier, très rare ...

Carte IGN : 3814 ET

 

Bonjour tout le monde, l'aventure commence dans la forêt de Niedersteinbach ...

Bonjour tout le monde, l'aventure commence dans la forêt de Niedersteinbach ...

 

 

Ce rocher se situe pile sur la frontière franco-allemande

Ce rocher se situe pile sur la frontière franco-allemande

 

 

Un rocher-borne sur la même ligne de coupe que le Pilsfels. Complètement à droite, on peut observer les armoiries de la famille Wittelsbach, issue de Bavière. Le B signifie d'ailleurs Bayern

Un rocher-borne sur la même ligne de coupe que le Pilsfels. Complètement à droite, on peut observer les armoiries de la famille Wittelsbach, issue de Bavière. Le B signifie d'ailleurs Bayern

 

 

Sur les sentiers d'Obersteinbach

Sur les sentiers d'Obersteinbach

 

 

L'arche de la Lumière ... "Si tu veux manger, va falloir être téméraire ..."

L'arche de la Lumière ... "Si tu veux manger, va falloir être téméraire ..."

 

 

Vous prendrez bien un peu de Champagne avec votre foie gras ..

Vous prendrez bien un peu de Champagne avec votre foie gras ..

 

 

Un délicieux potage accompagné de succulentes crêpes avec chocolat fondu ...

Un délicieux potage accompagné de succulentes crêpes avec chocolat fondu ...

 

 

Un regard par la fenêtre ...

Un regard par la fenêtre ...

 

 

Les giboulées de la chandeleur

 

 

Au loin se profilent les ruines du Wasigenstein

Au loin se profilent les ruines du Wasigenstein

 

 

Les giboulées de la chandeleur

 

 

Les giboulées de la chandeleur

 

 

Les rochers glacés de l'Arnsberg

Les rochers glacés de l'Arnsberg

 

 

Les giboulées de la chandeleur

 

 

Les giboulées de la chandeleur

 

 

Les polissoirs en forme de quille de bateau

Les polissoirs en forme de quille de bateau

 

 

Les giboulées de la chandeleur

 

 

Polissoirs en forme de damier

Polissoirs en forme de damier

 

 

La Wachtfels by night ...

La Wachtfels by night ...

 

 

Repost 0
28 décembre 2016 3 28 /12 /décembre /2016 08:41

Aujourd'hui, nous allons faire un petit tour du côté de Meisenthal, plus précisément dans la verrerie où sont fabriquées les célèbres boules de Noël. La verrerie de Meisenthal est fondée en 1704 mais ce n'est qu'en 1711 que les premiers fours seront allumés. On y fabrique des verres à vitres, des bouteilles, des gobelets et donc essentiellement des objets de la vie courante. Ce n'est qu'à la fin du 19ème siècle que les objets fabriqués vont se diversifier et même s'inscrire dans un contexte d'art nouveau. A la veille de la première guerre mondiale, quelques 500 personnes y travaillent.

En 1999, une ligne éditoriale "boule de Noël" est lancée par le CIAV. Chaque hiver, la collection s'agrandit d'un nouveau modèle conçu par des créateurs invités à revisiter la tradition. Au fil des années, les boules de Meisenthal ont acquis une forte popularité et on se presse pour assister au ballet des souffleurs de verre et bien sûr faire quelques achats ...

 

Une forte chaleur règne dans l'antre de la verrerie

Une forte chaleur règne dans l'antre de la verrerie

 

 

Quelques secrets de fabrications vont être livrés au public ...

Quelques secrets de fabrications vont être livrés au public ...

 

 

D'abord, il faut cueillir un peu de verre en fusion

D'abord, il faut cueillir un peu de verre en fusion

 

 

Il faut du souffle pour exercer ce beau métier

Il faut du souffle pour exercer ce beau métier

 

 

Un moule est nécessaire à la fabrication de cette "boule" un peu particulière ...

Un moule est nécessaire à la fabrication de cette "boule" un peu particulière ...

 

 

Tout le savoir-faire de Richard ... cela paraît si simple en le regardant !

Tout le savoir-faire de Richard ... cela paraît si simple en le regardant !

 

 

Un outil de Murano ?

Un outil de Murano ?

 

 

La touche finale ... il faut une petite anse !

La touche finale ... il faut une petite anse !

 

 

                            (Photographies : Caroline J.)

(Photographies : Caroline J.)

 

 

Et voilà le travail !

Et voilà le travail !

 

 

La tentation est grande de souffler dans la canne ...

La tentation est grande de souffler dans la canne ...

 

 

Rafaële David s'est inspirée d'une pièce fabriquée autrefois en grand nombre dans la verrerie de Meisenthal. Le presse-agrume sort de l'anonymat pour devenir un accessoire de fête, admiré de tous pendant la période de Noël. Dès le mois prochain, il redeviendra un ustensile de cuisine des plus ordinaire ... La nouvelle création se nomme Fizz !

Rafaële David s'est inspirée d'une pièce fabriquée autrefois en grand nombre dans la verrerie de Meisenthal. Le presse-agrume sort de l'anonymat pour devenir un accessoire de fête, admiré de tous pendant la période de Noël. Dès le mois prochain, il redeviendra un ustensile de cuisine des plus ordinaire ... La nouvelle création se nomme Fizz !

 

 

Inlassablement, Richard répète les mêmes opérations durant des heures ...

Inlassablement, Richard répète les mêmes opérations durant des heures ...

 

 

A la fin de la journée, il faut recharger le four en silice pour le lendemain

A la fin de la journée, il faut recharger le four en silice pour le lendemain

 

 

C'est pas gagné ...

C'est pas gagné ...

 

 

Une nouvelle boule de Noël

 

 

Fizz se décline en 24 couleurs

Fizz se décline en 24 couleurs

 

 

Dans les vitrines de la boutique, on retrouve les modèles des années précédentes

Dans les vitrines de la boutique, on retrouve les modèles des années précédentes

 

 

Il n'y a plus qu'à choisir celles qui vous plairont !

Il n'y a plus qu'à choisir celles qui vous plairont !

 

                       Bonne glisse vers la nouvelle année !

Repost 0
19 décembre 2016 1 19 /12 /décembre /2016 10:00

A 5 kilomètres à l'Est de la cité corsaire de Saint-Malo, le sentier du littoral épouse les anfractuosités de la côte. Un homme vêtu de noir, de forte corpulence et agenouillé, martèle la roche. Les coups sourds d'une masse, assénés avec force et précision, résonnent au loin quand le vent porte. A regarder de plus près, le vêtement noir qui claque au vent est une soutane de prêtre... Adolphe Julien Fouéré, dit l'abbé Fouré, naît en 1839. Après des études au séminaire il est ordonné prêtre à Rennes. Il mène une vie ordinaire de simple curé lorsqu'à la cinquantaine une attaque cérébrale le laisse en partie hémiplégique, et probablement sourd et muet. Il décide alors de se retirer du monde des hommes pour vivre en ermite, entre St-Malo et Cancale. 

Poussé par la parole de Dieu, l'ermite entame une oeuvre démesurée : il donne vie aux rochers de granit de la falaise exposée aux flots de la Manche. La pierre dure prend peu à peu les formes de monstres marins, des figures grimaçantes, mi-humaines mi-bêtes, représentant le démon et les Enfers ... L'abbé Fouré taillera 300 créatures fabuleuses jusqu'à ce que ses forces l'abandonnent le 10 février 1910.

 

Les vents et les pluies ont gommé les couleurs vives qui recouvraient toutes les oeuvres de l'abbé Fouré

Les vents et les pluies ont gommé les couleurs vives qui recouvraient toutes les oeuvres de l'abbé Fouré

 

 

L'érosion a aussi effacé les détails mais l'expression des visages est restée intacte

L'érosion a aussi effacé les détails mais l'expression des visages est restée intacte

 

 

Les rochers sculptés de Rothéneuf

 

 

Des monstres recouverts d'écailles, venus des profondeurs des océans dévorent les hommes qui ont péché ...

Des monstres recouverts d'écailles, venus des profondeurs des océans dévorent les hommes qui ont péché ...

 

 

Les rochers sculptés de Rothéneuf

 

 

La côte d'Emeraude baigne dans le scintillement des diamants signalés par le calvaire Notre-Dame-Des-Flots

La côte d'Emeraude baigne dans le scintillement des diamants signalés par le calvaire Notre-Dame-Des-Flots

 

 

Une fresque gigantesque taillée dans le granit à la merci des colères de la mer

Une fresque gigantesque taillée dans le granit à la merci des colères de la mer

 

 

L'abbé Fouré dira "<<Je n'entends plus les hommes mais je saisis le bruit des flots>>"

L'abbé Fouré dira "<<Je n'entends plus les hommes mais je saisis le bruit des flots>>"

 

 

L'oeuvre retrace également la vie de naufrageurs locaux qui écumèrent la côte à partir du 16ème siècle

L'oeuvre retrace également la vie de naufrageurs locaux qui écumèrent la côte à partir du 16ème siècle

 

 

Les rochers sculptés de Rothéneuf

 

 

Animaux fabuleux sortis de l'imagination folle d'un prêtre réduit à la vie d'ermite ...

Animaux fabuleux sortis de l'imagination folle d'un prêtre réduit à la vie d'ermite ...

 

 

Les rochers sculptés de Rothéneuf

 

 

Les rochers sculptés de Rothéneuf

 

 

Les rochers sculptés de Rothéneuf

 

 

Monstres grimaçants et vengeurs ...

Monstres grimaçants et vengeurs ...

 

 

Le Grand Pointu, son oeuvre la plus connue, surveille l'océan

Le Grand Pointu, son oeuvre la plus connue, surveille l'océan

 

 

Les rochers sculptés de Rothéneuf

 

 

Les rochers sculptés de Rothéneuf

 

 

Des créatures aux yeux globuleux et à la gueule pleine de débris marins ...

Des créatures aux yeux globuleux et à la gueule pleine de débris marins ...

 

 

Si vous passez par là, n'oubliez pas de venir y jeter un oeil !

Si vous passez par là, n'oubliez pas de venir y jeter un oeil !

 

 

Repost 0
7 septembre 2016 3 07 /09 /septembre /2016 12:45

A la sortie de Bitche, un petit coin de forêt est aménagé en parc accrobranche. Tépacap, c'est le nom de cet endroit qui ne désemplit pas en haute saison. Une dizaine de parcours dans les arbres vous attendent, après avoir enfilé et s'être familiarisé avec le matériel. Les difficultés vont crescendo au fur et à mesure que l'on monte "dans la gamme". Il y a même un parcours constitué exclusivement de tyroliennes, ce qui permet de souffler un peu entre deux parcours standard. Une idée originale pour passer une belle journée entre amis ou en famille, et qui plaît à tout le monde ! Par contre le lendemain, vous vous rendez compte que vous possédez des muscles dont vous ignoriez totalement l'existence ...

 

 

 

Donc, ça se passe dans les arbres, à quelques mètres du sol ...

Donc, ça se passe dans les arbres, à quelques mètres du sol ...

 

 

Des filets, des troncs et tout qui bouge !

Des filets, des troncs et tout qui bouge !

 

 

Tous les muscles sont sollicités pour progresser sur les obstacles

Tous les muscles sont sollicités pour progresser sur les obstacles

 

 

La délivrance, c'est la tyrolienne : on se lâche !

La délivrance, c'est la tyrolienne : on se lâche !

 

 

Allez, on remet ça ...

Allez, on remet ça ...

 

 

Attérrissage dans les matelas

Attérrissage dans les matelas

 

 

Avec plus ou moins de douceur ...

Avec plus ou moins de douceur ...

 

 

Et on y retourne !

Et on y retourne !

 

 

Vous avez dit Accrobranche ?
Vous avez dit Accrobranche ?

 

 

Vous avez dit Accrobranche ?

 

 

Vous avez dit Accrobranche ?

 

 

Les difficultés augmentent au fur et à mesure des parcours

Les difficultés augmentent au fur et à mesure des parcours

 

 

Tandis que les forces s'amenuisent ...

Tandis que les forces s'amenuisent ...

 

 

Vous avez dit Accrobranche ?

 

 

Le matelas gonflable nous achève tous en fin de journée !

Le matelas gonflable nous achève tous en fin de journée !

 

 

Repost 0
Publié par Guy - dans Insolite
commenter cet article
19 janvier 2016 2 19 /01 /janvier /2016 13:43

Le Steinberg est l'un de mes sommets préférés des Hautes Vosges. Je viens ici pour me ressourcer. C'est un haut lieu énergétique. Chaos rocheux aux formes étranges, cet endroit fascine, attire, émerveille. Les peuples celtes venaient là pour célébrer leurs cultes autour des mégalithes.

La lumière de fin de journée, rasante, joue avec les formes des blocs de granite, faisant apparaître des personnages au gré des ombres. Le froid minéral donne l'impression de dégager de la chaleur quand les rayons de soleil viennent le frapper une dernière fois avant de s'éteindre derrière les montagnes. 

L'endroit est maintenant désert et le vent se lève. A tout moment, on s'attend de voir surgir les êtres de la nuit derrière les rochers. Le vent murmure des choses incompréhensible, les sens sont en éveil... Le froid enveloppe les corps pendant que le coucher de soleil s'éternise...

 

Carte IGN : 3717 ET

                                                                                         Cliquez pour agrandir.

Fin d'après midi dans les Vosges.

Fin d'après midi dans les Vosges.

 

 

Les mégalithes du Steinberg.

Les mégalithes du Steinberg.

 

 

Steinberg et lumière dorée

 

 

Steinberg et lumière dorée

 

 

Steinberg et lumière dorée

 

 

Cet endroit est magique !

Cet endroit est magique !

 

 

Steinberg et lumière dorée

 

 

Les pierres prennent une couleur dorée...

Les pierres prennent une couleur dorée...

 

 

Steinberg et lumière dorée

 

 

Steinberg et lumière dorée

 

 

Steinberg et lumière dorée

 

 

Steinberg et lumière dorée

 

 

Les ombres font apparaître des bouddhas imaginaires...

Les ombres font apparaître des bouddhas imaginaires...

 

 

Steinberg et lumière dorée

 

 

Toute dernière lumière..

Toute dernière lumière..

 

 

Steinberg et lumière dorée

 

 

Hohneck en feu...

Hohneck en feu...

 

 

Steinberg et lumière dorée

 

 

Steinberg et lumière dorée
Repost 0
Publié par Guy - dans Insolite
commenter cet article
10 décembre 2015 4 10 /12 /décembre /2015 08:35

Un matin d'automne, je me lève de bonne heure pour me rendre au Hohneck. La météo annonçait un ciel dégagé, propice à photographier un lever de soleil. Au sommet du Hohneck, le ciel était toujours à peu près clair, sauf un seul nuage venait jouer les troubles fêtes. Evidemment, il est pile au mauvais endroit...

D'autres photographes étaient déjà sur place avec tout un attirail, qu'il ne restait plus qu'à remballer ! La brume envahissait les vallées, je restais donc sur les hauteurs du Hohneck, du petit Hohneck et du Kastelberg. Par chance, les chamois gambadaient allègrement sur les rochers et se laissaient immortaliser sur la pellicule.

Peu avant midi, une randonneuse chuta lourdement en glissant sur une pierre. Son mari appella les secours car elle n'était plus capable de se déplacer seule. Un peloton de gendarmerie de secours en montagne fut rapidement sur place. Un hélicoptère arriva dans les minutes qui suivaient. Le médecin débarqua de l'appareil avant que ce dernier ne trouve un endroit pour se poser. Après la prise en charge de la victime, le principal soucis du pilote était l'épais brouillard qui stagnait dans la plaine. La visibilité est quasi nulle. Il ne faut pas perdre de l'esprit que les Vosges sont des montagnes dangereuses en toutes saisons...

 

Carte IGN : 3618 OT

 

                                                                            pour agrandir les photos, cliquez dessus.

Le Hohneck, peu avant l'aube...

Le Hohneck, peu avant l'aube...

 

 

Il reste quelques minutes avant le lever du soleil.

Il reste quelques minutes avant le lever du soleil.

 

 

Mais d'abord se mettre d'accord de quel côté il va se pointer ! C'est par où, l'Est ?

Mais d'abord se mettre d'accord de quel côté il va se pointer ! C'est par où, l'Est ?

 

 

Îlot central.

Îlot central.

 

 

Même du haut du rocher, on ne voit rien !

Même du haut du rocher, on ne voit rien !

 

 

Les objectifs sont en berne..

Les objectifs sont en berne..

 

 

Lui se moque bien du vilain nuage.

Lui se moque bien du vilain nuage.

 

 

Sauvetage au Hohneck

 

 

Le soleil se pointerait-il derrière ce rocher ?

Le soleil se pointerait-il derrière ce rocher ?

 

 

Direction le petit Hohneck...

Direction le petit Hohneck...

 

 

Sauvetage au Hohneck

 

 

Un bec croisé des sapins.

Un bec croisé des sapins.

 

 

Sauvetage au Hohneck

 

 

Il est l'heure d'un bon café !

Il est l'heure d'un bon café !

 

 

Le Hohneck vu du petit Hohneck.

Le Hohneck vu du petit Hohneck.

 

 

Un bruit de pales et de turbines rompt le silence de la montagne.

Un bruit de pales et de turbines rompt le silence de la montagne.

 

 

Les gendarmes guident l'hélico par radio...

Les gendarmes guident l'hélico par radio...

 

 

Un médecin débarque...

Un médecin débarque...

 

 

Les premiers soins sont donnés à la victime...

Les premiers soins sont donnés à la victime...

 

 

Sauvetage au Hohneck

 

 

La silhouette de l'hélicoptère s'éloigne vers l'hôpital de Colmar.

La silhouette de l'hélicoptère s'éloigne vers l'hôpital de Colmar.

 

 

Repost 0
Publié par guy - dans Insolite
commenter cet article
26 novembre 2015 4 26 /11 /novembre /2015 13:26

Terres rouges, brûlées par le soleil ardent de l'été. Ces anciennes carrières d'ocres, façonnées par l'homme et l'érosion, offrent des paysages extraordinaires. Le site est enclavé entre les montagnes, à l'écart des bruits de la civilisation. Des cheminées gigantesques et de profondes gorges ne sont pas sans rappeller les plateaux désertiques de l'Ouest Américain creusés pendants des millénaires par les grands fleuves.

Aux couleurs de l'automne s'ajoutent une large palette de teintes d'ocres, allant du rouge carmin au blanc presque pur. De ces roches sédimentaires d'origine marine ont été extraites des ocres durant près de trois siècles et maintenant, cet endroit a été rendu à la nature pour le plus grand plaisir des touristes et des photographes.

Lançons nous à la découverte de ce lieu insolite...

 

                                                                               Cliquez sur les photos pour les agrandir.

Le décor est planté !

Le décor est planté !

 

 

Nous sommes dans l'Ouest Américain ...

Nous sommes dans l'Ouest Américain ...

 

 

Monument Valley ou Grand Canyon...

Monument Valley ou Grand Canyon...

 

 

Au Colorado...

 

 

Falaises crayeuses.

Falaises crayeuses.

 

 

Au Colorado...

 

 

Ocre rouge.

Ocre rouge.

Au Colorado...

 

 

Au Colorado...

 

 

Death Valley...

Death Valley...

 

 

Il ne manque plus que la musique d'Ennio Morricone...

Il ne manque plus que la musique d'Ennio Morricone...

 

 

Au Colorado...

 

 

Au Colorado...

 

 

Au Colorado...

 

 

Au Colorado...
Un vrai décor de western...

Un vrai décor de western...

 

 

Terre des Navajos ou des Comanches...

Terre des Navajos ou des Comanches...

 

 

Au Colorado...

 

 

Au Colorado...

 

 

Rouge flamboyant.

Rouge flamboyant.

 

 

Au Colorado...

 

 

Les cheminées de fées.

Les cheminées de fées.

 

 

Au Colorado...

 

 

Au Colorado...

 

 

Au Colorado...

 

 

Au Colorado...

 

 

Au Colorado...

 

 

Au Colorado...

 

 

Chez le marchand de couleurs...

Chez le marchand de couleurs...

 

 

Repost 0
Publié par Guy - dans Insolite
commenter cet article
13 août 2014 3 13 /08 /août /2014 22:39

Il y a longtemps de ça, il s'est établi un moine ou un ermite dans ce beau pays montagneux. Puis, quelques agriculteurs-défricheurs s'installèrent autour du saint homme qui construisit une église mentionnée sous le vocable ecclesia Celle, en 1302. Le village c'est étendu et donna naissance à tout un chapelet de hameaux. Au 17ème siècle arrivèrent ici de nouveaux habitants dans un pays rendu exsangue par les nombreuses guerres. C'est la population Welsch qui donnera un nouveau nom au village : La Baroche qu'on prononcera La Barountsch ou Baroïtsch.

Parmi les nouveaux hameaux ainsi fondés en défrichant la terre se trouve Phimaroche qui dut voir le jour vers 1780. Quant on grimpe vers cet écart, le chemin passe par une sorte de gorge jonchées d'éboulis de roches; passages inquiètants, affirment les anciens, on pouvait voir des fées, des êtres translucides... Qui peut croire en pareilles sornettes, je vous le demande ?

C'est aussi ce que se pensait Jules. Un soir, alors qu'il passait près du roc, il fut soudain rejoint par une dame blanche. Elle était belle et ses cheveux descendaient jusqu'à sa taille. C'est d'une voix douce qu'elle s'adressa à Jules : "Sais-tu, fils de l'homme, où tu te trouves ?"

Jules, sûr de lui, lui répondit d'un ton rude :"évidement que je sais où je suis, ce n'est pas à toi que je vais le demander !

A l'instant même, l'apparition s'effaça et Jules ne reconnut rien. Il ne savait plus du tout où il se trouvait. Pourtant, à l'instant même, il marchait sur le chemin de Phimaroche, et le voici maintenant en plein dans les ronces et les buissons. Il entendait le vent hurler. Terrorisé, il prit ses jambes à son cou en déchirant ses habits. Il lutta avec rage et se fut en fin de journée que les habitants de Phimaroche le retrouvèrent au sommet du Gestion. Jules était dans un état pitoyable, transi, blessé, ses vêtements déchirés !

Depuis, les gens d'ici ne passent plus au pied du roc sans se signer et personne ne souhaite rencontrer la fée de Phimaroche ! On érigea des croix un peu partout. On dit même que là-haut, au Gestion, les ruines que l'on peut voir seraient celles d'un château d'où surgissaient les fées et vaut mieux ne pas trop s'en approcher. Dans les documents anciens, on évoque en 1775 un manoir qui se dressait en ce lieu, mais les archéologues pensent qu'il pourrait s'agir de vestiges bien plus anciens. Ce serait alors le château des fées..?

 

Carte IGN : 3718 OT

 

Hohnack 5979

La chapelle Saint Wandrille à La Baroche (1869).    

 

 

 

                              Hohnack 5991

                      De nombreuses croix sont dressées autour du Cras et du Gestion.

 

 

 

Hohnack 5999

Des plaques de céramique racontent la légende du prince de Phimaroche.    

 

 

 

Hohnack 6010

Sorbier des oiseleurs.    

 

 

 

                            Hohnack 6011 

         Anneau rouge et croix verte balisent le sentier du Cras et du Gestion.

 

 

 

Hohnack 6016

      Les fées se sont plutôt transformées en sorcières...

 

 

 

               Hohnack 6036

 

 

 

 

Hohnack 6037

Une table d'orientation au sommet du Gestion.    

 

 

 

Hohnack 6056

  Avec une belle vue sur Orbey.

 

 

Hohnack 6045

Encores des sorcières....    

 

 

 

Hohnack 6047

Qu'est ce qu'elles sont vilaines !

 

 

 

Hohnack 6054 

Vue vers le Hohneck et le Kastelberg.    

 

 

 

                      Hohnack 6072

 

 

                                   à bientôt, les amis !

 

 

 

 

Repost 0
Publié par randoalsacevosges - dans Insolite
commenter cet article
4 mai 2013 6 04 /05 /mai /2013 10:33

Dimanche dernier, une brocante trouvait lieu dans les rues du village d'Odratzheim. Comme la météo ne se prêtait guère à la randonnée, je chinais donc quelques vieilleries sur les stands.

Je croisais une connaissance qui avait fait construire récemment sa maison sur une parcelle d'un grand terrain rendu constructible. Autrefois, à la place des maisons, il y avait des jardins et vergers.

Avant le démarrage des travaux, des recherches archéologiques ont été entreprises durant 4 mois. Elles ont débouché sur la découverte d'une nécropole mérovingienne. 130 sépultures ont été mises à jour dans le périmètre de fouille. Beaucoup ont été pillées dès l'époque mérovingienne. C'est en tous cas ce que nous ont appris les scientifiques lors de la journée du patrimoine du 18 Septembre 2010 (Date de prise des photos). 

Il restait cependant certaines tombes jusque-là inviolées, dans lesquelles se trouvaient les ossements ainsi que des objets ayant appartenu aux défunts. Je me demande quel effet cela fait de savoir qu'on a son salon ou sa cuisine sur l'emplacement d'une tombe ? 

 

 Carte IGN : 3715 ET

 

 

Ville 0379 (FILEminimizer)

Les visiteurs sont accueillis par groupe lors des journées du patrimoine. 

 

 

 

 

Ville 0383 (FILEminimizer)

Une photo aérienne et un schéma des sépultures mises à jour.

 

 

 

 

Ville 0385 (FILEminimizer)

Explications du guide. 

 

 

 

 

      Ville 0389 (FILEminimizer)

 

 

 

 

Ville 0393 (FILEminimizer)    

Certaines tombes béneficiaient - ou non - d'un coffrage en grès, suivant le rang social du défunt.

 

 

 

 

      Ville 0395 (FILEminimizer)

       Les ossements d'un corps féminin avec ses bijoux. 

 

 

 

Ville 0396 (FILEminimizer)

La plupart des sépultures datent  du VIème et du VIIème siècle. 

 

 

 

 

Ville 0400 (FILEminimizer)          

 

 

 

 

Ville 0409 (FILEminimizer) 

Egalement des chevaux enterrés ! 

 

 

 

 

Ville 0414 (FILEminimizer)

L'atelier "analyse du squelette", avec explications des experts... 

 

 

 

Ville 0418 (FILEminimizer)         

L'anthropologue de "Pôle Archéologie" fait un bel exposé des habitudes culinaires au moyen-âge. Beaucoup de céréales sont consommées sous forme de bouillie. La viande est quasiment absente de la table. Par contre, on buvait beaucoup de vin (faiblement alcoolisé) car souvent l'eau était impropre à la consommation ! 

 

 

 

 

Ville 0419 (FILEminimizer)

Ici, c'est l'atelier "céramiques". Les chercheurs arrivent à dater précisément chaque tésson retrouvé. 

 

 

 

Ville 0420 (FILEminimizer)

Ainsi s'achêve une belle matinée au cimetière... 

 

 

 

 

                           Ville 0424 (FILEminimizer)

                           Pilier de portail sculpté à Odratzheim. 

 

 

 

 

Repost 0
Publié par randoalsacevosges - dans Insolite
commenter cet article
15 mars 2013 5 15 /03 /mars /2013 09:24

Quand je rentre d'équipe de nuit, je m'assieds souvent à l'ordi pour trier des photos ou préparer un prochain article, en attendant que la maison se réveille. Il me faut encore attendre que tout le monde soit parti pour pouvoir rejoindre enfin les bras de Morphée.

Mais parfois, je monte sur la colline, le Goeftberg, pour évacuer le stress de la nuit, tout en regardant le jour se lever. Pour une fois, j'ai pensé à amener l'appareil photo et ainsi pu immortaliser le lever du soleil sur la plaine alsacienne. Le ciel très couvert ne dévoilera l'astre qu'un court laps de temps.

Les photos ont été prises la semaine dernière au Goeftberg entre 6h15 et 7h20. 

 

 Carte IGN : 3715 EST

 

 

 

 

 

Insolite 4415 (FILEminimizer) 

On devine déjà les contours de la cathédrale. 

 

 

 

Insolite 4440 (FILEminimizer)

 

 

 

 

Insolite 4452 (FILEminimizer)

 

 

 

 

 

Insolite 4453 (FILEminimizer) 

La région de Strasbourg se réveille doucement sous la couverture brumeuse. 

 

 

 

Insolite 4466 (FILEminimizer)    

 

 

 

 

 

Insolite 4481 (FILEminimizer) 

La plaine tarde à retrouver ses couleurs.   

 

 

 

Insolite 4493 (FILEminimizer)

 

 

 

 

Insolite 4496 (FILEminimizer)

 

 

 

 

 

Insolite 4502 (FILEminimizer) 

Le ciel s'embrase. 

 

 

 

Insolite 4505 (FILEminimizer)

 

 

 

 

 

Insolite 4510 (FILEminimizer) 

L'activité humaine laisse échapper ses fumées dans la brume.

 

 

 

Insolite 4527 (FILEminimizer)

 

 

 

 

 

Insolite 4531 (FILEminimizer)

 

 

 

 

 

 

Insolite 4533 

La chapelle dans les premières lumières du matin. 

 

 

 

 

Repost 0
Publié par randoalsacevosges - dans Insolite
commenter cet article
16 juillet 2012 1 16 /07 /juillet /2012 21:08

Un jour, en rentrant de rando en Moselle, je passe par le centre ville de Phalsbourg et à ma grande surprise, la place d'Armes est encombrée d'un bric à brac monochrome. Très intrigué, je me rends vite compte que ce sont là des "oeuvres d'arts" très contemporaines. On dit que certains artistes restent incompris,  celà ne m'étonne pas vu ce que j'ai sous les yeux !

Ces photos ont été prises il y a 1 an, presque jour pour jour à une semaine près (exactement le 24 juillet 2011). C'est bien sûr un peu périmé mais je tenais à partager ce moment insolite.

 

 

 

 

                        Insolite 0901 (FILEminimizer)

 

  

   

 

Insolite 0903 (FILEminimizer)

 

 

 

 

 

                                 Insolite 0902 (FILEminimizer) 

                                   A quoi peuvent bien penser ces 2 dames ?

 

 

 

 

Insolite 0904 (FILEminimizer)     

Cette oeuvre a demandé une certaine transformation.

 

 

 

 

 

                           Insolite 0905 (FILEminimizer)

 

 

 

 

 

Insolite 0908 (FILEminimizer)     

Numéro sur liste rouge..

 

 

 

 

 

                        Insolite 0912 (FILEminimizer)

 

 

 

 

Insolite 0909 (FILEminimizer)

 

 

 

 

                        Insolite 0906 (FILEminimizer)

 

 

 

Insolite 0910 (FILEminimizer)

 

 

 

 

 

                              Insolite 0913 (FILEminimizer)     

                                  J'ai trouvé la source : c'est de là que tout est parti.

 

     

  

Insolite 0911 (FILEminimizer) 

 

 

 

                           Insolite 0919 (FILEminimizer)

 

  

 

Insolite 0914 (FILEminimizer) 

Les poules, ils n'ont pas osé... 

 

 

 

                           Insolite 0921 (FILEminimizer)

 

 

  

 

Insolite 0915 (FILEminimizer)

 

 

      

Insolite 0916 (FILEminimizer)

 

 

 

 

 

     

                           Insolite 0922 (FILEminimizer) 

                           Même le Maréchal Georges Mouton a été affublé d'une malette.

 

 

   

Insolite 0917 (FILEminimizer)

 

 

 

 

 

Insolite 0923 (FILEminimizer) 

Presque en règle pour prendre la route des vacances...

 


Repost 0
Publié par randoalsacevosges - dans Insolite
commenter cet article
7 février 2012 2 07 /02 /février /2012 16:12

Cet endroit idyllique connait généralement 2 périodes de grande affluence: la première à la saison estivale où les badauds viennent en famille pour se rafraîchir et parfois même se tremper les pieds. La seconde se produit parfois en hiver, comme aujourd'hui, où les lieux attirent bon nombre de photographes amateurs et même professionnels car, j'ai appris, d'un promeneur qu'une équipe de France3 Alsace est venue faire un reportage dans la matinée.

En empruntant le sentier aménagé au départ du restaurant, je croise déjà plusieurs personnes souvent chargées de trépieds qui me lancent en passant : " oh, c'est magnifique". J'accélère donc le pas sur le petit chemin verglacé et en un quart d'heure je me retrouve devant une cathédrale de glace et je me dis : "oh, c'est magnifique". C'est un spectacle de toute beauté qui se présente à mes yeux.

J'ai de la chance, j'arrive au bon moment, il faut en profiter car le soleil n'éclairera plus pour longtemps la cascade gelée. En effet, la chute se trouve dans un étroit corridor éclairé par le soleil que peu de temps dans la journée. Une fois que l'astre commence à se cacher derrière le mur de porphyre, la glace prend alors une teinte orangée puis rosée pour finalement virer vers le bleu quand le soleil disparait complètement derrière la montagne.

 

 

 

 

cascade 0015

Un agréable sentier mène à la chute en une vingtaine de minutes. En été, il est ombragé sur tout son long.

 

 

   

                  cascade 0036

Ce n'est pas encore la cascade mais l'eau de pluie des semaines précédentes qui a gelé.

 

 

  

cascade 0046

Une vue d'ensemble de la vraie cascade du Nideck (alt 534m) puisque c'est bien de cette cascade dont on parle depuis le début. Toute la partie basse est complètement figée.

 

  

 

cascade 0050

Certains se sont amusés à empiler des pierres sur la glace.

 

 

  

              cascade 0052

Une cathédrale de glace et de lumière. La nature exerce ici tout son art.

 

 

  

cascade 0058

Le spectable est à couper le souffle. C'est un phénomène qui ne se produit que très rarement. Il faut plusieurs jours d'un froid glacial, entre -15 et -20 pour arriver à ce résultat.

 

 

  

cascade 0064

Un amas de méduses blanches. Les cristaux des stalactites scintillent sous les bombardements incessants des gouttelettes d'eau.

 

  

 

                  cascade 0083

M'approchant au plus près jusqu'à sentir les gouttes s'abattrent sur mon visage comme des aiguilles, chaque instant la prison se referme un peu plus sur le mince filet d'eau qui se jette encore du haut de la falaise.

 

  

 

cascade 0084

Un patissier y aurait-il déversé de la crème chantilly ?

 

 

 

 

cascade 0096

Les sommets voisins baignent encore dans la lumière du soleil.

 

  

 

cascade 0104     

La glace forme d'étranges figures.

 

   

cascade 0116

La cabane du Nideck.

 

 

  

cascade 0117

Et la ruine inférieure qui surplombe la cascade.

 

  

 

                cascade 0127

                 La visite sera pour une autre fois.

 

 

 

 

cascade 0134     

Les paparazzis ne perdent pas une miette du chant du cygne du petit cours d'eau.

 

  

 

               cascade 0141

Encore quelques photos avant que la cascade ne retombe dans l'ombre.

 

 

  

                cascade 0154

D'un instant à l'autre, la lumière est changeante (cliché pris en vitesse lente).

 

   

cascade 0166

L'astre solaire s'est maintenant retiré derrière la paroie de rhyolite.

 

 

  

               cascade 0170

Mon index est comme rivé sur le déclencheur : j'ai rarement vu quelque chose d'aussi beau.

 

  

 

               cascade 0180

               Et une dernière photo avant de quitter cet endroit féérique.

  

 

 

Repost 0
Publié par randoalsacevosges - dans Insolite
commenter cet article
30 janvier 2012 1 30 /01 /janvier /2012 21:08

Le massif du mont Ste Odile regorge de petits sentiers qui accueillent bon nombre de randonneurs-pélerins chaque année et en toute saison. Il est quasiment impossible de ne rencontrer personne ceci aussi en raison d'une grande densité de châteaux forts dans le secteur. Aujourd'hui nous ne nous intéresserons pas à une ruine (même si on ira quand même jeter un oeil au Landsberg, la vraie visite sera pour une autre fois) mais à un petit sentier, assez mal connu, qui se situe au Sud de la Bloss, pas très loin du crash de l'Airbus.

Le monde légendaire peut parfois proposer des aventures surprenantes dans les Vosges. Nous allons donc partir sur les traces d'un curieux animal qui n'a pourtant rien de Vosgien !

 

Itinéraire : sur la D109, en provenance de St Nabor juste avant l'embranchement Ste Odile/Barr, se trouve un petit parking où nous laisserons la voiture. Nous prenons le rectangle rouge vers le Landsberg où nous ferons tout de même quelques photos. Il faut compter un petit quart d'heure pour rejoindre la ruine.

Ensuite j'ai proposé à Hugo d'aller casser une graine à l'abri du petit Kiosque car la neige commençait à tomber. Puis, nous revenons sur nos pas, en suivant le sentier "triangle bleu" qui porte également le nom de Sentier des Chameaux.

 

Carte IGN :3716 ET

 

    

 

La-legende-du-Chameau 1058 (FILEminimizer) 

Nous voici au Landsberg où je ne résiste pas à prendre quelques clichés.

 

 

 

 

La-legende-du-Chameau 1061 (FILEminimizer) 

L'intérieur d'une tour avec ses corbeaux qui matérialisent les différents niveaux. Celle-ci est particulièrement bien conservée. 

 

  

 

La-legende-du-Chameau 1083 (FILEminimizer) 

Plusieurs éviers en grès jonchent le sol. On sent bien qu'il y avait des femmes qui habitaient ce château. Il est d'ailleurs étonnant qu'ils n'aient pas été volés car un chemin carrossable conduit jusqu'à la ruine.

 

 

  

 

La-legende-du-Chameau 1085 (FILEminimizer) 

La ruine appatient au Baron de Turckheim. Au centre, en haut, on aperçoit l'abside de la chapelle. Nous avions prévu de déjeuner ici mais comme il n'y a aucun abri nous reprenons le chemin qui nous conduira au petit kiosque (photo au flash).

 

 

  

 

La-legende-du-Chameau 1091 (FILEminimizer) 

Ce sentier nous conduira d'abord au rocher Herrade de Landsberg.

 

 

  

 

La-legende-du-Chameau 1097 (FILEminimizer) 

Voici le rocher.

Herrade de Landsberg était abbesse au couvent de Hohenbourg (actuel couvent de Ste Odile). Herrade est l'auteur du manuscrit Hortus deliciarum (Jardin des Délices), écrit et illustré entre 1159 et 1175. C'est une sorte d'encyclopédie en proses latines, destinée à l'instruction des jeunes religieuses. L'original du manuscrit a été détruit dans un incendie lors des bombardements de Strasbourg en 1870.

 

  

 

 

La-legende-du-Chameau 1100 (FILEminimizer) 

Pas un bruit ne vient troubler le silence de la forêt de Barr sauf de temps à autre le cri strident d'un geai des chênes, comme pour alerter les habitants de la forêt de notre présence.

  

 

 

 

La-legende-du-Chameau 1104 (FILEminimizer) 

C'est la 1ère borne que nous rencontrons.

Elles sont toutes peintes en bleu. Celle-ci a la particularité d'être armoriée. C'est la borne n° 2, elles sont numérotées de 1 à 20. Seule la borne n° 15 est manquante.

 

  

 

 

La-legende-du-Chameau 1114 (FILEminimizer) 

 Nous déjeunerons au petit kiosque construit en 2009 par le club Vosgien de Barr en remplacement de l'ancien kiosque "Hartmann" qui datait de 1874.

 

   

 

La-legende-du-Chameau 1117 (FILEminimizer) 

Notre repas du jour.

 

  

 

 

La-legende-du-Chameau 1124 (FILEminimizer) 

Rocher bizarre, éclaté par le gel, sans doute.

 

  

 

 

La-legende-du-Chameau 1127 (FILEminimizer) 

Le soleil fait quand même de brêves apparitions.

 

  

 

 

                              La-legende-du-Chameau 1138 (FILEminimizer) 

Il faut contourner la borne pour voir le chameau sculpté. La légende commença en l'an 803, au temps de Charlemagne :  3 (5 suivant les sources) chevaliers ont escorté à travers la France un chameau chargé de précieuses reliques confiées par Hugues Le-Peureux de Bourgogne. Il dit : "là où le chameau se couchera, là devront rester  ces reliques".

Les reliques : un morceau de la vraie croix du Christ, un voile de la Vierge, un bras de St Denis, un bras de St Basile, le prépuce du Christ et un évangile richement orné, le tout enchassé dans une gigantesque croix constituée de plaques d'or et d'argent (celle que porte notre camélidé sur la borne).

La composition des reliques diffère d'une source à l'autre.

 

 

  

La-legende-du-Chameau 1140 (FILEminimizer) 

Un 2ème sentier après la borne n° 10, portant la date de 1779, se dirige sur Heiligenstein. Il n'y a pas de chameau sur celles-ci mais elles portent les numéros 47 à 1.

Après l'abandon de l'abbaye de Niedermunster au 16ème siècle (rappelons qu'elle a été pillée en 1525 lors de la guerre des Rustauds et a subit 2 incendies l'un en 1542 l'autre en 1572), c'est un administrateur qui était en charge de gèrer l'abbaye et ordonne le bornage de ce sentier d'où la date de 1778. Les bornes comportent également des lettres : ABGW correspondant aux initiales de cet administrateur.

 

 

  

 

La-legende-du-Chameau 1143 (FILEminimizer) 

Tiens un chameau albinos...

 

 

  

 

La-legende-du-Chameau 1146 (FILEminimizer) 

Au loin le Haut Andlau dresse ses 2 belles tours.

 

  

 

 

La-legende-du-Chameau 1152 (FILEminimizer) 

Ce graffiti là s'effacera au 1er coup de vent...

 

 

 

La-legende-du-Chameau 1153 (FILEminimizer) 

La seule borne retournée, face au sentier, dont le chameau a été peint couleur dorée.

 

  

 

 

La-legende-du-Chameau 0334 (FILEminimizer) 

Comme le montre les feuilles jaunies aux arbres, cette photo a été prise en automne.

Ce sont les ruines de la chapelle St Jacques construite par les chevaliers, à l'endroit précis où le chameau s'est couché. Au centre, ce rocher taillé rappelle le dos du chameau. Il a été décidé que les précieuses reliques seraient concervées à la proche abbaye de Niedermunster contribuant fortement à sa notoriété et attirant moult pélerins.

Après son abandon, l'abbaye servit longtemps de carrière pour différentes constructions, notamment, la fortification de Benfeld, la banque Taufflieb de Barr, le clocher de l'église d'Erstein ainsi que la grange située juste à côté. Les vestiges de Niedermunster ne sont malheureusement plus accessibles car elles comportent encore beaucoup de belles pierres taillées.

 

Repost 0
Publié par randoalsacevosges - dans Insolite
commenter cet article