Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 mars 2020 2 17 /03 /mars /2020 07:55

L'endroit le plus mystérieux et le plus énigmatique en Alsace est sans aucun doute le Mur Païen du Mont Sainte Odile. Cette montagne emblématique de la région, tout le monde la connaît. Mais jusqu'à aujourd'hui, personne n'a encore réussi à percer les secrets du fameux mur ! C'est une enceinte mesurant un peu plus de 10 kilomètres de long, faite d'énormes blocs de grès à peine dégrossis. Par endroit, le mur fait encore plus de 3 mètres de hauteur. Il est percé de plusieurs portes qui semblent pour certaines, datées de l'époque Romaine. 

Les blocs sont montés sans mortier mais étaient assemblés par tenons et mortaises. En fait, chaque pierre est tellement lourde qu'elle tient toute seule par son propre poids, sans même nécessiter les tenons en chêne. De toute façon, ils ont tous disparus et le mur tient toujours ! Les constructeurs n'avaient pas besoin d'aller bien loin pour trouver la matière première. Il suffit de regarder autour de soi pour identifier les rochers d'où étaient extraits les blocs. Certains ne sont qu'à l'état d'ébauche et le travail n'a pas été achevé.

Au Moyen Age, les constructeurs de châteaux forts se sont largement servis des pierres du Mur Païen. Au Dreistein ainsi qu'au Waldsberg (Hagelschloss), on observe plusieurs pierres portant les mortaises en forme de queue d'aronde. Cela veut dire qu'à cette période, plus personne ne se souciait du grand mur qui avait perdu toute son utilité. Mais quelle utilité avait-il au juste ? Bien malin celui qui apportera la réponse ... 

Carte IGN : 3716 ET

 

Le kiosque Jadelot se trouve en plein milieu du sentier de randonnée

Le kiosque Jadelot se trouve en plein milieu du sentier de randonnée

 

 

L'intérieur du kiosque

L'intérieur du kiosque

 

 

Le château du Landsberg fait partie de la couronne de pierre du Mont Ste Odile

Le château du Landsberg fait partie de la couronne de pierre du Mont Ste Odile

 

 

Devant la ruine, un magnifique parterre d'Eranthes d'hiver s'épanouit au soleil

Devant la ruine, un magnifique parterre d'Eranthes d'hiver s'épanouit au soleil

 

 

Eranthys Hyemalis

Eranthys Hyemalis

 

 

La date de cette forteresse est connue de façon précise : elle apparaît dans une charte du 23 juin 1200, par laquelle l'abbesse de Niedermunster Edelinde remet par échange au chevalier Conrad le terrain sur lequel se dressera le château. Le document est écrit en latin

La date de cette forteresse est connue de façon précise : elle apparaît dans une charte du 23 juin 1200, par laquelle l'abbesse de Niedermunster Edelinde remet par échange au chevalier Conrad le terrain sur lequel se dressera le château. Le document est écrit en latin

 

 

On reconnait chaque étage de cette tour cylindrique grâce aux corbeaux qui soutenaient les planchers

On reconnait chaque étage de cette tour cylindrique grâce aux corbeaux qui soutenaient les planchers

 

 

Le Mur Païen du Mont Sainte Odile

Le Mur Païen du Mont Sainte Odile

 

 

La porte de Barr aussi appelée porte Zumstein du nom de celui qui l'a dégagée en 1968. C'est une porte de type Kammertor, avec un long couloir se prolongeant vers l'intérieur de l'enceinte

La porte de Barr aussi appelée porte Zumstein du nom de celui qui l'a dégagée en 1968. C'est une porte de type Kammertor, avec un long couloir se prolongeant vers l'intérieur de l'enceinte

 

 

Les couloirs étaient voûtés. Cette porte remonte à une restauration de l'enceinte à l'époque Romaine

Les couloirs étaient voûtés. Cette porte remonte à une restauration de l'enceinte à l'époque Romaine

 

 

La Grossmatt

La Grossmatt

 

 

Un mystérieux mur au Mont Sainte Odile

 

 

Un champignon parasite

Un champignon parasite

 

 

Les énormes blocs du Mur Païen

Les énormes blocs du Mur Païen

 

 

Les mortaises en forme de queue d'aronde

Les mortaises en forme de queue d'aronde

 

 

Ce monument semble être là pour l'éternité

Ce monument semble être là pour l'éternité

 

 

Des rochers portant de profondes rainures, traces de débitage interrompu

Des rochers portant de profondes rainures, traces de débitage interrompu

 

 

C'est l'heure où le tire-bouchon entre en service !

C'est l'heure où le tire-bouchon entre en service !

 

 

Les belles ruines du Dreistein

Les belles ruines du Dreistein

 

 

La porte d'entrée du Mitteln Stein, le château médian

La porte d'entrée du Mitteln Stein, le château médian

 

 

La porte Koeberle a été redécouverte en 1870

La porte Koeberle a été redécouverte en 1870

 

 

Sa construction est antérieure à celle de la porte de Barr

Sa construction est antérieure à celle de la porte de Barr

 

 

A l'extrémité de l'un des promontoires du Hohenburgberg, un gros rocher domine le vallon de Fullochbach. Il porte les ruines informes et pourtant impressionnantes du Waldsberg

A l'extrémité de l'un des promontoires du Hohenburgberg, un gros rocher domine le vallon de Fullochbach. Il porte les ruines informes et pourtant impressionnantes du Waldsberg

 

 

Partager cet article

Repost0
8 juin 2019 6 08 /06 /juin /2019 15:52

Les Passion-Vosges ou autres magazines de rando ne parlent jamais de cette destination. D'ailleurs, je n'y ai jamais rencontré le moindre randonneur. Et pourtant, autrefois le secteur entre Roule Bacon et le col de la Charaille était très fréquenté. Il y a même une importante voie romaine traversant les chaumes qui, peu à peu, se boisent. Cette voie romaine, du moins les tronçons qui n'ont pas été vandalisés, est juste un petit bijou. Cela faisait longtemps que je voulais la voir sous la pluie ! euh .. oui, je suis un peu barjot  ... Car sous la pluie, les dalles usées et polies par le passage des hommes et des chariots sont luisantes et contrastent bien avec le vert de la végétation.

Sur les cartes IGN, cette voie romaine se trouve sous la dénomination de Grand chemin d'Allemagne (GR 533). On rencontre d'autres vestiges anciens autour de la Charaille, comme ces étranges Pierres du Sabbat et d'autres pierres levées. Y aurait-il de la sorcellerie là dessous ? Allez donc savoir ...

Carte IGN : 3616 OT

Itinéraire : Croix de Fer - chaumes de Réquival par le sentier du Pays d'accueil du Donon - Table de Réquival - Voie romaine - Abri Roule Bacon - Pierres du Sabbat - col de la Charaille - menhir de la Ste Vierge - Roule Bacon - Croix Haushalter - cabane du Dersou.  Env. 22 Km

 

L'abri de la Croix de fer

L'abri de la Croix de fer

 

 

La brume s'immisce jusqu'au fond des chemins de randonnées

La brume s'immisce jusqu'au fond des chemins de randonnées

 

 

Les chaumes de Réquival noyées dans le brouillard

Les chaumes de Réquival noyées dans le brouillard

 

 

La table de Réquival est rectangulaire et fait 4 grands pas de long sur 3 de large. Elle est creusée de cupules

La table de Réquival est rectangulaire et fait 4 grands pas de long sur 3 de large. Elle est creusée de cupules

 

 

Feuilles de Sorbier

Feuilles de Sorbier

 

 

Tout le long du chemin, il y a des rochers creusés de bassins

Tout le long du chemin, il y a des rochers creusés de bassins

 

 

La voie romaine

La voie romaine

 

 

Les tables de Réquival

 

 

L'abri de Roule Bacon

L'abri de Roule Bacon

 

 

Juste un petit apéritif en écoutant la pluie tomber ...

Juste un petit apéritif en écoutant la pluie tomber ...

 

 

La voie romaine sous la pluie

La voie romaine sous la pluie

 

 

Un rocher gravé durant la première guerre mondiale

Un rocher gravé durant la première guerre mondiale

 

 

Les traces de roues laissées par les nombreux passages des chariots

Les traces de roues laissées par les nombreux passages des chariots

 

 

Les tables de Réquival

 

 

Les tables de Réquival

 

 

La voie romaine dans la forêt humide

La voie romaine dans la forêt humide

 

 

Les tables de Réquival

 

 

Une pierre levée

Une pierre levée

 

 

Les tables de Réquival

 

 

L'une des pierres du Sabbat

L'une des pierres du Sabbat

 

 

Au col de la Charaille

Au col de la Charaille

 

 

Les tables de Réquival

Petite devinette : Que fait Caroline ?

a) - Elle s'entraîne pour les prochains JO 

b) - Elle nous ramène le repas de midi

c) - Elle joue à Pocahontas

d) - Autre

 

 

Finalement on a préféré manger ce qui était dans nos sacs ...

Finalement on a préféré manger ce qui était dans nos sacs ...

 

 

Le menhir de la Vierge

Le menhir de la Vierge

 

 

La Vierge du menhir

La Vierge du menhir

 

 

Un autre rocher gravé à Roule Bacon

Un autre rocher gravé à Roule Bacon

 

 

La croix Haushalter

La croix Haushalter

 

 

Le petit abri du Dersou dans la lumière de fin d'après midi

Le petit abri du Dersou dans la lumière de fin d'après midi

 

 

Au Dersou

Au Dersou

 

 

Partager cet article

Repost0
13 mars 2018 2 13 /03 /mars /2018 14:22

Le site archéologique de la Croix Guillaume s'est paré de son manteau blanc. Il y a deux mille ans, cet endroit était un village gallo-romain, avec ses maisons, ses dépendances, ses étables et aussi son cimetière. Sous la neige on devine les murets en pierres sèches qui servaient de soubassement aux habitations. La structure supérieure était un assemblage de bois, un peu comme le colombage de nos anciennes maisons traditionnelles.

Notre rando passera par quatre chemins, je veux bien sûr parler du carrefour des Quatre Chemins. Sur la carte je repère une barre rocheuse que je ne connais pas. Elle se trouve dans le vallon de Saffrygsthal. Ce sont des rochers offrant des abris pour le gibier. Les animaux peuvent s'y reposer sans être dérangés  car l'endroit n'est pas fréquenté des hommes. Près du chemin il y a une vieille cabane. Il y a quelques années, elle était encore dotée d'une cuisinière à bois qui rendait bien des services en hiver et par temps humide. Il n'en reste plus que les tuyaux d'évacuation de fumées, désormais inutiles ...

Nous remontons aux Quatre Chemins pour nous rendre à la grotte de Belle Roche. Il est 14h passé et une petite fringale se fait ressentir. Le promontoire offre une jolie vue sur les forêts blanchies et nous avons même droit à quelques rayons de soleil pour le restant de l'après-midi.

Cartes IGN : 3715 OT et 3616 OT

 

 

Sur la route forestière de la Croix Guillaume

Sur la route forestière de la Croix Guillaume

 

 

Belle Roche

 

 

Belle Roche

 

 

L'une des carrières du hameau

L'une des carrières du hameau

 

 

De nombreuses statuettes furent retrouvées sur le site

De nombreuses statuettes furent retrouvées sur le site

 

 

Belle Roche

 

 

Belle Roche

 

 

Belle Roche

 

 

Des rochers sans nom ...

Des rochers sans nom ...

 

 

Belle Roche

 

 

Belle Roche

 

 

La cabane du Saffrygsthal

La cabane du Saffrygsthal

 

 

Belle Roche

 

 

Le panorama depuis le promontoire de Belle Roche

Le panorama depuis le promontoire de Belle Roche

 

 

Belle Roche

 

 

Grotte de Belle Roche

Grotte de Belle Roche

 

 

Faut reprendre des forces !

Faut reprendre des forces !

 

 

Pure gourmandise ...

Pure gourmandise ...

 

 

Belle Roche

 

 

Partager cet article

Repost0
11 janvier 2018 4 11 /01 /janvier /2018 15:25

Il me semble que Noël est une période toute indiquée pour faire un pèlerinage au Mont Sainte Odile. Evidemment, je pars d'Ottrott en empruntant le sentier des Pèlerins. Pendant des siècles, cette route a été la seule voie permettant de mener des attelages au couvent de Hohenbourg. Le dallage avait été réalisé par une légion romaine. Vers 1780, selon un témoignage, elle était déjà en très mauvais état. D'ailleurs, en 1796, le chanoine Rumpler se plaignait des difficultés qu'il éprouvait à faire monter des charrois destinés à la restauration des sanctuaires endommagés pendant la Révolution !

Odile n'avait pas de biographe. Les premiers textes lui étant consacrés datent de près de deux siècles après sa mort. C'est un manuscrit rédigé d'après des légendes en 950, et conservé au monastère St Gall en Suisse. Sainte Odile est née vers 660 et est morte en 720. Fille d'Adalric, nommé Duc d'Alsace en 673, et de Bereswinde. Mais Adalric voulait un héritier mâle et la naissance d'une fille le rend furieux, à tel point qu'il veut la tuer. Bereswinde réussit à la cacher et Odile grandira au monastère de Baume-les-Dames.

Ce n'est qu'à l'adolescence qu'Odile sera baptisée et ce n'est qu'à ce moment-là qu'on l'appellera Odile, qui veut dire "Richesse de Dieu" et non "Fille de lumière" comme il est souvent écrit. C'est aussi à son baptême qu'Odile trouve la vue, en version imagée bien sûr car elle n'est jamais née aveugle et voyait comme vous et moi. C'est donc lorsqu'elle a reçu le premier sacrement que ses yeux se sont ouverts sur la mission à laquelle elle consacrera le restant de sa vie. 

Hugues, son frère, décida de la ramener à Hohenbourg. Mal lui en a pris car son père dans un accès de colère, décapita son fils. Saisi par le repentir, Adalric tolère finalement sa fille et projette même de la marier à un prince de son choix. Par amour pour Dieu, Odile refuse ce mariage. A la fin de sa vie, Adalric offre le monastère à sa fille, pour se laver de tous ses péchés. N'est-il pas écrit dans l'évangile qu'il y a plus de place au Ciel pour un seul pécheur qui se repent que pour cent justes ?

Carte IGN : 3716 ET

 

 

Le sentier des pèlerins est balisé par le + jaune

Le sentier des pèlerins est balisé par le + jaune

 

 

Un petit oratoire près de la ruine du prieuré de St Gorgon

Un petit oratoire près de la ruine du prieuré de St Gorgon

 

 

La vieille voie romaine dont le dallage a quasiment disparu

La vieille voie romaine dont le dallage a quasiment disparu

 

 

Sentier des Pèlerins

Sentier des Pèlerins

 

 

Des pèlerins sur le sentier, éclairés par la lumière divine ...

Des pèlerins sur le sentier, éclairés par la lumière divine ...

 

 

La brume s'efface et laisse apparaître le couvent

La brume s'efface et laisse apparaître le couvent

 

 

Les rochers Oberkirch

Les rochers Oberkirch

 

 

Le Mur Païen a dû être percé pour laisser passer la voie romaine

Le Mur Païen a dû être percé pour laisser passer la voie romaine

 

 

Le Mont Sainte Odile par le sentier des Pèlerins

 

 

La Grossmatt

La Grossmatt

 

 

Le brouillard stagne dans la plaine d'Alsace

Le brouillard stagne dans la plaine d'Alsace

 

 

Posez vos mains sur le pilier, vous sentirez les forces telluriques

Posez vos mains sur le pilier, vous sentirez les forces telluriques

 

 

Une statue représentant Ste Odile agenouillée près du tombeau de son père

Une statue représentant Ste Odile agenouillée près du tombeau de son père

 

 

Le petit abri près du rocher du Panorama

Le petit abri près du rocher du Panorama

 

 

Repas de Noël !

Repas de Noël !

 

 

Au rocher du Panorama

Au rocher du Panorama

 

 

Mais on y voit qu'une mer de nuages !

Mais on y voit qu'une mer de nuages !

 

 

Le Mont Sainte Odile par le sentier des Pèlerins

 

 

La mosaïque de la chapelle des Larmes

La mosaïque de la chapelle des Larmes

 

 

Certaines personnes ressentent un bourdonnement lorsqu'elles se placent dans le tronc creux du tilleul

Certaines personnes ressentent un bourdonnement lorsqu'elles se placent dans le tronc creux du tilleul

 

 

Sainte Odile veille sur l'Alsace

Sainte Odile veille sur l'Alsace

 

 

Partager cet article

Repost0
27 décembre 2017 3 27 /12 /décembre /2017 10:07

Une petite chapelle élancée de style gothique a été construite sur un promontoire de grès à l'extrémité d'un plateau occupé par les Celtes. Cette chapelle, placée sous le vocable de Sainte Barbe, a été élevée à l'emplacement même d'un ancien lieu de culte païen. L'autel se trouve sur le croisement de plusieurs veines telluriques importantes.

Barbe naquît au 3ème siècle, vers l'an 235 en Asie Mineure dans l'actuel Liban. Ses parents étaient païens mais la jeune fille s'intéressait de très près à la Nouvelle Religion et trouva les réponses à ses questions dans les Saintes Ecritures. A l'adolescence, Barbe était d'une grande beauté et son père l'a promise à un riche commerçant. Pour la protéger de ses prétendants, il l'enferma dans une tour. La légende raconte que la tour possédait deux fenêtres et Barbe en creusa une troisième pour symboliser la Trinité, en signe de sa foi. 

A son retour, son père entra dans une colère noire et incendia la tour. Par miracle, Barbe réussit à s'en échapper (c'est peut-être pour cette raison qu'elle est aujourd'hui encore vénérée par les pompiers). Le père de la jeune Barbe trouva le gouverneur romain afin qu'elle soit châtiée selon les lois promulguées contre les Chrétiens. Elle fût torturée pour lui faire abjurer sa foi profonde en Jésus Christ. On brûla au fer des parties de son corps et ses seins furent arrachés mais rien n'y fit ! Dans un élan, son père se saisit d'une hache qu'il leva au-dessus de la tête de sa fille. Au moment ou il voulu accomplir son horrible geste, il fut foudroyé sur le champ et Barbe fut vengée de son affreux martyre ...

Carte IGN : 3715 OT

Itinéraire : Ottersthal - chapelle Ste Barbe - rochers Gustave Orth - fossé des Pandours - saut du prince Charles - Ottersthal

 

Ottersthal sous une pellicule de givre

Ottersthal sous une pellicule de givre

 

 

En montant le chemin de croix

En montant le chemin de croix

 

 

La légende de Sainte Barbe

 

 

La légende de Sainte Barbe

 

 

La chapelle Sainte Barbe sur les hauteurs d'Ottersthal

La chapelle Sainte Barbe sur les hauteurs d'Ottersthal

 

 

La crèche et ses santons en cire d'abeille

La crèche et ses santons en cire d'abeille

 

 

La légende de Sainte Barbe

 

 

Un pic mar

Un pic mar

 

 

La légende de Sainte Barbe

 

 

La légende de Sainte Barbe

 

 

On retrouve le blason de la ville de Saverne sur cette borne

On retrouve le blason de la ville de Saverne sur cette borne

 

 

Coin repas

Coin repas

 

 

La légende de Sainte Barbe

 

 

Une ancienne voie romaine. Celle-ci fût vite abandonnée au profit de la route en parallèle plus large, mieux adaptée au trafic important de la fin du Moyen-âge

Une ancienne voie romaine. Celle-ci fût vite abandonnée au profit de la route en parallèle plus large, mieux adaptée au trafic important de la fin du Moyen-âge

 

 

Le tracé de la "nouvelle voie" au pied du rocher du saut du prince Charles

Le tracé de la "nouvelle voie" au pied du rocher du saut du prince Charles

 

 

Les traces des fers laissées par le cheval du duc de Lorraine

Les traces des fers laissées par le cheval du duc de Lorraine

 

 

La voie comporte 6 rails de guidages. 3 pour la descente et 3 pour la montée

La voie comporte 6 rails de guidages. 3 pour la descente et 3 pour la montée

 

 

1616 est l'une des dates de restauration de cette route des évèques

1616 est l'une des dates de restauration de cette route des évèques

 

 

Une croix de fer sur un rocher

Une croix de fer sur un rocher

 

 

Partager cet article

Repost0
14 octobre 2017 6 14 /10 /octobre /2017 04:42

Le pays de Dabo, qui est aujourd'hui terre Mosellane, était jusqu'au lendemain de la Révolution Française et ce jusqu'à la formation des départements, considéré comme terre Alsacienne. C'est aussi en 1789 que fut dissolu le Clergé par les Révolutionnaires. Les prêtres furent pourchassés et persécutés s'ils n'adhéraient pas à la nouvelle Eglise indépendante du pape et qui sera placée sous les ordres du gouvernement. Les prêtres réfractaires qui ne se soumettaient pas à la nouvelle loi, devaient se cacher en forêt. Ils célébraient la messe en toute illégalité dans des endroits retranchés et vivaient cachés dans des grottes ou des abris sous roches. C'est ainsi que la grotte du Herrenfels fut habitée jusqu'en 1795 par un prêtre hors-la-loi, date à laquelle la liberté de culte fut rétabli. Nous découvrons aujourd'hui dans la forêt de Dabo, un rocher taillé qui a servi d'autel durant ces années de terreur. 

Pour se rendre à l'autel, il faut passer devant un autre rocher emblématique de la région. C'est le fameux "Zahltagfels", le rocher de la Paie. C'est précisément à cet endroit que les bûcherons et les verriers touchaient leur salaire de la semaine. Pourtant, ce rocher avait mauvaise réputation. Un faussaire falsifiait les feuilles de paies à la demande des bûcherons, moyennant quelques pfennigs. Ces derniers pouvaient alors se pochtronner dans les tavernes du coin sans que leurs épouses le remarque, en tout cas pas sur la feuille de paie ...

Carte IGN : 3715 OT

 

Le rocher de la Paie

Le rocher de la Paie

 

 

C'est ici que les bûcherons touchaient le salaire hebdomadaire

C'est ici que les bûcherons touchaient le salaire hebdomadaire

 

 

Un rocher gravé d'une croix servait d'autel juste après la Révolution

Un rocher gravé d'une croix servait d'autel juste après la Révolution

 

 

L'autel est taillé pour recevoir les objets du culte et même une encoche a été réalisée à sa base pour que le prêtre puisse avancer au maximum !

L'autel est taillé pour recevoir les objets du culte et même une encoche a été réalisée à sa base pour que le prêtre puisse avancer au maximum !

 

 

Un autel dans la forêt de Dabo

 

 

Un rocher sans nom

Un rocher sans nom

 

 

Eselsfels

Eselsfels

 

 

Au cimetière des Trois Saints, les stèles funéraires ont été déplacées et fouillées .. Les fouilleurs n'ont certainement rien trouvé puisque ces stèles étaient éparpillées dans la forêt et ramenées ici il n'y a que quelques années !

Au cimetière des Trois Saints, les stèles funéraires ont été déplacées et fouillées .. Les fouilleurs n'ont certainement rien trouvé puisque ces stèles étaient éparpillées dans la forêt et ramenées ici il n'y a que quelques années !

 

 

Tombes Celtes. Certaines portent une rouelle solaire

Tombes Celtes. Certaines portent une rouelle solaire

 

 

Une bonne odeur de grillades au Hohwalschplatz !

Une bonne odeur de grillades au Hohwalschplatz !

 

 

L'aile ou la cuisse ?

L'aile ou la cuisse ?

 

 

L'abri du parc aux boeufs

L'abri du parc aux boeufs

 

 

Déjeuner un peu plus tardif pour nous ..

Déjeuner un peu plus tardif pour nous ..

 

 

La croix du Hohwalschplatz

La croix du Hohwalschplatz

 

 

Rocher d'escalade du Hohwalsch

Rocher d'escalade du Hohwalsch

 

 

Un autel dans la forêt de Dabo

 

 

Les cupules du Hohwalschfels

Les cupules du Hohwalschfels

 

 

Un lézard pas très farouche !

Un lézard pas très farouche !

 

 

Matrice dans un rocher

Matrice dans un rocher

 

 

Un nouvel abri tout près du cimetière de Beimbach

Un nouvel abri tout près du cimetière de Beimbach

 

 

Un autel dans la forêt de Dabo

 

 

Un autel dans la forêt de Dabo

 

                    Merci de votre visite, à bientôt !

Partager cet article

Repost0
25 septembre 2017 1 25 /09 /septembre /2017 11:24

Le Saint Mont est l'une de ces terres sacrées qui a une très vieille histoire. Jadis peuplée par les Celtes, et bien avant eux par les fées, dit-on, les rochers sont imprégnés de nombreuses légendes. Le Saint Mont est un ancien oppidum celtique qui contrôle les vallées de la Moselotte et de la Moselle. Plus tard, la montagne est occupée par les Romains qui l'appellent Habendum. Sa véritable histoire commence lorsque Romaric, fils d'un comte palatin s'allie avec un moine nommé Amé pour fonder un monastère au sommet du St Mont en l'an 620. Amé meurt 9 ans plus tard en s'étant retiré dans une grotte. Une chapelle sera élevée en sa mémoire. Lorsque Romaric meurt à son tour en 653, il sera inhumé aux côtés de l'ermite Amé. Leurs reliques seront transférés dans la crypte de l'église de Remiremont au XIème siècle.

Durant deux siècles, les moniales obéirent aux dures règles de St Colomban avant d'adopter une règle plus souple, celle de St Benoit. Elles pratiquaient la "Laus Perennis", la louange perpetuelle, c'est à dire qu'elles chantaient des psaumes 24 heures sur 24 par groupes de 12 qui se relayaient. Entre 910 et 920 les invasions hongroises dévastèrent régulièrement les sanctuaires. Un jour, les hordes sauvages pourchassèrent les moniales, en frappant et en hurlant. Mais la plus jeune nonne, nommée Sabine, ne réussit pas à suivre la course folle. Elle s'égara dans la forêt et tomba épuisée près d'une petite source. C'est là qu'elle fut rattrapée par les Huns qui lui tranchèrent la tête d'un coup de hache. Depuis ce jour la fontaine s'appelle Sainte Sabine et plusieurs miracles eurent lieux tout près de la source ... 

Carte IGN : 3519 OT 

Itinéraire : Départ du lieu-dit "Celles" entre St Etienne-lès-Remiremont et St Amé - Chlle du Vieux St Amé - le St Mont - Pont des Fées - le Morthomme - croix de St Arnould - Chlle Ste Sabine - le cercle de Pierres - Fardeau de St Christophe - Pierre Kerlinkin et retour

 

La chapelle du Vieux St Amé fut construite tout près de la grotte où vivait en ermite le cofondateur du monastère du St Mont

La chapelle du Vieux St Amé fut construite tout près de la grotte où vivait en ermite le cofondateur du monastère du St Mont

 

 

En contre-bas, une petite source jaillit de la roche et abreuvait les pèlerins

En contre-bas, une petite source jaillit de la roche et abreuvait les pèlerins

 

 

Fleur de bouillon blanc

Fleur de bouillon blanc

 

 

C'est dans la chapelle Sainte Claire que fut découvert ce sarcophage

C'est dans la chapelle Sainte Claire que fut découvert ce sarcophage

 

 

La petite chapelle au sommet du Saint Mont

La petite chapelle au sommet du Saint Mont

 

 

Là aussi se trouve un sarcophage mérovingien

Là aussi se trouve un sarcophage mérovingien

 

 

Le pont des fées relie le St Mont au Morthomme. Nul ne sait quand et par qui il a été construit

Le pont des fées relie le St Mont au Morthomme. Nul ne sait quand et par qui il a été construit

 

 

Dans la forêt du Fossard

Dans la forêt du Fossard

 

 

Saint Arnould est venu rejoindre Romaric au Saint Mont. Cependant, il vécut ici et soignait les nombreux lépreux . A la place de la chapelle, il ne reste plus qu'une croix qui rappelle la date de sa mort, au mois d'août de l'an 640

Saint Arnould est venu rejoindre Romaric au Saint Mont. Cependant, il vécut ici et soignait les nombreux lépreux . A la place de la chapelle, il ne reste plus qu'une croix qui rappelle la date de sa mort, au mois d'août de l'an 640

 

 

Détail de la gravure sur le rocher

Détail de la gravure sur le rocher

 

 

Du Saint Mont au Morthomme

 

 

Tout ce qu'il reste de la ferme de St Arnould

Tout ce qu'il reste de la ferme de St Arnould

 

 

Du Saint Mont au Morthomme

 

 

La chapelle Sainte Sabine

La chapelle Sainte Sabine

 

 

La source miraculeuse Ste Sabine. Ses eaux soignaient les maladies de peaux et les ulcères. Mais elles ont d'autres vertues comme par exemple elles prédisaient un mariage pour la jeune fille dont l'aiguille qu'elle lançait dans la fontaine flottait à la surface !

La source miraculeuse Ste Sabine. Ses eaux soignaient les maladies de peaux et les ulcères. Mais elles ont d'autres vertues comme par exemple elles prédisaient un mariage pour la jeune fille dont l'aiguille qu'elle lançait dans la fontaine flottait à la surface !

 

 

Du Saint Mont au Morthomme

 

 

Mon humble repas sur une souche près de la chapelle

Mon humble repas sur une souche près de la chapelle

 

 

Autre curiosité : le cercle de pierres dont le diamètre avoisine 20 mètres. Le cercle est percé de quatre portes et comporte une borne centrale

Autre curiosité : le cercle de pierres dont le diamètre avoisine 20 mètres. Le cercle est percé de quatre portes et comporte une borne centrale

 

 

Sans doute, la borne a été retaillée en borne directionnelle ...

Sans doute, la borne a été retaillée en borne directionnelle ...

 

 

Une autre borne porte deux clés croisées en guise d'armoirie

Une autre borne porte deux clés croisées en guise d'armoirie

 

 

Le fardeau de Saint Christophe. Une légende dit qu'un certain Offerus était un géant qui vécut dans la forêt du Fossard il y a bien longtemps. Il parcourait le monde dans l'espoir de trouver le maître le plus puissant qu'il trouverait. Le premier qu'il croisait était malheureusement le Diable, qu'il sut éloigner en lui montrant une croix. Il rencontra ensuite le Christ qui le baptisa "Christophe", celui qui porte. Depuis ce jour, il dût porter toutes les misères du monde sur ses épaules ...

Le fardeau de Saint Christophe. Une légende dit qu'un certain Offerus était un géant qui vécut dans la forêt du Fossard il y a bien longtemps. Il parcourait le monde dans l'espoir de trouver le maître le plus puissant qu'il trouverait. Le premier qu'il croisait était malheureusement le Diable, qu'il sut éloigner en lui montrant une croix. Il rencontra ensuite le Christ qui le baptisa "Christophe", celui qui porte. Depuis ce jour, il dût porter toutes les misères du monde sur ses épaules ...

 

 

Cette pierre porte un nom étrangement breton. C'est la Pierre de Kerlinkin. C'est sans doute une de ces pierres fertilisantes où les femmes en mal d'enfants venaient s'y frotter. D'ailleurs une anecdote locale dit que la roche contient dans ses entrailles les futurs enfants que la femme finit par libérer après s'y être longuement frottée ...

Cette pierre porte un nom étrangement breton. C'est la Pierre de Kerlinkin. C'est sans doute une de ces pierres fertilisantes où les femmes en mal d'enfants venaient s'y frotter. D'ailleurs une anecdote locale dit que la roche contient dans ses entrailles les futurs enfants que la femme finit par libérer après s'y être longuement frottée ...

 

 

Partager cet article

Repost0
28 août 2017 1 28 /08 /août /2017 08:05

Les peuples Celtes étaient polythéistes, c'est à dire qu'ils vénéraient plusieurs dieux. L'un de ces dieux était Bélénos, la divinité du soleil et de la santé. Sur les hauteurs d'Eloyes s'étend la grande forêt domaniale du Fossard. Un promontoire de grès en bout de crête porte d'étranges bassins. Ces évidements ont sans nul doute été creusés par l'homme. Certains disent que ces bassins ont été creusés par les Celtes. On en ignore encore l'utilité exacte mais les archéologues pensent que nos ancêtres les utilisaient lorsqu'ils pratiquaient le culte du soleil par exemple. Comme les Celtes n'ont pas laissé de trace écrite, cette énigme restera encore longtemps sans réponse.

Lorsque l'on regarde attentivement la carte IGN 3518 OT, il y a un endroit où il est mentionné "Menhir". C'est dans ce coin de forêt, un peu sauvage, que l'on trouve des pierres levées. Elles ont la particularité de porter des marques que l'on retrouve également sur des rochers au Taennchel. Ce sont des marques que l'on peut également attribuer aux Celtes. On peut penser que ces pierres levées servaient de bornes de signalisation pour pouvoir s'orienter plus facilement dans les grandes étendues de bruyères.

Un peu plus loin, je tombe sur une sépulture préhistorique, connue sous le nom de "Dolmen de Purifaing". Vu sa taille, c'est certainement une tombe d'un membre important d'une communauté celte. La sépulture d'un chef de clan. Elle ressemble à ces tombes que l'on retrouve en abondance en Bretagne, mais chez nous dans les Vosges, c'est à ma connaissance la seule de cette envergure. Bizarrement elle est située à flanc de montagne et non pas sur un sommet. Une énigme de plus qui restera sans réponse ...

Carte IGN : 3518 OT

 

Un petit abri pour randonneur près d'un belvédère

Un petit abri pour randonneur près d'un belvédère

 

 

La tombe du Gaulois

 

 

La mystérieuse forêt du Fossard

La mystérieuse forêt du Fossard

 

 

Les bassins de la Tête des Cuveaux

Les bassins de la Tête des Cuveaux

 

 

La tombe du Gaulois

 

 

Une petite croix a été gravée dans le grès, sans doute pour christianiser cet endroit païen

Une petite croix a été gravée dans le grès, sans doute pour christianiser cet endroit païen

 

 

La tombe du Gaulois

 

 

Les Celtes y vénéraient le "brillant" Bélénos, dieu du soleil et de la santé

Les Celtes y vénéraient le "brillant" Bélénos, dieu du soleil et de la santé

 

 

La tour panoramique sommitale mériterait un étage supplémentaire, les arbres cachent la vue !

La tour panoramique sommitale mériterait un étage supplémentaire, les arbres cachent la vue !

 

 

La vue du haut de la tour

La vue du haut de la tour

 

 

L'abri et la croix Groshaut

L'abri et la croix Groshaut

 

 

Des signes sur une pierre, je suis dans la bonne direction !

Des signes sur une pierre, je suis dans la bonne direction !

 

 

Une pierre levée

Une pierre levée

 

 

champignon bolet Bai de belle taille

champignon bolet Bai de belle taille

 

 

Une autre pierre levée

Une autre pierre levée

 

 

Elle porte également des marques celtes

Elle porte également des marques celtes

 

 

La tombe du Gaulois

 

 

La tombe Celte appelée "dolmen de Purifaing"

La tombe Celte appelée "dolmen de Purifaing"

 

 

Une pierre à l'entrée de la sépulture

Une pierre à l'entrée de la sépulture

 

 

La tombe du Gaulois

 

                   Merci de votre visite, à bientôt !

Partager cet article

Repost0
16 avril 2017 7 16 /04 /avril /2017 08:57

Tout près de Sarreguemines se trouve le village de Sarreinsming. Un peu à l'écart de ce dernier, caché par les grands hêtres de la forêt du Grosswald, on tombe sur les vestiges d'une villa gallo-romaine. Une voie romaine passait par là et traversait la vallée de la Blies en se dirigeant vers Deux-Ponts. La villa gallo-romaine comprenait des thermes et un réseau de canalisations encore bien conservés. Se trouvaient également à proximité un quartier artisanal et un atelier de monnayage.

En lisière des bois du Lehwald et du Grosswald se dressent de magnifiques bornes armoriées du blason du prince Ludwig von Nassau-Sarrebruck et datées de 1768. A l'origine, le prince en a fait poser une centaine mais il n'en reste guère plus de la moitié. Le CV vient de réaliser un circuit des bornes balisé "Anneau vert". C'est une circulaire d'une quinzaine de kilomètres passant par les villages, les bois et offrant de belles vues sur les hauteurs de Wiesviller. Le sentier est très boueux par endroit et il faut même traverser un gué qu'il vaut mieux éviter après une longue période pluvieuse ...

Carte IGN : 3613 ET

 

Les pluies de début mars gonflent les eaux de la Sarre

Les pluies de début mars gonflent les eaux de la Sarre

 

 

Un chemin boueux dans la forêt du Grosswald

Un chemin boueux dans la forêt du Grosswald

 

 

Les terres ne parviennent plus à contenir l'eau et la refoulent en petits geysers !

Les terres ne parviennent plus à contenir l'eau et la refoulent en petits geysers !

 

 

Les bornes de la forêt du Grosswald

 

 

Les vestiges de la villa gallo-romaine du Grosswald

Les vestiges de la villa gallo-romaine du Grosswald

 

 

Vallonia, déesse romaine protectrice des vallées ...

Vallonia, déesse romaine protectrice des vallées ...

 

 

Il faut déchausser pour suivre le sentier balisé !

Il faut déchausser pour suivre le sentier balisé !

 

 

Les bornes de la forêt du Grosswald

 

 

Une borne gravée de W W pour Wiesviller Wald dans le bois du Lehwald

Une borne gravée de W W pour Wiesviller Wald dans le bois du Lehwald

 

 

Canard sucré/salé façon romaine ...

Canard sucré/salé façon romaine ...

 

 

Une fleur de lys martelée sur cette borne au Rosselberg

Une fleur de lys martelée sur cette borne au Rosselberg

 

 

Les énormes armoiries des comtes de Nassau

Les énormes armoiries des comtes de Nassau

 

 

La Sarre

La Sarre

 

 

Des divinités de l'époque romaine ?

Des divinités de l'époque romaine ?

 

 

Les ruines du château de Frauenberg

Les ruines du château de Frauenberg

 

 

Au bas de la ruine se trouvent quelques tombes israélites

Au bas de la ruine se trouvent quelques tombes israélites

 

 

Les bornes de la forêt du Grosswald

 

                    Merci de votre visite, à bientôt !

Partager cet article

Repost0
24 avril 2016 7 24 /04 /avril /2016 09:17

Le camp celtique de la Bure est situé à quelques encablures au Nord de la ville de Saint Dié-des-Vosges, ou plutôt, faudrait-il dire l'inverse car le site de la Bure était occupé bien avant la fondation de la cité vosgienne. Le site de la Bure a été fréquenté il y 4000 ans mais une réelle occupation des lieux ne remonte qu'à la fin du second âge de fer (période de la Tène), il y a environ 2000 ans.

Ce sont les Leuques qui s'établissent ici, ils sont généralement appelés "civilisation des sommets" par les historiens. Ils choisissent les hauteurs pour des raisons de sécurité : une crête est plus facile à défendre en cas d'attaque, mais cela comporte souvent des difficultés comme l'approvisionnement en eau et la rareté des terres cultivables et fourragères pour les bêtes. Le site a révélé de nombreuses trouvailles archéologiques, allant de la simple fibule en bronze jusqu'aux énormes mûrs défensifs du camp...

 

Carte IGN : 3617 OT

 

 

Une pierre dressée près d'un grand sapin.

Une pierre dressée près d'un grand sapin.

 

 

Une forêt magique qui permet de remonter le temps...

Une forêt magique qui permet de remonter le temps...

 

 

Au temps des celtes qui débitaient les rochers avec des moyens rudimentaires. Ils en extrayaient des blocs pour lever des murailles défensives...

Au temps des celtes qui débitaient les rochers avec des moyens rudimentaires. Ils en extrayaient des blocs pour lever des murailles défensives...

 

 

Une des portes dans l'enceinte du camp celtique de la Bure.

Une des portes dans l'enceinte du camp celtique de la Bure.

 

 

Le forgeron et sa femme. L'homme s'apprête à frapper avec son marteau un objet tenu au bout d'une pince. La femme tient un gobelet et une bouteille, symboles des rites antiques de libation offerts en souvenir des défunts.

Le forgeron et sa femme. L'homme s'apprête à frapper avec son marteau un objet tenu au bout d'une pince. La femme tient un gobelet et une bouteille, symboles des rites antiques de libation offerts en souvenir des défunts.

 

 

Vestiges de murailles et rochers ayants été débités.

Vestiges de murailles et rochers ayants été débités.

 

 

Une stèle funéraire ayant été réemployée dans les fortifications du camp.

Une stèle funéraire ayant été réemployée dans les fortifications du camp.

 

 

Du houx, cet endroit est sacré !

Du houx, cet endroit est sacré !

 

 

Une stèle funéraire en forme de maison. D'autres stèles sont de simples plaques ornées des visages des défunts et portant souvent les lettres DM pour DIS MANIBUS, dieux mânes, divinités funéraires bienfaisantes vénérées par les Romains.

Une stèle funéraire en forme de maison. D'autres stèles sont de simples plaques ornées des visages des défunts et portant souvent les lettres DM pour DIS MANIBUS, dieux mânes, divinités funéraires bienfaisantes vénérées par les Romains.

 

 

Le cheval poisson. Ce monument évoque le monde des morts...

Le cheval poisson. Ce monument évoque le monde des morts...

 

 

L'extrémité Ouest du camp. Entre les bouleaux se dessinent le petit et grand Jumeau.

L'extrémité Ouest du camp. Entre les bouleaux se dessinent le petit et grand Jumeau.

 

 

Le bassin des Dianes. Il n'y avait pas de sources dans le camp même. Pour s'approvisionner en eau, il fallait sortir de l'enceinte, ou alors creuser le rocher pour avoir une réserve en cas de siège. Ce bassin a une capacité de 25 mètres cubes et il y avait de gros blocs rainurés sur son périmètre. Un buste en bronze d'un dieu a été retrouvé au fond.

Le bassin des Dianes. Il n'y avait pas de sources dans le camp même. Pour s'approvisionner en eau, il fallait sortir de l'enceinte, ou alors creuser le rocher pour avoir une réserve en cas de siège. Ce bassin a une capacité de 25 mètres cubes et il y avait de gros blocs rainurés sur son périmètre. Un buste en bronze d'un dieu a été retrouvé au fond.

 

 

De nos jours, les tritons se plaisent bien dans le bassin...

De nos jours, les tritons se plaisent bien dans le bassin...

 

 

Vestiges de mûrs Gaulois.

Vestiges de mûrs Gaulois.

 

 

Le camp celtique de la Bure

 

 

Peut être que je prends mon déjeuner au même endroit qu'un romain, il y a 2000 ans ?

Peut être que je prends mon déjeuner au même endroit qu'un romain, il y a 2000 ans ?

 

 

L'abri du col de la Crénée.

L'abri du col de la Crénée.

 

 

La fontaine du Coeur.

La fontaine du Coeur.

 

 

Le coeur de la fontaine.

Le coeur de la fontaine.

 

 

Rocher des Corbeaux (alt 689m.)

Rocher des Corbeaux (alt 689m.)

 

 

Le petit Léon Humbert est mort ici le 1er octobre 1888 à l'âge de 12 ans.

Le petit Léon Humbert est mort ici le 1er octobre 1888 à l'âge de 12 ans.

 

 

Sommet du rocher des Corbeaux.

Sommet du rocher des Corbeaux.

 

 

Le camp celtique de la Bure

 

 

Cliquez sur la photo pour voir en détail la belle gravure du Pic vert de la fontaine portant le même nom...

Cliquez sur la photo pour voir en détail la belle gravure du Pic vert de la fontaine portant le même nom...

 

 

Partager cet article

Repost0
1 février 2015 7 01 /02 /février /2015 10:34

Vaison la romaine est une ville d'environ 6000 habitants située dans le département du Vaucluse. La cité est connue pour son patrimoine archéologique dont elle tire son nom. 20 siècles d'Histoire sont encore visibles sur un seul et même site. Les hauteurs sont dominées par un château fort et la ville médiévale aux ruelles étroites. En bas se trouvent les formidables vestiges de la cité antique et entre les deux, les rues commerçantes de la ville moderne s'animent du matin au soir.

Avant la conquète Romaine, Vaison était la capitale d'une tribu Celte. Les Romains en font une des villes les plus riches de la Gaule Narbonnaise. Un lent déclin est amorcé par les invasions barbares au Vème siècle.

 

 

 

 

 

Le château médiéval du XIIème siècle sur son éperon rocheux.

Le château médiéval du XIIème siècle sur son éperon rocheux.

 

 

 

Les larges rues de la cité antique sont bordées de trottoirs. Les passants faisaient leurs achats en restant à l'extérieur des boutiques.

Les larges rues de la cité antique sont bordées de trottoirs. Les passants faisaient leurs achats en restant à l'extérieur des boutiques.

 

 

 

Vaison la romaine

 

 

 

De très belles mosaïques nous sont parvenues intactes.

De très belles mosaïques nous sont parvenues intactes.

 

 

 

Vaison la romaine

 

 

 

Les grands monuments publics ont été construits après l'an 50. Ce théatre peut contenir entre 6000 et 7000 spectateurs.

Les grands monuments publics ont été construits après l'an 50. Ce théatre peut contenir entre 6000 et 7000 spectateurs.

 

 

 

Les coulisses du théatre.

Les coulisses du théatre.

 

 

 

Vaison la romaine

 

 

 

Les maisons aux cours tournées vers l'intérieur témoignent d'une qualité de vie et d'un grand luxe réservé aux populations aisées.

Les maisons aux cours tournées vers l'intérieur témoignent d'une qualité de vie et d'un grand luxe réservé aux populations aisées.

 

 

 

Cette sculpture en marbre blanc a été retrouvée dans la maison d'Apollon Lauré.

Cette sculpture en marbre blanc a été retrouvée dans la maison d'Apollon Lauré.

 

 

 

La mosaïque de la maison du paon.

La mosaïque de la maison du paon.

 

 

 

Vaison la romaine

 

 

 

Vaison la romaine

 

 

 

Le vieux pont romain a résisté aux bombardements allemands et à la crue du 22 septembre 1992.

Le vieux pont romain a résisté aux bombardements allemands et à la crue du 22 septembre 1992.

 

 

 

La rivière Ouvèze sépare la haute ville de la ville moderne.

La rivière Ouvèze sépare la haute ville de la ville moderne.

 

 

 

Au moyen âge, les habitants sont contraints de se retrancher sur les hauteurs en trouvant refuge sur le rocher escarpé.

Au moyen âge, les habitants sont contraints de se retrancher sur les hauteurs en trouvant refuge sur le rocher escarpé.

 

 

 

Les rues médiévales sont étroites car la place manque cruellement. Au Moyen Age, la ville s'organisait au pied du château. Les maisons sont construites avec des matériaux de réemploi arrachés aux constructions antiques !

Les rues médiévales sont étroites car la place manque cruellement. Au Moyen Age, la ville s'organisait au pied du château. Les maisons sont construites avec des matériaux de réemploi arrachés aux constructions antiques !

 

 

 

En cas d'attaque, les habitants se réfugiaient derrière les remparts du château fort.

En cas d'attaque, les habitants se réfugiaient derrière les remparts du château fort.

 

 

 

Vue sur le mont Ventoux qui n'est qu'à une dizaine de kilomètres.

Vue sur le mont Ventoux qui n'est qu'à une dizaine de kilomètres.

 

 

 

Les Dentelles de Montmirail.

Les Dentelles de Montmirail.

 

 

 

La vieille ville médiévale regorge de petites places ombragées avec des fontaines.

La vieille ville médiévale regorge de petites places ombragées avec des fontaines.

 

 

 

Partager cet article

Repost0
6 octobre 2014 1 06 /10 /octobre /2014 07:13

Le hameau de la Croix Guillaume est un site antique occupé par les Civilisations des Sommets Vosgiens dès le début de notre ère. Le plateau a été défriché pour permettre la construction de logements et de batiments annexes. Les pentes ont été aménagées en terrasses pour les cultures. Ces gallo-romains vivaient de chasse et d'élevage et aussi du commerce du bois et de blocs de pierres comme l'attestent les carrières de grès dans le périmètre de vie.

Le site est occupé pendant 3 siècles mais, à part des fragments de sculptures de divinités, peu d'objets usuels ont été retrouvés. L'eau est un élément indispensable à l'établissement des hommes. Il y avait plusieurs sources en contre-bas du plateau ainsi qu'une citerne qui collectait l'eau de ruissellement. On distingue encore des chemins reliants le hameau à d'autres sites occupés par les Celtes à la même époque, notamment la grotte de Belle Roche, les Deux Croix et le Saveux. Environ 80 sépultures ont été recensées à la Croix Guillaume. Les corps étaient incinérés et les cendres déposées dans une urne.

La randonnée débute à Saint Quirin sous la houlette de Christine qui connait bien les lieux. Le circuit fait environ 16 kms et se déroule donc dans la forêt domaniale de Saint Quirin. En cette saison, il ne faut pas oublier le petit panier pour la récolte des champignons ! Les girolles et les pieds de moutons abondent. Une fois sèchés, ils viendront parfumer de bons petits plats cet hiver...

 

Itinéraire : St Quirin - grotte des Bacelles - fontaine Jules - Belle Roche - col de Lendenstein - les Quatres Chemins - la Croix Guillaume - le Vieux Château - St Quirin.

Cartes IGN : 3715 OT et 3616 OT 

 

 

Grotte 5559

La grotte des Bacelles à demi éclairée par une lumière diffuse filtrée par le feuillage.

 

 

 

Grotte 5598

On dépose les sacs pour se poser un instant...

 

 

 

Grotte 5600

La grotte des Bacelles est un bel endroit.

 

 

 

Grotte 5625

La fontaine Jules.

 

 

 

Grotte 5629

Le panier d'osier se remplira au cours de la journée...

 

 

 

Grotte 5633

 

 

 

 

Grotte 5647

Belle Roche.

 

 

 

Grotte 5652

Des hommes ont occupé cet endroit depuis la nuit des temps.

 

 

 

Grotte 5635

 

 

 

 

Grotte 5696

Un rocher sans nom pourvu de profondes cavités.

 

 

 

Grotte 5697

Le carrefour des Quatres Chemins.

 

 

 

Grotte 5719

Cette maison a été construite aux alentours de l'an 0. Le hameau comprenait quelques batiments. Le soubassement était constitué de mûrets en pierres sèches sumontés d'une structure de bois et de torchis. Le toit était sans doute en chaumes.

 

 

 

Grotte 5723

Stèles funéraires à la Croix Guillaume.

 

 

 

Grotte 5733

Aujourd'hui, les cimetières constituent un monde clos, à l'abri des regards, cachés derrière de hauts mûrs ou dissimulés par des rangées de haies. La culture celte et romaine offre une autre vision des morts, le long des axes de circulation, à la vue de tous. Les passages autour des agglomérations se caractérisent par des nécropoles collectives ou des tombeaux individuels ou familliaux. L'univers des morts enserre celui des vivants et, entre les 2, les liens persistent.

 

 

Grotte 5757

Fragment de meule.

 

 

 

Grotte 5767

Un affleurement de grès permet d'en extraire des blocs à la surface.

 

 

 

Grotte 5805

Ces sculptures sont contemporaines. D et M ne sont pas les initiales de l'artiste mais celles de "DIIS MANIBUS", ce qui veut dire "dieux mânes, des divinités funéraires bienfaisantes vénérées par les Romains.

 

 

 

Grotte 5812

Jour de fête !

 

 

 

                      Grotte 5828

                     Une borne ancienne portant un blason.

 

 

 

Grotte 5876

La carte indique "Vieux Château" pour cet endroit, peut être le nom a-t-il été oublié ? En réalité, il s'agit d'une forteresse du XIIème siècle dominant Netzenbach, qui s'appelle "château d'Ischeid". Il était le siège des avoués du prieuré de St Quirin.

 

 

Grotte 5858

La base du rocher portant le vieux château.

 

 

 

Grotte 5896

La Haute Chapelle à St Quirin, déjà dans l'obscurité.

 

 

Partager cet article

Repost0
7 septembre 2014 7 07 /09 /septembre /2014 08:49

Le plateau du Wuestenberg était un refuge préhistorique dont subsistent encore des vestiges de murailles aux endroits non protégés par la ceinture naturelle des rochers. Aujourd'hui, on appelle ces murailles, le "mur païen", comme à peu près toutes les constructions datant d'avant la naissance du Christ. 

Des vestiges nous sont parvenus de cette période Celte comme, par exemple, l'énigmatique Pierre des Druides, un soubassement d'habitat ou ce mystérieux serpent gravé dans le roc. Des meules dormantes sont également disséminées sur le plateau du Wuestenberg, preuve en est que les hommes ne venaient sur cette montagne pas uniquement pour le culte, mais y habitaient de façon durable.

Le promeneur sera sans doute frappé au passage d'une porte invisible mais pourtant bien réelle, d'une force tellurique. Cette force est principalement contenue dans un périmètre triangulaire allant du mur transversal Sud à la pierre des Druides et revenant par la gravure du serpent...

Carte IGN : 3715 OT

 

 

 

Le-Wuestenberg 6280 - Copie 

La présence d'un château est attesté au Schlossberg dès 1186, lorsque le nom de famille "Ochsenstein" est apparu dans les documents.

 

 

 

                     Le-Wuestenberg 6263 - Copie (2)

                      Dans la vaste basse-cour du château d'Ochsenstein.

 

 

 

Le-Wuestenberg 6292 - Copie

Le fait que les 3 rochers aient porté des constructions est établi en 1217.

 

 

 

                          Le-Wuestenberg 6296 - Copie

                           Un escalier taillé dans le rocher.

 

 

 

              Le-Wuestenberg 6314 - Copie

L'immense navire s'est échoué dans la forêt... depuis des millénaires !

 

 

 

Le-Wuestenberg 6318 - Copie

La longue table rocheuse du Schlossberg retombe sur les versants Est et Ouest par des parois en à-pics.

 

 

 

Le-Wuestenberg 6322 - Copie

 

 

 

 

                Le-Wuestenberg 6330

                 Intemporelle..

 

 

 

Le-Wuestenberg 6353 - Copie

Christine agenouillée sur le seuil de porte, typiquement gallo-romain avec sa large feuillure et sa profonde rainure faite par un battant de porte.

 

 

 

                     Le-Wuestenberg 6369 - Copie

                     Cet arbre dégage une grande intensité émotionnelle.

 

 

 

Le-Wuestenberg 6373 - Copie

A droite, au pied de l'arbre, Hugin et Munin (transformés en rochers...), les 2 corbeaux d'Odin. Dans la mythologie nordiques, ces 2 messagers parcouraient le monde dès la 1ère heure du jour jusqu'à la tombée de la nuit. Le soir venu, ils racontaient tout ce qu'ils ont vu durant la journée...

 

 

 

                     Le-Wuestenberg 6382 - Copie

                      Encore un bel arbre remarquable...

 

 

 

Le-Wuestenberg 6393 - Copie

Le serpent donnera sa force à celui ou celle qui posera sa main sur lui...

 

 

 

Le-Wuestenberg 6421 - Copie

Il ne faut pas seulement nourrir l'esprit, le corps aussi réclame son dû !

 

 

 

Le-Wuestenberg 6428

Vestiges d'un habitat très ancien.

 

 

 

                   Le-Wuestenberg 6438

               Un arbre mort au tronc blanchi sur le plateau du Krappenfels.

 

 

 

Le-Wuestenberg 6443 - Copie

Sur l'extrémité de la falaise du Krappenfels, je remarque le nid d'un couple de faucons Pèlerins, qui signe sa présence par des trainées blanchâtres sur la paroi...

 

 

                 A bientôt, pour une nouvelle randonnée !

 

 

Partager cet article

Repost0
4 mars 2014 2 04 /03 /mars /2014 16:40

La suite de cette rando aux allures printanières se déroule sur les sommets du Schlossberg et du Wuestenberg. De chez moi, quand je regarde par la fenêtre, j'ai ces 2 montagnes en ligne d'horizon et on distingue très nettement la séparation entre les 2 hauteurs. C'est  à cet endroit que passe la route forestière de Gibraltar. 

D'où vient ce nom ? Mystère ! La visite du château ou plus tôt, des châteaux d'Ochsenstein, car il y en a 3, est au programme. Les ruines de cette puissante famille ne sera aujourd'hui que brièvement abordée.

En cette belle journée, les températures sont des plus agréables. Je reste un long moment à contempler les paysages et à rêvasser sur un rocher plat au sommet de Schlossberg... Ma rêverie est interrompue par le cris d'enfants et les aboiements de leurs chiens.. Il est temps de repartir !

Le "détroit de Gibraltar" est vite franchi. J'aime à l'appeler ainsi même si dans la réalité cet endroit se nomme "Col du Krappenfels".

Le Wuestenberg ne manque pas de vestiges anciens encore bien conservés. Nul doute que cette montagne a servi de replis à des civilisations antiques. Sur le périmètre, on retrouve des murs en pierres sèches. Dans l'enceinte, il y a un puits, des pierres taillées comme celles qui constituent les murailles des forteresses médiévales, mais aussi une meule dormante et un gros rocher dans lequel est creusé un profond bassin. Ce rocher est la fameuse "pierre des Druides". Ce site est donc occupé depuis la nuit des Temps...

 

Carte IGN : 3715 OT

 

 

HABERACKER 0116

La maison forestière du Haberacker avec sa vieille fontaine.

 

 

 

HABERACKER 0177

Le grand Ochsentein et sa citerne à filtration très bien conservée.    

 

 

 

HABERACKER 0292 

Un "navire" c'est échoué dans la forêt de Rheinardsmunster...

 

 

 

HABERACKER 0295    

Quelques marches et on est sur le plateau du Schlossberg.    

 

 

 

HABERACKER 0311 

A gauche, au pied du Goeftberg, une hauteur trop modeste pour s'appeler "montagne", c'est Hohengoeft, mon village d'adoption.   

 

 

 

HABERACKER 0334

J'arrive au Wuestenberg. Les rochers donnent le ton...    

 

 

 

HABERACKER 0346 

Des escaliers très anciens (époque gallo-romaine) permettent d'accéder au promontoire du Krappenfels.    

 

 

 

HABERACKER 0370 

Un segment de mur en pierres sèches.    

 

 

 

           HABERACKER 0358 - Copie

Trouvez ce serpent et mettez la paume de votre main dessus, il vous donnera sa force !

 

 

 

HABERACKER 0382 

La Pierre des Druides.    

 

 

 

HABERACKER 0395 

Les vestiges d'un habitat ancien, recouverts d'une mousse moelleuse.    

 

 

 

HABERACKER 0400 

A gauche, on dirait bien une stèle funéraire..?    

 

 

 

                         HABERACKER 0403 

 

 

 

 

          HABERACKER 0413

          Et pour terminer, la fontaine Haemmerlin.

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
19 février 2014 3 19 /02 /février /2014 15:46

Seconde partie de ma randonnée sur les hauteurs du seuil de Saverne.

Dans l'article précédent, il était essentiellement question du château médiéval du Greifenstein (aussi parfois appelé Griffon), construit sur la pointe Est du Schlosserhoehe. Il semblerait que cet endroit était occupé bien avant le Moyen Age, où les archéologues ont retrouvé de nombreuses traces des civilisations des sommets (IIème et IIIème siècle.), notamment les fameux monuments funéraires appelés "stèles maisons".

Il y a moins d'un siècle, on trouvait encore beaucoup de ces stèles, épapillées ou regroupées sur les sommets, allant du Wasserwald au Warthenberg. Aujourd'hui, elles ont quasiment toutes disparu de nos forêts et ont pris place dans les musées ou dans les jardins des particuliers...

Au Breitkopf, on retrouve cependant des rochers portant des traces de débitage, seuls témoins de ces civilisations antiques. Au sommet, je tombe sur un vieux muret en pierres sèches qui me fait penser à celui du Purpurkopf près du Jardin de Merlin. A force de chercher, je trouve une ancienne borne, aux armoiries mystérieuses...

 

Carte IGN : 3715 OT

 

 

 

Breitkopf 8079

Le site de St Vit. Il ne reste qu'un pan de mur de la chapelle détruite par un incendie en 1865. Durant le Moyen Age, on amenait ici les malades atteints d'un curieux mal : la danse de St Guy... Des miracles ont eu lieux dans cette grotte car de nombreux ex votos en témoignent.

 

 

 

Breitkopf 8083

La maison forestière du Schweizerhof. Pourquoi ce nom ? Après la terrible Guerre de Trente (1618 - 1648), qui a vidé les campagnes alsaciennes de la quasi totalité des habitants, il a fallu repeupler d'urgence ! On a donc fait appel à l'imigration. A l'emplacement où se dresse l'actuelle maison forestière se trouvait une ferme habitée par une famille venue de Suisse.

 

 

 

                      Breitkopf 8100

                        La source des Bavarois.

 

 

 

Breitkopf 8116

 

 

 

 

Breitkopf 8121

Les rochers du Breitkopf.

 

 

 

Breitkopf 8124

 Un escalier du Club Vosgien mène au sommet sans se fatiguer !

 

 

 

Breitkopf 8130

Le Breitkopf (alt 320m).    

 

 

 

     Breitkopf 8133

      Une gravure sur un rocher : les feuilles de houx du club vosgien.

 

 

 

                       Breitkopf 8144

  Un antique muret au sommet du Breitkopf. Peut être protégeait-il un puits ?

 

 

 

Breitkopf 8148

Les flancs de la montagne sont jonchés de rochers portant des traces de débitage.

 

 

 

Breitkopf 8149

 

 

 

 

                          Breitkopf 8153

La borne que j'ai trouvé. Elle porte le n°8 du Secteur de coupe. (S N°8). L'année d'exploitation (pose) est 1769. Quant aux armoiries, ce sont celles du cardinal de Rohan : "Epée et crosse épiscopale en sautoir, cantonnées de quatre macles des Rohan". Ces bornes sont devenues râres, il n'en reste plus que 4 dans le périmètre. On en trouve aussi dans la forêt du Greifenstein.

 

 

 

Breitkopf 8162

La fontaine Mélanie, c'est aussi le prénom de l'épouse du fondateur du Club Vosgien, Richard Stieve.

 

 

 

               Breitkopf 8168

                En médaillon, l'infatigable randonneur.

 

 

 

Breitkopf 8176

L' abri du beau rivage.    

 

 

 

Breitkopf 8206

  Ciel d'hiver.

 

 

 

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • Guy
  • j'aime les randos-découvertes,les Vosges et ses fermes-auberges,l'Alsace et son patrimoine,les chateaux-forts et leurs légendes et plein d'autres choses encore..
  • j'aime les randos-découvertes,les Vosges et ses fermes-auberges,l'Alsace et son patrimoine,les chateaux-forts et leurs légendes et plein d'autres choses encore..

Rechercher