Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 mai 2013 7 26 /05 /mai /2013 08:33

Dans le précédent article, je visitais la Heidenkirche. L'après midi, je reste dans le secteur autour du village de Soucht pour faire un nouveau circuit vélo. Je me fais mon parcours en repérant des rochers remarquables sur la carte. Le menhir de Breitenstein, encore appellé pierre des 12 Apôtres sera mon point de départ. Cette pierre levée est placée à un carrefour entre Goetzenbruck et Wingen sur Moder, sur la D37.

Je poursuis vers Soucht en passant par les 3 pierres (Dreipeterstein). Ces 3 rochers sont entièrement recouverts de gravures, pour la plupart illisibles. J'apprends l'existence d'un second Schuhfelsen à proximité de Soucht. Pas évident à trouver, il faut chercher un peu... De là, j'emprunte la route forestière de la Colonne, défoncée par les grumiers, pour découvrir un second menhir : le spitzstein (pierre pointue).

Dans une clairière, je fais une belle rencontre : celle d'un chat forestier. J'ai déjà eu la chance d'en voir un à 3 ou 4 reprises mais là c'est la première fois que je parviens à le fixer sur la péllicule. Enfin, façon de parler, cela fait longtemps que j'ai abandonné le film au profit du numérique...

 

 

 

  Carte IGN : 3714 ET  

 

 

 

Nord 8976

Le Breitenstein (Pierre des 12 Apôtres) est une "pierre frontière" de grès, haute de 4,40m, marquant autrefois la limite de l'Alsace et de la Lorraine. C'est un monument païen christianisé. Il a ensuite été sculpté. 

 

 

 

 

Nord 8977

Sur ses 4 faces, on retrouve les 12 Apôtres. 

 

 

 

 

Nord 8978

                   Les noms des apôtres gravés en 1787. 

 

 

 

 

 

Nord 8979

Pierre sculptée de 4 personnages. 

 

 

 

 

Nord 8994

Dans l'abri de la Colonne, plusieurs itinéraires sont proposés. Je choisi celui du Schuhfelsen. 

 

 

 

 

Nord 8997 

  Les 3 pierres (Dreipeterstein). Elles faisaient office de borne-frontière. 

 

 

 

 

Nord 8999La date de 1608 est encore lisible. Juste au-dessus, le blason du Duc de Lorraine. Il y a 2 autres blasons : celui du Comte de Hanau et celui du Duc de Nassau.    

 

 

 

 

Nord 9010

 Engin de débardage.

 

 

 

 

Nord 9012

Mon sentier... Qu'on ne me dise plus que je laisse des traces sur les sentiers avec mon vilain vélo ! 

 

 

 

 

Nord 9015

Le Kammerfelsen (alt 350m). 

 

 

 

 

Nord 9032

 Comme son nom l'indique, le rocher comporte plusieurs "chambres"  (Kammer).

 

 

 

 

    Nord 9033

 

 

 

 

 

Nord 9034

 

 

 

 

 

Nord 9037

  Soucht. 

 

 

 

 

Nord 9053

Le schuhfels de Soucht. 

 

 

 

 

 

Nord 9068

                                               Un calvaire près de Soucht. 

 

 

 

 

Nord 9121

Le spitzstein. (Pierre pointue) D'une hauteur de près de 3m, elle est gravée de plusieurs croix. Elle est également creusée d'une niche qui accueillait probablement une statue. On y laisse parfois quelques pièces... 

 

 

 

 

Nord 9122

Un chat forestier (Felis silvestris). Nous étions aussi surpris l'un que l'autre... Je n'ai pas eu le temps de déclencher une seconde fois ! 

 

 

 

 

 

Nord 9123

En quelques bonds, le félin rejoint le couvert de la forêt. Ses pattes touchent à peine le sol, j'ai l'impression qu'il vole ! 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
23 mai 2013 4 23 /05 /mai /2013 11:01

Dans la forêt domaniale de La Petite Pierre se trouvent les ruines de l'église du village de Birsbach. Ne cherchez pas sur la carte, ce village a été abandonné vers la fin du XVème siècle et est aujourd'hui disparu.

La Heidenkirche, tel est le nom de l'église, sera le point de départ d'une ballade à vélo qui me conduira au travers du Grünewald, la forêt de Ratzwiller.

La Roche écrite sera mon second objectif de la matinée. Cette roche est un énorme bloc de grès près d'un sentier. Le rocher comporte des gravures que je vais tenter de déchiffrer. Dans la belle forêt verdoyante du Grüenewald, qui porte en ce moment bien son nom, il y a un petit abri situé près d'un carrefour. Malheureusement quelques indéliquats ont oublié d'emporter avec eux leurs emballages issus d'un restaurateur rapide américain. Des papiers gras trainent sur la table et au sol. Je m'installe un peu plus loin dans la forêt car juste à côté de l'abri, le bruit de tronçonneuses me cassent les oreilles.

 

 

 

Carte IGN : 3613 ET

 

 

 

 

Eglise 8807

Les ruines de l'église St Mathias appellée "Heidenkirche" est construite sur un promontoire rocheux au Katzenkopf. Son isolement fait plutôt penser à une chapelle. 

 

 

 

 

 

Eglise 8809

                                      Le porche gothique en grès gris. 

 

 

 

 

 

Eglise 8818

La Heidenkirche a bien sûr ses légendes. En voici l'une d'elles : Dans la nuit de Noël, une petite lumière indiquait l'emplacement d'un trésor enterré à côté de la Heidenkirche. Un jour, 5 hommes quittèrent Montbronn avec pelles et pioches, en quête du trésor. Alors qu'ils allaient abandonner leurs recherches, un dernier coup de pioche frappa un coffre. Lorsqu'ils l'ouvrirent... surgit un petit homme à la longue barbe au lieu de l'or attendu. D'effroi, les chercheurs de trésor s'enfuirent. Ils ne rentrèrent chez eux que 3 jours plus tard, frappés d'amnésie. Plus personne n'osa jamais plus chercher le trésor de la Heidenkirche !  

 

 

 

 

  Eglise 8830

                                   Un agréable sentier sablonneux.

 

 

 

 

 

Eglise 8835

                       Coquille d'oeuf. 

 

 

 

 

 

Eglise 8843

 La fontaine Nassau. 

 

 

 

 

 

Eglise 8858

                             Juste à côté, une borne gravée "NASS" avec la date de 1621. 

 

 

 

 

 

Eglise 8863

                    Araignés d'eau. 

 

 

 

 

 Eglise 8867

 Mon sentier longe les méandres du Spielersbach. 

 

 

 

 

Eglise 8873

 L'abri du Carrefour. 

 

 

 

 

 

Eglise 8878

 L'intérieur, après rangement... 

 

 

 

 

 

           Eglise 8875

         Table d'orientation. 

 

 

 

 

Eglise 8908

                     Les " mystères", c'est par là ! 

 

 

 

 

 

Eglise 8895

 La roche écrite.

 

 

 

 

 

Eglise 8886

 " LOCUS PRO AMICO ELECTUS MDCCLXXXIII ". Ce qui veut dire : "Lieu choisi pour un ami 1783 ". 

 

 

 

 

Eglise 8885

                      Un "C"gravé sur le même rocher.

 

 

 

 

Eglise 8909

 Le chalet de Grünewald.

 

 

 

 

 

Eglise 8914

 Pour savourer le sandwich que m'a préparé ma boulangère, je m'installe entre 3 grands chênes. 

 

 

 

 

Eglise 8902

 La maison forestière du Grünewald. 

 

 

 

 

 

Eglise 8943                                                     

      Borne avec un fleur de lys.

 

 

 

Eglise 8919

                                     Un calvaire près d'un croisement. 

 

 

Partager cet article
Repost0
21 mars 2013 4 21 /03 /mars /2013 15:43

Lorsque vous vous promenez au Hohneck pendant la saison hivernale, et en particulier au Kastelberg, vous rencontrerez sans doute des utilisateurs de la montagne d'un genre assez nouveau.

Un nouveau sport de glisse, très en vogue, a fait son apparition ici depuis quelques années déjà. Ce sport s'appelle le snowkite.

Le Kastelberg est un lieu conventionné pour la pratique de cette discipline. On trouve aussi des snowkiteurs au Markstein.

Généralement la cohabitation entre les randonneurs et les snowkiteurs se passe bien, même si ces derniers prennent beaucoup de place ! Ce qui est bien dans ce sport, c'est qu'on n'a pas besoin de remonte-pente... Le grand cerf-volant, une fois bien gonflé par le vent, entraine le surfeur dans toutes les directions. Les plus doués réalisent de jolies figures aériennes.

La suite en image.

 

 

Carte IGN : 3618 OT

 

 

 

Hohneck 3814

Le kastelberg est le 4ème sommet vosgien avec ses 1350 mètres.  

 

 

 

Hohneck 3886

 

 

 

 

 

Hohneck 3888

Les voilà qui déboulent...   

 

 

 

Hohneck 3931

 

 

 

 

 

Hohneck 3939

 

 

 

 

 

Hohneck 3935

 

 

 

 

 

Hohneck 3913

Monsieur va nous faire une petite démonstration de son art !   

 

 

 

Hohneck 3914

Hop là !!  

 

 

 

Hohneck 3917 

 

 

 

 

 

Hohneck 3924

Lui, il se fait un film...  

 

 

 

Hohneck 3945 

Le Kastelberg se trouve juste en face du Hohneck.   

 

 

 

Hohneck 3952

 

 

 

 

Hohneck 3954

Un rider.   

 

 

 

 

Hohneck 3957

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
18 mars 2013 1 18 /03 /mars /2013 05:47

Le Koepfel est situé sur les hauteurs de Saverne. C'est un endroit que j'aime beaucoup. Une destination classée parmi les favorites des vacances scolaires.

On y  trouve une belle forêt, peuplée de hêtres de forts diamètres et parsemée de rochers mystérieux qui vont révéler un peu de leurs secrets... tout en soulevant bien des interrogations !

Sur les blocs de grès, la main de l'Homme y a laissé son empreinte. Les livres d'Histoire nous apprennent que l'occupation des lieux est déjà très ancienne, datant de la tène finale. Des recherches archéologiques ont révélé des poteries, des céramiques, de profonds puits, des fibules en bronze et des stèles funéraires.

Aujourd'hui, j'étais à la recherche d'une curiosité qui ne figure pas dans les livres. Quelque chose qui se transmet de bouche à oreille, comme si elle devait rester secrète.. L'endroit est quasi inaccessible. Seul les plus téméraires et les plus audacieux y pénètrent...

 

Carte IGN : 3715 OT     

 

 

 

 

                            Saverne 4545 (FILEminimizer) 

                          J'emprunte le chevalet jaune appellé "sentier des Menhirs". 

 

 

 

 

 

Saverne 4554 (FILEminimizer) 

Un banc au Kaestenberg, la limite Sud-Ouest de l'enceinte du Koepfel (alt 352m). 

 

 

 

 

 

                          Saverne 4556 (FILEminimizer) 

                                     2 hêtres, liés pour la vie ! 

 

 

 

 

 

Saverne 4555 (FILEminimizer) 

La neige fondue laisse à nouveau apparaître les rochers couverts de mousses.

 

 

 

 

 

Saverne 4660 (FILEminimizer) 

...Et sous la mousse, d'étranges gravures. On découvre aussi des marques de la VIIIème légion romaine. 

 

 

 

 

 

                      Saverne 4563 (FILEminimizer) 

En contre-bas de la gloriette, ce rocher interpelle mon instinct de chasseur de gravures... 

 

 

 

 

 

          Saverne 4569 (FILEminimizer) 

                        Je ne m'étais pas trompé, en voici une ! 

 

 

 

 

Saverne 4579 (FILEminimizer) 

Au dessus du même rocher, la gloriette du Kaestenberg (alt 372m). 

 

 

 

 

 

Saverne 4599 (FILEminimizer) 

Une vue sur le donjon massif du Grand Géroldseck (à gauche). Au 1er plan, celui du vieux Greifenstein et tout au fond, la tour du Brotsch. 

 

 

 

 

 

Saverne 4601 (FILEminimizer) 

La grotte du 10ème BCP.  (Bataillon de Chasseurs à Pied).

 

 

 

 

 

Saverne 4620 (FILEminimizer) 

  Au Baerenkupfel, un rocher ayant servi de carrière.

 

 

 

 

 

Saverne 4619 (FILEminimizer) 

Des vestiges d'anciennes civilisations... 

 

 

 

 

 

Saverne 4623 (FILEminimizer) 

Dagobert Fischer expose dans sa "Notice sur les monuments celtiques et romains de Saverne", "...Le plateau de cette montagne (du Greifenstein à Kaltwiller)  n'était qu'une vaste nécropole où les celtes, peuple plein de respect pour les morts, ont, pendant plusieurs siècles, inhumé des générations derrière des générations et où aucun des morts n'a été dérangé pour faire place à de nouveaux morts.." 

 

 

 

 

                            Saverne 4624 (FILEminimizer)    

                                        Jour de chance, encore une gravure ! 

                                       Elle semble très ancienne, peut-être avant le Moyen-Age. 

 

 

 

 

 

Saverne 4644 (FILEminimizer) 

 Un dédale de blocs de grès, il doit y avoir d'autres gravures ! 

 

 

 

 

 

                       Saverne 4630 (FILEminimizer) 

                                      Je sens que j'approche du but. 

 

 

 

 

Saverne 4666 (FILEminimizer)

 

 

 

 

 

 

 

                             Saverne 4663 (FILEminimizer)

                                       Les clés du mystère ? 

 

 

 

 

 

Saverne 4664 (FILEminimizer) 

Ou une énigme de plus ? 

 

 

 

 

Saverne 4658 (FILEminimizer)    

  C'est là qu'il faut entrer, vous me suivez ?

  Première condition : il ne faut pas être très épais

 Deuxième condition : il ne faut pas (mais alors vraiment pas) avoir peur de se salir !

 

 

 

 

Saverne 4651 (FILEminimizer) 

Voici enfin les runes !

Elles se trouvent dans une caverne sinistre, d'environ 1 mètre cube de volume, peut-être un peu plus, pleine de bestioles en tous genres. A première vue, il s'agit de l'alphabet Futhark. A bien y regarder, ces runes sont une variante médiévale, c'est en tous cas ce que dit mon livre sur les écritures anciennes.

Je n'ai pu déchiffrer leur signification car une lettre représente parfois un mot ou un élément.

Je quitte  ce sinitre tombeau rapidement, si j'ose dire, et il me faut à nouveau me glisser et ramper hors de l'étroit boyau par lequel j'ai eu tellement de mal à pénétrer. J'en ressors couvert de boue, de la tête aux pieds !

A la surface, je reste bien une demi heure au soleil pour "sècher" et me remettre de mes émotions.

 

 

 

 

 

                       Saverne 4538 (FILEminimizer) 

Retour à mon point de départ, le calvaire près de l'entreprise Kuhn, à Saverne. 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
19 janvier 2013 6 19 /01 /janvier /2013 08:30

Le sentier des merveilles se situe à quelques centaines de mètres en contre-bas du monastère du mont Sainte Odile. Nous partons à la découverte d'une véritable arche de Noé, en longeant l'énigmatique mur païen. Pour les enfants, c'est comme une chasse au trésor, à qui trouvera le plus d'animaux sculptés. Et ils sont bien cachés : derrière un arbre nous attendent des biches, des ours, des écureuils, à côté de rochers se trouvent des hiboux, des champignons, des sangliers. Au pied des Rochers des Géants, un renard ou un lapin...

Nous allongeons la ballade jusqu'à l'abri de l'Elsberg, puis remontons par un sentier parallèle. Ici, c'est un labyrinthe de sentiers, vous ne pourrez pas vous perdre : il y a des panneaux à profusion !

Le mur païen livre quelques secrets de sa construction. Sur son long, on retrouve ici et là des "carrière". De gros rochers dont on a débité les blocs ayant servi à battir le mur. Beaucoup de questions resteront encore longtemps sans réponses.

 

Carte IGN : 3716 ET

 

 

 

Le-hibou 0547 (FILEminimizer) 

En partant du monastère, nous traversons la Grossmatt. Le sentier des merveilles débute après le Rocher Oberkirch.

 

 

 

 

 

                              Le-hibou 0666 (FILEminimizer)

Le sentier des merveilles est aussi appelé "Wunderpfad" dans certains livres. 

 

 

 

 

                            Le-hibou 0556 (FILEminimizer)          

Nous découvrons de nouvelles sculptures. Les anciennes sont maintenant un peu "ridées" ! 

 

 

 

Le-hibou 0560 (FILEminimizer)

 

 

 

 

 

 

                                 Le-hibou 0566 (FILEminimizer)

                  Ces sculptures sont l'oeuvre du bûcheron Alfred Baumgart. 

 

 

 

 

                     Le-hibou 0577 (FILEminimizer)

 

 

 

 

 

 

Le-hibou 0591 (FILEminimizer) 

Le sentier est balisé "croix bleue" et" croix jaune". 

 

 

 

 

 

 

Le-hibou 0637 (FILEminimizer) 

  Les nouvelles et les anciennes sculptures font bon ménage. 

 

 

 

 

 

Le-hibou 0659 (FILEminimizer) 

 On sent encore la sciure toute fraiche ! 

 

 

 

 

 

                  Le-hibou 0661 (FILEminimizer)

                   Un renard chétif au pied des Rochers des Géants.

 

 

 

 

 

 

Le-hibou 0665 (FILEminimizer) 

Un faon encore aveugle... 

 

 

 

 

Le-hibou 0674 (FILEminimizer) 

L'abri de l'Elsberg construit en 1881.  

 

 

 

 

 

Le-hibou 0678 (FILEminimizer) 

  Intérieur de l'abri. 

 

 

 

 

 

                     Le-hibou 0685 (FILEminimizer) 

                                    Les Rochers des Géants (alt 700m). 

 

 

 

 

 

Le-hibou 0694 (FILEminimizer) 

Vue sur le monastère. 

 

 

 

 

                  Le-hibou 0705 (FILEminimizer)

 

 

 

 

 

                                  Le-hibou 0720 (FILEminimizer)

                                                      Une fuine ou une belette discrète. 

 

 

 

 

 

Le-hibou 0743 (FILEminimizer) 

Qui a pu construire ce mur ? Et pour se protéger de qui ou de quoi ?

 

 

 

 

 

 Le-hibou 0748 (FILEminimizer)

L'assemblage est unique en son genre. Dans les queues d'arondes taillées dans la pierre étaient enchassés des tenons en chêne. Les tenons ont aujourd'hui disparu, pourri ou subtilisés par les promeneurs. 

 

 

 

 

 

 

Le-hibou 0739 (FILEminimizer) 

Le rocher Robert Forrer, du nom de celui qui l'a redécouvert. A gauche du rocher, des blocs ont été débités. Sur la partie de droite, le travail n'a pas été achevé. Le bassin creusé dans le rocher avait aussi son importance : des coins en bois plantés dans la rainure étaient mouillés. Le bois en gonflant faisait éclater la roche. 

 

 

 

 

 

 

Le-hibou 0750 (FILEminimizer) 

 Le mur restera encore longtemps une énigme.

 

Partager cet article
Repost0
1 janvier 2013 2 01 /01 /janvier /2013 11:03

En ce premier jour de la nouvelle année, ce blog fête son 1er anniversaire. Il a été créé le 1er janvier 2012 dans le but de mettre en images mes randonnées que je pratique seul, en famille ou avec des amis quand l'occasion se présente. Par ce blog, je souhaite également donner l'envie à d'autres personnes de découvrir les sentiers Vosgiens, notre patrimoine ou tout simplement les belles choses que la nature a à nous offrir, saison après saison.

Aujourd'hui, je veux remercier tout particulièrement Martine, Jean-Luc et Philippe, des pionniers qui m'ont ouvert la voie et m'ont donné envie de me lancer moi-même, dans cette formidable aventure. Jamais je n'aurais pensé que ce blog me prendrait autant de temps, mais je ne regrette rien, bien au contraire !

 

 

 

 

 

Insolite 0549

 

 

 

Je tiens également à remercier mes lecteurs, d'un jour ou fidèles, qui me témoignent parfois, en laissant un commentaire au bas de la page, leurs impressions qu'à suscité la lecture d'un article. Merci pour ces mots qui me touchent toujours beaucoup.

Comme nous sommes le 1er de l'an, je vous adresse mes meilleurs voeux pour 2013. Je souhaite à toutes et à tous de la joie et du plaisir et surtout de la santé bien sûr !

 

Et n'oubliez pas : un jour de sentier équivaut à une semaine de santé.

 

 

 

Bonne et heureuse année à tous ! 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
29 décembre 2012 6 29 /12 /décembre /2012 18:55

 

L'année 2012 touche à sa fin. Voici en rétrospective 12 photos pour illustrer, à ma façon, chacun des 12 mois écoulés.

J'ai passé mon après midi à fouiller sur mon disque dur et suis finalement parvenu à sélectionner ces photos qui, je pense, sont assez représentatives des différents mois de l'année presque révolue. Certaines ont déjà été publiées, d'autres sont inédites. 

 

 

 

 

 

 

 

  Janvier    

 

Insolite 0180

 

 Une branche de houx près de la chapelle du Goeftberg.

 

 

 

 

 

 

  Février

 

Insolite 0329

 

  Le rocher du Dabo.

 

 

 

 

 

 

  Mars

 

Insolite 0546

 

  Anémones forestière (forêt de Wasselonne).

 

 

 

 

 

 

  Avril

 

Insolite 0110

 

 Vue sur le Hohneck.

 

 

 

 

 

 

  Mai

 

Insolite 0235

 

 Des fleurs au Petit Ballon.

 

 

 

 

 

 

 Juin

 

Insolite 2320

 

  Machaon butinant des lavandes (dans mon jardin).

 

 

 

 

 

 

  Juillet

 

Insolite 0055

 

  La cabane au fond des bois - massif du Donon.

 

 

 

 

 

 

  Aout

 

Insolite 0011

 

 Un cygne et 3 de ces petits - chemin de halage Soultz-Les-Bains - Ergersheim.

 

 

 

 

 

 

  Septembre

 

Insolite 0167

 

  Touffes d'herbes au Gazon du Faing.

 

 

 

 

 

 

  Octobre

 

Insolite 0100

 

  Dans les vignes de Hunawihr.

 

 

 

 

 

 

  Novembre

 

Insolite 1143

 

  Chapelle St Michel d'Ergersheim.

 

 

 

 

 

 

  Décembre

 

Insolite 0132

 

  Le tilleul du Stéphansberg.

 

 

 

 

 

Je vous souhaite d'ores et déjà un agréable réveillon

et un bon passage à la nouvelle année !  

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
22 novembre 2012 4 22 /11 /novembre /2012 15:07

La fin du parcours de ce sentier des lavoirs réserve tout autant de découvertes que précédemment. Les panneaux pédagogiques qui jalonnent notre randonnée, renseignent sur la botanique, la géologie, la faune et la flore du secteur autour de Bois de Chênes. Cette commune est une annexe de Phalsbourg et se nommait autrefois Eichbaraken. En effet, ce hameau abritait au XVII ème siècle, plus précisément autour de 1680, les ouvriers oeuvrant sur le chantier de la forteresse de Vauban à Phalsbourg. Ces ouvriers habitaient très modestement dans des baraques avec leurs familles. Le nom "d'Eichbaraken" à depuis ce temps là été francisé en "Bois de Chênes".

Une surprise nous attend dans la forêt : la maison troglodytique où habitait un ermite. Elle n'est pas mentionnée sur la carte et si on ne fait pas attention on pourrait facilement passer devant sans la voir.

Ce circuit fait une quinzaine de kilomètres, je pense, que nous avons effectué en environ 5 heures.  

 

Carte IGN : 3715 OT

 

 

 

Bois-de-Chenes 0459 (FILEminimizer)

Pour notre pause déjeuner (voir article précédent), nous étions installé sur un banc dans ce sous-bois où règnait une ambiance automnale.

 

 

 

 

Bois-de-Chenes 0451 (FILEminimizer)

A deux pas du "Gaby's brunnen", se trouve le "Stephansbrunnen" (alt 282 m). Dans le grand bac de gauche, les femmes lavaient le linge. Dans le petit bac de droite, elles le rinçaient. 

 

 

 

Bois-de-Chenes 0462 (FILEminimizer)

Un jerrycan d'essence oublié par un GI américain ou jeté là par un bucheron négligeant...

 

 

 

                               Bois-de-Chenes 0466 (FILEminimizer)

A un moment je vois sur ma carte une étoile rouge marquée "sculpture". Malheureusement elle se trouve à une quarantaine de mètres en contre-bas du sentier sur lequel nous étions, ce qui nous oblige à couper à travers bois. Nous dévallons la pente abrupte encombrée de quelques ronces, et nous tombons sur cette petite grotte. Tout au fond, une petite cavité a été taillée dans la roche.   

 

 

 

                           Bois-de-Chenes 0486 (FILEminimizer)

Nous découvrons aussi une faille entre 2 gros rochers, que nous ne manquons pas d'explorer. 

 

 

 

                   Bois-de-Chenes 0488 (FILEminimizer)

 

 

 

 

 

                       Bois-de-Chenes 0502 (FILEminimizer)    

La fameuse sculpture indiquée sur ma carte. C'est  l'oeuvre de Gérard Resch de Dettwiller. Elle a été sculptée en 2000 sur un chabli (arbre brisé par le vent) en mémoire de Lothar, la tempête qui a dévasté une partie des Vosges le 26 décembre 1999. L'oeuvre représente une femme abritant sous sa cape les animaux de la forêt. La sculpture est intitulée : la fée de la forêt. 

 

 

 

          Bois-de-Chenes 0501 (FILEminimizer)

          Une grenouille attaquée par des champignons... 

 

 

 

                                    Bois-de-Chenes 0498 (FILEminimizer)

                                      ... et un hibou sur l'autre face. 

 

 

 

Bois-de-Chenes 0508 (FILEminimizer)

Quand on se trouve devant "la fée de la forêt", il suffit de se retourner et de lever les yeux pour voir la maison troglodytique de l'ermite Karl Baren. C'est un ancien soldat prussien de la guerre de 1870 qui s'est installé ici. Il vivait de petits boulots et était payé en vivres. Il est décédé en 1915. 

 

 

 

Bois-de-Chenes 0509 (FILEminimizer)

L'intérieur de l'abri. Il me semble qu'il y a quelques années, quelqu'un avait pris les mesures pour poser des fenêtres. Mais toujours point de carreaux ! l'abri est ouvert aux 4 vents.  

 

Bois-de-Chenes 0521 (FILEminimizer)

Sur notre route un autre abri, celui-ci habité !.. 

 

 

 

Bois-de-Chenes 0528 (FILEminimizer)

 ... par un beau bouc bien nourri. 

 

 

 

Bois-de-Chenes 0532 (FILEminimizer)

Les ânes de Bois de Chênes Bas.

 

 

 

Bois-de-Chenes 0555 (FILEminimizer)

Un peu plus loin, le lavoir couvert de Brunnenthal. Il a été utilisé jusque dans les années 60.  

 

 

 

Bois-de-Chenes 0544 (FILEminimizer)

On retrouve également 2 bacs : celui de droite pour laver le linge et celui de gauche pour le rincer. Le lavoir est toujours encore alimenté en eau de source. 

 

 

 

           Bois-de-Chenes 0545 (FILEminimizer)

 

 

 

 

 

Bois-de-Chenes 0581 (FILEminimizer)

Les ânes de Bois de Chênes Bas sont venus nous dire au revoir ... 

 

 

 

       Bois-de-Chenes 0590 (FILEminimizer)

       Dans le jardin, devant une maison à Champ d'Or, 3 têtes observent les passants.  

 

 

 

              Bois-de-Chenes 0593 (FILEminimizer)

 

 

 

 

 

                                      Bois-de-Chenes 0594 (FILEminimizer)

 

 

 

 

Bois-de-Chenes 0599 (FILEminimizer)

Le dernier lavoir de la journée se nomme "Dorf brunnen s'loch".

 


Partager cet article
Repost0
20 novembre 2012 2 20 /11 /novembre /2012 14:13

Durant les congés scolaires de la Toussaint, nous partons, mes garçons et moi, visiter le Brunnenthal (vallée des lavoirs) se situant sur la commune de Bois de Chênes, près de Phalsbourg. Nous suivons un circuit riche en découvertes en tous genres : des lavoirs bien sûr, mais aussi des rochers, grottes, sculptures et abri. Il y a tellement de choses intéressantes sur ce parcours que j'ai choisi de scinder cette rando en 2 articles. Ce sera également l'occasion de faire une belle moisson de "têtes".

Nous prenons le départ au petit parking en lisière de forêt du Finstingerkopf à Bois de Chênes du Haut. Plus tard, je verrai que ce n'est pas le départ officiel du circuit, mais peu importe puisque c'est une boucle, on peut donc partir d'où l'on veut ! 

 

 

Carte IGN : 3715 OT

 

 

 

Bois-de-Chenes 0327 (FILEminimizer)

Départ du petit parking de Bois de Chênes le Haut. Nous prenons la direction de la maison forestière du Finstingerkopf. 

 

 

 

 

                Bois-de-Chenes 0335 (FILEminimizer)

Une première tête tombe ! cette sculpture se trouve dans un jardin à Bois de Chênes Haut. 

 

 

 

Bois-de-Chenes 0343 (FILEminimizer)

La halte suivante sera à la terrasse de Danne (alt 320 m). Il n'y aura "point de vue" à cause des arbres. 

 

 

 

 Bois-de-Chenes 0346 (FILEminimizer)

 Le soleil filtrant au travers du feuillage, donne au rocher de grès rose tout son éclat. 

 

 

 

                        Bois-de-Chenes 0348 (FILEminimizer)

Le premier lavoir sur notre route se nomme, le "Lärchenbrunnel". Avec toutes ces feuilles mortes, il passe presque inaperçu. 

 

 

Bois-de-Chenes 0353 (FILEminimizer)

Devant nous, le rocher Albert, du nom du président du club vosgien de Phalsbourg de 1936 à 1965. 

 

 

 

Bois-de-Chenes 0360 (FILEminimizer)    

Juste à côté, la grotte de Danne (alt 310 m). 

 

 

 

Bois-de-Chenes 0365 (FILEminimizer)

 L'intérieur de la grotte est relativement profonde.

 

 

 

                                  Bois-de-Chenes 0366 (FILEminimizer)

                                  Une gravure dans la grotte. 

 

 

 

 

                          Bois-de-Chenes 0370 (FILEminimizer)

 

 

 

 

 

Bois-de-Chenes 0384 (FILEminimizer)

Le lavoir de Bois de Chênes dit "lavoir de la roche". 

 

 

Bois-de-Chenes 0381 (FILEminimizer)

Juste à côté, un autre lavoir. Le réservoir d'eau est protégé derrière ces murs de pierres en grès. Le bac est taillé dans la roche. Le trop plein rejoint le Stutzbach qui se jette dans la Zorn, en aval de l'écluse 24.

 

 

 

                               Bois-de-Chenes 0390 (FILEminimizer)    

                                  Un abri sous roche au lieu dit "Roche plate" (alt 310 m). 

 

 

 

Bois-de-Chenes 0414 (FILEminimizer)

Les roches plates vues d'en bas. 

 

 

 

                       Bois-de-Chenes 0393 (FILEminimizer)

Un peu plus loin, on arrive au Pilzfels. On en voit ici une roche grâvée. Je m'attendais à trouver un rocher en forme de champignon, mais "Pilz" est aussi le nom d'un président du club vosgien !  

 

 

 

Bois-de-Chenes 0406 (FILEminimizer)

Hugo et Mathis sont assis sur un autre rocher au Pilzfels. C'est Hugo qui a vu que celui-ci était grâvé. 

 

 

 

Bois-de-Chenes 0396 (FILEminimizer)

Une biche reniflant des "pilz" (champignons). Cette gravure rappelle l'enseigne du restaurant Pilsfels à Bois de Chênes.  

 

 

 

                           Bois-de-Chenes 0425 (FILEminimizer)

                           Sur le sentier Schade, en suivant l'anneau bleu. 

 

 

 

Bois-de-Chenes 0439 (FILEminimizer)

Encore un lavoir, celui de Bois de Chênes le Bas (alt 290 m). Il sert d'abreuvoir pour les bêtes quand il eut cessé ses fonctions de lavoir proprement dites. 

 

 

 

                 Bois-de-Chenes 0442 (FILEminimizer)

                Pour ne pas vous perdre suivez la flèche ! 

 

 

 

Bois-de-Chenes 0445 (FILEminimizer)

Le "Gaby's brunnen" découvert et aménagé par Gaby Thiebo en 1996. Tout autour, on trouve des plantes aromatiques. 

 

 

 

Bois-de-Chenes 0456 (FILEminimizer)

 Notre banquet du jour. 

 

Partager cet article
Repost0
10 novembre 2012 6 10 /11 /novembre /2012 10:02

Le petit village Haut-Rhinois de Hunawihr est blotti dans le vignoble entre Riquewihr et Ribeauvillé. Ses belles maisons à colombages vigneronnes, embellies de géraniums et surtout son église fortifiée font en sorte que la commune soit inscrite parmi les plus beaux villages de France. Cela faisait un moment que j'avais envie de faire ce petit reportage mais j'attendais que les feuilles des vignes se parent de leurs couleurs automnales, mettant que plus en valeur l'église et son cimetière.

A l'origine un certain Hunon se serait établi au VII ème siècle sur une ancienne villa gallo-romaine. Une légende dit que son épouse Hune, une femme charitable, secourait les malades et lavait leur linge à la fontaine qui coule au pied du sanctuaire.  

 

Carte IGN : 3718 OT

 

 

 

Haut-Rhin 0103 (FILEminimizer)

Serti dans un écrin doré, Hunawihr apparait dans les textes pour la première fois en 1114 au sujet d'une répartition de la dîme dûe par les habitants du village.  

 

 

 

Haut-Rhin 0105 (FILEminimizer)

Le village semble noyé dans une mer de vigne. Au loin, on aperçoit les 3 châteaux de Ribeauvillé et à leur gauche, le Taennchel. 

 

 

 

Haut-Rhin 0114 (FILEminimizer)

Je ne me lasse pas de zigzaguer entre les vignes pour photographier l'église sous toutes ses coutures. 

 

 

 

                      Haut-Rhin 0136 (FILEminimizer)

 

 

 

 

 

Haut-Rhin 0100 (FILEminimizer)

Les grappes gorgées de soleil seront vendangées tardivement pour être commercialisées sous l'appelation "Sélection de grains nobles". 

 

 

 

Haut-Rhin 0140 (FILEminimizer)

 

 

 

 

Haut-Rhin 0150 (FILEminimizer)

Intérieur de l'église. 

 

 

 

                   Haut-Rhin 0151 (FILEminimizer)    

Les vitraux du centre représentent Saint Jacques le Majeur et Sainte Hune. D'autres vitraux sont décorés de raisins, qui témoignent de la place prépondérante du patrimoine viticole dans l'art alsacien. Le choeur est de type gothique flamboyant à fines nèrvures.

 

 

 

Haut-Rhin 0153 (FILEminimizer)

La clé de voûte du choeur est armoriée par l'aigle bicéphale du Saint Empire Romain Germanique. 

 

 

                        Haut-Rhin 0157 (FILEminimizer)

Après 1520, la tombe de Sainte Hune devint un  pélerinage réputé. Les dons sont importants selon les comptes du registre de l'église. De gros travaux d'agrandissement sont entrepris dès 1524 pour accueillir les pélerins de plus en plus nombreux. La sacristie faisant partie de ces travaux, sa porte est datée de 1525.

La même année, les paysans écrasés d'impôts et privés de toute liberté se soulèvent un peu partout en Europe. L'Alsace est à son tour touchée par ce phénomène. Le 8 mai 1525, les paysans de Hunawihr se joignent à ceux de Beblenheim et Mittelwihr. Les seigneurs locaux, débordés par le nombre font appel au Duc de Lorraine. Le 20 mai, la révolte est écrasée à Scherwiller. Les troupes lorraines massacrent 6000 paysans et incendient la ville.  

 

 

Haut-Rhin 0180 (FILEminimizer)

L'orgue a été construit en 1765 par Louis Dubois et Jacques Besançon, facteurs d'orgue alsaciens. 

 

 

 

                   Haut-Rhin 0179 (FILEminimizer)

Disposition curieuse et sans doute unique en Alsace : pour accéder à la chaire, le prédicateur traverse le pilier avec lequel elle fait corps.

Une clause des traités de Westphalie garantissait la liberté religieuse aux protestants d'Alsace. Louvois décide que partout où se trouveraient  7 familles catholiques, elles auraient accès à un lieu de culte. L'introduction du simultaneum à Hunawihr n'alla pas sans créer des difficultés entre les 2 communautés religieuses.  

 

        

 

 

Haut-Rhin 0163 (FILEminimizer)

Dalle funéraire du XVI ème siècle d'une famille noble de Hunawihr.

Le village est touché par la peste en 1610 sans doute ramenée par les marchands de vins dont il fait commerce jusqu'aux villes de la Hanse (mer du Nord et Baltique). La terrible épidémie provoqua la mort de 306 personnes. Une période difficile s'annonçait. L'entrée en guerre des Français et des Suédois en 1635 allait ammener son lot de malheurs et de raids successifs.

 

 

 

 

                     Haut-Rhin 0169 (FILEminimizer)

Dans le collatéral gauche se trouve le joyaux de l'église. Un ensemble de fresques en 14 panneaux consacré à la légende de Saint Nicolas. Il comporte entre autre le couronnement de la Vierge (ou Sainte Hune ?). S'y trouve également la cloche coulée en 1700 par les fonderies Edel de Strasbourg. Une inscription y figure : "Wann du O Christ hörst meinen Klang zum Gottesdienst richt deinen Gang".

  

 

 

Haut-Rhin 0203 (FILEminimizer)

Le petit village viticole n'ayant jamais été entouré de murailles, les habitants se réfugièrent à l'église et dans l'enclos du cimetière en cas de danger. Une courtine flanquée de 6 bastions semi-circulaire et un clocher fortifié constituent le système défensif.  

 

 

 

 

                         Haut-Rhin 0184 (FILEminimizer)

                          L'intérieur d'un des 6 bastions. 

 

 

 

                       Haut-Rhin 0185 (FILEminimizer)

                       Une meurtrière... 

 

 

      Haut-Rhin 0191 (FILEminimizer)

        ... avec vue sur le vignoble. 

 

 

 

Haut-Rhin 0202 (FILEminimizer)

 

 

 

 

 

Haut-Rhin 0204 (FILEminimizer)

Le cadran du clocher ne comporte qu'une seule aiguille. D'ailleurs, il va être l'heure de manger. 

 

 

 

Haut-Rhin 0225 (FILEminimizer)

 

 

 

 

                       Haut-Rhin 0223 (FILEminimizer)

                      Les fleischschnake...

 

 

Haut-Rhin 0224 (FILEminimizer)

... et la tarte aux myrtilles. 

 

 

                          Haut-Rhin 0206 (FILEminimizer)

                         Un dicton de vigneron à Hunawihr. 

 

 

Partager cet article
Repost0
22 octobre 2012 1 22 /10 /octobre /2012 13:12

Tout le monde connait bien sûr le Mont Saint Michel, celui situé en Normandie, dans le département de la Manche. L'Alsace possède également le sien ! Il est situé sur les hauteurs de Saint Jean Saverne à 437 mètres d'altitude. C'est le Mont Saint Michel Alsacien.

Le rocher sur lequel est édifiée la chapelle apparaît dans les textes anciens sous le nom de "Hertenstein" (pierre dédiée à la déesse Hertha) à partir de 1126. Au XV ème siècle, on parle du "Bruderstein" et enfin le rocher se nomme "Michelsberg" à partir de 1553.

L'endroit est occupé depuis le mésolithique. Au moyen-âge, la présence d'ermites est attestée dans les textes. 

 

Carte IGN : 3715 OT

 

 

 

St-Michel 0009 (FILEminimizer)

La chapelle du Mont Saint Michel.

La 1ère a été construite en 1593, plusieurs fois détruite et reconstruite, son aspect actuel date de 1844. Elle a été édifiée  sur les fondations d'un ancien autel païen consacré aux cultes de Mercure et de Mithra. 

 

 

 

St-Michel 0011 (FILEminimizer)

Une sculpture de tête de chat se trouve à côté de la porte latérale.

La chapelle serait construite sur un puit énergétique puissant et la tête de chat serait scellée au croisement de 3 courants telluriques. 

 

 

 

 

St-Michel 0646          St-Michel 0648

Frises ornant l'intérieur de la chapelle.

Sur celle de gauche, en bas à gauche, on voit un vortex, une sorte de tourbillon, qui d'après les spécialistes, symboliserait les courants telluriques de cet endroit sacré. 

 

 

 

St-Michel 0647

Il y a aussi une belle sculpture en bois représentant une femme à genou, en train de prier.

 

 

 

St-Michel 0012 (FILEminimizer)

Une autre curiosité est cet étrange bassin creusé dans le grès à l'extrémité de la plate-forme. 

 

 

 

St-Michel 0229 (FILEminimizer)

Juste avant, une belle table d'orientation. 

 

 

St-Michel 0655

Voici donc ce bassin, appelé "Hexenkreis" = rond des sorcières ou aussi "Hexenschule" = école des sorcières.

D'après la légende, des sorcières se réuniraient ici avant de prendre leur envol, sur leur balai magique bien sûr, en direction du Bastberg.

Il n'est pas rare de rencontrer des gens s'initiant à la pratique des sorcières tout en cherchant des cheminées cosmo-telluriques, selon leurs propres termes.

Je ne suis pas resté assez longtemps pour voir l'envol de cette "sorcière" !

 

 

St-Michel 0015 (FILEminimizer)

Au loin le Bastberg, où les sorcières célèbrent le sabbat en compagnie d'Itta. 

 

                      

 

St-Michel 0030 (FILEminimizer)

La grotte se trouve derrière le rocher. 

 

 

 

St-Michel 0031 (FILEminimizer)

Ces trous à boulins sont les vestiges de l'ancien ermitage.

 

 

 

         St-Michel 0032 (FILEminimizer)

         Avec son puit, aujourd'hui bouché. 

 

 

 

St-Michel 0039 (FILEminimizer)

La grotte des sorcières, vue du fond. 

 

 

 

St-Michel 0036 (FILEminimizer)

A l'entrée de la grotte se trouve ce sarcophage taillé dans la roche. Il semblerait dater de l'époque mérovingienne.

 

 

          St-Michel 0037 (FILEminimizer)

On pourrait appeler cette grotte, celle des amoureux vu le nombre de coeurs gravés dans le rocher !

 

 

 

St-Michel 0048 (FILEminimizer)

La grotte a été aménagée et fortifiée à l'époque médiévale. On trouve encore des vestiges de portes avec les crapaudines qui maintenaient les battants. 

 

 

 

St-Michel 0050 (FILEminimizer)      

Non loin de là, un rocher porte des traces de débitages.

 

 

 

St-Michel 0006 (FILEminimizer)

A côté de la chapelle, l'abri des Amis du Mont St Michel. Il est ouvert le dimanche et vous pourrez y déguster une part de tarte et une tasse de café fait par les membres du club.

 

 

 

             St-Michel 0005 (FILEminimizer)                 

             Dans cette forêt magique, les arbres ont des visages ! 

 

 

 

St-Michel 0002 (FILEminimizer)

Panier de noix pour les habitants des lieux...

 

 

 

St-Michel 0059 (FILEminimizer)

En contre-bas du chalet, une dernière curiosité : le "Kinderbrennele" ou fontaine des enfants. On y baptisait les nouveaux nés, mais il y a très longtemps de ça !  

 


Partager cet article
Repost0
16 octobre 2012 2 16 /10 /octobre /2012 14:50

La découverte d'aujourd'hui nous emmène sur un territoire situé tantôt en Alsace Bossue (S'Krumme Elsass) tantôt en Moselle. Des endroits au final assez délaissés et méconnus des touristes. Pourtant ces lieux ne manquent pas de charmes, qu'il faut un peu chercher, certes, mais c'est justement ce côté préservé et loin des axes de grandes fréquentations touristiques qui m'a attiré.

Les endroits visités se situent dans un périmètre d'une vingtaine de kilomètres entre Fénétrange et Berg.

 

 

 

 

 

Nord 0780 (FILEminimizer)    

Le château de Géroldseck.

Il est situé sur la rive droite de la Sarre à 1 kilomètre en aval du village Mosellan de Niederstinzel. Sa localisation est mal indiquée et mieux vaut demander son chemin à un villageois. Nommé "Stinzel", le château remonte au XIIème siècle et se trouve gardé par les Sires de Wangen qui s'établiront plus tard à côté de Marlenheim. Il deviendra ensuite la propriété des Sires de Géroldseck et c'est à partir de cette époque que le castel prend le nom de Géroldseck-Sarre.

 

 

 

 

                     Nord 0788 (FILEminimizer)

Les matériaux de construction employés sont des pierres de calcaire récoltées dans les champs et  collines des environs, et laissées brut. Donc pas de belles pierres en grès taillées !  

 

 

Nord 0793 (FILEminimizer)

 

La forteresse est quasiment aveugle et semble avoir été abandonnée assez tôt car on ne perçoit aucune adaptation à l'artillerie. Les vestiges de 2 fossés concentriques (des douves) entourent le château. Par forte pluie, l'eau stagne tout autour de l'imposante ruine envahit par la végétation. Les inondations successives ont quelque peu fragilisées les maçonneries qui mériteraient une restauration digne de ce nom. Il est démantelé en 1678 par les troupes Françaises. 

 

 

 

 

Nord 0807 (FILEminimizer)

Nous voici à Diedendorf situé à 2 kilomètres de Niederstinzel ce qui nous amène en Alsace Bossue.

Le château de Diedendorf est plutôt un manoir fortifié constitué d'un logis rectangulaire flanqué de 2 tours d'angles dont une tour d'escalier. Il a été construit en 1577 par Jean Streiff. Il se visite à la belle saison, le week-end sur réservation. C'est un bel exemple de la Renaissance Alsacienne. 

 

 

 

                       Nord 0817 (FILEminimizer)

Une couleuvrine située à mi-hauteur de cette tour ronde en assurait sa défense et l'entrée du château. Le manoir a quelque peu souffert de l'occupation Allemande durant le second conflit et surtout durant la libération comme tout le village d'ailleurs.

 

 

 

Nord 0832 (FILEminimizer)

Un retour sur Fénétrange, en Moselle. Jadis un bourg fortifié qui a gardé quelques remparts. Fénétrange est situé sur la rive gauche de la Sarre. Ce village, d'un peu plus de 700 habitants, fût annexé à l'Empire Allemand de 1871 à 1918 et fût rebaptisé "Finstingen".  

 

 

 

            Nord 0830 (FILEminimizer)

            Une tête sculptée sur une porte à Fénétrange.

 

 

 

 

 

        Nord 0827 (FILEminimizer)

J'ai l'impression de rajeunir de 20 ans  ! C'était ma première voiture, une ami 8 break... que de souvenirs... La mienne était en  moins bon état que celle-ci : le plancher était tellement pourri qu'on voyait la route défiler sous les pieds ! 

 

 

 

Nord 0841 (FILEminimizer)

La Sarre prend sa source au pied du Donon, de la réunion de la Sarre Rouge et de la Sarre Blanche.

De Sarrewerden à  Sarre-Union, vous pourrez faire une promenade de 2 heures en barque à fond plat (également sur réservation). 

 

 

 

Nord 0842 (FILEminimizer)

La Sarre.

 

 

 

Nord 0849 (FILEminimizer)

A quelques kilomètres de Sarre-Union : Mackwiller.

Voici les vestiges d'un mausolée découvert en 1966 par JJ Hatt. 

C'est un bâtiment érigé à la mémoire d'un personnage important. Au centre se trouve la tombe. Ces édifices étaient courantes dès le IIème siècle dans le Nord-Est de la Gaule. En plus de la structure visible aujourd'hui, la fouille a livré 2 grandes fosses. L'une renfermait du mobilier caractéristique d'une crémation. En effet, à l'époque Gallo-Romaine, les corps des défunts étaient fréquemment brulés avant d'être inhumés. L'autre fosse contenait de nombreuses céramiques.  

 

 

 

Nord 0855 (FILEminimizer)

Vestiges d'un site thermal Gallo-Romain à Mackwiller. Les thermes comportent un certain nombre de salle aux fonctions bien précises, que l'on désigne souvent par leurs noms latin :

- un vestibule d'entrée et de sortie

- un apodythérium, pièce où l'on se désabille

- un frigidarium, salle pour le bain froid

- un tépidarium, pièce tiède où l'on se fait masser, épiler

- un caldarium, pièce chaude avec chauffage au sol équipée de plusieurs petites piscines

- un laconicum (étuve sèche) ou un sudatio (étuve humide), ancêtres du sauna

A côté des salles aux fonctions balnéaires, il y avait aussi des bibliothèques, des tavernes, des latrines et des salles consacrées aux divinités. 

 

 

 

       Nord 0859 (FILEminimizer)

Le pasteur de Diemeringen a mis le site au jour entre 1859 et 1862. Le cantonnier du village lui avait indiqué plusieurs endroits où le soc de la charrue avait heurté des pierres. Des paysans racontèrent que les pierres de certains murs avaient été réutilisées pour construire d'autres bâtiments et que des briques et des tuiles avaient servi à combler des chemins !

 

 

 

                    Nord 0861 (FILEminimizer)

Non loin des vestiges thermaux, cette statue en grès représentant une femme (la vierge ?) avec un enfant dans ses bras. 

 

 

Nord 0864 (FILEminimizer)

Certaines pièces sont chauffées par le sol (hypocauste, du grec "brûlé en-dessous").

Les mûrs visibles aujourd'hui ne correspondent qu'à une partie des thermes liés à un ensemble architectural plus vaste.

 

 

 

                      Nord 0871 (FILEminimizer)

La chapelle du Kirchberg. C'est l'une des plus ancienne d'Alsace déjà citée en 716. Cette chapelle, dédiée à Saint Martin, fût l'église d'un village aujourd'hui disparu.  

 

 

 

                 Nord 0872 (FILEminimizer)

                  Intérieur de la chapelle. 

 

 

 

Nord 0875 (FILEminimizer)

Ces gravures ditent "en arrêtes de poissons" sur cette pierre du chainage d'angle sont très anciennes. De telles gravures ont été faites à l'époque de l'art roman ancien. 

 

 

 

                             Nord 0876 (FILEminimizer)

                              La chapelle a la particularité d'avoir un clocher rond.

 


Partager cet article
Repost0
25 septembre 2012 2 25 /09 /septembre /2012 12:58

Dans l'article précédent, je vous parlais un moment de conduits d'évacuations de latrines du château de Turquestein. En fouillant sur un de mes disques durs, j'ai justement retrouvé 2-3 photos montrant ceux du château du Grand Géroldseck, sur les hauteurs de Saverne. Dans le même fichier, il y avait aussi des jolies bornes, également placées autour du Schaeferplatz. Quelques amanites tue-mouches viendront colorer ce petit reportage. 

 

 Carte IGN : 3715 OT

 

 

 

 

Saverne 0447 (FILEminimizer) 

Mathis a trouvé un abri à sa taille.

 

 

 

 

 

                          Saverne 0449 (FILEminimizer) 

Borne aux armoiries de l'abbaye de Marmoutier (crosse de l'abbé barrant le "M" de Marmoutier).

C'est une borne de limite de forêt de la Marck.

 

 

 

 

 

                      Saverne 0450 (FILEminimizer) 

Sur l'autre face de la même borne, les armoiries du comté de Hanau-Lichtenberg. 

 

 

 

 

 

  Saverne 0453 (FILEminimizer) 

  A côté de la borne précédente, cette borne grâvée à la date de 1745. 

 

 

 

 

 

Saverne 0456 (FILEminimizer) 

 Une amanite tue-mouches. 

 

 

 

 

 

                                       Saverne 0468 (FILEminimizer) 

                           Une autres bornes aux armes des comtes de Hanau-Lichtenberg. 

 

 

 

 

                Saverne 0465 (FILEminimizer)        

 

 

 

 

 

 

                       Saverne 0443 (FILEminimizer) 

                                   L'imposant donjon du Grand Géroldseck.

 

 

 

                Saverne 0445 (FILEminimizer)

Le conduit d'évacuation des latrines. La pierre de base forme un bec pour salir le moins possible la muraille.

 

                             

 

 

Saverne 0441 (FILEminimizer) 

Entre les 2 départs de voûte des caves du château, on peut distinguer les vestiges d'une cheminée. 

 

 

 

 

 Saverne 0440 (FILEminimizer) 

  Un des escaliers du château.

 

 

 

Saverne 0467 (FILEminimizer)

 

 

 

 

 

 

Saverne 0458 (FILEminimizer) 

Près de la tour du télégraphe Chappe, un sentier balisé "triangle rouge" mène vers la source des châteaux.

 

 

 

 

 

           Saverne 0470 (FILEminimizer)

                           La plaque commémorative près de la source. 

 

Partager cet article
Repost0
14 août 2012 2 14 /08 /août /2012 20:35

En rentrant d'une rando, sur les hauteurs d'Orbey (68), je passe dans le village et m'arrête au parc municipal. Dans ce parc se trouve les vestiges d'une curieuse construction, ressemblant à une tour fortifiée. Cette tour est en fait une glacière érigée par la riche famille Lefébure entre 1860 et 1870 selon les sources, on ne sait pas exactement.

La toile reste assez avare en explication par rapport à cette glacière. C'est dans un livre de Guy Trendel que je trouve quelques renseignements. Elle fût construite pour y conserver la glace, découpée en hiver sur les plans d'eau des alentours. Celà permettait de servir, jusqu'en avril-mai, des desserts glacés. Trois masques effrayants entourent la porte pour éloigner les mauvais esprits.

 

Carte IGN : 3718 OT

 

 

 

 

Insolite 0087 (FILEminimizer) 

Les vestiges de la glacière Lefébure. 

 

 

 

 

 

Insolite 0090 (FILEminimizer) 

Les 3 têtes dans l'arc brisé de la porte.

 

 

 

 

Insolite 0091 (FILEminimizer)

 

 

 

 

 

 

Insolite 0092 (FILEminimizer)

 

 

 

 

 

 

                             Insolite 0093 (FILEminimizer) 

             Une grille protège la partie souterraine où fûrent entreposés les blocs de glace.

 

 

 

 

                         Insolite 0094 (FILEminimizer)

 

 

 

 

 

 

Insolite 0096 (FILEminimizer)    

Une sculpture près de la glacière. 

 

 

 

 

Insolite 0099 (FILEminimizer) 

Tiens une 4ème tête sous l'échauguette.

 

 

 

 

 

                             Insolite 0102 (FILEminimizer) 

                  Celle-ci devait faire particulièrement peur, par son menton proéminent.



 

Partager cet article
Repost0
10 août 2012 5 10 /08 /août /2012 18:06

Beaucoup d'artistes, renommés ou d'un jour, ont trouvé l'inspiration dans le massif du Donon. De nombreuses sculptures en témoignent. La dalle sommitale du temple est couverte de gravures en tous genres. En rentrant d'une randonnée dans les Vosges (le département) nous faisons un dernier saut au Donon. Nous nous sommes fixés comme objectif de chercher, et cette fois de trouver, des sculptures un peu insolites. En l'occurrence trois têtes et un authentique éléphant. Nous y étions déjà montés à vélo mais nous n'avions pas trop le temps pour chercher, voulant profiter au maximum de la journée et du soleil pour aller pédaler. Mais aujourd'hui, il fût décidé qu'on ne redescendrait pas sans nos trophées, à moins que la pluie ou la nuit ne tombent. J'ai d'ailleurs promis une récompense à Hugo pour le motiver dans ses recherches.

 

Carte IGN : 3616 OT

 

 

 

 

 

donon 0406 (FILEminimizer) 

L'abri entre les 2 Donons, notre point de départ.

 

 

 

 

       donon 0408

       Une 1ère tête tombe déjà : celle du Petit Donon.

 

 

 

 

 

donon 0444 (FILEminimizer) 

Vue sur les 2 Donons (le grand et le petit) depuis le sommet du Kohlberg. 

 

 

 

 

 

donon 0448 (FILEminimizer) 

La pluie se rapproche déjà... 

 

 

 

 

 

                    donon 0411 (FILEminimizer) 

                                       Le seconde tête de la journée. 

 

 

 

 

 

donon 0465 (FILEminimizer) 

Un jeu de marelle grâvé par un soldat de la 1ère guerre mondiale.

 

 

 

 

 

donon 0470 (FILEminimizer) 

Mais Hugo cherche autre chose... 

 

 

 

 

  donon 0472 (FILEminimizer)    

   ... car au Donon, les têtes sont mises à prix. La troisième. Le compte y est ! 

 

 

 

 

donon 0473 (FILEminimizer) 

Elle était donc "cachée" là, sous notre nez. 

 

 

 

 

donon 0476 (FILEminimizer) 

Il nous faut encore notre éléphant... avant que la pluie ne tombe.

 

 

 

 

 

   donon 0479 (FILEminimizer) 

     Peut être que Hugo se contenterait de ce visage ? 

 

 

 

 

 

donon 0480 (FILEminimizer) 

NON !!

Mais est ce bien là qu'il faut chercher ?

 

 

 

 

 

donon 0488 (FILEminimizer)    

  Le voilà ! Pourtant un éléphant, ça ne passe pas inaperçu.

 

 

 

 

 

donon 0491 (FILEminimizer) 

Les premières gouttes tombent. Nous avons rempli notre mission.

 

 

 

 

donon 0501 (FILEminimizer) 

 Vue sur le Petit Donon. J'espère que tu n'as rien oublié là haut Hugo ?  

 


Partager cet article
Repost0

Présentation

  • Guy
  • j'aime les randos-découvertes,les Vosges et ses fermes-auberges,l'Alsace et son patrimoine,les chateaux-forts et leurs légendes et plein d'autres choses encore..
  • j'aime les randos-découvertes,les Vosges et ses fermes-auberges,l'Alsace et son patrimoine,les chateaux-forts et leurs légendes et plein d'autres choses encore..

Rechercher