Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 janvier 2014 7 26 /01 /janvier /2014 09:30

Que faire pendant les vacances par une journée pluvieuse ? Aller visiter une grotte, par exemple ! Heureusement, dans le Quercy (46), les grottes ne manquent pas. Il y a bien sûr le très connu gouffre de Padirac, mais les photos y étant interdites, je ne pourrais pas les publier. A une quinzaine de kilomètres de Rocamadour se trouvent les grottes de Lacave. Moins connues, elles ne sont pas moins belles, bien au contraire !

Ces grottes ont été redécouvertes en 1905. Dans l'entrée, il y avait des vestiges datant du Paléolithique. Divers outils furent retrouvés ainsi que des armes en os et en corne.

Un train électrique ramène les visiteurs au coeur des grottes. Celles-ci ne bénéficiant d'aucune aération, les compartiments clos du train sont aussi chargés de ramener l'air frais, indispensable aux touristes !

Le circuit ouvert au public fait environ 1,6 km de long, parcouru en 1h30 et commenté par un guide qui ne manque jamais d'anecdotes sur le pays. (contrairement aux guides de Padirac qui récitent leur texte et sont souvent incapables de répondre aux questions des visiteurs !)

Cet endroit magnifique possède toutes les curiosités que l'on peut s'attendre à voir dans un tel lieu : des stalagtites bien sûr, mais aussi des grandes salles avec d'immenses colonnes, des lacs souterrains dans lesquels miroitent d'étonnantes sculptures façonnées par l'eau et le temps, beaucoup de temps...

 

 

 

Vacances 4084

Pas besoin de flash, la lumière est suffisante.    

 

 

 

                         Vacances 3905

                          Reflets dans les lacs...

 

 

 

                                 Vacances 3906

                                  ...De méduses géantes.

 

 

 

Vacances 3929

 ...Les unes s'agglutinent aux autres !

 

 

 

                      Vacances 3910

                         Ou retombent en draperies...

 

 

 

Vacances 3934

Mirage ou réalité ?

 

 

 

Vacances 3939

Stalagtites indépendantes....

 

 

 

                           Vacances 3940

                            ...Ou en cascade, c'est au choix

 

 

 

Vacances 3943

 Ils appellent ça, le couloir des neiges...

 

 

 

                        Vacances 3967

                        Et là, l'Origine du monde !

 

 

 

                                   Vacances 3974

                                     Notre Dame de Lacave...

 

 

 

                                Vacances 3976

                                   Etrange, mais beau quand même !

 

 

 

Vacances 3977

 Oeuvre inachevée ?

 

 

 

                    Vacances 3978

                    Totem ou animal fantastique ?

 

 

 

Vacances 3992

Parfois, une cassure. La sècheresse au dessus a des répercussions dans les grottes !

 

 

 

Vacances 3993

Calcite.

 

 

 

                              Vacances 4004

                              Monstres souterrains...

 

 

 

Vacances 4022

Mer de la tranquilité ?    

 

 

 

                           Vacances 4042

                    Draperie formée et déformée par des courants d'air...

 

 

 

                            Vacances 4047

                           Juste parvenir à toucher l'autre...

 

 

 

          Vacances 4057

      Il y avait bien une tête dans cette grotte ! Les restes d'un spéléologue perdu ? 

 

 

 

                       Vacances 4067

                       Fine draperie.

 

 

 

Vacances 4085

      La bête se réveille...

 

 

 

Vacances 4089

 Des gours.

 

 

 

Vacances 4098

Encore un lac où s'admirent les belles stalagtites...    

 

 

 

Vacances 4117

      Gours en escalier.

 

 

 

Vacances 4109

Phénomène râre, une stalagtite remontante...

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
6 janvier 2014 1 06 /01 /janvier /2014 15:12

Aujourd'hui, c'est une petite promenade bien sympathique que je vous propose. Elle se déroule dans la forêt d'Eschbourg, juste à côté de Graufthal.

Le circuit n'est pas très long, à peine plus de 6 kilomètres. Le dénivelé est également assez faible. L'intérêt de cette courte rando est de partir à la découverte d'anciennes fontaines un peu oubliées, aux noms étranges tels que "fontaine du Weyerstell, Ribpfaedel, Stengelberg, Zimmerhell" ou encore "fontaine du Diable" !

Je ne connais pas l'histoire de ces fontaines, mais sûrement venait-on y laver le linge ou abreuver les bêtes ?

Sur ce circuit balisé "anneau jaune" se trouve 2 tables de pique-nique situées dans les vergers, sur les faibles hauteurs d'Eschbourg. Pendant la bonne saison, rien ne vous empêche d'étendre votre plaid dans l'herbe pour déjeuner, tout en regardant passer les nuages dans le ciel...

Le parcours offre un joli point de vue sur le vallon de Graufthal et les maisons troglodytiques. L'hiver, le village ne reçoit que peu de soleil et seules, les maisons des roches bénéficient d'un ensoleillement plus prolongé, ce qui y rendait la vie un tout petit peu moins pénible...

 

Carte IGN : 3714 ET

 

 

La-Petite-Pierre 7782

Sur la D822 menant à Eschbourg, prendre à pied le chemin à droite après le virage.  

 

 

 

La-Petite-Pierre 7788 

La première fontaine. C'est celle du Stengelberg.      

 

 

 

                               La-Petite-Pierre 7795 

                            Un drôle de nichoir, mais en est-ce vraiment un ?

 

 

 

La-Petite-Pierre 7804

En contre bas du chemin se situe la fontaine du Diable !

 

 

 

La-Petite-Pierre 7796

La fontaine du Diable.    

 

 

 

            La-Petite-Pierre 7853 

              Les endroits à l'ombre restent gelés...

 

 

 

La-Petite-Pierre 7805

La fontaine du Zimmerhell.

 

 

 

                                    La-Petite-Pierre 7812 

   Un chat à Eschbourg. Il n'ira pas courir dans le jardin du voisin, il est en grès !

 

 

 

La-Petite-Pierre 7814 

Le lundi, c'est "Raviolis"...

 

 

 

La-Petite-Pierre 7823

Les hauteurs d'Eschbourg.    

 

 

 

La-Petite-Pierre 7842 

Mais qu'est ce qui les intrigue ?    

 

 

 

La-Petite-Pierre 7848 

Le soleil bas d'hiver ne parvient plus à illuminer le petit vallon de Graufthal...    

 

 

 

La-Petite-Pierre 7852 

Juste un rayon pour les maisons des Rochers !    

 

 

 

La-Petite-Pierre 7860 

      Encore un "vallon" qui ne dégèle pas !

 

 

 

La-Petite-Pierre 7863 

Même dépourvus de feuilles, les arbres ne parviennent pas à laisser filtrer la lumière jusqu'à la fontaine du Weyerstell...    

 

 

 

La-Petite-Pierre 7874

                  Le chemin que j'aime le mieux

                 Quitte en sournois la route blanche

                 Où passent trop de curieux

                 Et disparait entre les branches

 

                 Celui qui traça son parcours

                 Fut, je crois bien, un solitaire

                Qui, pour écrire ses amours,

                 Choisit comme papier la terre

                                                                         (auteur inconnu...)

 

 

 

 

                         La-Petite-Pierre 7884

                         La dernière fontaine du parcours se nomme "Ribpfaedel".

 

 

 

La-Petite-Pierre 7888

Sur le chemin du retour, je tombe sur un jeune sanglier. D'un coup de groin, il soulève le grillage et disparait...

 

 

 

La-Petite-Pierre 7899

Nuages embrasés de fin d'après midi.    

 

 

Partager cet article
Repost0
25 novembre 2013 1 25 /11 /novembre /2013 11:08

Le Grand Ried est une vaste terre inondable en plaine d'Alsace, qui s'étend de Strasbourg à Sélestat. Cet immense marécage, peu à peu modifié par l'homme, forme un puzzle de prairies humides et de bois de saules et de peupliers. Les crues de l'Ill sont fréquentes au printemps et à l'automne. Les nombreuses résurgences de la nappe phréatique, située à faible profondeur, font en sorte que ces terres sont perpétuellement détrempées.

Au début du sentier, nous croisons un ornithologue qui nous prévient que la suite du parcours risque d'être "un peu plus humide". Voyant nos chaussures de rando taille basse, il nous conseille de "déchausser" pour le passage des flaques un peu profondes... Je pense que s'il nous avait dit qu'on aurait de l'eau jusqu'aux genoux, nous aurions rebroussé chemin sur le champs. Bien qu'il y ait eu du soleil, la température n'excédait pas 7°, et l'eau était encore plus fraiche... Malgré tout, une bonne expérience ! 

 

Carte IGN : 3717 ET

 

 

Le-Ried 5958

 Les prairies inondées du Grand Ried.

 

 

 

Le-Ried 5960

 Sur la plus haute "butte" est batti le Haut Koenigsbourg. 

 

 

 

Le-Ried 5964

Après les fortes pluies, l'Ill sort de son lit. 

 

 

 

Le-Ried 5967

 Le site est classé réserve naturelle régionale.

 

 

 

Le-Ried 5970

 Les chemins sont "un peu humides"...

 

 

 

Le-Ried 5983

 Les paysages sont sauvages, magnifiques.

 

 

 

Le-Ried 5990

                                De l'eau jusqu'aux mollets, plus loin ce sera pire ! 

 

 

 

Le-Ried 5993

 Le Hollockgraben, fossé de drainage de l'Ill.

 

 

 

Le-Ried 6004

L'Illwald est inondé par de nombreux cours d'eau tels que le Forstlach, le Krummlach, le petit Rheinweg, le Schiffwasser...

 

 

 

Le-Ried 6006

 

 

 

 

Le-Ried 6008

Les ornithologues sont nombreux à venir photographier les oiseaux, surtout au printemps. 

 

 

 

Le-Ried 6045

Dans le forêt alluviale de l'Illwald on trouve des saules, des aulnes mais aussi des hêtres et des chênes. 

 

 

 

Le-Ried 6083

 Et aussi des cigognes et nombres d'oiseaux d'eau.

 

 

 

Le-Ried 6074

Un peu de verdure pour matérialiser le chemin, parfois l'eau recouvre aussi l'herbe...     

 

 

 

Le-Ried 6099

La forêt de l'Illwald est la seule en Alsace où l'on recense des daims à l'état sauvage.

 

 

 

Le-Ried 6144

 Cigogne blanche à l'affût.

 

 

 

Le-Ried 6148

La fin du parcours est plus sèche. 

 

 

 

Le-Ried 6161

La chapelle Notre Dame du chêne. Jusqu'au 19ème siècle, il n'y avait pas de chemins forestiers dans l'Illwald. Les pèlerins devaient donc se faire conduire en barque jusqu'à la chapelle, en remontant le cours du Schiffweg (d'où le nom du cours d'eau). Ou alors, ils devaient traverser les prairies marécageuses et dangereuses, inondées en hiver et infestées de moustiques et de taons en été... 

 

 

 

Le-Ried 6197

L'abri près de la chapelle. Il ne faut pas qu'on s'arrête trop longtemps, sinon gare au refroidissement !

 

 

 

Le-Ried 6183

 Juste le temps de savourer ces sandwiches...

 

 

 

Le-Ried 6246

 

 

                         Merci de votre visite et à bientôt ! 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
21 novembre 2013 4 21 /11 /novembre /2013 14:37

Climbach est une petite commune près de Wissembourg, dans les Vosges du Nord. Sur les hauteurs du village, du col du Stiefelsberg jusqu'au Luchsenkopf, la crête est encore fortement marquée par l'empreinte des Puller de Hohenbourg ainsi que des seigneurs de Sickingen. Ces grandes familles nobles étaient les possesseurs du village, du Moyen Age jusqu'à la Révolution.

Une première chapelle en bois y a été construite à la fin du XIIème siècle par un ermite, à l'emplacement même d'un ancien sanctuaire païen. Quelques 100 ans plus tard, la chapelle en bois fit place à une autre chapelle, en grès rose cette fois-ci, édifiée par les moines Cistériens de Pfaffenbronn.

Pas très loin de ce qui reste aujourd'hui du petit sanctuaire, une eau limpide coule d'une fontaine. Une belle fontaine en grès qui attire assez vite mon regard... La curiosité me pousse vers elle, et en faisant le tour pour l'examiner sous toutes les coutures, je découvre une belle gravure...

 

Carte IGN : 3814 ET

 

 

 

Bornes 4752

 Pour trouver les ruines de la chapelle, il faut se rendre au Sud-Est de Climbach.

 

 

 

Bornes 4718

La chapelle de Climbach a été détruite lors de la terrible Guerre de Trente ans. Il n'en reste plus que les fondations et l'arc ogival qui tient encore par on ne sait quel miracle ! Certaines pierres sculptées de cette chapelle se trouvent dans un musée à Wissembourg.

 

 

 

Bornes 4757

 Des grumes fraichement coupées. On sent encore l'odeur de la sciure...

 

 

 

Bornes 4785

Une borne enchassée dans un petit rocher portant quelques gravures... 

 

 

Bornes 4789

                    ...Dont le blason des Sickingen ! 

 

 

 

 

Bornes 4793                                        Panneaux directionnels et... de mise en garde ! 

 

 

 

 

Bornes 4794

Vers la fin des années 30, quand les tensions remontent avec l'Allemagne, on décide de construire un large fossé anti-char qui coupe littéralement la forêt en 2. Il fait partie de système défensif de la Ligne Maginot.     

 

 

 

Bornes 4805

 Le fossé est large et profond de plusieurs mètres.    

 

 

Bornes 4797

                                           Ferraille à barbelés. 

 

 

 

 

Bornes 4819 

 Cloche de tir sous laquelle se trouve un vaste réseau de galeries.

 

 

 

 

Bornes 4822 

Une autre cloche de tir. Même desarmée, elle inspire encore la crainte... 

 

 

 

 

Bornes 4828

Sur le chemin des bornes du Brissetishkopf. Les lettres C G W signifient "Cleeburger Wald", (forêt de Cleebourg). Entre les lettres se trouve une feuille de trèfle, c'est l'emblème héraldique de Cleebourg. A chaque extrémité se trouve également un blason rempli de losanges. Ce sont les armoiries des Wittelsbach, princes de Zweibrücken, (Deux-Ponts).

 

 

 

 

Bornes 4834

Sur l'autre face se trouve un autre blason : 5 boules en sautoir, ce sont les armes de la seigneurie des Sickingen. Il y figure également une date : 1761. C'est l'année du dernier abornement dans cette forêt...avant la Révolution !  Les barons de Sickingen étaient les possesseurs  de Climbach et de Wingen. 

 

 

 

 Bornes 4835

Mais pourquoi graver les blasons aux 2 extrémités ?  Si la partie supérieur était endommagée, il suffisait de retourner la borne et ainsi matérialiser à nouveau la frontière sans faire intervenir un tailleur de pierres !

 

 

 

 

Bornes 4840

Les bornes sont séparées l'une de l'autre par la distance d'un tir de pistolet (de l'époque, bien sûr !). 

 

 

 

Bornes 4849    

Le sommet du Brissetishkopf (alt 529m). Au 17ème siècle, il y avait à Cleebourg la riche famille BRISSET, notable et instruite, propriétaire d'une partie de la forêt. D'où le nom de la colline.          

 

 

 

Bornes 4863

A proximité de la chapelle ruinée se trouve la fontaine Climbronn, appelée aussi "Kappelbronn". Son eau était réputée au Moyen Age pour avoir des propriétés curatives, mais aujourd'hui, on a un peu oublié lesquelles...    

 

 

 

 

Bornes 4865

 En tout cas, un beau visage aux lèvres charnues orne la fontaine de grès...    

 

 

 

Bornes 4870

 La chapelle de Climbach dans la dernière lueur de l'après midi.

 

 

   

Partager cet article
Repost0
9 novembre 2013 6 09 /11 /novembre /2013 07:12

L'automne est une saison toute indiquée pour aller randonner autour du Mont Sainte Odile. Les feuillus prennent de très belles couleurs, comme si un peintre était passé par là !

Cette sortie sera scindée en 2 parties, tellement il y a de choses à voir. Les gros blocs du mystérieux mûr païen qui entoure le monastère, fascine toujours autant les promeneurs. Nous prenons le circuit Sud, par le plateau de la Bloss où, le 20 janvier 1992, un Airbus A320 s'est crashé faisant 87 morts. Il n'y aura que 9 survivants du vol 148 Lyon - Strasbourg. C'était il y a presque 22 ans déjà...

 

 

Carte IGN : 3716 ET

 

 

Itinéraire : Parking des tombes mérovingiennes - grotte des Druides - Wachtstein - A/R kiosque Jadelot - Maennelstein - Rocher Kappelhouse - Saint Jacques - Niedermunster - Obermunster - retour au parking (env. 10 kms). 

 

 

Mont-Ste-Odile 3515

L'énigmatique mûr païen. Il fait environ 10 km de long. 

 

 

 

Mont-Ste-Odile 3534                        Les blocs du mûr étaient tenus entre eux par des tenons en bois. 

 

 

 

Mont-Ste-Odile 3817

Une belle forêt de hêtres au Mont Sainte Odile. 

 

 

 

Mont-Ste-Odile 3529 

La grotte des Druides (à gauche). 

 

 

 

Mont-Ste-Odile 3531

 

 

 

 

Mont-Ste-Odile 3541

L'endroit où l'avion s'est crashé. 87 noms sont gravés dans la pierre. 

 

 

 

Mont-Ste-Odile 3547

Les Veilleurs. Les rescapés ont attendu dans un froid glacial l'arrivée des secours, qui ont eu du mal à localiser  et à atteindre l'endroit où l'avion s'est écrasé. 

 

 

 

Mont-Ste-Odile 3556 

Le Wachtstein, un ancien poste d'observation romain. Peut être servait-il aussi dans le système défensif du mûr païen ?

 

 

 

Mont-Ste-Odile 3562

Le GR5 traverse le kiosque Jadelot, construit sous le Second Empire. Le balcon offre une belle vue vers Barr.

 

 

 

Mont-Ste-Odile 3578 

L'intérieur de l'abri est vaste.

 

 

Mont-Ste-Odile 3590

 

 

 

 

Mont-Ste-Odile 3592

L'abri du Maennnelstein. 

 

 

 

Mont-Ste-Odile 3617 

Non loin de l'abri, le rocher du Maennelstein est formé de roches à bassins. 

 

 

 

Mont-Ste-Odile 3608 

Il y a très longtemps, l'Alsace était recouverte par les mers. Une légende raconte que les marins attachaient leurs bateaux à cet anneau... 

 

 

 

Mont-Ste-Odile 3605La nouvelle table d'orientation du Maennelstein (l'ancienne a été endommagée par la chute d'un arbre).

 

 

 

Mont-Ste-Odile 3631

Ce rocher au premier plan ressemble à un menhir brissé... On est au rocher de Kappelhouse ou Kapellenhausfelsen (alt 725m). 

 

 

 

Mont-Ste-Odile 3641 

En poursuivant sur le sentier balisé "triangle bleu", sur les flancs de l'Ameisenberg, on tombe sur cette meule abandonnée. Elle était destinée à l'abbaye de Niedermunster située en contre-bas. 

 

 

 

Mont-Ste-Odile 3652

 

 

Dans le prochain article, il sera justement question de l'abbaye de Niedermunster, ou plutôt de ce qu'il en reste...

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
2 octobre 2013 3 02 /10 /octobre /2013 16:41

A environ 10 kilomètres au Sud-Ouest de La Petite Pierre, Graufthal est blotti dans la vallée de la Zinsel. Ce petit hameau s'est développé au Moyen-Age autour d'une puissante abbaye bénédictine. Aujourd'hui cette abbaye est réduite à quelques pierres éparses.

Dans l'ombre d'à-pics grèseux, les grottes creusées dans la falaise serviront d'entrepôts aux moines, avant d'être progressivement aménagées en maison troglodytiques. Les habitants y vivaient modestement, dans un confort très relatif.

Au XXème siècle, les maisons des roches ont accueilli 3 familles. Les familles Weber, Wagner et Ottermann. Les Wagner sont partis en 1931, lorsque l'étage de leur habitation s'est écroulé !

La dernière occupante des maisons troglodytiques de Graufthal se nomme Catherine Ottermann, plus connue sous le nom de "Felsekath", la Catherine des roches. Elle mourût en 1958 à l'âge de 89 ans...

Erratum : C'est la maison Weber et non Wagner qui s'est écroulée ! (voir le commentaire au bas de la page)

 

Carte IGN : 3714 ET

 

 

La-Petite-Pierre 0224

Vue d'ensemble des habitations incrustées dans la falaise. 

 

 

 

La-Petite-Pierre 0272

Les maisons sont inscrites aux Monuments Historiques depuis 1988.

 

 

 

La-Petite-Pierre 0250 

Les pièces sont très petites et humides ! 

 

 

 

La-Petite-Pierre 0252 

 

 

 

 

La-Petite-Pierre 0253

La chambre à coucher faisait également office de toilettes et de salle de bain ! 

 

 

 

La-Petite-Pierre 0261 

La "Stub", la pièce à vivre. On puisait l'eau au puits (à droite). 

 

 

 

La-Petite-Pierre 0264

 

 

 

La-Petite-Pierre 0266 

 Le poêle à bois était allumé en permanence, à cause de l'humidité.

 

 

 

La-Petite-Pierre 0268 

 

 

 

La-Petite-Pierre 0227

 Quelques vieilleries dans un réduit.

 

 

 

La-Petite-Pierre 0229 

La chambre de Felsekath... 

 

 

 

La-Petite-Pierre 0231

...Avec son portrait accroché au mur ! 

 

 

La-Petite-Pierre 0257

                                         Fers à repasser d'un autre temps... 

 

 

 

 

La-Petite-Pierre 0234

 Il fallait bien quelques litres de schnaps pour tenir le coup ici !

 

 

 

La-Petite-Pierre 0255                                 Encore un portrait de Catherine Ottermann. 

 

 

 

La-Petite-Pierre 0236

 

 

 

 

La-Petite-Pierre 0230

                                       Cuisine Schmidt ? 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
29 septembre 2013 7 29 /09 /septembre /2013 07:46

La Petite Pierre est une charmante petite ville des Vosges du Nord. C'est un centre culturel car en plus d'accueillir chaque année un festival de jazz, elle possède 2 musées. Aujourd'hui, nous allons visiter le musée du sceau. Un certain Charles Haudot, sigillographe, a eu l'idée de fonder cette association en 1977, rassemblant des petits trésors de notre passé. Une belle collection de sceaux, de blasons, d'oriflammes, trouvent leur place en la chapelle Saint Louis , qui avait été batie sur ordre de Louis XIV.

En effet, cette chapelle fut construite en 1683, pour que les hommes de la garnison du château puisse y prier. A la Révolution, elle est transformée en dépôt de munition !

Après avoir arpenté les ruelles du Staedtel, nous nous rendons au jardin des poètes, car je sais que dans cet endroit tranquille, il y a une table pour notre pique-nique. Nous apprécions la vue sur la vieille ville tout en lisant des poèmes écrits par les enfants du village.

 

 

Carte IGN: 3714 ET

 

 

La-Petite-Pierre 3415

Le château de Lützelstein. 

 

 

 

La-Petite-Pierre 3341                                  Le petit musée se trouve rue du Château. 

 

 

 

La-Petite-Pierre 3343 

 Armoiries, blasons, sceaux du Moyen Age.

 

 

 

La-Petite-Pierre 3344

Un sceau est un cachet officiel où sont gravées en creux l'effigie, les armes, la devise d'un souverain (ou de toute autre personne ayant les moyens), et dont l'empreinte est apposée sur des actes pour les authentifier et les fermer (scellage) de façon inviolable. Telle est la définition du Petit Robert.

 

 

La-Petite-Pierre 3348     

Les sceaux varient au fil des siècles. 

 

 

 

La-Petite-Pierre 3361

                                       Au centre, une matrice pour les sceaux en cire. 

 

 

La-Petite-Pierre 3351Dans ce musée, il y a aussi des heaumes surmontés d'objets un peu bizarre... Il fallait bien se faire reconnaitre sur le champ de bataille !

 

 

 

La-Petite-Pierre 3353

 

 

 

 

La-Petite-Pierre 3354 

         

 

 

 

La-Petite-Pierre 3364

A une certaine époque, tout le monde avait son sceau et il était de plus en plus difficile de les authentifier !  

 

 

 

La-Petite-Pierre 3368 

 Dans les rues du Staedtel, la vieille ville.

 

 

 

La-Petite-Pierre 3367                                L'église de l'Assomption (1417). 

 

 

La-Petite-Pierre 3380

 Entre les croisées d'ogives, 11 scènes peintes ont été redécouvertes en 1860.

 

 

 

La-Petite-Pierre 3381 

 

 

 

La-Petite-Pierre 3539 

 Déjeuner à l'ombre, au jardin des poètes.

 

 

 

La-Petite-Pierre 3521     

 

 

 

La-Petite-Pierre 3543

 Visages d'enfants.

 

 

 

La-Petite-Pierre 3567 

 

 

Voici un poème imaginé par la petite Elise :

 

                                          Le château

                                          Est grand et beau

                                          Il est entouré d'eau

                                          Les princesses

                                          Pleurent sans cesse

                                          Car les chevaliers

                                          Ne faisaient que se moquer

                                          Le roi

                                          N'écoutait pas

                                          La reine

                                          Avait de la peine

                                          Ils étaient en guerre

                                          Contre messire Walter

                                          Qui lui, perdit !

                                          Et se rendit

                                          Au paradis... 

 

 

 

La-Petite-Pierre 3546 

 Vue sue la vieille ville et son château.

 

 

 

Partager cet article
Repost0
25 septembre 2013 3 25 /09 /septembre /2013 15:13

Dans la vallée de la Sarre Rouge, en plein coeur du massif du Donon, d'anciens trains à vapeur ou diesel circulent sur une ligne ferroviaire d'un peu plus de 6 km de long. D'avril à octobre, les vieilles locos tirent une poignée de wagons, à vitesse raisonnable, entre Abreschviller et Grand Soldat.

C'est l'administration d'exploitation forestière allemande qui, en 1884, construit un premier tronçon de 5 km de long. La ligne atteindra 73 km en 1939. Elle connaitra un lent déclin et cessera de fonctionner 75 ans après sa création.

L' ONF est à l'origine du tourisme ferroviaire de cette ligne, en organisant au début des années 60, des promenades en train certains week-ends.

Aujourd'hui, c'est l'association de Chemin de Fer Forestier qui fait fonctionner les vieilles machines. Alors ça fume, ça tousse, ça vibre, ça sent l'huile chaude et le charbon, tous les sens sont en éveil lorsque la motrice se met en branle...

 

Durée du tajet : 1h30 (30' aller - 30' de visite - 30' retour)

 

 

 

LES-3-FORESTIERS 3598

 Voilà la bête qui sort de son antre en crachant sa fumée...

 

 

 

LES-3-FORESTIERS 3617

                                      "Billets, s'il vous plait !"

 

 

 

LES-3-FORESTIERS 3628

C'est parti, le tortillard est en marche ! 

 

 

 

LES-3-FORESTIERS 3633 

On traverse le Streitwald, la forêt de Lettenbach. 

 

 

 

LES-3-FORESTIERS 3654

 Légère descente, ça fume (un peu) moins...

 

 

 

LES-3-FORESTIERS 3673

 Halte d'une demi-heure au terminus de Grand Soldat.

 

 

 

LES-3-FORESTIERS 3728

 Visite de la scierie à haut fer et projection d'un film sur l'exploitation forestière.

 

 

 

LES-3-FORESTIERS 3743

                                Tout n'est plus que déco...

 

 

 

LES-3-FORESTIERS 3738

 Quelques vieilles schlitte...

 

 

 

LES-3-FORESTIERS 3753 

Il faut atteler la loco de l'autre côté du convoi, sous la direction de Willy. 

 

 

 

LES-3-FORESTIERS 3758

La maison d'Alexandre Chatrian (1826 - 1890). Plus connu sous le nom de plume commun d'Erckmann-Chatrian, qu'il partage avec son ami, Emile Erckmann. 

 

 

 

LES-3-FORESTIERS 3759

Retour sur Abreschviller. 

 

 

 

LES-3-FORESTIERS 3830

 "Pendant que ma maitresse fait du train, je surveille sa voiture..."

 

 

 

LES-3-FORESTIERS 3832 

En cours de route, je remarque cette falaise. Le rocher du Diable ! 

 

 

 

LES-3-FORESTIERS 3834

                                 Le diable sur le rocher...

 

 

 

LES-3-FORESTIERS 3852

                        Scarabée.

 

 

 

LES-3-FORESTIERS 3838

                                           ...Et un visage !

 

 

 

LES-3-FORESTIERS 3865

 Et aussi la nouvelle gloriette au sommet du rocher.

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
13 août 2013 2 13 /08 /août /2013 06:55

La colline calcaire du Bollenberg est surtout connue pour l'excellence de ses vins. L'exposition exceptionnelle et un sol adapté à la vigne font en sorte que les viticulteurs transforment le fruit de leurs vignobles et de leur travail en 2 vins blancs classés "grand cru" : les Grands Crus Pfingstberg et Zinnkoepflé.

Mais ce n'est pas le vin qui a rendu célèbre cet endroit. Ce sont les sorcières ! Pendant près de 2 siècles, une chasse aux sorcières a embrasé la vallée du Rhin et tout particulièrement ici. Ainsi à Rouffach, pas moins de 62 sorcières furent jugées et condamnées pour la seule année de 1615...

Peut être est-ce dû à la richesse et à la diversité de la faune et de la flore que peut offrir une colline sèche ? Des anémones pulsatilles, des orchidées, des plantes médicinales qui attirent des animaux tout aussi surprenants et donc attirent également des botanistes, des herboristes, guérisseurs et... sorcières. Le pas est vite franchi... Il n'en fallait pas plus pour attacher ces personnes suspectes aux bûchers !

Dans le registre de la Commission chargée de combattre la sorcellerie, on retrouve le nom de "Affenberg" - ou montagne des Singes - une autre appelation pour la montagne des Sorcières. Des singes à cet endroit-là, il y a forcément de la sorcellerie là-dessous !

L'année 1630 a vue des scènes horribles se dérouler au Bollenberg. Des scènes de tortures, de mutilations perpétrées par les bourreaux, si affreuses que je ne peux les raconter en détails sous peine de choquer les âmes les plus sensibles. Heureusement aujourd'hui, cet endroit ne respire que la douceur de vivre et la beauté de la nature... ou peut-être pas ?

 

 

Carte IGN : 3719 OT

 

 

 

Chapelle 4435

 Le Bollenberg est situé sur le ban d'Orschwihr, dans le Haut-Rhin.

 

 

 

 

Chapelle 4476

 La chapelle des Sorcières, placée sous le vocable de la Croix.

 

 

 

 

Chapelle 4462

 Les vignes s'étendent à perte de vue sur les flancs des collines.

 

 

 

 

Chapelle 4444

En une vingtaine de minutes, on accède du village à la chapelle par un sentier caillouteux et raide (losange vert).

 

 

 

 

Chapelle 4437

 Toutes ces croix et crucifix suffiront-ils à éloigner les sorcières ?

 

 

 

 

 

Chapelle 4439

                                    Les landes sèches et broussailleuses de la colline. 

 

 

 

 

Chapelle 4442

Où faudra-t-il allumer ce bûcher pour la Nuit des Sorcières (du 14 au 15 août) pour ce débarrasser définitivement des vilaines créatures maléfiques, pour un an, du moins ?

 

 

 

 

Chapelle 4471

 

 

 

 

 

Chapelle 4486

 

 

 

 

 

Chapelle 4473

Le soleil se couche, ne trainons pas... 

 

 

 

 

Chapelle 4455

La chapelle du Bollenberg éclairée par les derniers rayons. 

 

 

 

 

Chapelle 0787 - Copie

Celle-là, je la connais bien. C'est une sorcière du Bastberger Stuewel, le restaurant au pied du Bastberg à Imbsheim, un autre repaire à (gentilles) sorcières... 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
7 août 2013 3 07 /08 /août /2013 12:08

Abel, le frère de Victor Hugo, disait "la perle des Vosges" en parlant de Gérardmer. Certainement est-il monté à la Tête de Mérelle d'où il a pu voir la ville, comme un bijou serti dans un écrin de verdure. Le lac et ses bateaux de plaisance donnent un aspect très "tropézien", toutes proportions gardées bien sûr !

Ce lac est d'origine glacière, issu de la fonte du glacier de Würm il y a plus de 10000 ans. Il s'étire en longueur sur plus de 2 kms et couvre une surface de 115 ha.

A la belle saison, toutes sortes d'embarcations évoluent sur le lac, attirant de nombreux touristes. Comme à chaque fois que nous venons ici quand il fait beau, nous louons un pédalo pour une petite promenade sur les eaux couleur saphir. Ce sera un bon échauffement pour la suite des activités : la montée de la Tête de Mérelle et à son observatoire en bois d'où l'on a une vue magnifique sur la perle des Vosges...

 

 

Carte IGN : 3618 OT

 

 

 

Les-Vosges 0002

Le lac de Gérardmer. 

 

 

 

 

Les-Vosges 0004

                                 Gilet de sauvetage obligatoire, même s'il fait chaud ! 

 

 

 

 

Les-Vosges 0012

 

 

 

 

 

Les-Vosges 0022

  Devant nous, la Tête de Mérelle. 

 

 

 

 

Les-Vosges 0027

  Véliplanchistes.

 

 

 

 

Les-Vosges 0030

 

 

 

 

 

Les-Vosges 0039

                       Mathis aussi veut faire tourner les jambes ! 

 

 

 

 

Les-Vosges 0046-copie-1

                                       Le sentier montant à la tour est à peu près à l'ombre... 

 

 

 

 

Les-Vosges 0049-copie-1

                                      Tiens, on dirait qu'on n'est pas les seuls ! 

 

 

 

 

Les-Vosges 0051-copie-1

Cette tour ressemble à un mirador. Elle a été construite en 1964 par les scouts de France. On y monte par un étroit escalier en colimaçon qui donne le vertige ! Attention, la plateforme ne peut supporter que 4 personnes à la fois ! En montant, la construction bouge, le bois craque mais... tient bon ! 

 

 

 

 

Les-Vosges 0052

La vue est de toute beauté ! 

 

 

 

 

 

Les-Vosges 0064-copie-1

Bigre, c'est haut, 15 mètres ! 

 

 

 

 

Les-Vosges 0065

                                                4 personnes maxi, c'est écrit ! 

 

 

 

 

Les-Vosges 0175

 

 

 

 

 

Les-Vosges 0190

Le pèlerin de Gérardmer. Le chemin St Jacques de Compostelle (GR533) passe près de la Tête de Grouvelin. C'est là que nous irons cet après-midi... 

 

 

 

 

Les-Vosges 0193

                       La suite au prochain article ! 

 

 

Partager cet article
Repost0
4 août 2013 7 04 /08 /août /2013 09:59

Un groupe de passionnés de modelisme ferroviaire et d'Histoire a reconstitué la ligne de chemin de fer "Molsheim - Saverne". Aujourd'hui les rails ont fait place à une piste cyclable, très agréable, traversant des villages pittoresques.

Des trains miniatures à l'échelle 1/20ème serpentent entre les bâtiments et les ouvrages d'art ayant réellement existé ou existant toujours pour la plus part. Cette petite merveille se trouve à Molsheim, dans la Cour des Chartreux. Ouvert au public tous les samedi après-midi de 14 à 17 heures sur une période allant du 1er mai au 15 octobre. L'entrée est bien sûr libre.   

 

 

 

Piste-cyclable 0620

La Metzig à Molsheim. C'est un batiment construit en 1583 pour la corporation des bouchers. C'est aujourd'hui un restaurant.

 

 

 

 

Piste-cyclable 0540

Le train de jardin miniature couvre une surface de  plus de 20m2

 

 

 

 

Piste-cyclable 0545

Le diorama foisonne de détails  comme ce "dépannage". 

 

 

 

 

Piste-cyclable 0547

 Les "Purs-sang" de Molsheim, les célèbres Bugatti.

 

 

 

 

Piste-cyclable 0155 

 Les vrais "purs-sang" attirent chaque année la foule.

 

 

 

 

Piste-cyclable 0548

 La chapelle de la Croix et ses stations à Marlenheim.

 

 

 

 

Piste-cyclable 0556 

Le viaduc d'Otterswiller. 

 

 

 

 

Piste-cyclable 0551

                                     Le baptistère d'Avolsheim. 

 

 

 

 

Piste-cyclable 0625

                              La vraie chapelle St Ulrich à Avolsheim (XIème siècle). 

 

 

 

 

Piste-cyclable 0560

Des maisons vigneronnes à Flexbourg. 

 

 

 

 

Piste-cyclable 0558

La fontaine de Wangen. Jusqu'en 1827, le village devait payer une rente en vin dite "Boden-Zins" de 600 mesures par an. La cour Royale de Colmar mit fin à cet impot !  Pour commémorer cet évenement, du vin coule de la fontaine un dimanche de juillet. Un âne est représenté à côté de la fontaine. Il rappelle le sobriquet dont sont affublés les habitants de Wangen : D'Wangeme'r Essel !

 

 

 

 

Piste-cyclable 0561

Le moulin de Wasselonne. Toujours en fonction. 

 

 

 

 

Piste-cyclable 0566

 La gare de Marmoutier. Celle-ci ne l'est plus !

 

 

 

 

Piste-cyclable 0568

 Et même la tour du télégraphe Chappe de Saverne.

 

 

 

 

Piste-cyclable 0574

 Retour à la gare de Molsheim.

 

 

 

 

Piste-cyclable 0573

Des cyclistes gravissants une côte pour rappeller que la ligne ferroviaire est aujourd'hui une piste cyclable. 

 

 

 

 

Piste-cyclable 0612

                                      Le batiment Renaissance de la Metzig. 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
29 juillet 2013 1 29 /07 /juillet /2013 12:01

C'est par le beau sentier forestier baptisé "Sentier Maria Raydt" que nous allons découvrir 2 sites bien différents. Les 3 églises du pèlerinage Notre Dame de Dusenbach se blottissent dans un étroit vallon où Egénolphe de Ribeaupierre, en revenant de la 5ème croisade, aurait déposé en 1221 une statue de la Vierge qu'il venait de ramener de Terre Sainte.

C'est à ce moment qu'une seconde chapelle fut construite. La première fut élevée en 1204. Les pèlerins furent si nombreux qu'il fallut agrandir ! Au XIIIème siècle, Anselme de Ribeaupierre fit battir la 3ème église pour remercier le ciel d'être sorti indemne d'un accident de chasse.

En 1325, le pèlerinage sera dévasté par des mercenaires anglais. Près de 300 ans plus tard, se seront les Suédois qui pilleront le sanctuaire. La Révolution fit connaitre de nouvelles heures douloureuses au monastère et ce n'est qu'un siècle plus tard qu'il sera relevé et confié aux pères capucins. 

 

 

 

Carte IGN : 3717 ET ou 3718 OT

 

 

 

Eglise 0246

 Ribeauvillé est aussi connue pour ses châteaux forts.

 

 

 

 

Eglise 0011

                                                 Sur le sentier Maria Raydt.

 

 

 

 

Eglise 0004

 

 

 

 

 

Eglise 0022La statue miraculeuse ramenée de Terre Sainte avait été cachée juste avant le pillage, elle ne sera retrouvée qu'en 1656 dans une faille d'un rocher.

 

 

 

 

  Eglise 0028 - Copie

 

 

 

 

Eglise 0034                                       Une des stations du chemin de croix. 

 

 

 

 

Eglise 0036

Le monastère Notre Dame de Dusenbach fut le plus célèbre pèlerinage après les croisades.

 

 

 

 

Eglise 0040

 

 

 

 

Eglise 0039

 La grande église. En face se trouvent la chapelle du St Sépulcre et celle de la Vierge.

 

 

 

    Eglise 0059

                                      La statue de la Vierge de Dusenbach.

 

 

 

 

Eglise 0047 - Copie

Ces plaques de marbre témoignent de faits miraculeux et expriment les témoignages de reconnaissance des fidèles pour les grâces et guérisons attribuées à Notre Dame de Dusenbach.

 

 

 

 

Eglise 0033

 Le monastère a encore une allure très médiévale.

 

 

 

 

Eglise 0064

Vue sur la vallée de Strengbach depuis le Kahlfels. 

 

 

 

 

Eglise 0102

Le Haut Ribeaupierre, aussi appellé Altenkastel. "Alten" ne veut pas dire "vieux" mais vient du latin "altus" qui veut dire "haut". Dans les textes anciens on retrouve le terme de "Hohen Rappolstein".

Ce château fort a sans doute été construit durant le Grand Interrègne (1250 - 1273). Une période trouble durant laquelle le trône du Saint Empire resta inoccupé. Les puissants seigneurs alsaciens profitèrent de ce laps de temps pour agrandir leurs territoires tout en construisant des forteresses afin d'éliminer leurs rivaux...

 

 

 

 

Eglise 0074Le donjon du Haut Ribeaupierre. Habituellement la porte est cadenassée, mais pas aujourd'hui...

 

 

 

 

Eglise 0243 - Copie

En redescendant vers Ribeauvillé, on rencontre un autre vestige du moyen-âge. Ce beau mur à double passage...

 

 

 

Eglise 0250

 La gloriette de ribeauvillé depuis laquelle on a une belle vue sur la cité médiévale.

 

 

 

 

Eglise 0263

 Un porche vrillé à Ribeauvillé.

 

 

 

 

Eglise 0274

 Un dernier vestige du moyen-âge en quittant la ville.

 

 

Partager cet article
Repost0
6 juillet 2013 6 06 /07 /juillet /2013 07:04

Quelques parcelles de forêt en plein milieu d'une vaste étendue de prés et de champs. La petite forêt du Buchberg (Tannenwald) est la propriétée de plusieurs communes des alentours. Elle est divisée d'une si étrange manière que même les bûcherons s'arrachent les cheveux pour en trouver les limites.

C'est à la découvrte de ces bornes anciennes que nous allons nous lancer aujourd'hui. Elles sont toutes armoriées et datées. Il y en a d'autres qui n'ont rien à voir avec les limites territoriales. Elles font le bonheur des chasseurs de pierres insolites.

C'est un beau circuit d'une quinzaine de kilomètres, peut être un peu plus, car ces vieilles pierres ne sont pas toutes le long des sentiers. Mais restent facilement repérables. Mon itinéraire passe devant le moulin de champagne joliment restauré. Il est l'un des rares moulins rescapé de la région.

Je quitte l'ombre de la forêt pour déjeuner sur l'herbe fraichement coupée, au pied de la belle chapelle du Sindelsberg. Une bonne odeur de foin m'accompagne jusqu'à mon retour dans la forêt. Juste avant d'y pénétrer, un brocard tout aussi surpris que moi me passe devant l'objectif. Sans doute faisait-il la sièste dans les hautes herbes ?..

 

 

 

Carte IGN : 3715 OT

 

 

 

Saverne 1039

Le Buchberg est un hameau de quelques maisons.  

 

 

 

 

Saverne 1046

Cette plante est une consoude officinale. Elle était utilisée autrefois pour accélérer la consolidation des fractures et la cicatrisation des plaies. Ses épaisses feuilles velues étaient utilisées en cataplasme. 

 

 

 

 

Saverne 1061

Les comtes de Wangen possédaient une enclave dans la forêt du Tannenwald. Leurs bornes sont marquées d'une crosse en relief et des lettres "WANG" sur la face opposée. 

 

 

 

 

Saverne 1063

 

 

 

 

 

Saverne 1068

La borne "Der Meyerstein". C'est la borne-limite des 3 bans de Dimbsthal, Hengwiller et Marmoutier. 

 

 

 

 

Saverne 1072

                   L'autre face du Meyerstein est gravée ANNO 1726, date de sa pose. 

 

 

 

 

Saverne 1091

Le moulin de Champagne. Le monastère de Marmoutier possèdait de nombreux moulins le long des cours d'eaux de la région, tels que Waldmühle, Auenmühle, Frauenmühle, Mosselmühle et celui-ci, Champagnermühle. Construit pour faire de la farine, il a ensuite fourni de l'énergie à une scierie jusqu'au 19ème siècle. Le nom de Champagnermühle viendrait de la région d'origine des meules posées devant la porte. Au moyen âge, on pensait que les meilleures meules provenaient du calcaire des carrières champenoise.

 

 

 

 

Saverne 1121

Belle vue sur Haegen. Sur la crête, on retrouve le Haut-Barr et le Grand Géroldseck. 

 

 

 

 

Saverne 1134

Insecte xylophage sur le panneau explicatif. Le panneau donne quelques renseignements sur ces châteaux et mentionne l'existence d'un trésor caché dans le souterrain creusé entre le Grand Géroldseck et l'abbaye de Marmoutier

 

 

 

 

Saverne 1140

  Mon circuit. 

 

 

 

 

Saverne 1150

Maison de maître au Willerholz. 

 

 

 

 

Saverne 1197

 Le Sindelsberg et sa belle chapelle.

 

 

 

 

Saverne 1167

Sindenus, un des disciple de Léobard qui fonde au VIème siècle le couvent de Marmoutier, construit son ermitage sur une colline appelée Sindenus Mons, le Sindelsberg. Le sanctuaire est voué au culte de Saint Blaise. 

 

 

 

 

Saverne 1172

                       Une tête sculptée à la chapelle. 

 

 

 

 

Saverne 1180

Mon casse-croute et une petite lecture sur les bornes de la forêt de la marche de Marmoutier.

 

 

 

 

Saverne 1188

 Un brocard (chevreuil mâle). 

 

 

 

 

Saverne 1207

                         La borne 59 avec la crosse de l'évèque. 

 

 

 

 

Saverne 1213

La croix du Rasten. Une croix en grès honorait la mémoire d'un bûcheron victime d'un accident. En 1939 elle fut renversée par un char qui manoeuvrait dans le secteur du Tannenwald. Le curé de Marmoutier a obtenu du colonel Charles de Gaulle, commandant le 507ème régiment de char, son remplacement. La croix en grès fut remplacée par un modèle en fer forgé aux frais de l'armée française.

 

 

 

 

Saverne 1220

A une trentaine de mètres de la croix, une borne originale, enlacée dans les racines d'un arbre, porte une inscription mystérieuse. Elle rend hommage à un voyageur nommé Sicrist qui rapporta des spécimens de plantes trouvés sur d'autres continents. 

 

 

 

 

Saverne 1229

                                      Des genets en fleurs 

 

 

 

 

Saverne 1231 

Encore une borne aux armoiries de Marmoutier. 

 

 

 

 

Saverne 1438

 Vue sur Dimbsthal.

 

 

 

 

Saverne 1437

 

 

 

 

 

Saverne 1454

                                              Une dernière borne originale ! 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
28 juin 2013 5 28 /06 /juin /2013 11:35

C'est dans un écrin de verdure, blottit au coeur de la forêt du Schlosserhoehe, entre Saverne et Phalsbourg, que se situe la mystérieuse grotte de Saint Vit. Les Amis de St Vit entretiennent de très jolies bandes florales disposées en terrasse, ce qui transforme cette clairière en un petit coin de paradis. En arrivant su les lieux, on aperçoit les ruines d'une chapelle dont il ne reste plus qu'un pan de mur et des caves.

Autrefois, la grotte était un important lieu de pèlerinage. Des malades atteints d'un mal mystérieux, venaient par dizaines en quête d'un miracle...

Nous sommes en 1518. Un mal étrange fait ses premières victimes. Les malades, soudain se trémoussent dans des mouvements effrénés que rien ne peut arrêter ! On a nommé ce mal la danse de Saint Guy. La médecine de l'époque est impuissante. On tente de secourir les malheureux par des prières...

Au bout de plusieurs jours de "danse", les malades épuisés étaient chargés sur des chariots qu'on ramenaient à la grotte, nommée "Hohler Stein", la pierre creuse. Une strasbourgeoise guérit et depuis les convois se multiplièrent. Les malades portaient des chaussons rouges marqués d'une croix blanche. Aujourd'hui, on connait mieux cette maladie infectieuse du système nerveux : la chorée de Sydenham.

 

 

Carte IGN : 3715 OT

 

 

 Grotte 1103    

 Les beaux jardins en fleurs de St Vit.

 

 

 

 

Grotte 1076

 La grotte se trouve sous les jardins.

 

 

 

 

Grotte 1088 Sur l'autel , une représentation de Saint vit, souffrant le martyr dans l'huile bouillante. 

 

 

 

 

Grotte 1050

 Le rocher surplombe la vallée de la Zorn.

 

 

 

 

Grotte 1058

 

 

 

 

 

Grotte 1067

 

 

 

 

 

Grotte 1044

 

 

 

 

 

Grotte 1042

 Tout ce qui reste de la chapelle est ce pan de mur...

 

 

 

 

Grotte 1045

 ... Et des vestiges de caves. 

 

 

 

 

Grotte 1052

                                 Ainsi qu'une entrée de la chapelle. 

 

 

 

 

Grotte 1100

 

 

 

 

 

Grotte 1065

 

 

 

 

 

Grotte 1120

Le site offre une belle vue sur le Haut Barr et le Grand Géroldseck. 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
15 juin 2013 6 15 /06 /juin /2013 13:04

Dans la grande forêt de Dabo, entre Haselbourg et Hellert se trouve une barre rocheuse nommée Falkenfels. C'est un rocher qui se prête à l'escalade, mais ce n'est pas pour cette raison que je vais le visiter.

En 1872, un recensement dénombre quelques dizaines de personnes vivant sous les rochers. Cela ne plaît pas à tout le monde car, pour les obliger à habiter dans les villages, l'Administration des Forêts prussienne fait sauter les cavernes à l'explosif. Seuls subsistent 3 habitations sur des terrains privés.

Les derniers troglodytes furent Martin Lingenheld (Felsemartin) et son épouse Sophie. Mais aussi le gardien de cochons, Eduard Himbert connu sous le nom de Waldbruder.

Aujourd'hui, il ne reste plus que 2 maisons troglodytes, qui montrent ce que pouvait être la vie, très rude, menée par ces marginaux. Le confort était des plus rudimentaire.

Il n'y avait pas que les hommes qui vivaient dans la roche. Le faucon vient aussi y nidifier, d'où le nom de Falkenfels (rocher des faucons).

Je poursuis mon chemin vers le Nusskopf. Le sentier descend vers la vallée du Schacheneck où de faibles vestiges d'une chapelle médiévale sont encore visibles. Un beau baptistère en grès sculpté est le seul témoin de ce que fût l'église du village disparu de Fischbach. Il est mis en valeur sous une structure de colombage qui le protège des intempéries.

 

L'histoire de Fischbach est tragique. Le village a été attaqué une première fois en 1444 par les Armagnacs. Les Ecorcheurs, c'est ainsi qu'étaient surnomés ces mercenaires, pillaient et détruisaient tout sur leur passage. Fischbach connu une nouvelle attaque en 1632, menée cette fois-ci par les Suédois, lors de la terrible Guerre de Trente ans. Après leur passage, le village ne se relèvera plus jamais de ses cendres. 

 

 

Carte IGN : 3715 OT

 

 

 

Chapelle 1230

 Le sommet des Falkenfels (alt 426m).

 

 

 

 

Chapelle 1267

 Vue sur Schaeferhof.

 

 

 

 

Chapelle 1284

                                                Sculpture insolite ! 

 

 

 

Chapelle 1271 

 Aux pieds du rocher des Faucons.

 

 

 

 

Chapelle 1270

                       Nom donné à une voie d'escalade. 

 

 

 

 

Chapelle 1280

Tout en haut et bien caché, un nid de faucon.

 

 

 

 

Chapelle 1256

                                      Maison troglodyte du Falkenfels. 

 

 

 

 

Chapelle 1257

 La seconde est plus spacieuse.

 

 

 

 

Chapelle 1255

Les maisons furent restaurées il y a une vingtaine d'années. 

 

 

 

 

Chapelle 1248

Un four à pain, un évier et c'est à peu près tout ! L'hiver, un poêle chauffait la maison.

 

 

 

 

Chapelle 1222

 Vers le Schacheneckthal, je croise le regard d'une limace rouge...

 

 

 

 

Chapelle 1301

La chapelle Saint Fridolin. Seul un pan de mur, à droite, subsiste de la chapelle.

 

 

 

 

 

Chapelle 1291

 Saint Fridolin était un moine irlandais.

 

 

 

 

Chapelle 1293

                                     Le baptistère monolithique en grès datant du 9ème siècle ! 

 

 

 

 

Chapelle 1315

                                                Vestiges d'arc brisés. 

 

 

 

 

Chapelle 1318

Au bas de la chapelle coule une source vertueuse contre les maladies de peaux et les maux de gorges...

 

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • Guy
  • j'aime les randos-découvertes,les Vosges et ses fermes-auberges,l'Alsace et son patrimoine,les chateaux-forts et leurs légendes et plein d'autres choses encore..
  • j'aime les randos-découvertes,les Vosges et ses fermes-auberges,l'Alsace et son patrimoine,les chateaux-forts et leurs légendes et plein d'autres choses encore..

Rechercher