Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 juin 2015 1 15 /06 /juin /2015 08:11

Ce joli circuit avoisinant 8 km de long a été inauguré en 2010. Il est aménagé en forêt de Bischoffsheim et se glisse le long des grands pins sur un parterre d'épines. A une certaine époque, on cherchait des pépites dans les lits des cours d'eau aurifères, d'où le nom peu banal de ce sentier. L'exploitation des carrières de grès sur les flancs de montagne était sans doute plus lucrative que de tamiser le fond des ruisseaux...

Le lieu de départ se situe au lieu-dit Saegmuehl où, comme son nom l'indique, se trouvait une scierie. L'itinéraire passe au pied du Purpurkopf, un ancien haut lieu celtique. Une double enceinte de pierres sèches couronne le sommet et permet de protéger les occupants des assaillants. Au centre, on devine les vestiges d'une citerne, indispensable à la survie des hommes et des bêtes. La vue dégagée offre un coup d'oeil sur le donjon médiéval du Girbaden.

La chapelle de Laubenheim est actuellement eu cours de restauration. Les habitants l'appellent aussi "Kloesterle" qui signifie petit cloître. Le sanctuaire faisait partie d'un prieuré fondé par la famille d'Eguisheim-Dabo. L'intérieur est très sobre mais le choeur renferme un autel baroque.

 

Carte IGN : 3716 ET

 

Une petite passerelle enjambe le cour du Ruchbach.

Une petite passerelle enjambe le cour du Ruchbach.

 

 

 

Le sentier des chercheurs d'or

 

 

 

Le circuit se déroule dans une forêt mixte de pins et de hêtres majestueux.

Le circuit se déroule dans une forêt mixte de pins et de hêtres majestueux.

 

 

 

Le sentier des chercheurs d'or

 

 

 

Une pépite oubliée par les orpailleurs ?

Une pépite oubliée par les orpailleurs ?

 

 

 

Une meule abandonnée dans une carrière...

Une meule abandonnée dans une carrière...

 

 

 

Blocs de grès taillés...

Blocs de grès taillés...

 

 

 

Le sentier débouche au col du Holderbusch.

Le sentier débouche au col du Holderbusch.

 

 

 

Montée vers le Purpurkopf.

Montée vers le Purpurkopf.

 

 

 

On aperçoit déjà une première enceinte.

On aperçoit déjà une première enceinte.

 

 

 

Le sentier des chercheurs d'or

 

 

 

La vue est bien dégagée au sommet.

La vue est bien dégagée au sommet.

 

 

 

Les ruines du Guirbaden.

Les ruines du Guirbaden.

 

 

 

Maison forestière du Magelrain.

Maison forestière du Magelrain.

 

 

 

Grendelbruch.

Grendelbruch.

 

 

 

La petite chapelle de Laubenheim.

La petite chapelle de Laubenheim.

 

 

 

Le tympan roman est orné de frises à tresses et de lacets en forme de bretzels, signe d'abondance et de prospérité. Il y a également un masque gardant l'entrée, afin d'éloigner le vilain...

Le tympan roman est orné de frises à tresses et de lacets en forme de bretzels, signe d'abondance et de prospérité. Il y a également un masque gardant l'entrée, afin d'éloigner le vilain...

 

 

 

Ses yeux globuleux devaient chasser les vils manants...

Ses yeux globuleux devaient chasser les vils manants...

 

 

Partager cet article
Repost0
5 juin 2015 5 05 /06 /juin /2015 07:42

Jusque là, j'avais vaguement entendu parler de cette vallée près du plan incliné. Sauf qu'un jour, cet endroit revint au coeur des discussions et attire soudainement toute mon attention. De belles photos circulaient sur internet et je voulu me rendre sur place sans attendre.

Sur la carte, la vallée des éclusiers est mentionnée sous "canal abandonné", pas très sexy comme appellation... Par contre la réalité est un enchantement ! Le tronçon le plus pittoresque et le plus joli se trouve niché entre Arzviller et le plan incliné. Un endroit étonnant où les arbres poussent dans le lit du canal ! Pas que les arbres d'ailleurs, car toute une passerelle métal/bois a été construite pour le plus grand plaisir des cyclistes et des rollereuses...

Un moment, un panneau indique la direction du rocher du Calice. Pour s'y rendre, il faut emprunter un souterrain sombre, heureusement éclairé par des lampes ! En sortant, n'oubliez pas de redescendre l'interrupteur sinon les lumières resteront allumées jusqu'au prochain passage  de randonneurs...

 

Carte IGN : 3715 OT

Le départ du circuit près d'Arzviller.

Le départ du circuit près d'Arzviller.

 

 

 

La vallée des éclusiers

 

 

 

La vallée des éclusiers

 

 

 

Les maisons des éclusiers laissent rêveur...

Les maisons des éclusiers laissent rêveur...

 

 

 

La vallée des éclusiers

 

 

 

La vallée des éclusiers

 

 

 

La passerelle dans le canal presque à sec.

La passerelle dans le canal presque à sec.

 

 

 

La vallée des éclusiers

 

 

 

Ce pont a été détruit deux fois durant la dernière guerre. Une première fois par les troupes Française en retraite et une seconde fois par les Allemands.

Ce pont a été détruit deux fois durant la dernière guerre. Une première fois par les troupes Française en retraite et une seconde fois par les Allemands.

 

 

 

Lutzelbourg.

Lutzelbourg.

 

 

 

Une étrange sculpture !

Une étrange sculpture !

 

 

 

Mécanismes au rebut.

Mécanismes au rebut.

 

 

 

Les maisons aussi...

Les maisons aussi...

 

 

 

L'eau stagne...

L'eau stagne...

 

 

 

Certaines maisons trouvent de nouveaux propriétaires.

Certaines maisons trouvent de nouveaux propriétaires.

 

 

 

Et la vie repart au fond de cette vallée.

Et la vie repart au fond de cette vallée.

 

 

 

La vallée des éclusiers

 

 

 

Le souterrain.

Le souterrain.

 

 

 

Rocher du Calice.

Rocher du Calice.

 

 

 

La vallée des éclusiers

 

 

 

La vallée des éclusiers

 

 

 

La vallée des éclusiers
                à bientôt et merci de votre visite !
Partager cet article
Repost0
22 mai 2015 5 22 /05 /mai /2015 06:05

Comme chaque lundi de Pentecôte depuis plusieurs décennies, les habitants de Hohengoeft et des environs, mais aussi tous les amis des animaux, se donnent rendez-vous à la chapelle Saint Wendelin du Goeftberg. Comme le veut une tradition séculaire basée sur les préseptes de Saint François d'Assise qui prônait l'amour et le respect des animaux, une messe en plein air suivie d'une bénédiction des chevaux se déroulera ce lundi 25 mai sous un ciel bleu...

Bien entendu, mulets, chêvres, coqs, chats et lapins nains pourront également se faire bénir par Mr le curé. A l'issue de la cérémonie, une restauration sera organisée et les barbecues enfumeront joyeusement les amateurs de grillades. Les chevaux, eux, trouveront une herbe grasse et abondante à l'ombre des robiniers. Que chacun soit le bienvenue !

 

Carte IGN : 3715 ET

 

 

Chapelle St Wendelin au Goeftberg.

Chapelle St Wendelin au Goeftberg.

 

 

 

Rassemblement des chevaux et cavaliers...

Rassemblement des chevaux et cavaliers...

 

 

 

La messe en plein air.

La messe en plein air.

 

 

 

Et le moment tant attendu : la bénédiction des chevaux...

Et le moment tant attendu : la bénédiction des chevaux...

 

 

 

Bénédiction des chevaux au Goeftberg

 

 

 

Bénédiction des chevaux au Goeftberg

 

 

 

Bénédiction des chevaux au Goeftberg

 

 

 

Bénédiction des chevaux au Goeftberg

 

 

 

Certains viennent de loin pour participer à l'évènement.

Certains viennent de loin pour participer à l'évènement.

 

 

 

Bénédiction des chevaux au Goeftberg

 

 

 

Les chevaux de trait sont très attendus...

Les chevaux de trait sont très attendus...

 

 

 

Bénédiction des chevaux au Goeftberg

 

 

 

Un peu d'eau bénite pour le cheval et son maître...

Un peu d'eau bénite pour le cheval et son maître...

 

 

 

Bénédiction des chevaux au Goeftberg

 

 

 

Bénédiction des chevaux au Goeftberg

 

 

 

Il est temps de déseller maintenant...

Il est temps de déseller maintenant...

 

 

 

La tension de la cérémonie passée, les cavalières se prêtent volontiers à quelques photos...

La tension de la cérémonie passée, les cavalières se prêtent volontiers à quelques photos...

 

 

Partager cet article
Repost0
14 mai 2015 4 14 /05 /mai /2015 11:57

L'abbaye bénédictine d'Altorf fut fondée par Hugues III, comte d'Eguisheim (951 - 986), seigneur territorial de la contrée. Au milieu du XIème siècle, le pape Léon IX offrit des reliques dont le bras de Saint Cyriaque. Dès lors, celui-ci devint le patron de l'abbaye. Le couvent connut bien des avatars, en particulier pendant les guerres des Paysans (1525) et de Trente Ans (1618 - 1648). Des reconstructions furent souvent nécessaires comme en témoignent quelques vestiges lapidaires réemployés.

La nef romane, relativement sombre, contraste avec le choeur baroque, inondé de lumière, attirant irrésistiblement le regard du visiteur dès son entrée dans l'église. Derrière le sanctuaire, il y a un beau jardin monastique, très bien entretenu. On y trouve des arbres fruitiers, des parterres de fleurs et des carrés de terre réservés au potager. Des plantes aromatiques et médicinales, telles qu'elles furent cultivées au moyen-âge, trouvent également leur place dans le jardin.

L'abbaye est aussi le point de départ d'un sentier des bornes long d'environ 7 kilomètres. Ces bornes jalonnent le bois d'Altorf que les moines louaient aux éleveurs de cochons. Grâce aux glands des chênes, les animaux engraissaient et passaient rapidement de 50 à 150 kg...

 

Carte IGN : 3716 ET

 

 

L'abbaye Saint Cyriaque d'Altorf.

L'abbaye Saint Cyriaque d'Altorf.

 

 

 

La transition entre la partie romane et baroque est soutenue par un décor stuqué de 1727.

La transition entre la partie romane et baroque est soutenue par un décor stuqué de 1727.

 

 

 

Les bases des piliers sont agrémentés de décors sculptés variés.

Les bases des piliers sont agrémentés de décors sculptés variés.

 

 

 

C'est dans cette statue que sont conservées les reliques de St  Cyriaque.

C'est dans cette statue que sont conservées les reliques de St Cyriaque.

 

 

 

Un détail du tableau représentant la mort de Sainte Scolastique.

Un détail du tableau représentant la mort de Sainte Scolastique.

 

 

 

Tout l'extérieur de l'abbaye est constitué d'une frise comptant de nombreuses têtes qui observent les passants...

Tout l'extérieur de l'abbaye est constitué d'une frise comptant de nombreuses têtes qui observent les passants...

 

 

 

Une partie du jardin derrière l'abbaye avec son puits du XVIIème siècle.

Une partie du jardin derrière l'abbaye avec son puits du XVIIème siècle.

 

 

 

Vergers et prairies de fauche appartenaient à l'abbaye avant la Révolution.

Vergers et prairies de fauche appartenaient à l'abbaye avant la Révolution.

 

 

 

Un coup d'oeil sur le plan de l'abornement du bois d'Altorf.

Un coup d'oeil sur le plan de l'abornement du bois d'Altorf.

 

 

 

Les armoiries de cette borne datée de 1666 ont été martelées après la Révolution. Il ne reste plus qu'un seul A, celui d'Altorf. Il y en avait un second pour "Abbaye"...

Les armoiries de cette borne datée de 1666 ont été martelées après la Révolution. Il ne reste plus qu'un seul A, celui d'Altorf. Il y en avait un second pour "Abbaye"...

 

 

 

L'abbaye St Cyriaque et le sentier des bornes d'Altorf

Au moyen-âge, nos campagnes sont parcourues par les loups qui inspirent la crainte. Cet animal a également inspiré le blason d'Altorf. Un crochet simple ou double, en fait des pièges à loups, se retrouve parfois sur les bornes délimitant certaines parcelles forestières. Quand les loups rodaient dans le village, on plaçait un piège qu'on mettait sur la porte des étables avec un morceau de porc en guise d'appât.

 

 

Les chevreuils ne craignent plus le loup aujourd'hui !

Les chevreuils ne craignent plus le loup aujourd'hui !

 

 

 

Vaut mieux attendre le printemps pour parcourir le bois d'Altorf car il se situe en zone inondable.

Vaut mieux attendre le printemps pour parcourir le bois d'Altorf car il se situe en zone inondable.

 

 

 

L'abbaye St Cyriaque et le sentier des bornes d'Altorf

Les premières bornes datent du XVIème siècle et les dernières, comme celle-ci, du XVIIIème. Chaque installation donnait lieu à une petite cérémonie : on sacrifiait un poulet et on faisait couler son sang dans le trou ! Une autre pratique récurrente constituait à placer sous la borne un morceau de tuile ou de charbon qui faisait office de témoin, ceci pour qu'elle ne soit pas frauduleusement déplacée !

 

 

Certaines sont de vraies oeuvres d'art.

Certaines sont de vraies oeuvres d'art.

 

 

 

Et parfois elles se retrouvent les pieds dans l'eau...

Et parfois elles se retrouvent les pieds dans l'eau...

 

 

 

Encore un qui me passe devant le nez !

Encore un qui me passe devant le nez !

 

 

 

L'abbaye St Cyriaque et le sentier des bornes d'Altorf

Cette pierre dressée est identifiée comme étant le menhir d'Altorf, aussi appelée "menhir du Langenstein". Des fouilles archéologiques ont révélé des tessons datés du Hallstatt final et des os calcinés retrouvés au pied du menhir.

 

 

Une tête y était sculptée mais hélas vandalisée dans les années 70.

Une tête y était sculptée mais hélas vandalisée dans les années 70.

 

 

 

Voici à quoi elle ressemblait.

Voici à quoi elle ressemblait.

 

                            Merci de votre visite, à bientôt !

Partager cet article
Repost0
10 mai 2015 7 10 /05 /mai /2015 19:30

Beaucoup d'entre vous sont sûrement déjà tombés sur des sculptures géantes dans la forêt de Lutzelhouse. C'est en fait un circuit qui a été crée en 2007 du nom de "In Situ", regroupant 8 oeuvres monumentales d'art contemporain sur une boucle d'environ 11 kilomètres. Pas exactement puisque les 2 dernières oeuvres sont placées sur le ban de la commune de Wisches, où il vaut mieux reprendre la voiture pour y accéder. Nous avons choisi de rallier l'ensemble des 8 sculptures à vélo, ce qui fait une belle sortie printanière...

 

Itinéraire : Maison forestière de Sperl - grotte du loup - Kappelbronn - carrefour du Partage - Schliffstein - Kegelplatz - le chêne de la Vierge - les 2 chênes. Puis, cimetière militaire de Wisches.

 

Carte IGN : 3716 ET

 

 

Le départ du circuit se trouve près de la maison forestière de Sperl.

Le départ du circuit se trouve près de la maison forestière de Sperl.

 

 

 

Le sentier des sculptures In Situ de Lutzelhouse

 

 

 

Une oeuvre de Sylvain Chartier intitulée " Marcel Duchamp".

Une oeuvre de Sylvain Chartier intitulée " Marcel Duchamp".

 

 

 

Le charme des moraines de Philippe Ongena.

Le charme des moraines de Philippe Ongena.

 

 

 

Ce menhir est signé Lambert Rocour.

Ce menhir est signé Lambert Rocour.

 

 

 

La grotte du loup.

La grotte du loup.

 

 

 

Les eaux vives de l'Eimerbach.

Les eaux vives de l'Eimerbach.

 

 

 

Eimerbach fougueux...

Eimerbach fougueux...

 

 

 

Le sentier des sculptures In Situ de Lutzelhouse

 

 

 

Le sentier des sculptures In Situ de Lutzelhouse

 

 

 

Séquoia géant de Kappelbronn

Séquoia géant de Kappelbronn

 

 

 

Le carrefour du Partage. C'est une oeuvre en grès de Champenay appellé aussi la pierre des prince car c'est le seul grès polissable.

Le carrefour du Partage. C'est une oeuvre en grès de Champenay appellé aussi la pierre des prince car c'est le seul grès polissable.

 

 

 

Cette oeuvre est sobrement intitulée "Y" de Axel Wolf.

Cette oeuvre est sobrement intitulée "Y" de Axel Wolf.

 

 

 

Le grès de Champenay a été retenu pour réaliser "Les têtes", par Mircéa Puscas.

Le grès de Champenay a été retenu pour réaliser "Les têtes", par Mircéa Puscas.

 

 

 

Anémones Sylvie.

Anémones Sylvie.

 

 

 

On aperçoit la Grande Côte derrière le chêne de la Vierge.

On aperçoit la Grande Côte derrière le chêne de la Vierge.

 

 

 

Un monolithe se dresse au carrefour des 2 chênes.

Un monolithe se dresse au carrefour des 2 chênes.

 

 

 

Cette oeuvre se situe près du cmietière militaire de Wisches, en dehors du circuit de Lutzelhouse.

Cette oeuvre se situe près du cmietière militaire de Wisches, en dehors du circuit de Lutzelhouse.

 

 

 

Yukichi Inoue du Japon a sculpté le grès en lui donnant le nom de "Nuages".

Yukichi Inoue du Japon a sculpté le grès en lui donnant le nom de "Nuages".

 

 

Partager cet article
Repost0
6 mai 2015 3 06 /05 /mai /2015 15:38

Combien de fois suis-je allé au Wuestenberg ? Je n'ai pas compté. A chaque fois que j'y retourne, je découvre de nouvelles choses. Aujourd'hui c'est une meule dormante que nous découvrons, vestige des civilisations celtiques, dites des sommets. Le Wuestenberg est entouré d'une enceinte qui épouse les contours du plateau sommital. Les gros blocs de pierre que constituent cette enceinte sont à peine dégrossis et témoignent du peu d'outils dont disposaient ces gens. La vie n'était pas aisée, plutôt rude même, bien plus qu'en plaine qui jouit de températures plus clémentes. Si on se réfère à d'autres vestiges trouvés sur place, la vie était bien organisée. Un puit a été découvert ainsi que des soubassements d'habitations. Ce qui intrigue le promeneur est bien évidement la grosse pierre des druides avec son bassin creusé. Ce n'était certainement pas une pierre à sacrifice car le pendule oscille dans le bon sens. Y faisait-on macérer des plantes ou ce bassin ne servait-il que de réserve d'eau avec laquelle on mouillait le bois afin de faire éclater la roche, toujours dans le but de la construction du mur de fortification... Tant de questions qui restent sans réponses ! La découverte de la meule dormante irait dans le sens où ces civilisations antiques étaient établies ici de façon sédentaire. Lorsque vous visitez ces lieux, ne partez pas sans avoir mis votre main sur le serpent : il vous donnera sa force...

 

Carte IGN : 3715 OT 

 

 

Le sommet de la Geisfels avec vue sur le rocher de Dabo.

Le sommet de la Geisfels avec vue sur le rocher de Dabo.

 

 

 

Un bec croisé femelle cherche sa pitance dans les sapins.

Un bec croisé femelle cherche sa pitance dans les sapins.

 

 

 

La roue solaire de la Geisfels.

La roue solaire de la Geisfels.

 

 

 

Wuestenberg, forêt de légendes

 

 

 

La Spill, un fuseau de grès qui émerge de la forêt !

La Spill, un fuseau de grès qui émerge de la forêt !

 

 

 

C'est près de la faille que les énergies sont les plus fortes...

C'est près de la faille que les énergies sont les plus fortes...

 

 

 

Wuestenberg, forêt de légendes

 

 

 

Les armoiries des Hanau-Lichtenberg sont gravées sur cette borne.

Les armoiries des Hanau-Lichtenberg sont gravées sur cette borne.

 

 

 

Les ruines du château d'Ochsenstein dominent le Schlossberg.

Les ruines du château d'Ochsenstein dominent le Schlossberg.

 

 

 

Et cette gorge, est elle profonde ?

Et cette gorge, est elle profonde ?

 

 

 

Wuestenberg, forêt de légendes

 

 

 

La citerne à filtration de l'Ochsenstein.

La citerne à filtration de l'Ochsenstein.

 

 

 

L'omelette frétille...

L'omelette frétille...

 

 

 

Ce rocher portait un château plus modeste.

Ce rocher portait un château plus modeste.

 

 

 

Les photos de Céline.

Les photos de Céline.

 

 

 

Attention au lézard géant !

Attention au lézard géant !

 

 

 

Wuestenberg, forêt de légendes

 

 

 

Chouette ou hibou ?

Chouette ou hibou ?

 

 

 

Wuestenberg, forêt de légendes

 

 

 

Vestiges d'enceinte.

Vestiges d'enceinte.

 

 

 

La pierre des druides.

La pierre des druides.

 

 

 

Wuestenberg, forêt de légendes

 

 

 

Wuestenberg, forêt de légendes

 

 

 

La meule dormante.

La meule dormante.

 

 

 

Rochers au Wuestenberg.

Rochers au Wuestenberg.

Partager cet article
Repost0
30 mars 2015 1 30 /03 /mars /2015 14:15

Doucement, les températures commencent à grimper sous les sombres sapins verts des contreforts vosgiens. Les dernières glaces parviennent encore à se dissimuler à l'ombre des rochers mais, on le sait, la bataille est perdue pour l'hiver qui s'en va sur la pointe des pieds.

La forêt autour de Dabo regorge de merveilles cachées. Elle était occupée bien avant que l'Homme n'invente l'écriture. Des stèles funéraires, rescapées du pillage du 18ème et 19ème siècle, se dressent dans les parcelles peu fréquentées des randonneurs.

Des "monuments" plus anciens encore, comme ce menhir au Kuhbergkopf, transmettent une énergie spirituelle à ce coin de forêt. Le pendule oscille fortement et le taux vibratoire est important à l'approche de ces pierres dressées.

Le club vosgien des environs a récemment aménagé un petit sentier mettant en valeur le beau Kelchfels (rocher en forme de calice), jusqu'ici caché par les ronces et les fougères. Le rocher-champignon du Pfannenfels n'est accessible qu'en saison hivernale pour l'instant, car en été, il se trouve encore piégé dans le territoire des fougères et des tiques...

 

Carte IGN : 3715 OT

 

 

Forêt domaniale de Dabo.

Forêt domaniale de Dabo.

 

 

 

Les heures sont comptées pour ces dernières langues de glace...

Les heures sont comptées pour ces dernières langues de glace...

 

 

 

La roche à bassin du Kuhbergkopf.

La roche à bassin du Kuhbergkopf.

 

 

 

Le menhir est encore "chargé" et présente un haut taux vibratoire.

Le menhir est encore "chargé" et présente un haut taux vibratoire.

 

 

 

Borne de limite de forêt. D'un côté le comté de Dabo (armoiries) et de l'autre la forêt de la Marche de Marmoutier représentée par la crosse de l'évèque barrant un M.

Borne de limite de forêt. D'un côté le comté de Dabo (armoiries) et de l'autre la forêt de la Marche de Marmoutier représentée par la crosse de l'évèque barrant un M.

 

 

 

Le pendule indique que sous les 2 grandes stèles funéraires repose le corps d'un homme. La petite stèle est la sépulture d'une femme.

Le pendule indique que sous les 2 grandes stèles funéraires repose le corps d'un homme. La petite stèle est la sépulture d'une femme.

 

 

 

Le menhir du Kuhbergkopf

 

 

 

La Hunersteige ou échelle à poules.

La Hunersteige ou échelle à poules.

 

 

 

Un joli petit coin pour le pique-nique.

Un joli petit coin pour le pique-nique.

 

 

 

La grotte des Francs-tireurs.

La grotte des Francs-tireurs.

 

 

 

Kelchfels.

Kelchfels.

 

 

 

Le rocher-champignon des Pfannenfels.

Le rocher-champignon des Pfannenfels.

 

 

 

Vue sur Dabo depuis les Pfannenfels.

Vue sur Dabo depuis les Pfannenfels.

 

 

 

Le même rocher que précédemment.

Le même rocher que précédemment.

 

 

 

La gravure du "douanier" est relativement récente.

La gravure du "douanier" est relativement récente.

 

 

 

Sur la route du retour, nous passons par Obersteigen. Au moyen-âge, ce village était placé sur la route du sel. Il ne reste pratiquement que la belle chapelle romane du monastère d'Obersteigen. Elle est classée monument historique.

Sur la route du retour, nous passons par Obersteigen. Au moyen-âge, ce village était placé sur la route du sel. Il ne reste pratiquement que la belle chapelle romane du monastère d'Obersteigen. Elle est classée monument historique.

 

 

 

A l'intérieur de la chapelle Sainte Marie de l'Assomption (13ème siècle), on retrouve une sculpture intéressante. Il s'agit d'un escargot ! Cet animal porte en lui de nombreux symboles : la spirale, la fécondité, la protection, la renaissance, la résurrection... Il n'est pourtant pas très présent dans le bestiaire de nos sanctuaires. La spirale est liée au mouvement et au temps. Elle figure un mouvement cyclique infini, partant d'un point central en évolution. C'est une énergie qui part d'un point fixe avec ses polarités, solaire dans un sens et lunaire dans l'autre, porteuse de vie et porteuse de mort.

A l'intérieur de la chapelle Sainte Marie de l'Assomption (13ème siècle), on retrouve une sculpture intéressante. Il s'agit d'un escargot ! Cet animal porte en lui de nombreux symboles : la spirale, la fécondité, la protection, la renaissance, la résurrection... Il n'est pourtant pas très présent dans le bestiaire de nos sanctuaires. La spirale est liée au mouvement et au temps. Elle figure un mouvement cyclique infini, partant d'un point central en évolution. C'est une énergie qui part d'un point fixe avec ses polarités, solaire dans un sens et lunaire dans l'autre, porteuse de vie et porteuse de mort.

Le maçon en fera également son symbole ainsi que le compagnon tailleur de pierres, en signe qu'il utilise le rapport du nombre d'or dans la construction de l'édifice religieux.

 

 

Un vitrail néo-roman datant du XXème siècle représentant le monastère entouré de ses murailles.

Un vitrail néo-roman datant du XXème siècle représentant le monastère entouré de ses murailles.

 

 

 

Partager cet article
Repost0
23 janvier 2015 5 23 /01 /janvier /2015 15:21

Par une matinée grise de début janvier, nous arpentons les prés et les vergers aux alentours de Marmoutier. En cette saison, et encore plus que les autres périodes de l'année, tous les arbres se ressemblent. Pourtant, dans ces vergers anciens, on trouve des fruitiers rares tel que le cormier, aussi appelé sorbier domestique. S'il se trouve dans un verger, c'est que l'on en récolte les fruits, les cormes.

Ce fruit ressemble à de petites poires et on en fait de très bonnes confitures. Ce sont les Romains qui l'ont introduit en Alsace. Aujourd'hui, il figure sur la liste des espèces en voie de disparition. Heureusement il reste quelques beaux spécimens sur le ban de Marmoutier.

Les Romains se sont également intéressés au grès des Vosges qu'ils exploitent dans les carrières du Tannenwald. C'est l'une d'elles que nous visitons ce matin, près du moulin de Champagne. L'heure de midi approchant, nous n'avions emmené qu'une galette et un peu à boire. Nous nous réfugions dans un abri à chevaux pour la déguster au sec car la pluie s'est mise à tomber...  

 

Carte IGN : 3715 OT

 

 

1

Un beau cormier bien charpenté dans un verger de l'Altenberg.    

 

 

 

2

Des sépultures du cimetière juif.    

 

 

 

3

 

 

 

 

4

La croix trilobée n'a pas échappé aux outrages de la Terreur...   

 

 

 

5

La chapelle du Sindelsberg.    

 

 

 

6

Temps maussade et gris.    

 

 

 

           7

            Un message sur la tombe du Père Monier.

 

 

 

8    

 Une carrière romaine au Tannenwald.

 

 

 

9

Avec des traces de pointerolles.    

 

 

 

10

Tiens, une tête... pas d'époque celle-là !    

 

 

 

11

Un bec croisé des sapins. Normal, on est au Tannenwald !

 

 

 

          12

           La forêt est truffée de belles bornes.    

 

 

 

                                13

 

 

 

 

14

Un tréteau, une planche et déjà on a une table...    

 

 

 

15

 Bien contents de se retrouver au sec !

 

 

 

16

 

 

 

 

17

Dans la carrière, il y avait une pierre gravée laissée par les Romains. Elle se trouve au musée archéologique de Saverne.   

 

 

 

    18

 

 

 

 

19

 Les carrières étaient donc les ateliers de la 8ème légion de l'empereur Auguste...

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
5 décembre 2014 5 05 /12 /décembre /2014 05:21

Le Ried était jadis cette zone d'épandage où l'Ill, en période de hautes eaux, pouvait laisser vagabonder ses flots, enrichissant d'alluvions les prairies aux alentours. Aujourd'hui ces terres sont de plus en plus transformées en champs de maïs. Heureusement, il reste quelques beaux endroits de prairies et de bosquets d'arbres qui forment un sanctuaire pour les animaux.

Une vieille légende remontant au XIème siècle, assure que Saint Pierre dépêcha en Alsace Saint Materne et 2 autres compagnons missionnaires, Euchaire et Valère, afin de christianiser la région. C'est du haut d'un tumulus que St Materne prêcha à la population de la cité gallo-romaine de Ehl, qui se convertit massivement et fut baptisée dans la source proche. Puis Materne pousse jusqu'à Strasbourg où il tenta, en vain, de convertir les habitants. Il sera brutalisé et succombera des suites des coups reçus. Il sera enterré près d'Ehl.

                                                         ------------------------

Benfeld  est un beau petit village connut pour son hôtel de ville de 1531. Il a la particularité d'avoir une tourelle rajouté en 1619 avec un "jacquemart" et une horloge astronomique avec des personnages articulés. C'est Jean-Baptiste Schwilgué qui a conçu cette mécanique au même titre que l'horloge de la cathédrale de Strasbourg.

Au moyen âge, un veilleur de nuit clamait ou chantait les heures durant la nuit. Le progrès à peu à peu remplacé l'homme par la machine et c'est là que le jacquemart apparut (Jacques +martel = Jacques qui frappe avec un marteau).

Ce que fascine le passant quand les heures sonnent, ce sont les automates en haut de la tour d'escalier. C'est l'occasion d'apprendre que le "Stubbehansel" était en fait un traître à sa ville. Hans (Jean) était chargé du service auprès du conseil de la ville, et disposait de toutes les clés des portes fortifiées et jusqu'à la moindre poterne des enceintes. En 1331, Benfeld était assiégée par les troupes du duc de Wurtemberg. Les habitants résistèrent courageusement et le siège s'étira en longueur. C'est alors que l'ennemi réussit à acheter la conscience du Stubbehansel. Moyennant une grosse somme d'argent, Hans se glissa en pleine nuit et ouvrit les portes aux mercenaires du duc, massacrant les habitants et pillant la ville...

Pour rappeler cette trahison aux habitants, la ville fit installer ces automates. On voit ainsi Stubbehansel apparaître à la poterne, agitant dans ses mains un sceptre, symbole de la vanité du pouvoir, et une bourse remplie de l'or de sa trahison ! 

 

Carte IGN : 3817 O

 

 

Le-Ried 5892 (FILEminimizer)

La petite chapelle St Materne se mire dans les eaux de la source.    

 

 

 

                     Le-Ried 5856 (FILEminimizer)

 

 

 

 

Le-Ried 5862 (FILEminimizer)

Dans le Ried, la nappe phréatique est emprisonnée sous une couche d'argile imperméable. On observe ici un des endroits où l'eau, sous pression, est arrivée à percer cette couche d'argile. La tradition raconte que ces trous furent creusés dans le sol par la foudre, puissance divine, d'où le nom de "Donnerlöcher". L'eau de cette source est cristalline et a une température et un débit constant.

La source donne naissance au "Hanfgraben", (fossé au chanvre) un ancien canal de drainage. Il était utilisé pour le rouissage du chanvre : en fin d'été, les bottes de chanvre étaient mises à rouir dans l'eau pendant une dizaine de jours. La pureté de l'eau phréatique donnait à cette production une qualité exceptionnelle.

 

 

 

  Le-Ried 5919 (FILEminimizer)

  Une statue dans la chapelle représentant Saint Materne.    

 

 

 

Le-Ried 5878 (FILEminimizer)

Les prairies inondables du Ried.    

 

 

 

Le-Ried 5882 (FILEminimizer)

 

 

 

 

Le-Ried 5907 (FILEminimizer)

 

 

 

 

Le-Ried 5927 (FILEminimizer)

Le château d'Osthouse est une Wasserburg du 14ème siècle, propriété de la famille des Zorn von Bulach. Les douves sont alimentées par les eaux de l'Ill.    

 

 

 

                     Le-Ried 5930 (FILEminimizer)

                       Le clocher de l'église St Barthélémy d'Osthouse.    

 

 

 

Le-Ried 5933 (FILEminimizer)

Avec ses gargouilles qui tirent la langue aux passants...

 

 

 

Le-Ried 5922 (FILEminimizer)

 

 

 

 

Le-Ried 5940 (FILEminimizer)

L'hôtel de ville de Benfeld.    

 

 

 

Le-Ried 5944 (FILEminimizer)

A droite, on découvre un chevalier qui frappe une petite cloche avec son marteau tous les quarts d'heure. A gauche se trouve la mort représentée par un squelette. Toutes les heures, elle tourne le sablier, symbole de la vie qui s'enfuit comme le sable...

Et bien sûr, tout en haut, Stubbehansel, qui ouvre et ferme la bouche, et semble dire quelque chose au monde qui passe en bas dans la rue. Peut être veut-il implorer le pardon ?   

 

 

 

Le-Ried 5863 (FILEminimizer)

Retour à la chapelle st Materne.

 

 

 

Le-Ried 5937 (FILEminimizer)

Coucher de soleil sur le plan d'eau.

 

 

 

Partager cet article
Repost0
22 octobre 2014 3 22 /10 /octobre /2014 10:12

Aujourd'hui nous passons la frontière pour nous rendre sur la rive droite du Rhin. Allerheiligen Klosterhof est un petit hameau en Forêt Noire, près d'Oppenau, situé à quelques kilomètres de Strasbourg. Comme son nom l'indique (et pour ceux qui comprennent la langue de Goethe...), Allerheiligen signifie "Toussaint" et Klosterhof, "Cour du cloître". Il s'agit donc d'un endroit sacré où Uta von Schauenbourg obtint l'autorisation de l'empereur Frédéric Barberousse de batir un monastère vers l'an 1190. Ce monastère fut élevé au rang d'abbaye en 1657 mais connu plusieurs incendies au long de son existence. Le dernier en date ravageait tous les batiments le 6 juin 1804. L'abbaye ne se releva plus.

Allerheiligen est aussi connu pour ses "Wasserfällen". Le cours du Lierbach se fraye un passage dans le granit porphyrique et se jette du haut des falaises abruptes en 7 belles cascades dans des cuvettes plus ou moins vastes.

La randonnée se poursuit du côté d'Ottenhöffen sur le très pittoresque Mühlenweg, le sentier des moulins. Quelques uns de ces moulins sont encore en activité, mais uniquement à des fins touristiques. Ici, comme partout dans le Schwarzwald, les sentiers sont parfaitement entretenus. Tout au long du circuit totalisant environ 12 kilomètres, le promeneur déshydraté peut s'offrir un Schnaps. Les bouteilles d'eau de vie se trouvent en libre service, souvent dans des fontaines afin de garder le précieux liquide bien au frais. Après avoir goûté aux différentes variétés de fruits proposées, il suffit de gliser une piecette dans la fente de la petite caisse ! Chose inimaginable chez nous...  

 

 

 

                         Schwarzwald 6324

Au début du XIXème siècle, la foudre frappa le clocher, ruinant définitivement la puissante abbaye de Allerheiligen.    

 

 

 

Schwarzwald 6318

La transition entre le style roman et le gothique est à peine amorcée. Difficile de différencier les réparations et reconstructions.    

 

 

 

Schwarzwald 6317

La ruine n'a rien perdu de son cachet et de son aura d'antan.    

 

 

 

                          Schwarzwald 6382

             Le petit torrent bouillonne, déferle et s'écrase sur la roche granitique.

 

 

 

Schwarzwald 6402

Les vasques récupèrent l'eau mais ne peuvent la contenir bien longtemps...    

 

 

 

                            Schwarzwald 6410        

                             Un Troll de Forêt Noire !

 

 

 

Schwarzwald 6459

Les bassins du couvent témoignent d'une grandeur passée.    

 

 

 

Schwarzwald 6744

Ottenhöfen im Schwarzwald.    

 

 

Schwarzwald 6483

Même les arrosoirs sont bien rangés,"Deutsche Ordnung" !    

 

 

 

Schwarzwald 6492

Pause repas sous le tilleul. Le détail qui tue : de la moquette sur les bancs ! "Deutsche Qualität"...    

 

 

 

Schwarzwald 6508

Une ferme à colombage typique de Forêt Noire.    

 

 

 

         Schwarzwald 6510

 

 

 

 

Schwarzwald 6519 

Toujours bien s'hydrater en randonnée !    

 

 

 

Schwarzwald 6520 

Encore une ferme, comme il en éxiste tant d'autres.    

 

 

 

Schwarzwald 6524 

Un Bildstock.    

 

 

 

Schwarzwald 6573 

Le sentier des moulins traverse des vergers et des vignobles.    

 

 

 

Schwarzwald 6580 

Un randonneur se ressourçant...    

 

 

 

Schwarzwald 6612 

Ici, c'est la Benzmühle, toujours en activité.    

 

 

 

                            Schwarzwald 6625 

 

 

 

 

Schwarzwald 6686 

Un cerf allemand.    

 

 

 

              Schwarzwald 6693    

               Le fût de ce Bildstock porte un bas-relief très ancien.

 

 

 

                      Schwarzwald 6719 

                      La Rainbauermühle.

 

 

 

Schwarzwald 6768

Et un dernier regard sur la Forêt Noire. On reviendra !    

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
10 octobre 2014 5 10 /10 /octobre /2014 01:36

La commune de Sainte-Croix-aux-Mines s'étend sur plusieurs vallées, dont celles du Petit et Grand Rombach. Aujourd'hui, de bonnes routes desservent ces hameaux mais jadis, on y vivait bien isolé, travaillant dans les mines ou les champs, l'esprit hanté par des récits de sorcières qui se transmettaient à la lourée, la veillée du pays Welsch...

La randonnée débute à la chapelle St Antoine, édifiée en 1768. On y venait nombreux autrefois, car le saint patron protégeait le bétail des maladies. En remontant le vallon du Petit Rombach, les ruines du château d'Echery accrochées à flanc de piton, surveillent étroitement les routes de la Vraie Côte et de Jaboumont. Aujourd'hui, il n'en reste plus que les contreforts de ce qui fut la chapelle castrale et des escaliers taillés dans la roche granitique.

Le sentier dévale la pente vers Grand Rombach. De nombreuses fermes y sont éparpillées et les linteaux de portes rappellent le passé minier du secteur. Une nouvelle montée nous ramène devant le bel abri du Chêne Creux. D'étranges légendes sommeillent dans ces forêts qui émoustillent et attisent la curiosité du promeneur... Je vous la raconterai plus tard car pour l'instant, il est l'heure de casser la croute !

Un peu plus loin, la chapelle de la Goutte du Prince , qu'on appelle aussi Notre Dame des 7 Douleurs, est en vue. Elle est batie sur un à-pic rocheux et l'on raconte une jolie histoire à propos de cette chapelle. C'est là qu'on en vient au vieil homme... et de sa bête, et ce n'est pas une légende cette fois-ci ! Tous 2 existent bel et bien ! Nul doute que l'on racontera encore leur histoire dans les siècles à venir...

 

Carte IGN : 3617 ET

 

Itinéraire : Petit Rombach (chapelle St Antoine) - château d'Echery - Jaboumont - Surpense - Grand Rombach - Creux Chêne - chapelle la Goutte du Prince - Marigoutte - Danigoutte - la Grange Barthélémy - Grand Rombach - Ste-Croix-aux-Mines - Petit Rombach (env. 19 kms).

 

 

Animaux 3137

La chapelle St Antoine au petit Rombach. Au moyen-âge, les pèlerins venaient ici pour ce faire protéger de la peste et des maladies cutanées.    

 

 

 

Animaux 2788 

A l'intérieur, on retrouve 2 panneaux peints provenant d'un retable datant de la Renaissance illustrant St Roch (également invoqué pour protéger de la peste) et St Sébastien. On dit que ces panneaux proviennent de la chapelle castrale du château d'Echery.

 

 

 

Animaux 2813 

Le sommet du piton est couronné de quelques pans de murs, seuls vestiges du château d'Echery. Il a été érigé par les sires d'Echery, vassaux du duc de Lorraine, pour assurer la protection des mines déjà exploitées au 13ème siècle. La forteresse est incendiée au cours de la Guerre de Trente ans.    

 

 

 

Animaux 2856

Depuis les hauts murs de ce qui fut la chapelle du château, on a une belle vue sur le vallon du Petit Rombach.    

 

 

 

  Animaux 2862 

   Fleur de balsamine de l'Himalaya.

 

 

 

Animaux 2902 

Au carrefour du col du Chêne Creux, on trouve un bel abri du Club Vosgien. Ici se déroule une jolie légende...

Il y avait ici un immense chêne creux. Un jour 2 compagnons du Val-de-Villé cherchant fortune, passèrent en plein été au pied de l'arbre. L'un se dit qu'il ferait bon dormir dans le chêne et s'y installa pour un bon somme. L'autre pressé de trouvé dame fortune, poursuivit son chemin. Celui qui resta à l'ombre du chêne fut soudain réveillé par des voix. A sa grande surprise, il vit qu'une nuée de sorcières s'était installée dans les branches du chêne. La plus laide lui dit :

 -Vous savez, j'ai joué un mauvais tour au duc de Lorraine. J'ai frappé sa fille de langueur et elle mourra. Le duc est si désespéré, qu'il a promis de donner sa fille en mariage à celui qui pourrait la guérir. S'il savait ! il lui suffit de donner à manger à sa fille le coeur d'un poulain blanc et elle recouvrira la santé...

Peu de temps après, tout le duché apprit que la fille du roi avait été guérie miraculeusement et qu'elle s'était mariée avec un courageux et beau garçon. Un jour, alors qu'en carrosse il traversait ses terres, un mendiant lui demanda l'aumône. A sa grande surprise, il reconnut son compagnon. Celui-ci lui demanda la clé de son succès. Et le "petit duc" lui raconta toute l'histoire des sorcières et du chêne creux. Aussitôt le compagnon remonta au vieux chêne, s'y blottit et bientôt entendit des sorcières... mais voilà que la vilaine explose : -Il y a dans le voisinage un traitre qui nous épie, dit-elle aux autres, déclenchant leur colère. Le malheureux passa de vie à trépas...   

 

 

 

Animaux 2907 

Toutes ces histoires de sorcières ne nous ont pas coupé l'appétit, au contraire !    

 

 

 

Animaux 2913    

Près du cabanon, il y a cette carte. Nous avons un peu rallongé le tracé y figurant, en poussant jusqu'à la Grange Barthélémy.    

 

 

 

Animaux 2935 

On ne connait pas la raison de la construction de cette petite chapelle juchée sur un à-pic rocheux. Elle porte un curieux nom qui serait à mettre en rapport avec le prince de notre légende du chêne creux ! Une légende raconte que des bûcherons avaient trouvé une statuette de la Vierge qu'ils ramenèrent à Grand Rombach. Le lendemain la statue avait disparu et se retrouva dans les montagnes. Ramenée à nouveau, elle disparaît aussitôt et réapparaît à sa place, là-haut, dans la montagne. Les habitants comprirent enfin que la Vierge voulait rester dans ses montagnes et lui édifièrent cette chapelle.    

 

 

 

                           Animaux 2955 

    Un ange jouant d'un instrument de musique à la chapelle de la Goutte du Prince.

 

 

 

                              Animaux 2958 

                               Le piton rocheux sur lequel est élévé la chapelle.

 

 

 

Animaux 2963

La ferme de Marigoutte.    

 

 

 

Animaux 2980 

 

 

 

 

Animaux 3052 

Là, c'est la Grange Barthélémy et le vieil homme n'est autre que Constant Miclo...    

 

 

 

 

Animaux 3033

La bête, c'est Babette, une énorme laie de 6 ans ! Entre elle et lui est née une complicité rârement observée entre un animal sauvage et un homme. Très régulièrement, les 2 amis reçoivent la visite des gardes fédéraux "Eaux et Forêts" pour vérifier la bonne santé de l'animal. Les autorités tolèrent la laie pourvue qu'elle soit enfermée dans un enclos et qu'elle ne se reproduise pas !   

 

 

 

Animaux 3029 

Constant, cet ancien passeur pendant la guerre, l'avait recueilli lorsqu'elle était toute petite, abandonnée. Il la gardait à l'intérieur mais dut se résigner à la sortir lorsqu'elle prit du poids... Elle est si affectueuse !    

 

 

 

 

                                Animaux 3074 

Là où le chemin qui monte à la Grange Barthélémy arrive en fond de vallée, se dresse une croix datée de 1812. Elle est curieuse par le fait que 11 têtes ont été sculptées en rond de bosse sur le fût...

 

 

 

Animaux 3071 

Ces têtes symbolisent les apôtres; le douzième, Judas, étant oublié volontairement !    

 

 

 

Animaux 3079

Ce petit cours d'eau se jettera dans la Lièpvrette.

 

 

 

                     Animaux 3118 

 Un autre calvaire orné de têtes. Sur sa base on peut lire un texte incitant à la prière.

 

 

 

 

                                      Animaux 3110

                                        Toute la croix est richement décorée.

 

 

                                  Merci de votre visite, à bientôt !

 

 

 

Partager cet article
Repost0
3 septembre 2014 3 03 /09 /septembre /2014 08:44

Cela faisait un petit moment que j'avais envie de faire cette belle randonnée, mais il me fallait un jour de beau temps, ce qui était plutôt rare ces derniers temps. Le circuit que j'ai fait en compagnie de mon fils ainé fait environ 17 kms. Nous traverserons des vergers, des prés, des vignobles et aussi 4 villages Bas-rhinois, bien connus de tous. Ces villages recellent pourtant des petits détails insolites qui sont peut être moins connus, parfois des habitants eux-même...

Boersch, Rosheim sont de beaux villages touristiques, possèdant un patrimoine médiéval important, comme ces vestiges de fortifications et surtout de belles portes qui nous sont parvenues en bon état. On retrouve aussi une architecture de style Renaissance rhénan. L'hôtel de ville de Boersch en est un bel exemple.

Bischoffsheim est le premier village traversé. Il est dominé par le Bischenberg et son couvent. Mais c'est dans la rue principale que je vais faire une découverte intéressante. De loin, on dirait une fleur aux larges pétales ondulantes, mais de près, le doute n'est plus permis : il s'agit bien d'un svastika. Ce symbole sculpté dans le grès peut paraitre étrange, car en plus d'être là, à la vue de tous, il trône en bonne place sur la façade de cette ferme Alsacienne. Il ne reste plus qu'à retrouver son histoire...

 

Itinéraire : Bischoffsheim - Bischenberg - Boersch - Rosenwiller - Bruderberg - Rosheim - Bischoffsheim.


Carte IGN : 3716 ET

 

 

Bas-Rhin 3946

Bischoffsheim et la fontaine Saint Rémy au premier plan.

 

 

 

Bas-Rhin 3949

Une ferme aux portes à battants en demi-cercle, comme il en existe tant d'autres...

 

 

 

            Bas-Rhin 3951

C'est entre les 2 portes que se trouve le svastika. C'est l'un des plus anciens symboles de l'humanité que l'on retrouve sous plusieurs formes dans la majorité des civilisations du monde, bien qu'il n'est pas toujours la même signification. Svastika est un terme Sanskrit qui veut dire Bonne santé, Bonne fortune. C'est donc un porte-bonheur qu'il faut voir ici. Cette sculpture est ici bien avant qu'un Bavarois moustachu ne se l'approprie et ne transforme ce symbole sous sa forme anguleuse en objet d'horreur.

 

 

 

Bas-Rhin 3959

En face de la chapelle Notre Dame des 7 Douleurs du couvent du Bieschenberg, se situe le chemin de croix le plus ancien d'Alsace. Il date de 1732 et a subit de lourdes dégradations pendant la Révolution.

 

 

 

                        Bas-Rhin 3969

                        La petite forêt de l'Eichwaeldel, au Bischenberg.

 

 

 

Bas-Rhin 3984

Nous arrivons aux portes de Boersch. Cette charmante localité établie sur la voie romaine fut fortifiée en 1340. La vieille ville, presque inchangée, est défendue par une enceinte bien conservée et 3 de ses 4 portes.

 

 

 

Bas-Rhin 3994

La Grand-place fleurie est cernée de façades Renaissance dont celle de l'hôtel de ville de 1565. Son puit à 6 seaux, est l'un des plus beaux d'Alsace avec celui d'Obernai, remonte à 1617. Les linteaux de porte de la ville intra-muros portent souvent des emblèmes de métiers.

 

 

 

      Bas-Rhin 4016

      Nous sommes bien sur le chemin de Compostelle !

 

 

 

Bas-Rhin 4025

Déjeuner sur le sentier des balcons de Rosenwiller, sous un noyer...

 

 

 

Bas-Rhin 4026

Des raviolis oui, mais... et pour dessert: mendiant aux cerises !

 

 

 

Bas-Rhin 4035

C'est à Rosenwiller que se trouve un centre de la LPO, la ligue pour la protection des oiseaux. Ce centre a recueilli plus de 90 espèces d'oiseaux depuis son ouverture en 2010 ! Il a été placé ici à l'écart des bruits, en lisière des forêts, des prairies et des vergers pour faciliter les relachements des pensionnaires.

 

 

 

Bas-Rhin 4047

Juste en face du centre de la LPO se trouve le cimetière Israélite. Il s'agit du plus ancien cimetière Juif d'Alsace et figure dans les documents anciens dès 1366. Quand les évèques accusèrent les Juifs d'avoir propagé la Peste noire en 1349, ils les bannirent des villes et ces populations dûrent s'expatrier et se dissiper dans les campagnes.

 

 

 

 Bas-Rhin 4042

Parmis les quelques 6000 tombes réparties sur les 4 hectares du cimetière, une sépulture attire mon attention. En effet, car cette tombe porte exactement le même svastika que la ferme de Bischoffsheim !

 

 

 

                          Bas-Rhin 4063

Dans le village, une croix rurale de 1597. Je ne parviens pas à tout déchiffrer. C'est un mélange de dialectes anciens.

 

 

 

                 Bas-Rhin 4067 

                  Sur une façade de maison, ce joli trompe-l'oeil...

 

 

 

      Bas-Rhin 4070

        ...Qui ne manque pas d'humour !

 

 

 

Bas-Rhin 4075

Les vergers du Bruderberg.

 

 

 

                         Bas-Rhin 4084

A Rosheim, on peut admirer la maison des Païens. C'est le plus ancien édifice civil d'Alsace. Il date de 1152. L'escalier extérieur de la maison romane rappelle qu'à cette époque, le rez-de-chaussé (dévolu au négoce) ne communiquait pas avec le premier étage (habitation). Sur une autre face du batiment, on peut remarquer les latrines en encorbellement !

 

 

 

Bas-Rhin 4078

Et aussi 2 belles têtes médiévales...

 

 

 

Bas-Rhin 4138

Le mendiant de Rosheim. La visite de l'église romane se fera dans un prochain article...

 

 

 

Bas-Rhin 4148

Et c'est par cette porte que nous rejoignons Bischoffsheim, le point de départ !

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
31 août 2014 7 31 /08 /août /2014 08:44

Aujourd'hui, ce n'est pas une rando en forêt que je vous propose, mais une agréable promenade sur l'Ill. Ce fleuve traverse notamment le Ried. Le grand Ried Alsacien, c'est des hectares de terres inondables entre Colmar et Strasbourg.

Nous embarquons à Muttersholtz - Ehnwihr pour une balade de 2 heures commentée par Patrick Unterstock, jusqu'à Ebersmunster. Il nous fera également la visite guidée de l'abbatiale baroque. Patrick est un passionné, amoureux de la nature, de son Ried et il a envie de partager cette passion avec les touristes qu'il emmène sur les barques à fond plat qu'il fabrique lui-même, en hiver. Il ne tarit jamais d'anecdotes, en plus d'être un puit de science. Dès que quelque chose bouge, chante, cri, Patrick nomme dans la seconde l'animal se cachant dans les branches ou les hautes herbes des berges de l'Ill.

De temps en temps, des canoës plus rapides que nous, nous dépassent. Mais leurs occupants ne manquent jamais de demander confirmation à Patrick de la route à suivre. L'Ill est un fleuve capricieux et on a très vite fait de se perdre dans ses méandres et ses bras.

Après cette balade enrichissante, nous déjeunons à l'Escale du Ried", une charmante auberge qui propose des plats régionnaux. Au passage, je remercie Samantha de nous l'avoir conseillé. 

 

Carte IGN : 3717 ET

 

 

Le-Ried 5403

Une maison à Ebersmunster se reflètant dans un affluent de l'Ill.

 

 

 

Le-Ried 5414

Avant de nous embarquer sur l'Ill, Muttersholtz propose 2 circulaires de randonnées : le sentier de la mouette et le sentier de la belette. C'est sur la seconde boucle que nous nous engageons. On peut y voir les vestiges de la lignes ferroviaire que le kaiser Guillaume II a fait construire pour se rendre à son château du Haut Koenigsbourg.

 

 

 

                        Le-Ried 5450

C'est parti pour 6 kilomètres de barque à fond plat. Patrick Unterstock commentera le trajet qui durera 2 bonnes heures.

 

 

 

Le-Ried 5418

L'Ill et ses bras abritent une importante faune, très variée. Le brochet, la carpe, les castors réintroduits dans les années 70 mais aussi les rats musqués qui figurent à la carte de certains restaurants sous le nom discret de terrine de lièvre des marais...

 

 

Le-Ried 5451

Dans cet arbre, Patrick nous fait remarquer une cabane servant de garçonnière...

 

 

 

                         Le-Ried 5460

                         Oui, là-haut, dans cet arbre !

 

 

 

Le-Ried 5466

Les eaux sont boueuses en raison des fortes pluies ces derniers temps. Le fond constitué de graviers, peut varier de quelques centimètres à plusieurs mètres par endroits. Lors des crues, le fleuve dépose des alluvions dans les champs, les enrichissant. Plusieurs fauches sont alors possibles.

 

 

 

Le-Ried 5493

Par endroits, les Balsamines de l'Himalaya envahissent le terrain au détriment de la flore locale. Mais les chênes, les saules, les érables et les aulnes sont encore solidement implantés sur les berges.

 

 

 

  Le-Ried 5424

  Fleurs de balsamine.

 

 

 

Le-Ried 5546

Le batelier explique les diverses applications du bois. Le saule était utilisé pour fabriquer les paniers en osier. Les nasses à anguilles étaient faites en jonc. Le saule blanc se sculpte facilement, on en faisait des sabots. Par contre, le chêne n'est utilisé que pour les charpentes, il est impropre à la fabrication de tonneaux pour la simple raison que sur les berges de l'Ill, cette essence pousse trop vite et que sa densité n'est pas assez importante pour garantir l'étanchéité.

 

 

 

Le-Ried 5446

Agrion jouvencelle.

 

 

 

Le-Ried 5473

Vaut mieux se munir d'une carte pour se promener sur l'Ill, tous les bras se ressemblent et on a vite fait de se perdre !

 

 

 

Le-Ried 5555

L'abbatiale bénédictine d'Ebersmunster est en vue.

 

 

 

Le-Ried 5576

Mais avant la visite, un verre de jus de pomme que Patrick fabrique lui-même. Il rappelle qu'il faut 100 kg de pommes pour obtenir quelques 60 litres de jus !

 

 

 

                 Le-Ried 5584

Deux clochers à bulbes composent la façade de l'église d'Ebersmunster. Elle a été élevée sur un terrain marécageux par les moines bénédictins et ses fondations reposent sur d'énormes troncs de chêne.

 

 

 

Le-Ried 5582

C'est une église de style baroque alsacien, un courant artistique qui a touché l'Alsace durant une vingtaine d'années, de 1710 à 1730. Ce style cultive l'ostentation et la profusion. Il joue du mouvement, de la lumière, de la couleur pour créer un espace visuel grandiose. Il n'est cependant pas surchargé comme le style rococo d'outre Rhin.

 

 

 

                          Le-Ried 5598

L'orgue est l'une des dernières oeuvres du célèbre facteur André Silbermann (1678 - 1734).

 

 

 

Le-Ried 5613

Les décors sont placés en hauteurs, incitant à élever les yeux vers le ciel.

 

 

 

Le-Ried 5437

Plats traditionnels à l'Escale du Ried"...

 

 

 

                  Le-Ried 5496

Je recommande la balade de Patrick, le batelier du Ried, vous ne serez pas déçus !

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
6 août 2014 3 06 /08 /août /2014 15:12

Bonne Fontaine se trouve en Moselle, à l'écart de Danne et 4 vents. Prenez à droite lorsque vous venez de Saverne, et donc à gauche en venant de Phalsbourg. Son nom provient de la source qui jaillit en cet endroit depuis les temps les plus reculés. Une source d'une eau claire, limpide et même miraculeuse !

L'année 1714 voit se répandre une épidémie de dysenterie à Phalsbourg, semant la mort dans la garnison. Des soldats découvrent dans le creux d'un vieux chêne une statue de la Vierge et tout près de là, une source. Les malades burent l'eau de la source et prièrent. Ils s'en trouvèrent mieux et guérirent. La foi de ces hommes et celle de la population de la région établit très vite un lien entre la statuette, la source et les guérisons. Le pèlerinage à Notre Dame de Bonne Fontaine était né !

Pour attirer d'autres pèlerins, portant des sac à dos et un appareil photo autour du cou, l'initiative fut prise de poser des sculptures le long du sentier du Fond de Fouquet. Ces sculptures de Claude METZMEYER sont toutes sur le thème de l'eau. Elles racontent en image les fables de la Fontaine ou d'Erckmann & Chatrian...


1 - Emile Erckmann

2 - Le brochet et la perchette

3 - Le renard et le hérisson

4 - Les fiancés de Grinderwald

5 - Le héron

6 - Le loup et l'agneau

7 - Saint Antoine prêchant aux poissons

 

Carte IGN: 3715 OT

 

 

Chapelle 0595

Le sentier n'est pas très long, il fait environ 4 Kms.

 

 

 

  Chapelle 0591

  Emile Erckmann (1822 - 1899).

 

 

 

Chapelle 0600

 

 

 

 

Chapelle 0607

Une odeur de paille humide me chatouille les narines..

 

 

 

Chapelle 0612

 

 

 

 

Chapelle 0624

Eternelles digitales.

 

 

 

Chapelle 0626

Les fiancés de Grinderwald représentés sur du grès rose.

 

 

 

Chapelle 0675

La hutte de Fouquet.

 

 

 

  Chapelle 0666

  Il y a ce qu'il faut...

 

 

 

Chapelle 0673

Juste à côté de la hutte coule une source.

 

 

 

Chapelle 0683

Un panneau explique et illustre la sculpture qui s'y rattache.

 

 

 

Chapelle 0689

St Antoine prêchant aux poissons.

 

 

 

Chapelle 0582

Office religieux de plein-air.

 

 

 

Chapelle 0707

La source miraculeuse s'écoulant du rocher ruisselle en 3 vasques superposés.

 

 

 

Chapelle 0554

La chapelle Notre Dame de Bonne Fontaine.

 

 

 

               Chapelle 0561

 

 

 

 

                         Chapelle 0567

 

 

                         Merci de votre visite, à bientôt !

 

 

Partager cet article
Repost0
22 juillet 2014 2 22 /07 /juillet /2014 14:22

Elle n'est pas très haute, cette tour au sommet du Ungersberg. Sans doute même que c'est la plus petite tour d'observation d'Alsace... Mais peu importe, ce n'est pas la taille qui compte, n'est ce pas ? Ce qui est certain, c'est que du haut de cette construction trapue , on a une belle vue sur l'ensemble de la région, jusqu'au Mont Sainte Odile, et aussi le Climont, les châteaux d'Andlau et le Spesbourg... enfin, vous verrez bien quand vous y serez.

Ungersberg signifie montagne des Hongrois. Il faut croire qu'il y en avait là-haut ! Et ils n'étaient pas les seuls à s'intéresser à notre région, il y avait aussi les Suédois durant la Guerre de Trente Ans, qui eux, ont mis à sac tout le Val de Villé, réduisant des villages entiers en ruines et en cendres.

C'était le cas d'Albé, ce charmant village de viticulteurs, qui fut littéralement vidé de ses habitants. Albé avait été épargné par les raids éclairs des Armagnacs en 1444, ne devant son salut que grâce à sa position géographique. En effet, la bourgade était située à l'écart des principaux axes routiers. 

Ce n'est qu'au 18ème siècle que le village retrouve un peu de prospérité, grâce à la culture de la vigne et au commerce du vin. Beaucoup d'Alsaciens disent encore "Erlenbach" en parlant d'Albé, son nom germanique. Au moyen-âge, le village prenait souvent le nom du cours d'eau par lequel il était traversé. Albé ne déroge pas à cette règle. Erlenbach signifie le ruisseau des Aulnes...

 

Carte  IGN : 3717 ET

 

Bas-Rhin 0443

La sculpture à l'entrée du village donne le ton : on est chez des viticulteurs !    

 

 

 

Bas-Rhin 0447

Maison vigneronne Albégeoise. Elle date du 17ème siècle.    

 

 

 

     Bas-Rhin 0451

      Linteau de porte de 1687 représentant... un Hongrois ?

 

 

 

                         Bas-Rhin 0464

                         Un hêtre noueux.

 

 

           Bas-Rhin 0453

             Moins d'une heure et on y est !

 

 

 

                         Bas-Rhin 0469

                         Encore un arbre bizarre...

 

 

 

Bas-Rhin 0467

Et là, une biche !    

 

 

 

Bas-Rhin 0468

La même d'un peu plus près.    

 

 

 

Bas-Rhin 0474

La tour Héring est carrée et fait moins de 10 mètres de haut ! Elle a été construite en 1894, en mémoire de Edouard Héring, fondateur du CV de Barr.    

 

 

 

                     Bas-Rhin 0483

            Une autre particularité de cette tour : on y monte par l'extérieur !

 

 

 

Bas-Rhin 0498

      Vue sur le Climont.

 

 

 

Bas-Rhin 0508

 

 

 

Bas-Rhin 0513

Notre déjeuner.    

 

 

 

Bas-Rhin 0532

Un Erebia Aethiops.    

 

 

 

             Bas-Rhin 0535

              Digitales.

 

 

 

                        Bas-Rhin 0543

                             La croix du Sommerain.

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • Guy
  • j'aime les randos-découvertes,les Vosges et ses fermes-auberges,l'Alsace et son patrimoine,les chateaux-forts et leurs légendes et plein d'autres choses encore..
  • j'aime les randos-découvertes,les Vosges et ses fermes-auberges,l'Alsace et son patrimoine,les chateaux-forts et leurs légendes et plein d'autres choses encore..

Rechercher