Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 août 2012 2 07 /08 /août /2012 11:54

Le lendemain matin, après avoir englouti un copieux petit déjeuner que nous avait préparé ma cousine Alice, on partait pour aller "explorer" le volcan que j'avais vu la veille (voir article précédent) depuis le Puy de Dôme et qui m'avait intrigué.

En effet, depuis le sommet du Puy de Dôme, on peut voir un chemin qui accède jusqu'au bord du cratère. Une fois sur place, il y a même un sentier qui nous mène jusque dans le cratère ! Une petite surprise allait nous attendre au fond du cratère du Pariou...

Dommage que nous ne restions pas plus longtemps dans le Massif Central car il y a de quoi faire en terme de randonnées. Le balisage n'est pas le même que celui du club Vosgien mais on arrive à s'y retrouver. Tous ces volcans éteints ressemblent tellement à nos sommets arrondis et les paysages sont très similaires aux notres.

 

 

 

 

 

 

Vacances 0374 (FILEminimizer) 

Il faut donc suivre le rectangle jaune.

Il n'y aura que 2 panneaux sur le circuit - fallait pas les louper ! 

 

 

 

 

 

Vacances 0383 (FILEminimizer) 

Le sentier à peine visible, serpente entre les bosquets. 

 

 

 

 

Vacances 0386 (FILEminimizer) 

Il est très agrèable de marcher sur cette herbe fine et rase. 

 

 

 

Vacances 0394 (FILEminimizer) 

A gauche, le Puy de Dôme. 

 

 

 

 

Vacances 0397 (FILEminimizer) 

A la place du sentier a été construit cet escalier pour "canaliser" les touristes et éviter une dégradation du terrain. 

 

 

 

 

Vacances 0399 (FILEminimizer) 

Rien à voir avec le sentier des Muletiers emprunté hier pour accéder au sommet du Puy de Dôme ! 

 

 

 

 

 

Vacances 0401 (FILEminimizer) 

Au sommet du Puy du Pariou (alt 1209m).

 

 

 

 

 

Vacances 0404 (FILEminimizer) 

Le cratère fait 200 mètres de diamètre et 92 mètres de profond. 

 

 

 

Vacances 0407 (FILEminimizer)

La chaîne des Puys.    

 

 

 

 

Vacances 0408 (FILEminimizer) 

Belle vue sur le Puy de Dôme (alt 1465 m). 

 

 

 

 

Vacances 0409 (FILEminimizer) 

D'autres volcans aux alentours. 

 

 

 

 

Vacances 0411 (FILEminimizer) 

Et encore des volcans. Les possibilités de rando sont nombreuses. 

 

 

 

 

 

                              Vacances 0412 (FILEminimizer) 

                                                  Hugo ramène le déjeuner. 

 

 

 

 

 

Vacances 0418 (FILEminimizer) 

Descente aux enfers, j'allais dire ! 

Le Pariou est un jeune volcan de type strombolien. (il n'a que 8000 ans !)

 

 

 

 

 

Vacances 0420 (FILEminimizer) 

On est au fond du cratère ! Des blocs de lave y sont éparpillés.

 

 

 

 

 

Vacances 0427 (FILEminimizer) 

Les blocs de lave sont moins denses que les roches sédimentaires. 

 

 

 

 

 

Vacances 0431 (FILEminimizer) 

On remonte à la surface. Dans le cratère règnait une atmosphère étrange..

 

 

 

 

 

Vacances 0441 (FILEminimizer) 

Et bien sûr un petit casse-croute ! 

 

 

 

 

 

Vacances 0444 (FILEminimizer) 

Une maison Auvergnate en pierres de Volvic (pierres de lave). 

 

 

Partager cet article
Repost0
10 juillet 2012 2 10 /07 /juillet /2012 11:41

Sous ce titre se cache tout bonnement la piste cyclable qui va de Saverne à Lutzelbourg et même un peu plus loin. Ce tracé longe le canal de la Marne au Rhin, mis en service en 1853, en empruntant le chemin de halage.

En partant de Saverne, on peut également rejoindre Strasbourg via Hochfelden mais cette partie est un peu monotone et bien moins jolie que la partie mosellane.

L'aller-retour fait une trentaine de kilomètres, peut-être un peu moins, de quoi occuper les bambins une demie-journée.

 

 

Carte IGN : 3715 OT

 

 

 

Piste-cyclable 0007 (FILEminimizer)

Départ du château des Rohan (vu de l'arrière). Il est construit à la fin du XVIIIème siècle. C'est le petit Versaille des savernois. Il abrite notamment un musée archéologique.

 

 

Piste-cyclable 0002 (FILEminimizer)

Juste à côté se trouve le château d'Oberhof, ancien palais épiscopal.

Il abrite la sous-préfecture.

 

 

Piste-cyclable 0008 (FILEminimizer)

Le port de plaisance de Saverne. 

 

 

Piste-cyclable 0019 (FILEminimizer)      

Pas grand monde ce jour-là, c'était un jour de semaine.

 

 

 

            Piste-cyclable 0050 (FILEminimizer)                      Piste-cyclable 0052 (FILEminimizer)

Sur un des rares bancs placés à l'ombre, nous cassons une petite graine. Nous sommes déjà à Lutzelbourg.

 

 

Piste-cyclable 0087 (FILEminimizer)

Sieste pour Hugo tandis que Mathis fait de la tirolienne. 

 

 

Piste-cyclable 0109 (FILEminimizer)

Péniche de tourisme battant pavillon hollandais, près de l'écluse n° 20. 

 

 

Piste-cyclable 0112 (FILEminimizer)      

Vue sur le château de Lutzelbourg. Il a été construit au XIème siècle et a été restauré tout récemment. Sa visite en vaut le détour (bientôt dans ces pages...).

 

 

Piste-cyclable 0119 (FILEminimizer)

Une barre rocheuse où nichent des faucons. 

 

 

 

Piste-cyclable 0125 (FILEminimizer)

Le bateau touristique du plan incliné de St Louis-Artzviller.

Un ascenseur à bateaux mis en service à la fin des années 60. L'impressionnante construction remplace 17 écluses. La visite se fait en une demie heure.

La piste s'arrête à la hauteur du camping.

 

 

Piste-cyclable 0127 (FILEminimizer)

Le canal passe sous le pont ferroviaire, construit en 1850, de la ligne Paris-Strasbourg.

 

 

Piste-cyclable 0130 (FILEminimizer)

Lutzelbourg.

Jolie petite commune mais qui se dépeuple lentement depuis les années 60. 

 

 

Piste-cyclable 0140 (FILEminimizer)     

Le donjon du grand Geroldseck dépasse à peine de la forêt.

Construit au XIIème siècle, le château est en moins bon état que le Lutzelbourg.

 

 

Piste-cyclable 0150 (FILEminimizer)

Retour à Saverne. Cette ville comptait moins de 4000 habitants à la Révolution alors qu' actuellement elle en compte environ 12000. Saverne est une ville qui "bouge" bien, dans l'ensemble.

 

 

                         Piste-cyclable 0156 (FILEminimizer)

                         La rue piétonne est toujours très animée. Tiens, un marchand de glaces..

 

 

 

Piste-cyclable 0159 (FILEminimizer)

Le château Oberhof.

Des fenêtres gothiques sur le bas du pignon, celles d'en haut sont de style "Renaissance". La base de la tour est romane.

 

Partager cet article
Repost0
6 juin 2012 3 06 /06 /juin /2012 17:08

En rentrant d'une randonnée sur les hauteurs de Pierre-Percée, et comme j'avais encore une heure à tuer avant le souper, je décide de faire un saut au lac de la Maix. En règle générale, je ne manque pas de lui rendre une petite visite lorsque je suis dans le secteur, à moins que je ne sois pris par le temps.

Une étroite route goudronnée partant de Vexaincourt (88), serpente dans la forêt jusqu'au parking situé en contre-bas du lac.

 

 

Carte IGN : 3616 OT

 

 

 

La-Maix 0858 (FILEminimizer)

Ce petit lac, d'origine glacière, se trouve à 678m d'altitude et inspire à la sérénité. 

 

 

 

La-Maix 0860 (FILEminimizer)

L'écrin de verdure se reflète dans les eaux du lac, lui donnant cette belle couleur vert-émeraude.

 

 

 

La-Maix 0227 (FILEminimizer)

Plusieurs sources alimentent le lac.

 

 

 

                    La-Maix 0863 (FILEminimizer)

 Un peu plus haut, au sommet de cet escalier, se trouve la chapelle du lac. 

 

 

 

La-Maix 0867 (FILEminimizer)

 

 

 

 

 

La-Maix 0872 (FILEminimizer)

La chapelle Notre-Dame de la Maix avec, à gauche, un sarcophage.

 

 

                      La-Maix 0873 (FILEminimizer)

                      L'intérieur de la chapelle. 

 

 

La-Maix 0886 (FILEminimizer)

Le sarcophage mérovingien avec en son centre des rigoles et un orifice, permettant d'évacuer les derniers fluides corporels du défunt. 

 

 

 

 

                        La-Maix 0888 (FILEminimizer)

                         Entrée de la crypte. 

 

 

 

La-Maix 0891 (FILEminimizer)

L'actuelle chapelle datant de 1865 a été construite sur une crypte d'une chapelle bien plus ancienne. Cette ancienne chapelle avait été construite en 1508 et détruite en 1758.

 

 

 

   La-Maix 0870 (FILEminimizer)

    Gravure sur un des murs de la chapelle. 

 

 

 

La-Maix 0878 (FILEminimizer)

Le rocher du Banc de la Vierge à proximité de la chapelle dégage parait-il, une énergie très puissante.

 

 

La-Maix 0892 (FILEminimizer)

Plusieurs légendes planent au-dessus de ce lac paisible et mystérieux. En voici la plus connue :

La légende du Diable violonneux.

Autrefois, il y avait un village à l'emplacement du lac de la Maix. Un matin, le diable vint, déguisé en musicien. Chacun se mit à danser sans prendre garde à l'heure de la messe. En vint, la cloche de l'église sonna-t-elle, une puis deux puis trois : les villageois n'avaient d'oreilles que pour le musicien. Alors, Dieu se fâcha. Le sol se déroba sous les pieds des danseurs, engloutissant le village et ses habitants. Depuis, il y a un lac à la place. Au fond, les habitants sont condamnés à danser jusqu'au jugement dernier, cependant que la cloche de leur église, engloutie avec le reste du village, continue de sonner sans qu'ils l'entendent. 

 

 

 

 

 

La-Maix 0230 (FILEminimizer)

Ce joli lac où se mirent les sapins, attire les hommes depuis bien longtemps. Le 21 juillet 1994, lors d'un chantier de prospection du fond du lac, on retrouva et remonta les restes d'une barque de près de 6m de long de type monoxyle, très ancienne.

 

 

 

La-Maix 0857 (FILEminimizer)

Cet endroit idyllique possède également son abri où vous pourrez vous réfugier en cas de pluie. Les sacs à dos derrière l'abri sont ceux de militaires faisant une halte à proximité du lac.  

 

 

Partager cet article
Repost0
29 mai 2012 2 29 /05 /mai /2012 17:46

Troisième numéro (et sans doute le dernier) de cette série sur le Cap Vert où nous avons passé une semaine de vacances. Nous logions à l'hôtel avec quelques deux milles autres touristes, mais dès que le jour pointait son nez, nous nous mettions en route pour parcourir l'île de Sal à pied, en bus, en pick-up ou en voilier pour également découvrir des rochers un peu au large de l'archipel.

J'ai pris environ 2000 photos, mais n'en publie que 75, j'en aurais donc encore assez pour illustrer plusieurs articles.. néanmoins, je m'arrêterais là, à moins que vous n'en redemandiez..

Voici les dernières images de ce Cabo Verde très attachant.

 

 

 

 

Cabo-Verde 0031

Comme à mon habitude, je commence par une photo de cette plage dorée, bordée d'une mer turquoise que je n'ai eu de cesse d'harpenter et de contempler durant cette semaine. 

 

 

 

Cabo-Verde 0032

Le Cap Vert est considéré, par les spécialistes, comme l'une des 5 meilleures destinations au monde pour les amateurs de Windsurf car le vent souffle parallèlement à la plage et la température de l'eau est agréable toute l'année.

 

 

 

 

                      Cabo-Verde 0033

 

 

 

 

 

Cabo-Verde 0034

Le fameux grogue, eau de vie à base de canne à sucre est la boisson nationale. Il est brun ou blanc, très fort en 50° et 70°. J'en ai ramené un exemplaire de chaque pour pouvoir l'étudier à loisirs tranquillement chez moi... 

 

 

 

 

          Cabo-Verde 0035               Cabo-Verde 0036

Bien sûr toutes les boissons sont à base de rhum, avec quelques glaçons, elles passent sans problème même durant les heures les plus chaudes de la journée... mais comme dirait mon ami "Brandy" : << tu vas attraper un coup de soleil au foie ! >>

 

 

 

Cabo-Verde 0037

Jusqu'ici je n'avais pas encore montré de photos du complexe hôtelier. Voici une des 4 piscines où il était agréable de se rafraichir en fin de journée.

 

 

 

 

Cabo-Verde 0041

Quelques animatrices venaient distraire par leur danse locale "la funana" les vacanciers se prélassant au soleil...

 

 

 

Cabo-Verde 0040

 Absolument tout ce qu'il se trouve sur cette photo est importé... 

 

 

 

 

Cabo-Verde 0126 (FILEminimizer)           Cabo-Verde 0039

 Même les bananiers et les cocotiers...

 

 

 

 

            Cabo-Verde 0042

La température moyenne est de l'ordre de 26° et celle de la mer est de 24°. Le climat est sec et aride et l'archipel jouit de 350 jours d'ensoleillement par an.

 

 

 

 

Cabo-Verde 0043

6 heures de vol nous séparent de cette plage de rêve. 

 

 

 

 

         Cabo-Verde 0044 

Les animaux sont peu nombreux sur l'île. Au mois de juin, 5 espèces de tortues viennent pondre sur les plages du Cap Vert jusqu'au mois de septembre. On y recense la tortue olivâtre, la tortue verte, la tortue luth, la tortue imbriquée et la tortue caret, la plus présente.

 

 

 

Cabo-Verde 0045"Encore une journée de m... au bureau !"

 

 

 

Cabo-Verde 0046       

Crabe bien camoufflé.    

 

 

 

Cabo-Verde 0047              On a les mêmes dans le Ried...

                   

 

 

 

Cabo-Verde 0048

Les Capverdiens sont très croyants, catholiques pour la plupart. 

 

 

 

 

Cabo-Verde 0049 

Et bien sûr dimanche matin, nous n'avons pas manqué d'aller à la messe.

 

 

 

 

Cabo-Verde 0666 (FILEminimizer) 

Voici le fameux jeu de l'oril dont je vous avais déjà parlé dans les 2 précédents articles.

 

 

 

Cabo-Verde 0051

 

Ce camion roule tous les jours, il est employé dans le cratère du volcan à Pedra de Lume.

 

 

 

          Cabo-Verde 0052

      La mer nourricière apporte la quasi totalité des protéines des Capverdiens. 

 

 

 

 

Cabo-Verde 0053

 

 

 

 

 

 

Cabo-Verde 0054

 Aujourd'hui c'est journée voilier pour découvrir les côtes de Sal et des rochers en mer.

 

 

 

 

                          Cabo-Verde 0055

"Will Smith", un membre de l'équipage, s'adonne à son passe-temps favori... Chacun eu droit à une ligne, et pour midi c'était carpaccio de poisson avec du rhum, bien sûr...

 

 

 

              Cabo-Verde 0056

      L'après-midi c'est baignade et quelques brasses pour la digestion... 

 

 

 

 

Cabo-Verde 0057

                            Ou alors sieste pour ceux restés à terre...

 

 

 

 

 

Cabo-Verde 0058        

La mer offre aussi quelques souvenirs pour les touristes. 

 

 

 

Cabo-Verde 0059

 

 

 

 

Cabo-Verde 0061

L'île est réputée pour ses plages et ses conditions idéales pour les sports nautiques. La plongée y est un must. Les surfeurs viennent de partout pour profiter des vagues au même titre que celles d'Hawaï. 

 

 

 

 

                    Cabo-Verde 0062

 

 

 

 

 

DSCN1238 (FILEminimizer) 

La Cap Vert est le pays de la langouste. Vous pourrez en manger à un prix raisonnable. Boa Vista et Sal sont les meilleures îles pour la déguster. 

 

 

 

 

Cabo-Verde 0064

 Et c'est déjà la fin des vacances...

 

 

 

Partager cet article
Repost0
14 mai 2012 1 14 /05 /mai /2012 12:16

Après avoir visité la partie Sud, nous nous intéressons maintenant au centre et à la partie Nord de Sal. Des paysages désertiques et très dénudés recouvrent cette île d'origine volcanique. Vue d'avion, cette petite bande de terre très plate, offre un panel de teintes ocres et brulées où la verdure est complètement absente. Voici quelques photos de cette partie de Sal, finalement assez hostile mais néanmoins attirante.

 

 

 

  

Cabo-Verde 01

Nous quittons les belles plages dorées du sud de l'île pour visiter les parties arides du Nord de Sal, désséchées par le vent et brulées par le soleil. 

 

 

 

 

 

Cabo-Verde 0401 (FILEminimizer) 

Santa Maria est la ville la plus touristique où quelques Sénégalais tiennent des boutiques de souvenirs et d'artisanat local. Ici un "bijoutier" taillant des coquillages pour en faire des pendentifs qui prendront place au cou des belles. 

 

  

 

Cabo-Verde 03

Sur la côte Ouest de l'île, dans une baie abritée des vents et des courants marins, se trouve Palmeira. C'est un petit port avec son village qui vit principalement de la pêche. C'est ici que se fournissent les commerces des villes de l'île. Juste à côté se trouve l'usine de dessalement d'eau de mer. 

 

  

 

 

Cabo-Verde 0482 (FILEminimizer) 

Il y a très peu de route goudronnées sur Sal. La principale part de Santa Maria et conduit à Espargos. Cette route fait une vingtaine de kilomètres de long et c'est à peu près tout ! le reste, c'est des pistes poussiéreuses sur lesquelles on croise des pick-ups promenant des touristes ou des engins de chantiers, retraités des pays occidentaux. 

 

 

 

Cabo-Verde 05

Le désert. Un vent sec et chaud en provenance d'Afrique, souffle sans interruption chargé de minuscules particules de sable du Sahara. Cette poussière s'insinue partout, dans les moindres recoins des habitations et des véhicules. 

 

  

 

 

 

Cabo-Verde 0501 (FILEminimizer) 

Nous arrivons à un endroit qui s'appelle Buracona. On reconnait ici nettement les origines volcaniques de l'île. Un paysage inchangé depuis l'apparition de l'archipel. Les Capverdiens appellent le bassin au premin plan "la piscine". L'hiver les eaux y sont régulièrement renouvellées par des "marrées" un peu plus fortes. Il est très dangereux de s'y baigner ! et des accidents arrivent chaque année avec des touristes. 

 

  

 

Cabo-Verde 07

Cette énorme et mystérieuse cavité s'ouvre sur le centre de la terre, d'où l'origine de son nom, Buracona.

Mais qu'y a t-il donc au fond de ce trou ? 

 

 

  

 

Cabo-Verde 08

Les locaux nomme se phénomène "L'oeil bleu", les couleurs turquoises sont accentuées par le soleil.

 

 

  

 

Cabo-Verde 09

Cette montagne s'appelle le Monte Grande, qui culmine à 406 mètres d'altitude. Elle se trouve au Nord Est de l'île. Tout autour, il n'y a absolument rien, un paysage nu, lunaire à l'opposé de nos belles Vosges. 

 

 

  

Cabo-Verde 10

La chaleur fait apparaître des mirages, phénomène optique dû à la réfraction inégale de la lumière dans des couches d'air de températures différentes et produisent l'illusion de cette nappe d'eau s'étendant à l'horizon. 

 

 

 

 

Cabo-Verde 0583 (FILEminimizer) 

Il y a pourtant des hommes qui habitent ici... 

 

  

 

 

Cabo-Verde 0613 (FILEminimizer) 

Plus au Sud du Monte Grande, on arrive à Pedra De Lume, ici l'entrée creusée en 1805, accédant au coeur d'un volcan. Seul site au monde où l'on exploite le sel dans le cratère d'un volcan. Les installations, un téléphérique servant au transport du sel du cratère vers l'extérieur, datent de la même époque, mais seuls substistent les parties en bois qui ont été ramenées de France et plus exactement, devinez d'où... des Vosges. Indestructibles, alors que les parties métalliques ont disparu depuis longtemps, rouillées et rongées par le sel. 

 

  

 

Cabo-Verde 13

Le cratère du volcan et les salines, encore exploités de nos jours, mais plus avec la même intensité qu'à l'époque. La mer, qui s'est à plusieurs reprises engouffrée dans le volcan, y a déposé une couche de sel de plusieurs mètres d'épaisseur. La société des Salins du Midi en a assuré l'exploitation jusqu'à l'indépendance du Cap-Vert, en 1975. 

 

 

 

 

Cabo-Verde 0646 (FILEminimizer) 

Il est possible de se baigner au centre des salines, c'est même devenu une activité très en vogue. C'est une expérience très amusante, le corps flotte à la surface comme à la mer Morte à cause, bien sûr,de la très haute teneur en sel. Les locaux l'apprécient pour ses qualités d'exfoliant à la sortie du bain, la peau est nettoyée et douce mais une douche s'impose, le fond vaseux, contient une quantité de souffre efficace contre les arthroses et rhumatismes...  

 

  

 

Cabo-Verde 0637 (FILEminimizer) 

Le matériel souffre de l'air marin mais fonctionne encore grâce au système D des capverdiens... 

 

 

  

Cabo-Verde 16 

Finalement c'est comme chez nous : 1 personne qui travaille et 4 qui regardent... 

 

  

 

Cabo-Verde 17

Au centre de l'île se trouve Espargos, ville la plus importante de Sal, 3/4 des insulaires y habitent. Espargos est situé à une dizaine de minutes de l'aéroport Amilcar Cabral, construit par des Italiens et qui a la particularité d'avoir une piste de 4 km de long ce qui le place au 3ème rang mondial en terme de longueur de piste. Cette piste (que l'on aperçoit sur la photo, en-haut à gauche) a été construite pendant la guerre froide par les Russes, pour y faire attérir et décoller leurs énormes avions chargés raz-la-gueule de matériels.

Au 1er plan, on reconnait les quartiers "chics" d'Espargos. Vous noterez que chaque immeuble possède sa citerne sur le toit dans laquelle est stockée l'eau pour la semaine, amenée par camion citerne (l'eau étant une denrée rare et chère). 

 

  

 

Cabo-Verde 18 

Les quartiers un peu moins "chics" et juste derrière un bidon-ville où logent des habitants très en-dessous du seuil de pauvreté... 

 

  

 

 

Cabo-Verde 0715 (FILEminimizer) 

Le marché d'Espargos, dans le quartier chic. Pommes de terre et manioc constituent la base de l'alimentation. 

 

  

 

 

Cabo-Verde 0727 (FILEminimizer) 

Les Capverdiens sont très joueurs, ils ne perdent pas une occasion de jouer aux cartes, à l'oril ou aux dames. 

 

Partager cet article
Repost0
7 mai 2012 1 07 /05 /mai /2012 18:05

Pour ceux et celles qui ne connaissent pas encore le sentier de sculptures des Géants du Nideck, voilà de quoi occuper vos bambins pendant une demi-journée.

En 2003 ont été réalisées des oeuvres en grès, taillées par 8 artistes internationnaux, sur le thème de la légende des géants du Nideck. Ces énormes blocs de grès des Vosges ont été installés en forêt en 2004 sur un chemin au dénivelé relativement important mais très agréable à parcourir.

Pour vous y rendre, empruntez la départementale 218, menant d' Oberhaslach au restaurant  "Le Hohenstein", entre les 2, prenez le 1er chemin forestier à droite, vous trouverez un parking 100 mètres après le panneau "sentier des sculptures". La boucle fait environ 2 heures.

 

 

 

Carte IGN  : 3716 ET

 

 

 

 

  Les-Geants-du-Nideck 0001

 

 

 

 

 

 

            Les-Geants-du-Nideck 0003                  Les-Geants-du-Nideck 0004

 

 

 

 

 

Les-Geants-du-Nideck 0006

    "Peigne pour éléphant" de Yvan Bon. 

 

 

 

   

Les-Geants-du-Nideck 0015

  "549" de François Weil. 

 

 

   

Les-Geants-du-Nideck 0017

  Vous l'aurez compris, ces pierres tournent autour d'un axe central. 

 

 

 

 

  Les-Geants-du-Nideck 0021

  "Le dialogue des géants" de Tomasz Domanski. 

 

 

 

Les-Geants-du-Nideck 0027

  Vue d'en haut. 

 

 

   

Les-Geants-du-Nideck 0029

  "Le royaume du laboureur" de Bénédicte Weber et Sylvain Chartier. 

 

 

 

Les-Geants-du-Nideck 0030

 

 

 

   

 

Les-Geants-du-Nideck 0038

  "Existe t-il ou n'existent-ils pas" de Christian Fuchs.    

 

 

 

Les-Geants-du-Nideck 0040

  Une vue différente de la sculpture. 

 

 

 

 

Les-Geants-du-Nideck 0054

  Paysage sous un ciel menaçant à la ruine du Hohenstein. 

 

 

 

 

Les-Geants-du-Nideck 0081

  "Le portique des géants" de Alfi Vivern. 

 

 

 

 

Les-Geants-du-Nideck 0084

  La sculpture vue de l'autre face. 

 

 

 

 

Les-Geants-du-Nideck 0090

De loin on dirait un rocher, en se rapprochant on voit une belle tente de randonneur, en se rapprochant encore, c'est la sculpture "sans titre" de Kim de Ruysscher. 

 

 

   

Les-Geants-du-Nideck 0096

 Impossible de passer la nuit dans cette tente de grès massif. 

 

 

   

Les-Geants-du-Nideck 0098

Cette sculpture se nomme "le château Egyptien de la poupée de la fille du géant" de Gérardo Arribas. 

 

 

   

Les-Geants-du-Nideck 0106

  Il ne reste plus qu'à redescendre au parking. 

 

 

Partager cet article
Repost0
5 mai 2012 6 05 /05 /mai /2012 16:00

Voici enfin une première série de photos de notre séjour dans l'archipel du Cap Vert, plus exactement sur l'île de Sal. C'est l'une des 10 îles de l'archipel d'origine volcanique située à environ 500 km au large du Sénégal. Elle fût découverte le 3 décembre 1460 et nommée Llana qui veut dire "plate" en portugais, à cause de son relief quasiment plat.

Son climat est de type sahélien et le paysage est nu, aride et sec (350 jours d'ensoleillement par an). C'est néanmoins la plus touristique de l'archipel. 

Ses dimensions sont assez rudimentaires puisqu'elle ne fait que 30 km de long sur 12 km de large avec une superficie de 216 km2.

 

     

 

 

Cabo-Verde 0388 (FILEminimizer) 

Sal est l'ile qui possède les plus belles et les plus longues plages de sable fin, doré de l'archipel. La mer est en même temps turquoise et émeraude se qui lui confère un aspect paradisiaque, on a qu'une seule envie, c'est de faire de longues promenades dans l'écume des vagues.

 

  

 

 

                     Cabo-Verde 0225 (FILEminimizer) 

C'est dans la partie Sud de l'ile qu'on trouve les plus belles plages. L'intérieur des terres est complètement désertique.

 

 

  

 

Cabo-Verde 0621 (FILEminimizer) 

Les Capverdiens passent une grande partie du temps à jouer aux dames, aux échecs, aux cartes mais surtout à l'oril. Jeu que l'on trouve dans tous les bons magasins de souvenirs.

 

 

   

 

Cabo-Verde 0437 (FILEminimizer) 

L'eau est un gros problème sur l'ile de Sal. Il n'y a pas de sources ou de rivières et l'eau que l'on voit sur cette photo provient de l'usine de dessalement d'eau de mer. Elle est acheminée par camion-citerne dans les différentes petites villes et coûte très cher. Pour nous les européens, elle serait impropre à la consommation car elle est souvent stockée pendant de longues semaines à l'usine, dans d'énormes cuves, au soleil. Les bactéries y prolifèrent. Les plus pauvres, qui ne peuvent se payer l'eau en bouteille sont bien obligés de la boire.

 

  

 

 

Cabo-Verde 0439 (FILEminimizer) 

La corvée d'eau incombe souvent aux femmes et aux enfants, parcourant souvent de grandes distances pour rallier le seul point d'eau de la ville. Un litre d'eau désalinisé coûte 10 cts d'euro et un litre en bouteille coûte 1 euro. Le salaire moyen est de 250 euros, autant dire que personne ne joue avec l'eau.

 

 

   

 

DSCN1035 (FILEminimizer) 

Une salle de classe dans la ville de Palmeira. Un tableau noir, une craie, pas de fioritures... alors que chez nous, il est impossible à un professeur de faire cours sans tableau interactif et de PC sur chaque table.

 

 

   

 

Cabo-Verde 0443 (FILEminimizer) 

L'école est obligatoire jusqu'à 14 ans. Les écoliers s'y rendent alternativement par demi-journée. Quand on croise des enfants le matin, c'est qu'ils vont à l'école l'après-midi.

 

 

   

 

Cabo-Verde 0431 (FILEminimizer) 

Boutique de plein air.

Malgré la pauvreté, les Capverdiens sont des gens accueillants et chaleureux. 37 % vivent sous le seuil de pauvreté et l'archipel à un taux de chomâge d'environ 25 %. Toutes les marchandises sont importées.

 

 

 

 

Cabo-Verde 0248 (FILEminimizer) 

Baby foot de quartier.

 

 

  



Cabo-Verde 0241 (FILEminimizer) 

Maison typique capverdienne. Les constructions récentes ont un "toit" plat. C'est souvent la dalle béton qui fait office de toit. L'île de Sal a connu une période ou il n'a pas plu une goutte d'eau pendant 12 années consécutives.

 

 

  

 

 

Cabo-Verde 0278 (FILEminimizer) 

Sur Sal, les 4x4 sont moins taxés que les autres véhicules. Les Capverdiens s'en servent principalement pour promener les touristes sur leur île, leur principale source de revenue. La police n'est pas très regardante sur les véhicules et leurs conducteurs. Vous pouvez en toute impunité rouler avec des pneus lisses, sans assurance, sans ceinture, avec le téléphone à l'oreille et 2 grammes d'alcool dans le sang !...

 

 

  

 

 

Cabo-Verde 0191 (FILEminimizer) 

Cette barque fait office de panneau d'entrée d'agglomération. Sur la droite de l'embarcation est peint le drapeau capverdien. Les 2 bleus signifient la profondeur du ciel et de la mer, le blanc le pacifisme du peuple capverdien, le rouge symbolise leur ardeur au travail et les 10 étoiles expriment l'unité des 10 îles de l'archipel.

 

   

 

Cabo-Verde 0200 

Ce sont principalement des Sénégalais qui tiennent des boutiques, n'hésitant pas à vous accoster pour essayer de vous vendre un "souvenir."

 

   

 

 

Cabo-Verde 0124 (FILEminimizer) 

Le Cap Vert tire sont nom de l'époque où la végétation était luxuriante et les rivières abondantes sur certaines îles, comme Santiago. Aujourd'hui la flore de l'archipel est très pauvre. Les plantes que l'on trouve dans ces îles ont été importées d'Europe et d'Afrique par les navigateurs portugais. Cette fleur a été photographiée dans le complexe hôtelier où nous séjournions. Vous n'en trouverez pas à l'état sauvage sur Sal.

 

    

 

 

Cabo-Verde 0296 (FILEminimizer) 

La mer bordant l'archipel est cristaline, particulièrement adaptée à la plongée sous marine. Pas une algue ne vient troubler la vue des fonds sablonneux.

 

   

 

 

Cabo-Verde 0316 (FILEminimizer) 

En fin de matinée, les pêcheurs viennent vendre le fruit de leur dur labeur, ils partent souvent en haute mer, dans de frèles embarcations, mues par des moteurs n'excédant pas 15 à 20 CV. Les eaux autour de l'archipel sont très poissonneuses, ici des murènes.

 

   

 

   

Cabo-Verde 0318 (FILEminimizer) 

La chaire délicate des murènes est particulièrement appréciée des Capverdiens.

 

 

   

 

Cabo-Verde 0326 (FILEminimizer) 

Les poulpes aussi sont très appréciés.

 

 

   

 

Cabo-Verde 0297 (FILEminimizer) 

Comme le prix n'est pas fixe, les négociations sont souvent longues entre acheteurs et vendeurs. Combien pour cette brouette pleine de thons ?

 

 

   

 

                              Cabo-Verde 0325 (FILEminimizer) 

Le requin figure également à la carte des menus et les ailerons se vendent très chères.

 

 

   

 

Cabo-Verde 0329 (FILEminimizer) 

Voilà ce que font les pêcheurs une fois leurs poissons vendus... 

 

Partager cet article
Repost0
1 mai 2012 2 01 /05 /mai /2012 19:27

Cet hiver, pendant les vacances de Noël, nous nous sommes promenés sur les hauteurs de Wasselonne, du côté de la Schantz et comme le temps était maussade, nous comptions, les garçons et moi, nous abriter à la gloriette du Geierstein. Arrivés sur place, l'abri n'était plus là. Un promeneur nous indiquait, qu'il a été victime d'une tempête, deux pins lui étaient tombés dessus... et pour des questions de sécurité, l'abri a été démonté et sera restauré en partie dans les ateliers municipaux..

  

Carte IGN : 3715 OT

 

    

 

Gloriette 0214 (FILEminimizer) 

Départ ce jour de fin mars, près de l'abri de la Schantz (alt 371 m).

 

 

  

 

Gloriette 0216 (FILEminimizer)

 

 

  

 

 

 

Gloriette 0217 (FILEminimizer) 

Panneaux directionnels anciens.

 

      

 

Gloriette 0220 (FILEminimizer) 

Bois du Geierstein.

 

   

 

Gloriette 0546 (FILEminimizer) 

 Anémones des bois.

 

    

 

Gloriette 0552 (FILEminimizer) 

Sur la crête du Geierstein (alt 366 m), la nouvelle gloriette reprend la place de l'ancienne, ce 29 mars 2012 par certains membres du Club Vosgien de Wasselonne.

 

 

  

 

Gloriette 0558 (FILEminimizer) 

La nouvelle gloriette reprend des éléments de l'ancienne notamment la charpente et quelques poutres en chêne.

 

   

 

 

Gloriette 0228 (FILEminimizer) 

L'abri terminé ressemble à s'y méprendre à l'ancien mais je préfèrais néanmoins l'ancien toit en bardeaux sombres, beaucoup plus discret.

Il a été inauguré aujourd'hui, le 1er mai.

 

 

  

 

 

Gloriette 0232 (FILEminimizer) 

Tous les éléments sont remontés à l'emplacement d'origine.

 

 

   

Gloriette 0241 (FILEminimizer) 

Vue sur Westhoffen.

 

  

 

 

Gloriette 0238 (FILEminimizer) 

Westhoffen est au centre d'une région très viticole, la "couronne d'or", allusion aux villages faisant partis du domaine mérovingien de Marlenheim. Westhoffen est aussi la capitale de la cerise en Alsace. Des mines de fer et d'argent y ont été exploitées par les Sires de Hanau-Lichtenberg.

 

  

  

 

Gloriette 0244 (FILEminimizer) 

Vestiges des remparts du château de Westhoffen (Rosenbourg). Jadis, hors les murs mais aujourd'hui englobé par la commune. Le château primitif est apparu au XII ème siècle, peut-être même au XI ème. On peut voir une belle tour carrée habitable de 9 mètres sur 9.5 mètres de côté (Wohnturm), sur 2 étages. actuellement propriété privée.

Le château a subit une attaque lors de la seconde invasion des Armagnacs en 1444 et est tombé entre leurs mains. Le castel sera équipé de nouvelles défenses après leur départ. Ces fortifications seront entreprises par la famille noble de Müllenheim qui a acheté le château aux Bergheim en 1440.

 

 

  

 

 

                     Gloriette 0256 (FILEminimizer) 

Cette croix est visible sur la route menant à l'auberge de l'Elmerforst, en passant par la Geisweg. Dans cette auberge, vous pourrez goûter une cuisine raffinée, installés, par exemple, sur la terrasse ombragée par des tilleuls. 

 

 

Partager cet article
Repost0
11 avril 2012 3 11 /04 /avril /2012 15:03

Après avoir repris quelques forces (voir l'article précédent), nous poursuivons notre petite rando en allant visiter une jolie chapelle. Cette chapelle est située en contre-bas du village d'Enchenberg, petit village mosellan du pays de Bitche, à quelques kilomètres à l'Ouest de Lemberg.

Elle a été construite au Moyen-Age, du moins pour sa partie la plus ancienne et, est citée dans les textes dès 1578.

 

 

 Carte IGN : 3713 ET

 

 

 

                   Ste-Verene 0081

Pour accéder à la chapelle, il faut emprunter le chemin de croix, constitué de 14 stations en grès, datant du XVIIIème siècle pour les plus anciennes.   

 

 

 

 

                Ste-Verene 0082             Ste-Verene 0084

                       Beaucoup de stations ont été restaurées ou remplacées.      

 

 

 

 

          Ste-Verene 0088

 

 

 

 

Ste-Verene 0089 

 

 

 

 

           Ste-Verene 0090                Ste-Verene 0091    

                                   Celles-ci sont de la première époque.  

 

 

 

 

Ste-Verene 0097

Chapelle Sainte Vérène. A gauche, la partie la plus ancienne. Une porte à arc brisé et une fenêtre gothique sont les seuls éléments architecturaux du Moyen-Age.   

L'ermitage a été rajouté en 1745, date gravée sur le linteau de porte d'entrée. 

 

 

        Ste-Verene 0098 

  Détail sur la vierge et un angelot de style baroque surplombant le linteau de porte.  

 

 

 

 

 

Ste-Verene 0100                                             ...Et une tête de plus.  

 

 

 

Ste-Verene 0102

                                    Sainte Vérène avec ses attributs (une cruche et un peigne)  

 

 

 

Ste-Verene 0105

       Saint Maurice, compagnon de Ste Vérène et légionnaire dans l'Armée de Thébaine.  

       L'étendard rouge et l'épée brisée rappellent sont martyre à St Maurice, en Suisse.

 

 

 

 

Ste-Verene 0108     

La chapelle a été détruite durant la Guerre de Trente Ans (1618-1648), puis relevée de ses ruines en 1685, selon l'inscription sur l'arc du choeur.

 

 

 

 

Ste-Verene 0110

Un pèlerinage trouvant lieu ici le 1er Mai depuis 1770, date à laquelle sévissait la peste bovine dans la région.  

 

Partager cet article
Repost0
28 mars 2012 3 28 /03 /mars /2012 16:41

Après un crash de mon PC, qui a subit une "attaque virale", je vais à nouveau pouvoir publier des articles, comme quoi, même sur internet, des gens vous veulent du mal.

Mais revenons à ce qui nous intéresse, c'est à dire la rando-découverte !

Ce dimanche après-midi printanier nous conduit vers la colline du Bastberg située près d'Imbsheim. C'est une colline calcaire à la géologie particulière, recouverte de pelouse sèche, pauvre, où fleurissent des plantes que l'on ne retrouve pas ailleurs dans la plaine du Rhin.

Nous partons à la découverte de "chorten" (empilement de pierres sèches), qui n'ont bien sûr rien à voir avec ceux que l'on retrouve au Tibet, mais qui ont une vocation pédagogique, illustrant l'histoire des pierres qui ont façonné le paysage alsacien.

Nous laissons la voiture au pied du Bastberg (Mont St Sébastien) et nous nous dirigeons vers le Galgenberg (colline de la potence) en empruntant par moment un sentier qui traverse une véritable jungle, où des lianes (clématites, vignes blanches) grimpent aux pins. Des panneaux explicatifs aux côtés des chortens, nous donnent quelques indications sur la provenance des pierres.

L'ambiance générale est à la flânerie ce dimanche et les promeneurs , pour certain, prennent le temps de se coucher dans l'herbe pour s'y reposer et même faire griller quelques saucisses pour d'autres.

 

 Carte IGN : 3714 ET

 

    

le-Bastberg 0482

Abri du Bastberg et sa croix nouvellement reconstruite. L'ancienne a été brûlée par des malfaisants. 

 

   

 

le-Bastberg 0359 

Le casque - grès à Volzia 

 

   

le-Bastberg 0356 

Mathis à la recherche de fossiles. 

 

 

  

le-Bastberg 0366 

Le tilleul de Goethe. 

 

   

 

le-Bastberg 0386 

Le goliath - calcaire (Muschelkalk). 

 

  

le-Bastberg 0369 

ça y est, c'est le printemps ! 

 

   

le-Bastberg 0374 

 

 

  

 

le-Bastberg 0391 

Abri à proximité du sentier géologique. 

 

   

le-Bastberg 0392 

Le Galgenberg (à gauche) et le Bastberg (à droite). 

 

  

 

le-Bastberg 0393 

Carte du sentier, long de 6 km. 

 

 

  

le-Bastberg 0410 

La porte - grès des Vosges. 

 

 

  

le-Bastberg 0416 

Fleurs du Bastberg. 

 

   

le-Bastberg 0421 

Paysage champêtre. 

 

 

  

le-Bastberg 0433 

Le masque - calcaire. 

 

   

 

le-Bastberg 0430 

Panneau explicatif à côté de chaque chorten. 

 

 

  

le-Bastberg 0441 

La vrille - calcaire marin. 

 

   

le-Bastberg 0358 

C'est ce genre de pannonceaux qui balisent les différents sentiers proposés autour du Bastberg.

  

   

 

le-Bastberg 0450 

L'oeuf - calcaire dolomitique. 

 

  

 

le-Bastberg 0454 

Vue sur les villages des alentours. 

 

  

 

le-Bastberg 0459 

Le temple - grès calcaire. 

 

 

   

le-Bastberg 0470 

Table d'orientation. 

 

  

 

le-Bastberg 0474 

La croix du Bastberg (alt 326 m). 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
21 février 2012 2 21 /02 /février /2012 06:13

Dernier volet de cette trilogie consacré aux cascades du coin. Il est peu avant midi lorsque j'entame cette petite rando d'environ 8 kms sur les hauteurs d'Urmatt. Je me rends à la petite chute du Soultzbach par le chemin large balisé rectangle jaune, en partant de la place du village je passe par le "Salzloch" (trou à sel), un étrange trou d'eau dont les locaux disent que personne n'en connait la profondeur mais qu'elle est conséquente. En été, cette eau est opaque voir même laiteuse. Je poursuis le chemin jusqu'au lieu dit "Waldeinsamkeit",où il faut prendre le chemin à gauche pour atteindre la cascade du Soultzbach (alt 366 m) en quelques minutes.

Je prendrai ma pause déjeuner en ce lieu tout en écoutant le chant de l'eau se frayant un chemin dans l'enveloppe glacée. Cette rando me fait traverser des rochers- falaises, témoins de violentes éruptions volcaniques qui forgèrent les Vosges, A 430m d'altitude, se sont les Rosinel felse aussi appelées "Petites Dolomites Alsaciennes".

 

 

 

rosinel 0216 

Le Salzloch, d'après une légende locale, ce trou n'a pas de fond...

 

 

 

 

 

 

rosinel 0220 

Joli spécimen de geai des Chênes, ceux dont les cris stridents percent le silence relatif des forêts à la moindre approche humaine.

 

 

 

 

 

 

rosinel 0229  

Premier rouquin de la journée. Celui-ci semble transporter une patte de quelque chose dans sa gueule.

 

 

 

 

 

rosinel 0238 

Lieu-dit Waldeinsamkeit. En faisant des recherches, j'ai appris que cet arbre est un Tsuga originaire du Canada.

 

 

 

 

 

 

rosinel 0240                                                   Vierge.  

 

 

 

 

 

 

rosinel 0242 

Le chemin à gauche après la bifurcation : plutôt casse-gueule.

 

 

 

 

 

rosinel 0244 

Tout est gelé, faut pas s'y tromper.

 

 

 

 

 

 

rosinel 0246 

Des piliers de glace semblent soutenir cet arbre.

 

 

 

 

 

 rosinel 0255

Et la voici enfin, c'est ma préférée des 4, elle se jette dans un petit bassin d'un hauteur d'environ 8m je dirais. L'an dernier en été nous y avons été avec Hugo. Depuis un moment nous commencions à souffrir de la soif car dans la précipitation j'avais oublié les bouteilles d'eau à la maison... nous avons été contraints de boire l'eau de la cascade.

 

 

 

 

 

 

rosinel 0256 

Là aussi c'est dur comme de la pierre, seuls 10cm au bas de la carapace permettent le passage de l'eau.

 

 

 

 

 

 rosinel 0261

Repas du jour, avec quelques petites gateries.

 

 

 

 

 

rosinel 0263                                      Que du bonheur, en tout cas il ne manque pas grand chose...  

 

 

 

rosinel 0265                                                La madonne des bois d'Urmatt... pas très sexy...  

 

 

 

 

 

rosinel 0277 

Tiens en vlà un autre...

 

 

 

 

 

rosinel 0287 

Il ne semble pas souffrir de la faim celui là, encore bien gras...

 

 

 

 

rosinel 0292 

Quel regard ! Il faut presque leur donner un coup de pied sur le chemin, tellement il y en a...

 

 

 

 

 

rosinel 0301 

Encore une petite pause au point culminant de cette rando (alt 438 m) avant d'entamer la descente vers le Rosinel.

 

 

 

 

 

rosinel 0313 

Le Rosinel Fels. Un des pitons d'origine volcanique qui rappelle les célèbres Dolomites.

  

Partager cet article
Repost0
18 février 2012 6 18 /02 /février /2012 21:45

Pour le reportage du second volet, je me dirige le lendemain vers le touristique village du Hohwald. C'est un village qui s'étend entre 600 et 1100m d'altitude sur environ 10 kms, fractionné en plusieurs hameaux.

De nombreux sentiers mènent à la cascade mais aujourd'hui je vais prendre au plus court car j'ai encore une autre visite de prévue pour l'après-midi. Je pars de la "Neumelkerei" et emprunte le rond rouge qui me mènera en peu de temps à la cascade du Kreuzweg. Le lieu est désert et je peux en toute tranquilité écouter le grondement le l'eau derrière le sarcophage de glace. De retour dans le village, je suis intrigué par le nombre de sculptures devant certaines maisons. Une oeuvre comportant 4 pierres dressées trouve même sa place au milieu du Parc du Séquoia.

 

Carte IGN : 3717 ET

 

  

les-4-cascades-suite 0166L'Andlau prend sa source à quelques dizaines de mètres en contre-bas de la Crête des Myrtilles, au Champ du Feu. Avant de traverser le Hohwald, la rivière a été détournée sur un rocher dans le but de produire une spectaculaire cascade, artificielle mais tellement jolie.

 

   

les-4-cascades-suite 0173

Le niveau de la rivière a bien baissé ces derniers jours donnant à la glace formée des allures de banquise.

 

   

les-4-cascades-suite 0175

Abri au Hohwald.

 

  

 

les-4-cascades-suite 0183

Après une courte marche, j'arrive en vue de la cascade du Kreuzweg aussi appelée cascade de l'Andlau. Là aussi le sentier,  qui mène au pont enjambant le cours d'eau, est verglacé. Je m'installe à cette table le temps de boire une tisane tout en écoutant le grondement sourd de la cascade.

 

   

les-4-cascades-suite 0185

J'imagine que cette passerelle était pleine de curieux le jour précédent.

 

   

les-4-cascades-suite 0189

Jour après jour, de la glace se forme sur la glace déjà en place dans un inextricable chaos de stalactites.

 

   

 

les-4-cascades-suite 0200

Cette sculpture d'Annette Bucher et Stephan Roher se nomme "Les 4 pierres".

 

 

  

             les-4-cascades-suite 0201

             De quoi peuvent bien s'entretenir ces 4 silhouettes filiformes ?

 

   

les-4-cascades-suite 0203 

Une autre sculpture dans le Parc du Séquoia.

 

   

              les-4-cascades-suite 0205

               Une quinzaine d'oeuvres sont disséminées à travers le village.

 

   

 

 les-4-cascades-suite 0198-copie-1

Cette pierre taillée insérée dans la maçonnerie de cette maison n'a rien d'une sculpture contemporaine mais elle me plaisait bien.

 

  

 

          les-4-cascades-suite 0206

         Celui-là ressemble à mon prof de math ! (une vraie tête de bois )

 

  

 

les-4-cascades-suite 0207 

Celui là me rappele plutôt mon prof de dessin industriel !

   

 

les-4-cascades-suite 0209

 Allez chat chuffit maintenant...

 

Prochaine cascade : celle du Soultzbach...

 

 

Partager cet article
Repost0
17 février 2012 5 17 /02 /février /2012 21:42

Les Géants du Nideck ont certainement eu froid aux orteils ces jours-ci avec des températures descendants jusqu'à -18°C et ceci durant quasiment 2 semaines d'affilées.

On est donc remonté à la cascade du Nideck ce dimanche pour prendre un bain... de foule. Après le déjeuner, c'était l'heure de pointe, les curieux s'agglutinaient autour de la masse blanche, certainement prévenus par le reportage diffusé par France 3 où les articles dans les DNA.

Il y avait des embouteillages sur le petit sentier et sur les escaliers verglacés où les glissades étaient fréquentes. Quelques badauds s'avancent imprudemment mais pas impunément sur la glace... Il en résulte une hécatombe de boitiers photos.

Parmis la foule, je vois 3 personnes derrière un rocher, un peu à l'écart, que je n'avais jamais rencontré auparavant  mais qui ne me sont pas inconnues car les ayant vu maintes fois en photos sur leur blog link.

 

Carte IGN : 3716 ET

 

   

Les-4-cascades 0058

Cette fois la cascade est complètement emmitouflée de "méduses floconneuses" rendant invisible le filet d'eau que l'on entendant encore derrière la carapace blanche.

 

 

  

Les-4-cascades 0060

Le soleil fait perler quelques gouttes d'eau le long de leurs tentacules.

 

  

Les-4-cascades 0063

Beautés éphémères de la nature.

 

   

Les-4-cascades 0081

Le danger est réel sur cette glace. Les chutes et les casses sont nombreuses.

 

   

Les-4-cascades 0082a

Certains ont ramené leur matériel lourd...

 

 

  

cascades

J'aperçois Jean-Luc et une amie des Lamas qui étaient venus aussi pour le spectacle des cascades. Ils me conseillent d'aller voir la petite cascade de la Hasel, non loin d'ici, que je ne connaissais pas. Jean-Luc est un habitué des lieux et il me confie qu'il est déjà allé se faufiler derrière la petite chute pour prendre des photos, bravant tous les dangers.

En effet, jetant un coup d'oeil sur son blog, je vois notre ami faisant des clichés à travers le rideau d'eau ! encore merci à eux. (le saucisson était très bon, mais un jour j'aimerais goûter à ton omelette !).

Nous quittons le brouhaha du Nideck pour la quiétude de la Hasel.

C'est donc en suivant leurs indications, que nous arrivons en peu de temps au parking improvisé qui sera le point de départ pour nous rendre à la petite chute de la Hasel. En passant par la maison forestière de l'Eichelberg, il y a environ 2 kms de marche. 

    

 

Les-4-cascades 0090

Du parking, il y a environ 1/2h de marche sur le chemin large conduisant à la cascade.

 

 

 

Les-4-cascades 0091

M-F de l'Eichelberg. A cet endroit il faudra prendre le chemin du bas.

 

 

  

Les-4-cascades 0117

La voici enfin. Elle est loin d'être aussi spectaculaire que celle du Nideck mais elle a son charme.

  

  

Les-4-cascades 0121

Tout végétal est pris dans une belle épaisseur de glace.

 

 

  

Les-4-cascades 0142

Hugo ne peut s'empêcher de décrocher quelques glaçons.

 

 

  

                Les-4-cascades 0144

                Deux "pieuvres" échouées sur un rocher.

 

 

Les-4-cascades 0149

A l'heure ou vous lisez ces lignes, cet amas de glace a déjà complètement disparu.

 

   

Les-4-cascades 0152

Je reviendrai la voir en été car j'ai la même idée en tête que Jean-Luc...

 

Prochain article : cascade du Kreuzweg.

 

 

 

Partager cet article
Repost0
5 février 2012 7 05 /02 /février /2012 19:26

Le fait de travailler en 4x8, me libère la matinée, l'après-midi ou même la journée quand je suis de nuit. Dès que je peux, j'enfile mes chaussures et je vais marcher. Cette après-midi, je souhaitais faire le tour du vignoble de Wolxheim.

C'est en dégustant le contenu d'une bouteille de gewurztraminer grand cru Altenberg de Wolxheim que j'ai eu l'idée de cette randonnée.

J'ai déjà eu souvent l'occasion de monter au Scharrachberg à vélo car la piste cyclable n'est pas loin mais j'y suis rarement monté à pied.

Je débute ma rando en partant de Wolxheim Canal et je suis le sentier viticole (losange rouge). Une première halte à la chapelle St Denis avant de monter à l'Altenberg vers le Horn. Du Horn je me rends au Silberberg puis effectue un aller-retour à la chapelle Maria Altbronn avant de monter au Scharrachberg puis à l'église protestante de Scharrachbergheim pour y faire quelques photos de têtes intéressantes. Le retour s'effectuera à peu de chose près par le même chemin.

 

Carte IGN : 3616 ET    

 

 

 

 

 

Le-Horn 1592

La chapelle St Denis au centre du cimetière, dans les vignes. Elle est attestée depuis 1342.  

Elle a été construite à l'emplacement d'un ancien sanctuaire romain dédié à Dionysos, le dieu du vin. On lui a donc donné, à cette chapelle, un nom de consonnance voisine à Dionysos : St Denis afin de christianiser les lieux.

 

 

 

 

 

 

Le-Horn 1595

Détail d'une statue représentant un ange au cimetière qui ceinture la chapelle.  

L'étymologie de Wolxheim (Wolixe en alsacien) viendrait de "village du loup", d'où son blason : double crochet à loups, utilisé autrefois comme piège à loups.

Non loin du village , on trouve les carrières royales (Steingrüb) qui, lors de l'annexion de l'Alsace, ont été réquisitionnées par Louis XIV afin qu'elles fournissent les matériaux nécessaires aux fortifications de Strasbourg sous la conduite de Vauban. Les pierres y ont été acheminées par le canal de la Bruche, construit à cet effet. Aujourd'hui le chemin de halage du canal a été transformé en piste cyclable.

 

 

 

 

Le-Horn 1596

Intérieur de la chapelle St Denis.  

 

 

 

 

 

Le-Horn 1597

A l'intérieur de la chapelle se trouve la pierre tombale de la femme du meunier Audran, décédée en 1703, de Wolxheim.  

 

 

 

 

Le-Horn 1602

Ici débute le vignoble d'appelation "Grand cru Altenberg". Il se situe sur les versants du Horn (alt 246m). Il parait que Napoléon Ier l'appréciait tout particulièrement. Il n'est pas le seul. J'aime aussi me délecter d'un verre (ou deux) de ce grand cru surtout le gewurz bien sûr, mais les autres cèpages ne sont pas en restes. Ces brevages sont bien sûr à boire avec... qui l'on veut. Au sommet du Horn, on aperçoit la statue dorée du Christ.  

 

 

 

 

Le-Horn 1618

Vue sur le vignoble. Il se compose de 140 ha de vignes dont 31 ha classés "Grand cru Altenberg" et 8 ha du fameux gewurz.  

 

 

 

 

Le-Horn 1611

On dirait qu'on m'attend à bras ouverts. Cette statue du sacré coeur a été érigée en 1912, elle est un symbole de paix à une époque ou l'on ne parle que de guerre. La statue est orientée vers le fort de Mutzig.  

 

 

 

 

Le-Horn 1643

Chapelle Maria Altbronn.  

Altbronn signifie littéralement "vieille fontaine". C'est en effet autour d'une source que fût bâtit au Moyen Age le village d'Altbronn. Ce village a été entièrement "vidé" de ses habitants entre 1348 et 1350 par la "mort noire", l'épidémie de peste qui sévissait alors dans toute l'Europe. L'église est tout ce qu'il reste du village disparu. L'endroit devint alors un lieu de pèlerinage pour les populations alentours. Le clocher néo-gothique est contemporain au reste du bâtiment. Le site devient un haut lieu spirituel suite à une série de miracles.

 

 

 

 

 

 

 

Le-Horn 1622 

Vue sur le Scharrachberg. Tout ce secteur est truffé de blockhaus et de galeries souterraines.  

 

 

 

 

Le-Horn 1629 

Le sommet du Scharrachberg (alt 316m) est planté de pins lui donnant un cachet très méditerranéen. Comme le Horn et le Silberberg, le Scharrach est constitué de conglomérat oligocène (marno-calcaire) ce qui donne de grandes qualités aux vins. Ce sont donc essentiellement des sols pauvres. Sur la partie Ouest on trouve même du "muschelkalk".  

 

 

 

 

Le-Horn 1634     Le-Horn 1635

Le Scharrachberg est aussi connu pour ses nombreuses casemates construites lors de la 1ère guerre mondiale par le ministère allemand de la guerre, pour la défense du fort de Mutzig, ce qui prouve le point stratégique qu'était ce lieu. Mais le sommet fût déjà colonisé au néolithique car on y a trouvé plusieures haches en bronze. Au Moyen Age se dressait là un château fort construit par les Sires d'Ochsenstein.  

 

 

 

 

Le-Horn 1652

                                     Eglise protestant de Scharrachbergheim (XIIème siècle).  

 

 

 

 

Le-Horn 1662  

  Visage très érodé sur une face du clocher.  

 

 

 

 

Le-Horn 1663 

  Monstre dévorant un homme.  

 

 

 

 

Le-Horn 1291

  Autre visage au milieu d'une fenêtre géminée en haut du clocher.  

 

 

 

 

Le-Horn 1300 

Autre monstre dévorant un homme (sur le chaînage d'angle du clocher).  

 

 

 

 

Le-Horn 1664B

Chapelle "Der Dirre Herrgott" d'Irmstett. Au retour, j'ai voulu visiter cette chapelle car elle est fondée sur une curieuse légende.  

 

 

 

 Le-Horn 1664C

Intérieur de la chapelle.

Voici cette légende, et comme toute légende elle est fondée sur une histoire vraie :

Pendant le guerre de 30 ans (1618 - 1648) durant laquelle toute l'Alsace fût mise à sac, un soldat Suédois poursuivait une jeune fille. Elle s'enfuit vers le "Sauerbrunnen", source salée située à 200m du village, et se cacha dans les roseaux qui l'entouraient. Elle fit le voeu de faire ériger une croix à cette endroit si elle réchappait au Suédois. Elle tint promesse et fit don d'une croix en bois. Une croix supportant un Christ décharné se trouvait à côté de la source. L'endroit devint un lieu de pèlerinage et on lui reconnu des pouvoirs de guérison notamment de la tuberculose.

  

Partager cet article
Repost0
14 janvier 2012 6 14 /01 /janvier /2012 06:41

J'habite au pied d'une colline qui s'appelle le Goeftberg. C'est une colline calcaire qui culmine à 397 mètres. On y trouve des champs, des prés de fauche, des friches, des taillis. Elle cache de petites merveilles botaniques. Les pelouses sèches sont reconnues comme étant des espaces de haute valeur écologique, elles abritent un nombre remarquable d'espèces rares comme des orchidées sauvages, des gentianes, des anémones pulsatilles ou l'aster amelle mais aussi des forêts de pins, de chênes et de robiniers.

 

Le Goeftberg fait parti du champs de fracture d'Obernai-Saverne qui concerne un certain nombre de collines sèches dont le Bastberg.

 

La chapelle St Wendelin, qui à l'origine était dédiée à la Ste Croix, a été construite en 1772, à l'initiative du curé Michel Adam. Sur la toile, on trouve trop souvent qu'elle a été construite en 1666, mais c'est une erreur. Il y a effectivement une croix de la peste qui a été intégrée à la maçonnerie lors de la construction de la chapelle, croix où figure la date de 1666 avec une inscription en latin "O CRVX AVE SPES VNICA" O croix nous te saluons, unique espoir, inscription qu'on rencontre fréquement sur les calvaires ruraux.

 Cette croix de la peste était un don des habitants de Hohengoeft afin de remercier Dieu d'avoir épargné le village de cette terrible épidémie.

 

La chapelle a été prolongée en 1787 par la nef actuelle. A l'extérieur, on peut voir de puissants contre-forts.

 

Voici quelques photos prises au fils des saisons.

 

 

 

Goeftberg 0075 (FILEminimizer) 

La chapelle a la particularité de posséder des volets fermant sur des fenêtres de plein cintre.

 

 

 

 

Goeftberg 0089 

La fameuse croix de la peste qui induit beaucoup de gens en erreur !

Elle se trouve au dessus de la porte d'entrée. 

 

 

 

 

Goeftberg 0901

2 retables en bois peint, de part et d'autre, avec statues en plâtre de St Pierre et St Paul.

 

 

 

 

Goeftberg 0904 

Statue de St Wendelin en bois peint.

Il est représenté en berger, un mouton à ses pieds et une houlette à la main.

 

 

 

 

 

Goeftberg 0070 (FILEminimizer) 

14 stations jalonnent le chemin empierré qui monte du village vers la chapelle.

Des traces polychrome attestent que les médaillons étaient initialement colorés.

 

 

  

Goeftberg 0717

Détail d'un médaillon, celui-ci est restauré.

 

 

 

 

Goeftberg 0269 

C'est dans un champs labouré comme celui-ci que j'ai trouvé des fossiles représentatifs du "Muschelkalk".

 

 

  

 

Goeftberg 0074 (FILEminimizer) 

Un des fossiles trouvés au Goeftberg.

 

 

  

Goeftberg 0139 

La présence de ce mirador indique qu'il y a du gibier de passage sur la colline.

Les bois, taillis et les bosquets offrent de nombreuses caches.

 

 

  

Goeftberg 0091 

J'ai pu faire une vingtaine de photos de cette chevrette entrain de brouter avant qu'elle ne me remarque.

 

  

 

Goeftberg 0098 

 

  

 

 

Goeftberg 0065 

Mésange charbonnière.

 

 

  

Goeftberg 0267 

On rencontre une grande variété de feuillus et de conifères.

 

 

  

Goeftberg 0047 

Le versant vers Wintzenheim est très cultivé. La butte au centre est le Kochersberg (alt 310m). Le terme "Kocher" signifie "colline" en langue celtique. Des siècles plus tard, les Alamans, ignorant cette signification y rajoutèrent le mot "Berg" qui désigne aussi une hauteur (montagne ou colline), un pléonasme !

En 1249, un chateau y fut construit appelé "chateau des Evèques". Assiègé en 1592 par les troupes du cardinal de Lorraine, ils massacrèrent, après leur réddition, les 63 soldats de l'Evèque de Strasbourg, qui y étaient en garnison, d'une balle dans la tête. Les agonisants étaient achevés à l'épée...

En 1720, ses pierres furent utilisées pour construire la nouvelle route des diligences de la ligne Strasbourg-Saverne. Aujourd'hui, il ne reste plus qu'un ensemble de douves.

 

  

 Goeftberg 0048

 Le Kochersberg sera à nouveau utilisé, cette fois pour une ligne de télégraphe optique Chappe. Paris relié à Strasbourg par une quarantaine de relais. L'un des relais était installé initiallement au Goeftberg en 1798, puis au Kochersberg en 1814. Le télégraphe optique fonctionnera jusqu'en 1852.

 

 

 Goeftberg 0442

 

    

 

 

Goeftberg 0473

 

 

   

 

Goeftberg 0281 (FILEminimizer) 

Anémones pulsatilles.

Attention ! ces belles fleurs sont toxiques, elles fleurissent au tout début du printemps.

 

  

 

Goeftberg 0084 

Une chevrette et un brocard

 

 

 

Goeftberg 0040

Les champs de l'Ackerland sont les plus fertilles du Kochersberg.

 

  

 

Goeftberg 0485 

Le Goeftberg est un site protégé. Le CSA (conservatoire des sites Alsacien) y a acquis plusieurs parcelles.

  

 

 

Goeftberg 0060 

Le lundi de Pentecôte a lieu la traditionnelle bénédiction des chevaux devant la chapelle.

C'est devenu un lieu de pélerinage pour de nombreux participants. 

 

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • Guy
  • j'aime les randos-découvertes,les Vosges et ses fermes-auberges,l'Alsace et son patrimoine,les chateaux-forts et leurs légendes et plein d'autres choses encore..
  • j'aime les randos-découvertes,les Vosges et ses fermes-auberges,l'Alsace et son patrimoine,les chateaux-forts et leurs légendes et plein d'autres choses encore..

Rechercher