Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 janvier 2017 5 20 /01 /janvier /2017 15:28

Nous partons par un samedi après-midi de décembre brumeux. La Petite Pierre se prépare pour les fêtes de Noël. Nous laissons loin derrière nous les illuminations des ruelles médiévales pour nous enfoncer dans le Johannisthal, en direction du château de la Hunebourg. La nuit tombe vite. Les lampes frontales percent la forêt sombre sur quelques mètres. Les plaquettes de balisage réfléchissantes du CV nous permettent de suivre l'itinéraire prévu sans nous égarer. Tout est si différent la nuit, plus aucun repère !

Puis voilà le rocher de la Guérite, à peine éclairé par nos lampes. A quelques centaines de mètres de là se trouve une petite grotte. Elle est aménagée d'une lourde table ronde en grès et des bancs tout autour. Il est temps de sortir le vin chaud pour nous réchauffer un peu, et d'allumer les bougies, histoire de mettre une ambiance chaleureuse ... C'est drôle, à nous voir, on dirait une secte invoquant les esprits de la nuit et des rochers ! Au château, la table est déjà dressée. Dans les fours mijotent plusieurs marmites de Baekeoffe qui régaleront nos papilles et nos estomacs affamés ...

Carte IGN : 3714 ET

 

Dans la forêt domaniale de La Petite Pierre

Dans la forêt domaniale de La Petite Pierre

 

 

On traverse la clairière du parc animalier du Schwarzbach

On traverse la clairière du parc animalier du Schwarzbach

 

 

Premières gelées !

Premières gelées !

 

 

Une très ancienne croix de pierre

Une très ancienne croix de pierre

 

 

Une nuit au château du Hunebourg

 

 

La Guérite dans la brume

La Guérite dans la brume

 

 

Une nuit au château du Hunebourg

 

 

 

 

Une nuit au château du Hunebourg

 

 

Oh, c'est pour qui ces cadeaux ?

Oh, c'est pour qui ces cadeaux ?

 

 

On va se régaler !!

On va se régaler !!

 

 

Un Kachelofe du château

Un Kachelofe du château

 

 

Et sa déco de l'époque ...

Et sa déco de l'époque ...

Après une bonne nuit dans les chambres douillettes du château et un bon petit déjeuner copieux, nous reprenons les sentiers tout aussi brumeux que la veille pour rejoindre La Petite Pierre. Nous regagnons les véhicules mais le week end est loin d'être terminé ! Pour le repas de midi, les cuistots du Hunebourg nous ont concocté une formidable choucroute ...

 

 

Le donjon noyé dans le brouillard

Le donjon noyé dans le brouillard

 

 

Tiens, une sculpture que je n'avais encore jamais remarqué ...

Tiens, une sculpture que je n'avais encore jamais remarqué ...

 

 

Une nuit au château du Hunebourg

 

 

Le totem du Loosthal

Le totem du Loosthal

 

 

Avec un peu d'imagination, on devine une grenouille !

Avec un peu d'imagination, on devine une grenouille !

 

 

Une nuit au château du Hunebourg

 

 

Et enfin la choucroute !

Et enfin la choucroute !

 

 

Repost 0
16 janvier 2017 1 16 /01 /janvier /2017 10:28

Walschbronn est une petite commune située près de la frontière Allemande. A l'époque où les Romains occupaient le bassin rhénan, ils y avaient construit quelques villas autour d'un centre thermal, d'où certainement le nom du village Mosellan. Quelques vestiges de voie romaine sont d'ailleurs encore visible dans la forêt alentours. Mais au fait, qui est donc cet Artaban ? Pas celui qui est fier bien sûr, mais Artaban de Médée ! C'est le quatrième roi mage qui n'a connu que des misères sur son chemin ... un peu comme nous aujourd'hui car les objectifs fixés n'ont pas été atteints ! Mais à propos de roi mage, mon petit doigt me dit qu'il y aura certainement de la galette au dessert ! Je hume déjà la bonne odeur de frangipane ...

Pour rester à l'époque romaine, l'épiphanie était appelée chez eux les fêtes des Saturnales. Dans leurs galettes, les Romains mettaient déjà une fève. Des parts de galette étaient distribuées à leurs domestiques. Pendant un jour, et un jour seulement, celui qui la trouvait pouvait commander à son maître et exiger de lui ce qu'il voulait. Une sorte d'inversion des rôles. Mais dès le lendemain, la vie reprenait son cours normal.

La chasse aux trésors avait pourtant bien commencé et le rocher du Teufelstisch fut relativement vite trouvé, non sans quelques tâtonnements. C'est après que ça se corse ... Bref, l'heure tourne mais la forêt ne livrera pas ses secrets aujourd'hui ! Finalement on se retrouve à Walschbronn, au pied du château de Weckersbourg, qui avait été édifié pour protéger cette fameuse source thermale car on venait de très loin pour profiter des vertues de cette eau. Les deux tours d'artilleries prouvent qu'elle était très convoitée ! 

Notre itinéraire nous conduit vers Dorst où la vie semble s'être arrêtée ! Les habitations sont d'un autre temps et rien n'est fait pour rajeunir la petite localité. Mais pour l'heure, il devient urgent de trouver un endroit sympa pour déguster notre repas des rois ...

Carte IGN : 3713 ET

 

Notre randonnée commence du côté Allemand, au Sud-Est du village de Hilst

Notre randonnée commence du côté Allemand, au Sud-Est du village de Hilst

 

 

Ce Teufelstisch est aménagé pour l'escalade

Ce Teufelstisch est aménagé pour l'escalade

 

 

On y trouve la gravure d'un coq de bruyères

On y trouve la gravure d'un coq de bruyères

 

 

Et des polissoirs très anciens !

Et des polissoirs très anciens !

 

 

Le rocher du Wildschwein

Le rocher du Wildschwein

 

 

La sente d'Artaban

 

 

Une pierre levée dans la forêt de Hilst

Une pierre levée dans la forêt de Hilst

 

 

Les murailles du Weckersbourg, XVème siècle

Les murailles du Weckersbourg, XVème siècle

 

 

Un certain Simon Wecker de Deux-Ponts-Bitche a donné son nom au château

Un certain Simon Wecker de Deux-Ponts-Bitche a donné son nom au château

 

 

En 1706 fut élevée la chapelle Notre Dame de la Pitié tout près du hameau de Dorst

En 1706 fut élevée la chapelle Notre Dame de la Pitié tout près du hameau de Dorst

 

 

Jean Friderich Zoller a financé le petit sanctuaire

Jean Friderich Zoller a financé le petit sanctuaire

 

 

Repas royal ...

Repas royal ...

 

 

La galette et sa couronne de dentelles

La galette et sa couronne de dentelles

 

 

Pas loin de la chapelle se trouve le cimetière Mennonite. Les Catholiques refusant d'inhumer les anabaptistes dans leur cimetière, il leur fallait acheter un bout de terrain pour y enterrer leurs morts

Pas loin de la chapelle se trouve le cimetière Mennonite. Les Catholiques refusant d'inhumer les anabaptistes dans leur cimetière, il leur fallait acheter un bout de terrain pour y enterrer leurs morts

 

 

Les sépultures ne portent évidemment pas de croix mais souvent un riche décor végétal

Les sépultures ne portent évidemment pas de croix mais souvent un riche décor végétal

Toute la journée il faisait gris, d'épais nuages cachaient bien le soleil. Celui-ci ne fit son apparition qu'en fin d'après-midi. Sur le chemin du retour, nous étions tentés de photographier le coucher de soleil. Il nous fallait trouver un point assez haut. La citadelle de Bitche était donc toute indiquée pour cela. Au même moment, un groupe de GI's américains montait également à la citadelle avec leurs véhicules militaires de la seconde guerre mondiale. Nous en avons donc profité pour faire quelques photos avec eux ...

 

 

Tous sont des parents de soldats Américains qui ont combattu autour de Bitche.

Tous sont des parents de soldats Américains qui ont combattu autour de Bitche.

 

 

Le soldat Ryan à la citadelle ...

Le soldat Ryan à la citadelle ...

 

 

La sente d'Artaban

 

 

Repost 0
5 décembre 2016 1 05 /12 /décembre /2016 15:08

Visible de très loin, la silhouette de l'Ortenbourg ressemble à un phare qui domine l'entrée du Val de Villé. C'est une remarquable forteresse considérée comme l'exemple parfait de l'architecture militaire du XIIIème siècle. Le donjon pentagonal en forme d'étrave de navire est protégé par un bouclier en granit, face à l'attaquant. Pas de doute, cette construction est dédiée à faire la guerre ! L'Ortenbourg, ou Ortenberg de son nom médiéval, sera le théatre de sanglantes batailles. Il ne cédera à aucune attaque tant son système défensif est bien étudié. Il faudra construire un château-fort, le Ramstein, élevé par Otton d'Ochsenstein, pour en venir à bout. Les armes les plus perfectionnées de l'époque ne pourront rien contre la cuirasse de ce vaisseau de pierres, la garnison sera contrainte de se rendre et d'ouvrir les portes de la place forte aux termes d'un interminable siège. Plus tard, l'Ortenbourg connaîtra encore de nombreux sièges pour déloger des chevaliers-brigands qui s'y installent et terrorisent les populations alentours. La fin du château est liée à la Guerre de Trente Ans. Occupé par les Suédois en 1632, le burg servira une fois de plus de base d'expéditions pour les rapines.

Je démarre cette belle randonnée à Dieffenthal, au pied des rochers des Celtes. Le sentier grimpe dans la forêt aux couleurs automnales, au milieu de remarquables roches de granit. Au bout d'une heure et demi de marche, j'arrive déjà devant ce colosse de pierres. L'Ortenbourg impressionne ! Ce n'est pourtant pas la première fois que je le visite. Il semble intact malgré les batailles et les siècles qui ont pesé sur lui. Par l'ouverture d'une archère, on aperçoit le Ramstein qui présente sa fenêtre de tir toujours menaçante. Dans le palace, on distingue les vestiges des immenses cheminées nécessaires à chauffer la bâtisse durant les longs hivers alsaciens. Je reprends mon chemin à la recherche d'un endroit pour déjeûner. Vers 13 heures j'arrive à la hauteur du Hagelstein. De là, j'aperçois le rocher d'escalade du Falkenstein. C'est là que je poserai mon sac pour la pause repas. Je reprends ma route en direction du Baerenstein, la roche aux Ours. Ce sera ma prochaine étape. On ne peut manquer ce rocher, un château-fort est construit dessus ...

Carte IGN : 3717 ET

 

Les vignes aux couleurs d'or forment un écrin pour l'Ortenbourg

Les vignes aux couleurs d'or forment un écrin pour l'Ortenbourg

 

 

Une borne milliaire rescapée marquait la distance sur les principales voies romaines. L'intervalle entre deux bornes était d'un mille romain qui correspond à environ 1480 mètres

Une borne milliaire rescapée marquait la distance sur les principales voies romaines. L'intervalle entre deux bornes était d'un mille romain qui correspond à environ 1480 mètres

 

 

Il y a très longtemps, les femmes venaient accoucher au rocher des Celtes ...

Il y a très longtemps, les femmes venaient accoucher au rocher des Celtes ...

 

 

Ces deux-là s'appellent Hansel et Gretel !

Ces deux-là s'appellent Hansel et Gretel !

 

 

Et celui-ci n'a pas l'air content du tout !

Et celui-ci n'a pas l'air content du tout !

 

 

Le voici ! l'Ortenbourg ...

Le voici ! l'Ortenbourg ...

 

 

Il domine toute la plaine d'Alsace

Il domine toute la plaine d'Alsace

 

 

L'Ortenbourg, une forteresse médiévale

 

 

Le Ramstein qui causa sa perte ...

Le Ramstein qui causa sa perte ...

 

 

L'architecture de la forteresse est restée inchangée depuis 1258, date de sa construction !

L'architecture de la forteresse est restée inchangée depuis 1258, date de sa construction !

 

 

Une belle borne armoriée

Une belle borne armoriée

 

 

Le Falkenstein émerge de la forêt

Le Falkenstein émerge de la forêt

 

 

L'Ortenbourg, une forteresse médiévale

 

 

Au carrefour Kaesmarkt (marché aux fromages). Les habitants du Val de Villé ont porté jusqu'ici des vivres à ceux de Dambach-la-Ville en 1343, alors que la localité était décimée par la peste et que personne n'osait y pénétrer ...

Au carrefour Kaesmarkt (marché aux fromages). Les habitants du Val de Villé ont porté jusqu'ici des vivres à ceux de Dambach-la-Ville en 1343, alors que la localité était décimée par la peste et que personne n'osait y pénétrer ...

 

 

C'est au début du XIIIème siècle que le comte d'Eguisheim fait construire le Bernstein

C'est au début du XIIIème siècle que le comte d'Eguisheim fait construire le Bernstein

 

 

De belles fenêtres romanes de plein cintre, largement ébrasées

De belles fenêtres romanes de plein cintre, largement ébrasées

 

 

Le massif donjon pentagonal protégeait les bâtiments construits en enfilade derrière lui

Le massif donjon pentagonal protégeait les bâtiments construits en enfilade derrière lui

 

 

"Bärenstein", la roche aux Ours !

"Bärenstein", la roche aux Ours !

 

 

Dambach est élevée aux rangs de ville épiscopale en 1340 et bénéficie du droit de se protéger derrière des remparts. Aujourd'hui, le vignoble est connu pour ses vins de granit de qualité !

Dambach est élevée aux rangs de ville épiscopale en 1340 et bénéficie du droit de se protéger derrière des remparts. Aujourd'hui, le vignoble est connu pour ses vins de granit de qualité !

 

 

La chapelle Saint Sébastien (XIIème siècle) était l'église du village disparu d'Oberkirch. Les habitants furent contraints d'abandonner leurs maisons et leurs champs pour s'installer dans les mûrs de Dambach sous peine de représailles de l'évèque de Strasbourg

La chapelle Saint Sébastien (XIIème siècle) était l'église du village disparu d'Oberkirch. Les habitants furent contraints d'abandonner leurs maisons et leurs champs pour s'installer dans les mûrs de Dambach sous peine de représailles de l'évèque de Strasbourg

 

 

L'Ortenberg dans le soleil couchant

L'Ortenberg dans le soleil couchant

 

 

Repost 0
7 novembre 2016 1 07 /11 /novembre /2016 15:16

Cette petite bourgade du parc naturel régional des Vosges du Nord a très bien su se mettre en valeur auprès des touristes de tous horizons. La vieille ville abrite derrière ses remparts des musées étonnants comme celui du Springerle que je vais visiter aujourd'hui. Alors qu'est ce qu'un Springerle ? C'est un petit gâteau cuit dans un moule en bois. Il se nomme ainsi car il fallait taper le moule pour en extraire le gâteau en le faisant sauter ... Cette tradition remonte au Moyen-Age et l'on confectionnait ces pâtisseries principalement pour la période de Noël. Les gâteaux étaient accrochés aux branches du sapin en guise de décoration. Les boules en verre soufflé ne sont apparues que bien plus tard.

Je poursuis ma rando en passant par le jardin des poêtes et en longeant les petits étangs du Kohlthalerhof. Mais c'est l'étang du Donnenbach qui est l'objectif du jour. Il est situé sur le ban de la commune de Frohmühl, à quelques kilomètres de la Petite Pierre. C'est ici que se trouve le siège de la maison de l'eau et de la rivière .

Carte IGN : 3714 ET Top 25

 

Le château et les remparts dressés par Vauban

Le château et les remparts dressés par Vauban

 

 

En passant par la Petite Pierre

 

 

Le musée des Arts et Traditions Populaires a trouvé place dans les anciens ateliers de poudres datant du 16ème siècle.

Le musée des Arts et Traditions Populaires a trouvé place dans les anciens ateliers de poudres datant du 16ème siècle.

 

 

Quelques pages du livre "Struwelpeter" qui ont bercé mon enfance

Quelques pages du livre "Struwelpeter" qui ont bercé mon enfance

 

 

Le musée du Springerle recèle de nombreux petits trésors

Le musée du Springerle recèle de nombreux petits trésors

 

 

Les citernes souterraines creusées par Jerry Hans

Les citernes souterraines creusées par Jerry Hans

 

 

René Char décrivait la bourgade de la Petite Pierre comme "<<une tour qu'on hisse de loin comme la voile du corsaire >>" ...

René Char décrivait la bourgade de la Petite Pierre comme "<<une tour qu'on hisse de loin comme la voile du corsaire >>" ...

 

 

Mon sentier passe par le Heidenfelse ou rocher des Païens

Mon sentier passe par le Heidenfelse ou rocher des Païens

 

 

En passant par la Petite Pierre

 

 

Au Rocher Blanc

Au Rocher Blanc

 

 

En passant par la Petite Pierre

 

 

Je m'arrête un instant à la fontaine du tonnelier Jacques

Je m'arrête un instant à la fontaine du tonnelier Jacques

 

 

En passant par la Petite Pierre

 

 

En passant par la Petite Pierre

 

 

Un ancien lavoir où résonnent encore les chants des lavandières ...

Un ancien lavoir où résonnent encore les chants des lavandières ...

 

 

Sur les berges de l'étang du Donnenbach

Sur les berges de l'étang du Donnenbach

 

 

En passant par la Petite Pierre

 

 

On dit que la maison des Païens est construite sur des fondation romaines. De style Renaissance, elle date de 1534

On dit que la maison des Païens est construite sur des fondation romaines. De style Renaissance, elle date de 1534

 

 

Repost 0
24 mai 2016 2 24 /05 /mai /2016 14:49

Ce jeudi de l'Ascension il faisait un temps délicieux, l'occasion de faire une longue randonnée du côté du Mont Sainte Odile. Nous laissons la voiture au Hungerplatz que l'on pourrait être tenté de traduire par "place de la faim"... mais pas du tout ! il s'agit bien de la place des Huns, ces hordes sauvages qui chevauchaient à travers toute l'Europe !

Trois belles ruines médiévales sont placées sur notre itinéraire, et même une quatrième si l'on compte les faibles vestiges de la chapelle Sainte Anne dont il ne reste plus qu'un pan de mur. Les températures douces ont attiré les promeneurs dans la forêt, et on vient volontiers en famille sur ces sentiers ombragés. Les bois résonnent des cris des enfants et des aboiements des chiens. C'est sûr, ce n'est pas aujourd'hui qu'on apercevra la moindre oreille d'un chevreuil !

Pour un peu de tranquillité, nous prenons le sentier de la source du Landsberg pour rejoindre la Bloss, au Sud du Mont Sainte Odile. Le mur païen soulève toujours autant de questions. Entre les gros blocs grossièrement taillés se cachent plus d'un secret ! Le mur gardera certainement ses mystères encore bien longtemps ...

 

Carte IGN : 3717 ET

 

 

Le Spesbourg est une belle ruine construite en granit. Le donjon fait corps avec le mur bouclier, une technique défensive très en vogue au début du XIVème siècle.

Le Spesbourg est une belle ruine construite en granit. Le donjon fait corps avec le mur bouclier, une technique défensive très en vogue au début du XIVème siècle.

 

 

Le château est situé à cheval sur les vallées de l'Andlau et de la Kirneck. Ici résidait l'avoué de l'abbaye d'Andlau.

Le château est situé à cheval sur les vallées de l'Andlau et de la Kirneck. Ici résidait l'avoué de l'abbaye d'Andlau.

 

 

Le massif donjon toise le visiteur de ses 24m de haut. Il faut croire que le rôle d'avoué était très rémunérateur, ce qui explique les multiples conflits entre les seigneurs qui en revendiquent la charge !

Le massif donjon toise le visiteur de ses 24m de haut. Il faut croire que le rôle d'avoué était très rémunérateur, ce qui explique les multiples conflits entre les seigneurs qui en revendiquent la charge !

 

 

Cliquez sur la photo pour voir en détails les marques de tâcherons en forme de spirale ou de vulve qui ornent les pierres de la fenêtre. Il y a encore des restes de peintures murales (étoiles)

Cliquez sur la photo pour voir en détails les marques de tâcherons en forme de spirale ou de vulve qui ornent les pierres de la fenêtre. Il y a encore des restes de peintures murales (étoiles)

 

 

Traces de débitage sur un rocher

Traces de débitage sur un rocher

 

 

Une belle vue depuis le rocher Sainte Richarde

Une belle vue depuis le rocher Sainte Richarde

 

 

Fais pas cette tête !

Fais pas cette tête !

 

 

Carrefour des trois chênes

Carrefour des trois chênes

 

 

Du Hungerplatz au Maennelstein

 

 

Le Haut Andlau est habité jusqu'à la Révolution. C'est près d'ici qu'en 1695, Franz Ettighoffen tua l'un des derniers ours des Vosges

Le Haut Andlau est habité jusqu'à la Révolution. C'est près d'ici qu'en 1695, Franz Ettighoffen tua l'un des derniers ours des Vosges

 

 

En 1376, le château est attaqué une première fois et occupé par les Strasbourgeois venus venger un de leurs blessé par un sire d'Andlau

En 1376, le château est attaqué une première fois et occupé par les Strasbourgeois venus venger un de leurs blessé par un sire d'Andlau

 

 

Le blason de la famille d'Andlau

Le blason de la famille d'Andlau

 

 

Une vue sur le donjon du Spesbourg

Une vue sur le donjon du Spesbourg

 

 

La chapelle Sainte Anne, du moins, ce qu'il en reste ...

La chapelle Sainte Anne, du moins, ce qu'il en reste ...

 

 

Du Hungerplatz au Maennelstein

 

 

En 1191, Conrad de Landsberg, avoué du monastère de Hohenbourg, verse une indemnité au prieuré de Truttenhausen pour l'occupation du terrain. En 1230, les Landsberg retournent leurs vestes et s'allient au parti de l'évèque. La politique actuelle n'a rien inventé ...

En 1191, Conrad de Landsberg, avoué du monastère de Hohenbourg, verse une indemnité au prieuré de Truttenhausen pour l'occupation du terrain. En 1230, les Landsberg retournent leurs vestes et s'allient au parti de l'évèque. La politique actuelle n'a rien inventé ...

 

 

L'intérieur d'une tour du Landsberg

L'intérieur d'une tour du Landsberg

 

 

La source du Landsberg

La source du Landsberg

 

 

Enfin quelque chose dans la poêle !

Enfin quelque chose dans la poêle !

 

 

Cette meule était destinée à l'abbaye du bas, Niedermunster

Cette meule était destinée à l'abbaye du bas, Niedermunster

 

 

Un vieux banc en pierres

Un vieux banc en pierres

 

 

Des roches à bassins au Maennelstein

Des roches à bassins au Maennelstein

 

 

Une légende qui remonte au Moyen Age parle d'un anneau qui a été scellé au Maennelstein, à l'époque où l'Alsace était recouverte par un lac immense. Les navigateurs venaient y amarrer leurs bateaux ...

Une légende qui remonte au Moyen Age parle d'un anneau qui a été scellé au Maennelstein, à l'époque où l'Alsace était recouverte par un lac immense. Les navigateurs venaient y amarrer leurs bateaux ...

 

 

Repost 0
Publié par Guy - dans Châteaux
commenter cet article
20 avril 2016 3 20 /04 /avril /2016 10:14

Cet article fait suite au précédent dans lequel je partais à la découverte de ruines médiévales et de vestiges forestiers du temps de la riche famille d'industriels, les Herzog ... Sur cette page, je découvrirai la fontaine de la Dame, ornée d'une sculpture de belle facture d'un visage féminin. Mon sentier se poursuit vers les ruines des châteaux de Hohlandsberg, comme il est appelé par les historiens, et le château du Pflixbourg, qui vient d'être remis en valeur par un déboisage intensif. Les portes du Holandsbourg n'étaient pas encore ouvertes le jour de ma rando (le château est ouvert au public contre un droit d'entrée...). Je vais vous conter un peu plus loin une légende qu'on chuchotte les soirs d'hiver au coin du feu ...

 

Cartes IGN : 3718 OT + 3719 OT

Itinéraire complet de la rando : 3 châteaux d'Eguisheim - Sentier de l'Ecureuil - Rocher Turenne - Hagueneck - Repos du chasseur - Fontaine de la Dame - Hohlandsbourg - Pflixbourg.

 

Une cabane de chasseurs abandonnée est ouverte aux 4 vents...

Une cabane de chasseurs abandonnée est ouverte aux 4 vents...

 

 

Le poêle à bois est fissuré et semble hors d'usage.

Le poêle à bois est fissuré et semble hors d'usage.

 

 

La literie n'est pas très engageante !

La literie n'est pas très engageante !

 

 

La chasse maudite du Hohlandsbourg

 

 

Le sentier de l'écureuil est jalonné de panneaux explicatifs.

Le sentier de l'écureuil est jalonné de panneaux explicatifs.

 

 

La fontaine de la Dame.

La fontaine de la Dame.

 

 

La dame de la fontaine. A l'aube de chaque jour, une dame d'une grande beauté vêtue de blanc, apparaissait prêt de la source. Elle lavait sa belle chevelure dans l'eau claire avec un peigne d'or. Seul pouvait l'admirer celui qui avait le coeur aussi pur que l'eau jaillissant du roc...

La dame de la fontaine. A l'aube de chaque jour, une dame d'une grande beauté vêtue de blanc, apparaissait prêt de la source. Elle lavait sa belle chevelure dans l'eau claire avec un peigne d'or. Seul pouvait l'admirer celui qui avait le coeur aussi pur que l'eau jaillissant du roc...

 

 

La chasse maudite du Hohlandsbourg

 

 

La chasse maudite du Hohlandsbourg

Parfois, le promeneur peut entendre l'appel d'un cor de chasse et des bruits de sabots de chevaux lancés au galop. C'est la chasse maudite qui fait encore écho près de la fontaine de la Dame... Tout commença au temps de Rodolphe de Hohlandsberg qui avait la passion de la chasse mais faisait peu de cas de Dieu. On était arrivé au dimanche de la Fête-Dieu et son épouse était décidée à ramener Rodolphe à de meilleurs sentiments. La veille, elle avait ordonné à l'équipage de rester au lit, de préparer ni cheval, ni chiens, il n'y aurait pas de chasse un jour saint !

Mais voilà, à peine réveillé, Rodolphe ordonna à ses hommes de se dépêcher de préparer bêtes et équipement. La dame tenta bien une dernière démarche, c'était pour se faire renvoyer à son rouet ! Déjà, les chasseurs avaient ouvert la grande porte quand soudain deux cavaliers surgirent sur l'esplanade. L'un était tout de blanc équipé, l'autre tout de noir. Le premier sollicita l'hospitalité pour la journée, le second se déclara chasseur émérite et vouloir se joindre à la troupe. Rodolphe invitait les deux cavaliers à le suivre, la chasse s'annonçait bonne !

Le cavalier blanc souhaitait rester au château car la chasse était plutôt offensante ce jour pour Dieu. Le cavalier noir répondit oui avec enthousiasme. Les cors se mirent à sonner et finalement les deux cavaliers suivirent Rodolphe. Soudain, un beau cerf surgit des bois. Les chiens furent lâchés et ce fut une course effarante à travers les rochers. On franchit ravins et ruisseaux, puis la troupe déboucha au pied de la montagne, là où les serfs escomptaient déjà récolter le seigle haut sur tige. Le cerf chercha à se cacher là et la troupe s'engouffra dans le champ, broyant tout ! Le paysan implora Rodolphe de ne pas saccager ainsi sa récolte qui était son seul espoir de subsistance. Le cavalier blanc chercha à plaider la cause du pauvre hère mais le cavalier noir hurlait qu'il n'y avait de plaisir plus grand que de débusquer la bête qui se croyait plus maligne que l'homme ! Les épis à terre, le cerf repartit de plus belle, les canidés à ses trousses. Cette fois la bête rejoingnit un troupeau de moutons. Le berger tenta bien d'arrêter les chasseurs, mal lui en prit. Il fut renversé, piétiné et ses bêtes dispersées. Une fois encore le cavalier blanc tenta de raisonner le seigneur, une fois de plus le cavalier noir lança son rire dément...

Dans un dernier effort, le cerf remonta dans la forêt. Il s'engage dans une gorge étroite, échappe à la vue de ses poursuivants, mais les chiens retrouvèrent sa trace. Rodolphe s'engage à son tour dans l'étroit passage au fond duquel un vieillard officie à un autel éclairé de torches. Le cerf s'est couché là, exténué. D'un geste, l'ermite fait taire les chiens. Les cavaliers arrivent à leur tour. Le blanc exhorte Rodolphe à la paix et au respect, l'autre le presse de ne s'arrêter devant aucun obstacle, fut-il Dieu ! Et d'un geste brutal, Rodolphe lance son épieu qui fracasse la tête du saint homme ! A cet instant, la terre se mit à trembler. De la gorge du cavalier noir sort un rire terrible alors qu'une voix couvre le tonnerre et annonce : "Rodolphe, tu es maudit pour toute l'éternité"

Très vite, le ravin est comblé par des éboulis, les cavaliers ont disparus et il ne reste qu'un chaos rocheux sous lequel gît, broyé, le corps de Rodolphe. Le lieu même de drame est désormais appelé le "Mörderwald", la forêt du meurtre. C'est de là que jaillit parfois, en certaines nuits proches de la Fête-Dieu, la chasse maudite...

 

 

Je concentre mon regard sur les vieilles pierres du Hohlandsbourg, en ignorant volontairement ce que l'époque contemporaine en a fait. Les hautes murailles médiévales cachent heureusement les nouveaux attributs touristiques... De son temps, au XVIème siècle, le château est racheté par Lazare de Schwendi qui fera construire le bastion Nord, adaptant l'édifice à l'artillerie. Des documents ont conservé les noms des trois canons pris au Turcs : le Lièvre, le Chat Sauvage et l'Ami de personne. Plus tard, ces canons ont été affectés à la défense de Colmar avant d'être refondus...

Je concentre mon regard sur les vieilles pierres du Hohlandsbourg, en ignorant volontairement ce que l'époque contemporaine en a fait. Les hautes murailles médiévales cachent heureusement les nouveaux attributs touristiques... De son temps, au XVIème siècle, le château est racheté par Lazare de Schwendi qui fera construire le bastion Nord, adaptant l'édifice à l'artillerie. Des documents ont conservé les noms des trois canons pris au Turcs : le Lièvre, le Chat Sauvage et l'Ami de personne. Plus tard, ces canons ont été affectés à la défense de Colmar avant d'être refondus...

 

 

Je glisse mon regard par une fente de tir qui s'ouvre sur une archère, il reste des vestiges de l'Oberschloss.

Je glisse mon regard par une fente de tir qui s'ouvre sur une archère, il reste des vestiges de l'Oberschloss.

 

 

La vue sur Colmar est imprenable !

La vue sur Colmar est imprenable !

 

 

Une borne portant les armoiries des Ribeaupierre.

Une borne portant les armoiries des Ribeaupierre.

 

 

Le Pflixbourg présente une défense peu commune en Alsace, c'est le Zangetor. L'ennemi est obligé de passer par cet étroit couloir qui rétréci au fur et à mesure de la progression. En plus de devoir grimper un escalier, l'assaillant se fait tirer dessus par les défenseurs de part et d'autre des murailles, c'est le principe de la tenaille.

Le Pflixbourg présente une défense peu commune en Alsace, c'est le Zangetor. L'ennemi est obligé de passer par cet étroit couloir qui rétréci au fur et à mesure de la progression. En plus de devoir grimper un escalier, l'assaillant se fait tirer dessus par les défenseurs de part et d'autre des murailles, c'est le principe de la tenaille.

L'intérieur du donjon cylindrique comporte encore ses corbeaux qui soutenaient les planchers de chaque niveau.

L'intérieur du donjon cylindrique comporte encore ses corbeaux qui soutenaient les planchers de chaque niveau.

 

 

Il n'y a pas de puits au Pflixbourg, le granit étant trop dur pour permettre un tel ouvrage. Les bâtisseurs ont opté pour une citerne au pied du donjon, qui récupère et filtre les eaux pluviales de toutes les toitures.

Il n'y a pas de puits au Pflixbourg, le granit étant trop dur pour permettre un tel ouvrage. Les bâtisseurs ont opté pour une citerne au pied du donjon, qui récupère et filtre les eaux pluviales de toutes les toitures.

 

 

Le volume de la citerne est important.

Le volume de la citerne est important.

 

 

Il ne reste plus que quelques arbres dans l'enceinte du Pfilxbourg.

Il ne reste plus que quelques arbres dans l'enceinte du Pfilxbourg.

 

 

Pour leurrer l'ennemi, les bâtisseurs ont construit les arrêtes des murailles en arrondis, faisant croire à une solide tour défensive à chaque angle de la forteresse.

Pour leurrer l'ennemi, les bâtisseurs ont construit les arrêtes des murailles en arrondis, faisant croire à une solide tour défensive à chaque angle de la forteresse.

 

 

Une belle feuille de palme orne l'encadrement de grès de cette fenêtre gothique.

Une belle feuille de palme orne l'encadrement de grès de cette fenêtre gothique.

 

 

Cette borne porte les armes de Colmar.

Cette borne porte les armes de Colmar.

 

 

Repost 0
Publié par Guy - dans Châteaux
commenter cet article
16 avril 2016 6 16 /04 /avril /2016 15:25

Cette randonnée aurait pu s'intituler "Balade des six châteaux" ou quelque chose dans ce genre. En effet, je vais partir à la (re)découverte de six ruines médiévales sur les hauteurs de Wintzenheim, Wettolsheim et Eguisheim. Le sentier de l'Ecureuil qui part des 3 chateaux d'Eguisheim, offre de belles découvertes dans ces forêts marquées du sceau de la riche famille Herzog. Mais bien avant que ces terres eussent appartenu aux Herzog, elles furent l'enjeu et le théatre de terribles batailles. Au XVème siècle, les Habsbourg menacent l'autonomie de Mulhouse, soutenus par les nobles du voisinage qui déclarent la guerre à la ville pour un motif futile : 6 deniers dus par un meunier Mulhousien à un dénommé Hermann Klee !

A cette époque, Mulhouse faisait partie de la Décapole, une alliance de dix villes alsaciennes qui ont prêté serment de se venir en aide en cas de pépin. Mais devant les forces en présence, les Mulhousiens furent abandonnés à leur sort par les autres villes... Mulhouse se tourne vers la Suisse et signe un traité d'alliance militaire avec les cantons de Berne et Soleure. D'autres cantons suisses prirent également le parti des Mulhousiens qui écrasèrent les nobles Alsaciens dans des batailles d'une extrème violence. Les cités de Kaysersberg et Turckheim, effrayés par l'idée de voir les troupes des confédérés helvètes en Haute Alsace, aidèrent les Mulhousiens en ruinant les forteresses d'Eguisheim et du Haut Hattstatt; c'est aussi à ce moment là que Hermann Klee fut assassiné... Les dégats furent considérables : plus d'une centaine de villages furent complètement rasés et plus d'une dizaine de forteresses tombèrent. Par la suite, la tension entre les Mulhousiens et le reste des habitants de Haute Alsace demeura vive...

 

 

Cartes IGN : 3718 OT + 3719 OT

Itinéraire complet de la rando : 3 châteaux d'Eguisheim - sentier de l'Ecureuil - Rocher Turenne - Hagueneck - Repos du chasseur - Fontaine de la Dame - Holandsbourg - Pflixbourg

 

Trois donjons veillent sur le vignoble d'Eguisheim.

Trois donjons veillent sur le vignoble d'Eguisheim.

 

 

Le Wahlenburg est encore le plus complet des trois châteaux.

Le Wahlenburg est encore le plus complet des trois châteaux.

 

 

Le donjon du Dagsburg a le plus souffert lors de la guerre des six deniers (1466).

Le donjon du Dagsburg a le plus souffert lors de la guerre des six deniers (1466).

 

 

Le donjon du Dagsburg.

Le donjon du Dagsburg.

 

 

Comme dans le donjon du Weckmund, on peut entrer dans le donjon du Wahlenburg par un passage fait par les chasseurs de trésors au début du 19ème siècle.

Comme dans le donjon du Weckmund, on peut entrer dans le donjon du Wahlenburg par un passage fait par les chasseurs de trésors au début du 19ème siècle.

 

 

Une lampe est restée allumée ?

Une lampe est restée allumée ?

 

 

Sur le sentier de l'écureuil.

Sur le sentier de l'écureuil.

 

 

Une borne gravée du W de Wettolsheim et une pierre portant un blason se situent à côté de la Blaue Lache.

Une borne gravée du W de Wettolsheim et une pierre portant un blason se situent à côté de la Blaue Lache.

 

 

Le rocher Turenne. Avant le passage de ce dernier à Turckheim, ce rocher se nommait Hexenfelse...

Le rocher Turenne. Avant le passage de ce dernier à Turckheim, ce rocher se nommait Hexenfelse...

 

 

Lithographie du 18ème siècle représentant le rocher Turenne.

Lithographie du 18ème siècle représentant le rocher Turenne.

 

 

Croix des vignes.

Croix des vignes.

 

 

Le Hagueneck a sans doute été élevé pendant le grand interrègne (1250 - 1273) par l'évêque de Strasbourg.

Le Hagueneck a sans doute été élevé pendant le grand interrègne (1250 - 1273) par l'évêque de Strasbourg.

 

 

Le donjon présente un bel appareillage en granit et un chaînage d'angle particulièrement soigné.

Le donjon présente un bel appareillage en granit et un chaînage d'angle particulièrement soigné.

 

 

J'ai de la chance, la porte n'est pas cadenassée !

J'ai de la chance, la porte n'est pas cadenassée !

 

 

La cour intérieure du Hagueneck depuis la plateforme du donjon.

La cour intérieure du Hagueneck depuis la plateforme du donjon.

 

 

L'étang Herzog. Antoine Herzog pose les fondations de l'industrialisation de la région de Colmar au début du 19ème siècle. Les filatures de cotons emploient quelques 3000 ouvriers. Par la suite, la guerre de Sécession aux Etats Unis, principaux fournisseurs en coton, va freiner considérablement l'essor du textile.

L'étang Herzog. Antoine Herzog pose les fondations de l'industrialisation de la région de Colmar au début du 19ème siècle. Les filatures de cotons emploient quelques 3000 ouvriers. Par la suite, la guerre de Sécession aux Etats Unis, principaux fournisseurs en coton, va freiner considérablement l'essor du textile.

 

 

Une Sittelle torchepot.

Une Sittelle torchepot.

 

 

Le banc Herzog ou Repos du chasseur, après restauration ...

Le banc Herzog ou Repos du chasseur, après restauration ...

 

 

Mon repos à moi...

Mon repos à moi...

 

           La suite de la rando au prochain épisode ...

Repost 0
Publié par Guy - dans Châteaux
commenter cet article
29 mars 2016 2 29 /03 /mars /2016 08:27

Le Wasigenstein est pour moi la ruine la plus emblématique des Vosges du Nord. A chaque fois que j'y viens, je suis émerveillé par l'architecture de la forteresse. Tout l'art du système défensif en vigueur au Moyen Age est exprimé en ces lieux. Comme souvent, un large fossé est creusé pour séparer le châteaux de la montagne. Un massif donjon pentagonal fait face à l'attaque et n'offre aucune prise aux blocs lancés par les pierrières. Les logis sont placés en enfilade derrière l'imposant donjon. Pour atteindre l'entrée du château, l'ennemi doit suivre le "chemin de défilement", qui l'expose constament aux tirs de la garnison.

L'assaillant porte souvent une lourde armure de protection. Arrivé au bas de l'escalier monumental taillé dans le roc, il doit gravir les marches une à une. Ces marches sont volontairement surdimensionnées afin de fatiguer et de ralentir l'ennemi dans sa progression. Ceux qui parviennent en haut de l'escalier sont si épuisés que les défenseurs n'ont plus de mal à les mettre hors combat... 

 

Carte IGN : 3814 ET

 

 

Le vieux Wasigenstein a été érigé vers le milieu du XIIIème siècle et avait pour mission de contrôler la route impériale Kaiserlautern -Haguenau.

Le vieux Wasigenstein a été érigé vers le milieu du XIIIème siècle et avait pour mission de contrôler la route impériale Kaiserlautern -Haguenau.

 

 

Un escalier taillé dans le rocher. Il était fermé par une structure en bois.

Un escalier taillé dans le rocher. Il était fermé par une structure en bois.

 

 

Le Wasigenstein, l'ombre des Niebelungen

Le vieux château devient vite trop étroit pour les deux frères Seemann et Frédéric. Seemann et son fils Fritzmann bâtissent un nouveau château vers 1290. On comprend vite que les membres de la familles ne sont pas en bons termes car le nouveau château présente un épais donjon aveugle contre la vieille forteresse. Frédéric en profite pour érigé un mur bouclier défensif contre son frère... En 1299, l'affaire est portée devant les tribunaux et une paix castrale est signée entre les deux frères. Le document stipule que les murs du nouveau château seront moins hauts que ceux du vieux château afin de ne pas le menacer !

 

 

 

Ceci est une croix de partage. En 1463, pas moins de 11 copropriétaires signent entre eux une paix castrale.

Ceci est une croix de partage. En 1463, pas moins de 11 copropriétaires signent entre eux une paix castrale.

 

 

Dans les couloirs du temps...

Dans les couloirs du temps...

 

 

Le Wasigenstein, l'ombre des Niebelungen

Le fantastique escalier du vieux Wasigenstein est un bijou dans son genre. Avant d'en atteindre le sommet, l'ennemi devait d'abord venir à bout de grosses portes dont on voit encore le système de blocage. Les énormes marches deviennent ensuite monotrace. Cette disposition empêchait une montée de front de l'assaillant. Les défenseurs n'avaient donc à combattre qu'un seul homme à la fois.

 

 

 

Les deux châteaux sont en partie troglodytiques comme en témoigne cette salle portée par un pilier central entaillé d'une niche.

Les deux châteaux sont en partie troglodytiques comme en témoigne cette salle portée par un pilier central entaillé d'une niche.

 

 

L'imposant donjon de Seemann se dresse contre le château de son frère.

L'imposant donjon de Seemann se dresse contre le château de son frère.

 

 

Un beau visage gravé dans le grès, cheveux au vent !

Un beau visage gravé dans le grès, cheveux au vent !

 

 

Le château de Seemann est plus petit et se résume à une tour d'habitation à 3 niveaux.

Le château de Seemann est plus petit et se résume à une tour d'habitation à 3 niveaux.

 

 

Les blocs à bossages du Nieder Wasigenstein sont en forme de miches à pain, forme courante à la fin du XIIIème siècle.

Les blocs à bossages du Nieder Wasigenstein sont en forme de miches à pain, forme courante à la fin du XIIIème siècle.

 

 

Le premier niveau ainsi que l'escalier sont entièrement taillés dans la roche !

Le premier niveau ainsi que l'escalier sont entièrement taillés dans la roche !

 

 

Une salle troglodyte.

Une salle troglodyte.

 

 

Une belle fenêtre gothique.

Une belle fenêtre gothique.

 

 

Vue sur le vieux Wasigenstein et son mur-bouclier.

Vue sur le vieux Wasigenstein et son mur-bouclier.

 

 

Tout comme au vieux château, on retrouve ici un bel escalier à vis dans l'épaisseur de la muraille.

Tout comme au vieux château, on retrouve ici un bel escalier à vis dans l'épaisseur de la muraille.

 

 

Au XIVème siècle, les copropriétaires se multiplient pour se partager les frais d'entretien très élevés. Parmi les nouveaux arrivants se trouvaient aussi des brigands comme Hennel Strauff de Landenberg ou le célèbre Jean Gentersberg de Bitche...

Au XIVème siècle, les copropriétaires se multiplient pour se partager les frais d'entretien très élevés. Parmi les nouveaux arrivants se trouvaient aussi des brigands comme Hennel Strauff de Landenberg ou le célèbre Jean Gentersberg de Bitche...

 

 

De nouvelles entrées sont aménagées car les différents copropriétaires n'aiment pas se croiser dans l'escalier !

De nouvelles entrées sont aménagées car les différents copropriétaires n'aiment pas se croiser dans l'escalier !

 

 

Je m'invite chez les nobles de Wasigenstein !

Je m'invite chez les nobles de Wasigenstein !

 

 

 Aux pieds du nouveau château se trouvent les vestiges d'un important système de levage afin de pouvoir monter les lourdes charges vers les parties supérieures.

Aux pieds du nouveau château se trouvent les vestiges d'un important système de levage afin de pouvoir monter les lourdes charges vers les parties supérieures.

 

 

Un ingénieux système de rigoles permettait de récupérer les eaux de ruissellement du rocher vers une citerne. Le trop plein s'écoulait vers un bac de rétention juste sous le donjon du vieux Wasigenstein.

Un ingénieux système de rigoles permettait de récupérer les eaux de ruissellement du rocher vers une citerne. Le trop plein s'écoulait vers un bac de rétention juste sous le donjon du vieux Wasigenstein.

 

 

Le Wasigenstein, l'ombre des Niebelungen

On ne peut pas parler du Wasigenstein sans conter les exploits d'un certain Walther. Dans la chanson de geste appellée "Waltharielied", on parle de trésors cachés et de combats acharnés débutants au Maimont et dont la dernière bataille est livrée entre les deux châteaux. Walther finira par tuer les guerriers du roi de Worms mais, lui même blessé, sera soigné par sa bien-aimée, Hildegrund...

 

 

 

Repost 0
Publié par Guy - dans Châteaux
commenter cet article
11 mars 2016 5 11 /03 /mars /2016 08:30

Sur une longue barre rocheuse, à 340 mètres d'altitude, le château surveille la route vers les cols du Gruenthal et du Wineckerthal. Le petit village de Windstein et ses hameaux se développent à ses pieds. Au milieu du XIIIème siècle, la barre de grès a été scindée en deux parties, et un second donjon a été élevé, faisant face à celui du premier château. Les nobles de Froensbourg s'installent dans la nouvelle forteresse.

Aujourd'hui, il ne reste plus beaucoup de traces de sa grandeur médiévale, car les bâtiments ont été démantelés à la suite d'un siège. Mais les parois verticales du rocher offrent un beau terrain de jeu aux amateurs d'escalade. Comme souvent dans les Vosges du Nord, le grès a été creusé de nombreuses salles et des escaliers ont été taillés dans le roc pour y accéder. Il y a même un souterrain qui débouche aux pieds des ruines...

 

Carte IGN : 3814 ET

 

 

Au sommet du grès rose se dressaient jadis des bâtiments médiévaux.

Au sommet du grès rose se dressaient jadis des bâtiments médiévaux.

 

 

Des marches taillées dans le rocher.

Des marches taillées dans le rocher.

 

 

Le souterrain.

Le souterrain.

 

 

Le vieux Windstein, le château de la vieille garde

 

 

Le vieux Windstein, le château de la vieille garde

Vers le milieu du XIVème siècle, une terrible crise économique frappe la petite noblesse et perdure jusqu'au XVIème siècle. C'est à cette période qu'apparaissent les "chevaliers-brigands". Les villes se développent autour du commerce du vin, des tanneries et du bois, et les riches bourgeois sont les cibles privilégiées des maraudeurs. Strasbourg croule sous les plaintes des citoyens qui en ont assez de se faire voler et rançonner. Finalement, l'évèque de Strasbourg décide d'intervenir et une alliance sera signée avec la ville de Haguenau le lundi de l'Ascension de l'An 1332...

Une expédition punitive coûte très cher. Il faut payer des mineurs (Grebern), des tâcherons, des charpentiers et des machines de guerre. Tout sera notifié dans l'acte qui stipule que les dépenses seront supportées par les deux villes.

La garnison du Windstein a une grande réserve de vivres et le profond puits est intarissable. Au bout de 10 semaines de siège, les assaillants décident de construire 4 grandes machines de siège et 2 chats (pierrières) alors que 80 mineurs seront à l'oeuvre pour creuser des sapes et faire effondrer les défenses extérieures. Les mûrailles qui tombent les unes derrière les autres auront raison du moral de la garnison qui capitule...

 

 

 

Le profond puits du château de Windstein.

Le profond puits du château de Windstein.

 

 

Une salle troglodyte.

Une salle troglodyte.

 

 

Le vieux Windstein, le château de la vieille garde

 

 

Le vieux Windstein, le château de la vieille garde

 

 

Des escaliers et des salles sont taillés dans le rocher, tout à fait caractéristique des châteaux des Vosges du Nord.

Des escaliers et des salles sont taillés dans le rocher, tout à fait caractéristique des châteaux des Vosges du Nord.

 

 

La barre de grès a été "coupée" en deux à cet endroit ! Au sommet, des vestiges de latrines.

La barre de grès a été "coupée" en deux à cet endroit ! Au sommet, des vestiges de latrines.

 

 

Deux clés, symboles de la vieille garde ?

Deux clés, symboles de la vieille garde ?

 

 

Un pan de mûr encore recouvert de crépis.

Un pan de mûr encore recouvert de crépis.

 

 

Le vieux Windstein, le château de la vieille garde

Le 22 août 1332, l'évèque de Strasbourg et le conseil de la ville de Haguenau se réunissent pour prêter serment qu'ils ne tolèreront pas que ce burg soit reconstruit. La ruine servira de carrière de pierres aux villageois. On retrouve aujourd'hui encore, dans les jardins de particuliers, des boulets de pierre qui ont servi à faire tomber les défenses du château, et notamment, devant le restaurant "les Deux Windstein".

Le château en ruine et le repaire détruit, tout le monde semble satisfait ! juste un bémol... la facture de l'opération est très lourde ! Les deux villes souhaitent rentrer dans leurs frais et veulent récupérer les sommes engagées. Les chevaliers brigands seront remis en liberté en promettant de payer dans un premier temps 40 livres de pfennigs strasbourgeois en plusieurs tranches. Le premier versement doit être fait à la saint George et 10 livres chaque année suivante à la même date... Plus tard, d'autres arrangements seront trouvés pour pouvoir renflouer les caisses des deux villes !

 

 

 

Détail d'un système de fermeture d'une porte.

Détail d'un système de fermeture d'une porte.

 

 

Les nuances du grès des Vosges.

Les nuances du grès des Vosges.

 

 

Le vieux Windstein, le château de la vieille garde

 

 

A gauche, des escaliers très raides ont été pratiqués dans la paroi.

A gauche, des escaliers très raides ont été pratiqués dans la paroi.

 

 

Là aussi, un escalier en bois permettait d'accéder aux parties supérieures du rocher.

Là aussi, un escalier en bois permettait d'accéder aux parties supérieures du rocher.

         

 

           

                   Merci de votre visite, à bientôt !

 

Repost 0
Publié par guy - dans Châteaux
commenter cet article
20 février 2016 6 20 /02 /février /2016 14:07

Le nouveau Windstein occupe un bout de crête à l'altitude de 370 mètres. Il contrôle toute la vallée du Schwarzbach. Le château primitif a sans doute été érigé vers le milieu du XIIIème siècle, mais c'est en 1339 que sont entrepris des travaux d'agrandissement. En effet, en 1332, le vieux windstein a été assiégé et démantelé par les troupes Strasbourgeoises avec interdiction formelle de le relever. La famille n'a d'autre solution que de bâtir une nouvelle demeure. Ce nouveau château n'a rien à voir avec l'ancienne forteresse. Le nouveau bâtiment est une construction confortable, bien éclairée et bien chauffée. Le donjon qu'on a l'habitude de voir, est considérablement élargi et les volumes deviennent beaucoup plus spacieux. 

On retrouve tout le confort de l'époque au nouveau Windstein : de belles et grandes fenêtres gothiques à lancettes avec banquettes au lieu des sinistres fentes romanes qui ne laissaient passer que peu de clarté. On y retrouve aussi une cuisine dont une fenêtre a conservé son évier en grès. Chaque étage est chauffé par une cheminée monumentale ornée par des montants sculptés, et, comble du luxe, deux latrines achèvent le confort de la demeure.

La construction est de belle facture et les blocs à bossages sont soignés, mais ce beau château reste cependant une formidable machine de guerre. Le palas s'adosse à un épais mur bouclier totalement aveugle. Au XVIème siècle, le propriétaire l'adapte aux armes à feu en construisant la tour d'artillerie percée de nombreuses bouches à feu comme l'élégante couleuvrinière à trois orifices de tir. Une échauguette prenait l'ennemi en tenaille et achevait la défense du château. En 1676, la forteresse sert de refuge aux populations pendant la guerre qui oppose la France à l'Empire. Un détachement de l'armée de Vaubrun tente de s'emparer de la place mais sera finalement repoussé par le petite garnison. Mais bientôt, ce sera l'armée de Montclar qui attaquera le château à coups de canons. La tradition veut que le comte Wolf Frédéric Eckbrecht de Durkheim se soit vaillamment défendu et qu'il n'ait abandonné les murailles qu'au moment où la toiture en feu menaçait de s'effondrer...

 

Carte IGN : 3814 ET

 

 

On peut à nouveau accéder au palais par un escalier métallique. Le château perd un peu son look médiéval car avant celui-ci, il y avait un bel escalier en bois.

On peut à nouveau accéder au palais par un escalier métallique. Le château perd un peu son look médiéval car avant celui-ci, il y avait un bel escalier en bois.

 

 

Dans la basse-cour subsistent de puissants piliers qui recevaient les retombées des voûtes.

Dans la basse-cour subsistent de puissants piliers qui recevaient les retombées des voûtes.

 

 

Les belles fenêtres gothiques à meneaux reflètent la puissance et la fortune des sires de Windstein.

Les belles fenêtres gothiques à meneaux reflètent la puissance et la fortune des sires de Windstein.

 

 

Du côté de l'attaque, un mur bouclier de près de 3 mètres d'épaisseur attendait l'ennemi. Le rocher a été lissé et offre un obstacle infranchissable.

Du côté de l'attaque, un mur bouclier de près de 3 mètres d'épaisseur attendait l'ennemi. Le rocher a été lissé et offre un obstacle infranchissable.

 

 

Cette élégante échauguette est percée d'ouvertures de tirs adaptées aux armes à feu.

Cette élégante échauguette est percée d'ouvertures de tirs adaptées aux armes à feu.

 

 

Les défenseurs pouvaient balayer par leur tir toute la zone d'approche.

Les défenseurs pouvaient balayer par leur tir toute la zone d'approche.

 

 

De récentes fouilles ont permis de mettre à jour les soubassements de la tour d'artillerie du XVIème siècle.

De récentes fouilles ont permis de mettre à jour les soubassements de la tour d'artillerie du XVIème siècle.

 

 

L'intérieur de la tour.

L'intérieur de la tour.

 

 

Il reste de nombreux éléments décoratifs.

Il reste de nombreux éléments décoratifs.

 

 

De nouvelles passerelles au nouveau Windstein

 

Même la légende de ce château trahit la splendeur. Qu'on en juge...

 

Un jour, un petit pâtre qui s'amusait à faire rouler des pierres vit surgir devant lui un gamin qui lui était totalement inconnu. "Viens jouer avec moi au château", lui dit-il. Trop heureux de trouver un camarade de jeu, le pâtre suivit l'invite. Dans la cour du château, le petit inconnu sortit deux quilles et une boule de jeu. Il s'éloigna et lança sa boule qui renversa les quilles. "Allez, à toi maintenant !" La pâtre chercha vainement à soulever la boule, elle était si lourde qu'il n'y parvint pas. Il se saisit alors d'une quille pour la soupeser : elle était plus légère. Par amusement, il la jeta par-dessus le mur. Mais à l'instant même, le petit inconnu disparut. Le pâtre se mit alors à la recherche de la quille qu'il retrouva. Il la ramena le soir à la maison où son père s'aperçut qu'elle était en or. Il remonta immédiatement au château pour chercher le reste du jeu. Mais peine perdue, tout avait disparu !

 

Une salle troglodyte est creusée dans la roche. Le plafond est soutenu par un pilier naturel laissé en place, ainsi que de deux autres piliers rapportés.

Une salle troglodyte est creusée dans la roche. Le plafond est soutenu par un pilier naturel laissé en place, ainsi que de deux autres piliers rapportés.

 

 

Le nouveau Windstein n'a rien perdu de son aura...

Le nouveau Windstein n'a rien perdu de son aura...

 

 

Il reste les corbeaux qui recevaient les poutres soutenant le plancher. La fenêtre au milieu du mur est celle de la cuisine. Elle est toujours encore dotée de son évier. D'énormes cheminées chauffaient chaque pièces du palas. Le passage tout à droite est un lieu d'aisance.

Il reste les corbeaux qui recevaient les poutres soutenant le plancher. La fenêtre au milieu du mur est celle de la cuisine. Elle est toujours encore dotée de son évier. D'énormes cheminées chauffaient chaque pièces du palas. Le passage tout à droite est un lieu d'aisance.

 

 

Toutes les fenêtres nous sont parvenues intactes et sont toutes pourvues de belle banquettes où s'asseyaient les dames pour leur travaux de broderie par exemple...

Toutes les fenêtres nous sont parvenues intactes et sont toutes pourvues de belle banquettes où s'asseyaient les dames pour leur travaux de broderie par exemple...

 

 

Une belle fenêtre à lancette gothique.

Une belle fenêtre à lancette gothique.

 

 

Sur le banc de cette fenêtre à oculus est gravé un jeu médiéval.

Sur le banc de cette fenêtre à oculus est gravé un jeu médiéval.

 

 

Le nouveau Windstein est un bel exemple du savoir-faire militaire médiéval...

Le nouveau Windstein est un bel exemple du savoir-faire militaire médiéval...

 

 

Repost 0
Publié par guy - dans Châteaux
commenter cet article
21 décembre 2015 1 21 /12 /décembre /2015 08:55

Les châteaux de Ribeauvillé sont très connus en Alsace, pour la raison évidente que cette jolie bourgade médiévale est située sur la route des vins. Plusieurs sentiers mènent aux ruines des châteaux. Celui que je préfère est le sentier Maria Raydt qui conduit au monastère de Dusenbach.

Au Moyen Age vivait ici dans une petite hutte, un vieil ermite. De retour d'une croisade en Terre Sainte, Egénolphe von Rappolstein rapporta une statue de la Vierge. Il perdit beaucoup d'hommes dans une bataille à Jérusalem et lui même failli y mourir. En remerciement d'en être revenu sain et sauf, Egénolphe fit construire une chapelle pour l'ermite. Celle-ci devint rapidement un pèlerinage très célèbre dans toute la région.

Un peu plus haut, on atteint le château de Saint Ulrich, une ruine magnifique. La clarté baisse au fur et à mesure que le soleil se couche derrière la montagne. A quelques pas de là, le Girsberg reçoit les derniers rayons. On dirait que son donjon jaillit d'une aiguille de roche granitique. Cette forteresse défie l'abîme et les siècles qui passent...

Au Moyen Age, un terrible accident a eu lieu à cet endroit. Deux frères vivaient chacun dans un château. L'un au Saint Ulrich, l'autre au Girsberg. Le matin, le premier levé avait l'habitude de prendre son arbalète et de tirer un trait dans les volets en bois de la demeure de l'autre pour le réveiller. Un jeu qui durait depuis des années. Et puis, un matin, ce fut le drame. Le seigneur du Saint Ulrich ouvrit son volet, prit son arbalète, se retourna vers le château de son frère... Il ne vit même pas arriver le trait qui lui perça le coeur. Son frère venait de tirer sa propre flèche...

 

Carte IGN : 3717 ET

 

 

Les châteaux de Ribeauvillé, perchés sur un éperon de granit et de gneiss.

Les châteaux de Ribeauvillé, perchés sur un éperon de granit et de gneiss.

 

 

Sur le sentier Maria Raydt. Cette confrérie existe encore de nos jours.

Sur le sentier Maria Raydt. Cette confrérie existe encore de nos jours.

 

 

Le Girsberg, un nid d'aigle

 

 

Le pèlerinage de Dusenbach est formé d'un ensemble de trois chapelles.

Le pèlerinage de Dusenbach est formé d'un ensemble de trois chapelles.

 

 

Ex voto des bois...

Ex voto des bois...

 

 

Le Girsberg, un nid d'aigle

 

 

Vue sur la vallée de Strengbach depuis le Kahlfelsen. Du nom du Forstmeister et président du club vosgien, il est appelé ainsi depuis 1896. Avant cette date, ce rocher s'appelait tout simplement 'Dusenbachblick".

Vue sur la vallée de Strengbach depuis le Kahlfelsen. Du nom du Forstmeister et président du club vosgien, il est appelé ainsi depuis 1896. Avant cette date, ce rocher s'appelait tout simplement 'Dusenbachblick".

 

 

Le donjon du Haut Ribeaupierre émerge de la forêt.

Le donjon du Haut Ribeaupierre émerge de la forêt.

 

 

Le Girsberg depuis le Schaffstall.

Le Girsberg depuis le Schaffstall.

 

 

Le château de Saint Ulrich a été remanié plusieurs fois au cours des siècles. Il apparaît dans les textes dès le XIème siècle.

Le château de Saint Ulrich a été remanié plusieurs fois au cours des siècles. Il apparaît dans les textes dès le XIème siècle.

 

 

Château de St Ulrich.

Château de St Ulrich.

 

 

La façade de la chapelle reflète la puissance et la fortune des sires de Rappolstein par ses belles fenêtres romanes à bossage.

La façade de la chapelle reflète la puissance et la fortune des sires de Rappolstein par ses belles fenêtres romanes à bossage.

 

 

Le Girsberg, un nid d'aigle

 

 

Ce nid d'aigle est le château de Girsberg.

Ce nid d'aigle est le château de Girsberg.

 

 

Le Girsberg, un nid d'aigle

 

 

Le Girsberg est une belle forteresse.

Le Girsberg est une belle forteresse.

 

 

Le soleil se couche derrière le Saint Ulrich.

Le soleil se couche derrière le Saint Ulrich.

 

 

Et le Girsberg reçoit la dernière clarté du jour...

Et le Girsberg reçoit la dernière clarté du jour...

 

 

Le Girsberg, un nid d'aigle

 

 

Repost 0
Publié par guy - dans Châteaux
commenter cet article
6 novembre 2015 5 06 /11 /novembre /2015 12:10

Les Vosges du Nord et leurs beaux rochers mystérieux ont très tôt attiré les hommes. Ils comprennent vite que le fait de monter sur un rocher faciliterait grandement la défense. Je commence mon parcours en visitant le Zigeunerfelsen ou rocher des Bohémiens. Aujourd'hui, un escalier en bois permet d'accéder au sommet. Il fut également ainsi au Moyen-Age. En cas d'attaque, l'escalier était tout simplement brûlé, interdisant à l'ennemi de grimper au sommet où se trouvaient les bâtiments.

Lorsqu'on arrive au pied du château du Froensbourg, une impression de démesure s'empare du visiteur. Une haute falaise étroite, creusée comme un gruyère et supportant des logis et des tours, est gardée par un nid d'aigle. Un pont de bois relie les deux rochers. Au XIIIème siècle, une branche des Fleckenstein est à l'origine de la construction de la forteresse. La lignée prendra le nom du rocher sur lequel est érigé le château. On peut encore voir un blason des Fleckenstein gravé dans la paroi.

Sur ma boucle, le petit Arnsberg est également construit sur une aiguille rocheuse. Tout comme le Froensbourg, il est en partie creusé dans le grès. Les batisseurs y ont taillé des salles entières mais aussi des couloirs et des escaliers ! Son histoire, tout comme celle de son voisin, s'arrête définitivement au XVIIème siècle avec la Guerre de Trente Ans et par l'arrivée des troupes du roi Louis XIV. Mon ventre gargouille depuis un moment déjà, il est temps de faire chauffer la marmite. Où ça ? Eh bien à la Wachtfels ! D'où l'on a une belle vue sur Obersteinbach...

 

Carte IGN : 3814 ET

 

Les brumes matinales enveloppent les sommets arrondis des Vosges du Nord.

Les brumes matinales enveloppent les sommets arrondis des Vosges du Nord.

 

 

Le Zigeunerfelsen dans les premières lueurs du jour.

Le Zigeunerfelsen dans les premières lueurs du jour.

 

 

Un rocher en forme de champignon tout près du rocher des Bohémiens.

Un rocher en forme de champignon tout près du rocher des Bohémiens.

 

 

Le petit abri au col de Hichtenbach. C'est ici que je vais prendre mon petit déjeuner.

Le petit abri au col de Hichtenbach. C'est ici que je vais prendre mon petit déjeuner.

 

 

Des sentinelles dans les Vosges du Nord

 

 

Le Froensbourg sort de la brume...

Le Froensbourg sort de la brume...

 

 

Une petite passerelle relie les deux rochers.

Une petite passerelle relie les deux rochers.

 

 

Le château est du type semi-troglodytique, un style très répandu dans les Vosges du Nord.

Le château est du type semi-troglodytique, un style très répandu dans les Vosges du Nord.

 

 

Le Froensbourg.

Le Froensbourg.

 

 

Salle et escalier taillés dans la roche.

Salle et escalier taillés dans la roche.

 

 

Des sentinelles dans les Vosges du Nord

 

 

Par l'étroite fente on aperçoit le puits de la forteresse.

Par l'étroite fente on aperçoit le puits de la forteresse.

 

 

Même en ruine, le Froensbourg dégage une impression de puissance.

Même en ruine, le Froensbourg dégage une impression de puissance.

 

 

La Wachtfels se détache de la montagne.

La Wachtfels se détache de la montagne.

 

 

On en fait plus des comme ça !

On en fait plus des comme ça !

 

 

Une salle troglodytique au petit Arnsberg.

Une salle troglodytique au petit Arnsberg.

Ce n'est qu'en 1334 que le petit château apparait dans les textes. En fait, les bourgeois se plaignent d'actes de brigandages commis par les frères Conze, Fritzmann et Dieschi de Wasigenstein. Les trois compères avaient capturé un bourgeois de Wingersheim, Dietrich Tugender, dont ils exigent une rançon. Cependant, un siège coûte très cher. Quand on sait que la valeur d'un château de la taille du petit Arnsberg oscille entre 2800 et 3500 florins et que l'organisation d'une expédition punitive peut s'élever au triple de ces sommes, un siège n'est donc économiquement pas rentable, sauf si réellement le trafic des marchandises est par trop perturbé. Dans ce cas, plusieurs villes se partagent les dépenses, d'ou la création de la coalition "Landfrieden". Les sept juges du Landfrieden décident d'intervenir. Strasbourg est sollicitée pour mettre à disposition des charpentiers et des mineurs afin de construire les machines de siège et de creuser les sapes. Après capture, les frères hors-la-loi sont obligés de promettre qu'ils renoncent à tirer vengeance du marchand de Wingersheim et de ne pas demander de dommages et intérets pour les destructions subies par le château...

 

 

 

Le plafond de cette salle présente une érosion pour le moins étrange...

Le plafond de cette salle présente une érosion pour le moins étrange...

 

 

La date de 1494 est gravée à côté de cette porte.

La date de 1494 est gravée à côté de cette porte.

 

 

Klein Arnsberg signifie la petite montagne de l'aigle. Un fossé est taillé dans la roche pour l'isoler de la montagne. En même temps un solide mur-bouclier assure le défense à lui seul du château.

Klein Arnsberg signifie la petite montagne de l'aigle. Un fossé est taillé dans la roche pour l'isoler de la montagne. En même temps un solide mur-bouclier assure le défense à lui seul du château.

 

 

J'arrive en vue de la Wachtfels.

J'arrive en vue de la Wachtfels.

 

 

Et me voici déjà au sommet !

Et me voici déjà au sommet !

 

 

Une vue sur le petit Arnsberg.

Une vue sur le petit Arnsberg.

 

 

L'arche de la Wachtfels.

L'arche de la Wachtfels.

 

 

Déjeuner et sieste au soleil pour le reste de la journée...

Déjeuner et sieste au soleil pour le reste de la journée...

 

 

Repost 0
Publié par guy - dans Châteaux
commenter cet article
19 septembre 2015 6 19 /09 /septembre /2015 16:22

Que faire par un dimanche caniculaire ? Rester à l'ombre et faire un plouf dans l'eau fraiche de temps en temps... Ok, on y va ! Où ça ? Ben, au lac de Hanau ! Encore très peu de monde à midi. Au fil des heures, la plage s'anime et les alligators verts inoffensifs se jettent à l'eau. Les heures s'égrènent. 17 heures, il est temps de se dégourdir les mollets autour du lac.

La faune et la flore sont celle d'une tourbière encore à peu près intacte car farouchement protégée. Dans ce milieu, les sols sont très pauvres en nutriments et les plantes s'adaptent en "chassant" des insectes quelles attirent avec leurs couleurs chatoyantes. Les pauvres victimes restent collées aux gouttelettes visqueuses et gluantes, puis, elles sont lentements digérées...

A Baerenthal se trouve la ruine du Ramstein. Ce château a sans doute été érigé vers le milieu du 13ème siècle, sur un éperon rocheux très étroit. Sa mission était de surveiller la vieille voie de Bouxwiller à Pirmasens par la vallée du Moderbach. La carrière du château fut assez brève : tout allait bien jusqu'au moment où il y eut plusieurs copropiétaires. L'un d'eux était une brebis galeuse qui s'amusait à truander les riches bourgeois qui, bien sûr, s'en plaignaient. La réaction de la ville de Strasbourg ne se fit pas attendre et en 1335, elle y envoya son armée aidé de ses alliés bernois en plus de 5 grosses machines de siège. La place forte tombe rapidement et sera entièrement rasée. Aujourd'hui, il ne reste qu'un pan de mur et quelques salles et passages troglodytiques...

 

Carte IGN : 3713 ET pour le lac et 3714 ET pour le Ramstein.

 

La surface calme et huileuse de l'étang de Hanau.

La surface calme et huileuse de l'étang de Hanau.

 

 

 

On s'y baigne !

On s'y baigne !

 

 

 

Tous à l'eau !

Tous à l'eau !

 

 

 

Orthetrum réticulé bleuissant.

Orthetrum réticulé bleuissant.

 

 

 

Un sentier découverte est aménagé dans la forêt de la tourbière.

Un sentier découverte est aménagé dans la forêt de la tourbière.

 

 

 

La Drosera, aussi appelée Rossolis, est carnivore. Une seule de ces plante peut tuer jusqu'à 2000 insectes par an.

La Drosera, aussi appelée Rossolis, est carnivore. Une seule de ces plante peut tuer jusqu'à 2000 insectes par an.

 

 

 

Le lac de Hanau et la ruine du Ramstein

 

 

 

La grenouille vit en forêt et ne vient dans l'étang que pour se reproduire.

La grenouille vit en forêt et ne vient dans l'étang que pour se reproduire.

 

 

 

Le donjon du château de Waldeck.

Le donjon du château de Waldeck.

 

 

 

On reconnait les armoiries des Hanau-Lichtenberg sur cette borne.

On reconnait les armoiries des Hanau-Lichtenberg sur cette borne.

 

 

 

En montant vers le Ramstein, on tombe sur deux souterrains fermés par des grilles. Ils ont été creusés en 1936 et servaient de dépôts de ravitaillement pour la ligne Maginot.

En montant vers le Ramstein, on tombe sur deux souterrains fermés par des grilles. Ils ont été creusés en 1936 et servaient de dépôts de ravitaillement pour la ligne Maginot.

 

 

 

Durant l'hiver 1944-45, les habitants des environs s'y réfugiaient. Aujourd'hui, ils abritent une colonie de chauve-souris.

Durant l'hiver 1944-45, les habitants des environs s'y réfugiaient. Aujourd'hui, ils abritent une colonie de chauve-souris.

 

 

 

Le gardien de la ruine est un majestueux rocher-champignon !

Le gardien de la ruine est un majestueux rocher-champignon !

 

 

 

Le lac de Hanau et la ruine du Ramstein

 

 

 

Nuances de grès...

Nuances de grès...

 

 

 

Au moyen-âge, les escaliers étaient protégés par une structure en bois.

Au moyen-âge, les escaliers étaient protégés par une structure en bois.

 

 

 

Le château étant morcelé en plusieurs propriétés, il fallait aussi multiplier les entrées...

Le château étant morcelé en plusieurs propriétés, il fallait aussi multiplier les entrées...

 

 

 

Comme beaucoup de châteaux dans les Vosges du Nord, le Ramstein est du type semi troglodytique.

Comme beaucoup de châteaux dans les Vosges du Nord, le Ramstein est du type semi troglodytique.

 

 

 

Lumière du soir sur le Ramstein.

Lumière du soir sur le Ramstein.

 

 

Repost 0
Publié par Guy - dans Châteaux
commenter cet article
11 juillet 2015 6 11 /07 /juillet /2015 14:39

On les nomme les châteaux d'Ottrott. Ils sont établis sur un éperon rocheux appelé Elsberg. Pendant longtemps ils sont qualifiés de Vorder et Hinter Lutzelbourg. Ces ruines sont d'habitude interdites au public car jugées trop dangereuses. Aujourd'hui, le propriétaire organise une journée de défrichage et de nettoyage des abords, mais interdiction d'utiliser la moindre machine thermique car la LPO avait repéré un faucon pèlerin ayant élu domicile dans la plus haute tour d'un des châteaux... Il s'agissait donc de ne pas le déranger ! Le chef de chantier m'autorise à prendre quelques photos des vieilles forteresses. J'essaie de ne pas trop trainer car mon programme prévoit la visite d'autres sentinelles médiévales autour du mont Sainte Odile.

Je fais un détour par le Koepfel avant de reprendre en direction du sommet du Hohenburgerberg pour enfin pouvoir poser mon sac à dos : il est déjà l'heure du casse croute ! Je rejoins ensuite le Kagenfels en coupant par les faibles vestiges du Waldsberg. Là aussi, une journée de consolidation et de reconstruction est organisée. Chaque année, une entreprise spécialiasée dans la fabrication de produits pharmaceutiques bien connue, "prête" quelques bras à des associations de sauvegarde du patrimoine . Le Kag' (pour les intimes), se relève lentement après avoir sommeillé durant des siècles sous un amas de terre et de pierres...

 

Carte IGN : 3716 ET

Itinéraire : Klingenthal - châteaux d'Ottrott - Koepfel - Hexenplatz - Waldsberg - Kagenfels - Klingenthal.

 

Renaissance d'un château médiéval

Le Rathsamhausen se dote d'un donjon défensif lorsque les propriétaires du Lutzelbourg ont changé de camp. Les deux seigneurs sont maintenant ennemis et leur châteaux ne sont séparés que d'un cinquantaine de mètres ! La distance d'un tir d'arbalète... Il devait règner une sacrée ambiance sur les chantiers !  

 

 

La nature a repris ses droits et envahit toute la basse cour.

La nature a repris ses droits et envahit toute la basse cour.

 

 

 

Mais les machines bruyantes restent dans les véhicules...

Mais les machines bruyantes restent dans les véhicules...

 

 

 

Les merlons hérissent encore le chemin de ronde du Lutzelbourg.

Les merlons hérissent encore le chemin de ronde du Lutzelbourg.

 

 

 

Les faibles vestiges du Koepfel.

Les faibles vestiges du Koepfel.

 

 

 

Renaissance d'un château médiéval

Il ne reste pas grand chose du Koepfel, à part quelques rangées de pierres grossièrement taillées et posées sans mortier. C'était peut être l'un de ces châteaux primitifs tels qu'ils furent conçus vers le Xème siècle, un soubassement massif surmonté d'une structure de bois.

 

 

Un rocher banal mais éclairé par une belle lumière...

Un rocher banal mais éclairé par une belle lumière...

 

 

 

L'abri de l'Elsberg.

L'abri de l'Elsberg.

 

 

 

Renaissance d'un château médiéval

 

 

 

Le jardin des fées et ses pierres à bassins.

Le jardin des fées et ses pierres à bassins.

 

 

 

Certaines pierres sont brisées...

Certaines pierres sont brisées...

 

 

 

Coin repas avec vue sur les carrières de Saint Nabor.

Coin repas avec vue sur les carrières de Saint Nabor.

 

 

 

Le mystérieux mur païen...

Le mystérieux mur païen...

 

 

 

Renaissance d'un château médiéval

Le Waldsberg (appelé aussi faussement Hagelschloss dans certains livres d'Histoire), mériterait aussi d'être sauvé. Pendant combien d'années encore, cet impressionnant arc de décharge pourra-t-il défier le temps ? Ce château abritait dans ses murs l'un des plus célèbres chevalier-brigands d'Alsace : Walther Erb. Excédée par les agissements de Walther et ses complices, la ville de Strasbourg rassembla son armée et sa célèbre artillerie pour y mettre un siège en règle. Le 8éme jour, ils lancérent l'assaut et la place fut prise et démantelée. Mais Walther Erb parvint à s'enfuir juste à temps...

 

 

Champignon de(s) bois...

Champignon de(s) bois...

 

 

 

Au chantier du Kag'.

Au chantier du Kag'.

 

 

 

Tout est manuel !

Tout est manuel !

 

 

 

Renaissance d'un château médiéval

 

 

 

Renaissance d'un château médiéval

Le Kagenfels avait été construit tout à fait illégalement vers l'an 1262 lors du Grand Interrègne (1250 - 1273) par l'évèque de Strasbourg qui cherchait à s'emparer des domaines impériaux. Guillaume de Géroldseck charge son ministériel Von Kagen de construire le château (d'où le nom de Kagenfels) sur les terres d'Obernai. La place change plusieurs fois de main au cours des siècles. En 1406, des valets faisant chauffer de l'eau, mettent le feu aux bâtiments. Il deviendra par la suite un repaire de brigands avant d'être lui aussi, assiégé. En 1563 la ville d'Obernai le rachète pour la somme de 4500 florins. Ceci est attesté par un document qui le qualifie également de "Burgstall", c'est à dire très délabré !

 

 

Renaissance d'un château médiéval

 

 

 

Dans le fossé, un corbeau orné d'une tête effrayante a été retrouvé. Il est à nouveau à sa place d'origine.

Dans le fossé, un corbeau orné d'une tête effrayante a été retrouvé. Il est à nouveau à sa place d'origine.

 

 

 

J'ai eu droit à une visite guidée.

J'ai eu droit à une visite guidée.

 

 

 

Dure, la vie de château !

Dure, la vie de château !

Repost 0
Publié par guy - dans Châteaux
commenter cet article
23 juin 2015 2 23 /06 /juin /2015 18:17

Le grand vol des hannetons a laissé des traces sur les feuillus des forêts au Nord de l'Alsace. Des millions d'individus ont dévoré les savoureuses feuilles des chênes, hêtres et chataigniers. Seuls les résineux semblent épargnés. Pourtant, le vrai fléau est invisible : ce sont les larves qui consomment et affaiblissent le système racinaire des jeunes arbres. Cette année, le hanneton forestier était au terme de son cycle de 4 années sous terre. Le dernier grand vol, en 2011, était déjà important. L'ONF chiffre déjà ses pertes à quelques 50000 mètres cubes de bois dans les 5 ans à venir...

Je vais passer la journée dans la forêt domaniale d'Ingwiller où le château d'une puissante famille alsacienne est érigé. Une légende raconte qu'une homme très riche était à la recherche d'un emplacement pour y construire son château fort. Un berger lui montra une belle montagne hérissée d'un grand rocher de grès illuminé par le soleil. Il lui apprit aussi qu'il y coulait une source abondante et fraiche. Le puissant seigneur n'hésita pas et fit battir une forteresse au sommet du mont de la lumière, le Lichtenberg...

 

Carte IGN : 3714 ET

Itinéraire : Pulverbruecke - Affenfels - Lichtenberg - Tierkirchlein - Scheibenberg - Pulverbruecke.

 

L'envol des hannetons

Affenfels ou rocher du Singe... En réalité, ce rocher n'a aucun rapport avec notre cousin. D'après la légende, le seigneur de Lichtenberg, dans sa course folle pour échapper à ses ennemis, ayant vu le rocher trop tard, se serait écrié : "Ach, de fels !", exclamation transformée en "Affenfels". Pour une autre légende, ce serait le rocher des Salutations : "Avefelse", car à cet endroit, la fille du château saluait le retour des chevaliers. Le nom aurait été malheureusement changé par la tradition orale !

 

 

Plusieurs gravures figurent sur la table. Il y a même un fer à cheval !

Plusieurs gravures figurent sur la table. Il y a même un fer à cheval !

 

 

 

Maikafer comme on dit chez nous.. hanneton forestier, quoi !

Maikafer comme on dit chez nous.. hanneton forestier, quoi !

 

 

 

Biquette de Picardie...

Biquette de Picardie...

 

 

 

L'envol des hannetons

 

 

 

L'envol des hannetons

Un curieux épisode se déroule en 1352 au château, Hanemann de Lichtenberg vient de répudier son épouse, Jeanne de Leiningen. Il se met en ménage avec une jolie villageoise du nom de Lise de Steinbach. Le fils de Hanemann ne l'entend pas de cette oreille et somme le père de renvoyer la concubine et comme il ne reçoit pas satisfaction, il lève une armée et met le siège au château. Lise sera précipitée dans le vide du haut du bourg et le père indigne enfermé dans les géoles sombres...

 

 

Les souterrains de la forteresse.

Les souterrains de la forteresse.

 

 

 

L'envol des hannetons

Deux tours jumelles cylindriques, jointes par un mur bouclier, ont été incorporées au massif gréseux. Sous ces tours se trouvent plusieurs pièces gothiques. Dans l'une d'elles, les départs de voûtes portent de curieuses têtes sculptées. La légende raconte que 2 frères vivaient au château et que l'un prit le femme de l'autre. Pour se venger, le mari trompé enferma le coupable dans cette pièce et le mit au pain sec, sans eau ! Le malheureux réussit à survivre en mouillant son pain au rocher d'où suinte l'eau. Le prisonnier maigrit beaucoup. C'est sous les traits de ce premier masque qu'il apparait. Quand le géôlier décida d'en finir, le prisonnier avait encore maigri. Lui aussi fut précipité dans le vide du haut de la tour...

 

 

Il était possible de monter à cheval le monumental escalier du Lichtenberg.

Il était possible de monter à cheval le monumental escalier du Lichtenberg.

 

 

 

Vue sur le village.

Vue sur le village.

 

 

 

Mélange d'art roman et de style Renaissance, le Lichtenberg est sans doute l'un des derniers château fort construit en Alsace.

Mélange d'art roman et de style Renaissance, le Lichtenberg est sans doute l'un des derniers château fort construit en Alsace.

 

 

 

L'envol des hannetons

Lors de la guerre de Hollande, le château est occupé par les impériaux. En 1678, les Français viennent l'assiéger et s'en emparent. Par la suite, ils feront effectuer d'importants travaux selon les principes de Vauban. Lichtenberg sera l'une des forteresses chargées de barrer les vallées des Vosges du Nord. En 1870, la place est bombardée durant 3 jours. Le feu ayant pris dans les batiments, la garnison est obligée de capituler.

 

 

Le lavoir Maisch Brune.

Le lavoir Maisch Brune.

 

 

 

L'envol des hannetons

 

 

 

2 jeunes rougequeues.

2 jeunes rougequeues.

 

 

 

Une créature de bois ?

Une créature de bois ?

 

 

 

La gamelle chauffe...

La gamelle chauffe...

 

 

 

L'envol des hannetons

Cette chapelle ruinée dépendait du prieuré de Selhof dont les propriétés s'étendaient tout autour. Elle fût élevée au XIVème siècle et aura bientôt la vocation de pèlerinage des animaux. Le paysan avait coutume à venir avec ses bêtes - son bien le plus précieux - à la chapelle appelée maintenant Tierkirchlein, afin d'obtenir la bénédiction de son cheptel et lui assurer la santé. En échange, il déposait de petites offrandes pour obtenir la guérison des bêtes.

 

 

Une sculpture très délavée sur un départ de voûte représenterait une tête de bovin..

Une sculpture très délavée sur un départ de voûte représenterait une tête de bovin..

 

 

 

Hanneton forestier.

Hanneton forestier.

 

 

 

L' une des meules dormantes au Scheibenberg.

L' une des meules dormantes au Scheibenberg.

 

 

 

Un très ancien mur en pierres sèches.

Un très ancien mur en pierres sèches.

 

 

 

Sépulture de Emil Lejeune. Une plaque rappelle que le 9 octobre 1901 le garde chasse tomba ici dans l'exercice de ses fonctions.

Sépulture de Emil Lejeune. Une plaque rappelle que le 9 octobre 1901 le garde chasse tomba ici dans l'exercice de ses fonctions.

 

 

 

L'envol des hannetons

 

 

 

Le pont de la Pulverbruecke.

Le pont de la Pulverbruecke.

 

 

Repost 0
Publié par Guy - dans Châteaux
commenter cet article