Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juin 2014 2 10 /06 /juin /2014 06:47

Il y a 70 ans, jour pour jour, Oradour-sur-Glane, un petit village du Limousin allait entrer dans l'Histoire. Ce même jour, il était rayé de la carte.

La 2. SS Panzerdivision "Das Reich" subit de lourdes pertes sur le front russe, notamment près de Karkhov. Ce qui restait de cette division a été retiré du front et stationné près de Montauban, afin d'être reconstitué. Suite au débarquement des Alliés, cette unité reçu l'ordre de faire mouvement vers la Normandie dans le but de stopper l'avancé des Américains et de les rejetter à la mer.

Après 1943, pour pallier aux pertes en hommes, il était de coutume dans la Wehrmacht et la Waffen SS d'incorporer de force des jeunes gens issus des pays conquis. Beaucoup d'Alsaciens se retrouvent malgré eux, sur le front de l'Est (pour minimiser le risque d'évasion).

Ce 10 juin 1944, Adolf Diekmann donna l'ordre à un bataillon du régiment "Der Führer" d'encercler Oradour-sur-Glane. En début d'après midi, les habitants furent rassemblés place du Champs de Foire. Les hommes de plus de 14 ans ont été séparés des femmes et des enfants. Les SS firent 6 groupes de 30 hommes et les emmenèrent dans des granges, de préférence celles ne présentant qu'une seule ouverture...

Des mitrailleuses furent mises en batterie et les servants des pièces ouvrirent le feu. Les corps des victimes ont été recouverts de fagots et incendiés. 350 femmes et enfants furent enfermés dans l'église du village. Des soldats y placèrent une caisse d'explosifs, mais la charge ne fut pas suffisante pour détruire le batiment. Les SS y lancèrent des chaises et autres combustibles par les ouvertures, ainsi que des grenades. Ils incendièrent l'église alors que des cris retentissaient encore... Seule, Marguerite Rouffanche parvint à s'échapper miraculeusement.

Les Waffen SS mirent le feu à chaque maison, après un pillage en règle. Le bataillon meurtrier quitta la localité en feu à la tombée de la nuit, laissant derrière lui 642 victimes.

 

 

Histoire 4692 

 

 

 

 

Histoire 4706 

Oradour-sur-Glane, dans le même état que ce 10 juin 1944.    

 

 

 

Histoire 4715 

La Peugeot 202 du médecin.

 

 

 

Histoire 4590

Une rue avec les fils du tramway.

 

 

 

Histoire 4596 

 

 

 

 

Histoire 4607 

Une boutique.

 

 

 

Histoire 4609 

Un garage.    

 

 

 

Histoire 4612

 

 

 

 

                              Histoire 4617

      Les rails du tramway. Limoges n'était qu'à une heure de tram (20 kms).

 

 

 

Histoire 4619 

Une des granges où des hommes ont été assassinés.    

 

 

 

Histoire 4543 

L'église Saint Martin.    

 

 

 

Histoire 4650 

Il ne reste que les murs.    

 

 

 

  Histoire 4653 

 

 

 

 

Histoire 4678 

 

 

 

 

Histoire 4589 

En quelques heures, la vie s'est arrêtée.    

 

 

 

Histoire 4735

Il y a quelques mois, Robert Hébras (le monsieur interviewé), rescapé du massacre et auteur du livre "Oradour-sur-Glane, le drame heure par heure", fait à nouveau parler de lui. Il refait la "une" à cause d'un mot figurant dans certaines éditions de son livre. Un seul mot. "soi-disant"...

 

 

 

Histoire 4633 

 

 

 

 

Histoire 4704

La photo est un peu floue, je ne m'en étais pas rendu compte de suite. L'émotion m'envahissait.

 

 

      Histoire 4699    

 

 

 

 

Histoire 4723 

La gare d'Oradour-sur-Glane. Les évènements n'ont laissé que les lettres formants le mot "ORAGE"...    

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par randoalsacevosges - dans Histoire
commenter cet article

commentaires

Monique 20/08/2015 17:44

Je découvre depuis quelques temps votre blog, super bien fait, très agréable et enrichissant puisque je fais de la rando et je suis toujours à la recherche d'idées.
Je ne m'attendais absolument pas à voir un reportage d'Oradour. Bien sûr je reconnais les photos car j'y suis allée plusieurs fois, mais surtout j'y ai perdu une partie de ma famille. Merci infiniment car c'est toujours avec beaucoup d'émotions que je vois ces images horribles même aussi longtemps après.

randoalsacevosges 28/08/2015 10:47

Pour ma part, c'est la première fois que je venais en ce lieu. J'en étais très troublé.

Dominique 10/06/2014 13:28


Un orage décimant, en effet !

Présentation

  • Guy
  • j'aime les randos-découvertes,les Vosges et ses fermes-auberges,l'Alsace et son patrimoine,les chateaux-forts et leurs légendes et plein d'autres choses encore..
  • j'aime les randos-découvertes,les Vosges et ses fermes-auberges,l'Alsace et son patrimoine,les chateaux-forts et leurs légendes et plein d'autres choses encore..

Rechercher