Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 novembre 2014 4 27 /11 /novembre /2014 11:22

Aux environs de Saverne, la chaîne Vosgienne se réduit à une étroite frange de montagnes. Un dénivelé de 220m seuleument sépare ici la plaine d'Alsace du plateau Lorrain. Des civilisations celtiques se sont établies sur ces hauteurs qu'on appelle aujourd'hui Koepfel, Breitkopf ou Barbarakopf.

Les vestiges les plus intéressants des Celtes ont été détruits ou pillés. Les objets les plus "chanceux" ont fini dans différents musées archéologiques. C'est sans doute à cette époque que naquirent les premières routes. Une voie antique passe au pied d'un rocher remarquable, le Saut du Prince Charles que la carte de Cassini nommait "Saut de Lorraine" en 1744.

La circulation devenant plus importante sur cette route, elle commença à intéresser des bandits de grand chemin qui s'installèrent dans le secteur et se mirent à rançonner les passants : d'abord la bande de Nicolas le Borgne, nommé ainsi car il portait un bandeau sur son oeil droit. La bande fit parler d'elle quelques jours seuleument après l'achèvement des traveaux. La première victime fut un brave paysan qui avait travaillé toute la journée dans le vignoble d' Ottersthal. Arrivé au lieu-dit Käskammerle, sorte de gorge étroite, notre homme fut assailli par les malandrins qui, le menaçant de couteaux, lui volèrent sa bourse qui contenait 3 florins. 

A partir de ce jour, la route du col devint un coupe-gorge. Nicolas recruta d'autres vauriens et les attaques se multiplièrent. On tua, poignarda, dépouilla sans vergogne. L'impunité sembla totale, la troupe se hasarda même à piller le couvent de Graufthal. Les bandits ne reculèrent devant aucun crime. Il en fut ainsi pour le vieux Cleysel, mendiant bossu et simple d'esprit qui faisait la quête comme à son habitude à la léproserie du col de Saverne. Le soir venu, il s'en retournait à Saverne. Mais ce jour-là, après sa quête au "Gutleuhaus", il fut attaqué par la bande. Un nommé Ducher lui brûla la cervelle d'un coup d'arquebuse et pendit le cadavre à un arbre pour faire croire à un suicide ! Pour ce meurtre, la bande empocha 1 florin et 3 pfennigs...

C'est dans la proche auberge du "Holderloch" que la bande avait installé son quartier général. C'est là qu'on se partageait le butin. Puis une bande succéda à l'autre, plus brutale que la précédente ! Cela dura une trentaine d'années  avant que le guet ne se mit finalement en campagne pour les déloger. La route du col était devenu le plus sinistre coupe-gorge de la région. C'est dire que le jugement ne donna pas dans la dentelle. Quand la bande fut arrêtée, les hommes finirent au gibet ou sur l'échafaud. Cette répression n'arrêta pas les méfaits pour autant. En 1651 encore, un chef de bande surnommé Laplante, fut arrêté et décapité...

 

Carte IGN : 3715 OT

 

 

Gloriette 3878 (FILEminimizer)

En partant de la villa About, on arrive au  belvédère "Barabli Kehr".    

 

 

 

Gloriette 3898 (FILEminimizer)

Le rocher du saut du prince Charles.    

 

 

 

Gloriette 3887 (FILEminimizer)

Des rails de guidage ont été creusés dans le roc afin d'assurer la sécurité du passage. Dans ces rails étaient engagées les roues des chariots et 2 voies permettaient aux convois de se croiser en toute sécurité. Les voituriers pouvaient également s'arrêter là pour laisser souffler les attelages. Grâce à un ingénieux système de blocage des roues par des poutrelles traversières placées dans des encastrements encore visibles, les charretiers accordaient un moment de répit aux bêtes avant de poursuivre la montée ou la descente.    

 

 

 

            Gloriette 3895 (FILEminimizer)

La date de 1616 grâvée dans le rocher. Cette route est une prouesse technique pour l'époque. Il suffit d'observer la plaque commémorative qui rappelle que cette route fut réaménagée en 1524 sous le mandat de l'évèque de Strasbourg, Guillaume de Hohenstein.    

 

 

 

Gloriette 3932 (FILEminimizer)

Un prince de Lorraine se vit un jour poursuivi par des ennemis. La cavalcade effrénée semblait devoir prendre fin au bord d'une falaise vertigineuse. Mais préfèrant le hasard de la chute à la captivité, le prince fit cabrer son coursier et s'élança dans le vide. Miraculeusement, l'homme et sa monture arrivèrent vivant au bas du rocher. Le cheval, avec une force prodigieuse, enfonça ses fers dans la pierre dure. Il en éprouva d'horribles souffrances, mais dans un ultime effort, il poursuivit sa route en boitant d'une jambe. On dit qu'il transporta son maître jusqu'à Saverne et c'est là que le malheureux quadrupède expira...    

 

 

 

Gloriette 3935 (FILEminimizer)

Au moyen-âge, cet endroit fut un véritable coupe-gorge. Au brigand Nicolas le Borgne succéda un certain Faber de Phalsbourg qui terrorisera les voyageurs. Il fut pendu à Saverne le 21 juillet 1596 avec d'autres membres de sa famille. Il fut vite remplacé par l'horrible Claus et Heidt le Noir qui finirent, eux aussi, au bout d'une corde... Laplante, de son vrai nom Franz Diebolt Ruest, se déguisait en prêtre pour approcher ses victimes et ne pas éveiller leur méfiance ! Lui, connaitra la guillotine...  

 

 

 

Gloriette 3939 (FILEminimizer)

De nos jours, les marchandises et les voyageurs transitent par la nouvelle route et, au Saut du prince Charles, on ne rencontre plus guère de brigands... Il n'y a plus que les randonneurs qui passent par cette route antique !    

 

 

 

Gloriette 3953 (FILEminimizer)

On jouit d'une belle vur sur Saverne et sa région depuis le Schmüs Bankele.    

 

 

 

Gloriette 3959 (FILEminimizer)

En gros plan, le palais des Rohan, Oberhof et l'église romane de la Nativité.    

 

 

 

Gloriette 3963 (FILEminimizer)

Rochers mousseux au sommet du Koepfel.    

 

 

 

Gloriette 3985 (FILEminimizer)

 

 

 

 

                    Gloriette 3979 (FILEminimizer)

 

 

 

 

Gloriette 4651 (FILEminimizer)

Dans une cavité sous un gros rocher, on peut lire ces 2 phrases en alphabet runiques. Ces runes correspondent à du Futhark tardif employé jusqu'au moyen-âge. Marie José m'en a donné la traduction (merci à elle !!)

Il est écrit : JE VEUX GUERIR

                      JE DOIS GUERIR

Dans ce trou sinistre, se cachait pendant près de 2 ans un Savernois pour échapper à la guerre. Les Savernois connaissent cet endroit comme le "Stoeckeleloch", car il fallait avoir la taille d'un bâton pour pouvoir se glisser sous le rocher...

 

 

 

 

Gloriette 4001 (FILEminimizer)

Des fragments de meules, seuls vestiges de l'époque Celte.    

 

 

 

Gloriette 4006 (FILEminimizer)

Un rocher-carrière où l'on débitait les pierres.    

 

 

 

Gloriette 4036 (FILEminimizer)

La grotte du 10ème BCP.    

 

 

 

Gloriette 4045 (FILEminimizer)

La jolie gloriette du Koepfel.    

 

 

 

Gloriette 4050 (FILEminimizer)

Au loin, on aperçoit le donjon de Greifenstein.    

 

 

 

Gloriette 4067 (FILEminimizer)

Améthyste.    

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par randoalsacevosges - dans Rochers
commenter cet article

commentaires

Martine Schnoering 03/12/2014 02:31


Très
intéressant ! Merci Guy j'ai
appris des choses, surtout : " JE VEUX GUÉRIR, JE DOIS GUÉRIR " dans la grotte secrète...

Guy 03/12/2014 11:11



2 phrases qui ajoutent du "sinistre" à un endroit qui l'est déjà....



Katia 01/12/2014 14:08


Magnifiques images, comme d'hab ! L'automne dans toute sa splendeur... Le Schmüs Bankele m'a fait sourire

Guy 01/12/2014 15:56



Certainement as tu de très bons souvenirs de cet endroit...



marie jose 28/11/2014 10:16


Bonjour Guy et merci...mais le mérite de la traduction des runes de cette caverne revient à un ami , grand spécialiste du Taennenchel, à qui j'avais demandé de les traduire.


amitié

Présentation

  • Guy
  • j'aime les randos-découvertes,les Vosges et ses fermes-auberges,l'Alsace et son patrimoine,les chateaux-forts et leurs légendes et plein d'autres choses encore..
  • j'aime les randos-découvertes,les Vosges et ses fermes-auberges,l'Alsace et son patrimoine,les chateaux-forts et leurs légendes et plein d'autres choses encore..

Rechercher