Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 février 2012 7 05 /02 /février /2012 19:26

Le fait de travailler en 4x8, me libère la matinée, l'après-midi ou même la journée quand je suis de nuit. Dès que je peux, j'enfile mes chaussures et je vais marcher. Cette après-midi, je souhaitais faire le tour du vignoble de Wolxheim.

C'est en dégustant le contenu d'une bouteille de gewurztraminer grand cru Altenberg de Wolxheim que j'ai eu l'idée de cette randonnée.

J'ai déjà eu souvent l'occasion de monter au Scharrachberg à vélo car la piste cyclable n'est pas loin mais j'y suis rarement monté à pied.

Je débute ma rando en partant de Wolxheim Canal et je suis le sentier viticole (losange rouge). Une première halte à la chapelle St Denis avant de monter à l'Altenberg vers le Horn. Du Horn je me rends au Silberberg puis effectue un aller-retour à la chapelle Maria Altbronn avant de monter au Scharrachberg puis à l'église protestante de Scharrachbergheim pour y faire quelques photos de têtes intéressantes. Le retour s'effectuera à peu de chose près par le même chemin.

 

Carte IGN : 3616 ET    

 

 

 

 

 

Le-Horn 1592

La chapelle St Denis au centre du cimetière, dans les vignes. Elle est attestée depuis 1342.  

Elle a été construite à l'emplacement d'un ancien sanctuaire romain dédié à Dionysos, le dieu du vin. On lui a donc donné, à cette chapelle, un nom de consonnance voisine à Dionysos : St Denis afin de christianiser les lieux.

 

 

 

 

 

 

Le-Horn 1595

Détail d'une statue représentant un ange au cimetière qui ceinture la chapelle.  

L'étymologie de Wolxheim (Wolixe en alsacien) viendrait de "village du loup", d'où son blason : double crochet à loups, utilisé autrefois comme piège à loups.

Non loin du village , on trouve les carrières royales (Steingrüb) qui, lors de l'annexion de l'Alsace, ont été réquisitionnées par Louis XIV afin qu'elles fournissent les matériaux nécessaires aux fortifications de Strasbourg sous la conduite de Vauban. Les pierres y ont été acheminées par le canal de la Bruche, construit à cet effet. Aujourd'hui le chemin de halage du canal a été transformé en piste cyclable.

 

 

 

 

Le-Horn 1596

Intérieur de la chapelle St Denis.  

 

 

 

 

 

Le-Horn 1597

A l'intérieur de la chapelle se trouve la pierre tombale de la femme du meunier Audran, décédée en 1703, de Wolxheim.  

 

 

 

 

Le-Horn 1602

Ici débute le vignoble d'appelation "Grand cru Altenberg". Il se situe sur les versants du Horn (alt 246m). Il parait que Napoléon Ier l'appréciait tout particulièrement. Il n'est pas le seul. J'aime aussi me délecter d'un verre (ou deux) de ce grand cru surtout le gewurz bien sûr, mais les autres cèpages ne sont pas en restes. Ces brevages sont bien sûr à boire avec... qui l'on veut. Au sommet du Horn, on aperçoit la statue dorée du Christ.  

 

 

 

 

Le-Horn 1618

Vue sur le vignoble. Il se compose de 140 ha de vignes dont 31 ha classés "Grand cru Altenberg" et 8 ha du fameux gewurz.  

 

 

 

 

Le-Horn 1611

On dirait qu'on m'attend à bras ouverts. Cette statue du sacré coeur a été érigée en 1912, elle est un symbole de paix à une époque ou l'on ne parle que de guerre. La statue est orientée vers le fort de Mutzig.  

 

 

 

 

Le-Horn 1643

Chapelle Maria Altbronn.  

Altbronn signifie littéralement "vieille fontaine". C'est en effet autour d'une source que fût bâtit au Moyen Age le village d'Altbronn. Ce village a été entièrement "vidé" de ses habitants entre 1348 et 1350 par la "mort noire", l'épidémie de peste qui sévissait alors dans toute l'Europe. L'église est tout ce qu'il reste du village disparu. L'endroit devint alors un lieu de pèlerinage pour les populations alentours. Le clocher néo-gothique est contemporain au reste du bâtiment. Le site devient un haut lieu spirituel suite à une série de miracles.

 

 

 

 

 

 

 

Le-Horn 1622 

Vue sur le Scharrachberg. Tout ce secteur est truffé de blockhaus et de galeries souterraines.  

 

 

 

 

Le-Horn 1629 

Le sommet du Scharrachberg (alt 316m) est planté de pins lui donnant un cachet très méditerranéen. Comme le Horn et le Silberberg, le Scharrach est constitué de conglomérat oligocène (marno-calcaire) ce qui donne de grandes qualités aux vins. Ce sont donc essentiellement des sols pauvres. Sur la partie Ouest on trouve même du "muschelkalk".  

 

 

 

 

Le-Horn 1634     Le-Horn 1635

Le Scharrachberg est aussi connu pour ses nombreuses casemates construites lors de la 1ère guerre mondiale par le ministère allemand de la guerre, pour la défense du fort de Mutzig, ce qui prouve le point stratégique qu'était ce lieu. Mais le sommet fût déjà colonisé au néolithique car on y a trouvé plusieures haches en bronze. Au Moyen Age se dressait là un château fort construit par les Sires d'Ochsenstein.  

 

 

 

 

Le-Horn 1652

                                     Eglise protestant de Scharrachbergheim (XIIème siècle).  

 

 

 

 

Le-Horn 1662  

  Visage très érodé sur une face du clocher.  

 

 

 

 

Le-Horn 1663 

  Monstre dévorant un homme.  

 

 

 

 

Le-Horn 1291

  Autre visage au milieu d'une fenêtre géminée en haut du clocher.  

 

 

 

 

Le-Horn 1300 

Autre monstre dévorant un homme (sur le chaînage d'angle du clocher).  

 

 

 

 

Le-Horn 1664B

Chapelle "Der Dirre Herrgott" d'Irmstett. Au retour, j'ai voulu visiter cette chapelle car elle est fondée sur une curieuse légende.  

 

 

 

 Le-Horn 1664C

Intérieur de la chapelle.

Voici cette légende, et comme toute légende elle est fondée sur une histoire vraie :

Pendant le guerre de 30 ans (1618 - 1648) durant laquelle toute l'Alsace fût mise à sac, un soldat Suédois poursuivait une jeune fille. Elle s'enfuit vers le "Sauerbrunnen", source salée située à 200m du village, et se cacha dans les roseaux qui l'entouraient. Elle fit le voeu de faire ériger une croix à cette endroit si elle réchappait au Suédois. Elle tint promesse et fit don d'une croix en bois. Une croix supportant un Christ décharné se trouvait à côté de la source. L'endroit devint un lieu de pèlerinage et on lui reconnu des pouvoirs de guérison notamment de la tuberculose.

  

Partager cet article

Repost 0
Publié par randoalsacevosges - dans Découverte
commenter cet article

commentaires

Anéso 13/02/2012 12:56

lol

Philippe 10/02/2012 18:51

Belle balade avec des commentaires très intéressants. J'ai beaucoup apprécié les têtes sculptées. J'ai pris note et j'irai les voir.

Guy 11/02/2012 13:56



Il y a souvent des trésors cachés dans nos villages, le tout, c'est de se prendre le temps de les dénicher. Mes amitiés.



anne sophie klein 06/02/2012 12:53

très belle ballade!!et dans le froid,bravo, tu as eu le courage..........

Guy 06/02/2012 20:47



C'est le vin-chaud de ma thermos qui m'a donné du courage..même en hiver, il faut s'hydrater..



Présentation

  • Guy
  • j'aime les randos-découvertes,les Vosges et ses fermes-auberges,l'Alsace et son patrimoine,les chateaux-forts et leurs légendes et plein d'autres choses encore..
  • j'aime les randos-découvertes,les Vosges et ses fermes-auberges,l'Alsace et son patrimoine,les chateaux-forts et leurs légendes et plein d'autres choses encore..

Rechercher