Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juillet 2012 7 01 /07 /juillet /2012 15:34

Chaque fois que je prends la direction de la Schlucht, en empruntant la Vallée de la Fecht, pour rejoindre la route des Crêtes ou autre, mon regard accroche imanquablement cette tour ronde qui émerge de la forêt au sommet d'une colline. C'est aujourd'hui, en redescendant du Petit Ballon que je me décide enfin à visiter les quelques vestiges de cette forteresse.   

 

Carte IGN : 3718 OT

 

 

 

Petit-Ballon 2033

Situé sur le ban de la commune de Wintzenheim (68) à 454m d'altitude, le Pflixbourg avait pour mission de surveiller l'entrée du Val St Grégoire, comme on l'appelait à l'époque, au fond duquel se nichait l'abbaye de Munster. 

 

 

 

 

 

Petit-Ballon 0411 (FILEminimizer) 

A l'approche de la ruine, on a du mal à la distinguer dans l'épaisse végétation qui l'entoure. Construit entre 1212 et 1219 par Albin Wölfelin de Haguenau, bailli impérial (Reichslandvogt) de Frédéric II de Hohenstaufen, il apparait dans les textes dans une charte datée du 7 mai 1220. Il est alors appelé Blicksberg. Conrad Werner de Hattstatt y réside.  

 

 

 

 

 

Petit-Ballon 0466 (FILEminimizer)    

Voici l'entrée du château. Dommage qu'elle soit prise par la végétation. Ce type d'entrée est unique en alsace. Sa porte est placée à l'extrémité de ce couloir de 12m de long et 4,5m de haut. Les spécialistes appelent cet ouvrage "Zangentor" - la porte qui vous prend en tenaille. L'assaillant est attiré dans un piège mortel.  

 

 

 

 

 

Petit-Ballon 0416 (FILEminimizer) 

L'entrée de ce piège est défendue par des meurtrières de part et d'autre en plus d'un chemin de ronde sur tout le périmètre des murs du château.

Le plan du château obéit à un schéma typique de l'époque. L'enceinte héxagonale, aux angles arrondis, est ceinturée par un large fossé dont sont tirés les matériaux de construction.

 

 

 

 

 

Petit-Ballon 0417 (FILEminimizer) 

Le 3ème système de défense de ce "Zangentor" était cet escalier qu'il fallait gravir non seulement en portant une lourde armure mais il fallait aussi amener le "bélier" pour défoncer la monumentale porte d'entrée. 

 

 

 

 

Petit-Ballon 0424 (FILEminimizer)

Il n'y a pas de puit au castel, les constructeurs ont donc creusé une immense citerne souterraine à filtration, récupérant l'eau de pluie de toutes les toitures, taillée dans le roc de dimension 5 x 7 mètres.

 

 

 

 

 

 

 

 

Petit-Ballon 0427 (FILEminimizer) 

Intérieur de la citerne. Sa voute en berceau s'élève à 5 mètres.

 

 

 

 

 

Petit-Ballon 0418 (FILEminimizer) 

Les logis seigneuriaux s'appuyaient sur le flanc Ouest. Ils possédaient des caves. On retrouve une série de fenêtres à banquettes qui prennaient la lumière du côté Ouest. Elles éclairaient les grandes salles. De part et d'autre du logis s'élevaient des écuries.

 

 

 

 

 

Petit-Ballon 0419 (FILEminimizer) 

Ces baies étaient géminées, leurs encadrements sont réalisées dans le grès rose, contrairement au reste du château qui est bâti en granite, dont l'appareillage est réalisé en bloc de petite dimension. Malheureusement, les menaux de ces fenêtres ont aujourd'hui disparu.

 

 

 

 

 

Petit-Ballon 0421 (FILEminimizer) 

Je trouve vraiment dommage que la végétation envahit complètement le château. Surtout pour une région qui se veut aussi touristique et qui possède un patrimoine médiéval aussi important.

 

 

 

 

 

                      Petit-Ballon 0428 (FILEminimizer) 

Le donjon cylindrique de 23 mètres de haut est l'un des premiers de ce type en Alsace. Il nous est parvenu quasiment intact. Il est trop étroit pour être habitable et ne servait qu'en cas d'ultime repli. 

 

 

 

 

 

                         Petit-Ballon 0430 (FILEminimizer) 

Les chercheurs de trésors du début du XIXème siècle ont percé cette brèche à la base du donjon, permettant de voir l'épaisseur de la muraille (3 mètres à la base).

 

 

 

 

 

Petit-Ballon 0433 (FILEminimizer)

L'intérieur du donjon.

Chaque rangée de corbeaux matérialisent les différents niveaux de la tour. L'ouverture que l'on voit est la porte d'entrée d'origine. Juste en face d'elle, se trouve une archère, largement ébrasée vers l'intérieur apportant le peu de lumière à l'étage.

Le château est grâvement endommagé vers 1446 dans le conflit qui oppose les Hattstatt aux Ribeaupierre. Les fouilles indiquent que le château n'a plus été habité par la suite et a été abandonné. L'absence d'adaptation à l'artillerie semble également démontrer cette hypothèse. 

 

 

 

 

 

 Petit-Ballon 0441 (FILEminimizer) 

La véritable porte d'entrée, en arc brisé, est également construite en bloc de grès. Elle est placée à 9 mètres du sol. On y accédait par une échelle où un escalier en bois, dont les 2 points d'encrages sont encore visibles sous la porte.

Les troupes Françaises, commandées par la marquis de Manicamp et stationnées à Colmar, démentèlent le château déjà ruiné en 1658. 

 

 

 

 

Petit-Ballon 0454

Au Sud Est, on aperçoit le Hohlandsbourg (au  téléobjectif).

 

 

 

 

 Petit-Ballon 0409 (FILEminimizer) 

A l'extérieur se trouve une borne grâvée des armoiries des Ribeaupierre.

 

 

 

 

 

Petit-Ballon 0410 (FILEminimizer) 

A l'envers de cette borne, on trouve une fleur de Lys barrée de la masse d'armes à 5 branches, blason de Colmar.

 

 

 

 

 

 

               Petit-Ballon 0467 (FILEminimizer) 

               Une autre borne plus récente, un peu plus loin montre cette même héraldique.

Le castel a bien sûr sa légende : le 23 septembre 1276, messire Conrad Werner de Hattstatt perdait son épouse Stéphanie de Ferrette qui mourut au Pflixbourg. La défunte était la fille du comte Ulric de Ferrette. Les annales de Colmar lui donnent le titre "d'advocatissa". Comme il convient à une Dame de haut lignage, elle fût inhumée au couvent des Unter-linden de Colmar. C'est quelques temps plus tard que les religieuses virent apparaîtrent, sous les voûtes du cloître, une dame blanche qui effraya tout le monde. On parle dès lors de la dame blanche du Pflixbourg. 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par randoalsacevosges - dans Châteaux
commenter cet article

commentaires

Bridget 30/04/2015 12:06

Mes beaux-parents habitent à Zimmerbach, la tour du Pflixbourg est visible depuis chez eux. Comme j'ai fait des photos l'autre jour et que je voulais, en les mettant sur mon blog ce matin, y ajouter un lien vers des explications pour cette tour, je suis tombée sur ce blog et je vais mettre ce lien-là, car non seulement il est plein de belles photos, mais drôlement bien documenté en plus !
Je file le découvrir un peu plus !
Bonne journée

randoalsacevosges 30/04/2015 18:11

Bonjour Bridget, je vous remercie de votre visite sur ce blog ainsi que d'y avoir laissé ce mot que j'apprécie beaucoup.
Bon week end !
Guy

Irène 02/07/2012 08:04

Un article marqué par des détails très pointus, avis aux passionnés...Toujours de beaux clichés qui raviront les spécialistes comme vous des châteaux.
Bonne journée.

UNO 02/07/2012 05:20

Bonjour Guy
Un bien beau château qui m'est complètement inconnu
Super les trois bornes gravées d'armoiries
Amitié à toi

Guy 02/07/2012 09:08



Bonjour Jean-Luc,


Si tu veux aller le visiter, je te conseil d'y aller en hiver quand il y a moins de végétation. Je compte bien y retourner car avec toute cette verdure, je suis sûr d'avoir loupé l'un ou l'autre
détail.


Mes amitiés.



Présentation

  • Guy
  • j'aime les randos-découvertes,les Vosges et ses fermes-auberges,l'Alsace et son patrimoine,les chateaux-forts et leurs légendes et plein d'autres choses encore..
  • j'aime les randos-découvertes,les Vosges et ses fermes-auberges,l'Alsace et son patrimoine,les chateaux-forts et leurs légendes et plein d'autres choses encore..

Rechercher