Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mars 2014 1 10 /03 /mars /2014 06:13

Lors de ma dernière randonnée, je visitais les ruines des 3 châteaux d'Ochsenstein. Je vous propose d'aller les découvrir un peu plus en détails et de retracer - brièvement- les grandes lignes de cette dynastie alsacienne.

Le Schlossberg (alt 584m) se termine vers le Sud par 3 masses de grès qui ont été utilisées par les constructeurs du Moyen Age pour y élever 3 châteaux. Le châteaux principale (Grand Oschsenstein) est placé tout au Sud, le plus petit fut progressivement englobé dans le château médian car, à part 2 mentions du château de Wachelheim (ou Wasselnheim) en 1217, on ne reparlera plus que du petit et grand Oschsenstein, qui furent le berceau d'une des plus puissante famille d'Alsace.

Le premier membre de la lignée, connu sous le nom de Bourcard d'Oschsenstein, signe en 1187 une charte avec l'empereur Frédéric 1er Barberousse. Le château éxistait donc à cette date. Vinrent ensuite ses fils et petits fils, aux prénoms d'Otton de I à VI ! Leur puissance grandit de génération en génération, d'alliance en alliance.

Bien sûr, ils virent leurs châteaux détruits mais ils les rebattirent encore et encore ! Les guerres auxquelles ils se livraient, terminaient souvent tragiquement. Ainsi, Otton III mourut sur le champs de bataille, coincé dans sa lourde armure. Il ne put se relever et l'ennemi le laissa agoniser plusieurs jours en plein soleil ! C'était le 2 juillet 1298, près de Göllheim... Le même Otton III construisait le Ramstein, pour couper la route à la logistique devant approvisionner le château de l'Ortenberg, réputé imprenable. La garnison finit par capituler et la victoire revenait aux sires d'Oschsenstein...

On pourrait raconter des pages entières sur cette puissante famille, mais je préfère m'arrêter là ! Le dernier héritier mâle s'éteignit en 1570. Le comte Philippe V de Hanau Lichtenberg hérita des ruines et de toutes les terres qui dépendaient de la seigneurie.

Parmi ces terres figure le village d'Allenwiller. Pourquoi je parle d'Allenwiller ? C'est tout simplement le village qui m'a vu grandir...   

 

 

 

Carte IGN : 3715 ET

 

 

HABERACKER 0109

Sur la pointe Sud du Schlossberg, le grand Oschsenstein (alt 584m).    

 

 

 

HABERACKER 0204

A gauche, une tour cylindrique ouverte à la gorge (XVè s.) contrôlait le chemin d'accès.    

 

 

 

HABERACKER 0141

Le mur Sud. A droite, cette ouverture fut primitivement une porte avec un pont-levis. Ultérieurement, elle fut condamnée et  transformée en latrine. On en voit encore le canal d'évacuation.

 

 

 

HABERACKER 0130

La même tour cylindrique que précédemment.    

 

 

 

HABERACKER 0158-copie-1

Vue d'ensemble du grand Oschsenstein. En 1527, il est décrit comme "délabré et vétuste". Jacques de Deux-Ponts-Bitche fait entreprendre de lourds travaux de rénovation (1557). Il souhaitait passer quelques temps dans sa nouvelle demeure. Les serviteurs commencèrent à chauffer les salles, car nous sommes en hiver 1559. Ils chauffèrent si bien que le feu prit dans des tentures et se propagea rapidement. Il fut impossible de maîtriser le sinistre et le château partit en fumée...     

 

 

 

HABERACKER 0162

La citerne à filtration du château. Elle assurait l'approvisionnement en eau des hommes et des bêtes.

 

 

 

     HABERACKER 0170

L'eau de ruissellement des toitures était recueilli et s'écoulait par ce trou. Elle passait ensuite par un filtre constitué de galets et de sable, puis était puisée par le trou centrale (en bas).    

 

 

 

HABERACKER 0180

La chapelle castrale.    

 

 

 

                 HABERACKER 0182

Les éléments constituants les voutes en ogive sont exactement les mêmes que celles se trouvant dans le choeur de l'église protestante d'Allenwiller. Pour les spécialistes il n'y a aucun doute : les Seigneurs d'Oschsenstein sont aussi les constructeurs du clocher roman fortifié !

 

 

 

HABERACKER 0194

Les cuisines du castel : vestiges d'un évier en grès.

 

 

 

                  HABERACKER 0221

Le château médian est quasi inaccessible. Il faudrait passer par le trou centrale et...    

 

 

 

HABERACKER 0226-copie-1

 Et se tirer à l'aide de la corde pour atteindre le sommet du rocher... Sans moi !

 

 

 

HABERACKER 0215

Le dernier château et non des moindres ! une échelle métallique faite en rails de chemin de fer permet de rejoindre le sommet. Accrochez-vous !

 

 

 

              HABERACKER 0265

              Un escalier est directement taillé dans le roc !

 

 

 

                         HABERACKER 0281

                        Le même escalier vu d'en haut.

 

 

 

HABERACKER 0289             

Maintenant, il faut redescendre !

 

 

HABERACKER 9930             

Les villageois appartenaient aux Seigneurs d'Oschsenstein. Ils étaient taillables et corvéables à merci. En échange, le seigneur leur devait protection. Le château étant trop éloigné, Otton leur construisit cette tout fortifiée de plus de 20m de haut, où ils pouvaient se réfugier en cas de besoin. La tour a été élevée au second quart du 13ème siècle. Elle comporte 4 étages. Le 1èr niveau a été percé d'une ouverture au 14è siècle et on y plaça une fenètre gothique pour plus de clarté. C'est à ce moment là que toute la façade s'est lézardée !

 

 

HABERACKER 9927 

Le dernier niveau comporte des corbeaux qui soutenaient des hourds en bois. Depuis cet encorbellement, on pouvait lancer toutes sortes de projectiles sur celui qui voulait s'attaquer aux murailles de la tour.

Les comtes de Hanau Lichtenberg avaient imposé la Réforme en 1570. La nef actuelle ne fut rajoutée qu'en 1739. L'église servit pour les 2 religions (simultanéum) de 1687 à 1906, date à laquelle a été construite l'église catholique.

 

 

 

          HABERACKER 9935

Le blason d'Allenwiller : les 3 châteaux d'Oschsenstein. En 1641, 3 ans après la terrible Guerre de Trente, il n'y a plus âme qui vive à Alonévilla. Les famines et la peste avaient exterminé les habitants. Les Steiner, les Gass, les Zimmermann, etc... arrivent de Suisse pour repeupler le village mais aussi pour fuire la misère chez eux.       

 

 

 

               HABERACKER 0424

Dans la forêt d'Allenwiller, de nombreuses bornes portent le blason (simplifié) des sires d'Oschsenstein.

 

 

 

                              HABERACKER 0426

 

 

 

 

                HABERACKER 0420

                 AWW signifie Allenwiller Wald.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par randoalsacevosges - dans Châteaux
commenter cet article

commentaires

Christine Bouché 19/03/2014 21:27


oui, cet endroit est magnifique! j'y vais souvent! notre coin regorge de trésors! merci pour ces belles photos et les explications.

Guy 20/03/2014 20:27



J'aime l'Histoire, particulièrement celle de l'Alsace !


Merci pour votre mot au bas de cette page.



sylvie 11/03/2014 22:32


et moi qui pensais que nous allions un jour escalader ce château et ben c'est loupé

Guy 13/03/2014 20:05



Pourquoi c'est loupé ? Il n'est jamais trop tard !


Je suis à ta dispo pour une rando ;-)



Dominique 10/03/2014 22:42


Très beau reportage! Je ne connaissais pas du tout ce coin là.

Guy 13/03/2014 20:03



Un endroit à découvrir absolument !