Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 août 2013 1 19 /08 /août /2013 07:26

Dans la grande forêt domaniale de Saint Quirin, en Moselle, se trouvent des rochers très sauvages et totalement préservés. Aucun sentier ne mène à leur sommet. Je me devais de les explorer car Philippe, Jean-Luc et Martine, des amis randonneurs, s'y s'ont frayé un chemin dans les fougères bien avant moi !

J'ai donc moi aussi voulu connaitre cette sensation que l'on éprouve quand on est au sommet et surtout jouir de la vue que ces rochers peuvent offrir. Ces roches ne présentent aucun intérêt majeur puisqu'il n'y a aucune sculpture, aucune tête gravée, juste quelques belles érosions naturelles en nid d'abeilles, formant de fines dentelles.

Nous sommes partis à vélo, près du Donon, en empruntant le GR5 (rectangle rge/blc/rge). Après l'effort, nous déjeunons copieusement à l'abri Charles Klein, d'où nous avons une belle vue sur la vallée de la Sarre Blanche.     

 

 

Carte IGN : 3616 OT

 

 

 

 

 

Roches 0056

 Vue sur le Donon depuis le GR5.

 

 

 

 

Roches 0077

                    Une des bornes du prieuré de St Quirin. 

 

 

 

 

Roches 0102

Devant nous, la tête du Frésillon. 

 

 

 

 

Roches 0104

                                  Bon, là, il faut pousser... 

 

 

 

Roches 0106 

 Quand c'est trop raide, je me coltine les 2 vélos !

 

 

 

 

Roches 0115

                                 Le Frésillon est formé de grès à poudingue. 

 

 

 

 

Roches 0120

Du sommet (alt 720m), on voit la silhouette caractéristique des 2 Donons. 

 

 

 

 

Roches 0135

                                        La descente est nettement plus rapide ! 

 

 

 

 

Roches 0145

 Heureusement un lit de fougères amorti les chutes... 

 

 

 

 

Roches 0171

 

 

 

 

 

Roches 0178

 Et c'est reparti pour la poussette... 

 

 

 

 

Roches 0180 

Ni chemin, ni sentier n'y mène. 

 

 

 

 

Roches 0185 

Le Bourguignon. 

 

 

 

 

Roches 0192

 Progression à travers les fougères.

 

 

 

 

Roches 0207

 

 

 

 

 

Roches 0209

Le sommet est vaincu ! 

 

 

 

 

Roches 0223

                   Un abri sous-roche au Bourguignon. 

 

 

 

 

Roches 0240

 

 

 

 

 

Roches 0268

 Déjeuner à l'abri Charles Klein (alt 481m).

 

 

 

 

Roches 0277

                Un panneau près de l'abri mentionne les altitudes de quelques sommets. 

 

 

 

 

Roches 0280

La montagne "en vraie". 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par randoalsacevosges - dans Rochers
commenter cet article

commentaires

PPDR 19/01/2014 13:28


Cher collègue pro-nature, (re) bonjour à toi et encore merci pour ta si rapide réponse ! Je tiens à t'alerter sur le fait gravissime, que le secteur forestier sis à l'Ouest du Donon (1009 m),
constitue l'un des plus grands foyers d'infection par les redoutables tiques (on y a même décelé plusieurs cas excessivement graves, de méningo-encéphalite à tiques - la très méchante "
MET " , si tu la connais ! - ) ... Les tiques sont le fléau le plus redouté par les randonneurs vosgiens, depuis maintenant des lustres et ceci ne sera pas prêt de
s'améliorer, pour les prochaines années à venir : notre climat se réchauffe sans cesse, les hivers très froids que l'on avait et qui les tuait n'existent quasiment plus, nos forêts sont vouées au
manque cruel d'entretien et enfin, les sites remarquables ne sont plus du tout accessibles ou carrément, définitivement interdits d'accès (voyez l'explication que j'ai donnée sur la page
d'accueil de mon site, intitulé www.vosges-palatinat.com ! ).


 


Je sais que le Frésillon, certes très reculé et difficile d'accès, est tentant ... Quand j'y pense, il y avait un sentier d'accès, à une époque aujourd'hui révolue ! Ce n'est inadmissiblement
plus le cas aujourd'hui, faute de moyens et de temps pour entretenir le site, qui de surcroît, se révèle extrêmement peu fréquenté. J'avoue malgré tout que la vue sommitale du Frésillon vaut le
voyage, malgré l'excessive difficulté de l'ascension, dans un hachis végétationnel effrayant, à faire hésiter le plus courageux et téméraire des légionnaires ... Le face-à-face sur les 2 Donons
est hallucinant de beauté et la vue sur le plateau de Sarrebourg est à couper le souffle ! En ce qui concerne le légendaire Grand Rougimont, c'est le même topo : son panorama sommital est
explosif, au milieu d'un infernal océan collinéen et forestier ... Pour le site ultra sauvage et ouvert de la Haute Loge, j'ai pu entrevoir au milieu des lointaines brumes germaniques, planant
au-dessus de la Haute Forêt-Noire, plusieurs pics prestigieux des Alpes suisses, Bernoises ! Enfin, au sommet du Donon, entre le 31/12/2013 et le 15/01/2014, à trois reprises, j'ai eu droit au
rarissime panorama des Alpes de l'Oberland Bernois, distantes de près de 240 kms : là aussi, c'est de l'hallucinatoire à fond, pour les yeux, qui en prennent plein la "
gueule " ... J'ai pris mon pied et je suis rentré chez moi, avec des clichés photos et vidéo d'anthologie, que je ne serai pas prêt d'oublier !


 


A titre d'info : le plus spectaculaire panorama des Alpes suisses, depuis les Vosges, c'est
au sommet du BALLON D'ALSACE, que tu le trouveras !


 


Amitiés pros-nature et à très vite, sur www.vosges-palatinat.com ... PPDR.

randoalsacevosges 27/02/2015 01:16

Salut Christophe, merci, la maladie me laisse tranquille en ce moment. Le nideck et le Schneeberg sont très attrayants, j'y viens régulièrement. Je connais bien cette petite tourbière, presque sèche, près de Wangenbourg. J'aime bien y venir quand la linaigrette est en fleur. Nul doute qu'on se croisera un jour sur un sentier ! amitiés
Guy

PPDR 26/02/2015 03:37

Cher Guy, (re) salut à toi, en cette nouvelle année 2015 !

J'espère que ta maladie de Lyme va mieux ? De mon côté, en cette nouvelle année, je randonne un peu moins souvent, étant donné les deux faits que j'ai beaucoup travaillé en horaires décalés et surtout, que nous avions eu que très peu de beau temps (rageant, çà ! ). Je me suis jusqu'à présent limité, cantonné, dans la vallée de la Bruche, principalement dans les massifs du Nideck et du Schneeberg, où j'ai malgré tout, pu découvrir quelques jolies choses. C'est, comme pour le secteur du Frésillon, un secteur très sauvage, qui regorge de tiques ... Le massif du Schneeberg est très intéressant, car il abrite l'une des tourbières à droséras située le plus au Nord des Vosges (le Grafenweiher, si tu le connais ? ). Cette ancienne tourbière glaciaire, est située au-dessus de la route D 224, entre Engenthal et Windsbourg, tout près du hameau de la Schneematt, sous le sommet du Wetzkopf ... Du côté du Nideck, j'ai découvert l'ultra sauvage crête du Schieferberg, avec un panorama époustouflant, sur les crêtes allant de l'Umwurf jusqu'au Rocher de Mutzig ! Pour ce qui est des Hautes-Vosges, de ses chaumes sommitales dégarnies et de ses irrésistibles tourbières à droséras, je vais encore devoir attendre un petit peu, afin de pouvoir les revoir. C'est au mois de juin, que lesdites tourbières seront les plus belles, en fleurs : régal garanti pour les yeux ! Au grand plaisir de se rencontrer une fois, sur le détour d'un éventuel sentier. À très vite amigo pro-nature, amitiés. PPDR. ;-)

Guy 20/01/2014 15:08



Tu as tout à fait raison de souligner que les tiques sont dangereuses. Pour les éviter, il vaut mieux rester sur les sentiers larges, bien entretenus et éviter les fougères, les hautes herbes et
les genets. Après une rando, il est impératif de vérifier que l'on a pas été mordu par une de ces bestioles et, si oui, retirer la tique avec un tire-tique vendu en pharmacie. Si la morsure
devient rouge, il faut consulter son médecin et se soumettre à un dépistage. Si l'on est positif, le traitement consiste à prendre des anti-biotiques pendant une dizaine de jours. Mais vous serez
toujours positif......



PPDR 18/01/2014 23:11


Bonjour. Votre site est très intéressant, je viens d'y tomber dessus suite au nom de votre site, que vous aviez laissé dans le " livre d'or " , situé dans le refuge sommital de la Haute Loge
(alt. 933 m, secteur de Salm). Je trouve votre balade au Frésillon et au Bourguignon très osée, surtout en pleine saison estivale ... C'est vraiment une énorme inconscience, de crapahuter là-haut
en vélo et pire encore, d'emprunter des sentiers qui n'existent même pas ! Vous coupez carrément dans la végétation jungluesque et je n'ose même pas imaginer, le nombre effroyable, hallucinant,
de TIQUES que vous aviez dû choper durant vos deux ascensions ! A titre personnel, j'ai effectué ces deux visites pendant la saison hivernale, lorsqu'il faisait très froid et sec. C'était
beaucoup plus prudent et les " accès " étaient facilités, par l'absence de végétation envahissante, étouffante, potentiellement dangereuse ! Je ne sais pas si vous savez ce que les tiques peuvent
provoquer comme ravages sur l'homme, mais en tout cas, ils ne sont pas très jolis à voir ... Alors, avant de tenter le diable, mieux vaudra prévenir que guérir. Les tiques sont le fléau numéro 1
dans les Vosges, il ne faut donc surtout pas les prendre à la rigolade ! A bons entendeurs, amitiés. PPDR.

Guy 19/01/2014 00:44



Bonjour Christophe, je suis porteur de la maladie de Lyme depuis 2 ou 3 ans. Pour l'instant rien n'a changé. Cette maladie ne se guérit pas mais se soigne assez bien... Pour moi, la tentation est
souvent plus forte que la raison et je ne peux y résister !



Martine Schnoering 19/08/2013 16:10


Je connais particulièrement bien ces deux rudes grimpettes pour les avoir faites plusieurs fois lourdement chargée de mon sac de bivouac... Et quand je vous vois surfer dans toutes ces fougères,
je dis "au secours ! Les tiiiiiiiiques ! "  Bel article bien sportif, en tout cas ! C'et toujours un grand
plaisir pour moi de revoir mes paysages chéris des vosges du Donon.

Présentation

  • Guy
  • j'aime les randos-découvertes,les Vosges et ses fermes-auberges,l'Alsace et son patrimoine,les chateaux-forts et leurs légendes et plein d'autres choses encore..
  • j'aime les randos-découvertes,les Vosges et ses fermes-auberges,l'Alsace et son patrimoine,les chateaux-forts et leurs légendes et plein d'autres choses encore..

Rechercher