Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 juillet 2014 1 14 /07 /juillet /2014 14:00

Nous partons par un temps pluvieux et maussade depuis Le Bonhomme, un village Haut-Rhinois situé entre le col du Calvaire et le col du Bonhomme. Les fougères mouillées en bordure du sentier parachèvent de nous tremper. Au bout d'un peu plus d'une heure de montée, nous arrivons au cimetière Duchesne où reposent plus de 400 soldats tombés au front.  Après un aller-retour à la Tête des Immerlins, nous gagnons la Tête des Faux par le chemin des muletiers. Ce sentier a été aménagé pour pouvoir ravitailler les troupes Françaises en munitions et en vivres.

Dès le mois d'août 1914, les Allemands occupent le sommet. Ils dirigent des tirs d'artillerie sur le col du Bonhomme.Ils détruisent fin novembre le camp du commandement de l'armée Française. Le 2 décembre, les chasseurs alpins donnent l'assaut sur la Tête des Faux et prennent position au sommet. Le soir du 24 décembre 1914, les Allemands lancent un assaut très violent qui est repousé au prix de 700 morts. Les Allemands lancent une nouvelle attaque le 21 décembre 1915 qui se solde également par un échec.

Les Français resteront maîtres du sommet durant le reste de la guerre. Les troupes françaises, qui opèrent sur le versant le moins abrupt, sont cependant éloignées de leurs positions arrières, ce qui oblige à parcourir un long et pénible chemin pour approvisionner les lignes de combat.

Les Allemands opèrent sur le versant abrupt alsacien à peu de distance de leurs réserves. Le transport des hommes et du matériel est facilité par l'installation d'un téléphérique !

Aujourd'hui, la nature reprend doucement ses droits. Elle cicatrise ses blessures en intégrant chaque année un peu plus les vestiges de béton et d'acier, reliquats de la follie des hommes...

 

Carte IGN : 3718 OT

 

Itinéraire : Le Bonhomme - cimetière Duchesne - Tête des Immerlins - Tête des Faux - rocher du Corbeau - étang du Devin - Le Bonhomme.

 

 

Haut-Rhin 0473

Le Bonhomme (alt 608m).

 

 

 

Haut-Rhin 0484

La montée au travers d'une forêt sombre et humide...

 

 

 

Haut-Rhin 0485

Le sentier se transforme en torrent...

 

 

 

Haut-Rhin 0504

Cimetière Duchesne.

 

 

 

       Haut-Rhin 0503

 

 

 

 

Haut-Rhin 0522

Au sommet de la Tête des Immerlins (alt 1216m).

 

 

 

                         DSCN1793

                  Inflorescence mâle de pin sylvestre (c'est ce qui donne le pollen).

 

 

 

Haut-Rhin 0554

Ferraille de la Grande Guerre.

 

 

 

Haut-Rhin 0556

Sommet de la Tête des Faux (alt 1208m).

 

 

 

Haut-Rhin 0564

Tout ce qui reste d'un abri Français. Les rails servaient à soutenir le toit.

 

 

 

Haut-Rhin 0581

Toute la montagne est truffée de bunkers, de tranchées, de trous d'obus, galeries et tunnels...

 

 

 

Haut-Rhin 0595

Le rocher du Corbeau. En dessous, il y a tout un réseau de galeries.

 

 

 

Haut-Rhin 0601

La gare d'arrivée du téléphérique Allemand. Son point de départ se situait près de l'église de Lapoutroie, à une altitude de 425m pour arriver à la roche du Corbeau à 1100m. Sur l'ensemble du versant Est, une véritable forteresse est construite, constituée de fortins, d'abris, d'ateliers, le tout bétonné, électrifié et alimenté en eau et en lignes de communication.

 

 

 

Haut-Rhin 0602

L'intérieur de la gare.

 

 

 

Haut-Rhin 0604

La même gare en 1916.

 

 

 

DSCN1838

L'étang du Devin. Les trèfles d'eau recouvrent chaque année davantage de surface. Cet étang est en train de s'assécher et va se transformer peu à peu en tourbière.

 

 

 

Haut-Rhin 0622

L'abri pour randonneurs près de l'étang.

 

 

 

Haut-Rhin 0644

Le même endroit, 100 ans plus tôt. C'était une station de pompage pour l'alimentation en eau des troupes Allemandes. Le batiment abritait aussi une génératrice pour la production d'électricité.

 

 

 

Haut-Rhin 0678

Ancien cimetière Allemand. La chapelle Rabenbuhl.

 

 

 

                      Haut-Rhin 0669

                       Tombe d'un soldat Allemand.

 

 

 

Haut-Rhin 0682

Ce bunker abrite une infirmerie.

 

 

 

  Haut-Rhin 0694

   La grande salle de l'infirmerie.

 

 

 

Haut-Rhin 0679

Vestiges de réseaux téléphoniques... (allo, quoi..)

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par randoalsacevosges - dans Histoire
commenter cet article

commentaires

Dominique 14/07/2014 18:03


Une découverte et un lieu inédit qui nous transporte au coeur de la machine militaire. C'est très bien de montrer les lieux avant en intégrant de vieilles photos ou cartes postales, qui
permettent de mieux saisir l'activité qui régnait en temps de guerre. Un téléphérique, ce n'est pas banal! Mais le plus beau n'est-il pas de saisir cette influorescence mâle de pin sylvestre qui
produit cette huille essentielle parfumée de nos longues journées d'hiver? Bravo pour la promenade.....(c'est stupéfiant de découvrir un cimetière quasi intact comme le Cimetière Duchesne en
pleine forêt)...

Présentation

  • Guy
  • j'aime les randos-découvertes,les Vosges et ses fermes-auberges,l'Alsace et son patrimoine,les chateaux-forts et leurs légendes et plein d'autres choses encore..
  • j'aime les randos-découvertes,les Vosges et ses fermes-auberges,l'Alsace et son patrimoine,les chateaux-forts et leurs légendes et plein d'autres choses encore..

Rechercher