Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juillet 2013 3 03 /07 /juillet /2013 13:41

Lors de ma dernière rando autour de Dabo, j'étais parti à la recherche de stèles gallo-romaines (Rutschfelsen - Croix du Loup - Herrenfels)      . J'avais bien localisé le cimetière où elles devaient se trouver, mais point de stèles à cet endroit. J'appris plus tard qu'elles avaient été déplacées devant l'église de Dabo ! Je restais donc un peu sur ma faim...

La ballade du jour me conduit près de Beimbach où je suis certain de trouver des stèles-maisons. Comme j'ai un peu de temps et comme il fait beau, je pousse jusqu'au Hohwalschplatz. D'habitude je ne rencontre jamais personne en semaine, mais aujourd'hui il y avait foule autour du barbecue ! Je remonte au sommet de rocher du Hohwalsch pour prendre mon repas en solitaire.

Sur les derniers kilomètres de mon parcours, je cherche un rocher qui ne figure pas sur les cartes. Je mets un peu de temps à le localiser car il est masqué par la végétation. Il se trouve entre Neustadtmühle et Enteneck et se nomme "Zahltagfelsen". Evidemment il a sa légende...

 

 

Itinéraire : Enteneck - Cimetière de Beimbach (les 3 Saints) - Eckfelsen - Hohwalschplatz - Croix de Beimbach - Croix du Hengstbourg - Zahltagfelsen (table de Paye) - Enteneck.

 

 

 

Carte IGN : 3715 OT

 

 

 

Autour-de-Walscheid 1720

 Panneaux au Enteneck. Presque toutes mes étapes y sont mentionnées.

 

 

 

 

 

Autour-de-Walscheid 1738

Le cimetière des 3 Saints.  Il reste une trentaine de stèles-maisons derrière le muret. Elles sont datées entre le 1er et le 3ème siècle. Malheureusement cet endroit a été pillé au 19ème siècle par des archéologues et les plus belles pierres se trouvent maintenant dispersées dans les musées et les jardins de la région ! Autrefois, Les Trois-Saints etait un village des sommets vosgiens et abritait des colons vivant d'agriculture, d'élevage et d'échanges de matériaux de constructions pour les chantiers des villes.  

 

 

 

 

Autour-de-Walscheid 1755

Certaines pierres sont évidées à la base, permettant d'y introduire une offrande pour le défunt. 

 

 

 

 

Autour-de-Walscheid 1749

  D'autres stèles sont décorées de symboles, cercles solaires, quartier de lune... 

 

 

 

 

Autour-de-Walscheid 1861

 

 

 

 

 

Autour-de-Walscheid 1860

Quelques-unes sont sculptées de dessins ou de fleurs, souvent au nombre de 3. Ces sculptures sont à l'origine du nom de ce lieu. 

 

 

 

 

Autour-de-Walscheid 1798

Escaliers au Eckfelsen (alt 527m). 

 

 

 

 

Autour-de-Walscheid 1795 

  Point de vue sur le rocher de Dabo depuis le Eckfels. 

 

 

 

 

Autour-de-Walscheid 1801

Sommet du rocher du Hohwalsch offrant une belle vue sur les alentours. 

 

 

 

 

Autour-de-Walscheid 1803

                       3 cupules à l'extrémité du rocher. 

 

 

 

 

Autour-de-Walscheid 1836

                                      Le Hohwalschfels est un rocher d'escalade. 

 

 

 

 

Autour-de-Walscheid 1822

  L'abri du Hohwalschplatz. 

 

 

 

 

Autour-de-Walscheid 1833

Un sac plein de charbon de bois...Mais pour qui prépare-t-elle un tel feu ? 

 

 

 

 

Autour-de-Walscheid 1824 

Les convives affamés arrivent en chariot. C'est donc pour eux que Christine cuit les brochettes ! (j'appris son prénom lorsque je lui demandais si elle avait une idée où pouvait se trouver la Table de Paye...) 

 

 

 

 

 

Autour-de-Walscheid 1842

  Pour moi ce sera "lapin-pâtes" avec un Cabernet-Sauvignon. 

 

 

 

 

Autour-de-Walscheid 1865

                                       La croix de Beimbach. 

 

 

 

 

Autour-de-Walscheid 1876

                                      Puis celle du Hengstbourg. 

 

 

 

 

Autour-de-Walscheid 1880

                                                Détail sur la croix. 

 

 

 

 

Autour-de-Walscheid 1908

 La table de Paye. 

 

 

 

 

Autour-de-Walscheid 1926

On peut grimper sur le dos du rocher. C'est ici que se retrouvaient jadis les bûcherons pour toucher leur paie. L'histoire de ce rocher a quelque chose de cocasse à nous raconter...

C'est également ici que s'arrêtaient les ouvriers de la verrerie des Trois-Fontaines quand ils rentraient chez eux le samedi soir après avoir touché leur salaire de la semaine. Ils trouvèrent sous ce rocher (voir photo précédente), un faussaire qui arrangeait leur fiche de paie qu'ils devaient présenter à leur femme. Moyennant un pfennig ou deux, le faussaire modifiait les comptes pour qu'ils puissent garder quelques sous pour pouvoir étancher leur soif... sans pour autant subir les remontrances de leur épouse !

Comme tout secret, celui-ci fut éventé. C'est dire si la Table de Paye était mal vue par les femmes du pays. Dès lors qu'un homme s'arrêtait ici, il était soupçonné de mensonge.

Si vous passez par là, ne vous arrêtez pas, votre réputation risquerait d'en prendre un coup !

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par randoalsacevosges - dans Gallo romain
commenter cet article

commentaires