Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 août 2012 5 03 /08 /août /2012 20:59

Comme on ne peut pas à chaque sortie faire une rando de 20 kms, ce qui aurait pour conséquences de lasser mes garçons, l'après-midi d'aujourd'hui est consacrée à la visite de la citadelle de Bitche. La partie la plus intéressante , c'est bien sûr la visite des souterrains. Les grandes salles sombres et les galeries fraiches étaient bienvenues par ces chaudes journées.Bien qu'ayant effectué mon service militaire à Bitche, je n'ai jamais mis les pieds dans la citadelle même. A l'époque, on débutait notre footing matinal en faisant le tour de la citadelle et chaque jour je me disais "faut que j'y aille avant le fin du service" et finalement, ce n'est que 20 ans plus tard que j'ai enfin franchi la porte. A l'entrée, en même temps que les billets, on vous donne un casque audio, grâce auquel vous serez informé de l'histoire de Bitche et de sa citadelle, du 18ème siècle à nos jours. La visite se fait en à peu près 2 heures. Sur la plate-forme, il y a encore 2 autres petits musées sur l'équipement du soldat ainsi que sur l'histoire de Bitche.

 

Carte IGN : 3713 ET

 

 

 

 

Nord 0097 (FILEminimizer) 

La citadelle toise la ville sur son promontoire (photo prise en mars dernier).

Avant que les Français ne s'intéressent à Bitche, la butte était déjà une place forte où tronait une large forteresse médiévale, occupant la même surface que l'actuelle citadelle. Elle était faite de hauts mûrs défendue par des tours rondes. Le comte Eberhard de Deux-Ponts en était le constructeur.  

 

 

 

Nord 0177 (FILEminimizer)

Cette partie de la citadelle se nomme "la grosse tête".

En 1673, Turenne prit ses quartiers d'hiver dans le Palatinat pour y exercer la politique de la terre brûlée. Il découvrit Bitche et était impressionné par l'importance statégique du site. Il plaîda auprès de Louis XIV le projet de fortifier le château en lui demandant d'y envoyer Vauban pour la réalisation d'une citadelle.

 

 

 

 

 

Nord 0182 (FILEminimizer) 

L'impressionnant portail d'entrée.

Une somme énorme est dépensée pour les travaux (2 500 000 livres d'or). Un an après la fin des travaux, la citadelle est démantellée par la garnison Française en quittant les lieux, par suite des clauses du traité de Ryswick. 3 ans après, les Français réoccupent la place et s'efforcent de reconstruire ce que Vauban avait érigé peu de temps avant. La nouvelle forteresse est commandée par le maréchal de camp de Bournay. Les plans sont élaborés par Cormontaigne en respectant le tracé de Vauban. 

 

 

 

 

Nord 0189 (FILEminimizer) 

Impacts de projectiles de différents calibres. 

 

 

 

 

Nord 0193 (FILEminimizer) 

Le corridor d'entrée. 

 

 

 

Nord 0196 (FILEminimizer)

Le chef de pièce Hugo et son chargeur Mathis.

C'est pendant le long siège de 1870 que la citadelle obtient ses premières lettres de noblesse. Après le désastre de Woerth, Bitche se retrouve en 1ère ligne. Les 1200 hommes en garnison sont renforcés par 200 hommes de l'armée de Mac-Mahon en fuite. Teyssier installe ces derniers à l'écart des autres troupes afin de conserver le moral de ses soldats.  En effet les rescapés rapportent les scènes terrifiantes de la débacle de Woerth. 

 

 

 

 

Nord 0202 (FILEminimizer) 

Bitche vu de la citadelle.

3 sommations de l'artillerie Bavaroise stationnée aux pieds de la citadelle sont rejettées . 6760 hommes et 24 canons et mortiers rasèrent les batiments de la citadelle. La ville était en feu. Le 21 septembre 1870 les batteries bavaroises levèrent le siège. Bitche n'avait plus d'intérêt statégique. Les souterrains sont restés intacts. Paris avait capitulé le 28 janvier, Bitche tenait toujours. Personne ne cru bon d'informer le colonel Teyssier que la guerre était terminée ! 

 

 

 

 

                        Nord 0206 (FILEminimizer) 

                   Plusieurs espaces sont consacrés à la projection de films de reconstitution.

Il est convenu que la citadelle sera remise aux Allemands le 5 mars. Mais le colonel Teyssier tergiverse. Puisque Paris a oublié l'existence de Bitche, lui même ignorera la date fixée !

Teyssier ne sortira de la citadelle que le 31 mars, drapeaux au vent avec armes et chevaux. 

 

 

 

 

Nord 0210 (FILEminimizer) 

Les souterrains de la citadelles. 

 

 

 

 

Nord 0211 (FILEminimizer) 

Une "petite ville" se cache à l'abri sous 17 mètres de pierres, de rochers et de béton. Ici la forge.

 

 

 

 

Nord 0221 (FILEminimizer) 

La roue à écureuil permettant de hisser l'eau du seul puit de la place forte. Profond de 80 mètres, il pouvait fournir jusqu'à 2700 litres d'eau par jour ce qui n'était pas de trop quand on sait que les souterrains abritaient également une cinquantaine de bovins et une trentaine d'ovins en plus des chevaux et des hommes.

 

 

 

 

 

Nord 0223 (FILEminimizer) 

On peut s'étonner que la mangeoire à gauche soit placée si haut. Il faut s'imaginer que les bêtes marchaient sur une épaisse litière. On peut également imaginer la forte odeur qui règnait en ces lieux. 

 

 

 

 

Nord 0229 (FILEminimizer) 

Un des fours à pains. La boulangerie devait fournir quotidiennement plus de 1000 rations. Les commentaires dans le casque audio vous apprendrons que la farine était entreposée au-dessus des fours afin de la tenir au sec. 

 

 

 

 

Nord 0236 (FILEminimizer) 

Dans le souterrain primitif, tous les volumes ne communiquaient pas entre-eux, faisant remonter les hommes à la surfaces et les exposant au tir ennemi. Le colonel Teyssier ordonna de creuser des couloirs raliant les diverses parties souterraines entre-elles. Ces couloirs sont taillés à la pointerolle durant 3 longs mois.  

 

 

 

 

Nord 0240 (FILEminimizer) 

Cette partie est réservée aux officiers supérieurs. Au fond, on aperçoit une cheminée, rare privilège en ces lieux froids et humides, taillés à même la roche.

 

 

 

 

Nord 0254 (FILEminimizer) 

la "surface", un des musée est consacré à l'équipement du soldat. 

 

 

 

Nord 0251 (FILEminimizer)

 

 

 

 

Nord 0255 (FILEminimizer)

 

 

 

 

 

Nord 0278 (FILEminimizer)

 

 

 

 

 

Nord 0280 (FILEminimizer) 

Ce dernier batiment est l'arsenal avec ses salles voutées. Il abrite aujourd'hui un magasin de souvenirs et l'on peut également s'y désaltérer.

 

 

 

 

Nord 0292 (FILEminimizer) 

De nos jours, la vie y est nettement plus tranquille ! 

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par randoalsacevosges - dans Histoire
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • Guy
  • j'aime les randos-découvertes,les Vosges et ses fermes-auberges,l'Alsace et son patrimoine,les chateaux-forts et leurs légendes et plein d'autres choses encore..
  • j'aime les randos-découvertes,les Vosges et ses fermes-auberges,l'Alsace et son patrimoine,les chateaux-forts et leurs légendes et plein d'autres choses encore..

Rechercher