Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 octobre 2012 5 12 /10 /octobre /2012 04:54

Généralement, je ne me rends guerre plus de 1 ou 2 fois par an à Strasbourg pour l'incontournable marché de Noël et peut être l'une ou l'autre fois dans une librairie ou au Vieux Campeur pour m'offrir un nouvel accessoire de rando. A part ces rares fois, je refuse de me plonger dans cette jungle urbaine. Pourtant, cela faisait un moment que j'avais envie de redécouvrir la cathédrale et surtout de faire un tour sur l'Ill en bâteau-mouche. Ce serait quand même un comble pour un alsacien de n'avoir jamais navigué sur l'Ill alors que la moitié de la population Japonaise l'a déjà fait !

Même si le centre historique ne désemplit jamais de visiteurs, nous évitons tout de même les mois de juillet/août pour jouer au touriste. Après avoir gravit les 332 marches pour accéder à la plate-forme de la cathédrale, nous jouissons d'une jolie vue sur la plaine d'Alsace, et même au-delà.

Nous découvrons un autre aspect de Strasbourg à bord de la péniche touristique de Batorama. Les commentaires diffusés dans les casques audio nous apprennent quelques secrets de l'histoire de la ville, allant de l'époque Romaine à nos jours 

 

 

 

 

Strasbourg 0001 (FILEminimizer)

Le restaurant "des Anciennes Douanes" vu du quai Saint Nicolas.

 

 

  Strasbourg 0003 (FILEminimizer)

Il suffit de lever les yeux pour voir les nombreuses têtes sculptées qui nous surveillent.

 

 

Strasbourg 0012 (FILEminimizer)

Le centre historique ne manque pas de maisons à colombage, comme ici, Place du Marché aux Cochons de Lait. 

 

 

                      Strasbourg 0016 (FILEminimizer)

La cathédrale Notre Dame de Strasbourg a été battie sur un terrain glaiseux et mouvant. Tout l'édifice repose sur d'énormes pilotis de chêne enfoncés dans la nappe phréatique. Les fondations ont récemment été consolidées par des injections de béton car les troncs en chêne commençaient à pourrir suite à une baisse du niveau de la nappe.  

 

 

 

Strasbourg 0026 (FILEminimizer)

Le portail et le tympan gauche. 

 

 

 

                     Strasbourg 0024 (FILEminimizer)

 

 

 

 

Strasbourg 0033 (FILEminimizer)

Le choeur roman sous lequel se trouve la crypte. 

 

 

 

Strasbourg 0053 (FILEminimizer)

L'horloge astronomique.

Des automates s'activent à 12h30. 12 apôtres passent devant le Christ. Tous les 1/4 heures, il y a les 4 âges de la vie : premier 1/4 heure, l'enfant fait le tour de l'horloge, le second 1/4 heure c'est un jeune homme, puis le 1/4 heure suivant c'est l'homme adulte qui en fait le tour. Le vieillard arrive bien sûr en dernier et défile devant la mort à l'heure pleine.

Le constructeur de l'horloge, Conrad Dasypodius, a eu les yeux creuvés quand il eu fini son oeuvre. Le magistrat de la ville craignant qu'il ne construise une deuxième horloge autre part.   L'horloge a subit des réparations et des tranformations de la part de Schwilgué.

 

 

 

                         Strasbourg 0050 (FILEminimizer)

Les rouages et cadrans du comput ecclésiastique. Ils indiquent les différentes fêtes de l'Eglise.  

 

 

 

Strasbourg 0058 (FILEminimizer)

 

 

 

 

Strasbourg 0072 (FILEminimizer)

Vue sur la ville depuis la plate-forme.

 

 

 

Strasbourg 0074 (FILEminimizer)

Le palais Rohan abrite 3 musées : musées de l'Archéologie, des Arts Décoratifs et des Beaux Arts. A droite, on retrouve le musée de l'Oeuvre Notre Dame. 

 

 

 

Strasbourg 0083 (FILEminimizer)

Des immeubles finalement très colorés. 

 

 

 

      Strasbourg 0122 (FILEminimizer)

Dans la montée et la redescente de la plate-forme, on peut admirer les belles statues qui ornent la cathédrale.

 

 

 

Strasbourg 0134 (FILEminimizer)

La Maison Kammerzell. Construite en 1427 par le négociant en fromage, Martin Braun. Elle comporte pas moins de 75 fenêtres en cul de bouteille. Sur le toit de la maison, on y a conservé le système de levage pour monter les charges. On y mange différentes choucroutes, choucroute de poissons pour la plus réputée. 

 

 

 

Strasbourg 0149 (FILEminimizer)

Il manque la tour de droite, sans doute pour des raisons de manque de moyens financiers. Le clocher gauche affiche 142,11 mètres ce qui en fait la seconde cathédrale la plus haute après Rouen (151 mètres). Notre Dame de Strasbourg est la deuxième cathédrale la plus visitée (4 millions de visiteurs annuels !) après Notre Dame de Paris.

 

 

 

                  Strasbourg 0156 (FILEminimizer)

 

 

 

 

Strasbourg 0160 (FILEminimizer)

 On embarque sur le bateau-mouche sur lequel on va découvrir, durant 1h20, près de 20 siècles d'histoire de la ville.

 

 

 

 

 

Strasbourg 0174

On passe sous le tristement célèbre Pont du Corbeau.

Au moyen-âge, on parlait de la "Schinderbrücke" que l'on pourrait traduire par le pont aux supplices. Ce pont va devenir le lieu d'éxécution des peines par noyade. Un temps, une longue planche basculante, actionnée par un bourreau y était installée. A cette époque, les eaux de l'Ill servaient d'égoûts. Le condamné était parfois enfermé dans le "Schandkorb", une sorte de grand panier grillagé, puis était plongé dans le cloaque. Ce supplice était réservé aux petits larcins comme le vol de fruits ou le démontage de poutres au pont.

Des faits plus dramatiques se déroulèrent sur ce pont. En 1445, plusieurs Armagnacs fûrent capturés et cousus dans des sacs et jetés vivants du haut du pont. Toute femme qui abandonnait son enfant était exposée à la même sentence. En général, on pendait ou décapitait les hommes le vendredi, et on noyait les femmes le samedi ! 

 

 

 

Strasbourg 0183 (FILEminimizer)

 

 

 

 

Strasbourg 0189 (FILEminimizer)

On passe devant le Pont St Martin, également une bonne adresse. 

 

 

 

Strasbourg 0196 (FILEminimizer)

L'arrivée à la Petite France fait s'agiter les occupantes du bâteau !

Le quatier de la Petite France est connu pour un fait divers qui lui a finalement donné son nom : la terrible épidémie de syphilis ou vérole, qui a fait son apparition à la fin du XV ème siècle dans ce quartier. A l'époque, on nommait cette maladie "le mal Français" car elle avait été ramenée d'Italie par les soldats du roi de France. C'est ici que sera ouvert le premier hospice où on cherchera à venir en aide aux victimes. 

 

 

 

Strasbourg 0231 (FILEminimizer)

Les ponts couverts.

Les ponts primitifs ont été construits aux alentours de l'an 1200 (entre 1230 et 1250). Leurs missions étaient militaires et à l'origine étaient couverts pour abriter la poudre à canon des intempéries. Au cours de l'essort démographique de Strasbourg, ils ont été intégrés dans le système défensif des murailles cintrant la ville. 4 grosses tours complètent ce système. Les ponts n'ont perdu leurs toitures qu'au XVIII ème siècle.  

 

 

 

Strasbourg 0262 (FILEminimizer)

 

 

 

 

Strasbourg 0266 (FILEminimizer)

La maison Gallia. Elle s'appelait Germania à sa construction.

Gallia est aussi le nom d'une station du tram. 


Partager cet article

Repost 0
Publié par randoalsacevosges - dans Villes et villages
commenter cet article

commentaires

Reynald Schaich 16/10/2012 18:41

Merci pour votre article qui met à l'honneur notre belle ville de Strasbourg et merci pour le clin d'oeil à BATORAMA. Nous nous efforçons de faire en sorte que cette visite soit la plus agréable
pour nos visiteurs et toute l'équipe est fière que vous ayez apprécié.
En lisant votre article, j'ai pu constater une fois de plus que ma culture locale connaissait encore quelques lacunes :-)

Continuez à écrire pour notre plus grand plaisir.
Reynald Schaich - directeur de BATORAMA

marie-paule 15/10/2012 10:21

Pour moi qui suis amoureuse de Strasbourg, de son histoire, de ses monuments, j'ai beaucoup aimé cet article : vos photos sont superbes et vos commentaires plus qu'intéressants.

Irène 13/10/2012 13:46

Si je puis me permettre un compliment, à mes yeux un de vos plus beaux articles sur la centaine qu'on ait déjà pu lire.
Vous nous rapporter là, une tonne d'informations, sûrement méconnue de vos lecteurs habituels et des Alsaciens en particulier.
Pourtant, toutes ces richesses ne sont qu'à deux pas de nous !
Fascinant ! je ne vais pas omettre d'en faire profiter certains...bon week-end.

Philippe 13/10/2012 13:07

C'est pareil pour moi, je vais rarement à Strasbourg et à la période de Noel les rues sont tellement bondées de monde que j'y renonce généralement et je préfère aller faire une rando en montagne
sur des sentiers moins fréquentés, mais il faudrait quand même que j'y monte un jour au sommet de cette cathédrale.

Goldenberger 12/10/2012 19:13

Une autre raison évoquée concernant l'absence de la seconde flèche est le risque d'effondrement de l'édifice... Et j'avoue que je n'ai jamais expérimenté le bateau-mouche !!!

Présentation

  • Guy
  • j'aime les randos-découvertes,les Vosges et ses fermes-auberges,l'Alsace et son patrimoine,les chateaux-forts et leurs légendes et plein d'autres choses encore..
  • j'aime les randos-découvertes,les Vosges et ses fermes-auberges,l'Alsace et son patrimoine,les chateaux-forts et leurs légendes et plein d'autres choses encore..

Rechercher