Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 octobre 2014 3 29 /10 /octobre /2014 09:38

La campagne est encore endormie sous une mousseline de brûme. Même le soleil est paresseux ce matin. Du haut du Bastberg, les formes et les couleurs ne sont pas encore définies. On ne peut guère imaginer que la terre sur laquelle je pose mes pieds était le fond d'une mer peu profonde aux eaux chaudes ! Peu à peu, le sentier géologique dévoile ses chorten. Des pierres empilées et incrustées de fossiles lacustres racontent une longue histoire. Il faut prendre son temps pour l'écouter.

L'automne changera doucement la couleur du feuillage du tilleul de Goethe. Un arbre planté en 1849 pour commémorer le centenaire de la naissance de Johann Wolfgang Goethe qui, en 1770, avait visité Bouxwiller et sa région. Pour la petite histoire, le grand homme de lettres, alors qu'il était étudiant à Strasbourg, tombera amoureux de la fille du pasteur de Sessenheim, mais finalement en choisira une autre pour épouse...

Bouxwiller est donc devenue célèbre par la découverte de remarquables fossiles. La mer ayant fini par se retirer ne laissant derrière elle qu'un lac qui se dessèche lentement. Les carrières sont devenues une curiosité mondiale pour les géologues et sont toujours accessible. 

Dans la petite ville romantique, les puissants comtes de Hanau-Lichtenberg avaient fait construire un vaste château autour duquel furent aménagés des jardins magnifiques et une orangerie (le parc de l'Orangerie de Strasbourg emprunte son nom à ces jardins !) Goethe lui-même était d'un enthousiasme débordant lorsqu'il évoquait ces lieux...

 

Carte IGN : 3714 ET

 

le-Bastberg 6954 - Copie

Lever de soleil au Bastberg.    

 

 

le-Bastberg 6917 - Copie

Quelques trainées de brûmes stagnent dans les campagnes...    

 

 

 

                        le-Bastberg 6930 - Copie

                       Même l'astre du jour n'est pas décidé à se lever...

 

 

 

le-Bastberg 7002

Soudain, la lumière change...    

 

 

 

le-Bastberg 7003

...Colorant la campagne.    

 

 

 

le-Bastberg 7047

Premières lueurs sur un chorten.    

 

 

 

le-Bastberg 7054

La lumière redevient banale...    

 

 

 

  le-Bastberg 7066

       Toile de maître...

 

 

 

le-Bastberg 7095

Le tilleul de Goethe. Un jour en se promenant au Bastberg, Goethe avait écrit :

"Cette cime formée entièrement de coquillages attira pour la première fois mon attention sur ces documents des temps préhistoriques. Je ne les avais jamais vus réunis en quantités semblables. Mais mon regard avide et curieux fut bientôt absorbé uniquement par la vue..."    

      La colline a inspiré de nombreux poêtes, dont Marie HART :

 

              On s'avance sur la prairie moelleuse,

              Tout doucement en remontant la pente.

              De nombreux rosiers sauvages

              Sortent leurs branches

              Et nous retardent.

              Et la campagne est là, grâcieuse à souhait

              Telle une belle peinture.

              Sur la pente, des vignes poussent

              Et à côté, des chataigners

              Car l'air est chaud et doux.

              Tout en haut, au pied du tilleul,

              Se trouve un banc.

              N'étions nous pas souvent assis là

              Et avons oublié tout chagrin

              Ou n'est-ce qu'un rêve ? 

 

 

 

 

le-Bastberg 7151

Posé sur le rebord du Bastberg, le clocher roman trapu de l'église catholique servait probablement de donjon au moyen-âge. Une légende prétend que juste à côté du sanctuaire existait une commanderie de chevaliers de l'ordre du Temple !  De nos jours, cette légende fascine encore les chercheurs... Ce qui est cetain, ce sont les carrières de fossiles se trouvant à gauche, dans les sous-bois.  

 

 

 

         le-Bastberg 7152

         Un bas-relief nous rappelle que tout n'est qu'une question de temps...

 

 

 

le-Bastberg 7160

A l'angle de la rue du Canal, la demeure d'un haut fonctionnaire du comté (1598). Au fond, le clocher de l'église St Léger, aussi appellée "Niederkirche"    

 

 

 

le-Bastberg 7162

Maisons à colombages à Bouxwiller, capitale du pays de Hanau.    

 

 

 

                        le-Bastberg 7191

                       La Liesel de Bouxwiller.

 

 

le-Bastberg 7165

Au n°2 de la rue de l'Eglise, une curieuse demeure que l'on surnomme parfois "la Maison de l'Aztèque". C'est une élégante et haute construction en colombage, réhaussée de sculptures qui n'ont pas leur pareil dans le secteur...

En 1669, des vendeurs de biens entraient en relation avec le comte de Hanau-Lichtenberg. Ces hommes d'affaires proposaient au comte d'acheter les "Indes hanovriennes", un territoire situé en Amérique du Sud qu'on pourrait localiser près de la Guyane. Le comte se prit au jeu. Mais voilà, l'affaire s'ébruita et la famille s'inquiéta. Avant que le comte ne dilapide sa fortune, sa famille réussit à bloquer la transaction. C'est ainsi que l'Amérique du Sud n'est pas devenue le royaume d'un comte à moitié Alsacien ! Du coup, seule nous reste cette demeure à admirer et qui remet en mémoire cette incroyable histoire !  

 

 

 

                      le-Bastberg 7167

Sur le poteau d'angle de la remarquable maison de style auriculaire (Renaissance Allemande), un fier conquistador monte la garde !

 

 

 

             le-Bastberg 7173 - Copie

             Les oriels fleurissent sur les maisons paysannes.

 

 

 

le-Bastberg 7174

 

 

 

 

le-Bastberg 7180

La maison du marché au grain date de 1636. L'entrée est en galets du Bastberg.    

 

 

 

le-Bastberg 7183

Les constructeurs avaient certainement oublié le cordeau sur un autre chantier...    

 

 

 

 le-Bastberg 7187

Coq et grappe de raisins, grandeurs et fierté d'un temps révolu...    

 

 

 

le-Bastberg 7189

Des façades richement décorées sur l'artère principale.    

 

 

 

le-Bastberg 7193

 

                oie-là, c'est fini, à bientôt !    

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par randoalsacevosges - dans Villes et villages
commenter cet article

commentaires

Martine Schnoering 30/10/2014 19:37


Remarquable reportage ! Lumières fabuleuses, superbes couleurs, tout y est. Tu dois en passer des heures, en tri de photos et en travail dans overblog ! Merci Guy, bises.

Guy 05/11/2014 13:02



Overblog me mange beaucoup de temps, ce n'est pas le côté que je préfère mais il faut bien passer par là... Bisou



marmotte 30/10/2014 08:21


Un bel article où la poèsie des mots et des images se mêle délicieusement.

Présentation

  • Guy
  • j'aime les randos-découvertes,les Vosges et ses fermes-auberges,l'Alsace et son patrimoine,les chateaux-forts et leurs légendes et plein d'autres choses encore..
  • j'aime les randos-découvertes,les Vosges et ses fermes-auberges,l'Alsace et son patrimoine,les chateaux-forts et leurs légendes et plein d'autres choses encore..

Rechercher