Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 novembre 2018 3 28 /11 /novembre /2018 14:51

Il existe en Alsace un petit village tel que l'ont connu nos grands-parents. Il est tellement beau qu'on dirait un vrai ! Ses rues ne sont même pas goudronnées et les jardins des maisons sentent bon le bonheur ... Dans les granges transformées en atelier, le potier et le sabotier s'activent. Là, une ruelle est noyée dans l'épaisse fumée du feu que le charron vient d'allumer : il a reçu une commande d'un agriculteur pour deux nouvelles roues car sa charrette est un peu fatiguée ... Le silence de la rue d'en face est rompu à cause des coups du gros marteau du forgeron, qui n'y va pas de main morte ! Lui aussi, il a du pain sur la planche ! heureusement son apprenti lui donne un solide coup de main. Mais quelle est cette odeur qui caresse si agréablement mes narines ? Mirabelle ? Quetsche ? On ne le saura vraiment qu'en goûtant le précieux liquide transparent qui coule lentement dans le seau de l'alambic ! 

Les pommes sont toutes rentrées du verger. Une partie est pressée pour en faire du jus qu'on boira en fin de journée, au retour des champs. Aujourd'hui la météo est clémente pour travailler l'osier et en faire des paniers ou des nasses. Ce n'est pas toujours le cas, car le travail du vannier dépend du taux d'humidité dans l'air. Ah zut ! c'est le jour de repos du coiffeur-barbier ! Ma barbe aurait pourtant eu besoin d'un bon coup de lame ... Eh bien c'est tant pis pour moi ! Pour la peine, je m'assois sur un banc et rêve d'un monde qui ressemblerait à celui que j'ai devant les yeux. Ces temps-là ne reviendront plus ...

 

 

Un dimanche dans les rues d'un village imaginaire ...

Un dimanche dans les rues d'un village imaginaire ...

 

 

Tout est prétexte au bavardage

Tout est prétexte au bavardage

 

 

Très vite, un petit groupe se forme !

Très vite, un petit groupe se forme !

 

 

La maison ouvrière "Goldenberg"

La maison ouvrière "Goldenberg"

 

 

Mhmm, la tarte sort tout juste du fourneau !

Mhmm, la tarte sort tout juste du fourneau !

 

 

Chez le forgeron

Chez le forgeron

 

 

Une journée d'automne à l'écomusée

 

 

Et là, c'est la forge !

Et là, c'est la forge !

 

 

Une journée d'automne à l'écomusée

Une journée d'automne à l'écomusée

 

 

Une journée d'automne à l'écomusée

 

 

Les deux vaches de race vosgienne sont déjà prêtes pour aller aux champs

Les deux vaches de race vosgienne sont déjà prêtes pour aller aux champs

 

 

L'alambic ne chôme jamais !

L'alambic ne chôme jamais !

 

 

Une journée d'automne à l'écomusée

 

 

Une journée d'automne à l'écomusée

 

 

Une journée d'automne à l'écomusée

 

 

Après le repas, il faut préparer les bocaux

Après le repas, il faut préparer les bocaux

 

 

Une journée d'automne à l'écomusée

 

 

Le mobilier et les ustensiles se transmettaient de génération en génération

Le mobilier et les ustensiles se transmettaient de génération en génération

 

 

Aujourd'hui, c'est jus de pommes !

Aujourd'hui, c'est jus de pommes !

 

 

La grosse meule de l'écomusée

La grosse meule de l'écomusée

 

 

Une journée d'automne à l'écomusée

 

 

Une journée d'automne à l'écomusée

 

 

Une charrette pleine de betteraves fourragères

Une charrette pleine de betteraves fourragères

 

 

Ici, le temps s'arrête !

Ici, le temps s'arrête !

 

 

Les vanniers ne sont pas trop stressés !

Les vanniers ne sont pas trop stressés !

 

 

Une journée d'automne à l'écomusée

 

 

Et toujours avec le sourire !

Et toujours avec le sourire !

 

 

Une journée d'automne à l'écomusée

 

 

Une journée d'automne à l'écomusée

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Meister 28/11/2018 21:09

Bonjour
Quelques petites corrections.
Les roues sont dans la cour du forgeron prêtes à être cerclées.
Les roues sont fabriquées chez le charron( pas d'image!)
La maison où vient d'être cuite la tarte, est la maison de Monswiller, petite maison d'ouvrier.(et non Goldenberg)
Une bénévole de l'ECOMUSEE D'ALSACE, à visiter sans faute si vous venez en Alsace. A bientôt

Guy 03/12/2018 15:47

Bonjour madame Meister,
Tout d'abord bravo pour le travail bénévole que vous faites au musée et merci d'apporter quelques précisions à cet article. J'habite pas très loin de Monswiller, à environ 10 min en voiture. Mon amie Caroline de Steinbourg connait personnellement la personne qui habitait dans la maison ouvrière GOLDENBERG. Louise Wiedfeld. Elle et son mari étaient employés dans la manufacture d'outils à main GOLDENBERG du Zornhoff à Monswiller. Ils vécurent dans cette petite maison ouvrière pendant de nombreuses années. Caroline rendait régulièrement visite à Louise après le décès de son mari. Cette maison faisait partie d'un village-usine construit par Alfred GOLDENBERG. Cet industriel était soucieux du bien être de ses ouvriers. Il mettait à leur disposition une maison en briques avec un petit potager pour cultiver quelques légumes, et une petite dépendance attenante à la maison. Un ouvrier bien nourri était également plus productif. L'ouvrier et sa famille avait le choix de rester locataire ou de racheter le bien par une retenue sur salaire.
Pour de plus amples renseignements sur cette maison ouvrière GOLDENBERG, je peux vous mettre en relation avec mon amie qui se fera un plaisir de vous les communiquer. A bientôt

Présentation

  • Guy
  • j'aime les randos-découvertes,les Vosges et ses fermes-auberges,l'Alsace et son patrimoine,les chateaux-forts et leurs légendes et plein d'autres choses encore..
  • j'aime les randos-découvertes,les Vosges et ses fermes-auberges,l'Alsace et son patrimoine,les chateaux-forts et leurs légendes et plein d'autres choses encore..

Rechercher