Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 août 2018 3 29 /08 /août /2018 08:18

Sébastien Le Prestre n'avait que 15 ans quand les traités de Westphalie (1648) mirent fin à la terrible Guerre de Trente ans qui avait ravagé l'Europe et particulièrement l'Alsace. Cet homme, qui sera connu sous le nom de Vauban, se mettra au service du roi Louis XIV pour défendre les nouvelles frontières du royaume. L'Alsace annexée, se verra dotée de fortifications ultra modernes autour de villes stratégiques comme Huningue, Strasbourg, Fort-Louis et Neuf-Brisach. Les historiens l'appellent "la ceinture de fer".

Vauban excellait à attaquer les villes ennemies aussi bien qu'à défendre celles qui lui étaient confiées. C'est un homme de terrain, il participa à 14 sièges et fut blessé de nombreuses fois. Louis XIV continu de guerroyer mais perd plusieurs batailles décisives. Avec le traité de Ryswick en 1697, il est forcé de rendre Brisach à l'empire allemand. C'est ainsi que fut fondé le nouveau Brisach en 1698, sur la rive gauche du Rhin.

Vauban avait prévu un décor fastueux pour les portes de cette citadelle située en première ligne face à l'Allemagne. Louvois, secrétaire d'Etat de la Guerre (un peu comme le ministre des finances), juge ces portes trop grandes, trop belles et donc trop coûteuses, et estimant que le souverain ne pouvait, en raison des innombrables chantiers de fortification en cours, continuer "à y faire de belles portes qui ne font rien à la bonté de la place".

La réponse de Vauban est une parfaite illustration de sa liberté de ton habituelle  "<<Si vous voulez qu'on retranche les ornements de ces portes, vous n'avez qu'à le demander à Tarade (son conducteur de travaux). Vous y gagnerez environ 400 à 500 écus moyennant quoi vous pouvez vous assurer qu'elles seront fort simples et même très vilaines. Je ne suis toutefois pas de cet avis, attendu que c'est ici le passage de toute l'Allemagne et que les Allemands sont extrêmement curieux et ordinairement bons connaisseurs sont gens à juger de la magnificence du roi et de la bonté de la place par la beauté des portes>>" - Vauban aura ses portes ...

En 1703, Louis XIV met le siège devant  vieux Brisach (am Rhein). Vauban y participe et la ville est prise aux Allemands. Breisach am Rhein redevient française pour une dizaine d'années .. ce qui n'est pas une bonne nouvelle pour neuf Brisach qui perd brutalement de son importance. En plus de cela, la ville nouvelle est durement frappée par les épidémies qui déciment la garnison. Le coup de grâce lui est donné par Vauban lui-même : les crédits se reportent sur les fortifications de vieux-Brisach ! Le problème des épidémies à répétition provient de l'insalubrité des fossés en eaux; Ce n'est qu'en 1749 qu'on ordonne de mettre les fossés à sec ...

 

 

La place d'Armes et l'église St Louis à Neuf-Brisach. La fontaine porte les emblèmes de la royauté

La place d'Armes et l'église St Louis à Neuf-Brisach. La fontaine porte les emblèmes de la royauté

 

 

C'est dans les fossés que le festival international de land'art prend place. Vous pouvez admirer les oeuvres jusqu'au 30 septembre 2018

C'est dans les fossés que le festival international de land'art prend place. Vous pouvez admirer les oeuvres jusqu'au 30 septembre 2018

 

 

Remp'arts à Neuf-Brisach

 

 

Il y a une centaine de réalisations répartie dans la citadelle

Il y a une centaine de réalisations répartie dans la citadelle

 

 

Remp'arts à Neuf-Brisach

 

 

Remp'arts à Neuf-Brisach

 

 

Remp'arts à Neuf-Brisach

 

 

Remp'arts à Neuf-Brisach

 

 

Il y en a de très simples ...

Il y en a de très simples ...

 

 

Remp'arts à Neuf-Brisach

 

 

Une barque qui  flotte dans les airs ...

Une barque qui flotte dans les airs ...

 

 

Remp'arts à Neuf-Brisach

 

 

Dernières retouches ...

Dernières retouches ...

 

 

Remp'arts à Neuf-Brisach

 

 

Remp'arts à Neuf-Brisach

 

 

Remp'arts à Neuf-Brisach

 

 

Heureusement que ce n'est que de la paille !

Heureusement que ce n'est que de la paille !

 

 

La citadelle en fleurs

La citadelle en fleurs

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Robert 29/08/2018 11:41

Trés très beau reportage avec en prime ce cours d'histoire, elle est belle notre histoire de France.
J'ai adoré le rhino prêt à charger, pour un peu on s'y croirais.

Guy 29/08/2018 18:29

A force de parcourir l'Alsace par monts et par vaux, on finit par en connaître aussi son histoire. Merci de votre fidélité Robert !

Présentation

  • Guy
  • j'aime les randos-découvertes,les Vosges et ses fermes-auberges,l'Alsace et son patrimoine,les chateaux-forts et leurs légendes et plein d'autres choses encore..
  • j'aime les randos-découvertes,les Vosges et ses fermes-auberges,l'Alsace et son patrimoine,les chateaux-forts et leurs légendes et plein d'autres choses encore..

Rechercher