Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 juillet 2018 2 03 /07 /juillet /2018 14:09

Aujourd'hui est un jour particulier. Depuis quelques années déjà, l'ascension du grand pierrier du Fischboedle figure en bonne place, entouré en rouge, sur ma  "To do list". Sans la moindre hésitation, mon amie Caroline se porte volontaire pour m'accompagner dans cette entreprise.

Le petit lac du Fischboedle est d'origine glaciaire. A 794 m d'altitude, il est inscrit dans un écrin de verdure d'une part, et un énorme pierrier, datant lui aussi de l'époque glaciaire, d'autre part. Sans plus attendre, nous escaladons les gros blocs de granit. Au fur et à mesure que nous grimpons, les rochers deviennent de moins en moins gros, mais aussi plus instables et glissants, jusqu'à être réduits à de simples pierres.

La montée ne prend qu'une heure et de tout en haut, le lac paraît bien minuscule. La descente est encore plus rapide mais il faut se méfier davantage des blocs branlants. Le reste de la journée sera consacrée à un shooting avec quelques accessoires, histoire de s'amuser un peu ... Caroline, très inspirée, compose un joli texte pour illustrer cette agréable journée printanière.

Carte IGN : 3618 OT

 

Sur les berges du lac

Sur les berges du lac

 

 

Le pierrier plonge dans les eaux sombres

Le pierrier plonge dans les eaux sombres

 

 

Le pierrier géant du Fischboedle

Le pierrier géant du Fischboedle

 

 

A l'assaut du pierrier du Fischboedle

 

 

Caroline se lance dans le pierrier

Caroline se lance dans le pierrier

 

 

A l'assaut du pierrier du Fischboedle

 

 

A l'assaut du pierrier du Fischboedle

 

 

Elle se faufile tel un chat entre les gros blocs de granit !

Elle se faufile tel un chat entre les gros blocs de granit !

 

 

A l'assaut du pierrier du Fischboedle

 

 

A l'assaut du pierrier du Fischboedle

 

 

A l'assaut du pierrier du Fischboedle

 

 

L'ensemble du pierrier fait environ 250m de dénivelé

L'ensemble du pierrier fait environ 250m de dénivelé

 

 

A l'assaut du pierrier du Fischboedle

 

 

A l'assaut du pierrier du Fischboedle

 

 

Ce bloc gigantesque est presque à la pointe du pierrier

Ce bloc gigantesque est presque à la pointe du pierrier

 

 

A l'assaut du pierrier du Fischboedle

 

 

La berceuse du Val.

Flotter sur les chemins et laisser filer l’aurore, aller à la cueillette de quelques belles images sous la corolle d’un soleil au gris-bleu épinglé, voici pour nous une nouvelle occasion de disperser quelques vapeurs poétiques sur votre impatience, et vous escorter au travers de notre horizon.
La sortie du jour se situe dans le secteur du Riedwald. Nous quittons la voiture à Steinabruck et suivons le bruit sourd du ruissellement de la wormsa pour atteindre prestement le fin fond de la vallée glaciaire. Le paysage est bucolique, les étendues qui s’ouvrent ça et là offrent un beau panorama, permettant quelques brèves évasions de l’âme …..
Après une petite et incisive ascension, d’un pas souple et rythmé, voilà que nous effleurons déjà les eaux précieuses du petit lac du Fischboedle et son tablier d’éboulis ennoyé dans la montagne. Véritable auge à reflets, la collinaire et placide lagune, dans ses vertes nuances pelotonnée, s’offre à notre enchantement. Une petite gloriette y apostrophe un peu de poésie s’ombrageant sous les grands arbres.
En rêveurs embaumés, nos pas se taisent un instant. Un tel endroit ne peut que nous inspirer de légendaires histoires, et celle que nous allons vous conter aujourd’hui nous fera gravir le vaste pierrier à la recherche de la berceuse du Val.
A flanc de montagne, là où bivouaquent les eaux calmes, il arrive que l’on fasse la rencontre en certaines circonstances, d’une jeune dame foulant de manière nonchalante les pierres de rive du lac, en jouant des airs séraphiques sur une lyre, afin d’emprisonner les âmes.
La faire apparaître demande cependant quelques concessions et risques auxquelles nous nous plions, parce que déjà tout engourdis à l’idée de pouvoir l’apercevoir.
La légende dit que les courageux doivent s’aventurer au haut du pierrier, s’engageant à atteindre l’énorme et solitaire bloc figé sur le crêt de la montagne. Si la fatigue les surprend, il ne leur sera permis de reprendre leur souffle qu’après avoir passé 6 pierres de façon consécutive. Puis, il faudra vaincre sa peur et escalader le dernier monolithe, pour se laisser dominer par la montagne. La berceuse du Val quittera alors sa demeure secrète dans les rochers laissant entendre sa mélodieuse et lyrique harmonie. Gare à ceux qui s’assoupiront suite aux efforts fournis, happés par sa reposante sérénade. Ceux là verront leur âme se figer en pierre et rejoindre à jamais le chaos rocheux et les nombreux prisonniers du Val, sans retour.
Après avoir prit le temps de cueillir la berge du lac, et ses bavards jeux d’ombres et de lumières, nous entamons notre labeur, en prenant soin de bien respecter les règles. Pas à pas nous gravissons le relief, enjambant les uns après les autres ces monolithes de granit, tantôt flammés, tantôt de glissantes mousses recouverts, laissant apparaître à notre étonnement mille nuances satines. Une courte pause nous met d’ors et déjà en résonnance avec la Berceuse qui hante nos esprits de plus en plus.
Il nous faudra fournir encore maints efforts pour atteindre les hauteurs. Sur le versant, les accumulations de débris sont de dimensions et de formes diverses. Bel éboulement de masse à sa base, dont l’équilibre devient de plus en plus précaire, pour finir en petits fragments et en poussières tout en haut du couloir.




C’est là qu’est fièrement posté le géant de pierre. Il ne nous reste plus qu’à lui demander permission de siège. Ses mensurations sont à un point honorables ! Il laisse apparaître toute une abrupte falaise en arrière plan, imposant le respect. Voilà les lieux investis…. De là haut on domine la vallée à perte de vue. Du grand spectacle !
Fermant les yeux un instant, on se plaît à se sentir en harmonie avec l’univers qui nous entoure, retour extrême aux sources lorsque l’on prend le temps de s’abandonner à une observation paisible et prolongée du cadre… Une douce quiétude envahit nos corps, un flot de notes musicales et colorées parcoure nos esprits et prend vie…..
Bigre !!!!!!!!! Gare à la Berceuse !!!! Ne nous abandonnons pas à l’enchantement! Figeons nos émotions, ancrons ces belles énergies et dévalons sans attendre.
Entre la noblesse des feuillages, le miroir incertain du lac en contrebas laisse refléter le vague ennui de la berceuse….

« Le lac est ton reflet,
Dans son déroulement infini,
L’âme que tu enserres au sein de ton image
En lui tu contempleras »





Le jour se fait sommeil, se resserre peu à peu, notre univers s’épaissit. Il est temps pour nous de laisser l’air du vallon s’immobiliser. Refermons le rideau des arbres, pour que, lentement ils s’arriment à la nuit.

( Caroline, texte & modèle)

 

 

L'oréade du lac ..

L'oréade du lac ..

 

 

A l'assaut du pierrier du Fischboedle

 

 

A l'assaut du pierrier du Fischboedle

 

 

A l'assaut du pierrier du Fischboedle

 

 

A l'assaut du pierrier du Fischboedle

 

 

Déjeuner au Fischboedle

Déjeuner au Fischboedle

 

 

A l'assaut du pierrier du Fischboedle

 

 

A l'assaut du pierrier du Fischboedle

 

 

A l'assaut du pierrier du Fischboedle

 

 

A l'assaut du pierrier du Fischboedle

 

                 

                          Merci de votre visite, à bientôt !

Partager cet article
Repost0

commentaires

Robert 04/07/2018 08:06

Encore une sortie impressionnante, je pense que La descente devait être assez hard. L'endroit devrait inspiré des futurs mariés pour quelques belles photos, pourquoi pas. Bon été.

Guy 05/07/2018 13:38

Il fallait redoubler de prudence pour la descente car les blocs sont instables par endroits et recouverts de mousses glissantes vers le bas du pierrier, mais quelle expérience fabuleuse, surtout en si bonne compagnie ! Encore de belles balades à vous

Présentation

  • Guy
  • j'aime les randos-découvertes,les Vosges et ses fermes-auberges,l'Alsace et son patrimoine,les chateaux-forts et leurs légendes et plein d'autres choses encore..
  • j'aime les randos-découvertes,les Vosges et ses fermes-auberges,l'Alsace et son patrimoine,les chateaux-forts et leurs légendes et plein d'autres choses encore..

Rechercher