Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 janvier 2017 2 10 /01 /janvier /2017 04:01

La grotte du déserteur est bien cachée. Elle se situe au milieu de la forêt, près de la Serva. Vers l'an 1809 vivaient à la Haute-Goutte d'honnêtes et laborieux bûcherons. Ils étaient les parents d'une charmante jeune fille et unique enfant, Louise. Jean, un jeune homme connu pour être travailleur et consciencieux, avait été élevé avec Louise. Ils jouèrent puis grandirent ensemble, se prirent de tendre affection et se fiancèrent pour le bonheur de tous. Cette histoire commence bien mais va t-elle bien se terminer ?

Cette randonnée a été faite le 14 novembre 2016. Je sais, j'ai un peu de retard dans mes publications. Les sommets vosgiens ont connu un épisode neigeux qui n'a malheureusement pas duré. S'en est suivi un phénomène d'inversion des températures, lorsque la plaine d'Alsace était étouffée par le brouillard et la pollution. La boucle que j'ai choisi de faire aujourd'hui est longue d'environ 23 km et présente pas mal de dénivelé. Je pars donc très tôt le matin pour ne pas me faire surprendre par la nuit précoce en cette saison. Je ne pensais pas que la nappe de brouillard s'étendais si haut et espérais trouver le soleil dès le col de la Perheux mais ... Voici l'itinéraire que j'ai suivi et la carte utilisée pour trouver mon chemin ...

Carte IGN 3716 ETR

Itinéraire : Neuviller la Roche - sentier des roches - grotte du déserteur - col de la Perheux - Haut des Monts - Champ du Feu - rocher de Rathsamhausen - champ du Messin - Teufelsloch - Grande Carrière de Natzwiller - Neuviller la Roche.

 

Le brouillard enveloppe les grands pins

Le brouillard enveloppe les grands pins

 

 

La grotte du déserteur

 

 

La grotte du déserteur

 

 

La grotte du déserteur

La grotte du déserteur

Pour en revenir à Louise et Jean, leur bonheur fut vite troublé. En effet, un tirage au sort défavorable obligea Jean à partir pour l'armée. Un riche particulier de Schirmeck qui avait été ébloui par la beauté de Louise s'était épris d'elle et profita de l'absence de Jean pour lui faire une cour assidue. Il lui raconta que le régiment de son fiancé allait partir en campagne. Feignant de compatir au désarroi de Louise, le galant la consola de son mieux.

Plus perfide encore, il raconta que Jean était devenu violent et querelleur et qu'il avait été transporté en piteux état à l'hôpital. Il usa de ce mensonge pour demander la main de Louise. Bien qu'indignée par la soi-disant mauvaise conduite de son fiancé, Louise fut prise de doutes. Elle demanda à un ami de Jean de prier celui-ci de venir s'expliquer au village. 

Abasourdi par ce qu'il entendit, Jean n'eut qu'une hâte, celle de défendre son honneur et demanda aussitôt la permission de rentrer chez lui, ne serait-ce qu'un jour. Impossible lui fut-il répondu, le régiment ayant reçu l'ordre de partir.

Mais n'écoutant que son coeur, le jeune homme courut vers sa bien-aimée. L'arrivée inopinée de celui qu'on croyait mourant fit l'effet que l'on imagine. Lorsque l'imposteur revint au village et vit apparaître devant lui Jean en personne, il demeura bouche bée et bredouillant s'enfuit la tête basse ...

Mais l'infâme n'avait pas dit son dernier mot, car le soir même, sur le chemin de retour de la caserne où il avait l'intention de se justifier, Jean fut attaqué par une bande de voyous au service de l'amoureux éconduit. Jean fut transporté sans connaissance à la Haute Goutte où les meilleurs soins lui furent prodigués. Malheureusement, pendant ce temps son ami, qui avait voulu plaider sa cause auprès de l'autorité militaire, avait appris qu'il était bel et bien considéré comme déserteur.

Que faire maintenant ? En réfléchissant bien, Jean et son ami se souvinrent d'une petite grotte, bien cachée dans la forêt, où dans le temps, ils allaient jouer ensemble. C'était une excellente cachette. Jean alla s'y réfugier, avec la ferme intention de se présenter à son régiment dès le retour de campagne de celui-ci

L'ami le ravitaillait tous les soirs mais Jean osait à peine se montrer. Si l'été et l'automne se passèrent à peu près bien, la situation changea avec les mauvais jours. On avait beau lui apporter des couvertures, Jean finit par être transi de froid, et ne tenant plus en place alla souvent la nuit se réfugier chez les parents de Louise. Les allées et venues finirent par intriguer plus d'un villageois et l'ancien galant en fut averti. Celui-ci, bien sûr, se hâta de le dénoncer.

Un jour, les gens d'armes cueillirent Jean à son arrivée à la ferme et le mirent en prison. Il risquait maintenant la peine de mort, châtiment normalement infligé à un déserteur. Pour conjurer le sort, Louise ne voyait plus qu'une issue pour sauver son Jean : demander secours auprès du pasteur Oberlin, le bienfaiteur du Ban-de-la-Roche. Bien lui en prit ! le dévoué pasteur déposa lui-même une supplique auprès de Marie-Louise, la fiancée de Napoléon, de passage à Strasbourg vers Paris.

Quelques semaines plus tard, Jean revint au pays, gracié et de plus définitivement libéré du service militaire. La nouvelle impératrice avait obtenu gain de cause. La joie de tous fut immense. Lors de la cérémonie de mariage, les jeunes époux rendirent grâce à Dieu et associèrent leur sauveur dans leurs prières.

L'histoire ne dit pas si Louise et Jean eurent beaucoup d'enfants et s'il vécurent longtemps

 

 

Premières neiges

Premières neiges

 

 

Le col de la Perheux dans la brume

Le col de la Perheux dans la brume

 

 

Au Haut des Monts

Au Haut des Monts

 

 

Mon petit dèj ...

Mon petit dèj ...

 

 

La grotte du déserteur

 

 

Au Champ du Feu

Au Champ du Feu

 

 

La grotte du déserteur

 

 

Au loin, le Donon et le petit Donon émergent à peine du brouillard !

Au loin, le Donon et le petit Donon émergent à peine du brouillard !

 

 

La tour panoramique du Champ du Feu

La tour panoramique du Champ du Feu

 

 

La grotte du déserteur

 

 

La grotte du déserteur

 

 

Comme tout est enneigé, je trouve refuge dans un mirador pour prendre mon repas

Comme tout est enneigé, je trouve refuge dans un mirador pour prendre mon repas

 

 

Au bout d'une demi heure, un Keiler solitaire passe sous le mirador !

Au bout d'une demi heure, un Keiler solitaire passe sous le mirador !

 

 

La fontaine Bechsteine

La fontaine Bechsteine

 

 

Je passe par le Teufelsloch

Je passe par le Teufelsloch

 

 

Les carrières de granit du camp du Struthof

Les carrières de granit du camp du Struthof

 

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Guy - dans Randonnée
commenter cet article

commentaires

Dominique 13/01/2017 17:31

Vous êtes un vrai conteur ! et l'hiver est superbement photographié!

Guy 16/01/2017 12:56

J'ai eu de la chance de trouver le soleil au sommet du Champ du Feu ! Merci de m'avoir laissé un petit mot ...

Présentation

  • Guy
  • j'aime les randos-découvertes,les Vosges et ses fermes-auberges,l'Alsace et son patrimoine,les chateaux-forts et leurs légendes et plein d'autres choses encore..
  • j'aime les randos-découvertes,les Vosges et ses fermes-auberges,l'Alsace et son patrimoine,les chateaux-forts et leurs légendes et plein d'autres choses encore..

Rechercher