Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mars 2016 4 24 /03 /mars /2016 05:36

Le Maimont est un sommet frontalier qui s'est fait connaître pendant la seconde guerre mondiale. La crête était tenue par une section de soldats Français lorsque, le 13 mai 1940, un lundi de Pentecôte, des soldats de la Wehrmacht prirent les Français en tenaille. Ce n'est qu'au bout de 15 heures de combat que la position tomba aux mains de l'ennemi. Aujourd'hui, la Friedenskreuz, une croix de la Paix, trône sur un rocher, scellant l'amitié entre les deux pays.

De nombreux rochers forment la ligne de crête. Malgré leur importance, ils ne figurent pas sur la carte. On y trouve également de belles bornes-frontière taillées directement dans la roche. Un peu plus loin, se dresse une vieille forteresse médiévale. Ce sont les Batzendorf qui l'ont élevé durant la période trouble du Grand interrègne (entre 1250 et 1273). C'est un château aux dimensions modestes qui sera néanmoins convoité par les Fleckenstein. Ainsi, en 1347, Henri de Fleckenstein déloge Anselm de Blumenstein (qui a pris le nom du château suivant la coutume de l'époque). Deux siècle plus tard, la place sera prise et pillée par les Rustauds en l'an 1525. Au XVIIème siècle, elle servira de refuge aux habitants d'Obersteinbach durant la terrible Guerre de Trente Ans...

 

Carte IGN : 3814 ET

 

Le Maimont, la Friedenskreuz et le Blumenstein

Le Klingelfels doit son nom à une légende : certains prétendent entendre un tintement de clochettes à ce rocher ! Jadis, la frontière passait à ses pieds, source de fréquents conflits. Les âmes des belligérants de l'époque s'y retrouvent périodiquement pour une rencontre amicale où revivent les souvenirs des batailles. Parfois même, quand le vent violent crée une ambiance guerrière, on entend le bruit des épées sur les armures, mais le bruit est si lointain qu'il ressemble maintenant à celui d'une clochette !

On raconte aussi que les oreilles des bucherons qui rentraient de leur travail plus tard que d'habitude, après une soirée bien arrosée, sifflaient lorsqu'ils passaient devant ce rocher. A cause des remontrances qui les attendaient, qu'ils connaissaient par coeur et entendaient déjà en arrivant au Klingelfels. A moins qu'elles parvenaient jusque là... quand le vent soufflait fort et dans la bonne direction !

 

 

 

Une croix de Malte sur le Klingelfels.

Une croix de Malte sur le Klingelfels.

 

 

Les Allemands appellent ce rocher "la Keltische Opferschale", la pierre à sacrifices des Celtes...

Les Allemands appellent ce rocher "la Keltische Opferschale", la pierre à sacrifices des Celtes...

L'Opferschale du Maimont.

L'Opferschale du Maimont.

 

 

Une curieuse gravure sur un autre rocher au sommet du Maimont.

Une curieuse gravure sur un autre rocher au sommet du Maimont.

 

 

Rouleau de barbelé de la dernière guerre...

Rouleau de barbelé de la dernière guerre...

 

 

La Friendenskreuz au bout de la crête.

La Friendenskreuz au bout de la crête.

 

 

Vue sur Schönau en Allemagne.

Vue sur Schönau en Allemagne.

 

 

Entrée de galerie ?

Entrée de galerie ?

 

 

La crête-frontière.

La crête-frontière.

 

 

Abri sous roche avec éboulis très anciens.

Abri sous roche avec éboulis très anciens.

 

 

Le Maimont, la Friedenskreuz et le Blumenstein

La borne-frontière n°10. Elle porte la date de 1826. Le B signifie BAYERN (à cette époque, le Palatinat faisait partie de la Bavière). En face du B se trouve un F dans un cartouche plus bas que les autres caractères. En fait, il y avait là un E pour ELSASS. Après 1870, le F d'origine a été transformé en E. Celui-ci a de nouveau été modifié en F lorsque l'Alsace est redevenue française ! 

A gauche de la borne, on devine encore le blason des Deux-Ponts. Par contre, à droite, le blason des Sickingen a été complètement martelé.

 

 

 

Un rocher sans nom sur la crête franco-allemande.

Un rocher sans nom sur la crête franco-allemande.

 

 

Le Maimont, la Friedenskreuz et le Blumenstein

 

 

Le Maimont, la Friedenskreuz et le Blumenstein

 

 

Le vieux vaisseau de guerre présente son étrave encore menaçante...

Le vieux vaisseau de guerre présente son étrave encore menaçante...

 

 

Le Maimont, la Friedenskreuz et le Blumenstein

 

 

Une salle troglodyte du Blumenstein.

Une salle troglodyte du Blumenstein.

 

 

Il y avait ici une roue à écureuil mue par un ou deux hommes. Elle permettait de hisser de lourdes charges vers les parties supérieures du château.

Il y avait ici une roue à écureuil mue par un ou deux hommes. Elle permettait de hisser de lourdes charges vers les parties supérieures du château.

 

 

Des gravures au Blumenstein, dont une fleur de lys.

Des gravures au Blumenstein, dont une fleur de lys.

 

 

Et il y a même des polissoirs !

Et il y a même des polissoirs !

 

 

Le Maimont, la Friedenskreuz et le Blumenstein

 

                                   Au revoir et à bientôt !

Partager cet article

Repost 0
Publié par Guy - dans Rochers
commenter cet article

commentaires

Bernard 07/05/2016 10:54

Bravo pour toutes vos photos et vos commentaires , à chaque fois que nous allons marcher avec les papys marcheurs de Trois fontaines je viens regarder sur votre site si vous êtes déjà éffectué sur la randonnée que nous allons faire.

Guy 07/05/2016 14:33

Il me reste pas mal d'endroits à découvrir !! mais j'y travaille ... ;) Merci de votre fidélité !

graféea 28/03/2016 01:07

Superbe. Tu veux pas nous faire une carte du parcours pour les randonneurs sans carte comme moi ? :)

Guy 28/03/2016 01:18

Ho, c'est pas trop onéreux que d'investir dans une carte, et puis de toute façon, tu sais que je suis pas fort pour ce genre d'exercice ! :P