Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mai 2015 1 18 /05 /mai /2015 05:26

Comme à chaque printemps, nous parcourons les pentes du Hohneck pour voir les jonquilles en fleur. Mais ne devrait-on pas plutôt dire "Narcisses" au lieu de "jonquilles" ? En tout cas, la montagne se recouvre d'or dès que la neige fond sous les rayons du soleil. Les randonneurs ne sont pas nombreux, le froid est encore piquant à cette altitude, intensifié par le vent. Nous trouvons refuge dans les Spitzkoepfe, des rochers en dentelle ayant servi de défense naturelle pendant la Première Guerre Mondiale. Ici, dans ces rochers déchiquetés, il fait même chaud quand le soleil tape sur la pierre, bien à l'abri du vent. Idéal pour faire chauffer notre repas de midi !

Nous continuons sur le sentier des Névés où il ne reste plus que quelques corniches ennéigées, mais toujours très dangereuses. La tentation est pourtant grande de s'approcher du vide pour voir les chamois gambader dans le Wormspel. 

La route des crête est encore coupée à cette époque de l'année, la réouverture étant généralement prévue pour le 1er mai. Par contre, la ferme-auberge de Breitzhousen est bien ouverte et la terrasse est pleine de monde. Une bière et une bonne part de tarte à la myrtille sont la bienvenue...

 

Carte IGN : 3618OT

 

 

Le Hohneck, vu de la Martinswand.

Le Hohneck, vu de la Martinswand.

 

 

 

Des gants et des bonnets coiffent les poteaux, oubliés lors de la saison hivernale...

Des gants et des bonnets coiffent les poteaux, oubliés lors de la saison hivernale...

 

 

 

Les jonquilles.

Les jonquilles.

 

 

 

Vue sur le Kastelberg.

Vue sur le Kastelberg.

 

 

 

Attention aux corniches !

Attention aux corniches !

 

 

 

Les chamois se chauffent au soleil...

Les chamois se chauffent au soleil...

 

 

 

De l'or à foison !

De l'or à foison !

 

 

 

le lac d'Altenweiher.

le lac d'Altenweiher.

 

 

 

Vestiges de la Grande Guerre !

Vestiges de la Grande Guerre !

 

 

 

Repas à l'abri du vent dans les Spitzkoepfe.

Repas à l'abri du vent dans les Spitzkoepfe.

 

 

 

Le sentier des jonquilles

 

 

 

Le sentier des jonquilles

 

 

 

Les dentelles des Spitzkoepfe.

Les dentelles des Spitzkoepfe.

 

 

 

Le sentier des jonquilles

 

 

 

Des populages des marais près d'un ruisseau éphémère

Des populages des marais près d'un ruisseau éphémère

 

 

 

Le sentier des jonquilles

 

 

 

Le sentier des jonquilles

 

 

 

Le lac de la Lande Vue de la ferme-auberge de Breitzhousen

Le lac de la Lande Vue de la ferme-auberge de Breitzhousen

 

 

 

Un peu de réconfort !

Un peu de réconfort !

 

 

 

Le sentier des jonquilles

 

 

 

Le petit oiseau que tournoie au dessus des prairies et des landes se nomme Pipit farlouse, en raison de son cri lorsqu'il se sent en danger... Il niche directement au sol mais son nid passe totalement inaperçu.

Le petit oiseau que tournoie au dessus des prairies et des landes se nomme Pipit farlouse, en raison de son cri lorsqu'il se sent en danger... Il niche directement au sol mais son nid passe totalement inaperçu.

 

 

 

Le Frankental.

Le Frankental.

 

 

 

Les dernières neiges au Hohneck.

Les dernières neiges au Hohneck.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Guy - dans poésie
commenter cet article

commentaires

PPDR 12/09/2015 12:13

Bonjour Guy ! Votre photo du lac est fausse : ce n'est pas l'Altenweiher (qui est seulement visible depuis le Rainkopf ! ), mais c'est le Schiessrothried ... Et à titre d'info, il n'y a pas de bâtiments affreux au Altenweiher. Bien vertement à vous, cher Guy. Amitiés pros-nature !

Schnoering Martine 28/05/2015 19:20

Chouette reportage. Cette année j'ai complètement loupé les jonquilles.

Uno 18/05/2015 18:13

Bonjour Guy
Une belle rando avec du soleil et toute ces jonquilles, le printemps arrive seulement sur les crêtes, va falloir virer un de ces quatre sur les sommets pour encore en profiter de toutes ces belles choses que tu nous laisse admirer
Les amis des lamas

randoalsacevosges 18/05/2015 20:33

Bonjour Jean-Luc

La saison ne fait que commencer, les vosgiennes partent en transhumance vers les sommets pour goûter la bonne herbe parfumée !
à bientôt