Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 février 2015 1 23 /02 /février /2015 07:56

Les sommets Vosgiens sont rapidement devenus un enjeu stratégique lors du premier conflit mondial. Situé entre le Donon et Raon l'Etape, près de Badonviller, le col de la Chapelotte fut le théatre de sanglants affrontements.

Les Allemands s'accrochèrent fermement sur les flancs des montagnes en bétonnant des abris dont les points d'ancrage s'enfoncent profondément dans le sol. L'armée Française, quant à elle, ne creusait que des tranchées dans la terre car elle voulait avancer et reprendre mètre par mètre le terrain perdu.

Les 2 bélligérants n'étaient séparés l'un de l'autre que par quelques mètres de forêt, souvent à un jet de grenade ! Les tranchées ne suffisent plus à abriter les hommes contre les bombardements, les lance-flammes et les gaz de combat : il fallait maintenant creuser des galeries. Certaines galeries avançaient jusque sous les lignes ennemies, on les faisait sauter en les bourrant d'explosifs. La guerre des mines avait commencée...

 

Carte IGN : 3616 OT

 

 

 

La chapelle du col de la Chapelotte (dept. 54).

La chapelle du col de la Chapelotte (dept. 54).

 

 

 

Une tranchée allemande.

Une tranchée allemande.

 

 

 

L'entrée d'une galerie.

L'entrée d'une galerie.

 

 

 

Au fur et à mesure que les galeries à faibles profondeurs explosent, il faut creuser de plus en plus bas. De nouveaux outils, comme des perforatrices électriques, permettent de descendre plus profondément pour atteindre 20, 30 ou même 50 mètres sous terre.

Au fur et à mesure que les galeries à faibles profondeurs explosent, il faut creuser de plus en plus bas. De nouveaux outils, comme des perforatrices électriques, permettent de descendre plus profondément pour atteindre 20, 30 ou même 50 mètres sous terre.

 

 

 

Le PC bétonné des officiers allemands.

Le PC bétonné des officiers allemands.

 

 

 

Le PC vu de l'extérieur.

Le PC vu de l'extérieur.

 

 

 

Il reste beaucoup de ferrailles, des obus non explosés, des grenades potentiellement dangereuses et des poches de gaz toxique peuvent toujours exister dans les galeries, mêmes effondrées... Mieux vaut venir ici avec un guide.

Il reste beaucoup de ferrailles, des obus non explosés, des grenades potentiellement dangereuses et des poches de gaz toxique peuvent toujours exister dans les galeries, mêmes effondrées... Mieux vaut venir ici avec un guide.

 

 

 

La gare du téléphérique allemand au Haut de Faîte.

La gare du téléphérique allemand au Haut de Faîte.

 

 

 

Queue de cochon. Gare au tétanos !

Queue de cochon. Gare au tétanos !

 

 

 

Au plafond de l'abri de béton.

Au plafond de l'abri de béton.

 

 

 

On se croirait dans une grotte !

On se croirait dans une grotte !

 

 

 

Horriblement beau...

Horriblement beau...

 

 

 

L'hôpital allemand avec, à droite, la chapelle.

L'hôpital allemand avec, à droite, la chapelle.

 

 

 

Vestiges de fresques dans la chapelle.

Vestiges de fresques dans la chapelle.

 

 

 

Monument à la mémoire du 373ème Régiment d'Infanterie.

Monument à la mémoire du 373ème Régiment d'Infanterie.

 

 

 

Une tranchée côté Français.

Une tranchée côté Français.

 

 

 

Une réserve d'eau.

Une réserve d'eau.

 

 

 

Comme 100 ans plus tôt, on fait chauffer la gamelle...

Comme 100 ans plus tôt, on fait chauffer la gamelle...

 

 

 

Le rocher de l'arche.

Le rocher de l'arche.

 

 

 

La grotte des Poilus.

La grotte des Poilus.

 

 

 

Sur le sentier des roches.

Sur le sentier des roches.

 

 

 

Le col de la Chapelotte - champ de bataille de 14 -18

 

 

 

Le col de la Chapelotte - champ de bataille de 14 -18

 

Aux 2000 soldats Français tombés et sans doute autant du côté Allemand.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Guy - dans Histoire
commenter cet article

commentaires

Philippe 23/02/2015 19:31

Bel article. Je n'ai jamais été là bas avec la neige mais avec Jimmy çà craint un peu, il n'a pas de chaussures au pied et risque de se blesser avec une ferraille qui dépasse du sol. Je pense que la gamelle c'était avec le courrier le meilleur moment de la journée du Poilu.

Présentation

  • Guy
  • j'aime les randos-découvertes,les Vosges et ses fermes-auberges,l'Alsace et son patrimoine,les chateaux-forts et leurs légendes et plein d'autres choses encore..
  • j'aime les randos-découvertes,les Vosges et ses fermes-auberges,l'Alsace et son patrimoine,les chateaux-forts et leurs légendes et plein d'autres choses encore..

Rechercher